Partagez | 
 

 And now ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Auteur
Message
Megan Reyns
Modératrice
avatar
Date d'inscription : 11/04/2017
Messages : 754
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: And now ?   Lun 6 Nov 2017 - 20:12



And now ?
Ft Nath'
Ce n'était clairement pas la première fois qu'elle vivait ce genre de situation, elle avait eu peur, comme tout à chacun, avait cru mourir à maintes reprises et, en ce jour où les tirs retentissaient tout comme les râles d'outre-tombe, les sensations étaient les mêmes à une chose près. Elle ne craignait pas uniquement pour elle.

Adossée à la carcasse, Meg observa les solutions s'offrant à eux jusqu'à ce que Nathaniel lui demande de le suivre. Il avait sans doute trouvé une alternative aussi, sans demander son reste, Megan serra la crosse de son arme et se redressa pour prendre la poudre d'escampette quand, aussi soudainement qu'il en était bien souvent cas dans cet univers, la mort décida de les ralentir. Il ne lui fallut que peu de temps pour analyser la situation, et cette dernière affolait le sang dans ses veines au point qu'elle visa directement le crâne décharné - à l'intérieur de la bagnole - qui tentait de se repaître de la chair de son partenaire.

Il n'y avait pas à réfléchir, d'ailleurs les tirs ennemis avaient déjà rameutés une clique de rôdeurs, un autre ne changerait pas grand chose si ce n'était qu'il sauverait la vie de l'homme qu'elle aimait. Car c'était le cas, à l'instant, alors qu'elle le voyait se débattre avec le monstre, que son cœur lui hurlait d'agir au plus vite sous peine de saigner si ces mâchoires se refermaient sur lui, Rain prit subitement la gifle qu'elle méritait depuis cet instant, suspendu dans le temps, dans sa chambre. Un tas de choses lui passa par la tête, aussi vite que la scène se déroulait... aussi vite que, sur le coup, son doigt pressa la détente pour faire lâcher prise à la créature qui désirait l'arracher à elle. La balle fit mouche, pour autant, en tirant, elle avait fermé les paupières en espérant que Nathaniel en ferait de même. Le sang pouvait maculer ses traits, et une goutte pouvait bien l'emporter contrairement aux dents de l'être décharné sur lequel, après avoir repris une lourde inspiration, la jeune femme déposa les yeux. Ce qui restait des vitres était couvert de mélasse visqueuse, l'odeur nauséabonde se mêlait à celle de la poudre et malgré la nausée que lui arracha le spectacle et le parfum horrible, tout ce qui lui importait fut l'état de Wright vers lequel elle se pencha en débarrassant d'ores et déjà ses traits des gouttelettes noirâtres s'y étant étendues.

- J'ai pas réfléchis...Lâcha-t-elle, le cœur dans la trachée, pour s'excuser du coup de feu. Tu vas bien ?

Il n'avait rien, fort heureusement mais déjà, quelques créatures, sans doute attirées par ce dernier coup de feu, s'invitèrent à la partie. Quatre, ce serait facile à gérer pour autant, elle agrippa la main du grand brun et l'invita à reprendre là où les avait stopper le cadavre dans la bagnole. La métisse rengaina alors son flingue et agrippa le piolet qu'elle mit directement au travail sur le premier monstre qui s'approchait. Puis elle en acheva un second avant de se tourner vers Nathaniel qui venait de mettre à terre les deux autres.

- On devrait se replier quelque part, j'sais pas où sont partis ces types mais d'ici peu on sera entouré de cadavres. Déjà ses yeux cherchaient l'abri de fortune qui conviendrait mais jetèrent leur dévolu sur lucarne, ouverte, contre le pan de mur d'un commerce où la grille assurerait leur sécurité. Là bas ! Lâcha-t-elle en n'attendant guère longtemps avant de s'élancer vers l'endroit désigné.

Mieux valait se terrer que d'affronter une marée de morts, davantage encore que les types précédemment croisés étaient peut-être encore bien en vie et prêts à tout faire pour survivre. [/color]





Without hope, no life  
little girl, little girl, dont' lie to me... Tell me where did you sleep last night ? In the pines, in the pines, where the sun never shines...

Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel L. Wright
avatar
Date d'inscription : 12/05/2014
Messages : 561
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: And now ?   Sam 11 Nov 2017 - 17:15

Nathaniel avait ressenti une vague de panique instinctive éclore en lui et envahir tout son être. C'était lorsque le cerveau prenait conscience du risque de mort imminente. Il se sentait comme le poisson ferré au bout de la ligne, en train de se débattre sans parvenir à se dégager de la prise. Pourtant, ce n'était pas l'agilité qui lui manquait. Il fallait croire que la créature lui avait mis le grappin dessus juste à l'endroit où il était le plus vulnérable de par sa position. C'était comme à l'instant où l'air commençait à manquer quand on se noyait. La panique montait subitement. Il avait sans doute souhaité en finir à la mort de Dwight, mais les choses avaient changé. Il avait des responsabilités dont il ne voulait pas, mais des gens comptaient sur lui. Et il y en avait pour avoir une importance particulière dans son cœur... Bref, il ne voulait pas que tout se finisse sur un coup de mâchoires du monstre. Une détonation mit fin à la traction qui l'étranglait à moitié. Le cascadeur sursauta et ferma instinctivement les yeux alors qu'il sentait un liquide visqueux l'asperger. Meg venait d'abattre le rôdeur. Reprenant son souffle, il s'essuya le visage alors qu'elle venait s'enquérir de son état.

« Oui ça va... Il m'avait salement attrapé. Merci.

À vrai dire, elle lui avait sauvé la mise. Il lui fit un sourire qui se voulait rassurant tout en repoussant les bras du cadavre dans la voiture. La situation aux alentours n'allait pas en s'arrangeant, car quatre rôdeurs ne tardèrent pas à contourner le véhicule pour s'approcher d'eux. Ils n'eurent pas le temps d'échanger plus, car il leur fallait s'en débarrasser et se dégager de là. Nate plaqua le premier monstre au sol lorsqu'il fut à sa portée, lui portant un rapide et violent coup de couteau au crâne comme s'il voulait le clouer pour de bon au bitume. Il attrapa le second en se redressant et le frappa à plusieurs reprises avant de le réduire à néant. Immédiatement après, avant que les choses ne tournent mal pour de bon, Meg désigna une boutique dont la lucarne était ouverte, et par où ils pouvaient s'échapper. N'ayant guère le temps de tergiverser, Nathaniel la suivit. Escalader le mur pour passer par la fenêtre fut une simple formalité, et ils se retrouvèrent plongés dans une semi obscurité. Ils étaient pour le moment à l'abri de tout ce qui se trouvait dehors. Il leur fallait espérer qu'il n'y aurait rien de dangereux dedans. Par ailleurs, ils ne savaient pas où les pillards étaient passés... S'étaient-ils tous fait manger ?

- Faut pas qu'on reste coincés ici trop longtemps. On sait pas ce que ça peut donner.

Le cascadeur échangea un regard avec la métisse qu'il ne distinguait plus si bien avec le manque de lumière. Tout semblait calme, mais ils entendaient encore le vacarme à l'extérieur. Et si la masse de rôdeurs s'éternisait dans le coin, ils risquaient d'être coincés pendant un bout de temps. Cela pouvait s'avérer problématique, car ils n'avaient pas sur eux de réserves pour tenir des jours. Prenant une inspiration, Nate désigna ce qui les entourait.

- On jette un œil vite fait pour voir si on trouve quelque chose et on se cherche une issue. Ça va vraiment sentir mauvais là dehors. »

D'un geste de la tête, il désigna les fenêtres qui donnaient vers l'extérieur. Les grilles qui protégeaient les vitrines du bâtiment seraient une protection supplémentaire. Il s'agissait maintenant de ne pas attirer l'attention. Il prit un instant pour tirer sa lampe de poche de son sac à dos puis pour le refermer et le remettre sur son dos. Il la régla sur une intensité modérée afin de ne pas attirer l'attention sur lui mais de voir plus facilement ce qu'il y avait dans l'échoppe. Le rayon lumineux balayait les alentours avec prudence. Dans sa tête, Nathaniel avait une sorte de compte à rebours qui s'était enclenché. Il était certain qu'ils auraient à se tenir prêts à agir, tôt ou tard.


This world is a fucking joke
Mourir, Mourir... Mourir, ce n'est rien. Commence donc par vivre. C'est moins drôle et c'est plus long. by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Megan Reyns
Modératrice
avatar
Date d'inscription : 11/04/2017
Messages : 754
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: And now ?   Mar 14 Nov 2017 - 15:16



And now ?
Ft Nath'
En un rien de temps et à bout de souffle, Megan rejoignit la parois à escalader. Avec aisance, Nathaniel parvint le premier à la lucarne, elle n'eut donc qu'à tendre le bras pour qu'il la hisse tandis que ses semelles prenaient appuie sur les briques. Rien ne leur disait que l'endroit était sûr, c'était peut-être même pire qu'en extérieur mais le silence, simplement brisé par leurs souffles courts, la rassurait quelques peu malgré la pénombre déstabilisante des lieux. Rien ne vint, Reyns en profita donc pour courber l'échine, déposant les mains contre ses genoux, pour reprendre ses esprits. Elle n'était pas aussi douée que lui, certes le stress faisait grimper l'adrénaline dont elle avait besoin mais, hormis ça, elle n'avait rien d'une athlète. Se remettant donc, la métisse se contenta de chercher les yeux bleus de son partenaire pour opiner à ses dires, puis se redressa lentement pour scruter les alentours.

Derrière les fenêtres calfeutrées par les barreaux, la jeune femme entendait encore le chant des morts et des coups de feu lointains. Avec un peu de chance, les abrutis feraient venir la horde dans leur direction et les cadavres oublieraient bien vite que deux potentiels repas venaient de leur fausser compagnie. Néanmoins, elle n'était certaine de rien, plus encore lorsque plus aucune détonation ne lui parvint et qu'étrangement les râles des créatures semblèrent se rapprocher des murs desquels, comme s'ils allaient être capables de creuser une galerie, elle s'éloigna en saisissant le faisceau de lampe de son compagnon qu'elle observa déambuler entre les rayonnages.

Depuis le début de leur « histoire » - si on pouvait appeler ça de cette manière d'ailleurs – ils n'avaient eu que peu l'occasion d'en discuter. Elle se taisait la dessus, n'en pipait mot et se contentait de ce qu'il désirait lui offrir. Cependant, ce qu'elle pensait lui suffire depuis les prémices de la chose, la meurtrissait aujourd'hui. Ici, dans ce magasin qu'avaient tenté de préserver ses propriétaires, malgré le fait que la majeur partie des vivres, et du reste, avait été pillé, et outre les morts à l'extérieur, Megan voyait une occasion d'ouvrir enfin la bouche. Cependant, comment devait-elle aborder la chose ? Nathaniel semblait taraudé, ce n'était peut-être pas le moment, mais peut-être n'y aurait-il jamais d'instant précis et attendre, encore et encore, finirait par la rendre dingue alors, quand la lumière passa contre elle, l'aveuglant légèrement au point qu'elle redressa le bras devant ses yeux, la jeune femme mordit une dernière fois sa langue avant de se lancer.

- Y a rien ici... Lâcha-t-elle d'un timbre étrange. C'était une évidence, s'il y avait une saloperie quelque part elle n'allait pas attendre dix heures avant de leur sauter au cou. Y a que toi... Et moi. Reprit la jeune femme en haussant les épaules.

Il n'allait sans doute pas comprendre où elle voulait en venir, alors, et malgré le frémissement de ses membres, elle s'approcha d'un mur et y laissa glisser son dos pour que son postérieur épouse le sol couvert de poussière. Genoux fléchis, les doigts jouant les uns avec les autres avec nervosité, elle esquissa un piteux sourire.

- Faut que j'te parle, j'en ai marre de faire l'autruche Nath... Pas que j'me sente mal, enfin je me sens pas super bien non plus mais, faut qu'on passe à autre chose. Rien qu'à y songer, des larmes perlèrent à ses cils. Dwight et Juliane sont plus là et j'vois bien qu'tu fais des efforts pour nous mais... A part le groupe, qu'est-ce qu'on fait toi et moi ? Sans le regarder elle passa une main sur ses cils pour virer les perles qui s'y accumulaient. J'veux pas te perdre, j'veux pas t'faire peur, j'sais que c'est pas évident mais je peux plus m'taire, ça va finir par me bouffer.





Without hope, no life  
little girl, little girl, dont' lie to me... Tell me where did you sleep last night ? In the pines, in the pines, where the sun never shines...

Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel L. Wright
avatar
Date d'inscription : 12/05/2014
Messages : 561
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: And now ?   Sam 18 Nov 2017 - 20:50

Nathaniel était en train de fouiller les alentours de leur point de repli. Pas d'ennemi en vue, qui aurait sans doute déjà attaqué. Pas de créature, du moins. En ce qui concernait les humains, ils ne pouvaient pas en être aussi sûrs. Dans le faisceau de sa lampe-torche, il éclairait des étalages vides et des reliefs d'emballages depuis longtemps visités et éventrés par les rats. Il devait y en avoir toute une colonie qui avait un jour élu domicile ici. Cela lui tira une grimace écoeurée. Heureusement pour eux, ils n'avaient pas ce problème dans leur refuge. Cela aurait pu se révéler catastrophique. À un moment donné, il se figea, totalement à l'écoute de ce qui se passait à l'extérieur. Il n'entendit pas de bruit autre que les gémissements de morts-vivants. Est-ce qu'ils avaient englouti les pillards comme une marée irrépressible ? Ou est-ce que c'était simplement le bruit qu'ils produisaient qui l'empêchait d'entendre autre chose ? C'était difficile à dire. Il en était encore à réfléchir à tout cela lorsque les mots de Meg résonnèrent dans le silence relatif des lieux. Il la découvrit à moitié prostrée contre un mur, avec l'allure de quelqu'un qui en avait gros sur le cœur. Son instinct lui dit qu'il devait s'attendre à quelque chose de pas forcément facile ni joyeux. Il savait reconnaître une grosse conversation lorsqu'elle se profilait à l'horizon. Les mots qu'elle prononça ensuite lui donnèrent raison. Silencieux, il laissa son bras retomber le long de son corps, la lampe toujours allumée. La gravité de la situation ne lui échappait pas, mais il ne savait pas au juste ce qu'il devait répondre ni où tout cela allait les mener.

« Meg... Je suis pas sûr de savoir où tu veux en venir.

Au fond de lui, le cascadeur avait une petite idée. Il sentait qu'il s'agissait de quelque chose de très sérieux. De trop sérieux, le genre de choses avec lesquelles il avait souvent eu du mal. C'était de leur relation dont il s'agissait, et lui ne trouvait rien à y redire. Il avait beaucoup d'affection pour elle et avait retrouvé dans sa présence un binôme dans lequel il trouvait un équilibre inattendu. Il se sentait en confiance et bien en sa compagnie. Par ailleurs, le fait qu'ils soient amants lui convenait parfaitement. Il ne l'avait jamais obligée à rien, et n'attendait rien d'elle. Elle était libre de vivre comme bon lui semblait ou de mettre un terme à tout ça si elle le voulait. Bien sûr, il avait fait preuve de jalousie envers Nash lorsque celui-ci était arrivé. Il avait pensé que cela allait mettre le désordre dans leur relation, ce qui n'avait pas été le cas... Cet instant lui faisait cependant douter de tout cela. Il craignait qu'elle ne veuille apporter des modifications profondes à ce qu'ils partageaient. Dans un sens comme dans l'autre... Et la partie la plus volage de son être lui criait qu'il n'était pas prêt à ça, et qu'il ne l'avait jamais envisagé.

- Qu'est-ce que tu attends de moi, au juste ? Tu sais, je suis pas super doué avec tout ça, alors... Parle franchement, dis-le moi. »

Nate brûlait de lui dire que ce n'était ni l'endroit ni le moment pour de grands dialogues déchirants et dramatiques. Qu'ils risquaient d'avoir de sérieux problèmes s'ils se laissaient engluer dans la masse de rôdeurs qui grouillait dehors. Pourtant, il ne pouvait pas y couper. La métisse lui faisait peine à voir, et cette compassion était doublée d'une gêne avoisinant le malaise. Encore un peu et il aurait dansé d'un pied sur l'autre avec une indécision marquante. Il n'avait pas d'autre choix que de prononcer ces mots. Il devait connaître le fond de sa pensée, même s'il soupçonnait que ce qu'elle dirait allait sans doute le retourner quelque peu. Sans doute aurait-il pu la rassurer en lui disant qu'il savait se débrouiller, qu'elle n'allait pas le perdre si facilement, mais les mots restaient bloqués dans sa gorge. Alors, il l'observait sans rien dire, avec une expression qu'il n'aurait lui-même su définir. Puisqu'ils en étaient là, à deux pas du bord du plongeoir, autant faire le grand saut pour de bon.


This world is a fucking joke
Mourir, Mourir... Mourir, ce n'est rien. Commence donc par vivre. C'est moins drôle et c'est plus long. by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Megan Reyns
Modératrice
avatar
Date d'inscription : 11/04/2017
Messages : 754
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: And now ?   Ven 24 Nov 2017 - 20:12



And Now ?
Ft Nath'
Il ne voyait pas ? Il ne comprenait pas, sur le coup, plus habituée à être claire, nette et précise, tâchant de se faire bien comprendre de ses interlocuteurs, Meg lâcha un rictus amer. Comment pouvait-elle être plus claire encore ? Lui dire qu'elle l'aimait ? Qu'elle avait des sentiments pour lui ? Non, elle allait se manger un mur pour la simple et bonne raison que, visiblement, la situation lui plaisait comme elle était. Pour elle, en revanche, ça la dévorait à petit feu au point de la travailler, de la rendre faible alors qu'elle ne l'était pas jusqu'à présent. A chaque danger, à chaque rencontre morbide, lui fonçait et elle sentait son cœur tambouriner. Elle finirait chèvre si rien ne sortait, si rien n'était dit, s'il ne comprenait pas. La métisse plongea les traits dans ses deux paumes. Il fallait faire un choix, il fallait choisir tout, ou rien, sans quoi elle s’affaiblirait de jour en jour, serait plus mal de jour en jour, et serait incapable de gérer autres choses que ses saloperies de sentiments qui termineraient par avoir sa santé. Alors, quand il eut fini de parler, qu'elle l'observa en tentant de se convaincre de ce qu'elle allait répondre, Megan déglutit. Doucement, elle se redressa et haussa les épaules, fatiguée, usée, en deuil tout comme lui. Car c'était bien ça, Dwight et Juliane leur manquaient, si tout était parti en vrille c'était depuis qu'ils avaient disparu. Autrefois, avant leurs morts, tout allait bien, elle s'investissait corps et âme, aujourd'hui et depuis qu'elle avait rejoint sa chambre, qu'elle le regrettait presque, elle ne pensait plus qu'à ça à longueur de jour.

- Tout s'apprend un jour... Lâcha-t-elle en remuant ce fameux « J'suis pas doué pour ça ».

Bon sang, elle même n'était pas une pro en ce qui concernait le domaine, elle apprenait doucement pour autant, même si elle pensait que les choses lui conviendraient tel que, Reyns devait avouer que non.

- J'veux pas juste être un passe-temps agréable. Reprit la jeune femme en regardant ailleurs. Évitant soigneusement ses billes claires afin de ne pas changer d'avis quant à ce qu'elle avait à dire. J'veux pas que tu sois un passe temps non plus. Mais je veux pas non plus faire comme si de rien n'était.

Les mots lui brûlaient la langue, elle tâchait de rester calme, neutre, simplement pour ne pas hurler. Crier, perdre le contrôle, n'était pas son genre, mais Nathaniel était capable de la mettre dans un état qu'elle ne soupçonnait guère jusqu'à lors. Ses sentiments pour lui la rendaient âpre à l'instant, presque mauvaise, simplement car il semblait porter des œillères tout comme il en était cas lorsqu'elle lui avait demandé de revenir à la ferme puis arrêter de construire des totems morbides et sans intérêt.

- J'ai des sentiments pour toi, sans ça jamais j'aurai couché avec toi, jamais on aurait... Elle secoua la tête, préférant maitriser le débit de ses mots et le ton sur lequel elle les lui jetait au visage. Mais si tu n'veux pas, si tu veux juste le bénéfice et pas le reste... J'suis désolée mais moi non, j'peux plus !

C'était sorti d'une traite et déjà son cœur martelait sa poitrine. S'il ne pouvait guère lui répondre, s'il ne pouvait pas, s'il n'était pas doué et ne cherchait pas à le devenir, alors elle s'éloignerait un temps, simplement pour voir si, fatalement, elle lui manquait pour autre chose que ce qui les liait et ne lui suffisait plus.





Without hope, no life  
little girl, little girl, dont' lie to me... Tell me where did you sleep last night ? In the pines, in the pines, where the sun never shines...

Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel L. Wright
avatar
Date d'inscription : 12/05/2014
Messages : 561
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: And now ?   Mar 28 Nov 2017 - 17:05

Nathaniel avait senti que cette histoire allait mal finir, mais il ne s'était pas attendu à ce qu'elle se mette dans des états pareils. Ni à ce qu'elle allait lui dire, d'ailleurs... Il avait cru qu'elle allait peut-être vouloir mettre un temps d'arrêt à leur relation ou y mettre un terme, mais pas à ce qu'elle lui fasse des confessions aussi importantes. Il resta figé, incapable de dire ou faire quoi que ce soit, prenant la nouvelle comme un coup de massue. Il n'avait pas cherché une relation sérieuse, cela ne lui avait même pas effleuré l'esprit. Il en avait eu très peu au cours de sa vie, et la dernière en date était celle qui avait fini par un mariage avec sa défunte femme. Sa mort remontait à près de deux ans maintenant, mais cela restait une douleur enfouie toujours existante. Il n'avait jamais songé à passer à autre chose, à essayer de vivre une nouvelle histoire. Cela lui paraissait impossible dans l'état actuel des choses, avec le monde dans lequel ils vivaient. Il avait bien compris ce qu'elle voulait, ce qu'elle attendait, mais même s'il était touché et qu'il l'appréciait énormément, il ne se pensait pas capable de le lui donner.

« Meg, je... Je suis désolé si tout ça te fait du mal. Mais je je crois pas être le genre de mec qu'il te faut.

Elle l'avait bien dit, il était du genre à foncer tête baissée. Et elle avait raison. Le cascadeur n'était pas quelqu'un qui perdait des temps en réflexions infinies. Il l'avait déjà dit, et c'était une des raisons principales qui faisaient qu'il n'avait pas voulu prendre la tête de leur petit groupe. Les responsabilités étaient difficiles pour lui. Il était un homme d'action, de terrain. Il avait bon cœur, c'était certain, mais c'était un électron libre et un chien fou. Les deuils récents avaient certes atténué ce dernier aspect de sa personnalité, mais il n'était pas quelqu'un de stable ni de responsable. Par ailleurs, il restait également autre chose qui bloquait la situation...

- Bordel, tous ceux à qui je tiens tombent comme des mouches, et j'ai aucune envie que tu sois la suivante. Je veux rien t'imposer surtout, alors...

Nate s'apprêtait à dire qu'il comprenait si elle voulait qu'ils cessent toute relation. C'était normal, et il ne pensait pas non plus pouvoir continuer de la sorte en sachant ce qu'elle voulait, ce qu'elle attendait de lui. Il craignait de la perdre, c'était une certitude. Tout comme il craignait pour sa mère ou ses enfants, quand bien même il avait l'impression de ne pas être le père de ces derniers comme il aurait dû l'être. Il ne put cependant continuer, car il fut coupé dans son pénible discours par une porte qui s'ouvrait brutalement, et se refermait. Cela ne se situait que quelques mètres derrière lui, et il fit volte-face. Un pillard venait d'entrer, essoufflé, apparemment blessé et couvert de fluides visqueux. Néanmoins, dès qu'il vit qu'il y avait deux autres personnes dans la boutique, il tira une arme avec un juron sonore. Nathaniel ne lui laissa pas le temps de faire quoi que ce soit de cette arme. Il lui bondit dessus avec une vitesse qu'on aurait pu avoir du mal à soupçonner quand on ignorait sa profession et sa condition physique. Se servant de son poids et de son élan, il plaqua l'ennemi contre le mur avant qu'il ait eu le temps de réagir. Son pistolet tomba sur le dallage du sol avec un bruit froid et lourd. Alors que l'autre se débattait comme un beau diable, le cascadeur se saisit de son couteau et le lui planta dans la tempe, le tuant instantanément et sans bruit. Le tout n'avait sans doute pris que quelques secondes. Des coups sourds se mirent à retentir contre la porte. Apparemment, une partie de la horde avait décidé de suivre sa proie attitrée jusqu'ici. Le brun se retourna d'un bloc vers la métisse.

- Faut qu'on bouge. On peut pas rester ici. Meg, s'il-te-plaît. »

Il s'approcha d'elle et lui tendit la main avec un air suppliant et un regard marqué par l'urgence. Il aurait voulu la prendre dans ses bras pour la réconforter, trouver une solution à tout cela, essayer d'y voir plus clair, mais ce n'était ni l'endroit ni le moment. S'ils tardaient trop à partir, ils n'auraient sans doute plus jamais l'occasion d'en discuter. Pour l'heure, Nate avait la ferme intention de remettre tout ça à plus tard et de sauver leur peau.


This world is a fucking joke
Mourir, Mourir... Mourir, ce n'est rien. Commence donc par vivre. C'est moins drôle et c'est plus long. by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Megan Reyns
Modératrice
avatar
Date d'inscription : 11/04/2017
Messages : 754
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: And now ?   Mar 28 Nov 2017 - 21:27



And Now ?
Ft Nath'
Megan l'observa aussi incertaine qu'amère. Pourtant elle était sérieuse, très sérieuse pour le coup. Mieux valait couper court à toutes choses avant qu'il ne soit réellement trop tard. Déjà son investissement dans le groupe s'en ressentait, elle était taraudée par ce qu'il pensait d'elle, ce qu'il pensait d'eux.... Ce qu'il envisageait. S'il n'ouvrait pas la bouche, s'il se contentait de la regarder et de lui resservir une tirade sur son incapacité à ressentir quelque chose, elle serait capable de l'abandonner là... Non, bien entendu que non, ce n'était que la colère qui assaillait son crâne et lui faisait penser d'horribles choses. Rares étaient les moments où elle se mettait dans pareil état, mais lorsque ça montait – et pourtant il lui en fallait beaucoup – une fois le vase plein, il fallait qu'il déborde pour qu'elle lâche du lest et puisse penser plus sereinement. Alors, quand enfin son timbre résonna, la métisse pinça les lèvres, mains sur les tempes, tandis que son menton pointait le plafond couvert de toiles d'araignées poussiéreuses. « Pas un mec pour elle... » Okay, soit dans ce cas pourquoi avoir fait ce qu'ils avaient fait ?

La réponse sonna d'elle même lorsqu'elle se revit ce fameux soir, hésitante, le cœur en branle, s'approcher de lui. Elle était tout aussi fautive que lui, et même si elle avait apprécié cet instant, comme tout ceux qui avaient suivi, elle n'aurait guère dû s'y laisser aller pour la simple et bonne raison qu'elle avait des sentiments pour lui. Nathaniel n'était pas prêt, ça n'avait rien à voir avec elle, rien à voir avec le fait qu'elle espérait toujours un geste, une considération de sa part, c'était simplement qu'il n'était pas encore apte à rouvrir son cœur.

Paumée entre ses propres ressenties et l'espèce d’empathie qu'elle avait à son égard, elle lui offrit un piteux sourire. Ses larmes ne coulaient pas, pourtant elles semblaient lui brûler la trachée et l'empêcher de prendre une décision. Devaient-ils arrêter les frais ? Elle y songeait, pour ne pas souffrir et ne pas le faire souffrir. Elle s'en remettrait, tout le monde se remettait un jour ou l'autre, les sentiments pouvaient faire autant de bien que de mal. Pour le coup, Reyns avait mal, elle aurait mal un temps mais, ensuite et parce qu'elle avait confiance en lui et en ses capacités, qu'il lui serait toujours d'une aide précieuse, elle saurait à nouveau le fixer droit dans les yeux sans se maudire d'avoir été si conne. Puis là, alors qu'elle ouvrait enfin la bouche, des mots qu'elle n'attendait plus filèrent les lèvres adverses.... Un poids immense quitta son cœur, sur le vif, l'organe battit si vite qu'elle eut une envie subite de ravaler son amertume, de l'inviter à effacer l'ardoise et de le prendre dans ses bras pour le rassurer, comme il venait de le faire en quelques mots, quelques lettres, qui auraient pu être futiles pour d'autres.

Pourtant, elle n'eut guère le temps de répondre, elle n'en eut pas l'opportunité car, subitement, la porte non loin d'eux s'ouvrit sur la silhouette d'un des hommes aperçu plus tôt. Immédiatement, la métisse retint son souffle, prête à saisir son arme, mais Wright fut plus vif et ne tarda plus à le maîtriser avant qu'il puisse se rebiffer. Le type heurta le premier mur à portée, relâcha le flingue qu'elle s'empressa de saisir pour l'en menacer, et la jeune femme ne put que fermer les yeux - toujours touchée par pareil geste - quand la lame de son partenaire lui offrit la mort. Quand elle entendit la dépouille glisser sur les dalles, Meg rouvrit péniblement les paupières. L'arme à feu tremblante à bout de bras, le cœur en pleine lutte. Et ce fut pire encore lorsque les rôdeurs, ayant suivi cet homme, se ramassèrent sur la porte close. Devant elle, Nathaniel lui intimait de partir, il l'en suppliait même en un regard qu'elle ne connaissait pas aussi, et parce qu'elle ne désirait plus lui tenir rigueur de cette conversation houleuse, Reyns greffa sa main dans la sienne et la serra plus fort que d'ordinaire.

- Tu m'perdras pas. Lui intima-t-elle d'une voix plus sûre et mesurée. J'vais pas mourir et toi non plus.

Sur ses mots, elle le suivit rapidement dans les restes de la boutique. Inutile de penser à re-franchir la lucarne, les morts entouraient le bâtiment de ces deux côtés... Autant trouver un escalier, quelque chose, mais un endroit où il serait plus simple d'envisager une fuite ou un repli. En peu de temps, elle poussa une lourde porte à coup d'épaule et l'entraîna vers les marches qui se présentaient et où un tas de mobilier interdisait l'accès à l'étage supérieur. Dans leur dos, une vitre se brisa et les râles inondèrent les autres salles à l'en faire croiser les billes claires auprès d'elle.

- On va y arriver... à deux on va y arriver.





Without hope, no life  
little girl, little girl, dont' lie to me... Tell me where did you sleep last night ? In the pines, in the pines, where the sun never shines...

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: And now ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
And now ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: