The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- When the fear of loss creates something else -
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zack M. Atkins
leader | American Dream
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un Desert Eagle .50, un .44, un couteau de chasse, et un poing américain
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/03/2016
Messages : 3491
Age IRL : 25
MessageSujet: When the fear of loss creates something else   Dim 15 Oct 2017 - 20:09

Plusieurs semaines étaient passées depuis qu'une partie du groupe était revenue de cette expédition foireuse au supermarché. Ils en étaient revenus blessés, surtout lui et le prof, mais le temps ayant fait les choses, le blond n'en gardait qu'une nouvelle cicatrice sur le bras, une chance qu'Ansel ait pu s'occuper rapidement de sa blessure. Zack avait commencé doucement à prendre ses habitudes dans cette nouvelle maison, la situation avec Morgan était en voie de s'arranger même s'il était évident qu'il avait été bien trop loin et que leur rien avait été effrité, et le blond parvenait à passer de meilleures nuits maintenant que le journaliste venait dormir avec lui bien plus régulièrement. À chaque fois il trouvait cette situation un peu étrange mais, au fur et à mesure, il avait fini par ne plus réellement s'en formaliser ; tous deux dormaient bien mieux ensemble alors pourquoi s'infliger une nuit merdique alors qu'ils pouvaient se reposer convenablement de la sorte ?

Certes, psychologiquement parlant, le blond n'était toujours pas au mieux de sa forme, il ne parvenait toujours pas à avancer convenablement et ressentait toujours ce vide immense en lui, celui qu'avait laissé son compagnon lorsque son dernier souffle l'avait quitté. Mais depuis qu'il avait pu parler avec Morgan de tout ce qui pesait sur son cœur, qu'il avait enfin laissé sortir les larmes qu'il avait retenu pendant près d'un mois, il acceptait sa mort, ou du moins en avait pris douloureusement conscience. L'acceptation de la perte d'un être cher était un premier par vers un deuil salvateur, sans doute, mais il ne pouvait s'empêcher de se sentir incroyablement vide. Et de par ce fait, même s'il sortait un peu plus régulièrement de sa pièce et prenait part à la vie du groupe, il restait relativement sur la défensive, à fleur de peau et assez silencieux la plupart du temps.

Ayant passé une nouvelle nuit plus ou moins convenable aux côtés de son cadet, toujours relativement proches bien qu'il omettait farouchement une potentielle ambiguïté, le trentenaire avait passé la matinée à fureter dans les environs, monter la garde afin de s'assurer que les alentours restaient calmes. Il était encore relativement sur les nerfs de sa discussion avec Neil deux jours plus tôt mais faisait au mieux pour garder son calme lorsqu'il croisait le métis. Et finalement, en milieu de journée, il était rentré. Depuis leur sortie au supermarché, Zack n'avait pas retrouvé de veste convenable et autant dire que la sienne était foutue, la manche déchirée ne le protégeait en rien du froid. Avec les jours qui se rafraîchissaient, même s'il n'avait jamais réellement craint les températures basses -quoi qu'un peu plus maintenant qu'il n'avait plus de chauffage au sol-, il ne pouvait pas se permettre de se balader tout l'hiver avec de simples pulls. Et ils avaient besoin de réserves.

De retour dans le jardin, le blond observa un court instant ce qui l'entourait. Les feuilles des arbres qui commençaient à prendre des couleurs chatoyantes, les oiseaux qui faisaient leurs nids pour l'hiver. En somme, le temps qui passait, la vie qui continuait, et lui qui restait là, bloqué dans ses souvenirs et incapable de s'en détacher. Ne retenant pas un soupir, il secoua la tête et grimpa les escalier le menant à la cuisine où il tomba sur Kyle. À force il ne faisait plus d'effort pour masquer la peine dans son regard, le brun avait déjà vu son état après un cauchemar, il n'était plus à ça prêt ; peut-être avait-ce été là une première erreur, laisser quelqu'un entrer ainsi dans sa bulle et voir réellement ce qu'il se jouait dans ses deux orbes clairs, mais il était trop tard maintenant pour l'en expulser et adopter à nouveau cette attitude de deux étrangers. Il gardait toujours cependant une certaine indifférence dans son attitude, autant pour les autres que pour lui, pour se donner l'illusion qu'il avait encore un certain contrôle sur sa propre personne.

Croisant alors le regard du brun, il se décida à prendre la parole. « Je pense sortir pour trouver des vivres, tu m'accompagnes ? » Il ne le forçait en rien, mais avec la fatigue et le manque d'attention qu'elle pouvait amener, mieux valait qu'il ne s'aventure pas trop loin en étant totalement seul. Attendant une réponse de la part du plus jeune, l'ancien homme d'affaires chipa quelques noix dans un saladier.


What if you had no love ? What if you couldn't hold on for just another day, how could you breathe ?! MAIZ.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Kyle Mitchell
American Dream
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: •un couteau •un pistolet HK USP
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 21/09/2016
Messages : 454
Age IRL : 18
MessageSujet: Re: When the fear of loss creates something else   Dim 15 Oct 2017 - 21:13

Ils étaient revenus de cette sortie indemne et pourtant Kyle y pensait encore parfois. Il avait évité de peu de revivre une situation telle que lorsqu'il s'était retrouvé face à cette Cassandre. Les morts en nombre, leur sautant dessus. Il avait peur, toujours, encore, rien n'avait changé de ce côté-là et pourtant il faisait des efforts. La situation semblait quand même s'améliorer de jour en jour, tant mieux pour lui. Sa thérapie de dormir avec le blond chaque nuit y jouait probablement. Au final il avait trouvé en Zack une présence protectrice, rassurante. Il savait très bien qu'il s'était un peu trop habitué à dormir avec lui mais il ne pouvait de toute façon pas revenir en arrière désormais, quand bien même il appréhendait le moment où il devrait juste se retrouver seul dans son lit sans pouvoir être contre le blond. Oui, il irait mieux un jour, tout comme lui. Du moins c'était ce qu'il espérait par-dessus tout. Et il ne réalisait toujours pas que cela faisait un an qu'il avait rejoint se groupe. Il s'en était passé des choses et pourtant il était toujours là, bien vivant. Ses proches par contre ? Eh bien il n'en savait rien et il n'y pensait plus. Il avait trop longtemps vécu sans eux maintenant, l'espoir de les revoir avait disparu. Son groupe était sa nouvelle famille, qu'il le veuille ou non. Une famille un peu casse gueule, certes, mais il était toujours en vie grâce à eux.

Se retrouvant dehors, il avait remarqué Zack faire des tours de garde ou juste vaquer à ses occupations, tout comme lui d'ailleurs. Assis contre les escaliers, il remplissait son carnet en attendant que la matinée se termine. Il se sentait reposé, probablement à cause de la nuit qu'il avait passée avec le blond. Il savait que c'était ambigüe, il l'avait bien compris avec le temps, ils dormaient ensemble assez souvent et assez collé l'un à l'autre pour que Kyle s'en rende compte. Bien sûr qu'il se sentait coupable de faire ça, parce qu'il aurait pu repousser Zack de nombreuses fois. Sauf qu'il n'en avait pas envie et que son envie dominait sur sa culpabilité, pour le moment. Alors il faisait juste comme si de rien n'était, se rassurant en se disant que de toute façon, pour le moment, il serait toujours en sa compagnie la nuit venue s'il en avait besoin. Et puis il n'oubliait pas que Zack lui avait dit en avoir besoin. Donc en un sens il lui rendait un service, du moins c'était ce qu'il se disait pour se rassurer, pour se dire qu'il ne profitait pas de lui. Loin de lui l'idée de profiter de son aîné, non, il en avait juste vraiment besoin et le blond avait été là au bon moment, au bon endroit.

Au final, il se stoppa dans son écriture pour regarder un oiseau passé. Et dire que les animaux étaient encore là, c'était plutôt étonnant. Mais en soi ils étaient toujours là eux aussi. Ils pouvaient tous survivre, le plus dur était peut-être passé désormais ? En tout cas depuis leur emménagement dans ce lieu, il n'y avait pas eu de véritables soucis excepté ceux des membres du groupe et la sortie dans ce centre commercial. Se relevant, frottant son jean, il remonta directement vers sa chambre pour déposer son carnet et prendre son pistolet, dans le but de faire quelques tours de garde vu que personne n'avait l'air de s'en occuper après Zack. De toute façon il n'avait rien de mieux à faire. Il fit l'erreur de s'assoir sur son lit cependant et prit quelques minutes pour se reposer, des minutes qui devinrent au final une heure. En se réveillant, il était descendu rapidement, son pistolet coincé dans son jean, il avait changé de t-shirt également, il avait déjà dormi avec l'autre la nuit dernière. Arrivant dans la cuisine, il tomba directement sur Zack, remarquant son regard un peu peiné qui était devenu un ton presque habituel désormais.

Partir chercher des vivres ? Kyle ne disait jamais non pour une sortie, s'éloigner un peu. D'autant que les environs avaient l'air d'être calme pour le moment. Les morts se faisaient moins nombreux, pas étonnant en deux ans d'apocalypse. Ils devaient faire leur petit bonhomme de chemin alors qu'eux galérer pour survivre et se nourrir. «Ouais, on se retrouve dans cinq minutes dehors ?» avait-il demandé.
Il était ensuite monté dans sa chambre pour prendre une veste beige qu'il gardait d'avant l'apocalypse. Assez chaude et protectrice pour la pluie mais pas pour les morsures de morts par contre. Après l'avoir enfilé, il avait pris son sac à dos, son couteau et son pistolet toujours dans son pantalon. Il était sorti, fin prêt, puis avait descendu les escaliers pour se retrouver devant la porte de la maison où l'attendait déjà Zack. «Tu sais où on pourrait aller ?»

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Zack M. Atkins
leader | American Dream
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un Desert Eagle .50, un .44, un couteau de chasse, et un poing américain
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/03/2016
Messages : 3491
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: When the fear of loss creates something else   Lun 16 Oct 2017 - 15:13

Ayant hoché la tête quand le brun suggéra qu'ils se rejoignent dans cinq minutes, Zack était également monté dans sa chambre afin d'y récupérer des affaires pour la sortie. Son Desert Eagle calé dans le holster à sa hanche avait rejoint son couteau de chasse tandis que son fidèle poing américain était toujours bien glissé dans la poche gauche de son pantalon. Prenant son sac, il y avait glissé ses cigarettes, une lampe de poche, s'assurant que la petite trousse de secours qu'il avait pris à Ansel était toujours là ; depuis leur sortie au supermarché, il jugeait plus prudent d'avoir le minimum sur lui, juste au cas où. Et il était redescendu, vêtu uniquement d'un jean, tee-shirt et gilet à capuche. Sans doute n'était-ce pas très sérieux au vu des températures de plus en plus basses mais il ne s'en formalisait pas, bien décidé à trouver une nouvelle veste lors de cette sortie ; autant faire d'une pierre deux coups, des vivres et une veste pour passer l'hiver plus convenablement.

Le trentenaire était alors ressorti, informant Ansel qu'ils allaient partir quelques heures avec Kyle ; bien sûr, en un sens il n'avait aucun compte à lui rendre, mais mieux valait prévenir plutôt que de simplement disparaître sans rien dire, c'était la base d'une survie convenable en société, sans doute. Se plantant alors devant la porte d'entrée, sur le perron, il lança un coup d’œil au ciel ; pas franchement ensoleillé mais pas non plus pluvieux, il pouvait donc espérer éviter la flotte pour cette fois. Glissant une main dans ses cheveux devenus un peu trop long pour les ôter de ses yeux, il avait calé ses mains dans les poches de son jean, attendant l'arrivée de son cadet. Et sa voix ne tarda pas à se faire entendre. Tournant la tête vers lui, il zieuta automatiquement sa dégaine afin de s'assurer qu'il était suffisamment équipé avant de planter son regard clair dans le sien. « On va se rapprocher du centre, on devrait pouvoir trouver quelques réserves » avait-il répondu avant de se mettre en route. Il espérait du moins qu'ils ne partiraient pas pour rien. Autant le dire, chaque sortie était un risque en plus, mais ils étaient tout autant sur la sellette en restant à la maison, ce qui était arrivé à la station en était une preuve non négligeable, alors autant sortir et essayer de se rendre la vie plus convenable en trouvant des vivres.

Le début du trajet s'était fait dans un certain silence, autant pour ne pas risquer d'attirer les putrides trop proche de chez eux à cause de leurs éclats de voix que parce-qu'il était encore un peu nerveux et peu enclin à la discussion. Au détour d'une rue cependant, l'aîné pointa du doigt un endroit vague sur la gauche. « La maison dans laquelle j'ai grandi est par là-bas. Ça me fait toujours bizarre de me dire que je suis revenu non loin, comme une sorte de retour en arrière. » Au fond, il ne savait pas pourquoi il racontait cela à son cadet. Il lui avait déjà peu après leur arrivée qu'il était né à Renton mais n'avait jamais détaillé plus que cela et, de toute façon, les souvenirs qu'il avait de son enfance ici n'avaient pas grand chose de glorieux. Une enfance dans la pauvreté, les cris et lé déchéance d'une société déjà rongée jusqu'à l'os ; oui, les parents Atkins avaient pris la meilleure décision de leur vie en quittant la baraque de ses grands-parents maternel, même si Georgetown n'avait pas été beaucoup plus accueillant à ses yeux.

« Mais au moins je connais le coin, c'est plus rassurant que d'être dans un endroit complètement inconnu » avait-il ajouté sur un ton toujours relativement neutre. Faire la discussion sur une chose aussi banale lui permettait de penser un peu moins à ce qui le rongeait, à ce vide, et même si tout ceci faisait parti du passé, il était toujours plus aisé d'aborder des faits anciens que des souvenirs trop récents et douloureux. Le présent ne tarda cependant à se rappeler à eux sous la forme d'un putréfié chancelant qui venait de débouler d'un jardin. Sans autre forme de cérémonie, le visage relativement fermé, Zack s'en était approché, tirant de son étui son couteau de chasse pour lui assener en plein crâne avant de laisser le corps tomber mollement au sol et reprendre son avancée aux côté du brun.


What if you had no love ? What if you couldn't hold on for just another day, how could you breathe ?! MAIZ.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Kyle Mitchell
American Dream
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: •un couteau •un pistolet HK USP
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 21/09/2016
Messages : 454
Age IRL : 18
MessageSujet: Re: When the fear of loss creates something else   Lun 16 Oct 2017 - 20:58

Kyle ne sortait pas souvent depuis qu'ils étaient arrivés dans cette maison. Bien sûr il y avait la sortie dans le centre commercial mais comme il l'avait pressenti ça n'avait pas été un franc succès. Là il avait un peu plus l'impression de revivre ces petites sorties qu'il faisait à l'époque où ils étaient encore au phare, quand Stew et Ariel étaient encore parmi eux, qu'il craignait le blond, bref, avant que tout ne change radicalement du jour au lendemain. Il avait la curieuse impression que tout ça était arrivé des mois et des mois auparavant, alors que trois mois avant ils étaient encore au phare. Le temps était passé vite, lui qui se plaignait que justement il trouvait les journées trop longues c'était assez ironique. Ce n'était qu'en y pensant vraiment qu'il se rendait compte que oui, le temps passait en fait plus vite qu'il ne le croyait et c'était tout aussi dingue de se dire que l'apocalypse avait submergé le monde depuis maintenant environ deux ans, il n'était pas à un jour près de toute façon. Il avait survécu. Comme il l'avait promis à Allan, comme il l'avait fait comprendre à Stew, il était un peu plus le survivant qu'il aurait dû être depuis le début désormais. Il y avait encore des efforts à faire mais la sortie au magasin avec les autres lui avait bien fait comprendre qu'en prenant sur lui et en y croyant vraiment il pouvait surpasser ses peurs, être un peu moins ce type faible que Morgan pensait encore qu'il était.

Cette petite sortie en tout cas lui faisait du bien, quand bien même il stressait légèrement, la peur de ne pas revenir à la maison était bien présente, mais il y pensait assez avant de s'endormir pour y penser maintenant. Il était avec Zack, il n'avait pas vraiment à s'en faire. Le blond représentait vraiment cette présence rassurante, de plus en plus, au fur à mesure que les jours avançaient, il se sentait toujours un peu mieux en sa compagnie. Certes, ses sorties solo d'avant leur départ du phare lui manquaient un peu, mais le fait d'être avec l'aîné ne le dérangeait pas non plus. Puis mieux valait être deux, au cas où, d'autant qu'ils auraient toujours plus de place pour ranger des vivres que s'il était seul. Et puis s'il ne sortait plus trop de la maison c'était aussi parce qu'il ne connaissait pas très bien les environs. Cette sortie lui permettrait peut-être de faire quelques repérages pour la prochaine fois, s'il y avait une prochaine fois, mais pour sûr qu'ils devraient de toute façon repartir à la pêche aux ressources à un moment ou à un autre. Seattle avait un avantage, le fait qu'elle soit une grande ville leur permettait de presque ne jamais manquer de rien. Les petites villes, c'était différent. Alors bien sûr Kyle connaissait rapidement Renton pour y être passé quelques fois avant la fin du monde, mais les choses avaient bien changé depuis.

Il suivait donc le blond, se disant que le centre ne devait de toute façon pas être très loin de là où ils étaient. Kyle savait que Zack était né ici, donc forcément il se sentait un peu plus en confiance avec lui que s'il avait été avec Aodhan par exemple. Et il était heureux de savoir à peu près où avait vécu Zack quand il était petit. Surtout qu'il n'était plus piégé dans ce silence un peu gênant qu'ils avaient instauré en quittant la maison, sans vraiment le faire exprès en plus de ça. Kyle eut un faible sourire en écoutant le blond, sourire que Zack n'avait peut-être pas vu, il n'en savait rien. Dans tous les cas il s'était effacé un peu après, quand le journaliste s'était de nouveau tourné vers son aîné. «Ça doit faire bizarre ouais. Surtout avec la fin du monde. J'imagine même pas si je retournais dans le New-Jersey...» et Kyle n'y avait en fait jamais vraiment pensé. Sa vie là-bas était si loin maintenant, encore plus avec la fin du monde. Il avait l'impression d'avoir vécu une éternité depuis tout ça, depuis la vraie vie en elle-même en fait. Et Zack avait repris la parole, faisant acquiescer le brun. «Ouais c'est clair, je flippe un peu moins.» avait-il dit en regardant rapidement les alentours.

Regardant le mort qui s'approchait d'eux, Kyle avait été légèrement surpris de le voir débouler. Comme quoi ils étaient toujours bel et bien là. Laissant Zack s'en occuper, Kyle resta derrière, regardant un peu partout pour être sûr qu'aucun autre n'arrive par surprise. Quand Zack eut fini, Kyle prit un peu les devants. «Pourquoi ne pas avoir demandé à Morgan de t'accompagner ? Ça aurait peut-être aidé vis-à-vis de la situation...» avait demandé Kyle en baissant les yeux, regardant le sol, tout en continuant à avancer. Oui, il aimait se mêler de ce qui ne le regarder pas, mais avec Zack c'était légèrement différent. Il ne voulait rien faire de travers, il avait un peu peur, que le blond le prenne mal, qu'il l'envoie bouler et pourtant il se sentait presque obligé de s'en mêler, savoir à quoi penser le blond, être sûr qu'il aille bien, c'était comme un automatisme désormais.

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Zack M. Atkins
leader | American Dream
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un Desert Eagle .50, un .44, un couteau de chasse, et un poing américain
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/03/2016
Messages : 3491
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: When the fear of loss creates something else   Lun 16 Oct 2017 - 23:58

Lorsque Zack avait parlé, il avait jeté un coup d’œil à Kyle, remarquant le faible sourire qui avait étiré ses lèvres. Une fois de plus, voir cela lui fit franchement bizarre, lui même étant pertinemment conscient qu'il n'avait pas souri une seule fois depuis qu'ils avaient eu à fuir la station. En y pensant bien, toute expression positive avait simplement quitté son regard à ce moment précis, tout son être même. Certes, il parvenait à se sentir mieux avec le journaliste, à laisser un peu de côté ce qui le rongeait, mais il n'avait pas ressenti d'émotion réellement positive depuis qu'il avait croisé le regard sans vie de son compagnon. S'en était usant, mais il avait fini par s'en accommoder et définitivement laisser de côté celui qu'il était auparavant ; à quoi bon se forcer de toute façon, personne n'attendait rien de lui et il n'avait aucun compte à rendre à personne, et il y avait longtemps qu'il ne se formalisait plus de l'image que l'on pouvait avoir de lui. Bien sûr, il masquait toujours sa peine au maximum avec ce voile d'indifférence, mais ce n'était pas pareil que juste ne pas sourire. Quoi qu'il en soit, voir son cadet avec ce léger sourire avec presque quelque chose d'irréel dans une situation telle que la leur mais le blond ne lui en voulait pas, au contraire, avoir un minimum d'environnement positif n'était pas de refus.

Il avait lancé au brun un regard compréhensif quand celui-ci avait parlé du New-Jersey, se doutant bien qu'il avait dû se questionner à un moment ou à un autre sur ce qu'il était advenu de son coin d'origine. Mais il n'y avait plus rien à se demander, le fléau qui s'était abattu sur terre l'avait fait partout, aucun endroit n'avait été épargné, c'était une évidence aux yeux de l'aîné. L'arrivée du putréfié le tira cependant de ses pensées, le ramenant à une réalité qui pesait franchement sur ses épaules. Oh il ne ressentait rien à tuer ces choses, pas la moindre once de compassion ou de culpabilité, comme il n'avait jamais rien senti de tel en prenant la vie d'une personne bien vivante, mais il ne pouvait désormais s'empêcher de repenser encore et encore à cette rage qui avait grondé en lui quand un petit groupe de putrides lui avaient pris celui qui comptait le plus. Une rage qu'il dirigeait contre chacun d'eux désormais, et contre lui, inconsciemment, en s'infligeant la douleur qu'amenaient ses souvenirs.

A la question de Kyle lorsqu'ils avaient repris la route, le trentenaire avait froncé les sourcils et tourné la tête vers lui. Il resta silencieux quelques secondes avant de reporter son attention sur le chemin et sur ce qui les entourait. « Je n'en sais rien, parce-que c'est toi que j'ai croisé en premier sans doute » avait-il répondu le plus franchement du monde. Le brun prendrait peut-être mal ses propos, les interpréterait peut-être mal, mais ils n'étaient que la vérité. Bien sûr, le blond était bien plus apaisé de faire cette sortie avec lui qu'avec Neil à qui il n'aurait de toute façon rien demandé, mais dans le fond, il lui avait en effet simplement demandé parce-qu'il avait été là au bon moment. Ajouté à cela le fait que le journaliste avait été le seul à se sortir complètement indemne de leur sortie au supermarché, il ne se débrouillait pas si mal que ça maintenant. Bien sûr, il avait mis du temps, rien qu'à repensé aux premières sorties qu'ils avaient faites à la station, il était loin d'être débrouillard et sûr de lui, mais les choses s'étaient améliorées avec le temps et le trentenaire avait suffisamment confiance en lui pour faire cette sortie à ses côtés.

Après une dizaine de minutes de marche, ils étaient enfin arrivés dans le centre de la ville, ou du moins un coin qui devait être un peu plus animé avant que le monde en tombe que celui dans le quel ils vivaient. Les environs étaient étrangement calmes et ce n'était pas sans rappeler à nouveau cette sortie au supermarché ; là-bas aussi, tout était calme, jusqu'à ce que la situation ne dégénère. Zieutant attentivement les boutique alentours, le blond repéra un magasin de vêtements. « Attends, il me faut une veste » avait-il lancé en se mettant en route vers ledit bâtiment, lançant tout de même un regard au plus jeune. « On ira dans l'épicerie en face après. » Bien sûr, ils auraient pu se séparer et fouiller les deux coins en même temps pour gagner du temps, mais mieux valait qu'ils ne prennent pas ce risque.


What if you had no love ? What if you couldn't hold on for just another day, how could you breathe ?! MAIZ.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Kyle Mitchell
American Dream
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: •un couteau •un pistolet HK USP
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 21/09/2016
Messages : 454
Age IRL : 18
MessageSujet: Re: When the fear of loss creates something else   Mar 17 Oct 2017 - 18:30

C'était donc par pur hasard que Kyle se retrouvait avec le blond à l'instant, parce qu'il l'avait croisé en premier comme il l'avait si bien dit. Le brun avait tiqué à sa réponse, sans relever néanmoins, il se doutait bien qu'il pouvait être plus un poids qu'autre chose et puis Zack avait sûrement plus de raisons d'emmener Morgan pour qu'ils discutent que lui. Au final c'était trop tard pour faire demi-tour et ils étaient là, tous les deux, dans les rues de Renton à la recherche de vivres. Peut-être que le blond cherchait quelque chose en particulier ? Dans tous les cas Kyle n'avait besoin de rien de spécial, peut-être des vêtements ? Les siens étaient très bien mais s'il pouvait en trouver de nouveau il ne dirait pas non. Après tout il se baladait avec bon nombre d'affaires datant d'avant l'apocalypse.
Le silence durant leur marche reprit, laissant Kyle penser à tout et rien en même temps. Ces derniers temps il était un peu paniqué à l'idée d'être dehors, surtout à cause de la sortie dans le supermarché. Il avait peur que la situation dégénère, d'autant qu'ils n'avaient pas de véhicules, ils étaient livrés à eux-mêmes s'ils étaient pris par surprise par une horde de mort, ce que le journaliste n'espérait tout de même pas. Il avait tendance à beaucoup trop paniquer dans ce genre de moment.

Ils arrivèrent enfin dans le centre de la ville, ce que Kyle connaissait le mieux de Renton, quand bien même il n'était pas expert il avait des bribes de souvenirs qui lui revenaient en mémoire. Il se souvenait qu'un couple d'amis à ses parents vivait dans le coin avant. Pour sûr qu'ils n'étaient plus là désormais, plus personne ne l'était d'ailleurs, la quasi-totalité de la population n'était plus vivante et c'était terrifiant rien que d'y repenser. Le brun se concentra donc sur autre chose. À première vue il n'y avait pas de morts dans le coin, si ce n'était un au bout de la rue qui était de toute façon trop lent pour qu'ils s'en inquiètent vraiment. Il y avait pas mal de boutiques, ils pourraient faire un bon petit tour avant de rentrer, d'autant que la maison n'était franchement pas loin. Il s'imaginait déjà venir faire des promenades s'il n'avait rien à faire, histoire de récolter des trucs en tous genres, comme des stylos par exemple. Il avait toujours l'impression de manquer de stylo, c'était dingue.

Suivant le blond de près après que celui-ci ait annoncé vouloir une veste, Kyle avait gardé un œil attentif sur les alentours histoire d'être bien sûr qu'aucun mort n'arrive. Il avait entendu quelques grognements, mais lointain, rien d'inquiétant normalement. Voyant Zack entrait dans le magasin, il l'avait fait à son tour. Évidemment l'endroit était en pagaille et il y avait un bon nombre de vêtements sur le sol. Kyle s'était approché du comptoir où un mort grognait déjà et essayait bêtement de passer, pensant peut-être qu'il pourrait traverser le comptoir comme un fantôme. Sans réfléchir, Kyle l'élimina pour laisser sa carcasse allongée sur le meuble, à côté de la caisse enregistreuse. Il avait jeté un léger regard à Zack avant de finalement s'engouffrer entre les différentes étagères. Il regardait ce qu'il y avait de pas trop sale et qui pourrait lui aller. Par un heureux hasard il tomba sur un t-shirt à rayures presque neuf mais couvert de poussière sur une étagère. Il l'avait pris et secoué avant de le mettre dans son sac. Il aurait bien voulu chercher un nouveau gilet mais il tenait trop au sien pour le remplacer. Il avait fait un rapide tour du côté des cabines d'essayages, pas sans appréhension de tomber sur un cadavre encore en vie puis était finalement retourné dans le magasin, repérant rapidement Zack qui semblait avoir trouvé son bonheur. «On va en direction de l'épicerie ou tu as encore besoin de quelque chose ?» avait-il demandé en regardant les quelques vestes à l'abandon. Cependant des nouveaux grognements le stoppèrent immédiatement dans son action. Ils étaient moins lointains que lorsqu'ils étaient entré dans le magasin.

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Zack M. Atkins
leader | American Dream
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un Desert Eagle .50, un .44, un couteau de chasse, et un poing américain
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/03/2016
Messages : 3491
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: When the fear of loss creates something else   Ven 20 Oct 2017 - 12:22

Ayant pris la direction du magasin de vêtements qu'il venait de désigner, le blond avait jeté un œil aux alentours à l'instar de son cadet, percevant les quelques râles portés par le vent qui étaient presque devenus une mélodie habituelle dans ce nouveau monde. Bien sûr, il y avait des moments de silence où tout semblait normal, presque ''comme avant'', mais la plupart du temps, il était impossible d'oublier le monde dans lequel ils évoluaient. Quoi que pour le trentenaire, les sons proférés par les putrides étaient bien plus supportables que celui du flot constant des vagues bien qu'il leur vouait désormais une haine bien plus personnelle depuis qu'ils lui avaient pris son compagnon ; tout comme il ne parvenait absolument pas à se pardonner le fait de ne pas avoir été capable de le protéger, ressentant une rage encore plus grande envers sa propre personne. Sans doute était-ce pour cela que ses cheveux et sa barbent étaient devenus aussi longs, la simple idée d'affronter son reflet faisait remonter toute sa colère. Il avait coupé court à cette possibilité quand il avait brisé sous la rage le miroir se trouvant dans sa salle de bain et depuis il évitait au maximum d'avoir à croiser le regard vide de ce fantôme qu'il était devenu.

Poussant les portes du bâtiment, l'aîné avait laissé le soin à Kyle de s'occuper du putréfié sur le comptoir, faisant pour sa part un rapide tour du lieu pour s'assurer qu'il n'y en avait pas un planqué entre les rayons. Il n'avait cependant pu s'empêcher de jeter un œil à son cadet ; si le journaliste avait eu énormément de mal lorsqu'il l'avait rejoint au phare avec Stew pour tuer ces parasites, il semblait s'être vraiment amélioré avec le temps. Bien sûr, il ne devait pas être aussi indifférent que l'ancien homme d'affaires lorsqu'il effectuait ses actes, son regard le témoignant parfois, mais au moins il avait pris sur lui pour évoluer dans ce monde et c'était une bonne chose. Inutile de rappeler qu'au début, l'aîné n'avait franchement pas beaucoup d'espoir à son sujet, le considérant même plus comme un boulet que quoi que ce soit d'autre, un poids dont il ne comprenait pas pourquoi son compagnon s'en encombrait, mais avec le temps les choses avaient changées. Kyle avait évolué et le trentenaire ne pouvait nier qu'il préférait le voir plus débrouillard que constamment craintif, même à son égard bien qu'il n'ait pas franchement été forcément tendre avec lui. Mais là aussi, les choses avaient changées, et en un sens il avait depuis peu plus besoin de lui que l'inverse.

Le laissant évoluer dans la boutique, il se dirigea à son tour vers le rayon des vestes, faisant un peu la moue en voyant les choses immondes qu'il restait. Que des trucs trop petits ou qui ne lui convenaient pas. Certes, maintenant que le monde était tombé il était relativement moins chiant au niveau des vêtements, ayant laissé tomber les chemises et autres habits plus classes, mais il souhaitait tout de même se sentir bien dans ce qu'il portait et ce qu'il y avait là... non, il préférait encore avoir froid. Après une petite minute à souffler cependant, il tomba sur quelques vestes en cuir ; bien qu'il n'avait pas été du style à en porter auparavant, il n'avait eu plus que ça depuis l'apocalypse et c'est avec soulagement qu'il en trouva une parfaitement à sa taille, noire, et qui lui tiendrait sans-doute suffisamment chaud pour l'hiver, le blond n'ayant jamais été un grand frileux. Ne prenant pas la peine d'aller toiser son allure dans un miroir, s'en fichant pas mal tant que l'habit lui plaisait à lui et qu'il était bien dedans, il avait relevé la tête en entendant la voix de Kyle. « Juste ça et c'est bon » avait-il répondu à sa question en fouillant rapidement dans une pile de sweat à capuches, noirs également, en trouvant un à sa taille avant de le glisser dans son sac.

Une fois que ce fut chose faite, il s'était apprêté, paré de sa nouvelle veste, à rejoindre la sortie du magasin avant de s'arrêter, les sourcils froncés. « Apparemment on est plus seuls. On va aller jeter un œil dehors, voir s'ils sont loin ou si on peut aller ailleurs. Fais attention. » Et sur ces mots Zack était sorti du bâtiment, ayant récupéré son couteau de sa main droite. Il ne voyait rien, n'entendant seulement les râles sans savoir d'où ils provenaient. Sans doute ne devraient-ils pas traîner ici.


What if you had no love ? What if you couldn't hold on for just another day, how could you breathe ?! MAIZ.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: When the fear of loss creates something else   
Revenir en haut Aller en bas  
- When the fear of loss creates something else -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» The cave you fear to enter holds the treasure you seek. (23/07, 16h00)
» Knock, Knock... Who's There ? The Cry of Fear ~ [PV Evidemment]
» The Walking Dead (Saison 6) + Fear The Walking Dead (Saison 1)
» LES PAYS AMIS DE DUVALIER
» US company in Haiti blames Cuba for loss of barge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: