The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- A creature of love who can't be tamed. -
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kendale J. Barnett
Bras Droit | Island Freedom
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau - M16a4
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 31/10/2015
Messages : 668
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: A creature of love who can't be tamed.   Sam 11 Nov 2017 - 23:21

Je ne peux que me réjouir de l’avoir retrouvée. Même après tout ce que nous avons traversé, Emerson reste ma moitié, mon âme sœur. Elle est celle pour qui je ferai n’importe quoi, je la protégerai à n’importe quel prix. Je ne peux imaginer une vie sans elle, la perdre serait insoutenable. La vie ne tient plus qu’à un fil désormais, mais je ferai tout ce qui est dans mon possible pour rester le plus longtemps possible auprès d’elle. Je l’aime, je l’aime d’un amour éternel. Je sais que je n’ai pas été un mari parfait, j’ai souvent merdé. Mais elle n’est jamais partie, même après toutes nos disputes. Elle est celle qui me comprend le mieux, celle qui apaise mes peines, celle qui me redonne le sourire… Je n’aurais pu rêver mieux. Elle dit avoir tellement de défaut, mais elle est parfaite à mes yeux. Elle l’a toujours été, d’ailleurs, même dans les moments les plus difficiles.

Je me perds dans son regard envoûtant alors qu’elle me souffle quelques mots. Son sourire est magnifique, et mes lèvres s’étirent en réponse au sien. Et alors qu’elle se penche pour m’embrasser, ça s’agite un peu plus loin. « On s’ra jamais tranquille… » Je murmure ces quelques mots avant de lâcher un râle agacé. Rien que pour l’anniversaire d’Emerson j’aurais aimé pouvoir profiter de ce moment sans être dérangé. Dire qu’avant, c’était toujours comme ça… Emerson rappelée à l’hôpital pour une urgence pédiatrique, ou moi alerté par mon biper pour une intervention dangereuse. Finalement, ce n’est pas si différent. Mais combien d’anniversaires, Noël, Thanksgiving ont été gâchés par le boulot ? Des dizaines sûrement… Mais Emerson a raison, nous devons continuer. Nous finirons par trouver un endroit à nous convenir, un nouveau chez nous où nous installer. Définitivement, j’espère…


***


Mes paupières s’ouvrent doucement alors que la lumière du jour m’éblouit légèrement. J’ignore combien de temps j’ai dormi, mais ce sont les voix des petites O’Connell qui me sortent de mon sommeil réparateur.  Emerson ne s’était pas trompée en me disant que je finirais par pouvoir profiter d’une bonne sieste. Voilà quelques jours que nous nous sommes installés dans cette ancienne maison de retraite et je dois dire que c’est agréable de pouvoir dormir sur ses deux oreilles. Je pense que nous serons bien ici. Ce n’est pas le cas de tout le monde pourtant, j’ai l’impression que Ian et sa famille ne se sentent pas en sécurité ici. C’est pensant à ça, que j’entends la porte de la chambre s’ouvrir. Toujours allongé, je me tourne vers la porte, tout en m’étirant. Un sourire s’affiche alors sur mes lèvres, accueillant celle qui vient d’entrer. « J’ai dormi longtemps ? » Je me frotte les yeux avant de bailler doucement, dormir m’a fait un bien fou !





SAVE THIS CITY

We never sleep, we keep the blood pumpin' through our veins. We always meet the fear head-on where the shadows lay.by anaëlle.

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Emerson R. Barnett
Leader | Island Freedom
avatar
Fiche de personnage
Survit depuis le : 01/12/2015
Messages : 799
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: A creature of love who can't be tamed.   Dim 12 Nov 2017 - 10:43
« Je t’ai réveillé ? » Demanda-t-elle d’une voix douce, en s’excusant à l’aide d’une petite moue. « Désolée, les filles sont intenables, elles visitent et courent dans les couloirs depuis une heure… »

Elles l’épuisaient, même. Catherine n’en finissait plus de vouloir tout voir et tout revoir. Elles avaient à peine terminé d’aménager la chambre qu’elles avaient choisi quand Emy décida de retourner voir son mari qui sommeillait depuis un moment. En fait, elle avait surtout eu envie de s’effondrer à ses côtés pour profiter en partie d’une sieste de quelques minutes, et laisser les filles aux bons soins de Thalia le temps que ça durerait. Son plan avait été compromis, mais ça ne faisait rien.

« Trois heures. » Souffla-t-elle en s’approchant.

Elle grimpa à son tour sur le lit, et se posa à côté. La tête sur un oreiller bien trop confortable, dans un matelas qui lui convenait parfaitement. Ils n’avaient pas pu vivre dans un tel luxe depuis des semaines, ça changeait ! Ils avaient bien fait de nettoyer l’endroit et de l’investir, Emy voyait le potentiel du lieu, et ce qu’ils pourraient en faire. Autant dire qu’il y avait du travail, mais ils parviendraient à le rendre rentable… tout du moins, si tous décidaient de rester et de collaborer. Elle sentait les Lennon indécis à ce sujet.

« Tu vas mieux ? » Fit la blonde avec un sourire, posant à ses côtés un pot : « J’ai pensé que tu aurais un peu faim, il y a pas mal de gelés ici… » Expliqua-t-elle. Elle avait fait le tour des réserves avec Calypso, pour en sortir tout ça dans un placard. Ça tiendrait quelques jours à peine, mais bon, c’était toujours mieux que rien n’est-ce pas ? « Ce n’est pas super bon mais ça tient bien au ventre. »

Kendale avait à peine eut le temps de manger avant de sombrer pour sa sieste. Son mari avait eu grandement besoin de ce repos mérité, surtout qu’il avait pris le premier tour de garde à peine arrivée. La nuit d’Emy fut courte, un peu étrange, presque reposante cependant. Elle n’en attendait pas tant de cet endroit.

Elle se redressa pour s’asseoir sur le matelas, et regarda tout autour d’elle. Les mots de sa fille ne pouvaient s’empêcher de lui revenir en mémoire, du fait qu’elle n’aimait pas le lycée et qu’aujourd’hui celui-ci n’était plus.

« Kaycee aurait presque aimé cet endroit. » Fit-elle en écoutant le calme qui y régnait. Pas un grognement, pas un bruit. Seulement celui de l’humanité qui vivait encore dans les étages, et les éclats de rire des O’Connell.



I'm in need of the answer, in search of the question, in love with being broken-hearted. A little white lie, a big black sky, and emptiness open on the Dashboard. You feel a lack of self and it's someone else telling you to try where you failed before.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Kendale J. Barnett
Bras Droit | Island Freedom
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau - M16a4
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 31/10/2015
Messages : 668
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: A creature of love who can't be tamed.   Dim 19 Nov 2017 - 2:03

« Non, non. J’étais réveillé. » Je rassure Emerson d’un sourire, avant de rire doucement en l’écoutant parler des deux petites O’Connell. « Oui ! J’ai entendu ça, elles ont l’air de se plaire en tout cas ! C’est bien ! » Et forcément ça met un peu d’animation ici, et ce n’est pas plus mal. J’dois avouer, je les aime bien ces petites. Elles sont adorables et j’ai l’impression d’avoir fait un bond de plusieurs années en arrière, lorsque Kaycee était encore petite. « Catherine est venue me voir hier, elle avait pris un livre dans la bibliothèque. Elle voulait que je lui apprenne à lire, et elle comprenait pas pourquoi il n’y avait pas d’image dans le bouquin qu’elle avait entre les mains. » Je ne peux m’empêcher de rire en racontant cela à Emerson, puis je finis par ajouter « Faudrait peut-être essayer de leur trouver de quoi s’occuper un peu, des livres, des jouets, ça les occupera sûrement… Et.. Tu pourras souffler un peu ! » Je sais que ces petites sont importantes aux yeux d’Emy, mais je vois bien qu’elle est épuisée.

« Trois heures ?! » J’écarquille légèrement les yeux, cela faisait longtemps que je n’avais pas dormi aussi longtemps en une fois. Plus habitué à faire des siestes d’une heure par-ci, par-là, depuis que nous sommes sur les routes. Cela fait énormément de bien. Emerson vient s’allonger à mes côtés, elle me demande si je vais mieux. Je jette alors un coup d’œil à mon bras, la blessure semble avoir plutôt bien cicatrisée. « Ça va. Ça tire encore un peu mais j’crois que ça se remet bien. Non ? » Emerson avait pris soin de ma blessure, y prêtant beaucoup d’attention durant tout ce temps. « Merci. » Soufflai-je alors qu’elle pose un pot de gelée près de moi. « Je le mangerai tout à l’heure. »

Emerson se rassoit alors sur le lit, semblant pensive d’un coup. Puis elle me fait part de ce qui lui traverse l’esprit, me confiant que Kaycee aurait très certainement aimé cet endroit. Je soupire doucement. « Oui. J’en suis sûr. » J’aimerais lui affirmer qu’elle pourra peut-être le voir un jour, mais je ne dis rien de plus finalement. Je me contente de me rapprocher d’elle, me redressant doucement jusqu’à venir l’enlacer tendrement. Une main passe dans ses cheveux afin de dévoiler sa nuque. J’y dépose un baiser avant de l’entraîner à nouveau contre le matelas. « Repose toi un peu aussi… » Je passe une de ses mèches de cheveux derrière son oreille, avant de lui sourire. Je l’embrasse sur le front avant devoir m’emparer de ses lèvres. « On sera bien ici… »





SAVE THIS CITY

We never sleep, we keep the blood pumpin' through our veins. We always meet the fear head-on where the shadows lay.by anaëlle.

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Emerson R. Barnett
Leader | Island Freedom
avatar
Fiche de personnage
Survit depuis le : 01/12/2015
Messages : 799
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: A creature of love who can't be tamed.   Sam 25 Nov 2017 - 10:36
Elle n’eut pas besoin que Kendale le lui répète pour sombrer dans le sommeil. D’abord tout contre lui, elle dormit seule lorsque son mari retrouva les autres pour nettoyer un peu mieux la maison de retraite. Chacun s’activait pour rendre l’endroit vivable, durable. Mais au bout de quelques jours d’un emménagement laborieux, la famille Lennon était venue les trouver pour parler. Pour dire qu’ils avaient pris une décision : celle de partir.

L’incompréhension l’avait gagné dans la foulée, surtout lors de la discussion. Elle n’arrivait pas à saisir ce qu’ils leur prenaient. Pourquoi ? Confuse, la conversation s’était terminée dans la foulée. Elle n’avait rien pu faire pour les convaincre de rester, de reporter leur départ, d’y réfléchir davantage. C’était tout vu, en fait. Ça lui brisait le cœur. D’être impuissante, de ne pas pouvoir les persuader de ne pas prendre ce risque. Pas après tout ce qu’ils avaient traversé.

Le ventre noué, elle avait eu du mal à trouver le sommeil. Kendale à côté d’elle bougeait dans ce lit assez grand pour eux deux. Il ne dormait pas non plus, probablement travaillé par tout ça. C’était des amis qu’ils perdaient. Des proches, qu’ils appréciaient énormément. Des gens de leur famille, en définitivement. Se retournant, Emy vint se blottir contre l’épaule de son mari, incapable de fermer l’œil. Elle chercha sa chaleur, sa compagnie, pour chasser cette impression de vide qui l’oppressait.

Elle ne comprenait vraiment pas.

Kendale referma l’étreinte, lui passant doucement la main dans les cheveux. Elle, caressa son torse en humant son odeur pour se rassurer davantage. Qu’avait-elle fait de mal ? Est-ce que c’était elle ? Ian eut beau lui affirmer que ça n’avait rien à voir avec eux, elle ne pouvait s’empêcher d’y penser. Peut-être qu’elle les avait fait fuir, avec son engouement pour ce lieu ?

« Ça me met un coup au moral… » Admit-elle en relevant le nez vers son époux. « Je pensais vraiment que c’était un endroit sûr, que… Que Thalia pourrait y être bien, qu’elle serait à l’abri… »

Comment vivrait-elle son accouchement ? Est-ce que l’enfant survivrait ? Et la mère ? L’avenir des Lennon était nébuleux, elle avait peur pour eux.

« Je ne sais plus ce qui vaut le coup ou pas désormais… » souffla-t-elle en doutant.

De tout. Mais surtout d’elle.



I'm in need of the answer, in search of the question, in love with being broken-hearted. A little white lie, a big black sky, and emptiness open on the Dashboard. You feel a lack of self and it's someone else telling you to try where you failed before.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Kendale J. Barnett
Bras Droit | Island Freedom
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau - M16a4
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 31/10/2015
Messages : 668
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: A creature of love who can't be tamed.   Sam 9 Déc 2017 - 21:01

« Je sais… » Mon regard croise celui d’Emerson, elle non plus n’arrive pas à dormir. La nouvelle est tombé un peu plus tôt dans la journée. Ian et sa famille ont pris leur décision et il a été impossible pour nous de les faire changer d’avis. Et je dois dire que je suis profondément déçu et triste de ce choix. Malheureusement, je n’ai pas réussi à convaincre Ian de rester. Et tout comme moi, Emerson ne comprend pas vraiment pourquoi ils ne veulent pas rester.

Blottie contre moi, je resserre notre étreinte, l’écoutant s’inquiéter de Thalia. Je ne peux que comprendre ses craintes. Moi aussi, je m’en fais pour eux. Comme je l’ai répété au médecin, ce n’est pas une décision sage. Mais malgré toute ma bonne volonté, je n’ai pas réussi à lui faire entendre ce que je voulais. « C’est leur décision. J’ai discuté avec Ian et son père tout à l’heure et ils ne comptent pas revenir sur leur choix. C’est difficile à comprendre, je suis d’accord avec toi. Mais… Depuis le début, j’sentais que y’avait un truc qui collait pas, ils n’étaient pas franchement emballés… »

Emerson semble perdue, complètement déboussolée par le choix des Lennon. Elle aussi commence à douter, et c’est bien ce que je craignais. « Eh… Ne dis pas ça… » Je la serre encore un peu plus contre moi avant de reprendre. « C’est ce qu’on a trouvé de mieux depuis le lycée. Tu l’as dit, toi-même, Kaycee aurait presque aimé cet endroit. Ce n’est peut-être pas ce dont on rêvait mais au moins on est à l’abri, on peut souffler. Tu te voix repartir sur les routes, encore ? L’hiver va arriver, on sera bien ici. Jackson est du même avis que moi… On doit rester. »

Bien sûr je comprends les craintes d’Emerson pour la future maman. Mais je sais que ça doit également être difficile pour elle parce qu’elles ont toujours été proches. Voir une amie partir, je sais que ça va être bouleversant pour elle. Alors j’essaye de la rassurer comme je peux. « Et pour Thalia et le bébé. Ian saura quoi faire. Tu leur redonneras quelques conseils avant leur départ. C’est tout ce qu’on peut faire… Leur souhaiter bonne chance. » Je ne sais pas quoi lui dire de plus. Je suis tout aussi attristé qu’elle par tout cela. Dans une moindre mesure peut-être, parce que je n’ai jamais été aussi proche de Ian, qu’elle de Thalia. Mais ça me fait chier de les voir partir, et j’aimerais vraiment trouver une solution. Malheureusement, il n’y en a pas…





SAVE THIS CITY

We never sleep, we keep the blood pumpin' through our veins. We always meet the fear head-on where the shadows lay.by anaëlle.

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Emerson R. Barnett
Leader | Island Freedom
avatar
Fiche de personnage
Survit depuis le : 01/12/2015
Messages : 799
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: A creature of love who can't be tamed.   Dim 10 Déc 2017 - 12:29
« Je… Je ne crois pas qu’on doive repartir, nous. » Fit-elle à son époux d’un air assuré, en captant son regard. Non, ils étaient bien ici. Ils étaient… Posés, enfin. En sécurité. C’était fini cette errance : il leur fallait une pause, une vraie. Un but, un paradis où s’arrêter. Les Lennon ne le désiraient pas, elle ne pouvait pas les y forcer. Mais ça la tracassait, beaucoup. « On est bien ici, les filles sont… a l’abri. » Certifia-t-elle.

Parce qu’elle ne pouvait s’empêcher de penser aux deux petites qu’ils avaient avec eux. Catherine et Jane, qui avait déjà tant perdu. Leurs parents, leurs familles, leurs toits. Elles n’avaient plus d’équilibre depuis trop longtemps pour qu’on sabote davantage leur existence. Comment pourraient-elles se construire sinon ? Emy se comportait comme une mère avec elle, parce que c’était dans son tempérament, dans son caractère. Jamais elle ne pourrait abandonner deux gamines qui n’avaient plus rien. Elles avaient BESOIN d’elle.

« Elles ne pourront pas survivre plus longtemps dehors, et nous non plus… » Acheva-t-elle en prenant une profonde inspiration. « C’est juste… Décevant d’être les seuls à y croire. J’aurais aimé leur soutien… »

La conclusion était amère, davantage encore que le départ des Lennon. Elle ne les retiendrait pas, parce que le choix était fait. Et elle avait suffisamment lutté pour ça. Il ne restait qu’à espérer que les choses se passent bien pour eux. Qu’ils puissent revenir ici, un jour, s’ils le désiraient. Il ne restait qu’à y croire, et poursuivre dans leur nouveau chez-eux aussi longtemps qu’il le faudrait.

Ils n’avaient plus que ça, de toute façon : Beaucoup d’amour et d’espoir.

FIN



I'm in need of the answer, in search of the question, in love with being broken-hearted. A little white lie, a big black sky, and emptiness open on the Dashboard. You feel a lack of self and it's someone else telling you to try where you failed before.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: A creature of love who can't be tamed.   
Revenir en haut Aller en bas  
- A creature of love who can't be tamed. -
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Love et Story
» Let Love Lead The Way [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: