Partagez | 
 

 Do no harm.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
Auteur
Message
Kendale J. Barnett
Bras Droit | Island Freedom
avatar
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 462
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: Do no harm.   Sam 9 Déc 2017 - 19:58


Sans perdre de temps, je m’avance vers les silhouettes chancelantes qui s’avancent vers nous. J’en envoie valser une première en la repoussant de toutes mes forces. Puis j’emboîte une seconde à la gorge avant de lui planter ma lame dans la tempe, d’un coup sec. Je laisse le poids mort s’effondrer à mes pieds avant de poursuivre ma course. La voiture d’April et de ses deux compères n’est plus très loin, il faut continuer. D’autres corps tombent, les uns après les autres, jusqu’à ce que la voie soit plus ou moins dégagée. Je continue de courir, suivant le reste du groupe vers un pickup. J’ouvre la portière, laissant Emerson monter avant moi. April et les deux autres types grimpent à leur tour, le brun ne tarde pas à faire à démarrer le véhicule, pied au plancher.

Après à peine quelques mètres, je croise le regard d’April. Des dizaines de questions me viennent alors en tête. Que s’est-il passé après sa fuite du lycée ? Pourquoi n’est-elle plus avec d’autres personnes d’Emerald ? Et Rowen, Rosaleen ? Quoi qu’il en soit, je suis rassuré de la voir en bonne forme, visiblement elle n’a pas trop ma récupéré de ses blessures. Mes interrogations doivent sûrement se lire sur mon visage, mais ce n’est pas vraiment le moment de discuter de tout ça. La voix d’Emerson finit par s’élever dans l’habitacle, demandant à April s’ils ont un abri où aller. A-t-elle la même idée que moi ? Pourquoi ne pas lui proposer de nous suivre jusqu’à la maison de retraite ? Certes, elle est accompagnée de deux gars que nous ne connaissons pas, mais je pense que si April voyage avec eux, c’est que nous pouvons leur faire confiance également…

Je me tourne vers Emy, et il nous suffit d’un regard pour comprendre que nous pensons à la même chose. Faut-il faire preuve d’autant de prudence que d’habitude ? Non, je ne pense pas. Je n’attends pas la réponse d’April, reprenant après Emy. « On a trouvé un endroit, à une vingtaine minute d’ici. C’est sûr. Si vous avez besoin d’un abri pour vous poser, on peut y aller… » Pour la nuit, pour quelques jours ou même plus. Je reste néanmoins évasif, ne donnant pas encore de précision sur la route à prendre, ne pouvant m’empêcher de rester sur mes gardes, malgré tout… Il n’y a plus qu’a attendre une réponse de la part d’April…





SAVE THIS CITY

We never sleep, we keep the blood pumpin' through our veins. We always meet the fear head-on where the shadows lay.by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
April E. Hamilton
Island Freedom
Modérateur
avatar
Date d'inscription : 20/06/2016
Messages : 757
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Do no harm.   Sam 9 Déc 2017 - 21:16

Elle remercia rapidement Noam d’un signe de tête et attrapa le couteau qu’il lui tendait pour se joindre à l’effort collectif. Ça n’était jamais agréable de tuer ces choses mais là, April se sentait particulièrement écœurée. Peut-être à cause de ceux qui avaient failli la dévorer un peu plus tôt : elle n’arrivait plus à faire abstraction de l’odeur, ni de leur toucher glacé, ni de leur aspect chimérique. Suivant le mouvement de ses alliés, elle fendit, encore et encore, jusqu’à ce qu’ils se frayent un chemin vers la voiture. Fort heureusement, Kerwan ne fit pas le difficile ni ne rechigna à guider le couple Barnett à son pick up.

Une fois tous à l’intérieur, le moteur vrombit et le véhicule bondit en avant, non sans que quelques pattes putréfiées ne crissent sur la tôle et n’éraflent la peinture. Haletante, les mains et la lame couvertes de substances visqueuses et cadavériques, la quadragénaire mit quelques secondes à reprendre son souffle. Sa poitrine était serrée, ses membres en coton et elle ne pouvait s’empêcher de fixer Kendale et Emerson d’un air effaré. C’était à la fois incroyable et déstabilisant de les revoir. Bien vivant. Elle commençait tout juste à accepter devoir reprendre sa « vie » à zéro. Avec des gestes lents, elle rendit son arme à Noam et essuya ses paumes sur son jean – faute de mieux – avant de prendre sa tête entre ses mains. Les questions s’enregistraient mais il lui fallait encore un instant pour rassembler ses esprits et ses mots.

- On… on a pas d’endroit, non… on est restés un moment à Madison Park mais il n’y a plus rien là-bas, ni personne… une vérité qui lui écharpa le cœur, on comptait juste… bouger, voir ce qu’on trouve…

Sa voix était éteinte. Bien loin de la grande gueule qui devait être restée en mémoire des Barnett depuis leur dernière entrevue. April n’avait plus de plan, plus de certitude, plus rien qui tenait véritablement la route. La voiture se fraya un chemin entre les rues méconnaissables et se stoppa quand ils furent enfin hors de portée des charognes. D’autres finiraient sans doute par arriver mais il était là notamment question de savoir qu’elle direction prendre. Les yeux bleus de la doyenne se posèrent sur ses deux compères masculins. Elle leur devait au moins une chance de se poser quelque part. Ce n’était pas vraiment défini de cette façon mais qu’elle part, la quarantenaire avait l’impression qu’ils étaient là « pour elle ».

- Si on vous dérange pas…, elle n’osa dire explicitement qu’elle acceptait, on ne restera pas longtemps.

Pas elle en tout cas. Elle ne se sentait pas capable de se sédentariser à nouveau mais la tentation était trop forte. Il y avait tant de questions à leur poser, tant de choses à leur dire. Par exemple : elle avait revu Kaycee. Ce n’était rien, juste une information lancée vieille de deux mois, mais c’était toujours là. Et puis… où étaient les autres ? Est-ce que les points de repli avaient fonctionné ? Combien d’autres membres du lycée avaient été sauvés ? … combien de morts pouvait-elle s’ôter de la conscience ?


Make me believe again
Never win and never lose, there's nothing much to choose between the right and wrong ♪ Nothing lost and nothing gained, still things aren't quite the same between you and me ♪ I keep a close watch on this heart of mine.
Revenir en haut Aller en bas
Noam A. Anderson
Island Freedom
avatar
Date d'inscription : 15/07/2017
Messages : 150
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Do no harm.   Lun 11 Déc 2017 - 14:19

A aucun moment, Noam Artémis n’aurait imaginé que la situation puisse aussi mal tourner. C’était comme si, soudainement, le sort s’était acharné sur eux pour faire pleuvoir une série d’événements imprévisibles et dangereux. Heureusement, le groupe avait une fois de plus fonctionné à merveille et ils avaient pu compter les uns sur les autres. La voiture n’était désormais plus qu’à quelques mètres mais le rythme cardiaque du jeune homme ne s’était pas calmé pour autant. Bien au contraire. Il grimpa rapidement à l’avant de la voiture, aux côtés de Kendale alors qu’April et les deux personnes qu’elle semblait connaître grimpèrent à l’arrière. Kerwan ne se fit pas prier pour démarrer et il enfonça la pédale de l’accélérateur. Dans un réflexe un peu stupide mais incontrôlable, Noam attacha sa ceinture, s’accrochant ensuite au niveau de la vitre.

Le cœur de Noam Artémis battait encore la chamade lorsqu’April lui rendit son couteau. Il le rangea dans son sac, se contentant de lui adresser un signe de tête. C’est alors que la nouvelle venue reprit la parole leur demandant s’ils avaient un abri. Par le rétroviseur, Noam jeta un regard à April avant de se tourner vers Kerwan. Que signifiait cette question ? L’homme, que Noam voyait aussi par le rétroviseur enchaîna pour éclairer ses interrogations. Ils leur proposaient de venir avec eux. Noam croyait en l’être humain mais il devait bien avouer qu’il ne se serait pas attendu à une telle proposition si vite. Cela le poussait à s’interroger sur les liens qu’ils avaient avec April. Cette dernière fut d’ailleurs la première du groupe des trois à répondre. April évoqua alors Madison Park. Son ton de voix n’échappa pas au jeune homme et il tourna la tête, jetant un regard inquiet sur elle. April enchaîna cependant, évoquant la possibilité qu’ils puissent accepter la proposition. Noam Artémis se tourna alors quelques instants vers Kerwan avant de retourner son attention sur l’arrière du véhicule.

« On cherchait un endroit où se poser maintenant que Madison Park n’est plus réellement vivable. Ce serait une véritable chance pour nous de pouvoir vous suivre, au moins le temps de trouver autre chose. »

Noam Artémis ne voulait pas s’avancer à la place de ses camarades mais à ses yeux, il aurait été stupide de refuser. Il n’était pas dans une situation très enviable ces derniers temps et la voiture de Kerwan était pour le moment leur seul refuge. Ils avaient besoin de se poser, d’être en sécurité et ainsi, ils pourraient mener des recherches plus sereinement pour un nouvel abri juste à eux. Ou s’allier au groupe des deux nouveaux mais ça, c’était trop tôt pour l’envisager. Même si, dans l’esprit positif de Noam, c’était clairement une idée agréable.

« On prend pas beaucoup de place et on est assez débrouillards, on peut être très utiles. »

Noam Artémis afficha cette fois un sourire franc et amusé. Son corps était encore sous le choc de ce qui venait de se passer et il sentait son rythme cardiaque encore trop rapide, cela ne l’empêchait pas de chercher à apaiser les esprits. Il s’adressait par cette petite phrase autant à ses deux compagnons qu’aux deux nouveaux. Il espérait que Kerwan ne ferait pas le fier et accepterait cette main tendue.

Noam se laissa alors finalement aller contre son siège et ferma les yeux quelques secondes. Le cauchemar était fini, il pouvait respirer, il devait respirer. Et peut-être que toute cette histoire serait le début de quelque chose de mieux pour eux. Il devait y croire. Par contre, il n’en demeurait pas moins inquiet pour April, se demandant quels souvenirs douloureux avaient été remués en elle. Il garderait un œil sur elle quoi qu’il puisse arriver par la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Kerwan Day
Island Freedom
avatar
Date d'inscription : 17/01/2016
Messages : 398
Age IRL : 20
MessageSujet: Re: Do no harm.   Dim 17 Déc 2017 - 12:22

Ils avaient couru aussi vite que possible pour atteindre le pick-up du grand brun, garé un peu plus loin. Ils avaient dû faire un sacré détour à cause de toute cette horde qui avait décidé de leur mettre des bâtons sous les roues. Kerwan était le dernier de cette petite troupe à fermer la marche, et dès qu'ils atteignirent le véhicules, tous grimpèrent dedans sans hésiter et Kerwan, clef en main, alluma très rapidement son véhicule et le fit vrombir d'un coup avant de partir comme une flèche. Des rôdeurs s'étaient déjà retournés et les suivaient en chemin. Bien que trop lents, l'ancien agent immobilier les voyait déjà de plus en plus loin dans son rétroviseur intérieur, soulagé.
Ils étaient enfin à l'abri, tous plus ou moins serrés dans son véhicule. Il n'avait pas l'habitude de prendre autant de personnes là-dedans; et il n'avait plus trop l'habitude d'être en contact avec autant de gens. La solitude l'avait plus ou moins rendu hostile, lui qui était si sociable, jovial et bavard dans l'ancien temps. Et pour le moment, il restait silencieux, observant de par son rétroviseur intérieur les jeunes gens assis derrière, discutant d'un "abri". April semblait plus ou moins bouleversée, inquiète en entendant ce mot. Cela lui semblait raviver en elle de très mauvais souvenirs. Mais les choses avaient changé depuis, et elle finit par céder, marquant tout de même une certaine temporalité par le "pas longtemps". Après un léger coup d’œil vers Noam, celui-ci pris la parole, partageant les mêmes propos que son aînée. Et maintenant, il ne restait qu'une seule décision, un seul aval. De toute façon, qu'il le veuille ou non, la majorité avait parlé.

Il conduisait en silence, réfléchissait pendant un certain moment. Il n'avait pas mis sa musique comme il faisait en général. Avec le temps il s'était habitué à bouger à droite à gauche, à butter des rôdeurs à tout va, à manger à n'importe quelle heure ou à se coucher à pas d'heure, voire même pas du tout. C'était plus ou moins sa liberté. Mais il était bien mieux en compagnie de certaines personnes. Mais là, il ne savait pas combien ils étaient déjà dans leur abri. Et qui dit "abri", dit "tâches". C'était quelque chose d'assez ingrat pour lui, vu qu'il avait vécu pendant plus de deux ans tout seul, et même avant toute cette merde, aussi. Il n'aimait pas effectuer des tâches imposées, mais c'était la vie en groupe. Néanmoins, là, il aurait un vrai toit sous lequel dormir, sans doute un peu plus à manger, des affinités à créer et surtout, dormir sur ses deux oreilles. Le plus important, c'était de penser à son aînée et à son cadet. Elle, elle semblait assez fatiguée de tout ça, et il la voyait mal encore l'amener dans cinquante milles endroits sans jamais se reposer et avoir complètement toutes ces forces. Alors que lui, il n'était pas très à l'aise avec le monde extérieur, et si à chaque déplacement il perdait ses moyens, il pouvait mettre en péril tout le groupe.

- Je vous suis.

Il afficha un petit sourire en coin, jetant un coup d’œil à Noam, puis à April dans le rétroviseur. Il savait que c'était pour leur bien, leur bien à tous. Et donc, il laissa les deux inconnus à l'arrière le guider, jusqu'à leur fameux abri. Le grand brun restait donc concentré, ne connaissant pas vraiment les routes sur lesquelles ils passaient. Quelques rôdeurs étaient présents sur le bitume, mais ils n'avaient le temps de rien faire puisque le véhicule était bien trop rapide pour eux.
Enfin, ils arrivèrent à ce fameux abri. Kerwan se gara sur le parking qui était assez grand, quelques autres voitures stationnaient là. Et, une fois sorti et affaires en main, il regarda l'abri qui était une assez grande "demeure". Un vieux panneau était encore là, avec quelques lettres encore affichées; il fallait croire que c'était une maison de retraite. Ce genre d'endroits où les petits vieux payaient une sacré somme d'argent pour pouvoir être nourri, logé et blanchi. Alors qu'eux, c'était gratos. D'ailleurs, il ne se fit pas prier pour lâcher un petit commentaire.

- Eh bah putain, ça c'est de l'abri.




 
 


   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   • Look. Do you see in front of you ?
There are the Hell's door. Good luck my friend ! •
© Mzlle Alice.

   

Revenir en haut Aller en bas
Emerson R. Barnett
Leader | Island Freedom
avatar
Date d'inscription : 01/12/2015
Messages : 483
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Do no harm.   Dim 17 Déc 2017 - 18:44

Emy avait du mal à réaliser qu’elle venait de retrouver April. Ses yeux ne parvenaient pas à la quitter, comme si elle avait peur que finalement, son visage se transforme et affiche les traits d’une toute autre personne. Elle scruta ses yeux, parce que c’était la seule chose qui ne pourrait pas la tromper. April avait été son amie, l’une des plus précieuses au lycée. Si les derniers temps avaient été difficiles, ça n’avait jamais fait faiblir le respect qu’elle éprouvait pour elle. L’espace d’une seconde, la blonde ressentit comme un pincement au cœur. Parce qu’elle ne voyait pas Rowen avec elle, et qu’elle ne l’avait pas retrouvé.

Le temps des explications viendrait plus tard cependant. Elle laissa aux bons soins de Kendale l’opportunité de les guider jusqu’à chez eux. Si April avait pu compter sur les deux qu’elle ne connaissait pas jusqu’ici, alors Emy était prête à leur faire confiance dès à présent. S’installant plus confortablement, ses yeux passèrent sur le paysage qui les entourait : la sortie n’avait pas été des plus fructueuses. Ils devraient y revenir d’ici quelques jours pour récupérer leur véhicule, et essayer de dénicher d’autres trouvailles. Pas de chance pour cette fois.

Lorsque la voiture ralentit et qu’elle reconnut les alentours de la maison de retraite, la blonde se redressa sensiblement. En s’y extirpant, elle entendit le commentaire du plus grand et lui adressa une œillade amusée :

« Tu n’as pas vu l’intérieur. » Commenta-t-elle en l’invitant néanmoins à la suivre.

Lorsqu’ils parvinrent devant l’entrée, ce fut Jackson qui les accueillit, arme prête à être utilisé. Il se figea en reconnaissant les traits d’April, et l’interrogea du regard au sujet des deux autres. Calypso à sa suite, qui tenait les deux fillettes O’Connell par la main pour les empêcher de faire n’importe quoi. Catherine ne manqua pas de reconnaître l’attaché de presse et de trépigner sur place en la voyant s’approcher :

« Oh April ! » S’enthousiasma-t-elle en lui lançant une œillade malicieuse : « T’étais ou ?! T’as mis du temps pour nous trouver ! Tu t’es fait des amis ? Ils sont gentils ? »

Cent autres questions suivirent, avant que Calypso ne relâche l’enfant pour la laisser mener sa conversation jusqu’au bout. Le repos n’était pas pour tout de suite pour les trois derniers arrivants. Mais dès que la cadette O’Connell en aurait fini avec son interrogatoire, Emy se jura de leur montrer leur chambre.

FIN



I'm in need of the answer, in search of the question, in love with being broken-hearted. A little white lie, a big black sky, and emptiness open on the Dashboard. You feel a lack of self and it's someone else telling you to try where you failed before.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Do no harm.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Do no harm.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» ◭ ALEZEA . here the daisies guard you from every harm
» Jatropha plante connue dans le vodou est une aubaine comme biocarburant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: