The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- what did you expect ... -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un couteau de chasse et un bâton télescopique.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 02/07/2017
Messages : 673
Age IRL : 43
MessageSujet: Re: what did you expect ...   Dim 29 Oct 2017 - 15:12
En s’enfuyant de cette manière, Kassidy avait donc fait clairement comprendre, à toute l'assemblée, présente sur les lieux, qu'elle n'appréciait pas du tout Joann. Et par cette réaction spontanée, elle avait mit, aussi, Clay dans un sacré pétrin vis à vis de la brune. Mal à l'aise, face à cette situation, le brun décida aussitôt d'aller dans la chambre voisine tenter de désamorcer la situation qui commençait à prendre une sale tournure. Il fallait dire que la fillette avait un sacré caractère. Oui, elle avait un caractère bien trempé et quand elle avait quelque chose en tête, il était vraiment difficile de la calmer.

Clay s'était donc dirigé d'un pas décidé vers la chambre de sa fille. Il devait absolument tenter de mettre les choses au clair avec elle. Il savait très bien que cela ne serait pas de la tarte mais, il arriverait bien à gérer ses caprices. Pourtant, une fois arrivé devant la porte close, il stoppa net sa progression et resta immobile un instant. En fait, il hésitait à entrer car, il cherchait les mots et les arguments, qui pourraient permettre d'expliquer à Kassidy, le pourquoi du comment de la présence de Joann dans sa chambre à coucher.

Il était d'habitude, pourtant, doué pour embobiner les gens. Mais là, face à une fillette en rogne, c’était plus délicat. Alors, il resta encore quelques secondes immobile à réfléchir tout en se passant, instinctivement, la main dans les cheveux. Puis, il frappa doucement à la porte de la fillette en s'annonçant : - « Kassidy, c'est Clayton, je vais entrer » Le brun clencha ensuite et entra immédiatement à l’intérieur de la chambre. La fillette était sur son lit. Elle était en position fœtale recroquevillée sur elle-même. Clay s'approcha alors d’elle, s’agenouilla et observa la bouille de sa petite protégée.

En fait, c'était la première fois que Kassidy piquait une telle crise de nerfs. Elle avait déjà fait des caprices, à plusieurs reprises. Mais là, c'était différent. Très différent même. Jamais, elle ne s'était énervée de cette manière. Le brun commença donc à argumenter tout en douceur : - « Kassidy, regarde-moi, s'il te plaît. C'est pas très gentil, ce que tu as fait tout à l'heure. Tu peux m'expliquer, pourquoi tu es fâchée ? » La gamine se tourna dans l'autre sens, de façon à ne pas le regarder en face et lui répondit, du tac au tac : - « Non, laisse-moi ! » Elle s'arrêta un bref instant, avant de reprendre : - « Je m'en fiche ! Joann, je l'aime pas ! Et puis, qu’est qu’elle fait là d’abord ? »

Sur le coup, Clay en resta bouche bée. Puis, il déclara : - « Ecoute, Joann est là parce que sa porte est bloquée. Et puis, comme elle avait besoin d’aide pour rentrer chez elle, elle m’a demandé de l’aider » La gamine devait certainement être jalouse de la brune ? A cet instant, le routier esquissa un sourire à cette pensée et continua : - « J’ai cherché des outils dans le garage, je suis tombé et Joann m’a soignée » Il lui montra aussitôt le gros pansement à la base de ses cheveux. La gamine se retourna vers lui, tout en s'essuyant les yeux. - « Ça te fait mal ? » Interrogea t’elle avec inquiétude. - « Non, ça va ne t’inquiètes pas » Lui répondit il.

Puis, il continua : - « Aller, viens me faire un câlin. On oublie tout ça d’accord ? » La fillette répondit positivement à sa question. Mais quand Clay lui demanda d'aller s 'excuser auprès de Joann, elle refusa catégoriquement en répondant : - « Non, ça jamais ! Je n'irais pas ! Joann elle ne m'aime pas et moi non plus ! Alors je n'irais pas ! »

Le brun insista mais, la gamine était têtue comme une mule. Et puisqu’elle était bornée et qu'il voyait, qu'il n'aurait jamais le dessus, il abandonna tout bonnement l’idée, en lui disant : - « Ok ! T'as gagnée. Mais, puisque tu es rentrée plus tôt, tu devras venir avec moi chez Joann » La fillette le regarda tout en faisant la moue. Puis, elle poussa un grand soupir d’agacement qui voulait en dire long sur son état d'esprit du moment. Ensuite, elle murmura un tout petit : - « Hum … » qui semblait dire oui ?

Suite à cette réconciliation, bancale, Clayton descendit, aussitôt, les escaliers afin d'aller rejoindre la brune, restée au rez-de-chaussée. Puis, une fois arrivé à destination, il répondit, quasiment aussitôt, à la question de la jeune femme : - « Oui, ça y est, elle est plus calme. » Tout en continuant : - « Tu sais, elle est sensible … il faut la pardonner, pour tout à l’heure. C'est qu'une gamine. Une gamine qui n'a plus sa mère pour veiller sur elle et la conseiller. Je fais de mon mieux mais, je  dois avouer que quelques fois, je suis un peu perdu » Il se gratta le menton en continuant : - « Sa mère doit cruellement lui manquer tu sais ? Et puis, elle a vu des horreurs qu'elle n'aurait jamais dû voir. Elle a même faillit se faire dévorer par une de ces monstrueuses choses ! » Il ne pouvait pas dévoiler toute la vérité à la brune mais, il se rappelait la scène ou il avait trouvé la gamine qui pleurait son véritable père.

Quoiqu’il en soit, le brun ne souhaita pas aborder le sujet ou ils s’étaient tendrement enlacés. Pourquoi ? Hé bien tout simplement parce que la situation avait été gênante pour lui comme pour Joann. Et puis, apparemment, la brune ne souhaitait pas aborder le sujet, puisqu’elle n’en parlait pas ? Alors, il annonça : - « Bon, c'est pas tout ça mais, on a une porte à ouvrir. Je vais aller chercher les outils, en essayant de ne pas me vautrer une seconde fois ? Et puis, on va pouvoir y aller ! Ok ? »

Il s'arrêta un instant, c'était comme s'il était gêné par les mots qu'il allait ensuite prononcer : - « Ah, oui, par contre, Kassidy va venir avec nous. Je ne veux pas qu'elle reste seule, surtout dans l'état ou elle est. J’espère que cela ne te déranges pas, si elle vient avec nous ? » En fait, sa question était plutôt une affirmation. De toute façon, pourquoi Joann aurait refusé qu’elle vienne ?


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Joann Cain
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Carabine Winchester - 9 mm - Couteau de survie
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 02/09/2017
Messages : 1230
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: what did you expect ...   Lun 30 Oct 2017 - 15:56


What did you expect ?
Ft Clay
Refroidie, elle l'était, c'était même au delà du terme d'ailleurs mais, finalement, Joann se ravissait que la gosse, aussi casse pieds était-elle, ait trouvé judicieux de débarquer. D'ailleurs, Clayton se confondait presque en excuse, tâchant de lui expliquer les déboires qu'avaient vécu la gamine. La Canadienne pouvait le comprendre certes mais, le voulait-elle vraiment? Elle n'aimait pas les enfants, ça n'avait jamais été une passion ni même un désir que d'en avoir un à elle. A ses yeux, et dans le monde actuel, ils représentaient davantage des boulets que l'avenir d'une civilisation. Oui, on disait bien souvent qu'ils n'étaient que des éponges, absorbants sans mal le savoir qu'on leur inculquait, que la vérité sortait de leurs « mignonnes » petites bouches mais, clairement, l'escort n'en avait rien à secouer. Tout cela n'était que des foutaises visant à créer le besoin que de se reproduire, de laisser une trace de leur patronyme – pour les hommes – sur une planète qui, malgré tout, se serait bien mieux portée si la race humaine n'avait jamais existé.

D'après son interlocuteur, sa mère lui manquait à un point tel que d'être désagréable et peste s'expliquait... Sur le coup, Joe eut une irrépressible envie de rouler des yeux mais, au lieu de ça et pour ne pas apparaître comme la pire des garces aux yeux du grand brun, elle préféra se mordre la joue et opiner jusqu'à ce qu'une question, qui jusqu'ici ne lui avait guère effleuré l'esprit l'invite à sourciller.

C'était peut-être la première fois qu'elle entendait Clayton parler de la maman de Kassidy, pourtant, et d'après ce qu'elle savait de lui, la blondinette était bien sa fille non ? Donc il avait copulé avec une fille, X ou Y, au point de donner la vie à cette fichue peste... Mais, autant comprendre qu'une mère pouvait manquer à une gamine était facile, autant la manière dont il parlait de son ex, ou de sa veuve, l'invitait à tiquer et à imaginer qu'il n'était guère trop mélancolique au sujet de la fille avec laquelle il avait fait un mioche. Alors qu'il parlait et lui disait qu'il était temps de trouver ce qu'elle était venue chercher en sa compagnie, Cain imagina tout un tas de choses au sujet de son interlocuteur et de la femme invisible. Ils étaient peut-être divorcés, la gosse était sans doute chez lui quand la merde avait éclaté, quant à la mère, elle avait pris ses jambes à son cou pour tenter de survivre de son côté mais, aussi possible était cette hypothèse, aussi puissamment en doutait la Canadienne. Des tas de gens, séparés et parents, avaient vécu l'apocalypse et, généralement, quand les choses étaient faisables, l'un rejoignait l'autre - peu importait le conflit ayant mis fin à leur union - afin que le cauchemar soit moins pénible pour le fruit de leurs entrailles.... Plongée dans ses pensées, ce ne fut que quand il évoqua à nouveau sa gosse que Joann ré-ancra les pieds sur terre.

- C'est rien... Mentit-elle, alors qu'elle imaginait d'ores et déjà Kassidy la regarder avec suffisance le temps que son père crochetait la serrure. Tu peux aussi m'prêter les outils et je me débrouillerai, ça doit pas être bien difficile. Là, alors qu'elle n'avait pas réfléchi plus que ça en livrant ses mots, Joann estima que c'était sans doute la meilleure solution. Puis, si elle ne parvenait pas à faire sauter le verrou, alors elle choisirait une solution de repli qui n'incluait guère la présence d'une naine insolente. Elle est perturbée, tu vas pas en plus la forcer à rester près de moi alors qu'elle en a gros sur la patate, non.... Profites du temps que t'as avec elle et racontes lui une histoire ou un truc du genre.

Il fallait qu'il accepte, rien qu'une seconde de plus avec la lilliputienne blonde lui hérissait le poil. Oui, il valait mieux en rester là. Clayton prendrait ça comme un malaise quant à l'acte manqué précédant, ça se valait, jamais il ne pourrait croire qu'elle ne pouvait pas encadrer une fillette de quelques ans et centimètres de moins qu'elle. Alors, quand il rouvrit la bouche, la brune le coupa directement.

- Si, j'vais faire ça.... t'embêtes et occupes toi d'elle, ramènes moi juste ce qu'il faut et j'file. Ce sera mieux pour tout l'monde. En un regard entendu, et pour donner corps à ses propos, Joann reprit place sur l'un des tabourets présents et croisa les bras pour le pousser à retourner dans le garage.





by anaëlle.
Young blood, run like a river. Young blood, heaven need a sinner, you can't raise hell with a saint. Young blood came to start a riot, don't care what your old man say. But we gonna raise hell anyway.
Showing no mercy
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un couteau de chasse et un bâton télescopique.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 02/07/2017
Messages : 673
Age IRL : 43
MessageSujet: Re: what did you expect ...   Ven 3 Nov 2017 - 23:59
La brune écouta, attentivement, Clay prendre la défense de sa fille. Elle sembla, tout d’abord, ne pas avoir été vexé par le comportement de Kassidy ? Mais, elle sembla, par contre, se poser beaucoup de questions sur le flot de parole qu’il déversa pour protéger la réaction de la fillette ? A cet instant, le routier se posa mille et mille questions. Avait il fait une gaffe, en parlant de la gamine ? S’était il mal exprimé ? Lui en voulait elle de vouloir emmener Kassidy avec eux ?

Quoiqu’il en soit, la brune annonça, subitement, qu’il fallait mieux, pour tout le monde, qu’elle se débrouille seule. A cet instant, de nouvelles questions s’amoncelèrent dans le crâne du routier. Pourquoi refusait elle, soudainement, son aide ? Pourquoi refusait elle qu’il l’accompagne avec la fillette ? Se pourrait il que Kassidy dise vrai ? Est-ce que Joann détestait, réellement, la gamine ? Ou les gosses ou général ? Non, cela ne pouvait pas être possible ? Tout le monde aimait les enfants ! Enfin, … la plupart des gens. Se pourrait il que Joann fasse partie de cette catégorie de personnes ?

Surprit par cette soudaine décision, le brun en resta sans voix quelques instants. Il était pensif et toujours aphone. Mais, pour lui, une chose était certaine : les paroles de la fillette avaient, vraiment, été mal perçues par la jeune femme. Alors, il essaya de reprendre la parole pour défendre la gamine. Mais, la brune le coupa court en reprenant le contrôle de la discussion et en reprenant exactement les même arguments qu’elle avait déjà énoncé un peu plus tôt, tout en prétextant le bien être de Kassidy. Cette fois-ci, il était persuadé qu’elle faisait, dorénavant, tout pour éviter la petite.

Clayton, perplexe, fixa alors son amie. Puis, il se dirigea tout droit vers un des meuble à ses côtés. Ensuite, il fouina dans un des nombreux tiroirs de celui-ci et après seulement une poignée de secondes, en retira une lampe torche. Il jongla avec l’instrument et déclara tout à coup : - « Ok ! Bon, puisque tu ne veux pas mon aide, je ne vais pas insister plus longtemps » Dans le fond, il était furax. Furax qu’elle décide de se passer de ses services. Et puis, aussi furax parce qu’il craignait qu’elle veuille vraiment éviter d’être aux côtés de Kassidy ?

- « J’y vais ! Je vais te chercher ça, immédiatement ! » Après avoir prononcé ces mots, il quitta instantanément la pièce afin d’aller trouver le nécessaire. Puis, après avoir amené les outils destinés à déverrouiller cette foutue serrure, il les lui donna en main propre en lui disant : - « Quand tu en aura terminé, tu pourras les déposer sur le pas de ma porte. C’est inutile de frapper, tu risquerais de te retrouver face à Kassidy » Il esquissa un sourire et raccompagna, aussitôt, la jeune femme vers la sortie. Il avait beau être un coureur de jupons et avoir des sentiments pour la jeune femme, jamais il ne délaisserait Kassidy. Même pour la plus belle femme du monde.


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Joann Cain
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Carabine Winchester - 9 mm - Couteau de survie
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 02/09/2017
Messages : 1230
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: what did you expect ...   Mar 7 Nov 2017 - 15:10


What did you expect ?
Ft Clay
Joann avait toujours eu don de feindre à la perfection, ce qu'elle venait de prétexter n'avait rien de surprenant quand on la connaissait assez, cependant, là où elle imaginait que Clayton n'y verrait que du feu, elle se trompait lourdement et ne tarda plus à froncer les sourcils dès lors que sa réaction fut visible. Il sentait le vent tourner, c'était comme si, malgré les capacités dont elle ne doutait guère, Cain était percée à jour en à peine dix secondes. Certes elle ne désirait pas son aide, du moins pas si ça incluait de se faire regarder de travers par une gamine, cependant la réaction de l'Apollon fut plus vive que ce à quoi elle s'attendait. Après tout, il aurait très bien pu ne rien dire, également opiner, puis lui tendre ce dont elle avait besoin, au lieu de ça et tout en jonglant avec la torche qu'il venait de sortir du tiroir, il l'observait comme si elle venait de lui planter un couteau en pleine poitrine.

D'ailleurs son « Immédiatement » l'invita à se lever et à s'éloigner du comptoir de cuisine. Elle n'était plus la bienvenue et quelque chose lui disait que bien qu'il ait disparu pour accéder à sa requête, il n'en resterait pas là. Bingo, quand il revint alors qu'elle jetait un œil perplexe vers l'étage où était enfermée la petite peste blonde, le routier lui refourgua le matériel et elle n'eut aucunement le temps de l'en remercier que déjà, et en une froideur qui la dépassait – bien qu'elle fut capable de la remonter contre lui - Clay lui certifia qu'elle n'avait guère besoin de le déranger pour lui rendre son prêt. C'était calculé, sec et aussi glaciale que si jamais rien ne s'était passé entre eux aussi, et parce qu'elle n'était pas du genre à chialer sur son sort, elle arqua les sourcils, pinça les lèvres puis opina en s'élançant lentement vers la porte d'entrée. Puis là, après avoir passée le seuil, elle stoppa son avancée puis se retourna vers lui pour qu'il comprenne qu'elle aussi n'en resterait pas là.

- Si j'pouvais faire autrement, éviter de t'emmerder avec mes problèmes, je l'aurai fait... Joe Haussa les épaules. Mais fatalement, si on creuse bien, si tu n'étais pas venu j'me serai pas faite enfermer dehors... Enfin ça ou autre chose, ce n'est qu'un grain de poussière sur une étendue de sable, tout l'monde s'en tamponne... ou presque.

C'était méchant, vile, mais malgré tout il était parvenue à la remonter contre lui en un clignement d'yeux. Habituellement elle se trouvait des excuses pour foutre la merde et s'éviter de s'approcher trop de lui mais, aujourd'hui, alors qu'elle jetait un dernier coup d'oeil à la gosse – dans sa chambre – qui vérifiait qu'elle foutait bien le camp, un sourire étira ses lèvres à la pensée qu'il lui avait donné la bâton pour se faire battre.

- Puis, t'en fais pas... tu sais combien je peux m'faire discrète. Cette pique, lui signalant qu'elle lui rendrait son matériel désignait davantage la façon avec laquelle elle était capable de l'ignorer, après tout, avant qu'il ne débarque ce soir, elle s'en sortait plutôt bien à ce petit jeu. Mais histoire d'enfoncer le clou, elle reprit en un sourire de rigueur. Tu la remercieras, tu lui souhaiteras bonne nuit de ma part... C'est une gosse douée sauf qu'elle ne le sait pas encore. Douée pour empêcher son père de conclure ça oui... Bonne soirée Clayton.

Et sur ces belles paroles, gorgées d'amertume, la brune fit volte face un sourire mesquin à la commissure des lèvres pour s'attaquer à sa serrure. Si elle n'y parvenait pas, Dieu savait qu'elle ne demeurerait pas sans aide, il suffisait de voir avec quelle aisance elle s'était entourés de gens prêts à lui venir en aide sans rien attendre en retour... ou presque.





by anaëlle.
Young blood, run like a river. Young blood, heaven need a sinner, you can't raise hell with a saint. Young blood came to start a riot, don't care what your old man say. But we gonna raise hell anyway.
Showing no mercy
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: what did you expect ...   
Revenir en haut Aller en bas  
- what did you expect ... -
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» 02. Didn't expect to meet you there...
» GWEN ღ When she was just a girl, she expect to the world
» Hey, what did you expect? - Klaroline
» Maneekhan Dara ♦ love schweppes " hey what did you expect"
» ✘ lamas rangers ; don't expect any mercy (or so they say)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: