The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- what did you expect ... -
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un couteau de chasse et un bâton télescopique.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 02/07/2017
Messages : 676
Age IRL : 43
MessageSujet: what did you expect ...   Sam 16 Sep 2017 - 20:47
Mars 2017

La dernière fois que Clay avait parlé à Joann, c’était pour se disputer, comme souvent d’ailleurs. Le sujet de la discorde ? Hé bien, à vrai dire ce n’était pas un sujet très important. C’était simplement une divergence d’opinion sur la consommation de joints. Lui était contre et elle pour. De la en est parti un débat qui s’était malheureusement terminé par une dispute. En somme, c’était un truc futile et complètement idiot. Mais, la fierté du bonhomme et le mauvais caractère de Joann les avaient fait, une nouvelle fois, se chamailler.

Quoiqu’il en soit, cela faisait maintenant plusieurs jours que cette engueulade avait eu lieu. Et, depuis ce jour, le brun n'avait plus eu de nouvelles de la jeune femme. Lui en voulait elle encore ? Apparemment, oui ? C'est que la demoiselle avait un sacré caractère ! D’ailleurs, en ignorant Clayton, de la sorte, elle se faisait encore plus désirer. En fait, Joann aimait jouer avec le brun. Elle aimait aussi le pousser dans ses retranchements et quasiment à chaque fois, c’était elle qui sortait vainqueur de leurs petites prises de bec.

Quoiqu’il en soit, Clay avait imaginé que, cette fois-ci, les choses seraient différentes. Il avait même tout de suite pensé que la jeune femme céderait son petit caprice et viendrait s'excuser d'avoir eu ce comportement hautain. Mais, visiblement, il avait eu tord ? En réalité, Joann ne céda pas et ne donna même plus aucun signe de vie au chauffeur routier. Pire encore, elle l'avait même totalement snobé, la veille au soir, en faisant semblant de ne pas l'apercevoir, pendant que celui-ci lui faisait un signe de main. En tout cas, cette fois-ci, la brune devait être sacrément en pétard contre lui ? Et devant tant d’entêtement, il faudrait que se soit, encore lui qui flanche le premier.

Le brun, d'habitude si habile dans l'art de la séduction, n'arrivait cependant pas à cerner la jeune femme. A certains moments, elle pouvait lui semblait merveilleuse et même sensible à ses charmes. Et puis, l’instant d’après, elle pouvait être une véritable teigne qui lui tapait sur les nerfs tout en repoussant ses avances.

En tout cas, dans son ancienne vie, le brun n’avait jamais eu pour habitude d’être manipulé de la sorte. Et surtout pas par une femme. Mais, pourquoi, lui résistait elle de cette manière ? Il y avait pourtant bien une connexion entre eux. Une certaine complicité ou une certaine osmose ? Mais pourtant, à chaque fois, il y avait toujours un petit grain de sable qui venait dérégler la machine si bien huilée.

Toujours est il que pour résoudre ce conflit, il n’y avait qu’une seule et véritable solution : faire le premier pas et venir s’excuser. Chose qui n’était pas facile pour un homme aussi fier que Clay. Mais, c’est ce qu’il devait faire, s’il voulait ne pas voir la brune trop s’éloigner de lui. C’est donc en prenant son courage à deux mains et en ravalant sa fierté qu’il se décida, enfin, à aller chez Joann. Le voir céder et s’excuser rendrait certainement la jeune femme heureuse ? Lui, par contre, ça le rendrait malade. Mais, c’était la meilleure solution s’il ne voulait pas la perdre définitivement.

Une fois arrivé à la porte du domicile de la brune, Clayton, la boule au ventre,  frappa pour annoncer sa présence. A cet instant précis, il se demanda même, comment la demoiselle l’accueillerait ? Elle n’allait peut être pas lui ouvrir la porte ? Elle allait peut être, aussi, lui hurler dessus ? Ou lui balancer un coup de poing au visage ? Ou alors, elle lui sauterait dans les bras ? Cette dernière hypothèse le fit sourire car il était certain d’une chose : Joann était une femme qui n’aimait pas dévoiler ses sentiments. Alors, il y avait très peu de chance qu’elle lui saute dans les bras ? Et c’est justement ce pourquoi il était là. Il savait très bien que la demoiselle ressentait réellement quelque chose pour lui. En conséquence, il voulait à tout prix, tenter de rompre la barrière qu’elle avait formée entre elle et lui.


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Joann Cain
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Carabine Winchester - 9 mm - Couteau de survie
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 02/09/2017
Messages : 1246
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: what did you expect ...   Lun 18 Sep 2017 - 17:51


What did you expect ?
Ft Clayton
Elle se souvenait parfaitement de cette « engueulade », c'était ancrée dans son esprit et ça n'en ressortirait jamais véritablement. Elle en était quelque peu à l'origine d'ailleurs, après tout il fallait bien foutre des bâtons dans les roues de cette bonne entente. S'il avait s'agit de Donnie, de Lawrence ou de Stan, d'ailleurs de tout autre mec du camp avec qui elle s'entendait sans mal, Joann n'aurait pas intentionnellement poussé de gueulante. Là, les choses étaient différentes et ce depuis qu'elle lui avait adressé la parole pour la première fois. Tout était sensiblement différent avec l'ex chauffeur routier battit comme un Apollon. Absolument rien n'était simple pour elle qui s'était jurée, depuis qu'elle avait échappé à Mark, de ne jamais plus dégouliner d'amour, ou de quelconque émotion similaire, pour un homme. L'amour foutait la merde, les émotions tout autant, elle en avait fait les frais autrefois... L'amour rendait con et aveugle, il vous faisait faire des choses que vous n'étiez ni préparé à faire, ni capable de faire en temps normal. En sommes, c'était néfaste... Pour elle en tout cas, la vision qu'elle en avait l'était, et pour n'avoir rien connu de transcendant depuis, même avant d'ailleurs, Joann n'était guère prête à y plonger de nouveau.

Clayton était différent oui, ça il l'était sur la majorité des points qu'elle connaissait des hommes. Il était patient avec elle, et pour un type arrogant et coureur de jupons, si elle n'avait guère été aussi consciente de sa manière à être chiante et capricieuse, sans doute lui aurait-elle décernée un diplôme. Elle savait lui plaire, ça crevait les yeux d'ailleurs, mais était-ce ça qui le poussait continuellement à revenir et à tenter sa chance ? Joann n'en savait rien, quant à imaginer qu'il était plus con qu'autre chose, ou peut-être maso, allez savoir, elle savait pertinemment que non. C'était indéniable, ils étaient comme des aimants, attirés l'un vers l'autre mais, malgré tout, Cain faisait en sorte de changer de sens, en permanence, pour le repousser le plus loin possible. Elle se protégeait d'elle même, le protégeait d'elle sans doute en un sens, tout il advenait qu'avec lui, les choses n'étaient pas aussi simples qu'elles l'avaient été avec Davis. S'il n'avait s'agit que d'une attirance physique, sans quoi qu'ce soit d'autre derrière, alors elle s'y serait laissée aller mais pas là, pas là quand clairement ce type était capable de faire toute la différence avec les autres. Pour sûr, l'ex escort avait encore toute sa tête, cependant bien des gens lui auraient dit de se laisser aller, de voir ce que ça donnerait mais elle ne les écouterait pas et suivrait ses propres convictions.

Ça datait de quelques semaines déjà et, depuis, elle l'esquivait, et pourquoi ? Pour une simple histoire de pétards... Lui n'était pas pour et elle, même si elle ne fumait quasiment pas de clopes magiques, lui avait rebroussé le poils en lui assurant que c'était complètement con d'être contre un truc pareil. Le grain de sable dans l'engrenage, seule chose sur laquelle elle avait pu rebondir pour qu'enfin leur sérénité éclate et qu'elle puisse se rappeler que rien n'irait plus loin avec lui. Elle décidait, elle avait décrété que Clayton était à proscrire, même pour un soir elle s'y refusait, simplement car elle savait parfaitement qu'il en voudrait plus, qu'elle en voudrait elle aussi certainement plus et que, fatalement, la routine des couples la rattraperait pour mieux l'enterrer à nouveau.

En y repensant, tout comme elle repensait à la tête qu'il avait tiré la veille tandis qu'elle lui passait sous le nez sans un mot, Joann se surpris à sourire bêtement. Enfin il avait peut-être compris, enfin il ne reviendrait peut-être pas... Puis, subitement, alors que ces hypothèses filaient son crâne, elle fronça les sourcils. Serait-elle satisfaite qu'il passe à autre chose, qu'il l'oublie ? Pas vraiment, et pourtant elle le désirait pour sa santé mentale, mais en contrepartie, elle ne pouvait pas le nier, le voir revenir à la charge et ne rien lâcher la séduisait davantage même si ce jeu devenait parfois dangereux quand on savait ce qu'elle dissimulait à son encontre.

Allongée sur le ventre contre son lit, les jambes croisées et redressées, le nez dans un bouquin merdique, Joann soupira de plus belle en jetant un œil par la fenêtre. Elle pourrait tout aussi bien mettre le nez dehors elle s'emmerderait tout autant et si elle n'avait pas été aussi butée, au point de foutre la merde entre eux, elle aurait pu passer un peu de temps avec Clay. Cette dernière idée lui fit retomber le visage contre son bouquin, excédée, puis rapidement redresser le nez lorsque quelqu'un décida de cogner à sa porte.

- Putain... Siffla-t-elle pour elle même. Certes elle se faisait royalement chier mais s'il s'agissait d'un nerd au besoin pressant de parler, elle préférait la romance débile à souhait qu'elle tentait de lire depuis plus de deux heures. Cain se redressa alors, vérifia l'état de ses traits dans le miroir proche de l'entrée puis dégagea la chaînette pour enfin ouvrir. Un bref battement de cœur lui souleva la poitrine, heureusement elle rattrapa le coup sans sourire, espérant ne rien trahir de ce qui la traversait. Le grand brun l'observa, ouvrit la bouche et elle ne fixa que celle-ci avec intérêt pour ensuite mieux remonter les cils vers ses prunelles sombres. Salut. Lâcha-t-elle dédaigneusement. Intérieurement elle jubilait, de façade en revanche, elle ne lui offrait aucune assurance du semblant de joie qui la parcourrait. Qu'est-ce que tu veux Clay ? Reprit-elle en s'adossant, bras croisés, à l'encadrement de porte. J'suis occupée, j'ai pas dix plombes à t'accorder.

Mensonge et alors ? Qu'en avait-elle à faire de lui mentir ? Clairement ça ne l'enchantait pas vraiment car il aurait pu aisément la distraire rien qu'en virant sa chemise, bon oui, si elle devait être franche rien que sa conversation la distrayait suffisamment pour qu'elle apprécie qu'il soit auprès d'elle mais, n'avait-elle pas le droit de rêvasser un peu tandis que son regard, le seul à ne pas pouvoir la trahir contrairement au reste de son corps si, toutefois elle perdait pieds, se promenait sur lui ?





by anaëlle.
Young blood, run like a river. Young blood, heaven need a sinner, you can't raise hell with a saint. Young blood came to start a riot, don't care what your old man say. But we gonna raise hell anyway.
Showing no mercy
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un couteau de chasse et un bâton télescopique.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 02/07/2017
Messages : 676
Age IRL : 43
MessageSujet: Re: what did you expect ...   Sam 23 Sep 2017 - 19:23
Il était là, seul, à attendre devant le pas de la porte de la jeune femme. Seul à attendre qu’enfin Joann daigne se présenter à lui. En patientant, Clay réfléchissait. Et plus il réfléchissait, et plus il trouvait cette situation ridicule et surtout drôlement humiliante. Enfin, du moins à ses yeux. Il faut dire que s’excuser pour une faute qu’il n’avait pas commise était quand même pas banal. A plusieurs reprises, il pensa même s’éclipser discrètement. Surtout par peur que quelqu’un ne le voit s’abaisser de la sorte. Et quand il pensait à quelqu’un, il pensait surtout à Donovan. Il était persuadé que si cet emmerdeur avait vent de ses soucis sentimentaux, avec Joann, il le charrierait sans doute pendant des décennies ?

Toujours est il qu’il se posait, tout de même, beaucoup de questions sur cette relation ambiguë. Pourquoi persister dans une relation qui ne mènerait sans doute à rien ? Pourquoi se plier en quatre pour une femme qui jouait avec lui et avec ses sentiments ? Cela faisait, quand même, un bout de temps que durait cette relation sans lendemain. En fait, à certains moments, il se demandait même, s’il ne perdait pas tout bonnement son temps et son énergie à vouloir conquérir la demoiselle ?

Un bruit, soudain, provenant de l’intérieur de la maison, le fit brusquement revenir à l’étrange réalité qu’était dorénavant devenue sa vie. La jeune femme était là. Oui, Joann était bien présente. Et visiblement, elle ne tarderait bientôt plus à lui faire face ? Etait elle consciente que c’était lui, derrière la porte ? Non, sûrement pas ? Si c’était le cas, elle ne viendrait certainement pas lui ouvrir ? A moins que se soit simplement pour lui dire de partir loin d’ici ? Ah ! Tout se bousculait dans sa tête. Qu’allait il bien pouvoir lui dire ? Il avait pourtant bien préparé son speech mais, là tout était entrain de partir en vrille.

Finalement, la porte s’ouvrit brutalement. Mauvais présage ? Peut être pas ? En tout cas, la jeune femme pointa bientôt le bout de son nez. Alors, le brun lui répondit : - « Bonsoir Joann » Sa réaction fut spontanée et irréfléchie. Comme quoi, réfléchir pendant des heures ne servait pas à grand chose.

Son visage était fermé. Ça s’annonçait mal. Et sa voix était autoritaire. Merde, c’était mal barré. - « Heu … voilà, j’ai … » Bordel, il hésitait, c’était vraiment mal parti. Elle ne devait pas tenir les rennes de cette discussion. Non, il devait absolument se ressaisir et reprendre le contrôle de la situation. Il toussota avant de reprendre : - « Je venais voir comment tu allais et je venais aussi prendre de tes nouvelles » Voilà c’était un bon début. Il fallait y aller en douceur. - « Ça fait un baille qu’on ne s’est plus parlé et la dernière fois … » Il coupa court. Cette fois-ci, il s’attaquait à la partie principale. - « Enfin, je t’es fais signe hier, mais, tu ne m’as sans doute pas vu ? » Bien sûr que si, elle l’avait vu ! Mais, elle l’avait totalement ignoré !

- « Mais, je te dérange peut être ? Si c'est le cas, je peux repartir, je ne veux surtout pas te faire perdre ton temps » Il n’était pas croyant mais, à cet instant, il implorait presque toutes les divinités de la terre pour qu’elle ne le repousse pas. C’est qu’il n’avait aucune envie de s’en aller. Non, s’il était là, c’était justement pour essayer de la convaincre de se rapprocher de lui.  

Il s’écarta presque aussitôt de la porte et sembla faire semblant de tourner les talons. Si elle n’en avait réellement rien à faire, elle le laisserait tout bonnement partir. C’était culotté, risqué mais, au moins, il serait vraiment fixé sur ses intentions.


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Joann Cain
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Carabine Winchester - 9 mm - Couteau de survie
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 02/09/2017
Messages : 1246
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: what did you expect ...   Sam 23 Sep 2017 - 22:57


What did you expect ?
Ft Clay
Lorsqu'il ouvrit de nouveau la bouche, Joe suivit le mouvement de ses lèvres. Elle ne pouvait pas le nier, elle avait la certitude que les sentir sur elle lui ferait l'effet d'une bombe en plein cœur, néanmoins, elle secoua le visage et reprit cet air hautain qu'elle affichait précédemment. Hors de question de céder, non, jamais... De plus, il hésitait, et même si cette petite attention la faisait jubiler, simplement car face à elle il semblait perdre ses mots, Joann ne lui offrit aucune assurance d'apaisement. Il voulait la voir, savoir comment elle allait, prendre de ses nouvelles. En somme, il revenait à la charge comme après chaque prise de bec... Joe lui en voulait autant qu'elle appréciait cette faiblesse. Elle le détestait d'être aussi tenace, sans quoi, s'il avait été de ces mecs qui lâchent l'affaire après deux râteaux, sans doute ne se serait elle pas autant intéressée à lui. Clay avait tout des hommes qu'elle appréciait, cependant il avait bien plus encore, cette faculté invraisemblable de lui plaire sans qu'elle ose s'y jeter corps et âme.

- J'vais très bien... comme tu vois. J'suis pas encore morte desséchée quelque part dans cette piaule. Lâcha-t-elle du tac au tac avant de considérer de nouveau son regard brun.

Sans en dire davantage, elle l'invita silencieusement à poursuivre sur sa lancée, histoire de voir ce que ça donnerait, simplement pour voir à quel point il prenait sur lui juste pour ses beaux yeux. Ici, elle se sentait désirée plus que quiconque en ce bas monde, après tout Buchanan n'était pas le genre de type à se foutre à plan ventre aux pieds d'une donzelle, mais face à elle, il ravalait sa fierté et la touchait pile où il fallait. Il n'en avait peut-être pas conscience, peut-être la désirait-il si fort qu'il la lui fallait à tout prix et que rien de plus n'entrait en jeu. Ni sentiments, ni attaches, simplement le désir d'un homme pour une femme sans imaginer quoi que ce soit de plus avec elle. Cette idée la fit tiquer et se sentir plus mal subitement, en réalité, elle le repoussait exactement pour ces raisons, uniquement car elle était persuadée qu'il se foutrait d'elle une fois les choses bien enclenchées.

La tête remplie de bonnes et mauvaises chose, Joe arqua un sourcil au reste de sa tirade. Devait-elle lui certifier qu'elle ne l'avait pas vu ? Devait elle mentir encore pour garder la face ? Après tout, s'il n'était dupe, chose dont elle était certaine, il avait déjà la réponse à sa question et cette dernière n'était remise sur le tapis que parce qu'il désirait faire s'étirer leur entrevue. Séduite, malgré ce que sa tête ne cessait de lui hurler depuis qu'elle avait ouvert la porte, Joe le fut bien moins quand il tourna les talons en rebondissant sur l'excuse bidon qu'elle lui avait servi plus tôt. Non, non, pas déjà... Cette fois, les choses se retournaient contre elle, s'il partait directement, elle n'avait plus qu'à retourner à son bouquin chiant comme la pluie et à l'ennuie mortel qu'elle subissait depuis qu'elle était levée. Non, il fallait qu'elle trouve, n'importe quoi d'ailleurs mais pas qui lui ferait croire qu'il avait gagné. Gagné quoi en plus ? Si elle était un minimum honnête avec elle même, la brunette devait se rappeler qu'elle était à l'origine de leur dernière engueulade et qu'ici, même s'il n'était guère fautif, Clayton revenait vers elle. Sa tête allait exploser à force de cogiter, après tout elle ne trouvait rien qui puisse changer la donne rien, sinon ce qui suivit et qui lui vint en premier à l'esprit.

Rapidement, elle quitta le mur où était appuyé son dos, emporta la porte à l'aide de la pointe de sa boots, avança comme pour lui adresser la parole et fit bien claquer le battant dans son dos. Voilà, c'était parfait, feindre être enfermée dehors, quoi de mieux pour ne pas lui laisser croire qu'elle désirait qu'il reste alors qu'elle en avait une furieuse envie. C'était petit certes, même pour elle, après tout elle était habituée à mieux, mais ce type lui faisait perdre ses moyens.

- Merde... Lâcha-t-elle en faisant volte face. Il imiterait sans doute son geste d'ailleurs. Me voilà enfermée dehors... les clefs sont dedans. Jouant le jeu, Joann poussa un profond soupir, puis porta les doigts aux mèches de ses tempes en faisant les cents pas, jusqu'à croiser son regard. Elle venait non seulement de tromper son crâne – qui celui-ci refusait catégoriquement de céder les manettes à son cœur – mais aussi l'Apollon face à elle. Désormais, elle n'avait plus qu'à poursuivre sur sa lancée, elle avait un moment à lui accorder sans avoir l'audace de lui avouer réellement qu'en réalité le temps ne lui manquait guère. C'était sans doute puérile mais qu'importait, il n'en saurait rien. J'suis... désolée pour hier. Lâcha elle sur un ton plus doux qu'elle désirait pourtant maîtriser sans le pouvoir véritablement. Mais maintenant qu'je suis enfermée dehors, et que j'ai du temps... Si tu veux on peut faire quelque chose ? Il lui était difficile d'agir ainsi, simplement car outre son envie de le voir la fuir, pour mieux lui revenir, Joann était sincère et ça la débectait peut-être plus que lorsqu'elle mentait sans aucun regret. Ou aller chercher de quoi forcer ma serrure ?

Peu importait ce qu'il choisissait le temps qu'il ne se barrait pas pour la lui faire à l'envers, elle pliait légèrement présentement, certes pas de but en blanc, après tout elle avait feinté pour la porte de son logement, mais s'il la prenait à revers et en profitait pour repartir la tête haute, elle n'en resterait pas là.





by anaëlle.
Young blood, run like a river. Young blood, heaven need a sinner, you can't raise hell with a saint. Young blood came to start a riot, don't care what your old man say. But we gonna raise hell anyway.
Showing no mercy
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un couteau de chasse et un bâton télescopique.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 02/07/2017
Messages : 676
Age IRL : 43
MessageSujet: Re: what did you expect ...   Dim 24 Sep 2017 - 15:47
Finalement, le brun ne s’en était pas si mal sortit que ça. Bon, il est vrai qu’il avait hésité quelques instants. Mais, il s’était vite reprit. Qui plus est, il était même très vite retombé sur ses jambes. Sa répartie et sa langue lui avaient une nouvelle fois sauvé la mise. En tous cas, la jeune femme ne sembla pas le rejeter ? Enfin, du moins pour l’instant. Et ça, c’était positif. Mais, elle ne l’accueilla pas non plus à bras ouverts. Mais bon, il s’en contenterait pour le moment. C‘était inutile de vouloir griller les étapes. En fait, elle se contenta simplement de le fixer et de lui répondre par une affirmation brève et directe.

L’admirait elle ? Sûrement pas ? Se moquait elle de lui ? Peut être ? Cherchait elle une faille dans laquelle elle pourrait s’infiltrer afin de continuer à le faire tourner en bourrique ? Impossible à dire ? Toujours est il que le routier ne se découragea pas. Et apparemment, il avait bien eu raison de ne pas perdre espoir. Car, quand il commença à s’éloigner de Joann, celle-ci se rapprocha subitement de lui.

L’apercevant se diriger vers lui, Clay se retourna instantanément. Apparemment, son petit stratagème avait fonctionné à la perfection. Elle n’avait, à priori, aucune intention de le laisser partir aussi vite ? Qui plus est, le claquement soudain de la porte du domicile de la jeune femme arrangea grandement ses affaires. Etait ce réellement un accident ? L’avait elle fait exprès ? En fait, Clayton s’en fichait royalement. Il tenait là une occasion en or de pouvoir passer un moment avec elle. Alors, pourquoi se priver de ce moment privilégié ? Il n’étaient pas si nombreux que ça après tout. Alors autant en profiter.  

- « Mince, ça c’est vraiment idiot ! » S’exclama t’il presque immédiatement. En réalité, il était heureux que cette foutue porte se soit soudainement fermée. A ce moment précis, il avait même l’envie d’exprimer sa joie en criant un énorme « Yes ! » de soulagement. Mais, il n’en fit rien et se contenta simplement de lui faire une petite moue tristounette.

En tout cas, la jeune femme, qui jouait avec ses mèches de cheveux, ne tarda bientôt pas à reprendre la parole. Et quand elle s’excusa pour la veille, Clay ne put que lui répondre : - « Ah, laisse tomber c’est pas grave » En réalité, cela le rongeait de l’intérieur. Il n’avait quasiment pas fermé l’œil de la nuit à cause de cette histoire. Mais, il préféra masquer la vérité et ne rien dévoiler de ses sentiments.

Tout en passant une main contre son menton, il lui déclara ensuite : - « Oui, bien sur qu’on pourrait faire quelque chose ! » Dans son esprit, il s'imagina aussitôt la serrer contre lui. Mais, puisque son expression pouvait porter à confusion, et que la demoiselle se surprotégeait, il préféra reformuler sa phrase différemment : - « Enfin, je veux dire que oui, on pourrait aller chercher des outils, chez moi … dans mon garage » Ce n’était pas le moment de tout gâcher avec des mots pouvant être mal interprétés.

Alors, le brun esquissa aussitôt un sourire, à ses mots, et continua : - « Tu viens ? » La soirée était agréable et étoilée. Et, elle se déroulait plutôt bien jusqu’à maintenant. Il fallait juste espérer que le reste de la nuit se déroule de la même manière ?


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Joann Cain
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Carabine Winchester - 9 mm - Couteau de survie
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 02/09/2017
Messages : 1246
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: what did you expect ...   Lun 25 Sep 2017 - 15:27


What did you expect ?
Ft Clay
Le « quelque chose » qu'il répéta lui apparut comme une évidence subitement, une évidence qu'elle s'empressa de gommer de son esprit. Inutile de tenter le Diable pour ensuite devoir balayer devant sa porte non. Cependant Joann ne pouvait pas nier qu'en ce moment, hormis un gros vide depuis qu'elle et Lawrence avaient arrêté de se voir pour se faire plaisir, rien n'était assez palpitant pour elle. Sans doute n'aurait-elle pas du « céder » en claquant intentionnellement sa porte, c'était d'autant plus dangereux désormais car la frustration entrait en ligne de compte. Néanmoins, elle ne laissa rien paraître et se contenta de glisser les mains dans les poches arrières de son jeans en jetant un bref coup d’œil au battant. Ce subterfuge lui permettait de soupirer sans que Clay le perçoive, elle n'avait plus le choix et même si le mot « recule » s'éclairait en rouge, lumineux et gras dans sa tête, elle ne pouvait plus faire machine arrière. Le tout était de rester soft, de ne pas s'emballer, de ne pas trop le reluquer et tout ce passerait pour le mieux pas vrai ?

Bordel qui essayait-elle le convaincre ici ? D'une il n'y avait personne, de deux, elle était seule avec lui et il ne savait rien de ce qui lui passait par le crâne. Était-ce sa conscience pitoyable qu'elle tentait de faire taire en se persuadant que les prochaines minutes ne seraient ni difficiles ni gorgées d’ambiguïté ? Suspicieuse à sa propre encontre, le timbre rauque de l'ex routier l'invita à tourner les traits dans sa direction. Elle allait bien entendu le suivre, après tout il lui proposait de l'aide, elle n'allait pas cracher dessus ou rester là, à faire le pied de grue et remuer ses pensées diverses et variées, pendant qu'il allait cherche de quoi solutionner ses conneries. Sans attendre donc, gardant les mains dans les poches, Joe lui emboîta le pas en redressant le nez vers la voûte.

Nuit marine, étoiles et compagnie, le genre de soirée que des tas de gens appréciaient autrefois. Les étudiants en étaient même friands à l'époque, simplement car cette météo ci, et l'ambiance, étaient parfaites pour emballer les cheerleaders en mal de sensations fortes. A cette idée, bien qu'un sourire flottait à la commissure de ses lèvres, Cain roula des yeux. Penser à quelconques niaiseries ne l'aiderait pas le moins du monde, puis, elle s'était mise toute seule dans de beaux draps... Elle aimait le risque de toute évidence et Clay, sa belle gueule et sa stature de statue Grec, en constituait un de taille. Silencieuse, seuls le bruits de leurs pas brisant le silence, Joe déporta brièvement les yeux contre sa silhouette et se mordit la lèvre inférieure avant de remarquer qu'il l'observait. Cesser ce petit manège en reviendrait à lui offrir la preuve qu'il lui faisait de l'effet, qu'elle pouvait craquer, alors elle lui rendit son regard en une légère interrogation.

- Ta... Clairement le mot « fille » lui brûlait les lèvres, mais littéralement. L'imaginer père c'était un peu comme voir votre pire fantasme jouer à la poupée dans votre dos. Ça craignait.... C'était anti-sexy à ses yeux. Aussi, employa-t-elle le patronyme de la gosse pour s'éviter une légère grimace du aux images de pouponnage qui lui assaillaient l'esprit. Kassidy n'est pas là ?

Quelle question de merde, s'il était dehors, prêt à venir gratter à sa porte, c'était que la gosse était sans doute ailleurs, gardée par Casey ou n'importe qui d'autre, sans quoi jamais ne lui aurait-il proposé de discuter sans savoir combien de temps ça prendrait. A sa réponse, elle opina, poussa un soupir puis retira les doigts de ses poches pour croiser les bras sous sa poitrine. A dire vrai, pour une fois, la gosse lui aurait été utile, ainsi pas de crainte à avoir sur le potentiel fait de craquer face à « Papa »... A peine eut-elle pensé ce dernier mot que ses sourcils se froncèrent. Comme tue l'amour les chiards étaient d'une efficacité sans pareille, sauf qu'ici, et bien elle ne pouvait compter que sur elle même et sa résistance. Elle serait seule, avec lui, chez lui... Puis, faire un scandale, maintenant, alors qu'elle était prête à passer la nuit dehors s'il ne l'aidait pas, n'était pas une bonne idée, encore moins car il n'avait encore lancé aucun sujet sur lequel elle pouvait rebondir pour mieux le repousser. Il fallait simplement qu'elle parle, qu'elle s'occupe et l'occupe à son tour, s'il n'y avait pas de blanc gênant, alors il n'y aurait pas de place à l'improvisation physique !

- C'est chiant ? Questionna-t-elle en marchant à ses côtés, peut-être trop près car, déjà, elle sentit son bras frôler le sien au point d'être victime d'un raté cardiaque. Bien entendu Clay ne pouvait pas savoir de quoi elle parlait, son regard la poussait déjà à argumenter alors qu'un léger silence s'était étiré pendant qu'elle scrutait l'endroit où sa silhouette avait heurté la sienne. Euh... forcer une serrure ? C'est chiant, dur ? Reprit-elle rapidement en replaçant ses cheveux après avoir agité le visage.

Elle ne rougissait pas malgré l'ambiguïté palpable de sa phrase, peut-être ne relèverait-il pas, mais le connaissant, Joann en doutait. D'ailleurs, à cette idée, un large sourire, presque mutin, étira ses lèvres qu'elle se reprit à mordiller sans plus se contrôler.





by anaëlle.
Young blood, run like a river. Young blood, heaven need a sinner, you can't raise hell with a saint. Young blood came to start a riot, don't care what your old man say. But we gonna raise hell anyway.
Showing no mercy
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un couteau de chasse et un bâton télescopique.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 02/07/2017
Messages : 676
Age IRL : 43
MessageSujet: Re: what did you expect ...   Ven 29 Sep 2017 - 19:34
Une fois d’accord, le duo s’engagea donc en direction du domicile de Clay. Le brun marcha donc aux côtés de Joann. Mais, étrangement, il garda le plus grand des silences. Pourquoi ? Parce qu’il ne savait pas quel sujet de discussion il devait aborder avec elle ? Il faut dire qu’ils ne s’étaient rabibochés que depuis quelques secondes. En tout cas, le brun était heureux qu’elle ne l’ai pas repoussé. Silencieux, il détournait cependant le regard vers elle de temps à autres. Qu’est-ce qu’elle était belle ! En fait, il ne pouvait s’empêcher de là regarder. Quitte à se faire chopper.

Mais, à ce petit jeu, c’est la brune qui se fit attraper la première. En fait, le regard du brun croisa, un bref instant, celui de la jeune femme. Celle-ci, sans doute perturbé de s’être fait prendre en flagrant délit, le fixa directement. Le brun esquissa immédiatement un sourire pensant même, à cet instant, qu’ils étaient comme deux ados le jour de leur premier rencard.

Ce fut pourtant la demoiselle qui rompit le silence en l’interrogeant sur la possible présence de Kassidy. - « Non, rassure-toi, elle n’est pas là » Répondit il aussitôt. Il n’en était pas persuadé mais, il se doutait que Joann n’était pas enthousiasme à l’idée qu’il ai une fille. - « Elle passe la soirée chez Casey et Madisson » Continua t’il.

- « Elle les considère un peu comme les grandes sœurs qu’elle n’a pas eu. Tu sais, elle en a bavé et à vu la mort de près. Mais, maintenant, ça va un peu mieux. Et puis, on s’amuse quand on les voit toutes les trois ensemble. Parfois, j’ai même l’impression que la gosse, dans l’histoire, c’est plutôt Casey. Elle passe son temps à jouer et dorloter Bulle, le chien de Kassy  » Il la regarda et ne put s’empêcher d’éclater de rire.

Quand à sa deuxième interrogation, sur la serrure, il lui répondit : - « Hé bien, ça dépend. On peut tenter le coup de l’ouvrir tout en douceur. Comme le faisait les voleurs. Mais, il faut avoir le matériel et les compétences adéquates. Ou alors essayer de forcer la serrure ? » Il haussa les épaules comme pour lui dire « On verra bien »

Quoiqu’il en soit, ils arrivèrent à leur destination finale. Une fois devant la porte close, le brun la déverrouilla, tout d’abord, puis, s’y engouffra. Mais, face à la noirceur du lieu, il déclara : - « Je dois avoir une lampe torche ? Elle doit être par ici ? »

Le routier scruta l’intérieur pendant quelques minutes. Mais, il ne trouva finalement pas son bonheur. Alors, il annonça : - « Tant pis, je vais y aller comme ça. Ce doit être par ici ? » Clay se déplaça, alors à l’aveuglette, jusqu’à parvenir à l’endroit souhaité. Les outils étaient bien visibles. Mais, encore trop éloignés de lui pour qu’il puisse les atteindre. Alors, il posa son pied droit sur un objet qui ressemblait à une caisse. Une fois grimpé la dessus, il s’étira de toute sa longueur afin d’atteindre ces outils tant convoités. C’est alors que la caisse céda sous son poids. Celui-ci agrippa instinctivement l’étagère la plus proche de lui mais, celle-ci céda également. La suite ne fut q’un énorme brouhaha des plus impressionnant.

Quand, enfin, le vacarme s’interrompit, Clay était alors allongé sur le sol, comme un crétin, avec une ribambelle d’objets en tout genre sur le dos. Celui-ci se redressa bientôt en pestant et en jurant. Puis, il déclara finalement : - « Bordel de merde ! Je me suis ouvert le front avec ces conneries ! Fais chier ! » Il avait effectivement un filet de sang qui lui recouvrait le visage. Nul doute que ce soir, il aurait besoin d’une infirmière. Et ça tombait plutôt bien puisqu’il était accompagné par une charmante demoiselle.


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: what did you expect ...   
Revenir en haut Aller en bas  
- what did you expect ... -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» 02. Didn't expect to meet you there...
» GWEN ღ When she was just a girl, she expect to the world
» Hey, what did you expect? - Klaroline
» Maneekhan Dara ♦ love schweppes " hey what did you expect"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: