The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Death Sentence -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Fiche de personnage
Survit depuis le : 20/04/2016
Messages : 239
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: Death Sentence   Mer 20 Sep 2017 - 16:49

Alors qu’Isaac s’inquiétait pour Duncan, l’homme fut pris en main par Lisandro, bien décidé à les suivre pour aller secourir leurs amis. Et bien sûr le cinquantenaire se garda bien de faire une réflexion quant à la dangerosité que cela impliquait pour l’ancien magasinier. Ils n’avaient pas tellement d’autre choix. Le chilien se mit donc à l’œuvre pour soigner le blessé au plus vite, pendant que Selene préparait déjà tout le nécessaire pour partir. Voyant revenir la jeune femme avec une bonne partie de l’armurerie dans un sac, l’homme réalisa enfin l’ampleur de la situation. Mais il était hors de question pour lui de faire marche arrière, les autres avaient besoin de lui.

Et tandis qu’il était retourné jusqu’au hangar pour récupérer quelques affaires, dont le sac qu’il emportait avec lui à chaque fois qu’il sortait. A vrai dire il n’avait aucunement conscience de ce qu’ils allaient affronter, là-bas, dehors. C’était juste histoire d’être prévoyant, au cas où ils devraient passer plus de temps que prévu à l’extérieur. Rangeant également son couteau dans son étui attaché à sa ceinture, l’homme ressortit en courant de l’écurie pour rejoindre les autres. Là, il entendit que le ton était monté entre Ruben et Selene, l’adolescent souhaitant les accompagner également. Isaac se contenta d’écouter silencieusement, comprenant parfaitement les motivations du jeune garçon. Mais était-ce bien raisonnable de le laisser partir, lui aussi ? Lorsque la brune finit par accepter, le cavalier ne put s’empêcher de sentir un certain malaise l’envahir… Bouleversé de voir où tout ce monde devenu fou les menait. Jamais il n’aurait cru voir cela un jour. Mais il se refusa d’intervenir une fois encore…

Et soudain, ce fut la voix de son fils qui s’éleva derrière lui « Papa. Je… Je peux venir aussi. » Isaac se retourna alors, une certaine incompréhension se dessinant sur son visage. Avait-il bien entendu ? Non. Ce n’était pas possible. « Non. » La voix du père de famille avait été ferme et très claire. Isaac refusait que son fils prenne part à tout ça, pourquoi jouait-il à ça maintenant ? « Mais ? Pouquoi ? Ruben… Il… » – « Joachim. C’est non ! Il faut que tu restes là avec Juliet et Alma ! » – « Je veux venir ! » C’était donc ça ? Tout ça parce que Ruben avait le droit de venir, il fallait qu’il se mette la même idée en tête. Ou était-ce parce qu’il n’avait pas envie de voir son père partir, et de le laisser seul ici ? C’était du grand n’importe quoi, jamais Joachim n’avait fait un tel cinéma. Et pour la première fois depuis très longtemps, Isaac sentit la colère monter et il ne tarda pas à reprendre son fils, pour lui dire d’arrêter ses bêtises. « Joachim. Tu arrêtes ça, tout de suite. Si je te dis de rester ici. Tu restes ici ! On a besoin de toi pour surveiller le camp ! Ce n’est pas négociable, alors soit raisonnable… Qu’est ce qui te prend, bon sang ?! » Isaac s’était presque mis à crier. « Tu restes ici ! » Ce n’était franchement pas le moment pour piquer une crise… Son fils ne tenta rien de plus, bien embêté et sûrement surpris de la façon dont son père l’avait repris. Baissant les yeux, il s'éloigna...

Retournant près de la voiture, Isaac posa les yeux sur le sac que Selene venait de désigner. Comme elle l’avait indiqué, il prit un des glocks que la brune avait été chercher à l’armurerie, ainsi qu’un chargeur. Une fois cela fait, il écouta attentivement les paroles de la jeune femme, tout en acquiesçant d’un signe de la tête lorsqu’elle eut terminé. Jetant un dernier coup d’œil à Joachim qui semblait toujours faire la tête, l’homme ne dit rien de plus se contentant de monter dans le véhicule, toujours excédé par le comportement insensé de son fils. Partir fâcher avec son fils, pour une telle mission, cela ne lui faisait vraiment pas plaisir… Mais les autres ne pouvaient plus attendre plus longtemps, il réglerait cette histoire ça à son retour…







Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Duncan Donhadams
Bras Droit | Messiah
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 20/07/2016
Messages : 1233
Age IRL : 42
MessageSujet: Re: Death Sentence   Ven 22 Sep 2017 - 20:47
Le médecin voulait apparemment faire parti de l’expédition ? Enfin, du moins, c’était ce qu’il prétendait vouloir ? Avait il l’expérience de ces affrontements entre bandes rivales ? Avait il déjà tué de sang froid ? Pas sûr ? En fait, Duncan ne savait quasiment rien de ce type. A part, bien sur, sa capacité à soigner les gens. Mais, là n’était pas l’important. Non, pour l’instant, le magasinier était bien plus concentré sur ce foutu morceau de flèche planté dans sa cuisse que de son expérience à utiliser les armes.

Le musicien regarda donc l’homme s’équiper et examiner la blessure. Puis, il écouta attentivement ses recommandations. D’après ses dires, une fois là bas, Duncan ne devrait pas quitter la voiture ? Ne pas quitter la voiture et rester à l’écart ?! Le barbu esquissa aussitôt un petit sourire à ces mots. Croyait il qu’il allait réellement rester caché dans la voiture à attendre tranquillement les autres ? Apparemment oui ? Bon sang, c’était bien mal le connaître ! Le viking faillit répliquer mais quand Selene, qui était à quelques pas, en rajouta une couche, il n’en fit rien.

Le médecin ne répliqua pas à son petit sourire. Selene non plus. Ils avaient très certainement compris que le musicien n’en ferait qu’à sa tête ? En tout cas, le doc commença à détailler et faire son diagnostic de l’état de la blessure. Et quand il lui parla de l’hémoglobine qui coulait à flot, Duncan lui annonça : - « Oui, j’ai vu ça ! J’ai dû en perdre une sacrée quantité ? Je le ressens. J’ai de plus en plus de vertiges. Mais, ça ira » Et quand il plaisanta sur la pression qu’il avait sur les épaules, il rajouta simplement : - « En même temps, ça te permet de te faire la main facilement. Merci. Finalement, t’es pas si mauvais que ça pour un novice ! »

Par la suite, pendant que le moustachu conversait, il en profita pour extraire la flèche d’un seul coup. Cette fois-ci, c’était un véritable coup de maître. Le magasinier n’eu même pas de le temps de crier, qu’elle était déjà sortie. L’homme fit ensuite une désinfection en règle suivit d’un bandage de fortune. Puis, il précisa au viking de le prévenir si la plaie se remettait à saigner.

- « Je te ferais signe. Promis »
Sa réponse était simplement formelle car, au fond de lui-même, le musicien savait pertinemment que la plaie viendrait, certainement, à se réouvrir ? Néanmoins, il n’en souffla pas un mot et changea complètement de sujet en demandant : - « Il faudrait que tu me donne une arme. Un flingue ou un couteau ? Je ne sais pas mais, il faut que tu me donne un truc avec lequel je puisse me défendre » Il n’avait qu’une réelle envie : récupérer sa hache et défoncer le crâne de ce barbare d’Atticus. Il n’en aurait peut être pas l’occasion mais, il l’espérait fortement ?

Duncan, jeta ensuite un coup d’œil vers Isaac. L’homme s’était, lui aussi, porté volontaire, comme la majorité d’entre eux mais, était il, de taille à rivaliser avec ces sauvages ? En tout cas, il paraissait complètement submergé par les événements et surtout complètement perdu ? Alors, Duncan déclara haut et fort : - « Surtout, une fois là-bas, n’hésitez pas à frapper les premiers. Ces hommes sont de véritables bouchers. Ils exploiteront la moindre faiblesse de votre part. Si vous hésitez, vous êtes morts ou vous condamnez l’un d’entre nous »

Ses paroles leur mettaient peut être la pression ? Mais, ils devaient absolument savoir où ils allaient mettre les pieds. Et surtout, ils devaient être prêts à liquider tous ces tarés, jusqu’au dernier.


Code couleur:
 


Aujourd'hui le sang et les balles sont l'unique loi. Si t'es une personne responsable tu comprendras que le recours à la violence est inévitable.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 06/04/2017
Messages : 302
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Death Sentence   Mar 26 Sep 2017 - 11:28
Lisandro faisait son boulot comme il pouvait tout en ayant terriblement conscience de ce qui se préparait. Ce qui allait suivre resterait probablement à jamais gravé dans son esprit. Le temps du lycée n'était plus, et pour Lisandro qui n'avait connu que ça depuis le depuis de la fin du monde, c'était effrayant. Mais il ne se cachait pas. Il savait le regard d'Alma braqué sur lui. Il savait son inquiétude pour son fils et pour le vent glacial qui entourait Selene soudainement. Il n'avait pas besoin de regarder la mexicaine pour comprendre son inquiétude. D'autant plus qu'ils étaient tous les deux - au même titre qu'Eli - surveillé par les autres. Il sentait bien le regard de Duncan posé sur lui. Il s'interrogeait sur ce qu'il était capable de faire pour le groupe. En toute sincérité, le chilien se posait également la question, se disant qu'il verrait bien sur le moment même. Duncan lui promet de lui faire signe si la plaie saigne à nouveau, le coup d'œil qui lui lance devine pertinemment que le viking ne lui dirait rien temps que tout le monde ne serait pas rentré à la prison,  et en vie.

Quand il eu fini son pansement de fortune, l'homme lui demanda une arme, peu importe laquelle, pour se défendre. Il fut un peu pris de court mais hocha la tête avant de sortir de la voiture chercher un flingue et un chargeur. Il prit la même chose pour lui-même jetant un coup d'œil à Isaac qui ne semblait pas plus sûr de lui qu'il ne l'était lui-même. Il prit son pied de biche à sa ceinture, se rassurant avec un objet bien à lui, avant d'aller donner son arme à Duncan qui en profita pour donner des ordres clairs. Frapper les premiers. Lisandro se retourna pour récupérer la trousse de secours qu'Alma lui tendait. Il en profita pour lui saisir la main, prendre la chaleur de son contact et la force de son regard ancré dans le sien. Pas besoin de mots. Il reviendrait, vivant, avec son fils, vivant. Ou alors il ne reviendrait pas. Il ferait attention. Pour  pas la laisser derrière, seule, elle aussi.

Il monta à l'arrière du véhicule près de Duncan. Laissant Isaac devant, avec Selene. Pour pouvoir intervenir en route si Duncan avait un problème, pour également pouvoir observer le profil de Selene. Froide et déterminée. Cette gosse n'en était définitivement pas une. Elle avait vécu et survécu. Elle était dangereuse. Mais pour elle-même aussi. Pour l'enfant qu'elle portait. Il aurait pu dire quelque chose. Un conseil. Une recommandation. Mais il ne s'en sentait pas le droit. Alors que le moteur ronronnait et que Duncan indiquait la route à suivre, Lisandro s'accrochait à la portière en priant pour que tout le monde rentre vivant de ce sauvetage aux allures suicidaires.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Selene Sweetnam
leader | Messiah
Administrateur
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: (généralement) couteau de chasse, glock 17, poignard dans une botte
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 4761
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Death Sentence   Mar 26 Sep 2017 - 16:29
Pas de contestation, pas de discussion, bien. Selene fit signe à tout le monde de grimper en voiture, confia le sac à Ruben qui monta à l’arrière, et prit la place de la conductrice. Ça faisait bizarre. Elle n’avait plus conduit depuis des mois – voire une demi-année –, par peur que ses crises paranoïdes ne l’envoient dans le décor. Là, c’était un cas d’extrême urgence. Alma rouvrit le portail, les pneus de la Chevrolet crissèrent alors qu’elle repartait en trombe sur l’asphalte de la route.

Il n’y avait pas de place pour la discussion. Tous redoutaient ce qui allait se passer mais aucun, hormis les deux musiciens, ne savait réellement à quoi s’attendre. Il n’y avait alors que la voix de Duncan pour rompre le silence, donner les instructions sur leur parcours, que la jeune femme appliquait à la lettre. Au passage, elle explosa les genoux d’un rôdeur, roula sur deux dépouilles, rebondit sur les trottoirs dans certains virages trop vite négociés. Elle avait la rage ; et ça se sentait dans chacun de ses gestes.

Elle suivit alors la Burham drive, évita de bifurquer sur la Harborview drive pour se garer sur le parking désert du Puerto Vallarta. Le moteur cessa de ronronner, elle sortit la première et tira de son étui son couteau de chasse pour envoyer dans l’autre monde un cadavre trop curieux. Le sang coagulé avait giclé sur ses traits pâles lorsqu’elle avait retiré sa lame. D’après Duncan, ça se passait dans l’ancien entrepôt voisin, de l’autre côté des arbres, alors ses yeux bleus scrutèrent brièvement les environs. Après qu’elle eut rengainée son arme blanche, elle revint vers ses compagnons, une main plaquée sur son ventre. Avec la veste qu’elle portait, l’arrondi était presque imperceptible ; mais elle ne l’oubliait pas – jamais.

- Il faut d’abord qu’on observe, commanda-t-elle à mi-voix en prenant son M4 en main, on passe discrètement à travers les arbres et on essaye d’évaluer combien d’accès ils ont et s’ils ont des gens pour monter la garde, elle enleva la sécurité et enclencha une balle dans le canon, si Duncan a pu s’évader seul, je suppose qu’ils ne sont pas beaucoup, mais on doit essayer de ne se faire remarquer qu’au dernier moment possible.

Plus loin ils iraient sous les radars, moins ils avaient de chance que à ça tourne à leur désavantage. Son regard se pencha sur Ruben, qu’elle encouragea d’un signe de tête à préparer son Beretta. Ce n’était plus une leçon, c’était la réalité : mais c’était alors le moment de voir si tout ce qu’elle avait pu lui apprendre pour se défendre avait porté ses fruits. Le pire, c’était qu’elle n’avait pas peur. Pas trop, en tout cas. C’était comme lorsqu’elle avait été se venger des Hunters ou qu’ils avaient rencontré le groupe d’Emma. Elle avait cette soif de sang, ce frisson morbide. Elle était un prédateur qui traquait d’autres prédateurs.

- Personne ne pars seul, on se couvre mutuellement, et vous m’écoutez, elle avait appuyé ces derniers mots, pour que ce soit bien clair, Duncan…, elle se tourna vers son ami, tu restes ici, d’accord ? Si tu en vois qui arrivent ou qui essaye de s’enfuir, tu les tues. Ok ?

C’était froid, c’était net. Elle n’avait pas prévu de laisser un seul de ces cinglés vivant de toute façon. Alors après s’être glissé un glock dans la ceinture et avoir fourré le poing américain dans sa poche, elle serait prête à y aller.


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage
Survit depuis le : 20/04/2016
Messages : 239
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: Death Sentence   Ven 29 Sep 2017 - 15:49

Duncan était prêt à repartir blessé, au bord de l’évanouissement. Lisandro avait l’air perplexe et ne semblait pas tellement taillé pour ce genre d'opération. Ruben était visiblement rongé par la colère et la peur de ne pas revoir sa tante. Selene était à cran, prête à exploser. Et Isaac… Le cavalier était complètement perdu au milieu de tout ça. Pourtant, l’intervention de son fils avait eu le don de l’agacer et il avait apparemment oublié cette peur qui s’était éprise de lui à l’arrivée en catastrophe de l’ancien magasinier.

Installé devant, côté passager, Isaac avait longuement observé cette arme qu’il tenait dans ses mains. Selene et Duncan avait été clair avant leur départ, leurs ennemis de leur laisseraient aucune chance s’ils venaient à prendre l’avantage. Et si le cinquantenaire s’était toujours plutôt bien débrouillé avec son vieux colt durant leur voyage avec Joachim, cela n’avait été que pour se débarrasser de quelques infectés. Jamais il n’avait eu à abattre des personnes bien vivantes. Relevant les yeux, il tourna légèrement la tête vers la brune qui conduisait rageusement, laissant aller sa colère en explosant les morts qui avaient la malchance de se trouver face à elle. Etait-ce bien raisonnable ? En réagissant ainsi, la brune mettant en péril la vie de son bébé, tout comme la sienne. Mais Isaac avait bien compris que rien ne pourrait l’en empêcher. Il s’agissait de leurs amis, des membres de leur camp. Il s’agissait d’Eli… Ils devaient tout faire pour les sauver. Et si Isaac doutait encore, il se persuada d’essayer de pas penser à ce qu’il pourrait faire. Il était là pour les autres, qu’importe ce qui devait arriver. Il faisait ça pour son fils. Et s’il avait fait partie des prisonniers ? Sûrement qu’il n’aurait pas hésité une seule seconde. Et… En y repensant bien. Il avait déjà dû mettre de côté bien des émotions lorsqu’il avait été contraint d’achever sa fille, morte après une longue agonie suite à une morsure, lorsqu’elle avait tenté de s’en prendre à Joachim… Il n’avait pas le choix. S’il fallait tuer, il le ferait.

Une fois arrivé à destination, Isaac sortit silencieusement de la voiture. Vérifiant une dernière fois que son arme était prête à tirer, il la rangea à sa ceinture. Son cœur battait fort dans sa poitrine, et si tout était calme pour le moment, il était bien conscient que cela ne durerait. Il fallait qu’ils aient l’avantage de la surprise, qu’ils avancent sans se faire repérer. Ecoutant les dernières directives de Selene, Isaac ne put que remarquer toute la haine qu’elle éprouvait pour ces hommes. C’était le genre de discours dont le cavalier avait toujours eu du mal. Mais aujourd’hui il fallait qu’il se fasse une raison, c’était toujours le plus fort qui gagnait.







Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Duncan Donhadams
Bras Droit | Messiah
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 20/07/2016
Messages : 1233
Age IRL : 42
MessageSujet: Re: Death Sentence   Ven 29 Sep 2017 - 18:05
Au moins, maintenant, le magasinier était armé. Bon, il aurait préféré avoir, entre les mains, une arme tranchante. Mais, il se conterait de ce flingue. Enfin, du moins pour le moment. Parce qu'une fois là bas,  il comptait bien remettre la main sur ses armes de prédilection et les utiliser contre ces tarés. Le barbu rangea toutefois l’arme de poing dans une de ses poches. Puis, il tenta de se positionner, correctement, de manière à ne pas trop ressentir ses douleurs.

Une fois en place, il remarqua, tout à coup, que Ruben était aussi de la partie. Aussitôt, il voulut répliquer et dire que le gamin n'avait rien à faire ici. Mais, après une courte réflexion, il n'en fit rien. Il se contenta simplement d'observer le jeune garçon qui paraissait mort d'inquiétude pour sa tante  ? En même temps, qui ne l'aurait pas été ? Lui-même était inquiet pour ses camarades. D'ailleurs, il espérait fortement qu'Atticus ne sache pas que Sarah était sa compagne. Car autrement, il la torturerait sans doute rien que par plaisir ?

Retrouvant ses esprits, il déclara au gamin : - « Ne t'inquiètes pas, on va les sauver. Ta tante est une battante, elle ne se laissera pas faire. Tu la connais ! » Par ces mots il tentait de le rassurer. Mais, étaient ils seulement encore en vie ? Etaient ils, encore, en un seul morceau ? Le musicien chassa aussitôt ces pensées morbides de son esprit. Il devait être positif et ne pas douter de la capacité de ses amis. Ils avaient bien dû réussir à trouver une idée pour se maintenir en vie ?

Quoiqu'il en soit, Selene paraissait enragée et déterminée ? Elle ne perdit, d’ailleurs, pas un seul instant pour se rendre à la destination fixée par le manutentionnaire. Une fois arrivé sur place, toute la petite escouade commença alors à prendre ses marques. Selene en bonne meneuse de troupe, détailla immédiatement son plan de bataille. Tous écoutèrent sans sourciller. Enfin, tous sauf un.

Et celui qui répliqua, se nommait Duncan. Le viking était blessé et sérieusement handicapé mais, il n'avait aucune intention de rester à attendre sagement dans la voiture. Alors, malgré le ton autoritaire de la brune, et quitte à la mettre encore plus en rogne, qu’elle n’était déjà, il répliqua : - « Ils doivent être cinq ou six, peut être plus ? Par contre, il est hors de question que je vous laisse entrer là dedans sans moi ? » Il s'extirpa aussitôt du véhicule, pour lui montrer qu'il n'était pas complètement impotent. - « La première partie de ton plan est correcte mais, il faut, à tout prix, les éloigner des captifs. Sinon, comment veux tu aller les sauver ? Ils s'en serviront de boucliers et vous obligeront à déposer les armes ! » Cette fois-ci, il s'était remit debout et se tenait maintenant sur ses deux jambes. - « Il vous faut un appât. Ils me connaissent. Qui plus est, leur chef, c'est moi qui l'ai mutilé. C'est moi qu'ils voudront en priorité. Donc, je serais votre appât » Il regarda leur autres qui ne semblait pas vouloir prendre part au débat ?

- « Le plan est simple, je les attire vers moi et pendant ce temps là, vous allez secourir nos amis »
Il esquissa un sourire. - « Je me débrouillerais, j'y suis bien arrivé une fois, je pourrais le refaire » Cette fois-ci, il n'était pas vraiment certain de pouvoir y parvenir ? Mais, il ne le montra pas et préféra fixer la brune en continuant : -  « Tu sais très bien que j'ai raison. Tu ne peux pas aller en première ligne, tu es enceinte, pense à ton bébé »

Il s’adressa ensuite à Ruben : - « Et toi, Ruben, j'admire ton courage mais, pense à ta tante. Ta priorité c'est de la sauver, pas de mourir en tentant de la sauver » Il s’arrêta un instant puis, continua à argumenter : - « Imagine dans quel état serait Andrea s'il t'arrivait quelque chose ? Pense y ! » Par ces mots, il essayait de lui faire prendre conscience du danger et par la même occasion il tentait de l’éloigner de la menace ennemie.

Il regarda à nouveau la brune avant de s’adresser à elle : - « Et puis, s'ils sont blessés, ils auront forcément besoin de soins et de muscles pour les transporter jusqu'au véhicule ? Tu auras obligatoirement besoin d'Isaac et de Lisandro. Et puis, si je reste au véhicule, je ne vous servirais à rien du tout. Alors, autant être utile à quelque chose, non ? » Le musicien essayait aussi d’éloigner Isaac et le chilien des combats. Le cavalier n’était pas un expert en arme à feu et avait Joachim et Juliet qui l’attendaient à la prison. Quand à Lisandro, il était le seul à avoir des compétences médicales. Donc, il fallait le protéger, car il était précieux pour le groupe.

Le viking n'avait aucune intention de mourir, ni de se sacrifier. Mais, il était bien conscient que s'il voulait sauver les siens, l'un d'entre eux devrait sans doute le payer de sa vie ? C’est pourquoi, il se porta volontaire pour être l’appât.

- « Je vais passer par l’endroit ou je me suis enfuis. Une fois à l’intérieur, je tirerais un coup de feu en l’air. Ces tarés seront sans doute attirés par le coup de semonce ? Ils délaisseront donc, certainement les prisonniers ? Ce sera le moment ou vous pourrez intervenir et libérer nos amis » Il marqua une courte pause avant de reprendre : - « Par contre, le manchot, vous me le laissez. Il est pour moi »

Cette fois-ci, le musicien serait sans pitié. La première fois, il s’était enfuit parce qu’il avait eu peur de terminer ses jours dans l’estomac de l’un de ces types. Mais, aujourd’hui, il en avait ras le bol et il comptait bien en finir avec ce cinglé d’Atticus. D’ailleurs, il n’avait qu’une réelle envie, c’était de le tuer.


Code couleur:
 


Aujourd'hui le sang et les balles sont l'unique loi. Si t'es une personne responsable tu comprendras que le recours à la violence est inévitable.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 06/04/2017
Messages : 302
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Death Sentence   Ven 29 Sep 2017 - 20:42
Les ordres claquent, la haine dans leurs paroles suinte. Selene et Duncan sont féroces, en colère. Clairement, le chilien n’était pas homme à se mettre en travers de leur route en cet instant. Ils arrivaient, Duncan leur annonçait le nombre des futures victimes. Et déjà le viking annonçait clairement la couleur ; il serait de la partie. Lisandro claque la langue de mécontentement. Ça lui échappe, mais personne ne relève, ça n’en vaudrait pas la peine. Lisandro ne participe pas au début, considérant qu’il n’avait pas vraiment son mot à dire dans la gestion des opérations, déléguer toute à la responsabilité à Selene ne lui posait aucun cas de conscience. Laisser Duncan servir d’appât n’était pas non plus un mauvais plan, mais il ne tiendrait pas longtemps.

« Le problème, Duncan, c’est que pour que l’appât serve à quelque chose il faudrait qu’il tienne assez longtemps pour occuper les autres assez longtemps. Au vue de tes blessures, tu vas seulement nous aider à entrer … Après, ils pourront nous tomber dessus tranquillement, nous serons déjà à l’intérieur. »

La voiture s’arrête, ils étaient arrivés. Ce qui allait suivre allait être moche, vraiment très moche. Il le savait rien qu’à entendre Selene et Duncan parler des gens qui attendaient la mort à l’intérieur. Il sentait cette petite voix dans sa tête qui lui soufflait de faire quelque chose de plus. Lisandro arma son arme, il aurait eu le mérite d’avoir appris à s’en servir au lycée, même si ce n’était pas pour s’occuper des vivants.

« L’un de nous devrait venir en tireur embusqué, non ? Je peux faire ça. Pendant que Selene gère les opérations à côté. »

Isaac sort de la voiture, Lisandro prend la portière et offre un clin d’œil à Duncan, essayant de le rassurer sur ses compétences sans savoir si c’était convainquant ou non. Ca le serait, c’était obligé.

« Après tout, ce ne sont que des morts en sursis. »

Et il sortit à son tour, discrètement, contournant la voiture pour rejoindre Duncan. Il n’aurait qu’à lui indiquer un endroit où se planquer pour tirer sans trop rien risquer. Son cœur battait dans sa poitrine, si fort qu’il pensa un instant qu’il faisait trop de bruit. L’adrénaline commençait à agiter ses membres nerveusement. Mais il ferait ce qu’il a à faire. Comme tout le monde ici.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Death Sentence   
Revenir en haut Aller en bas  
- Death Sentence -
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Commande Death at Koten
» Cities of Death
» Mes Death Skullz
» Death Guard contre Crimson Fist de Tarkand
» [Validée]Death The Kid

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: