Partagez | 
 

 Lullaby

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
Ludwig Gulbrandsen
avatar
Date d'inscription : 16/12/2016
Messages : 513
Age IRL : 21
MessageSujet: Lullaby   Jeu 7 Sep 2017 - 18:59

Lullaby


Thomas & Ludwig

Il toucha, du bout des doigts, la cicatrice beaucoup trop visible qui lui barrait le sourcil. Caroline avait retiré les points de suture il y a peu, la blessure était nette et guérissait bien. Mais s'il avait déjà eu droit, à cause de Dante, à une superbe marque à cet endroit, la patte de Connor en avait rajouté une couche. Il avait l'oeil gauche totalement détruit par les cicatrices. Son sourcil, à présent, remontait légèrement plus que l'autre. Il en perdait de sa superbe, le Ludwig.

Et petit soupir dégoûté lui échappa. Ses yeux quittèrent son reflet pour observer ses mains plonger dans la bassine d'eau savonneuse. Minutieusement, il nettoya la zone, puis tout son visage. Il apprécia ce moment de solitude, dans sa chambre, en cette fin de journée bien remplie.

Dans sa table de chevet, il récupéra sa dernière trouvaille : un morceau de bois qui ressemblait à s'y méprendre à une tour d'un jeu d'échec. Il l'avait trouvé dans la matinée, et avait cherché un moment Nolan pour lui montrer, mais il demeurait introuvable. Probablement qu'il était avec sa belle.

Il quitta sa chambre et traversa le couloir dans le but de rejoindre celle de son ami.
À sa grande surprise, sa porte était ouverte. Sur le lit défait, une guitare gisait. Et cela suscita tout de suite l'attention du libraire. Oh, il était loin, bien loin d'être musicien, à son grand dam. Il avait, lorsqu'il était enfant, appris le violon, pour les cours. Mais il n'en avait fait que deux ans. À présent, même s'il était un grand fan de musique et de n'importe quelles musiques, il n'en demeurait pas moins incapable de faire vivre un instrument.

Il ne devrait pas, il le savait. D'habitude, jamais il ne se serait permis d'entrer dans une chambre sans y avoir la permission. Mais la tentation fut trop forte.
Ses doigts vinrent donner trois coups à la porte malgré tout, pour la forme. Doucement, il s'avança à l'intérieur, sans laisser son regard parcourir la pièce. Il demeura focalisé sur l'instrument. Depuis l'apocalypse, il n'en avait que très rarement vu. Rares étaient les survivants qui s'encombraient de telles futilités.

Avec précaution, il caressa le corps de la guitare, gratta une corde au hasard, avant de la saisir en main. Il l'observa alors sous toutes les coutures, un peu trop fasciné peut-être. Il trouvait toujours incroyable le travail accompli sur ces instruments à cordes.

Spoiler:
 


Like a flower made of iron

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Lullaby   Ven 8 Sep 2017 - 22:35

Je finissais enfin une autre journée de routine. Putain, j’avais dû faire la vaisselle, j’ai pas fait ça depuis… Je sais même plus, mais ça remonte ouai. Enfin bref, je venais de rentrer dans ma chambre quand je me suis rendu compte que j’avais oublié mon sac en bas, je quittai donc précipitamment la pièce afin de récupérer mon bien. Une fois l’objet récupéré, je remontais, plus tranquillement, maudissant cette étourderie qui ne m’est d’habitude pas familière.

Je commençais doucement à m’habituer à ce petit train-train, bien que je n’avais pas encore vraiment sympathisé ou discuté avec grand monde, en dehors de Caroline lors de notre tour de garde. Elle n’hésitait pas à dire ce qu’elle pensait celle-là, un sacré caractère. Heureusement qu’elle était du genre à aider son prochain, sinon, elle pourrait foutre un beau bordel.

Longeant le couloir, je crus entendre une note de guitare. Souriant intérieurement, je me disais alors : « Tiens, y’a peut-être un autre musicien dans cette baraque ! »

Arrivant alors devant la porte grande ouverte de ma chambre, je surpris alors quelqu’un dedans. Un grand homme maigrichon, à la tignasse rousse et rebelle. Qui avait ma guitare en main. MA putain de guitare. Serrant les poings sous l’énervement, j’hésitais un peu sur la méthode à adopter. Je l’avais juste entraperçu deux ou trois fois, à l’occasion de repas ou le croisant au hasard d’un couloir.

Rentrant alors dans la pièce, me contenant autant que possible, je lui disais ces quelques mots, d’une voix forte et ferme, avant de croiser les bras, l’air passablement énervé :

« Lâche cette guitare tout de suite. Et qu’est-ce que tu fous dans ma chambre bordel ? Et de quel droit tu viens fourrer tes salles pattes dans mes affaires ?»

T.H.
Revenir en haut Aller en bas
Ludwig Gulbrandsen
avatar
Date d'inscription : 16/12/2016
Messages : 513
Age IRL : 21
MessageSujet: Re: Lullaby   Ven 8 Sep 2017 - 23:14

Il était inspiré par ce qu'il voyait. L'instrument était certes un peu abîmé par endroit, mais cela ne faisait que lui rajouter plus de charme. À coup sûr qu'il allait tenter de la redessiner, plus tard, en mettant l'accent sur les ombres et effets de lumière qui la rendait si vivante.
Totalement absorbé par la guitare, il n'entendit pas les pas lourds s'approcher, derrière lui. Il ne réagit que lorsqu'une voix puissante s'éleva, beaucoup trop proche de lui.

Un violent sursaut le fit lâcher la guitare, qui rebondit sur le lit avant de finir sa chute par terre. Elle ponctua chacun de ses rebonds avec ce bruit caractéristique des cordes raisonnant dans la caisse, accentuant un peu plus le drame qui se produisait. Thomas lui avait demandé de la lâcher ? Et bien c'était chose faite.

Ludwig la récupéra bien rapidement pour la remettre à sa place d'origine, totalement confus.

- Oh ! Je .. je croyais que c'était la chambre de No-Nolan !

Seulement à cet instant, il croisa le regard inquisiteur et glacial de son interlocuteur. Il s'agissait d'un certain Thomas, arrivé il y a peu et avec qui le libraire n'avait pas eu l'occasion de parler. C'était bien sa chance. Toucher l'instrument d'un inconnu. Il savait à quel point ça pouvait avoir de l'importance pour les musiciens.
Droit comme un i, Thomas ne semblait pas avoir envie de faire connaissance. Pire : Ludwig avait l'impression qu'il ne manquait pas grand-chose pour qu'il s'en prenne une. Après tout, pourquoi pas ? Il commençait à avoir l'habitude, à force.

Ses pommettes prirent une teinte bien rosée. Mal à l'aise, il arrivait à peine à formuler ses phrases. S'il y avait bien une chose qu'il n'aimait pas, c'était susciter la colère chez les autres. Et Thomas avait réellement l'air en rogne.

- Désolé ! Vraiment … désolé !

Il leva les mains devant lui en signe d'apaisement et baissa les yeux, en parfaite position de faiblesse.

- J'y retoucherai plus, ok ? Je … j'savais pas que c'était chambre.


Like a flower made of iron

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Lullaby   Mer 13 Sep 2017 - 14:51

Voyant ma guitare choir au sol après avoir rebondi sur mon lit, je serra les poings, manquant de lui décocher un coup, me retenant à la dernière minute, pour préférer aller inspecter ma guitare. Si ce petit con l’avait abimé, il allait vraiment le regretter…

Je m’assis sur mon lit, ramassant ma guitare, l’inspectant sous tous les angles pour en vérifier l’intégrité. Lui jetant un œil alors qu’il m’affirmait se tromper de chambre, je levais les yeux au ciel, atterré avant de commencer à réaccorder mon instrument déréglé par sa chute.

« T’as pas l’air bien dégourdi en plus de fouiner dans les affaires des autres… »

Je caressais doucement le manche de l’objet, tentant de repérer la moindre éraflure nouvelle au contact de ma peau, écoutant à peine ses pitoyables excuses. Je ne le regardais même plus, trop concentré à regarder l’instrument encore et encore, cherchant la moindre petite trace de la bêtise de Ludwig.

Cette guitare, j’y tiens, plus qu’à ma vie. Je la tiens de ma mère, paix à son âme, qui me l’a légué il y a de ça plus de 20 ans. Si quelqu’un s’avisait de me la voler ou de l’abimer irrémédiablement, j’aurais sans doute très envie de le tuer.

Entamant une petite mélodie afin d’être vraiment sûr qu’il ne l’avait pas cassé, qu’elle sonnait encore comme avant, je relevais les yeux vers lui, arrêtant alors de jouer, reposant délicatement l’objet contre mon lit avant de me redresser.

« J’espère bien que tu n’y toucheras plus. Si je te revois encore la toucher sans ma permission, tu risques de passer un sale quart d’heure mon gars. Même si t’as l’air plutôt habitué »

Dit-je, remarquant alors son arcade sourcilière démolie.

T.H.

PS: Vraiment désolé du retard!
Revenir en haut Aller en bas
Ludwig Gulbrandsen
avatar
Date d'inscription : 16/12/2016
Messages : 513
Age IRL : 21
MessageSujet: Re: Lullaby   Mar 19 Sep 2017 - 22:05

Il resta bêtement sur place, à regarder Thomas récupérer son bien et s'asseoir pour le détailler avec avidité. Ludwig espérait autant que lui qu'il n'y ait aucun impact. Autrement, probablement qu'il s'en voudrait éternellement.
Ses bras retombèrent le long de son corps. Dos légèrement courbé, il encaissa la pique cinglante du guitariste sans bronche, baissant simplement les yeux et pinçant les lèvres, gêné.

C'était vrai que, pour le coup, il ne se sentait pas vraiment futé, le Gulbrandsen. Si Thomas n'avait pas été si énervé et qu'ils se connaissaient un peu mieux, Ludwig aurait même pu rire face à cette remarque acerbe. Ce fut malheureusment un lourd bien que court silence qui s'installa, où les prunelles du libraire glissaient sur l'instrument et les mains habiles du guitariste qui passaient dessus.

- Rien de cassé ? Osa-t-il demander d'une voix beaucoup trop douce pour quelqu'un venant de se faire copieusement insulter.

Il ne lui en tenait pas rigueur, à Thomas, pour la simple raison que sa réaction était tout à fait légitime. Le norvégien était en tort, il le savait et le reconnaissait.
Son sens de la justice ayant d'égal sa candeur et son goût pour toutes les sortes d'arts, il eut, sans s'en rendre compte, l'esquisse d'un sourire rêveur en réponse à la mélodie qui s'éleva. Ce fut court, mais suffisant pour remarquer le talent de Thomas. Une oeillade admirative lui fut attribuer. Ça faisait longtemps qu'il n'avait pas entendu de musique, le norvégien. Et il se rendait compte maintenant que ça lui manquait, malgré tout.

Ce devait être bien amusant, d'un point de vu extérieur, d'observer les attitudes respectives des deux hommes. Celui, énervé au plus haut point, à la limite de s'exprimer avec ses poings à cause de l'autre, celui qui demeurait calme, souriant, et prêt à largement le complimenter sur ses compétences. Ça donnait, en effet, un peu l'impression qu'ils se parlaient à travers un filtre.

- Promis, répéta-t-il à la menace de Thomas.

Alors que la suite logique de cet échange serait de le voir sortir de cette chambre qui n'était pas celle de Nolan, Ludwig demeura encore sur place, bêtement, à dévisager son interlocuteur. Après un léger silence qui devait probablement être gênant pour lui, le libraire ouvrit la bouche pour lui poser la question qui lui brûlait les lèvres.

- Tu joues depuis combien de temps ? Tu as l'air de … de bien te débrouiller.

Peine perdue pour Thomas qui désirait sûrement rester seul : Ludwig, lui, avait bien envie de discuter.


Like a flower made of iron

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Lullaby   Ven 20 Oct 2017 - 15:03

« Non, elle n’a rien… »

Lui répondis-je sans lever les yeux vers lui.

Relevant la tête vers lui, je le fixais, attendant de le voir sortir, bien que le jeune homme n’esquissât aucun mouvement indiquant cette intention. C’était presque exaspérant, je me demandais s’il n’avait pas compris mon envie d’être tranquille ou s’il voulait juste m’emmerder encore un peu. Ou alors, il s’intéressait à moi, ce qui était encore plus improbable au vu de la manière dont je l’avais traité jusqu’alors, montrant bien peu de compréhension envers sa personne.

Alors qu’il me regardait également, il finit par me poser cette question. Hésitant avant de lui répondre, ne sachant si je devais l’envoyer à nouveau balader ou pas, je finis par lâcher ces quelques mots :

« Ça fait 26 ans. A peu près. Enfin, ça fait longtemps que j’ai pas vraiment joué. Avec ce qu’il se passe, ce n’est pas la meilleure idée. »

Je me perdis dans mes pensées, repensant à ce jour, ou ma mère avait commencé à m’apprendre comment tirer le meilleur des cordes de cette guitare. J’étais tellement jeune, inconscient, enthousiaste. Rien à voir avec ce que j’étais devenu. Oh, je savais jouer, pour ça, elle aurait été fière de moi. Mais pour le reste… Une vie ratée d’un homme raté qui survit sans savoir pourquoi.

Quittant mes rêveries, je lui demandais brusquement :

« Tu t’intéresses à la musique ? »

Je souris intérieurement. C’était étrange comment cette dispute semblait désormais virer en une conversation tout à fait banale, de celles que l’on pouvait avoir avant l’épidémie.
T.H.
Revenir en haut Aller en bas
Ludwig Gulbrandsen
avatar
Date d'inscription : 16/12/2016
Messages : 513
Age IRL : 21
MessageSujet: Re: Lullaby   Lun 30 Oct 2017 - 15:08

Ses épaules se détendirent légèrement. La guitare n'avait rien, ouf ! Ludwig s'en serait éternellement voulu s'il l'avait éraflé. Il savait quelle valeur pouvait avoir un instrument, et en ces temps difficiles, c'était encore pire. Que ce soit une guitare, une photo, un bijou, ou n'importe quoi, chaque individu avait besoin de se rattacher à quelque chose, un grigri, qui gardait en lui tout l'espoir de son propriétaire. Le libraire l'avait constaté avec Andy et la photo de son fils. Quant à lui … C'était Voltaire, son canard de compagnie, qui tenait jadis ce rôle. Mais Voltaire n'était plus. Et Ludwig n'avait pas trouvé – et ne souhaitait pas – de remplaçant. Alors il se rattachait à des mots, de belles paroles, qui lui donnaient envie de continuer à vivre. C'était difficile. Mais il le fallait.

Thomas expliqua alors que son expérience remontait à des dizaines d'années plus tôt, ce qui ne manqua pas de faire siffler d'admiration le norvégien. Son visage se teinta d'une moue admirative. Vingt-six ans !

- On a moins le temps pour nos passe-temps, remarqua-t-il un peu stupidement.

Voyant que le guitariste se montrait légèrement plus ouvert, Ludwig en profita pour faire un petit pas timide dans la chambre, intérieurement enchanté. Il glissa ses mains dans ses poches et sourit un peu, content de ne pas se faire envoyer paître une fois de plus.

- Oh, oui ! Je n'ai jamais eu la chance d'apprendre. Enfin, j'avais commencé le violon, quand j'étais enfant. Mais ça n'a jamais donné suite. C'est quoi, ton genre ?

Son regard se balada avec un peu plus de liberté dans l'antre du musicien. Tout le malaise que Ludwig avait ressenti précédement était à présent bien loin. N'en demeurait que l'envie de partager et d'entendre quelqu'un de passionné.

- Je suis un grand fan de classique. Beethoveen par exemple, Moonlight Sonata … la base de base. J'avais entendu un jour, dans les rues de Seattle, un guitariste la reprendre. C'était très sympa ! Après, oui, j'écoute un peu de tout. Tout a son charme.

Même les chanteurs qui étaient d'actualité avec l'apocalypse, même certains rappeurs à texte, ou encore grand groupe d'heavy metal … Ludwig n'était pas difficile et voyait la beauté partout.


Like a flower made of iron

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Lullaby   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lullaby
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LULLABY :b muaaaaaaaaaah !
» Lullaby Reynolds ~ Makie Sasaki.
» Lullaby et ses liens. [UC]
» Lullaby - Petite pluie d'Avril
» Captain America ♦ Le soldat americain est là UC

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Abandonnés-
Sauter vers: