The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- You'll Live To Dance Another Day -
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
Fiche de personnage
MessageSujet: You'll Live To Dance Another Day   Mer 6 Sep 2017 - 19:08
Les jours passés, des nouvelles têtes avaient fait leurs apparitions dans le groupe et pour moi ce n’était que de nouvelle personne à emmerde, j’étais vraiment contente de tout ça. Mon visage criait la joie de vivre d’une certaine façon. J’avais tout ce dont j’avais besoin pour être heureuse. D’une certaine façon l’insouciance que j’avais lorsque Dante était toujours auprès de moi était en train de renaitre et je pouvais dire merci à tout le monde pour ça. La soirée alcoolisée qu’on avait fait plutôt durant l’été m’avait complètement décalquée, mais au moins, j’avais repris confiance en moi. Mon statut de reine incontesté de la picole n’était pas près de changer. Je souriais doucement que j’étais étendu sur le sol de ma chambre ce matin-là. Je m’accordais le temps de réfléchir l’espace d’un instant, je ne savais pas ce qui était prévu pour aujourd’hui, mais j’avais clairement envie de sauter partout. Il fallait que je sorte. J’avais besoin de mon compagnon de galère aujourd’hui.

Il ne me fallut pas longtemps pour sauter sur mes pieds. J’étais peut-être en sous-vêtement à ce moment-là, mais la situation ne dura pas. Un t-shirt, le dernier que m’avait offert Jefferson, un jean, ma paire de new rock et un coup de brosse dans les cheveux. C’était tout ce dont j’avais besoin pour affronter cette journée. Je m’approchais de la fenêtre et remarquais la pluie dehors, j’espérais qu’elle ne durerait pas. En tout cas, il ne me fallut pas longtemps pour me trouver un sweat à mettre sur le dos et la capuche sur la tête. Si quelqu’un avait quelques choses à dire vis-à-vis de ça et bien, ça ne changera rien. Il ne me fallut pas longtemps pour voir Plutch un peu plus loin et le bousculer d’un coup d’épaule en guise de bonjour. Déjà en train de faire n’importe quoi, en même temps, j’étais Tam ou bien ?

- Tu sais quoi ? J’irais bien me promener un peu aujourd’hui ! On va où tu veux, je m’en fous, mais je veux aller dehors. Si tu as besoin d’un truc en particulier, on le trouvera, sinon tant pis.

Je lui fis mon plus beau sourire, un regard de biche. Je savais que ce serait sans doute suffisant pour le convaincre que sortir était une bonne idée. Je ne savais pas trop de quoi, il avait besoin pour le coup, mais s’il n’avait besoin de rien et qu’il ne voulait pas partir, je lui aurais sans doute parlé de trouver des fringues d’hivers. J’étais sincèrement persuadé que comme moi, toutes ses fringues d’hivers étaient restées à Tacoma. Je lui fis un petit sourire en coin, avant d’ajouter avec un petit air satisfait.

- Et puis ça fera du bien à ton gras de bouger un peu.

Évidemment, tout comme moi, il n’avait pas vraiment de gras à perdre. C’était plus une façon rigolote de lui faire remarquer que lui non plus du moins à ma connaissance n’était pas sorti dehors depuis un moment. Je lui déposai un bisou sur la joue avant d’ajouter sans vraiment lui laisser le choix.

- Dans une heure devant la porte, soit prêt et non, tu n’as pas vraiment le choix en fait.

Un sourire espiègle sur le visage, un clin d’œil et déjà j’avais disparu de son champ de vision le temps de me préparer. J’étais passé en un éclair pour subtiliser de quoi prendre mon petit-déj’ avant de monter préparer mon sac. Je n’avais pas besoin de beaucoup de chose dans ce dernier. Une carte, de l’eau, une lampe torche et c’était à peu près tout ce que je prendrais pour cette sortie. Je repositionnais le fourreau de ma dague à sa place avant d’enfiler mon carquois et mon arc par-dessus mon sac à dos. Toujours pas d’arme à feu de mon équipement, ça me faisait toujours beaucoup trop flipper en même temps. Un jour peut-être ça ira mieux, mais clairement pas demain…

Il ne m’avait pas vraiment fallu une heure pour me préparer, c’était après avoir fait un bisou à Victoria que j’étais partie attendre mon ami tatoué pour cette sortie improvisée.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
avatar
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: You'll Live To Dance Another Day   Mer 6 Sep 2017 - 19:53
Oh délicatesse infinie ! Oh douceur du touché subtile semblable à une caresse ! Oui non ce genre de trucs, ça collait pas vraiment avec la merveilleuse habitude qu'avait prit Tam pour lui dire bonjour ou juste signaler sa présence ! Jusqu'au jour où il l'aura vu venir et qu'il s'écartera juste pour la voir se gaufrer ! Ce jour là, il la ramasserait quand il aura finit de rire ! En attendant, il venait de prendre un coup d'épaule presque digne d'un camionneur. Enfin il préférait de loin la voir faire ça plutôt que de devoir la faire sortir de sa chambre par la peau du cul de peur qu'elle ne vire au cadavre ambulant à force de déprimer. Ce genre de choses, c'était du passé. Et l'énergie que semblait avoir la tatouée là tout de suite en témoignait.

« -non mais ça va pas tarder... » souffla Plutarch avec son petit sourire en coin en posant son regard sur la brune. Il haussa les sourcils avant de regarder le temps quelque peu merdique de dehors. Puis il regarda à nouveau Tam. « -par ce temps, j'te propose mon lit... » souffla-t-il une petite étincelle mutine dans les yeux. Non mais quoi c'était un temps à rester sous la couette ça! Pas à partir chercher un truc au pif dans un lieu au pif !

« -j'avais bien compris ! » lança-t-il alors qu'elle s'éloignait déjà avant d'ajouter : « -et mon gras t'emmerde ! » Pas la peine de préciser que c'était de l'humour. Tam était bien assez au courant. Du gras ! Elle en avait vu où elle ?! Pourtant c'était elle qui était la mieux placer pour savoir qu'il avait pas forcement de bourrelet !

Plutarch prit le temps de terminé ce qu'il était en train de faire, s'il se pointait en retard, elle ne partirait pas sans lui. Les idées pourries galères, c'était toujours pour sa pomme ! Et de toute façon, il allait pas la laisser prendre ses affaires et se tirer toute seule. Conclusion, Melvin était aller chercher quelques affaires afin d'être prêt quand madame le désirait. Lampe frontale, un pull en plus de celui qu'il venait d'enfiler. La carte, elle en avait une. Son couteau sur lui, il descendit jusqu'à la réserve voir si à tout hasard il y avait besoin de quelque chose en particulier.

Du coup, ce fut lui qui était présent le premier au point de rendez vous. Et lorsqu'il la vie de loin, Melvin avait passé la porte de dehors. Il y passa seulement la tête quelques secondes plus tard, alors qu'elle attendait pour lui balancer un : « -bon alors tu ramènes tes fesses ? » Sa capuche sur la tête, les deux mains dans les poches de son jeans, ce fut son tour de lui mettre un coup d'épaule, certes moins puissant, lorsqu'ils quittèrent le ranch. « -j'ai réfléchit et je veux : un peignoir de bain tout doux ! » Il n'était pas sérieux, mais c'était la première connerie qui lui était passé par la tête.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
avatar
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: You'll Live To Dance Another Day   Mer 6 Sep 2017 - 21:27
Je lui avais vaguement répondu que moi aussi j’aimais son gras, mais je n’étais pas certaine qu’il ait vraiment compris ce que je venais de lui répondre ni même entendu pour le coup. Ce n’était pas important, c’était un détail tout ça, je savais que dans le fond, il l’avait plutôt bien pris parce que bon, on passait notre temps à se chamailler et son gras était surtout inexistant quand on y regardait de près et autant dire que j’avais eu l’occasion de voir ça de prêt à plusieurs reprises. Enfin bon, tout cas c’était qu’un détail, il y avait bien plus important à gérer dans l’immédiat. J’entendais déjà sa voix se lever devant moi. Il était déjà en train de m’attendre, dire que j’avais fait vite, il faut croire qu’il était aussi pressé que moi à l’idée de mettre les voiles. La vie ici était cool, mais pouvoir avoir un peu de solitude et tout autant de folie avait visiblement son importance. Je lui souriais avec bonheur avant de répondre.

- Non, j’ai plus envie.

Cette réponse contrastait évidemment avec mon équipement qui se trouvait sur mes épaules et il me poussa à son tour. Par moment, j’avais vraiment l’impression qu’on avait l’intelligence de deux ados qui se faisaient des crasses par pur plaisir. J’aimais cette insouciance qu’on avait, je voulais la garder le plus longtemps possible, on était bien comme ça. On était aussi cabossé l’un que l’autre et c’était justement ça qui rendait cette relation intéressante. Il y avait beaucoup de choses qui me faisaient rire et avoir Plutch à côté de moi faisait partie des choses que j’aimais.

- Han ! Moi aussi j’en veux un maintenant ! On va te trouver ça. Après on verra, on trouvera peut-être de la bouffe ou des trucs utiles en chemin. La vraie question, c’est tu en veux un d’un hôtel de luxe ? Ou tout neuf, tout droit sortie d’un magasin ?

La question était sincère, même si c’était sans doute un troll le connaissant, un peignoir ou une robe de chambre pourrait avoir un intérêt étant donné que l’hiver approchait à grands pas. Je n’allais pas lui dire non ni même lui dire que c’était stupide, j’avais bien été le voir en lui disant que je voulais simplement sortir et que je n’avais aucune idée de l’endroit où je voulais me rendre. Alors son idée me paraissait juste géniale. Je m’installais dans la voiture dont j’avais emprunté les clés. Je réglais les rétros en attendant que Plutarch s’installe sur le siège passager.

Il ne nous fallut pas beaucoup plus de temps pour prendre la route. Je réfléchissais à tout ça, alors que j’avalais en même temps la route. Il y avait une ville pas trop loin, j’avais bon espoir qu’on trouve ce qu’on voulait là-bas. C’était certes le désir de Melvin, mais c’était également devenu le mien à l’instant où il en avait parlé. Je finis par lui dire ce que j’avais en tête depuis quelques minutes.

- Si tu veux, je pourrais même te broder ton nom dessus comme sa personne ne pourra te le prendre.

C’était bête, mais j’en avais largement les capacités et si ça lui faisait plaisir, ça le serait aussi pour moi. Je n’avais pas eu l’occasion d’exercer mes talents artistiques depuis un long moment et ça me manquait un peu. Il ne nous faudrait sans doute pas longtemps pour arriver à l’endroit désirer et en attendant, c’était dans une atmosphère particulièrement détendue et agréable qu’on s’y rendait. Tout ça me rappelait un peu mes sorties avec Dante, j’y repensais avec nostalgie, mais plus tristesse, ce qui était vraiment une bonne chose au final.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
avatar
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: You'll Live To Dance Another Day   Jeu 7 Sep 2017 - 12:11
« -trouver un truc utile ? C'est naze ça ! » répliqua Plutarch en balançant un coup de pieds dans un cailloux sur son passage. Bien entendu que s'ils trouvaient un truc super, ils n'allaient pas le laisser en place gentiment pour que ça soit quelqu'un d'autre qui en profite. La dernière fois qu'ils étaient partie faire un tour dans un grand magasin où il était possible de trouver tout ce qui était possible d'imaginer, pas de bol pour eux, ils s'étaient trouvé en compagnie d'un couple pas vraiment coopératif… « -copiteuse ! » lança Plutarch tentant d'imiter la fille exaspérée… Ce qui n'était pas une franche réussite. « oh ça serait trop bon ça ! Un super hôtel hors de prix ! Le genre d'endroit où tu sautes sur les lits, tu fais une bataille d'oreiller à foutre des plumes partout ! » Enfin il risquait d'avoir des toiles d'araignée et de la poussière surtout, mais ça pouvait être un bon objectif ! Ils allaient avoir l'air de vieux pantoufflard s'ils descendait déjeuner en peignoirs ! Mais l'idée qui à la base était une débilité sortie de nul part, semblait ravir Tam. Alors go pour trouver ça !

Bon comme la plus part du temps, de fut Tam qui prit le volant. Plutarch ne se battait jamais pour ça, préférant de loin pouvoir regarder le paysage défiler à sa guise plutôt que de devoir faire attention aux obstacles pouvant être sur la route. Alors après avoir mis son sac à dos à ses pieds, il prit place. Par réflexe ou prudence, il boucla sa ceinture,

« -Si tu écris Plutarch, ça me va. Ou le beau gosse ou encore le meilleur coup du monde. Mais tu oublie Melvin. » Sa demande était sincère. La plus part des gens l'appelait ainsi maintenant… Et… C'était pas une histoire de vouloir faire l'original, mais ça lui faisait toujours bizarre d'entendre ça. Y'avait que sa mère ou ses profs quand il était gosse qui l'appelait ainsi. Melvin c'était pas vraiment lui. C'était celui qu'il était avant. Avant que sa vraie vie ne commence. Enfin de toute façon il savait même pas pourquoi il précisait ça à Tam, puisqu'il était certain qu'elle n'y aurait même pas pensé une seconde.

« -on prendra les serviettes de toilettes qui vont avec ! » ajouta-t-il comme ça après quelques minutes de silence. « -t'as déjà été dans un méga hôtel ? » demanda-t-il curieux. « -parce que moi non… j'me faisais déjà refoulé pour entrer en boite, alors avec ma gueule de vagabond même pas la peine d'essayer un palace. » Jamais il aurait eut les moyens. Et puis de toute façon, il était plus du genre dodo à la belle étoile sur une plage ou sur le toit d'un immeuble.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
avatar
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: You'll Live To Dance Another Day   Jeu 7 Sep 2017 - 13:39
On partait donc direction un hôtel, c’était le pied, c’était le plus pratique de toute façon. Enfin, c’était un bon plan, il ne devait en théorie plus avoir grand monde dans ce genre d’établissement, enfin, c’était ce que j’avais envie de croire. J’étais presque certaine que les choses ne seraient pas aussi simples, parce que c’est toujours plus compliqué à un moment donné. Je souriais alors qu’il m’indiquait qu’il ne voulait pas que j’écrive Melvin sur le peignoir. Pour qui est-ce qu’il était en train de me prendre ? Je n’y avais même pas pensé une seule seconde. Je répétais son prénom en faisant une grimace, limite comme si c’était une insulte ou une chose répugnante.

- Melvin ? Pourquoi j’aurais brodé Melvin dessus ? Je ne connais personne de ce nom-là de toute façon.

Je lui fis un sourire en lui répondant, je comprenais ce qu’il ressentait avec son prénom, je vivais la même chose avec Tamara. Je n’aimais pas ce prénom, ce n’était pas vraiment moi. C’était celle qu’avait tentée Abel de me faire devenir d’une certaine façon. J’avais même été prête à l’accepter, mais je ne serais jamais de ce genre de fille qui accepte de se casser et oublie une partie de leurs folies.

- Je vais écrire Plutch le pingouin tu vas pas comprendre.

De bon cœur, je rigolais à cette affirmation, ce n’était certainement pas le genre de chose qu’il aurait voulu, mais c’était justement ce qui rendait ce résultat parfait. J’étais heureuse dans cette voiture et quand il me demanda si j’avais déjà mis les pieds dans ce genre de bâtiment, je ne pus me résigner à lui mentir. Je savais que ça ne changerait rien à tout ça, il pouvait choisir de ne pas me croire, mais au moins je serais droite dans mes bottes.

- J’aime bien ta gueule de vagabond. Quand j’habitais encore à Toronto avec Dante, on avait beaucoup d’argent, on vivait dans le luxe et l’opulence. Alors quand on voyageait, c’était toujours en première classe dans des endroits luxueux et tout.

Pourquoi est-ce que j’avais eu ce besoin de lui dire ça ? Je n’en avais pas la moindre idée, mais j’avais choisi de lui dire ce que j’avais sur le cœur, c’était con stupide, je ne savais pas trop ce que j’attendais de lui, mais c’était fait. Finalement, je finis par arrêter la voiture juste devant un Hilton. Ce n’était peut-être pas le palace qu’il était en train d’attendre, mais en soi c’était un bon début. Si on commençait là, il était certain qu’on trouverait notre bonheur.

- Allez, on rentre là-dedans et dépêche-toi avant que la pluie ne tombe. Tu voulais ton lit, je suis sûr qu’on va trouver bien mieux là !

Je lui fis un clin d’œil alors que je sortais de la voiture et que je me commençais à m’équiper. Je ne savais pas ce qui pourrait nous attendre à l’intérieur, mais une chose était certaine, j’avais hâte de pouvoir courir partout à la recherche du précieux. On aurait trop le swagg dans nos peignoirs c’était certain. Je savais que toute cette innocence ne durerait sans doute pas et qu’il faudrait se concentrer sur les rôdeurs, mais je m’en foutais totalement.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
avatar
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: You'll Live To Dance Another Day   Ven 8 Sep 2017 - 8:43
« -ouais en le disant j'me suis dis que j'étais con. » répondit Plutarch en tournant la tête vers Tam, le coude négligemment posé sur le rebord de la fenêtre close de la portière. « -non non tu écris Plutarch en lettres d'or ! Et tu fais un mini pingu sur la poche devant au pire... » ça s’appelait faire un compromis ! Il s'y était fait à force à ce pingouin, après tout il était bien là, accroché sur son sac à dos ! « -mais pas sur que t'es assez de fils et puis c'est pas facile à faire un pingouin ! » Il avait dit ça avec un grand sérieux, avant de lever les yeux vers le plafond, riant à moitié. De toute manière, il était en train de parler à Tam, et elle ferait ce qu'elle avait envie. Laissant s'exprimer son âme d'artiste !

Un regard pour la jeune femme lorsqu'elle confia aimer sa bouille. C'était pas un scoop et ça n'allait pas le faire rougir, mais il aimait bien l'entendre dire ça quand même. Puis vint le moment de confidence sur la vie d'avant. Et il devait bien avouer qu'il ne s'était pas attendu à cette réponse. « -j'ai un peu de mal à t'imaginer vivre comme ça, j'avoue. » Plutarch était sincère, il ne s'était jamais trop fait de film sur la vie qu'avait pu mener Tam, parce que dans le fond ça ne comptait plus. Le passé était le passé. « -j'aurai pu être le pauvre mec qui montait tes bagages ! » rajouta-t-il en riant avant d’apercevoir au loin une enseigne connue d'un grand hôtel.

« -le plus triste » lâcha-t-il une fois devant le bâtiment, son sac sur le dos, la capuche de son pull sur la tête : « -c'est que la piscine doit être dégueu… » A nouveau il regarda Tam en souriant. « -bon t'as finit de traîner ? » ajouta-t-il en prenant les devant pour se rapprocher de la porte. Le genre de grand truc vitré qui tourne à la base… Melvin frotta avec la manche de son sweet afin de pouvoir tenter de voir quelque chose à l’intérieur. Il distinguait pas forcement grand-chose, mais ils n'étaient pas dix tonnes à lécher les vitres. C'était déjà ça.

« -reste là. » C'était pas une proposition. Fun et connerie pas de souci, mais un minimum de prudence. Il ne tenait pas à ce que leur sortie tourne au carnage. Le fossoyeur sortie son couteau et entra dans le tourniquet de la porte. Avec force il la fit bouger, tourner peu à peu afin de se retrouver dans le hall d'entrer du palace. Ça semblait silencieux, immense aussi. Il toussa un coup, histoire de voir si y'avait du mouvement, pas un son…

Après avoir haussé les épaules, il fit marche arrière, poussant à nouveau la porte afin de récupérer Tam. « -si Madame veut bien se donner la peine. » demanda-t-il avec des airs pompeux. Une petite révérence, avant d'ajouter en levant l'index en l'air : « -par contre nos femmes de ménages sont en grève… J'espère que ça ne vous importunera pas. »
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
avatar
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: You'll Live To Dance Another Day   Ven 8 Sep 2017 - 17:05

La remarque de ce dernier me fit sourire. Je n’allais pas contre dire le fait qu’il était con parce que c’était justement ce qu’il attendait de moi, du moins c’était ce que j’avais l’impression en tout cas. Sa remarque concernant le pingouin me fit mourir de rire pour de bon. Je n’y aurais pas pensé et c’était simplement génial. J’approuvais son idée à trois cents pour cent. Mais voilà qu’il ajoutait que ce serait trop dur. Dans le fond, j’étais certain qu’ainsi il s’assurait que je le fasse, juste pour lui prouver que j’étais capable de le faire. C’est avec un air un peu vengeur et plein d’assurance que je lui répondais.

- Tu me prends pour qui la ! Je suis largement capable de faire un pingu !

Oui, j’en étais capable, j’étais même sacrément capable de plein de choses. Oui cette remarque était un peu suggestive, mais c’était largement normal. Visiblement l’aveu sur ma vie le choqua un peu. Mais pour le coup, moi aussi j’avais du mal à m’en remettre de tout ça. Quand on creuser un peu, on réalisait que ce n’était pas forcément gagné de la meilleure façon que ce qu’on pourrait penser. D’ailleurs, j’en profitais pour lui répondre avec un air suggestif.

- Si tu savais… Tu sais, tu es bien payé à faire du porno… Si tu ne m’as jamais vu avant, c’est que tu n’as jamais vu les bons.

Évidemment je blaguais, cet argent n’avait pas été gagné de cette façon bien que j’avais vraiment fait du porno et que pour le coup ça ne rapporter pas tant d’argent que ça. Je savais qu’il allait sans doute y réfléchir un peu. J’attendais patiemment alors qu’il entra en premier dans le bâtiment, j’avais envie de le rejoindre pour pouvoir explorer l’endroit avec lui, mais au lieu de ça, j’étais contrainte d’attendre. Finalement, il me tira vers l’intérieur avec des remarques qui était absolument hilarante, mais tout autant aguichante en réalité. Mon regard se posa alors sur lui avait un désir qui était en train de naitre en moi.

- Raah non, mais ne me parle pas comme ça, d’une certaine façon ça me donne envie de trouver une chambre pour te sauter dessus…

Je m’approchais de lui avait une démarche suggestive avant de poser une main sur son torse et de me mordre la lèvre inférieure. Oui, j’étais en train de lui faire le grand jeu avant de me désintéresser de lui presque aussi vite et sauter par-dessus le comptoir à l’aide mes mains. Une fois de l’autre côté, je commençais à fouiller dans les différents tiroirs et compartiments. Je ne savais pas si les portes magnétiques allaient rester fermées, mais dans le doute avoir un passe partout aller s’avérer utile. Je finis par en trouver un accroché à un trousseau de clés et je brandissais le tout avec fierté. On allait pouvoir s’infiltrer dans le bâtiment.

- Je te propose de trouver les escaliers et d’aller tout en haut du bâtiment, c’est là qu’on va trouver les chambres les plus luxueuses.

C’était toujours comme ça dans ce genre de bâtiments, c’était une affirmation que je savais vraie. Il faudrait simplement aller tout en haut, on allait en grimper des marches, mais j’étais certaine qu’il ne serait pas contre. Après tout ce n’était pas comme si on n’était pas jeune et con. Enfin, jeune peut être plus tant que ça en y regardant d’un peu plus prêt. Je souriais toujours à l’homme à côté de moi alors que je cherchais les escaliers du personnel. Dans ce genre de bâtiments, il n’y avait pas vraiment d’escalier pour les clients je le savais d’avance.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: You'll Live To Dance Another Day   
Revenir en haut Aller en bas  
- You'll Live To Dance Another Day -
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀
» Live your life to death (Featuring Nayki)
» Vive le Naheulband en live !!!!
» Ghost in the shell : un remake en live ?
» Live your dreams

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: