The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Miracle In Progress -
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jesse O. Lewis
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un Beretta 92 et un couteau militaire
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 31/10/2015
Messages : 1412
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Miracle In Progress   Mer 11 Oct 2017 - 15:28

    Malgré mon silence et mon air un peu fermé, je ne pouvais nier que Caroline savait parfaitement trouver les mots qui rassureraient Shawna. Elle semblait savoir de quoi elle parlait et l'air bienveillant qu'elle avait en observant ma petite-amie devait être bien plus rassurant que la nervosité ou le détachement qui animait souvent le ton de ma voix. Tout avait l'air parfaitement normal selon elle, au moins un point positif qui permettrait peut-être à la coiffeuse d'être moins anxieuse, plus détendue, et permettrait ainsi à l'enfant de se développer dans de meilleures conditions. Aussi meilleures soient-elles cependant dans un monde tel que celui dans lequel nous évoluions désormais. Sentant le regard de ma petite-amie se poser sur moi alors qu'elle parlait du fait que le bébé s'était mis à bouger, j'avais souri à mon tour, resserrant légèrement ses doigts entre les miens. Ce n'était pas rien en effet, et si je n'avais jamais été dans l'optique de devenir un jour père, peinant déjà à m'occuper de ma propre personne, je ne pouvais nier que sentir notre enfant bouger dans son ventre m'avait fait quelque chose.

    Reportant mon attention sur notre aînée, je n'affichais pas affiché de réelle émotion quand elle suggéra le fait que Shawna devrait revenir au huitième mois ; le temps passait tellement vite que nous ne verrions sans doute pas ce moment venir, et la situation deviendrait encore plus dangereuse et angoissante. À six mois elle pouvait encore bouger, fuir en cas de besoin. À huit... le moindre faux mouvement pourrait lui faire perdre l'enfant et chambouler tout ce futur auquel je ne voulais cependant pas penser. J'avais essayé pourtant de ne pas y porter attention, continuer à vivre au jour le jour, mais il n'y avait assurément pas que ma simple vie en jeu, il y avait celle de la chair de ma chair et en ce fait, je ne pouvais qu'espérer que demain ne soit pas le début de la fin. Je n'avais par ailleurs pas relevé la question de son sexe, ce fait m'étant relativement égal. Un garçon, une fille, qu'importait.

    N'ayant toujours pas aligné le moindre mot, me contentant de laisser les deux femmes échanger sur l'état de la coiffeuse, j'étais également resté relativement neutre quand Caroline sorti un stéthoscope, sceptique également. Les échographies étaient encore différentes, plus concrètes, mais ça... ce n'était pas grand chose. Quoi qu'au moins, ça permettrait sans doute de rassurer Shawna quant au fait que l'enfant qui grandissait en elle se portait bien. Toisant d'un air assez fermé la vétérinaire, je remarquait son air un peu plus morose mais ne dit rien ; après tout, nous avions tous nos problèmes et étions les seuls à pouvoir les régler, inutile de me mêler d'une histoire qui, de toute façon, ne m'importait pas. Répondant toutefois au sourire de Shawna plus par automatisme qu'autre chose je hochais la tête à sa question.

« Si tu veux oui. »

    Et sur ces mots, j'avais récupéré le stéthoscope qu'elle me tendait, le plaçant dans mes oreilles pour écouter les soi-disant battements du cœur de notre enfant. Et il ne fallut sans doute pas longtemps pour qu'un air surpris s'affiche sur mon visage alors que je fronçais les sourcils. Difficilement perceptible, je pouvais tout de même entendre la petite pulsation rapide, rendant la situation plus concrète encore que ce qu'elle ne l'avait été jusqu'à présent. Ma gorge se noua instantanément même si cette boule d'émotion ne parvint pas jusqu'à mes yeux qui exprimaient tout de même le trouble qui m'animait.

« C'est vraiment les battements de son cœur ? »

    N'ayant pas besoin d'attendre de réelle réponse de la part de la vétérinaire, je me mis à sourire légèrement, cherchant du regard celui de ma petite-amie, ne prenant pas la peine de masquer l'émotion qui animait mes prunelles. Ce n'était en effet pas grand chose, rien du tout même, mais il n'empêchait que d'avoir une preuve réelle que notre bébé vivait et évoluait, qu'il allait bien, ne me laissait pas autant de marbre que ce que j'avais supposé. Ôtant de mes oreilles les embouts, je tendis l'objet à Shawna.

« Tiens, écoute. »

    Dans le même temps, j'avais adressé un regard reconnaissant à Caroline. Certes, la méfiance était toujours là, mais je ne pouvais nier qu'elle donnait du sien pour suivre au mieux la coiffeuse et lui redonner ce petit bout d'espoir si difficile à avoir désormais.




♪♫
« Don't push me further, don't try to strike me down. You don't wanna dig the monster out, do you ? »
(skins) ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Beretta 92 - Couteau
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/04/2017
Messages : 877
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: Miracle In Progress   Dim 15 Oct 2017 - 13:20
C’est lorsqu’elle vit le sourire de la coiffeuse, que Caroline devait rester forte. C’était une bénédiction pour eux mais une malédiction pour elle. C’était certain qu’un jour elle allait vivre ce genre de sentiment : la jalousie. Elle ne pouvait l’appeler autrement. Elle était heureuse pour eux, heureuse de cet évènement, que tout se passait bien jusqu’à maintenant. Mais les battements du cœur du petit lui rappelaient son malheur.

Shawna pris le stéthoscope tendu par Caroline pour le passer à Axel. Il serait le premier du couple à écouter leur enfant vivre. Dans ce monde avoir un enfant n’était pas forcément un cadeau du ciel. Mais s’il était bien entouré, en sécurité et aimé, Caro était certaine qu’un enfant pouvait avoir ces chances sur terre. Et puis, elle avait l’intime conviction que les enfants ou petits-enfants, plus tard pourront reconstruire cette terre après l’horreur qu’elle aurait subie. Peut-être que pour eux, c’était peine perdue de voir le monde un jour se rétablir, mais pas pour les générations futures.

Axel récupéra le stéthoscope, la médecin se plaça un peu à l’écart pour laisser le couple profiter de ce moment unique. Il est vrai qu’elle avait toujours était méfiante envers lui, mais ce rendez-vous allait peut-être changer la vision qu’elle se faisait de cette personne. Il a toujours était à l’écart et méfiant avec elle depuis le début. Mais Caroline n’avait rien fait pour faire évoluer les choses. Depuis leur entrée au ranch, elle faisait en sorte de ne pas se confronter à lui. Elle sourit doucement, lorsqu’elle vit l’émotion du père. Elle assura d’un signe de tête que c’était bien les battements du cœur de leur enfant. De voir une telle émotion de leur part, la rendit plus fragile et ses yeux devinrent humides un court instant. Son empathie dans ce genre de situation était une faiblesse plus qu’une force. Elle se reprit néanmoins lorsqu’il passa le stéthoscope à Shawna. La brune avança légèrement voir si elle devait le lui replacer mais elle n’en fit rien. Ils se débrouillaient bien jusqu’ici. La vétérinaire repéra le regard reconnaissant du père. Un fin sourire apparaissait sur son visage.

C’était son job désormais, soigner et faire en sorte que les personnes au ranch se sentent bien et en bonne santé. Elle ne pensait pas que c’était possible de pouvoir faire sourire les autres. Elle était passée par tous les stades et avait fait pas mal de chemin jusqu’ici. Trop de personnes comptaient maintenant à ses yeux et elle en faisait une force. Elle préférait penser à ça, à cet instant plutôt qu’à la fatalité de ne pas pouvoir engendrer.

L’émotion de Shawna était plus expressive que celui d’Axel pour le coup. La scène était merveilleuse à voir dans ce monde de fou. Lorsqu’ils eurent finit, Caroline se rapprocha doucement « Ma porte est grande ouverte si vous avez envie de revivre ça avant le jour J ». Et ce fameux jour approchait à grand pas. Elle récupéra le stéthoscope « Mais avant ça, il va falloir que tu restes tranquille. Pense toujours que tu manges pour deux. Pas de port de charges, pas de sortie, ça va de soi, et pas d’angoisses inutiles » Caroline planta son regard malicieux dans celui d’Axel pour lui faire comprendre que sa compagne ne devait pas s’inquiéter inutilement pour lui. « Vous avez ce qu’il vous faut sinon pour l’arrivée du bébé ? » La vétérinaire repris du poil de la bête peu à peu. Elle devait reprendre son rôle et les rassurer du mieux qu’elle pouvait.



Help me understand what, I've given in to all the years, And this darkness I have known, Disconnect and self destruct one woman at a time || crédit : code par quantum mechanics
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un petit couteau
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 19/01/2016
Messages : 1310
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: Miracle In Progress   Lun 23 Oct 2017 - 14:55

Shawna ne savait pas si elle avait envie d’écouter le cœur du bébé ou pas. A vrai dire elle avait peur de ne rien entendre, de ne percevoir aucun bruit. C’était sûrement stupide car elle avait senti le bébé bouger le matin même. C’était peut-être pour cela qu’elle avait laissé à Axel, le droit d’écouter les battements de cœur de leur futur bébé. Caroline avait placé l’instrument comme il fallait, le brun n’ayant plus qu’à tendre l’oreille. Crispée, la métisse n’avait pas quitté Axel des yeux, cherchant la moindre émotion sur son visage. Entendait-il quelque chose ? La future maman finit par percevoir quelque chose dans le regard de son petit-ami. Il venait visiblement de découvrir quelque chose. Apparemment troublé, il demanda à la vétérinaire si ce qu’il entendait était bien les battements du bébé. C’était bien ça. Shawna détourna un instant les yeux vers Caroline, un sourire radieux sur les lèvres, avant de serrer un peu plus fort encore la main d’Axel qu’elle ne pouvait se résoudre à lâcher.

Le regard d’Axel finit par croiser celui de la jeune femme. Cela lui faisait quelque chose. Shawna pouvait le lire dans son regard. Il ressentait quelque chose de fort, une émotion forte, difficile à expliquer. Comme le jour où elle lui avait annoncé qu’elle était enceinte, ou encore lorsqu’elle lui avait fait sentir le bébé bouger. Il y avait des choses qui ne changeaient pas malgré l’horreur de ce monde. Ils vivaient des instants magiques, comme tout couple avant tout ça. C’était fort, et ça donnait l’envie de continuer à se battre, d’avancer pour reconstruire quelque chose de nouveau.

L’ancien serveur passa ensuite le stéthoscope à Shawna. Axel avait bien entendu le cœur du bébé battre, et cela l’avait grandement rassurée. C’était à son tour à présent. Elle plaça alors les embouts de l’instrument dans ses oreilles, pendant que Caroline replaçait correctement le pavillon sur son ventre. Puis brusquement elle perçut un léger son. Son visage se figea alors, les lèvres entrouvertes. Shawna plongea son regard dans celui d’Axel, les yeux brillants de surprise. « C’est ? C’est notre bébé ? » Demanda-t-elle alors au brun qui le lui confirma d’un signe de la tête. La coiffeuse sentit alors sa gorge se nouer alors que son regard devenait humide. Malgré les larmes qui commencèrent à couler le long de ses joues, elle se mit à sourire à Axel. Il fallait avouer que pour ce qui était de montrer ses émotions s’était le jour et la nuit entre les deux. Shawna rayonnait de bonheur, si heureuse que tout aille bien.

Reportant son attention sur Caroline, elle écouta avec attention les recommandations du médecin, toujours le sourire aux lèvres. « Merci Caroline. Merci beaucoup ! » Dit-elle avec difficulté, à cause de l’émotion. Elle ne pouvait que la remercier. La vétérinaire avait été parfaite et c’était rassurant de savoir qu’elle serait là si nécessaire. Encore un poids en moins à supporter. Shawna regarda ensuite Axel, et elle confirma alors « Je vais faire attention oui ! De toute façon je n’ai jamais été une grande fan des sorties… Je vais essayer de me détendre. » Elle lança un regard amusé au brun, notamment au sujet des sorties. Aucun risque là-dessus… Elle n’avait pas dû sortir plus qu’une fois ou deux depuis le début de sa grossesse, et c’était mieux ainsi. Par contre… Le concernant, il allait falloir qu’il fasse attention. Mais ça, il le savait déjà. Elle le lui répétait à chaque fois. « Hum… Je dirais qu’on a presque tout… Pour ce qui est des vêtements et des couches en tout cas. Il nous manque un peu de mobilier mais Axel m’a assuré que tout serait prêt pour l’arrivée du bébé. » Il fallait qu’elle le laisse gérer. C’était forcément frustrant parce qu’elle avait envie que tout soit prêt dès maintenant. « Mais… Il nous reste encore un peu de temps. Et si vraiment il manque quelque, on trouvera une solution. » Elle échangea un nouveau regard avec Axel, elle allait faire des efforts pour ne pas trop l’embêter avec tout ça. « Et pour ce qui est des médicaments ? Il… Il y a ce qu’il faut ? » Le bébé allait arrivait pour le mois de décembre, peut-être avant même… Il allait faire plus froid bientôt, l’hiver approchait et les maladies aussi…




    How are you ? I'm Fine.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Jesse O. Lewis
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un Beretta 92 et un couteau militaire
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 31/10/2015
Messages : 1412
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Miracle In Progress   Mar 7 Nov 2017 - 14:54

    L'espace d'un instant, j'avais eu ce sentiment que nous étions dans une sorte de bulle, une bulle où j'étais à la fois acteur et spectateur. C'était les battements du cœur de mon enfant que j'avais pu entendre, c'était un fait, mais une part de moi peinait toujours à accepter cette réalité, à la croire, comme si ce n'était qu'une sorte de blague, une situation irréelle. Et la joie de Shawna, bien plus expressive que moi, m'avait presque donné l'impression de ne pas faire entièrement partie de cette bulle, de ne ressentir que la moitié des émotions de ma petite-amie. En un ce devait être le cas, les choses étaient bien différentes pour elle puisque cet enfant grandissait précisément dans son ventre, il était évident que nous ne pouvions aborder la chose du même point de vue, mais un sentiment étrange m'avait envahi. À l'instar sans doute de Caroline qui semblait s'être rembrunie, son regard légèrement plus triste qu'auparavant ; je l'avais toisé quelques secondes avant de détourner le regard, ne disant rien. Qui étais-je pour m'enquérir de la mélancolie qui avait semble-t-il flotté dans son regard le temps d'un court instant ? Je n'en n'avais ni la légitimité, ni l'envie ; il y avait ici des personnes bien plus proches d'elle à qui elle pourrait confier un quelconque soucis et j'osais espérer que si cela concernant notre enfant, elle aurait au moins eu la décence de nous en faire part.

    Mettant cependant toute émotion négative et toute anxiété de côté, j'avais replanté mon regard dans celui, larmoyant de joie, de la coiffeuse, lui rendant son sourire avant de lever ma main libre vers sa joue pour essuyer une larme qui y ruisselait. Qu'importait les angoisse en cet instant précis, seule comptait cette joie dans son regard, l'espoir qui y était visible dans un monde qui n'avait pourtant plus grand chose à offrir.

    Aux nouveaux propos de la vétérinaire, j'avais simplement hoché la tête, reportant mon attention sur elle. Éviter les ports de charges, se reposer, et d'autres conseils que la métisse appliquait déjà. Le dernier point cependant m'arracha une moue un peu sceptique alors que l'aînée me lançait un regard significatif ; pas d'angoisse inutile, plus facile à dire qu'à faire. Je ne pouvais décemment pas éviter les sorties jusqu'à l'accouchement, ne serait-ce que parce-que nous avions encore besoin de certaines choses pour l'arrivée du bébé. Bien sûr, je pourrai tout aussi bien déléguer ces tâches, mais il était hors de question que je reste enfermé dans le ranch ; et les sorties ne m'empêchaient pas de redoubler de prudence.

    Validant alors les propos de Shawna quand au fait que tout serait prêt pour l'arrivée de notre enfant, je lui souri une nouvelle fois ; outre le fait de devoir fouiller des magasins pour trouver ce dont nous avions besoin, je me demandait surtout comment nous allions faire pour caser le tout dans notre chambre. Certes, elle était grande, mais mieux valait éviter d'en venir à ne plus pouvoir marcher dans la pièce.

« Il nous reste encore quelques petites choses à trouver mais ça devrait être faisable en une sortie. »

    Nous avions fait il y a plusieurs mois déjà une petite liste avec la brune pour savoir ce dont nous aurions besoin ; la plupart des choses étaient déjà barrées et il nous restait encore quelques mois pour trouver le reste. Ce serait en effet faisable, inutile de s'inquiéter pour cela. Lorsque ma petite-amie aborda le sujet des médicaments, j'avais froncé légèrement les sourcils, n'ayant absolument pas pensé à ce type de détail jusqu'alors.




♪♫
« Don't push me further, don't try to strike me down. You don't wanna dig the monster out, do you ? »
(skins) ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Beretta 92 - Couteau
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/04/2017
Messages : 877
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: Miracle In Progress   Mer 8 Nov 2017 - 16:16
Bienveillante oui mais c’était au prix de son moral quelque fois. Cette situation en était la preuve parfaite. A la question de Shawna, Caroline ne put retenir un sourire. Ils étaient heureux. Dommage que ce ne soit pas contagieux. Elle pouvait voir le geste tendre et affectueux de son compagnon … Le regard attendri et surpris d’une maman qui entendait la vie dans son être, le cœur d’un enfant battant pour le plus grand plaisir des parents. Évitons de penser à ce monde qui ne pourrait pas convenir pour un bébé. La vétérinaire savait au fond que ce n’était pas eux qui allaient guérir la terre, mais leurs enfants ou petits-enfants. Ils avaient vécus les pires moments, parfois les meilleurs. Malgré les difficultés, ils se relevaient pour survivre encore et encore. Jusqu’à se dire qu’un jour de plus de passé était un jour de plus de gagné. Mais plus tard, ce monde se relèvera. Et ils ne seront sûrement plus là pour le voir … du moins c’était trop tôt pour le voir renaître.

Shawna remercie la médecin, ce qui la tira de ses songes. Ce moment délicat passé, elle devait reprendre contenance et aller de l’avant. Elle ne montra en rien ses émotions. Pour se faire, elle pensa à son devoir de médecin plus qu’à ses problèmes de stérilité. Elle acquiesça d’un signe de tête vers la mère pour accueillir ces remerciements avant de s’avancer et de reprendre l’instrument dans ses mains. Après quelques recommandations, la trentenaire demanda s’ils avaient tout le nécessaire pour l’arrivée de l’enfant.

Caroline afficha un sourire satisfaisant. Au moins, ils étaient prêts et Shawna comprenait les conseils donné par la médecin. Puis, vint la dernière question de la mère sur les médicaments. Si tout allait bien, elle allait accoucher en Décembre. S’il naissait prématurément, nul doute qu’il y aurait des risques … Mais Caro voulait rassurer la maman tout en lui annonçant qu’il y aurait des impossibilités. « Pour le jour J, on fera comme à l’ancienne. Serviettes propres, eau chaude … j’ai même ce qu’il faut pour une éventuelle … césarienne. » Tout ne pouvait pas se dérouler comme prévue. Il s’avère qu’elle n’avait participé à aucune naissance depuis que le monde était devenu fou. « Je ne serais pas seule en tout cas pour la venue au monde on m’assistera » En espérant que ça rassure la maman avant la dernière info … « et pour la douleur par contre … la péridurale sera impossible. J’ai certains médicaments mais pour l’accouchement il est préférable que tu n’en prennes pas » La blonde redescendit le vêtement de Shawna avant de l’invité à se rasseoir. « Ne t’inquiètes pas, ça se passera bien. On reviendra juste au 18e siècle. Et le bébé sera bien protégé malgré le froid de cet hiver » fit-elle en souriant pour lui montrer qu’il n’y aurait pas de problème. « Et puis tu es une jeune maman en forme, alors tu ne risques rien ». Son ton était doux, mais il est vrai que l’absence de péridurale ou l’éventualité d’une césarienne pouvait inquiéter la jeune mère. Mais avec de l’aide et les efforts de la maman, Caro savait que le jour J se passerait bien malgré les douleurs et l’absence de médicaments.

Après cette petite séance, elle invita Shawna à se lever « Bon et bien si vous avez besoin d’autre chose n’hésitez pas à venir me voir. On se revoit bientôt de toute manière » un sourire franc ou de soulagement, Caroline dit au revoir au jeune couple pour qui la vie allait prendre un autre tournant. Malgré les risques et les nombreuses difficultés à l’extérieur, nul doute qu’ils s’en sortiront. Axel avait une grande force de caractère et Shawna fera une mère merveilleuse. Elle en était convainque. Reste plus qu’à savoir si Caro, elle, sera prête pour ce fameux jour de l’accouchement …



Help me understand what, I've given in to all the years, And this darkness I have known, Disconnect and self destruct one woman at a time || crédit : code par quantum mechanics
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Miracle In Progress   
Revenir en haut Aller en bas  
- Miracle In Progress -
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Nouveau Cabinet + 20000 emplois en Haiti ! Quel miracle ?
» Miracle ou tentative de zombification?
» Waiting for the miracle to come - Prio Morpheus.
» Colle miracle
» Hurry up now, I need a miracle (CELIA)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: