Partagez | 
 

 Where Dirt And Water Collide

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
Auteur
Message
Merl T. Rogers
Pornstache
avatar
Date d'inscription : 30/05/2017
Messages : 737
Age IRL : 23
MessageSujet: Re: Where Dirt And Water Collide   Sam 4 Nov 2017 - 16:03

Je n’avais pas hésité bien longtemps en soutenant le regard de mon frère. C’était peut-être une situation un peu étrange vue de l’extérieur, il n’y avait en temps normal pas de déclaration d’amour fraternel entre nous et pourtant. Il fallait croire que d’une certaine façon aujourd’hui était l’exception qui confirmait la règle, l’un comme l’autre on était capable de n’importe quoi pour l’autre et c’était bien comme ça, on le savait sans se le dire. C’est en même temps que lui que je levais ma bière pour boire d’une quelques gorgées. On était bien ici, c’était certain, j’avais presque l’impression qu’on était les seuls au monde et pour le coup, c’était plaisant. Je me laissais aller d’un air songeur contre le dossier de ma chaise de camping. Nous étions bien ici, j’avais vraiment l’impression que tout ça me ramener à avant. Jason se décida à rompre le silence ce qui était tout aussi bien. Il était déjà en train de faire des plans sur la comète concernant la tête des habitants du camp.

- Tu crois vraiment qu’ils vont nous remercier ? Je pense que certain le ferons sans doute, mais y en a aura toujours pour nous trashtalk.

Mes esprits me représentaient déjà Mason et Lawrence en train de nous regarder de haut. Ils étaient cons, on ne changeait malheureusement pas les cons même en essayant très fort. Alors, il fallait être plus débile qu’eux, c’était ce que je m’étais plus ou moins tenue de faire jusqu’à maintenant. Si mon frère avait besoin de reconnaissance et bien, je lui donnerais sans la moindre hésitation parce que j’étais tout particulièrement fier de lui. Oui, par moment, il me donnait envie de m’arracher les cheveux, mais c’était comme ça que je l’aimais. Si je ne m’inquiétais pas pour lui, ce n’était clairement pas pour quelqu’un d’autre que je l’aurais fait. Je lui fis un petit sourire en lui mettant un léger coup de poing sur l’épaule.

- Soit fier de ce qu’on a fait, c’est le plus important parce que personne ne le saura à notre place. Par contre, je te préviens, il est hors de question qu’on mette la tête au-dessus de la cheminée, j’ai toujours trouvé ça trop étrange…

Je savais très bien ce qu’on mon frère penser de tout ça. Il n’était pas question de le faire, mais j’avais ressenti le besoin de lui dire, comme pour être sûr que ça n’arrivera pas. C’était débile sans doute, mais pas plus que le reste. Si on m’avait dit il y a de ça deux ans que je serais à l’autre bout du pays, je n’y aurais sans doute pas cru et pourtant Dieu m’avait amené ici et j’étais content d’être là. On avait notre ile même si ce n’était pas la bonne, Jason n’avait pas non plus à se plaindre après tout, il voulait des filles, il en avait au moins trouvé une. C’était sans doute moins bien que ce qu’il avait prévu, mais ce n’était déjà pas mal.

- Maintenant qu’on est que tous les deux et qu’on ne risque pas d’avoir un abrutit sur le cul, tu en penses quoi au final de tout ça ? Le groupe ? Les gens ? Les militaires ?

Pendant un instant, j’avais presque dit Donovan, mais bon, je savais que ça ne s’était pas vraiment amélioré depuis le temps. Je lui souriais buvant encore, on était là pour ça. Oui, il faudrait être prudent sur la route, mais il n’y avait pas de raison qu’on n’y arrive pas, même si on était tous les deux totalement rond on trouverait un moyen de rentrer. Après tout, on était en voiture ce n’était pas comme si on risquait de se faire bouffer par un connard qui passait dans le coin si ?


Life Goes On And This Fucking World Will Keep On Turning

J'écris en #009966
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t10002-listing-des-comptes-v2#221
Jason J. Rogers
avatar
Date d'inscription : 30/05/2017
Messages : 241
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Where Dirt And Water Collide   Dim 5 Nov 2017 - 19:46

Tout ce qui se trouvait autour d'eux tendait à annoncer la prise imminente de l'automne sur le monde. L'air était frais et humide, mais heureusement les deux frères étaient bien équipés pour y faire face. Une chance pour eux et pour leurs projets, le temps avait décidé de rester sec. Depuis leur perchoir, ils avaient une vue plutôt imprenable sur les environs. Jason avait un peu l'impression d'être la vigie du monde en cet instant. Une bière à la main, son frère avec lui... Il n'y avait que ça de vrai. Il baissa un instant le regard sur les morceaux de viande en train de cuire, et il entreprit de les retourner avec soin sans les piquer ni les couper. C'était dommage qu'ils n'aient pas pensé à emporter de la pâte à pain qu'ils auraient pu cuire au-dessus du feu sur des bâtons, mais cette opération barbecue s'était un peu faite sur un coup de tête. Lorsqu'ils campaient avec leur père par le passé, ils confectionnaient toujours leur propre pâte à pain pour le bivouac. Face à la remarque de son aîné, le jeune homme laissa échapper un petit rire.

« Bah écoute, s'ils disent pas au moins merci ils auront qu'à se bouger le cul pour manger la prochaine fois.

De son point de vue, c'était aussi simple que ça. Il n'aimait pas traiter avec les ingrats. On pouvait le taxer de beaucoup de choses, mais au moins il maîtrisait la politesse élémentaire, et il savait rendre ce qu'il devait aux gens. Concentré, il vérifia l'état de la cuisson de la viande. Il s'agissait de ne pas la cuire de trop. Elle devait rester encore rosée et juteuse. Puisqu'ils n'avaient rien sous la main pour l'assaisonner, c'était sans doute le mieux. Le blond se cala à nouveau dans sa chaise de camping et observa longuement son frère tout en réfléchissant à sa question. Pensif, il but un peu de bière avant de répondre.

- Je me dis qu'au moins on a une baraque à nous et qu'on peut vivre un peu plus tranquillement. Ouais on a des comptes à rendre, et certains sont des connards, mais bon. Ce qui me manque le plus c'est d'avoir les chevaux et la liberté de parcourir des grands espaces. Mais qu'on puisse dormir tous les deux en même temps, c'est cool.

L'essentiel, il l'avait. Son frère était avec lui. Et même s'il était toujours hanté par la perte de leurs chevaux qu'ils avaient dû relâcher, au moins était-il conscient que la vie était plus facile pour eux à l'intérieur de leur camp qu'en dehors. Il n'avait pas toujours été facile de dormir à tour de rôle pour s'assurer que personne ne venait s'en prendre à eux pendant leur sommeil, ni de vivre comme des charognards bien que leurs compétences en chasse leur ait permis de se débrouiller sans doute mieux que d'autres. Alors non, même s'il y avait des personnes qu'il n'appréciait guère au sein du camp, Donovan en tête, Jason ne songeait pas à partir. Il savait simplement une chose. Le jour où tout cela ne lui conviendrait plus, il partirait. Et il savait que Merl pensait de la même façon. Il était de toute façon hors de question de partir l'un sans l'autre. Plutôt mourir. Avec une moue étrange qui lui tordit un peu les lèvres, le jeune homme se redressa pour se pencher en avant et observer d'un air méditatif la mâchoire inférieure de son aîné.

- T'as jamais pensé à te laisser pousser la barbe un peu ? Genre vraiment ? »

Tendant le bras vers lui, il lui enfonça un index dans la joue à la manière d'un enfant qui s'amuse bêtement. Dans le fond, il trouvait que la barbe irait bien mieux à Merl que simplement cette moustache un peu étrange qu'il affectionnait tant. Au lieu de s'embêter à se raser de près, il n'aurait qu'à entretenir une barbe et cela irait parfaitement. Bientôt, les premiers morceaux de viande furent prêts à sortir du feu. Cette fois, Jason les piqua sur des pics qu'il avait taillés dans du bois ramassé précédemment, et en tendit un beau morceau à son frère. La viande était encore juteuse et gouttait alors qu'il la déplaçait. Même sans assaisonnement, ce serait sans doute délicieux. Rien ne valait de la nourriture fraîche lorsqu'on était contraint de se nourrir le plus souvent d'aliments de longue conservation. Avant de planter ses dents dans sa viande, le blond prit le temps de la laisser un peu refroidir, et il attendit en même temps la réponse de Merl tout en se doutant qu'elle risquait d'être... particulière.


I'll survive, bitch
Courage is being scared to death... and saddling up anyway. If you fall off a horse, you get back up. I am not a quitter. by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Merl T. Rogers
Pornstache
avatar
Date d'inscription : 30/05/2017
Messages : 737
Age IRL : 23
MessageSujet: Re: Where Dirt And Water Collide   Lun 6 Nov 2017 - 10:43

Un simple hochement de tête en guise de réponse, il avait raison pour tout ça. Ce n’était pas toujours facile d’apprendre à se la fermer dans le groupe, c’était même pratiquement mission impossible, mais tant qu’ils ne nous foutaient pas dehors et qu’on avait un toit sur la tête on était bien. J’étais d’accord avec lui sur la question de toute façon si vraiment tout ça devenait invivable nous pourrions toujours partir d’ici sans la moindre hésitation. Mais heureusement, il n’y avait pas que des cons, il y avait aussi des points positifs qui n’étaient pas négligeables. De toute façon, tant que Jason se sentirait bien ici, il n’était pas question de partir. Je savais parfaitement que je ferais des efforts pour lui quoiqu’il arrive. C’était important pour moi de savoir que lui allait bien et en même temps pouvoir dormir comme on voulait, picoler sans se soucier de notre sécurité, c’était des choses qui faisaient largement la différence.

- Dormir en même temps… C’est surtout vrai certain jour plus que d’autres.

Pour accompagner ce commentaire des plus stupide, un rire gras sortit de mes lèvres. Évidemment, je faisais référence aux nuits qu’il passait en compagnie de filles. Je savais qu’il y a avait Joann dans le tas, est ce qu’il y en avait d’autre ou non, cela ne m’importait pas tant que ça. Après tout ça n’allait pas changer notre routine et il pouvait bien ce qu’il voulait cela n’avait pas d’incidence sur moi. Bon, il y avait aussi certaine fois où à cause de missions extérieure ou de garde nous n’étions pas ensemble, mais d’une façon générale, le fait d’être dans un groupe nous permettez de ne pas avoir à compter que sur nous pour certaine chose et c’était vraiment agréable. Ce n’était pas pour autant qu’on allait se laisser aller à lambiner, la preuve était la magnifique prise dans le coffre de notre voiture du jour.

J’étais en train de regarder le feu avec une intensité débordante. Oubliant presque mon frère à côté de moi. C’est avec plaisir que je mangeais la viande qui avait fini de cuire de façon correcte. Pour le coup, c’était chaud, mais ça faisait du bien. On avait peut-être que de la viande à se mettre sous la dent, mais c’était tout de même mieux que rien. Je finis par sentir le regard de mon frère sur moi et pour une fois ça me paraissait étrange. Je passais une main sur ma bouche pour m’assurer que je n’avais pas du jus de viande accroché à ma moustache avant d’essuyer la main sur mon pantalon sans réfléchir. Je me tournais alors vers mon frère d’un air étonné. Qu’est-ce qu’il était en train de me faire?

- Donc tu es en train de me demander une explication concernant la moustache ? Tu sais que tu as eu genre plus de vingt ans pour me poser la question et c’est aujourd’hui que tu l’as pose…

Je fronçais les sourcils alors qu’une de ses mains s’approchait un peu trop de ma joue. C’est au moment où elle rencontra ma joue que je lui mis une tape sur le dessus pour la retirer de mon visage. J’étais presque persuadé qu’il connaissait cette réponse sans vraiment savoir. D’un geste monotone, je replaçais les poils de ma moustache de ma main droite avant de lui répondre avec le plus grand sérieux possible dans cette situation.

- Dude, Magnum !

Magnum, c’était mon héros de jeunesse. C’était pour cette raison que j’avais un flingue de cette marque-là. Je savais bien qu’il était trop jeune pour pouvoir connaitre cette série étant donné qu’il avait quatre ans quand elle s’est terminée contrairement à moi qui en avait déjà treize. Je me rappelais avoir passé des heures devant la télé en attendant le prochain épisode. Enfin, je ne répondais pas vraiment à la question de mon frère puisqu’il voulait savoir si j’avais pensé à laisser pousser ma barbe non pas connaitre la raison de la moustache. Je finis simplement par hocher la tête en signe de négation.

- Pourquoi j’aurais pensé à faire un truc comme ça? Je l’aime ma moustache.

Je savais que cette réponse n’allait pas forcément être acceptée par mon frère, mais en même temps qu’est-ce que j’allais lui dire de plus. Il voulait que je sois sincère et pour le coup, je n’y avais jamais pensé.


Life Goes On And This Fucking World Will Keep On Turning

J'écris en #009966
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t10002-listing-des-comptes-v2#221
Jason J. Rogers
avatar
Date d'inscription : 30/05/2017
Messages : 241
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Where Dirt And Water Collide   Sam 11 Nov 2017 - 22:45

Jason savoura un véritable moment de félicité lorsqu'il put mordre dans sa viande de wapiti grillée. Il sentit le jus couler dans sa barbe et le long de ses doigts. Peu lui importait, il allait régler ça en rentrant au camp en plongeant la tête dans un seau d'eau, et le problème serait réglé. Comme après une bonne cuite, en somme. La viande était vraiment délicieuse, à la fois fondante mais un peu coriace, juteuse et avec un goût prononcé. C'était l'avantage du gibier sauvage, quelque chose de goûteux et de fort. Pour le coup, il n'y aurait pas à se soucier des plombs. Le jeune homme savait les retirer comme un expert, et comme il avait touché à la tête il n'y aurait que peu de viande présentant un risque de mauvaise surprise. D'ailleurs, tout ce qu'il avait prélevé pour cet instant ne provenait pas de cette partie de l'animal. La bouche encore pleine, il sourit en entendant la référence que son frère faisait à ses nuits agitées en bonne compagnie.

« Ouais, bah je t'avoue que rien que le fait de baiser tranquille et de pouvoir ensuite pioncer comme un bienheureux, c'est quand même un putain de luxe.

Il fallait se rendre à l'évidence, ce n'était pas lorsqu'il y avait toute une flopée de rôdeurs dans les parages et qu'il fallait dormir exposé au danger que c'était le meilleur moment pour s'envoyer en l'air. D'un autre côté, s'il avait voyagé avec une femme consentante et non pas seulement avec Merl à l'époque, il aurait peut-être tenté l'expérience. Après tout, qu'était la vie sans un peu de danger pour dynamiser tout ça ? Le blond se perdit dans son repas le temps d'écouter les réactions perplexes de son aîné quant à sa remarque sur sa moustache. Il resta de marbre face à la réflexion sur Magnum. Ce n'était pas vraiment le genre de chose qu'il avait regardé.

- J'en sais rien. C'est juste que c'est un peu un look des années quatre-vingt. Avec la barbe ça ferait moins... weird.

De son point de vue, une bonne moustache était accompagnée d'une barbe. Il ne se serait pas vu avec quelque chose dans le genre de ce qu'arborait son frère. Il avait bien tenté de temps en temps de lui faire remarquer que ce n'était sans doute pas du plus bel effet, mais c'est qu'il y tenait, à cette chose. Qu'à cela ne tienne, si l'apocalypse n'était pas le moment rêvé pour lui faire remarquer qu'il ferait bien mieux de changer de style de pilosité faciale, alors quand est-ce que l'occasion se présenterait ? Dans le fond, c'était sans doute du chipotage, mais lui-même n'était pas un grand admirateur de cette moustache. Et puisque la question des autres membres du camp était abordée, il fallait bien y penser. Nombreux étaient ceux qui avaient fait une réflexion à ce sujet. Un souvenir qui tira une grimace à Jason, alors qu'il avait terminé sa portion de viande et qu'il se léchait les doigts pour en retirer le jus.

- Pas que j'en ai quelque chose à foutre de ce que pensent les autres. Y en a qui se foutent de ta gueule avec ça, et j'ai juste envie de leur péter les dents. Y en a p'têt qu'ont peur aussi. M'enfin, juste de mon point de vue, j'te préférerai avec la barbe et pas juste ta moustache. »

Le seul qui avait le droit de se moquer de son frère d'une quelconque façon, c'était lui. Le blond espérait cependant que Merl allait vraiment considérer la question, après tout avec l'hiver qui arrivait cela lui tiendrait chaud aux joues. Il était certain que la barbe lui irait bien, et ce serait bien moins d'entretien qu'un rasage intégral régulier. Ils en avaient bien eu un aperçu les fois où un début de barbe lui avait poussé. D'ailleurs, il était difficile de savoir de quand datait cette lubie exactement. De trop longtemps, dans le fond. Mais au tout début, quand ils étaient tous deux beaucoup plus jeunes, il n'y avait pas eu tout de suite cette moustache. Même leur père n'arborait rien de semblable. Il avait plutôt été du style barbe et moustache, et pas seulement la seconde. En revanche, en ce qui concernait le chapeau, il y avait clairement une influence paternelle qui était passée par là.


I'll survive, bitch
Courage is being scared to death... and saddling up anyway. If you fall off a horse, you get back up. I am not a quitter. by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Merl T. Rogers
Pornstache
avatar
Date d'inscription : 30/05/2017
Messages : 737
Age IRL : 23
MessageSujet: Re: Where Dirt And Water Collide   Lun 13 Nov 2017 - 16:28

Je n’étais pas vraiment surpris en entendant mon frère me parlait avec joie du fait de s’envoyer en l’air. J’étais même content pour lui. Ce n’était pas un truc qui me manquais, j’avais toujours ce trou dans mon cœur qui me rappelait à quel point mon amour me manquait, je n’avais jamais réussi à le combler et je n’avais jamais songé à la remplacer parce que ce n’était simplement pas possible. Je devais tout de même bien admettre que cette vie dans le groupe ou nous étions avait bien plus d’avantage que de désagrément, même s’il y avait des connards pour faire chier, mais y en avait toujours eu de toute façon. C’était avec plaisir que je mangeais la viande que j’avais sous la main, on allait manger comme des rois c’était certain. Je buvais avec bonheur une gorgé de bière supplémentaire avant d’essuyais ma moustache d’un geste de ma manche.

- Les années quatre-vingt c’est toute ma jeunesse, tu sais très bien à quel point je les porte dans mon cœur.

Dans le font, cette moustache je l’aimais d’amour, j’étais prêt à la défendre bec et ongle, mais je savais aussi qu’il avait raison dans ce qu’il disait, ils étaient bien nombreux les détracteurs de cette pilosité facial et c’était en partie pour ça que j’étais content de la garder. Oui, emmerder le monde, c’était aussi dans les choses que j’aimais faire. On en avait pas vraiment l’impression comme ça, mais bon, si je gardais la moustache c’était aussi parce que je l’aimais bien. J’avais bien remarqué le regard suspicieux de mon frère sur le dessus de ma bouche alors que je parlais. Il m’annonçait même que certain avait des surnoms étranges à mon égard et prenait un malin plaisir à parler de ça derrière mon dos. Il avait l’impression de m’apprendre un truc ? Parce que dans ce cas-là, il se mettait le doigt dans l’œil.

- Oui, ne t’en fais pas, je le connais mon surnom de Pornstache, j’ai pas vraiment besoin de toi pour me le faire remarquer. J’ai toujours pris ça avec humour. C’est vrai qu’on me prend pas au sérieux, mais ce n’était pas comme si j’avais véritablement envie que ce soit le cas.

Est-ce qu’une moustache en moins allait vraiment changer un truc ? Je n’en avais pas la moindre idée et d’une certaine façon, je n’étais pas d’accord avec ça. Cependant, j’avais bien l’impression qu’il avait envie de ne plus me voir avec. J’allais vraiment réfléchir à tout ça. Je savais que j’avais un look un peu typique de la d’où nous venions. On m’avait déjà fait la remarque que j’étais un stéréotype vivant. Je fis un petit sourire à mon frère alors qu’il disait qu’il avait déjà eu envie de me faire justice. Je savais que ça ne servirait à rien à part leur donner raison.

- De quoi ils auraient peur exactement ? Je sais bien qu’on est un peu des baraques, mais y a vachement plus effrayant que nous quand même.

Je ne savais pas trop de quoi, il était en train de me parler pour le coup, mais je savais plus ou moins quel genre de conclusion, il voulait m’entendre prononcer. Je bus une gorgée de bière supplémentaire avant de jouer l’espace d’un instant avec le liquide de la bouteille en verre. Je regardais les flemmes alors que j’étais en train de réfléchir à tout ça. Finalement, ma décision finie par se faire. Je soupirais en disant à Jason d’un air vaincu.

- Mais si y a que ça, je vais arrêter de me raser, mais c’est bien parce que c’est toi qui me le demande, on verra si ça me plait au final et si ce n’est pas trop chiant à entretenir.

J’avais cédé, il allait être content, on allait pouvoir passer à autre chose pendant la soirée. Simplement discuter de truc débile de nos vies dans tout ça. Et puis quand on aura décidé qu’on était là depuis assez longtemps, il ne nous restera plus qu’à plier bagage et rentrer. Je savais bien que ce ne serait pas la dernière escapade en solo, juste lui et moi et j’avais déjà presque hâte de la prochaine étant donné que celle-ci était déjà presque fini. Je lui souriais alors que je finissais ma bière avec plaisir.


Life Goes On And This Fucking World Will Keep On Turning

J'écris en #009966
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t10002-listing-des-comptes-v2#221
Jason J. Rogers
avatar
Date d'inscription : 30/05/2017
Messages : 241
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Where Dirt And Water Collide   Sam 25 Nov 2017 - 18:37

Jason considéra longuement son frère lorsque celui-ci lui demanda en quoi il aurait pu faire peur à certains autres habitants du camp. Pendant ce temps, il était en train de mettre un nouveau morceau de viande à cuire au-dessus du feu. Celle-ci allait prendre en même temps un goût fumé et caractéristique de feu de bois qui avait rendu le morceau précédent succulent, même en l'absence d'assaisonnement. À moins qu'il ne s'agisse que d'un avis purement subjectif lié au fait de manger de la viande fraîche.
Il avait presque envie de donner un coup à Merl, juste pour lui rappeler à qui il était en train de parler. Par le passé, il avait multiplié les bagarres de bar au point que cela avait fortement ressemblé à un sport pour lui. Affronter des adversaires plus imposants que lui ne lui avait jamais fait peur. Au contraire, cela ressemblait fort à un challenge supplémentaire. Alors autant dire que le sous-entendu de son aîné qui visait à lui faire comprendre qu'il y avait plus impressionnant que lui dans le camp, et qu'il ne serait pas forcément apte à s'imposer à tous tombait à plat.

« Bah, il est pas encore né celui qui va me faire peur.

Le blond était totalement disposé à faire sauter les dents de quiconque oserait s'en prendre à Merl, peu lui importait l'allure, la taille ou le rang social de l'individu en question. C'était sans doute une attitude qui pourrait lui coûter cher. Sa place dans le camp, voire sa vie. Mais comme l'avait annoncé son frère plus tôt, c'était eux deux contre le monde, et cette règle serait vraie envers et contre tout, jusqu'à la fin. Il savait que c'était réciproque, même si son aîné l'exprimait d'une façon sans doute plus modérée.
Lorsque son frère lui fit finalement part de sa décision de se laisser pousser la barbe pour voir le résultat, Jason crut qu'il allait tomber à la renverse. Heureusement pour lui, il était déjà assis. Il n'avait pas sérieusement songé que Merl puisse changer d'avis concernant sa moustache, et vouloir suivre ses conseils pour essayer autre chose. Et pourtant, voilà qui était fait.

- Ca c'est une des meilleures décisions de ta vie, bro'. Tu verras, l'essayer c'est l'adopter. »

Avec un air hautement satisfait, il passa ses doigts dans sa propre barbe comme pour illustrer ses propos. Le sourire qui ornait ses lèvres était l'incarnation même de l'accomplissement. En toute sincérité, il était persuadé qu'une pilosité faciale décente allait transformer positivement son frère. Il faudrait un tout petit peu de temps et de patience pour que sa barbe commence à lui manger les joues, mais c'était tout de même un grand moment. Sur cette note victorieuse, le blond salua l'instant en portant symboliquement un toast à cette décision avec sa bouteille de bière. Il gratifia également son aîné d'une bourrade qui aurait sans doute fait broncher un cheval. Mais c'était comme ça, entre eux, impossible de se refaire on ne les changerait pas. Rien n'aurait su être plus simple et plus parfait que cet instant qu'ils partageaient, à se remplir le ventre de bonne viande et de bière tout en regardant le soleil descendre vers l'horizon peu à peu. Ils ne regagnèrent le camp qu'à la nuit tombée, éméchés tous deux mais porteurs d'une belle quantité de viande qui allait leur valoir les honneurs qui leur étaient légitimement dus.


I'll survive, bitch
Courage is being scared to death... and saddling up anyway. If you fall off a horse, you get back up. I am not a quitter. by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Where Dirt And Water Collide   

Revenir en haut Aller en bas
 
Where Dirt And Water Collide
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» Shark in the water
» Personnages tournant souvent dans le monde du Water Boy...
» Je pars... Je ne reviendrais jamais... [Pink Water, Indochine]
» ♪ Baby there's a Shark in the water ♪ [Nat' PV Ethan]|| END||
» In the water, we can fly ♥ [PV: Zachary]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: