The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Dr... Who ? | ft. Sarah -
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 06/04/2017
Messages : 302
Age IRL : 24
MessageSujet: Dr... Who ? | ft. Sarah   Ven 1 Sep 2017 - 11:26
Cette pièce ne lui appartenait pas vraiment. De ce qu’il en avait appris, c’était un certain William qui habitait les lieux. C’était leur médecin, leur ami, il faisait partie du groupe. Et il était mort il y a peu. Assez pour que l’endroit soit encore affecté par sa présence. Lisandro le respectait et parcourait la pièce avec beaucoup de respect. S’il y avait bien quelque chose qu’il prenait au sérieux, c’était l’esprit des morts. C’est pour ça qu’il avait attendu de pouvoir filer sans trop être remarqué pour revenir dans l’infirmerie. On lui avait déjà montré les lieux la veille, mais il y avait à peine mis un pied. Il n’était pas franchement à l’aise. Il n’était pas médecin. Ian lui avait tout appris, mais ce n’était pas lui, le médecin. Selene lui avait dit qu’il pourrait installer ses affaires quand il voudrait, il s’était retenu de lui dire qu’il n’avait rien. Ils étaient venus avec rien. Toutes les fournitures étaient ici, ou dehors. Les choses ne seraient plus jamais comme au lycée. Il se rendait bien compte qu’ils avaient tous été gâtés là-bas. Ici, ce serait différent. Il fallait trouver sa place parmi ces gens. Et les siens lui manquaient.

Il arpentait l’infirmerie en se demandant par quoi Ian commencerait. Finn trouverait ça ridicule, il n’était pas crédible en médecin. Il ne se sentait pas très bien. Il prend le tabouret à côté de la table d’examen de fortune, et s’y laisse choir. Ce n’était pas chez lui. Et venir ici n’était pas son idée à lui. Personne ne l’avait forcé, mais il était parti en laissant du monde derrière lui. Ça le minait. Finn, Ian, Alex… Roza… Cela ne lui plaisait pas de les avoir laissé derrière. De ne même pas avoir essayé de savoir. Alma avait eu raison de ses réticences mais pas de ses regrets. S’il était content d’être ici, en sécurité précaire, il s’inquiétait pour les autres. Il n’avait même pas pu les aider, participer et défendre le lycée. Eli lui avait dit qu’Alex et Finn étaient blessés, salement. Et il ne saurait probablement jamais s’ils avaient survécu ou non. Eli avait une destination en tête, la volonté de retrouver cette fille. Alma aurait suivi son fils jusqu’au bout du monde et Lisandro ? Il avait été tiraillé entre les deux. Il ne voulait pas quitter Eli, ni Alma avec qui il avait noué une amitié profonde. Il avait voulu rester, vraiment. Prêt à rechercher les autres et à envisager de retrouver Eli et Alma, par la suite. Peut-être. Peut-être aussi qu’il n’aurait pas eu le cran de partir seul vers une destination inconnue. Il ignorait si elle l’avait planifié ou non, mais Alma était venue vers lui avec les bons mots, les bons gestes pour le convaincre de les suivre. Et maintenant il était ici.

Lisandro avait filé à l’anglaise juste après le repas du soir, pour se retrouver seul dans cette infirmerie. Il fallait qu’il trouve ses marques, qu’il se fasse à l’idée qu’il était là pour rester et que cette fois-ci, il aurait un rôle plus important que son boulot planqué au lycée. Il regardait autour de lui, se remémorant les paroles du Doc’. Se remémorant ce qu’il savait concernant les grossesses. Il avait encore le temps de s’y préparer, mais Selene enceinte, il allait falloir qu’il gère. Pour elle, pour Eli, et pour tout le reste du groupe. Des femmes enceintes, ils en avaient eu au lycée, il assistait Ian autant qu’il pouvait, mais c’était lui et Emerson qui se chargeaient tout le gros du boulot. Il n’était vraiment là qu’en soutien. Ça allait être monstrueux, il n’y avait qu’Eli pour croire qu’il serait à la hauteur.

« Niñato de mierda »

Ça lui échappe, et c’est à ce moment-là qu’il se rend compte qu’il n’est pas tout seul. Une femme se tient à l’embrasure de la porte. Il se redresse alors pour lui faire face, toujours assis sur son tabouret. Sarah. Un peu gêné, il le montre à peine. Ce n’était pas la première fois qu’il jurait devant une femme, ce ne serait pas la dernière. Ancienne star du cinéma ou non.

« Je ne t’avais pas vu arriver. Je peux faire quelque chose pour toi ? »

Il grimaça, il avait l’impression d’entendre Ian et ses grands airs de médecin compatissant. A peine installé et il se mettait déjà dans le rôle. Le médecin compréhensif, ça ne lui irait probablement pas. Pas assez bon acteur.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Sarah Miller
Messiah
Halloween Queen 2017
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Glock 17 , Colt M4 , Black Trench Knife
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 03/11/2016
Messages : 2010
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Dr... Who ? | ft. Sarah   Dim 3 Sep 2017 - 16:53
A peine une journée avait passé depuis que trois autres destins s'étaient liés au sien, ainsi qu'à celui de tous les autres membres du groupe Messiah. Sarah avait songé à ça toute la journée durant. Deux mois déjà que trois autres personnes du groupe à qui elle tenait beaucoup avaient perdu la vie... Et à choisir, elle préférait que ses pensées soient occupées par les événements actuels, malgré que ceux-ci la poussaient à s'acquitter de certaines tâches afin d'organiser la vie au quotidien au refuge. L'organisation des tours de garde n'était qu'une formalité, alors que la gestion du stock des ressources eut pour le mérite de l'informer de ce dont elle était déjà au courant : Il leur faudrait prévoir des sorties afin de se ravitailler et au plus vite si ils ne voulaient pas tomber à court au plus mauvais moment.

La jeune femme avait consacré une partie de l'après-midi à la préparation d'une expédition dans les jours qui suivraient, le plus tôt serait d'ailleurs le mieux. Elle en avait déjà informé Duncan qui s'était porté volontaire pour l'accompagner et il ne restait qu'à trouver deux ou trois autres personnes qui seraient motivées avant de lancer les derniers préparatifs. Le reste de la journée s'était déroulé paisiblement, l'actrice n'avait eu que peu de contacts avec Eli, qui avait sans doute pas mal de temps à rattraper avec Selene, ainsi qu'avec Alma, et que dire de Lisandro ? Ils n'avaient à peine échangé que des politesses, mais quelque chose chez lui l'intriguait. Au delà du fait qu'il semblait avoir suivi Eli et Alma par défaut, mais difficile de parvenir à mettre un mot sur ce que c'était pour le moment, et puis, s'il n'y avait plus que ça comme mystère...

Après avoir dîné, la blonde était sortie de la salle commune à l'extérieur afin de prendre un peu l'air,  se disant que de la même manière, elle pourrait surveiller les alentours. Alors qu'elle plongeait sa main dans son blouson, elle en sortit un paquet de chewing-gum avant d'en prendre deux qu'elle porta à ses lèvres. Ce n'est pas comme si elle n'en avait pas rapporté des quantités depuis sa dernière expédition  Son attention fut alors attirée par le bâtiment se trouvant juste en face d'elle, l'infirmerie dont la lumière d'une lanterne de fortune émanait à l'intérieur, c'est intriguée qu'elle s'avança alors vers l'entrée, avançant dans le couloir constitué de plusieurs boxes jusqu'au grand bureau à l'autre bout dont la porte était entrouverte.

La jeune femme surprit alors un juron en espagnol, et comprit très vite qu'il s'agissait de Lisandro. Elle se tenait d'ailleurs devant lui, qui était assis sur un tabouret, observant quelques papiers sur le bureau, se rendant compte de sa présence, il lui demanda alors s'il pouvait l'aider, alors que la jeune femme était en train de constituer une bulle avec la gomme qu'elle mâchait depuis quelques minutes, et qui ne tarda pas à éclater alors qu'elle s'apprêtait à lui répondre. " Bonsoir, et non, tout va bien de ce côté, je te remercie... " répondit la blonde, haussant le sourcil à l'attention du chilien qui ne semblait pas avoir perdu de temps pour assumer son rôle de médecin. "  En réalité, je pensais que quelqu'un avait oublié d'éteindre la lanterne. " dit-elle afin de justifier sa présence ici, avant d'observer le bureau.

Celui-ci avait perdu le charme qu'avait réussi à lui donner William quand il s'en occupait encore jadis, malgré la froideur à peine palpable des différents outils et de la table d'opération qui avait accueilli des personnes au moment de leur dernier soupir. Ce n'était plus qu'une pièce vide, et pleine de souvenirs, de soirées où les deux amis discutaient d'un peu de tout, avec le temps, une solide amitié était née entre eux. Et... C'était le passé...

Elle finit par entrer dans le bureau, se saissisasnt d'un petit carnet qui contenait quelques notes sommaires sur certains procédés médicaux avant de le reposer sur la commode, son regard se posant à nouveau sur son vis-à-vis qui tranchait un peu avec le reste des lieux, par rapport à ses souvenirs. " Il doit y avoir un fauteuil un peu plus confortable dans un des box du bâtiment... Si ça t'intéresse.. " autant par sympathie, que pour qu'ils puissent trouver peu à peu leur marques en ces lieux si sinistres. Elle avait pourtant encore un peu de mal à le cerner. Rien ne disait pourtant qu'ils allaient tous deux forcément s'entendre, mais au moins, elle n'aurait pas à se blâmer si c'était le cas.



Sarah Miller
Runaway, like my whole life... Until this day, or the only thing that matter is to get strong or die tryin'.Mikaiah
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 06/04/2017
Messages : 302
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Dr... Who ? | ft. Sarah   Dim 10 Sep 2017 - 23:03
Sarah Miller, sa présence l’avait surpris. C’est difficile d’imaginer ces stars de cinéma en arriver à devoir survivre, comme tout le monde en fait. C’était logique, mais le monde avait tellement été habitué à voir ces personnalités hors d’atteinte que tout le monde avait oublié à quel point ils étaient comme tout le monde, humains. Il serait curieux de connaitre son parcours, de comprendre comment elle en était arrivée là, à s’occuper du ravitaillement du groupe, loin du confort du statut de célébrité. Il savait que Trey, au lycée était une star dans son domaine également, mais l’ancien rappeur n’avait pas ses faveurs. La belle Sarah Miller, par contre, il ne pouvait pas nier l’avoir trouvé fort à son goût à l’écran. De l’avoir en face de lui, aujourd’hui, l’effet n’était plus le même. Elle était réellement là, humaine, avec son passé, son présent et un futur incertain. Tout comme lui. Et elle n’avait plus rien d’une starlette à la noix, du contraire. Il y avait un cerveau sous cette jolie tête blonde, et il serait ravi de mieux la connaitre, sans intérêt sex.. personnel.

« Ouais, désolé, j’cherchais juste à mieux connaitre les lieux. C’est plus facile à faire quand il n’y a pas quelques paires d’yeux pour surveiller tous tes faits et gestes… »

Il montrait un peu son embarras, avec un peu de dérision. C’était normal cette méfiance et cette surveillance. Si à la prison, ils avaient tous déjà entendu parler d’Eli, que s’ils savaient plus où moins qui il était, que par analogie ils étaient plus enclin à faire confiance à Alma de par son lien du sang avec le mexicain, Lisandro était une inconnue à l’équation. Ils étaient méfiants, ce qui était on ne peut plus normal. D’autant plus quand l’inconnu en question n’était pas encore serein à l’idée de venir ici et de laisser les siens. Il savait que ça se voyait. Pour le coup, Lisandro était du genre à laisser ses émotions transparaitre sur son visage, il était préoccupé, ailleurs. Et probablement que tout le groupe s’en rendait compte. Il suffisait de voir le regard scrutateur de la blonde. Elle se construisait une image de lui, et cherchait à mieux le cerner. Et … Lisandro n’était pas encore pleinement en paix avec cette arrivée, ce nouveau départ. Il pouvait encore mieux comprendre la distance qu’elle gardait entre eux deux pour le moment. Sa proposition pour s’assoir allégea un peu la tension dans ses épaules.

« Ce serait une bonne idée, je te suis… »

Il laissa la blonde le guider, il était encore assez préoccupé par ses anciens amis, le reste de sa famille laissé derrière. Pourquoi ? Pour les doux mots d’Alma, pour son regard, ses gestes. Elle avait su le convaincre, sans rien lui demander directement. Si c’était une bonne chose qu’ils soient ici tous les trois, qu’en était-il pour tous les autres. Etaient-ils, eux aussi, en sécurité ? Il prit place sur un des fauteuils effectivement plus confortable que le tabouret du bureau, profitant du confort, avant de se reconcentrer sur la blonde.

« Santa Madre… » Il prit le temps avant de parler, sur un ton très respectueux. « Je … Mh… Votre ancien médecin, William, il habite encore ces murs … »

Le rapport du chilien face à la Mort était teinté de beaucoup de respect et d’admiration. Il ne se trompait pas en affirmant ce genre de chose. L’empreinte de cet homme était encore partout ici. Lisandro savait qu’il pourrait se débrouiller, Ian a fait en sorte de lui apprendre et de continuer l’apprentissage qu’il avait commencé jadis. Cela étant, il ne pouvait s’empêcher de se sentir écrasé par cette présence, comme s’il n’y avait pas sa place. Peut-être suffirait-il qu’il accepte de s’ouvrir à ce nouveau clan, cette nouvelle famille. Le temps aidera. Mais Lisandro semblait sentir la présence de quelqu’un d’autre comme s’il la redoutait. Il aurait sa place ici, un jour. Il avait surtout intérêt à ne pas merder. Ses interrogations, ses doutes, ses regrets se lisaient sur son visage, et le silence qu’il laissait planer était significatif. Il sortit ce qu’il lui restait de cigarette, en comptant trois. Il ne met pas longtemps avant de regarder la blonde de lui en proposer une, un sourire désabusé aux lèvres pour détourner l'attention.

« Il parait que c'est pas bon pour la santé. T'en veux ? »
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Sarah Miller
Messiah
Halloween Queen 2017
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Glock 17 , Colt M4 , Black Trench Knife
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 03/11/2016
Messages : 2010
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Dr... Who ? | ft. Sarah   Sam 16 Sep 2017 - 23:24
Depuis tout ce qui s'était passé, les petits plaisirs résidaient dans les choses simples. Et ils s'avéraient encore plus savoureux quand la vie autour de nous gardait une certaine constance. Si elle mâchait doucement la gomme se trouvant dans sa bouche sans vraiment s'en rendre compte tant c'était devenu habituel, elle ne pouvait nier le goût amer que lui laissaient les derniers événements. Et pourtant, elle était toujours là, luttant pour sa survie jour après jour, en constante recherche de ce qui pourrait améliorer son quotidien, comme une inlassable poursuite du bonheur, ou de ce qui pourrait s'en rapprocher. Comment s'y prenaient les autres personnes qui comme elle, s'efforçaient de vivre dans ce nouveau monde ? Chaque rencontre réservait son lot de surprises.  Lisandro se trouvait désormais devant-elle. Les traits un peu tirés et fatigués, sans doute autant par toutes les épreuves qu'il avait vécu. Sa présence ne lui semblait pas hostile, et aussi curieuse qu'elle était -bien qu'émettant quelques réserves que son bon sens lui imposait- elle se réjouissait déjà de penser à toutes les occasions qu'elle aurait de découvrir un peu plus les trois personnes qui venaient de lier son destin au sien.

Le futur médecin attitré de leur groupe semblait un embarrassé, pas que par sa présence, mais plutôt par le contexte général dans lequel il se retrouvait désormais. Bien que silencieuse, elle ne pouvait que reconnaître qu'il marquait un point en lui expliquant que c'était plus simple de visiter les lieux sans se sentir épié... Et au moins, lui n'avait pas eu l'honneur d'avoir été quasi menotté en permanence pendant une semaine entière ! Sarah lui proposa de récupérer un fauteuil un peu plus confortable qui traînait dans le bâtiment, si il souhait agrémenter ces lieux qui ne tarderaient sans doute pas à s'imprégner de son empreinte.

Alors que la jeune femme s'était saisie de la lanterne, elle accompagna ensuite le chilien à l'opposée du bâtiment, dans un des box où ils s'étaient efforcés de stocker quelques objets, dont un canapé à trois places dans lequel ils ne tardèrent pas à s'asseoir tous les deux. La blonde observant avec amusement son vis-à-vis qui retrouvait tout à coup un peu de confort, et qui heureusement pour lui ne coûtait rien.

Si son accent avait ce petit quelque chose d'étranger qui ne faisaient qu'ajouter du crédit à son arrivée toute récente, le ton avec lequel il s'exprimait désormais, très respectueux, avait suffi pour la troubler quelque peu, non loin de se démonter, et prête à réagir, elle se ravisa néanmoins, observant les lieux avant de planter son regard émeraude dans ses yeux sombres.  " Je ... Il a beaucoup fait pour nous tous ... " confia-t-elle, à demi-mot. C'était encore un sujet très difficile à aborder pour elle, Lisandro avait sans doute du ressentir à quel point la perte de ces trois personnes les avait tous fragilisés... Sa position n'était pas enviable non plus, son visage et son air songeur ne mentaient pas, pour rien au monde, elle ne souhaiterait être à sa place, mais en vérité, elle n'était pas sûre que sa position soit beaucoup plus enviable...  " J'espère que là où il est... "

Elle ne pouvait toutefois pas finir sa phrase. Lui sortit de sa poche un paquet de cigarettes froissé, en portant une à ses lèvres, dans un geste machinal qu'elle n'avait que trop fait par le passé, avant de lui en proposer une. Sarah resta toutefois interdite face à la cigarette qui dépassait du paquet, elle qui avait arrêté il y a environ 4 mois, après de nombreuses années de tabagisme, par respect pour Duncan, son compagnon qui lui rabâchait -à son ennui récurrent- qu'il y avait assez de choses qui menaçait leur vie pour qu'elle continue de se la flinguer... Pourtant, Lisandro n'avait pas l'air du diable, et c'est sans se faire prier qu'après avoir enlevé le chewing-gum se trouvant dans sa bouche qu'elle se saisit de la cigarette  " Volontiers ... Il paraît aussi qu'arrêter ne rend pas immortel de toute façon... " la portant à ses lèvres avant que son interlocuteur ne lui tende la flamme de son briquet.

La première taff qu'elle tira fut comme une sensation agréable, bien qu'oubliée depuis longtemps. Elle expira doucement la fumée, la regardant distraitement flotter peu à peu dans la pièce. " C'est fou comme nos vieilles manies ont la dent dure n'est-ce pas ? " confia la blonde en laissant échapper un petit rire ironique, c'était assez exceptionnel pour l'amuser l'espace d'un instant et l'éloigner de ses préoccupations habituelles.  " J'imagine que cette prison n'était pas dans tes plans, mais ce n'est pas si mal, tu sais... " elle s'était calée plus confortablement dans le fauteuil, tapotant d'un léger coup d'index sur la cigarette qu'elle tenait afin d'en faire tomber les cendres, ses yeux ne quittant pas ceux de son interlocuteur  " D'où venais-tu... Avant tout ça... Lisandro ? " bien que réaliste quant à son quotidien et au sort du monde, elle donnerait n'importe quoi pour être ailleurs, dans un endroit à l'abri du besoin, et où la crainte du lendemain ne serait pas aussi déterminante dans leur vie. La moindre chose qui lui permettrait de ne plus être ici, même si ce n'était qu'une conversation fortuite, elle n'en demandait pas tant. Juste prouver qu'elle avait encore assez d'espoir pour continuer à vivre, peu importe comment.




Sarah Miller
Runaway, like my whole life... Until this day, or the only thing that matter is to get strong or die tryin'.Mikaiah
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 06/04/2017
Messages : 302
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Dr... Who ? | ft. Sarah   Mar 19 Sep 2017 - 21:41
Le confort d’un bon siège. Ça, il devait avouer qu’ils étaient bien logés. Le canapé était bien plus confortable que le tabouret en bois de l’ancienne salle de garde. Et s’il avait été soulagé de pouvoir découvrir le bâtiment de l’infirmerie seul, il n’était pas mécontent non plus de la compagnie qui s’offrait à lui. La jeune femme à ses côtés possédait un petit air mutin qui lui plaisait bien. Un peu froide, mais il sentait qu’il pourrait bien s’entendre avec elle. Qu’avec d’autres membres du groupe, il était encore trop tôt pour le savoir, bien qu’en la personne d’Andrea, il émettait quelques doutes sur leur entente. La jeune femme tenait ses distances plus que de raison, mais il semblait ne pas être le seul à souffrir de cette attitude. Il avait observé, tout comme eux l’avaient observé. Il faudrait du temps pour que chacun s’apprivoise. Il lui faudrait du temps pour faire le deuil de ceux qu’il avait laissé derrière en venant ici.

Je ... Il a beaucoup fait pour nous tous ... Et la présence de William se fit encore plus écrasante. Il comprenait bien sûr, tout comme elle devait se douter qu’il était mal à l’aise de se retrouver dans cette position. Ils venaient à peine de faire le deuil de leurs amis et ils avaient à trois, comme pour remplacer les êtres chers qu’ils avaient perdu. Et Lisandro croyait peu en ses capacités de médecin. Il ne faisait qu’assister Ian. Il apprenait, bien sûr, mais les décisions, les responsabilités, c’était Ian qui les portait, et Emerson. Le chilien n’était qu’assistant. Et à présent, il devait se faire médecin et professeur ? C’était une promotion dont il se serait bien passé pour le moment. Mais choisir ce qu’il voulait faire de sa vie n’était plus un luxe. Il s’adapterait. Quand elle exprima le fait qu’elle espérait qu’il était en paix, là où il était, le chilien hocha solennellement la tête, respectueux.

Elle accepta la cigarette qu’il lui proposa, avec également un trait d’humour qui fait sourire l’homme à côté d’elle. Il allume leur cigarette, profite d’une bonne bouffée de nicotine lui remplir les poumons.

« Non, c’est vrai. Passer du lycée à la case prison, c’est … déstabilisant. Mais qui a le luxe de choisir aujourd’hui ? »

Elle essayait de lui faire voir le positif. Il voulait bien la croire, cet endroit était mieux que ce qu’il n’aurait pu espérer. C’était froid et austère, mais bien organisé, ils s’étaient bien approprié les lieux. C’était à lui à présent d’y faire sa place et d’avancer, tout en laissant derrière ce qu’il avait abandonné. Il lui faudrait du temps. C’était certain. Mais s’ils avaient tous été sur les réserves en les voyant débarquer tous les trois, Lisandro voyait qu’ils n’étaient pas de mauvaises personnes. Il n’y avait qu’à voir Sarah, qui prenait la peine de s’assoir avec lui et de le connaitre.

« Avant tout ça ? … » Il soupire, prend le temps. « Je suis originaire du Chili, je suis venu vivre à Seattle parce qu’on m’a convaincu qu’il valait mieux que je termine mon cursus de médecine aux Etats-Unis. J’ai tenté, mais la vie était chère, les études étaient chères, et j’ai dû arrêter. Puis je suis devenu croque-mort. » Il jeta un coup d’œil à Sarah sans savoir si Selene leur avait dit qu’il n’était pas réellement médecin, il avait eu plus d’affinités avec les morts que les vivants dans son autre vie. « Mais j’assistais l’un des médecins du lycée, avant … Du coup, Eli a eu la merveilleuse idée de me présenter comme un médecin sans me prévenir. »

Il soupire, tire à nouveau sur sa cigarette soufflant la fumée doucement, le regard un peu dans le vague. Il aurait tellement de choses à dire sur sa vie d’avant, mais qu’est-ce qui était important aujourd’hui ? Tout ce qu’il espérait, c’était que sa famille n’ait pas eu à vivre ce qu’il vivait aujourd’hui. Pourvu qu’ils soient morts . C’était ce qu’il pensait. Mieux valait les croire morts que d’imaginer les siens en train de lutter pour leur survie.

« Et la grande Sarah Miller, je ne te ferais pas l’affront de te demander ce que tu faisais, avant … Mais comment en es-tu arrivée ici ? »

Il se le demandait parce qu’il imaginait qu’elle avait les moyens de s’assurer une place dans le plan de sauvetage des personnes importantes. Mais peut-être que ce plan n’existait pas. Tout le monde aurait-il été logé à la même enseigne ? Il en doutait un peu. Juste… un peu.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Sarah Miller
Messiah
Halloween Queen 2017
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Glock 17 , Colt M4 , Black Trench Knife
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 03/11/2016
Messages : 2010
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Dr... Who ? | ft. Sarah   Mar 10 Oct 2017 - 17:11
Qui avait le luxe de choisir aujourd'hui ? Sarah ne pouvait qu'hocher la tête aux propos de son interlocuteur. S'efforcer de voir le positif ne devait pas les empêcher de rester réaliste. Déstabilisé, il l'était assurément, son attitude générale, bien qu'il semblait d'ordinaire être un homme d'une certaine assurance ne mentait pas. Néanmoins, la jeune femme était ravie que d'autres personnes les aient rejoints. Si ils étaient sûrs qu'ils ne seraient certainement pas toujours d'accord, mus par un but mutuel, ils pourraient envisager l'avenir bien plus sereinement.

La jeune femme tira une première taff sur sa cigarette, appréciant cette sensation qu'elle n'avait plus ressentie depuis longtemps, bien que regrettant amèrement -par la même occasion- d'y avoir goûté à nouveau. Parce qu'elle ne disposait pas vraiment des ressources qui lui permettraient de satisfaire ses prochains besoins de nicotine, mais peu importe ? Chaque petit plaisir se devait d'être apprécié le plus possible, et dans ce cas-ci, jusqu'à la dernière cendre. Cendres qu'elle laissait tomber au sol d'un léger coup d'index sur le filtre, alors qu'elle s'autorisait une première question à son interlocuteur, afin de mieux le connaître.

Il était donc originaire du Chili, autant son accent si particulier, que ses propos la projetaient déjà à des kilomètres de ce refuge. La blonde n'avait d'ailleurs jamais eu l'occasion de visiter ce pays, et si cela avait fait partie de ces projets... Le monde avait bien fini par la rattraper et y couper court... Lisandro avait arrêté ses études et exercé la profession de croque-mort. Sarah fut surprise par ses propos, mais ne le montra qu'avec un léger sourcil haussé. " Alors que tu es plutôt habitué à ce que tes patients ne soient déjà plus en vie... " continua la jeune femme malgré le soupir du chilien qui devait désormais assimiler un rôle qui n'était pas forcément le sien... Choix qui était d'ailleurs autant un luxe que l'endroit où on se trouvait dans ce monde, si on ne s'en donnait pas les moyens, et même parfois, cela ne suffisait pas... " Je suis sûre que tu feras de ton mieux. " conclut la jeune femme en lui adressant un sourire avant de tirer une autre taff sur sa cigarette.

Le silence était peu à peu tombé alors que les deux interlocuteurs semblaient un peu songeurs, sans doute du passé, et de tout ce qu'ils avaient été obligé de laisser derrière eux. Quand son vis-à-vis reprit la parole, énoncant d'ailleurs le nom de famille de l'actrice, celle-ci fut amusée, passant une main pour écarter quelques mèches de ses cheveux en écoutant sa question. " Hé bien... Je vivais à Los Angeles avant tout ça... Quand les premiers signes de... Cette apocalypse sont apparus, j'étais très inquiète pour mes parents qui vivaient à Twin Falls alors je suis partie les voir... Mais... " rien que de penser aux deux auteurs de ses jours et comment leurs retrouvailles avaient tournées lui évoqua de tristes images, qu'elle chassa en secouant négativement la tête. " Mais, ils ont eu un peu moins de chance que moi... " inutile de donner plus de détails à ce propos, et puis, elle n'en avait pas envie. " Je suis ensuite partie vers Seattle, et j'ai finalement survécu aux alentours, avant que les circonstances m'amènent à rencontrer Selene et son groupe... "

C'était il y a presque un an, et tant de choses s'étaient passées depuis... " Je ne serais certainement plus là pour t'expliquer tout ça si je n'avais pas croisé leur route... Même si au début ça n'a pas été facile, j'ai rejoint leur groupe et j'ai fait de mon mieux jusqu'à présent... " la blonde lui adressa un bref sourire. " Beaucoup de choses se sont passées depuis, nous avons tous un parcours différent mais... On n'a plus vraiment l'opportunité de montrer exigeant alors... Survivre ensemble, c'est plutôt un bon objectif... " elle poussa alors un soupir, pensant à quel point la route avait été compliquée jusque là. " Tu ne penses pas ? " sans doute devait-t-il penser la même chose ? " Vous venez de Seattle aussi c'est ça ? La route n'a pas du être facile... Vous avez eu de la chance en tout cas. " elle se souvenait sans regrets à quel point son séjour dans cette ville n'avait pas été de tout repos. " Je pense qu'avec vous tous, on pourra planifier d'autres expéditions aux alentours, est-ce que je pourrais compter sur toi à ce sujet ? " toutefois, rien ne pressait. " Enfin, quand vous aurez pris vos marques bien entendu ! " tirant une autre taff sur sa cigarette. " J'aurais été ravie de prescrire un peu de repos et un certificat à tous les autres, ainsi qu'à moi mais bon... Peut-être plus tard ? " elle l'espérait un jour, qu'ils n'aient plus à craindre la famine, la peur, le froid ou les rôdeurs. Mais bon, ils feraient tout pour, c'était ça le plus important.



Sarah Miller
Runaway, like my whole life... Until this day, or the only thing that matter is to get strong or die tryin'.Mikaiah
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 06/04/2017
Messages : 302
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Dr... Who ? | ft. Sarah   Sam 14 Oct 2017 - 18:38
Tirer sur une cigarette, les occasions étaient plutôt rares ces derniers temps. Ce n’était pas une denrée facile à trouver. Sans doute seraient-ils tous condamnés un jour à devoir arrêter et se sevrer. Si ce n’était pas malheureux. Enfin, ils arrêteraient un autre jour, pour le moment, le chilien n’était pas trop en reste. Et fumer une cigarette en charmante compagnie valait bien plus que de la fumer seul. Sarah l’écouta avec attention, curieuse sans doute. Au moins savait-elle à présent d’où venait cet accent latin. Il lut la surprise dans son regard quand il annonça son véritable métier. Ainsi Selene ne leur avait pas dit ? Encore une chose qui le mettait mal à l’aise, il ne voulait pas cacher qui il était réellement avant ce semblant de fin du monde. Il ne voulait surtout pas nourrir de faux espoirs, de fausses attentes. Lisandro n’était pas médecin, il n’en était qu’une ombre, perfectionnée par Ian qui avait eu la bonne idée de l’utiliser comme assistant. Alors tu es plutôt habitué à ce que tes patients ne soient déjà plus en vie... Il eut un léger rire.

« Oui, on peut dire ça. J’aidais principalement les familles à pouvoir leur dire au-revoir… »

C’était ainsi qu’il voyait les choses. La mort le fascinait, très certainement. Mais il savait respecter le deuil de chacun, il savait ce que cela représentait pour ceux qui restaient. Tous ses clients n’étaient pas que morts de vieillesses où de maladies communes. Il avait quand même eu, le temps de sa carrière, quelques morts particulières. Victime de meurtre, par exemple. L’entreprise devenait alors plus ardue pour les rendre présentables. Lisandro avait toujours essayé de leur permettre de pouvoir les voir, une dernière fois. Et la tâche n’était franchement pas facile parfois. Voire, impossible. Quant à savoir s’il serait à la hauteur de son nouveau poste, il l’espérait. Il ne répondit pas à Sarah à ce sujet, il espérait juste que quelqu’un là-haut l’entendrait. Puis ce fut à son tour de lui conter ses péripéties. Elle avait voulu rejoindre les siens, il comprenait. Il comprenait aussi la suite tragique des événements. Et sans ce groupe, elle n’aurait pas survécu tout ce temps. Il l’écouta très attentivement, regardant sa cigarette se consumer doucement.

« Survivre ensemble me parait bien plus censé que de tenter sa chance seul… »

Il tira sur sa cigarette, pour ne pas trop en gâcher non plus. Quant à la route qu’ils avaient faite pour venir jusqu’ici. Elle n’avait pas été facile non, ils avaient perdu des êtres chers. La disparition de Roza et de Mark les avait tous profondément affecté.

« La route était longue, on était aussi plus nombreux que ça à se diriger vers vous. Nous avons perdus deux compagnons très chers avant d’arriver. C’est aussi peut-être pour ça aussi que je ne me sens pas encore chez moi avec vous. D’autres sont restés derrière, certains sont morts. »

Puis il la regarda avec un pauvre sourire.

« J’approuverai bien, mais je ne crois pas que Selene ait prévu de se reposer. Tu peux compter sur moi pour des expéditions, je ferai au mieux. On fera tous au mieux. Eli et Alma sont compétents. Probablement plus Alma que nous deux, elle ne vivait pas au lycée avant que je ne la trouve, et sans elle, j’serai probablement pas ici à partager une cigarette avec toi. »
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Dr... Who ? | ft. Sarah   
Revenir en haut Aller en bas  
- Dr... Who ? | ft. Sarah -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Elections US: Sarah Palin plus populaire que McCain
» Sarah Wild
» Sarah Eilanö
» Sarah Peverell
» Le GOP a depense 150.000$ pour habiller Sarah Palin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: