Partagez | 
 

 Une cuillère de malice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Auteur
Message
Ludwig Gulbrandsen
avatar
Date d'inscription : 16/12/2016
Messages : 496
Age IRL : 21
MessageSujet: Une cuillère de malice   Mer 30 Aoû 2017 - 20:44

Une cuillère de malice




With Ashley Grant



Les tensions, à défaut d'être terminées, avaient eu le temps de s'apaiser. Après une journée et une nuit, Ludwig eut bien le temps de remettre les choses au clair dans sa tête. Il n'en voulait pas à Connor. Pas tellement. Pour être tout à fait sincère avec lui-même, ce qu'il ressentait pour lui, c'était surtout une certaine peine. Chacun souffrait, ici. À des degrés différents selon l'époque, selon la condition physique et mental, selon beaucoup de choses. Et le sportif était visiblement dans une très mauvaise passe. Il avait besoin qu'on le soutienne et non qu'on le blâme pour son comportement. Il le disait lui-même : il se sentait abandonné, seul. Il fallait que ses proches fassent tout pour qu'il efface ses pensées néfastes.

En cette nouvelle journée, le soleil brillait fort. Le libraire avait été contraint de rester à l'intérieur, ordre de Caroline. Il n'avait certes pas été trop brusqué par Connor, mais assez pour craindre les rayons du soleil. Une insolation en plus d'un choc au visage n'était pas recommandé.
Alors il restait à l'intérieur. D'abord seul, il avait entreprit de fabriquer des déodorants et autres produits d'hygiène de manière artisanale. Avec du bicarbonate, on pouvait tout faire. Et il espérait que cela servirait à l'ensemble du groupe.

Il fut ensuite rejoint par une petite tête curieuse.
Hope de son petit nom, avec qui le Norvégien s'entendait à merveille. Elle était intéressée et intéressante, joueuse, pas trop bruyante et relativement calme, tout ce qui suffisait à Ludwig pour apprécier un enfant. Laissant dans un coin tout son joyeux bordel, il préféra la présence de la petite plutôt que de son bicarbonate.
Il s'était mis en tête de lui apprendre à jouer aux échecs, avant de se faire la réflexion que c'était peut-être un peu difficile pour elle. Il se tourna vers le jeu de dames.

- Tu vois ? Tu te débrouilles très bien !

Elle récupéra la pièce qu'elle était parvenue à subtiliser au libraire, ravie.

- C'est quoi que tu as, à l'oeil ?

La main de Ludwig toucha machinalement les points de suture qui refermait sa plaie à l'arcade.

- Des fils. Pour éviter de saigner.
- Pourquoi tu saignais ?

Un petit rire lui échappa. Ses yeux glissèrent sur le visage de poupon de la fille d'Ashley pour venir chercher une réponse sur le sol.

- Ah ! Et bien … Je me suis fait mal … Je me suis pris une porte. Ça arrive à tout le monde, pas vrai ?

Au tour de Hope de rire. Apparemment, elle trouvait la situation très, très amusante.

- Ne te moque pas ! Surenchérit le libraire, l'air faussement sévère sur le visage.
- Faut changer de lunettes !

Ils rirent tous les deux, et Ludwig se retrouva enfant à son tour.

- Dis-donc, je te permets pas ! Un peu de respect, je suis le plus âgé !
- Un vieux !
- Hey !

Brusquement, il essaya de lui attraper le pied. Dans une exclamation, Hope l'évita et recula sur ses fesses, les joues roses.

- Le vieux il va te pendre par les orteils !
- Attention à pas te prendre une porte !

Décidemment, elle avait une répartie étonnante, qui ne manquait pas, à chaque fois, d'arracher de grands éclats de rire au grand rouquin.

- Tu m'attraperas pas !

Elle se retrouva sur ses deux jambes en moins de temps qu'il n'en fallait pour le dire. Le temps que lui se lève à son tour, elle était déjà debout sur le canapé, mains sur les hanches, à le provoquer du regard.


"Then they summoned me over to join in with them
To the dance of the dead
In to the circle of fire I followed them
In to the middle I was led"

Revenir en haut Aller en bas
Ashley Grant
Leader | Issaquah Ranch
Modératrice
avatar
Date d'inscription : 08/11/2016
Messages : 2336
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Une cuillère de malice   Jeu 31 Aoû 2017 - 22:21

Parfois, une sieste au calme, ça faisait un bien fou. Surtout quand on dormait mal, quand une petite blonde passait son temps à poser des questions, à demander des histoires, à s’ennuyer et donc à ennuyer sa mère, ou quand certains décidaient de faire du tapage nocturne. C’était un de ces jours, où Ash’ s’autorisait une petite sieste dans sa chambre, sachant Hope en sécurité. Après un repos d’une bonne heure, la brunette décida de finalement se lever, tentant de lisser son t-shirt mais sans grand succès, pas vraiment mieux du côté de ses cheveux donc un chignon rapide ferait l’affaire. Puis elle quitta sa chambre, décidée à aller voir si Shawna n’avait pas besoin d’aide avec le linge ou la cuisine, sinon elle irait voir si personne n’avait mis le bordel dans la réserve.

Mais la jeune mère ne rata pas le bordel notoire dans le salon. Et elle reconnaissait parfaitement cette voix, cette répartie. Appuyée à l’angle du mur, Ash’ observant Hope qui jouait avec Ludwig. Ce type était plutôt du genre discret, sauf la veille apparemment car peu de personnes avaient loupé l’éclat de voix, le léger échauffement. Un petit sourire collé au visage, la brune profita du spectacle. Sa fille s’amusait, purement et simplement. Cela arrivait de plus en plus, il y avait désormais pas mal de monde au ranch, suffisamment pour occuper la blondinette des journées entières, beaucoup d’esprits à agacer avec ses histoires. Il y avait même des enfants. C’était presque comme si tout était redevenu normal, presque.


« Hope, qu’est-ce qu’on a dit à propos de grimper sur le canapé ? » intervint finalement la brune avant de poser son regard sur Ludwig. « C’est un coup à avoir la même tête que Ludwig après. » Un petit sourire espiègle mais un regard ferme envers sa fille qui comprit de suite qu’il valait mieux descendre du canapé. « Ludwig m’a appris à jouer aux dames ! Je suis super forte même ! Tu m’apprendras d’autres jeux ? » Son regard noisette plein d’espoir resta fixé un instant sur le rouquin avant que sa capacité d’attention n’arrive à son maximum. « Maman je peux aller rejoindre Isha pour promener Alsea ? » Ashley hocha la tête avec un sourire, laissant filer la blondinette.

D’un signe de la tête, la jeune mère désigna alors l’arcade recousue du rouquin.
« Alors cette porte ? » Elle avait ce petit air moqueur collé au visage, mais uniquement parce que leur petit esclandre de la veille l’avait coupée dans sa nuit, et qu’en ce moment, son sommeil était sacré.


Never Say Never
We're falling apart and coming together again and again, We're growing apart but we pull it together, pull it together, together again • Don't let me go.
Revenir en haut Aller en bas
Ludwig Gulbrandsen
avatar
Date d'inscription : 16/12/2016
Messages : 496
Age IRL : 21
MessageSujet: Re: Une cuillère de malice   Ven 1 Sep 2017 - 11:07

L'arrivée d'Ashley coupa Ludwig dans son élan de gaïeté. Il s'immobilisa, à quatres pattes sur le sol, avant de lentement s'asseoir sur ses fesses. La remarque de la jeune femme lui arracha un sourire un peu crispé. Sa voix s'était bloquée dans sa gorge, et sur son visage, son masque de timidité avait repris sa place.
Les deux personnes n'avaient pas encore eu l'occasion de s'échanger plus de trois phrases. Alors, le fait qu'elle le surprenne ainsi dans cette position selon lui compromettante le plongeait dans l'embarras. Il avait honte d'être vu en train de s'amuser de la sorte, craignant stupidement pour son image.

Ce fut malgré cela un grand sourire enthousiaste qu'il adressa à Hope lorsqu'elle s'adressa à lui. Mais pas un mot. C'était idiot, il le savait. Mais l'arrivée imprévue de la jeune mère le plongea dans le mutisme.

Hope s'échappa telle une tornade, abandonnant Ludwig entre les mains de sa mère et emportant avec elle l'atmosphère joyeuse qui planait autour d'eux.
Pinçant les lèvres et regardant une seconde dans le vide, il finit par se mettre à genoux afin de ranger le désordre causé par leur petit jeu. Il se disait que, peut-être, Ashley allait suivre sa fille au-dehors.

- Alors cette porte ?

Son regard s'éleva une seconde vers la bouille juvénile de l'américaine. Était-ce lui qui se faisait des films, ou une intonation légèrement mesquine se lisait dans le timbre de sa voix ?
Cette simple question suffit à la troubler, assez pour qu'il s'embrouiller dans ses pensées.

- Quelle porte ? Bafouilla-t-il, conscient de l'air crétin qu'il devait avoir.

Il serra le plateau de jeu de dames contre lui comme s'il s'agissait d'un bouclier.

- Oh, euh … oui, cette porte-là …

Un rire lui échappa. Il retourna à son rangement en se maudissant intérieurement.

- Ca va … merci. Et toi ?

Pourtant, il avait l'impression qu'elle se moquait pas de savoir si ça allait.

- Elle était bruyante … la porte … Pas vrai ?

Il osa un petit sourire en coin, conscient d'avoir réveillé une bonne partie du ranch ce matin.


"Then they summoned me over to join in with them
To the dance of the dead
In to the circle of fire I followed them
In to the middle I was led"

Revenir en haut Aller en bas
Ashley Grant
Leader | Issaquah Ranch
Modératrice
avatar
Date d'inscription : 08/11/2016
Messages : 2336
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Une cuillère de malice   Sam 2 Sep 2017 - 18:35

Okay, certaines personnes étaient moins à l’aise que d’autres en la présence d’inconnus ou quasi inconnus. Mais Ludwig lui paraissait battre des records. Ash’ aurait compris qu’il se montre aussi renfermé s’ils avaient été à l’extérieur ou si l’instant d’avant il n’était pas en train de jouer à chat avec Hope. Mais là c’en était presque triste de le voir ainsi se murer d’un coup même si la scène avait quelque chose de comique. La brunette le trouvait plutôt sympathique pour le peu de fois où elle avait pu lui parler et surtout Hope adorait passer du temps avec lui. Décidée à briser la glace en espérant que les choses se passent pour le mieux entre eux comme ils étaient condamnés à vivre ensemble dans un ranch autrefois destiné aux vacanciers, Ashley se hasarda à une petite plaisanterie par rapport à l’altercation de la veille.

Et voilà qu’il bafouillait, Ash’ était à deux doigts de s’excuser pour partir, peut-être que sa présence lui était vraiment insupportable ou compliquée pour qu’il perde ses moyens comme ça. S’apprêtant à corriger le tir, à préciser que c’était une plaisanterie, la brune eut finalement le plaisir de voir qu’il avait compris à quoi elle faisait référence.
« Hum … Oui, ça va. C’était plutôt inquiétant comme remue-ménage au milieu de la nuit. » Haussant les épaules, la jeune mère voulut tout de même l’assurer que ça allait, au final vu sa tête ça tombait sous le sens que c’était lui le plus à plaindre dans l’histoire.

« Ouais, c’était un peu bruyant comme porte, faudrait sans doute huiler les gonds. » Avait-elle conscience que cette plaisanterie pouvait être de trop ? Non, car elle n’avait entendu que des rumeurs en plus du bordel qu’ils avaient fait en pleine nuit. Melvin lui avait vaguement raconté ce qu’il s’était passé mais sans entrer dans les détails car il n’était pas du genre à colporter des rumeurs, c’était plus une information pour la rassurer sur l’état du groupe au final.

« Tu es sûr que tout va bien ? Je veux dire … Y’a pas de lézard entre vous ? » Parce que s’il y en avait et que cela nuisait à l’équilibre du groupe, la brunette n’attendrait pas Carmen pour tenter de tuer ce problème dans l’œuf. Le calme et l’équilibre étaient essentiels au fonctionnement du groupe, il fallait qu’ils soient tous capables de cohabiter, de travailler ensemble pour leur survie à tous. Si certains commençaient à se coller des pains dans la tête en pleine nuit, ça pouvait vite partir en cacahuète vu le caractère des uns et des autres, vu la tension générale que pouvait représenter ce nouveau monde. « Hope ne t’embête pas trop ? » demanda-t-elle finalement pour changer un instant de sujet et essayer de détendre l’atmosphère, sans doute le meilleur moyen de réussir à l’amadouer.


Never Say Never
We're falling apart and coming together again and again, We're growing apart but we pull it together, pull it together, together again • Don't let me go.
Revenir en haut Aller en bas
Ludwig Gulbrandsen
avatar
Date d'inscription : 16/12/2016
Messages : 496
Age IRL : 21
MessageSujet: Re: Une cuillère de malice   Lun 4 Sep 2017 - 14:01

- Au milieu de la nuit … ?

Interloqué, Ludwig fronça les sourcils et lui jeta un regard interrogateur. Ses souvenirs lui faisaient-ils défauts ? Cette histoire s'était déroulée au petit matin. Certes le soleil commençait à peine à montrer le bout de son nez, mais, tout de même … A moins qu'Ashley soit le genre de personne à se lever à quatorze du matin, là, c'était un peu plus logique.
Néanmoins, il n'osa aucun commentaire de crainte de paraître plus idiot qu'il ne devait déjà paraître.

Un rire un peu étouffé, un peu nerveux échappa au libraire à la seconde boutade de la jeune mère. Loin de l'avoir mal pris, il ne sut pas non plus quoi dire pour surenchérir. S'il avait eu l'assurance de Jeff, il aurait pu enchaîner avec une autre plaisanterie douteuse, ou un subtil jeu de mot, mais il n'était que lui-même, et manquait terriblement de répartie.

À la place et après avoir rangé encore un peu, il se mit sur ses jambes, épousseta son jean, et alla poser le jeu de dames sur la petite table, face au canapé et à la cheminée.
La question d'Ashley le laissa une seconde dubitatif. Était-ce lui qui était vraiment stupide ou ses paroles étaient vraiment étranges ?

- De … lézard ?

Oh qu'il se sentait bête, mais bête, à ainsi répéter tout ce qu'elle disait !
Un petit grognement agacé remonta le long de sa gorge. Il secoua la tête et fit claquer sa langue contre son palais, frustré par lui-même. Pourtant, il parlait et comprenait bien l'anglais, même si son accent était encore remarquable. Alors, quoi ? C'était quoi, cette expression ?

- Non … On s'est .. juste mal compris. Très mal compris. Mais rien de grave. Ça ne se reproduira plus. Promis.

Oui, il se sentait obligé de faire des promesses.
Elle demanda ensuite si la petite Hope ne l'embêtait pas trop. Le regard du Norvégien s'égaya partiellement tandis qu'un petit rire précéda sa réponse.

- Non, pas du tout ! Elle est … elle est adorable. J'espère surtout que moi, je ne l'embête pas trop, à vouloir lui apprendre tous ces jeux. C'est peut-être un peu compliqué pour elle. Mais elle s'en sort bien.

Il opina du chef, comme pour valider ses propres paroles.

- Comment elle va ? Je veux dire … comment elle vit tout ça ?

Il était toujours impressionné de voir ce détachement que les enfants parvenaient à garder face à toutes les horreurs qui les entouraient. Comme si leur innocence était plus puissante que le reste. Il trouvait cela fascinant. C'était une fibre à préserver, plus que tout le reste.


"Then they summoned me over to join in with them
To the dance of the dead
In to the circle of fire I followed them
In to the middle I was led"

Revenir en haut Aller en bas
Ashley Grant
Leader | Issaquah Ranch
Modératrice
avatar
Date d'inscription : 08/11/2016
Messages : 2336
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Une cuillère de malice   Lun 4 Sep 2017 - 22:35

« Ouais enfin quand les gens dormaient encore, notamment les gens de moins de dix ans qu’on a du mal à garder au lit … » Et elle se comptait dans le lot malgré tout, faute de réussir à dormir ou à dormir tôt, Ashley récupérait sur le matin, sauf ce matin-là du coup. Mais au moins la brune ne l’avait pas vexé avec sa plaisanterie, et il n’était pas parti en courant, peut-être qu’il n’était pas si réservé que ça. « Des lézards … Des … problèmes quoi. » Ash’ secoua la tête avant de reprendre. « Désolée, j’oublie que les expressions c’pas forcément le plus simples à comprendre. » Et qu’il n’était pas un natif du pays. Cette idée lui laissa d’un coup une impression plutôt triste, c’était la fin du monde et il était à l’autre bout du monde, peut-être sans nouvelle de sa famille. Ce n’était pas tant la distance qui faisait la différence à ce niveau-là mais plutôt l’espoir de les revoir un jour.

« Okay … tant mieux alors. La prochaine fois, essayez de mieux vous comprendre ou d’avoir un malentendu plus tard. » Avec un petit clin d’œil, la jeune mère boucla pour l’instant la discussion, elle n’avait pas spécialement envie de le mettre mal à l’aise, le boxon qu’ils avaient mis dans le ranch devait suffire à cela, sa tête aussi après cette petite altercation.

Et pour ce qui était de Hope, la brune espérait vraiment qu’elle n’était pas top encombrante, elle connaissait sa fille et elle l’adorait pour ça, mais elle savait qu’elle était parfois épuisante pour quiconque n’avait pas l’habitude. Un mince sourire aux lèvres, Ash’ replaça une mèche de cheveux derrière son oreille, hochant la tête.
« Tu parles, elle adore apprendre tout ça, elle dira jamais que l’école lui manque mais les goûter avec les copines, les activités, tout ça, ça lui manque ouais … » Son regard clair se posa sur le rouquin alors qu’elle haussait les épaules avant de se laisser tomber sur le canapé.

Récupérant un coussin qu’elle posa sur ses genoux, Ash’ fixa un instant au loin par la fenêtre sa fille qui déambulait autour d’Isha. Son sourire s’étira un peu plus alors qu’elle reposait son regard sur Ludwig.
« Je pense qu’elle le vit mieux que nous tous, elle va grandir dans ce monde, elle aura peu de souvenir de ce qu’elle a perdu au final. Et puis je suis là, elle a même pu rencontrer … enfin, dans le fond elle a sans doute plus maintenant qu’avant. C’est difficile à expliquer. » Jouant avec les pompons sur le coussin qui avait un style parfaitement vieillot, Ashley repensa à leur vie d’avant. Avant Ash’ était une gamine avec une gamine, maintenant beaucoup la respectaient, bien plus de personnes qu’avant. Avant Hope était cette gamine qui n’avait pas de père et vivait avec sa mère adolescente et une alcoolique, maintenant elle avait une grande et belle famille, parfois dysfonctionnelle mais la blondinette était heureuse. « Elle est forte, plus forte que moi j’en suis sûre. » Son regard pétillait de cette fierté maternelle qui l’animait dès qu’elle parlait de sa fille. « Tu … Toi comment tu vis tout ça ? » La question était vague mais c’était parce que malgré sa curiosité, Ash’ ne se voyait pas demander de but en blanc où était sa famille, qui il avait perdu, etc, etc… C’était trop.


Never Say Never
We're falling apart and coming together again and again, We're growing apart but we pull it together, pull it together, together again • Don't let me go.
Revenir en haut Aller en bas
Ludwig Gulbrandsen
avatar
Date d'inscription : 16/12/2016
Messages : 496
Age IRL : 21
MessageSujet: Re: Une cuillère de malice   Jeu 7 Sep 2017 - 18:13

Il avait ressenti une pointe d'agacement chez Ashley. À force de tout répéter comme un guignol, forcément, ça avait de quoi irriter. Il devait avoir tout l'air du parfait imbécile qui rencontre quelqu'un pour la première fois de sa vie. Lui qui avait tenté de gros efforts envers Axel l'associal, se retrouvait bouche cousue devant la jolie et bavarde Ashley.

- Non, c'est moi qui suis un peu perdu, rectifia-t-il lorsqu'elle s'excuse pour les expressions employées.

Il plongea ensuite ses mains dans ses poches dans l'espoir qu'elles arrêtent de tripoter tout ce qui passait à leur portée et eut un petit soufflement de nez.

- On se concertera avant, la prochaine fois, oui.

L'intonation de la jeune femme était pourtant à la plaisanterie. Au mi-figue, mi-raison, selon le libraire, qui savait qu'une part de vérité se cachait toujours, toujours, derrière une phrase cynique dans ce genre. Mais en même temps, il ne pouvait que la comprendre : même si lui ne dormait pas vraiment, il savait que le sommeil était une denrée précieuse, bien difficile à avoir en ces temps troublés.
Le sujet dévia habilement vers la petite Hope. Ludwig ne put empêcher un sourire attendri d'étirer ses lèvres en voyant le regard d'Ashley porter à travers la fenêtre. On pouvait y lire toute la tendresse et la fierté du monde. Cette simple image lui prouvait bien une chose : malgré son jeune âge, elle devait être une superbe mère. Et, c'était peut-être idiot, mais son empathie le forçait à être également fier d'elle. Lui, avait de la chance dans sa malchance : il n'avait plus personne à ses côtés, plus personne de sa famille pour qui s'inquiéter. Avoir un enfant en bas-âge avec ce qu'il se passait devait être une terrible épreuve. Une angoisse affreuse. Lui, n'en aurait plus jamais fermé l'oeil de crainte de le perdre durant la nuit.

- A cet âge, l'école, c'est toujours semblable à un récré, acquiesça-t-il en fixant inconsciemment le coussin qu'elle avait posé sur ses genoux.

Il hocha la tête à la suite des paroles d'Ashley, tout à fait d'accord avec elle.

- C'est vrai qu'on a tendance à penser que les enfants sont les plus à plaindre … Mais ils ont la capacité d'adaptation, puisqu'ils n'ont pas eu l'opportunité de … prendre des habitudes. Et puis, c'est vrai : elle est soutenue. J'ai l'impression qu'elle est un peu la fille de tout le monde, ici.

Un petit rire lui échappa. Effectivement, il avait pu le constater : Hope était très couvée, ici. Un peu comme la mascotte, en quelque sorte. Et puis, elle n'était facile à vivre.
Les prunelles de Ludwig se perdirent une seconde dans un passé qui n'était plus. Dans la chambre de Tamara, à Tacoma. Du petit corps sans vie d'Eli. De cette petite boule de vie qui n'était plus. Qui aurait pu grandir entourée, soutenue, épaulée. Après ce drame, Ludwig s'était fait la réflexion que c'était peut-être mieux pour elle de ne pas avoir survécu. À présent, il se dit que, peut-être, c'est une chance pour un nouveau-né de grandir dans ce monde. Pour s'adapter.

Il s'appuya contre la cheminée, tête partiellement baissée, éternel sourire figé au coin de ses lèvres. Sa gêne de tout à l'heure s'était apaisée. Ashley ne semblait pas décidée à simplement lui en mettre plein sa nouille. Elle s'était même assise. Souhaitait-elle simplement … discuter avec lui ?

- Son innocence et sa joie de vivre, c'est ça, sa force, j'en suis sûr. C'est ce que nous avons tous perdu il y a longtemps.

La jeune mère finit par questionner Ludwig à son tour. Comment il vivait tout ça ? En ce moment, il ne pouvait pas dire que ça allait mal. Doucement, il remontait la pente. Mais il y avait de bien sombres moments, des trop longues nuits à pleurer seul ou à fixer le vide, plongé dans les drames qu'il avait traversé. Ce n'était même plus tant à sa famille qu'il pensait. Pas tout le temps. C'était à tous ses partenaires de galère. À ceux qui ont croisé sa route, et qui ne sont plus.
L'un des noms les plus douloureux à articuler restait encore et toujours celui d'Alan. Christina était proche derrière lui, mais c'était Alan, qu'il voyait en rêve. Alan qu'il dessinait le plus souvent. Que son absence était la plus difficile. Il ne s'était jamais autant ouvert à quelqu'un, et inversement. Il lui manquait. Et rien que d'y penser … ça lui serrait le cœur et lui compressait la poitrine.

Un lourd soupir resta coincé au fond de sa gorge. C'était une simple question, qu'elle avait posé, Ashley. À laquelle il n'aurait pas dû réfléchir.
Troublé par tout ce qui était passé dans sa tête, il cligna des yeux.

- Ca … ça dépend.

Il s'éclaircit la voix. Décolla son dos de la cheminée et se tourna partiellement vers elle pour venir distraitement toucher les bibelots et les décaler d'un centimètre.

- Je suppose que je dois me réjouir d'être encore en vie.

Il eut un bref haussement d'épaules et jeta un petit regard à la jeune femme.

- C'est difficile pour tout le monde, de toute manière … Non ?


"Then they summoned me over to join in with them
To the dance of the dead
In to the circle of fire I followed them
In to the middle I was led"

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une cuillère de malice   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une cuillère de malice
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» VOICI UNE TRES BONNE OPPORTUNITE POUR MARC , MALICE ET JOEL COMME INVESTISSEURS
» OU EST PASSE 100 MALICE ???LA REVOLUTION OU LA COMPROMISSION ???
» le sac à malice
» COMMISSIONS PAR CHARGE !DE SANS MALICE A KAKAKOK !A CONDITION OU REMET MWEN ANA
» Une cuillère pour maman, une cuillère pour marraine. ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: