The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -46%
SEB COMPACT INOX- SET 10 PIÈCES – ...
Voir le deal
69.99 €

Partagez
- Tout vient à poing à qui sait attendre -
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Richard C. Gordon
Richard C. Gordon
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 16/12/2016
Messages : 1068
Age IRL : 24
MessageSujet: Tout vient à poing à qui sait attendre   Tout vient à poing à qui sait attendre EmptyMar 29 Aoû 2017 - 11:39
Tout vient à poing à qui sait attendre


With Ellora & Nolan ~

A l'infirmerie



Serrant les dents, il garda les paupières fermées durant toute la manœuvre, toujours très impressionné par les aiguilles. Et il n'y avait pas à dire : Caroline était bien plus délicate que Daphne. Ou alors, c'était simplement lui qui, à force de se faire refaire le portrait, s'habituait à la douleur.

- Merci, souffla-t-il avec un sourire.
- Tu vas vraiment finir par te faire tuer …

Il eut un petit rire et secoua la tête, bien qu'il était conscient qu'elle ne plaisantait pas.
Elle prit congé après avoir remis de l'ordre autour d'elle, gratifiant le libraire d'un sourire compatissant.

Un lourd soupir sortit d'entre ses lèvres lorsqu'il se retrouva seul. Il demeura couché à fixer le plafond, faisant mentalement le résumé de la situation actuelle.
C'était une histoire grotesque, typique d'une série B. Une supposition d'adultère, la colère et la rancoeur qui éclatent au même tutre que son arcade sourcilière. À cette heure, Connor devait être en train de ruminer dans sa chambre, et Elena, de tenter de se remettre de ses émotions dans la sienne. Le début de journée fut éprouvant, et le Norvégien se fit la réflexion qu'il aurait décidement dû rester couché. Enfin. Le mal était fait à présent. Cela faisait lontemps que la relation était tendu entre lui et Connor, il n'était pas surpris que ce soit allé si loin. Et  le pire dans tout ça, c'était qu'il ne lui en voulait même pas. Au moins, ça prouvait que le sportif tenait à Elena. Peut-être qu'ainsi, les choses s'arrangeront entre eux.

Du bout des doigts, Ludwig toucha doucement son visage meurtri. Il sentit les fils qui refermait la plaie et eut une grimace en touchant une zone sensible. Il avait vu pire, clairement. Mais Connor pouvait au moins se vanter de lui avoir foutu une frousse terrible. Pour un peu, il l'aurait même cru capable de l'abattre.

Au moins, on ne s'ennuie pas, pensa-t-il, histoire de relativiser un peu plus.

Il se redressa doucement, soucieux de ne pas relancer ses vertiges, et resta assis le temps que les lumières clignotants devant ses yeux disparaissent.


"Stranger.
You still don’t know my name
Still don’t know my name
And I would die your slave
I’d tell you right now."

Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Tout vient à poing à qui sait attendre   Tout vient à poing à qui sait attendre EmptyMar 29 Aoû 2017 - 18:26

Infirmerie - Fin août 2017.


L
a matinée avait été mouvementée. Aux premières heures du jour, une violente altercation parvint à réveiller tout le second étage de la bâtisse, et bientôt, sans doute, le Ranch tout entier. Si le sommeil d'Ellora se faisait bien léger depuis longtemps, les bras de Nolan parvenaient à l'apaiser. Alors, collée contre lui dans ce petit lit, elle parvenait à trouver le repos et la quiétude qui lui avaient si longtemps manqués. Malgré la chaleur. Malgré le manque de place. Alors, lorsque le jeune homme se décala, elle était encore bien trop endormie pour ne serait-ce que songer à le retenir. Elle avait murmuré son prénom tandis qu'il sortait de la pièce, mais pour autant, elle n'était pas parvenue à savoir s'il lui avait répondu ou non. Alors à son tour elle s'était levée et avait enfilé ses affaires, avant de sortir de leur chambre. Bien peu rassurée, elle avança le long du couloir, de plus en plus nerveuse à mesure qu'elle pouvait entendre les mots s'élever, tandis que des menaces étaient proférées à voix haute. Pour autant, ce n'était même pas véritablement pour la sécurité du Ranch qu'elle s'inquiétait, ou encore celle de ses occupants - pas encore assez liée à eux sans doute -, mais juste pour celui qu'elle aimait. Dans quelle histoire Nolan tentait-il de s'interposer ? Bientôt les portes des chambres furent toutes dépassées, et elle arriva sur la coursive extérieure, qui plongeait sur la terrasse. Soudain, plusieurs questions trouvèrent une réponse. Ludwig semblait en mauvaise posture face à un Connor hors de lui. Qu'avait bien pu faire le jeune homme pour que le sportif s'en prenne à lui de si bon matin ? C'était absurde. Bientôt elle reconnut Elena qui tentait de s'interposer, ou plutôt semblait-elle essayer de raisonner Connor.

Les mains posées contre la balustrade, elle observa la scène de loin, silencieuse, stoïque, et impuissante quant à ce qui se déroulait sous ses yeux. Qu'aurait-elle pu faire, après tout ? Ne comprenant absolument rien à la scène qui se déroulait en plein coeur du Ranch, elle reportait son attention sur Nolan, dont elle ne comprit pas les mots. Néanmoins, ceux-ci semblèrent apaiser les tensions. Ou peut-être était-ce ceux de ce garçon, présent près de lui, qui parvinrent à calmer les choses ? Ellora n'aurait réellement su le dire, mais quoi qu'il en soit tout sembla revenir à la normale, progressivement. Elle attendit Nolan, et ensemble ils retournèrent dans leur chambre. Pour autant, il semblait à présent impossible de trouver de nouveau le sommeil. D'autant plus que Nolan était de garde ce matin-là, et qu'elle se retrouva bien vite seule. Alors, elle se tourna encore et encore dans leur lit, mais le sommeil ne sembla pas vouloir revenir. Et elle se remémorait ce qui s'était produit ce matin-là. Ludwig. Connor. Tout comme elle se souvenait de ce que Nolan lui avait rapidement expliqué, la confortant d'autant plus dans son idée que cette dispute était des plus grotesques.

Comment Connor avait-il pu décemment croire à une sombre histoire d'adultère, à tout juste six heures du matin ? Cela prouvait sans doute l'attachement qu'il portait à la jeune femme, mais ce n'était pas une raison suffisante, aux yeux d'Ellora, pour douter de la grecque et se jeter sur ce pauvre Ludwig. Bien qu'elle ne se soit pas approchée de la scène, elle avait bel et bien vu le coup partir, et elle imaginait aisément l'état dans lequel Ludwig devait être. Alors, sans plus attendre, elle décida de quitter la chambre de Nolan qui était depuis peu devenue la sienne, et elle longea de nouveau les couloirs du deuxième étage. En passant devant la porte menant à la chambre d'Elena, elle s'arrêta quelques instants, hésitant à toquer et à entrer, afin de lui dire quelques mots réconfortants. Mais par crainte de la déranger, elle y renonça finalement. Sans doute avait-elle besoin de calme, après tous ces rebondissements. Alors, Ellora viendrait la voir un peu plus tard, et elle partit en direction de l'infirmerie. Quelques minutes plus tard elle arrivait enfin, là elle avait sans doute passé bien plus de temps qu'à n'importe quel autre endroit du Ranch. Ellora salua Caroline, qui l'aidait à se remettre et qui la suivait médicalement, puis elle avança jusqu'à trouver la pièce où Ludwig était installé. Comme à son habitude elle parvint difficilement à prendre une décision tranchée, et elle attendit quelques minutes, à moitié cachée derrière la porte. Finalement, elle se décida à faire quelques pas dans la pièce, tandis qu'il semblait ausculter sa plaie recousue. « Tu ne devrais pas toucher ta blessure », dit-elle avec un sourire rassurant. Néanmoins elle n'osait pas réellement approcher, et resta face à lui, après avoir faire seulement quelques pas. « J'ai assisté de loin à la scène de tout à l'heure... et Nolan m'a expliqué de quoi il était question. Connor a exagéré. Vraiment. », poursuivit-elle doucement. « Comment te sens-tu ? ». Il s'était tellement soucié d'elle qu'il était normal qu'elle en fasse autant.


Revenir en haut Aller en bas  
Richard C. Gordon
Richard C. Gordon
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 16/12/2016
Messages : 1068
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Tout vient à poing à qui sait attendre   Tout vient à poing à qui sait attendre EmptyMar 29 Aoû 2017 - 19:18
Une voix féminine le fit légèrement sursauter. Il sortit très vite de ses pensées et adressa un regard un brin interpelé à Ellora.

- Oh, bonjour Ellora, souffla-t-il du bout des lèvres.

Un sourire intimidé accompagna ses mots. La main qui touchait sa plaie retomba mollement sur son genoux. Après avoir contemplé la jeune femme pendant une poignée de secondes, il abaissa également son regard, mal à l'aise.
Il était aussi et malgré tout soulagé de voir qu'elle allait mieux. Il n'était pas certain que ce soit grâce à ses produits de grand-mère, et à vrai dire, ce n'était pas ça qui était important. L'important, c'était qu'elle était là, sur ses deux jambes, et qu'elle vivait. Peu importe que sa médecine à lui ait été efficace.
Les deux personnes n'avaient guère échangé depuis leur rencontre. Tous deux sur la réserve, leur communication s'était faite à travers de simples regards lorsqu'ils osaient. Autrement, Ludwig s'arrangeait toujours pour lui rendre visite à l'infirmerie lorsqu'elle était assoupie. Histoire de lui amener ce dont elle nécessitait. Vivres, huiles, crèmes, petits plaisirs comme des surcreries ou encore des bouquins ou autres occupations plus futiles … Il avait, dès qu'il l'avait vu, eu de l'affection pour elle, comme chaque fois qu'il croisait la route de voyageurs solitaires. Elle était jeune, frêle, et était parvenue à survivre seule. Elle méritait pleinement sa place ici. Et rien que pour cela, Ludwig s'était plié en quatre, sans le dire à personne, pour qu'elle se remette vite sur pieds.

C'était peut-être idiot, mais la voir ainsi, sur pieds, face à lui, l'impressionnait énormément. Peut-être aussi parce qu'il se sentait bête qu'elle ait suivi la scène de ménage. Toujours est-il que ses pommettes prirent une teinte légèrement rosée, comme souvent lorsqu'il s'adressait à un pair.

- Oui … désolé, d'ailleurs … On a pas été très discret.

Un rire jaune lui échappa.

- Ca va, ça va … Je commence à avoir l'habitude. C'est gentil de … de demander.

Machinalement, il retoucha son visage. Il se rendit compte qu'il avait encore du sang sur sa main. Avisant le torchon qui traînait sur la table de chevet, il entreprit de se frotter la peau avec une certaine vigueur. Son t-shirt, en revanche, était irrécupérable, à son grand dam.

- Je peux pas en vouloir à Connor, reprit-il en même temps. Il a le sang chaud, et on a tous de mauvaises passes. Il s'est défoulé, au moins.

Nouveau rire gêné. Il pinça ensuite ses lèvres et jeta un regard bienveillant sur Ellora.

- Et toi, comment te sens-tu ?


"Stranger.
You still don’t know my name
Still don’t know my name
And I would die your slave
I’d tell you right now."

Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Tout vient à poing à qui sait attendre   Tout vient à poing à qui sait attendre EmptyVen 1 Sep 2017 - 1:46

Infirmerie - Fin août 2017.


U
n peu gênée de se trouver là, Ellora n'osait pas vraiment s'approcher de Ludwig. Quand bien même avait-il été attentionné avec elle, elle ne le connaissait pas vraiment. Et puis, surtout, elle avait peur de le déranger, de ne pas être à sa place. Et de ne pas trop savoir quoi dire, aussi. Alors elle avait prévu de ne pas rester longtemps, simplement de venir voir comment il allait, passer un petit moment avec lui. Et s'en aller, si sa présence était de trop. Elle avait hésité quelques instants avant d'avancer dans la pièce. Et progressivement, ils entamèrent la discussion. Malgré la blessure que Caroline avait recousue, il semblait aller à peu près bien. Lorsqu'il la remercia, Ellora haussa les épaules. « C'est normal. Toi aussi, tu as été gentil avec moi ». Terminant sa phrase par un sourire rassurant, elle s'approcha finalement, pour s'asseoir sur une chaise qui se trouvait contre le mur.

Pourtant, lorsqu'il expliqua - et excusa - la réaction de Connor, la jeune fille lui lança un regard désolé. « Ludwig, cela ne me regarde pas mais... ». Elle marqua une courte pause, pas tout à fait certaine de devoir poursuivre sa phrase.  En effet, cette histoire ne la regardait pas le moins du monde. Elle était simplement venue pour voir comment Ludwig allait, pas pour se mêler, même à retardement, de cette dispute. Néanmoins, elle ne pouvait pas le laisser ainsi justifier les actes de Connor, qu'importe les circonstances atténuantes que ce dernier pouvait avoir. « Tu n'as pas à servir de punching ball à la première personne qui passe, juste sous prétexte que les temps sont durs. Même si au Ranch la vie semble plus... sûre qu'à l'extérieur, les choses sont difficiles pour tout le monde ». Ellora savait bien à quel point la vie pouvait être difficile depuis le début de l'épidémie. Néanmoins, elle ne pouvait laisser Ludwig parler ainsi.

Par la suite, le jeune homme lui demanda comme elle, elle allait. C'était assez difficile à dire. Elle était toujours fatiguée, et faible, mais d'un point de vue moral, elle allait beaucoup mieux. Grâce à Nolan. « Caroline suit mon état de santé, j'ai régulièrement des visites de contrôle... Ça  prendra sans doute du temps, mais je vais mieux ». Une fois encore elle tenta de lui sourire. « Mais c'est assez compliqué de ne pas pouvoir sortir du Ranch... ». D'ici quelques semaines elle pourrait sortir à l'extérieur. Du moins l'espérait-elle. Cela lui ferait du bien de s'éloigner un peu de ce nouvel endroit où elle vivait. Mais pour l'heure, il lui faudrait être patiente.  


Revenir en haut Aller en bas  
Richard C. Gordon
Richard C. Gordon
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 16/12/2016
Messages : 1068
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Tout vient à poing à qui sait attendre   Tout vient à poing à qui sait attendre EmptyLun 4 Sep 2017 - 13:48
Il eut un petit sourire gêné lorsqu'elle lui dit que lui aussi avait été gentil avec elle, bien que Ludwig ne se jugeait pas comme étant 'gentil'. Il aurait plus tendance à se définir comme étant 'juste'. Ellora avait mérité toutes ses attentions, ce n'était, en aucun cas, de la simple gentillesse. Oh, il ne s'était pas forcé, loin de là. Mais son attitude envers elle avait été réfléchie.
Du coin de l'oeil, il l'observa s'installer. Sa main reposa sur le côté le torchon sale, avant de le reprendre après quelques secondes, histoire d'avoir quelque chose entre les mains pour faire passer son embarra dessus.

Il écouta la jeune femme exposer son point de vu sur ce qu'il s'était passé. D'un regard, il l'encouragea à continuer. Si, cela la regarder elle aussi. Elle faisait parti du camp, le brouahah l'avait sûrement réveillé. À partir de là, si, elle était concernée, et elle avait parfaitement le droit d'apporter son avis.

Lorsque, finalement, elle ouvrit la bouche, un petit sourire compréhensif naquit sur les lèvres du libraire. Elle avait raison aussi. Ses mots étaient justes, il pouvait bien simplement la comprendre. Mais, en parallèle, il comprenait Connor. Chacun avait sa façon de penser, de voir les choses, et même si son acte avait été extréme, il était excusable, selon le Norvégien. Et il préférait que ce soit lui qui ait subi sa colère plutôt qu'Elena ou quelqu'un d'autre.

- Je pense qu'il aura tout le temps d'y réfléchir, maintenant, répondit-il simplement, yeux rivés sur le pauvre torchon qu'il triturait encore.

Il ne doutait pas du sportif. À coup sûr qu'il allait lui-même s'en vouloir énormément dans les jours à venir. Pour son attitude, face à Ludwig, face à Elena, et face à tout le ranch. Il n'avait pas besoin d'une pression de plus sur les épaules.

Ellora le renseigna ensuite sur son propre état de santé.

- Tu as meilleur mine que lorsque tu es arrivée, déjà, remarqua-t-il, un peu stupidement peut-être.

Un petit sourire s'afficha sur son visage. En effet, la jeune femme avait bien repris du poil de la bête, et ça le soulageait de la voir ainsi.

- Pour l'instant, répondit-il lorsqu'elle parla de la difficulté à rester au sein du ranch. Au moins, ici, tu n'as rien à craindre. Le temps d'être parfaitement remise sur pieds, et tu pourras sortir. C'est l'affaire de quelques jours, je pense.

Il gratta, de son ongle, le sang qui avait séché sur son avant-bras, et osa poser la question qui le taraudait.

- Pourquoi tu souhaites tant sortir ? Tu n'as … pas peur ?


"Stranger.
You still don’t know my name
Still don’t know my name
And I would die your slave
I’d tell you right now."

Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Tout vient à poing à qui sait attendre   Tout vient à poing à qui sait attendre EmptyMar 5 Sep 2017 - 2:21
Tout vient à poing à qui sait attendre
nurse's office | Issaquah Ranch
Fin Août 2017

Quel réveil... C'était vraiment le moins que l'on puisse dire. A la suite de l'altercation musclée entre Connor et Ludwig, il lui avait été impossible de retrouver le sommeil. Et ce, malgré la tendresse éthérée des bras d'Ellora. Nolan avait été assigné au poste de garde dès l'aurore, aussi se contenta-t-il d'attendre l'heure donnée pour remplacer la personne déjà en charge. Les bras de Morphée s'ouvriront de nouveau à lui en temps voulu. Cette histoire d'adultère, particulièrement bruyante, avait fait le tour des habitants du ranch. Nolan lui-même se voyait encore à ressasser les événements du petit matin sans le vouloir. Peut-être pour tenter d'en éclaircir la nature, inconsciemment. Elena avait assuré lui raconter tout ça bien en détail, mais sa curiosité l'empêchait d'attendre sagement les explications de son amie. Assit à l'un des postes d'observation, les yeux mis-clos sous le soleil de onze heure, Nolan s'assurait que les alentours restaient sous leur contrôle. Calme et sans agitation. Couteau suisse en main, il taillait distraitement un petit morceau de bois. Activité silencieuse qui l'occupa jusqu'à ce qu'un autre survivant ne se présente à lui. Échangeant simplement leur place après quelques brèves cordialités. Tous deux, clairement en manque de sommeil.

Où est Ellora ? C'était sans doute La question qui était revenue le plus de ses lèvres ces derniers jours. Et une fois encore, Nolan se voyait la poser aux membres qui croisaient sa route. La dernière fois qu'il l'avait laissé, c'était à leur chambre, le matin même. Et selon les indications incertaines des habitants, elle semblait s'être naturellement orientée vers l'infirmerie. Sans doute car Caroline voulait l’ausculter ? Nolan ferait ainsi d'une pierre deux coups en saluant Ludwig. Qui, à la suite de son ravalement de façade, devait également s'y trouver. Petits pas après petits pas, il fit son entrée sur les lieux. Son Ellora en tête à tête avec Ludwig. Trois légers coup de phalange contre la porte ouverte de l'infirmerie et sa présence était finalement annoncée : « Je dérange ? » se questionna-t-il presque lui-même en les regardant l'un après l'autre avant de s'approcher du lit sur lequel le jeune norvégien était installé. D'un regard en coin lancé à Ellora, les salutations fusèrent sous forme de reproches masquées : « Si j'avais su que pour te retrouver, je devrais une fois de plus me livrer à un nouveau jeu de piste... » une simple phrase, pour lui faire remarquer qu'il avait dû se renseigner auprès des autres membres pour savoir où elle pouvait bien traîner la patte. Soulevant une fois de plus le fait qu'elle ne prenait pas la peine de le prévenir, lui, de ses activités. Un comble, selon Nolan. « Puis comment aurais-je pu me douter que tu te retrouverais, seule, dans la même pièce que l'homme tout juste accusé d'adultère. » plaisanta-t-il, ou non, un sourire s'étirant d'une oreille à l'autre. « Sans offense. » rajouta-t-il rapidement à l'égard de Ludwig, appuyant sans doute un peu plus sur le malaise qui s'était produit entre le sportif et lui. Bien qu'il avait conscience que Ludwig se trouverait ici, la présence de Caroline manquait à l'appel. Ou peut-être était-ce la présence d'Ellora qui était de trop. Il ne pouvait le dire. « Tu te sens mieux ? » s'inquiéta-t-il en laissant une moue affligée habiller son visage. Son regard soucieux survolant la plaie de son arcade violacée.

Croisant soudainement les bras pour se tourner vers la brune, les derniers mots de Ludwig à son arrivée finirent par le faire réagir après coup. Comme s'il avait eu besoin de quelques minutes pour les remarquer, se questionner : « De quoi devrait-elle avoir peur ? » demanda-t-il un sourcil si arqué qu'il pouvait donner l'impression de vouloir s'échapper de son visage.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Tout vient à poing à qui sait attendre   Tout vient à poing à qui sait attendre EmptyMar 5 Sep 2017 - 13:28

Infirmerie - Fin août 2017.


C
'est gentil », répondit-elle avec un sourire, alors que Ludwig lui assurait qu'elle avait meilleure mine. « Le mérite revient aux bons soins de Caroline, tu sais. Et à Nolan, qui prend tellement soin de moi ». Un air attendri apparut sur son visage tandis qu'elle se remémorait tout ce que son compagnon faisait pour elle au quotidien, ainsi que la tendresse et la douceur avec laquelle il agissait quand ils étaient ensemble. C'était à ce moment précis que l'homme qu'elle aimait entra dans la pièce, à la grande surprise d'Ellora dont le visage s'illumina en l'apercevant. Dès lors, elle en oublia de répondre à Ludwig. « Nolan », murmura-t-elle. Elle ne fit pas réellement attention aux premiers mots qu'il prononça, bien trop heureuse de le revoir. Et tandis qu'elle posait ses yeux clairs sur lui, un beau sourire naquit sur son visage.

Cela ne faisait que quelques heures qu'ils ne s'étaient pas vus, mais cela aurait pu faire des semaines que son expression n'aurait pu être plus heureuse en l'apercevant. Cependant, elle perdit bien vite son sourire lorsqu'il reprit la parole. Ses mots la déconcertèrent, alors qu'elle ne parvenait pas à comprendre une telle remarque. Par la force des choses, son sourire s'évapora, laissant place à une mine déçue et attristée. « Pourtant, personne ne t'a demandé de te lancer à ma recherche », répondit-elle en haussant les épaules, sous-entendant très nettement dans sa réponse un ' ni aujourd'hui ni jamais '. Un peu blessée par son entrée, elle tenta de ne pas le montrer. Si cela lui posait problème de devoir constamment la chercher, il n'était pas obligé de se donner cette peine.

Mais les choses ne s'arrêtèrent pas là, et une nouvelle remarque se fit entendre, ce qui peina encore plus la jeune femme. « Ce n'est pas la première fois que l'on se retrouve seuls tous les deux ». Ellora tenta de feindre un comportement détaché, ignorant volontairement la partie concernant l'accusation d'adultère de Ludwig à laquelle il faisait référence - et bêtement elle en vint à se demander s'il portait le même type d'accusation que Connor. Les remarques qu'il lui lançait rendaient d'autant plus difficile la capacité de la jeune femme à garder son calme. C'était pour cette raison qu'elle avait prononcé cette phrase. Sans doute un peu pour lui rendre la pique qu'il lui avait envoyée. « Ça te dérange ? », commença-t-elle d'une voix douce, cependant, dans l'idée de poursuivre avec un ' Que je sois venue voir Ludwig ? '. Mais elle s'en abstint cependant, se coupant volontairement dans son élan, et préféra ajouter : « Que je ne reste pas dans ta chambre ? ». C'était assez difficile de savoir comment qualifier la petite chambre qu'ils occupaient. Même si Ellora s'y sentait bien, elle était avant tout celle de Nolan, pas vraiment la sienne. Mais quoi qu'il en soit, autant être clairs dès le départ. S'il souhaitait qu'elle reste enfermée en attendant sagement son retour, qu'il le lui dise directement au lieu de passer par quatre chemins.

Levant les yeux au ciel, elle décida d'ignorer Nolan du mieux qu'il lui était possible de le faire. « Non, je n'ai pas peur d'aller à l'extérieur, Ludwig. Ou du moins je n'en ai plus peur maintenant ». Il y avait de cela tout juste quelques mois, les choses étaient pourtant bien différentes. « Et pour être honnête, ça me manque un peu, c'est vrai », termina-t-elle, distraitement, en portant son regard vers l'une des fenêtres.


Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Tout vient à poing à qui sait attendre   Tout vient à poing à qui sait attendre Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Tout vient à poing à qui sait attendre -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» Hentaï
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Quelle est cette étrange sensation ?... |Pv Vivaldi [Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Abandonnés-
Sauter vers: