The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- If the sky that we look upon should tumble and fall -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nigel K. Herring
Bras Droit | Recovery Grove
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Piolet à glace et couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/02/2017
Messages : 547
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: If the sky that we look upon should tumble and fall   Ven 19 Jan - 1:08

Toisant toujours d'un air soupçonneux l'inconnu avec lequel était revenu Isiah, Nigel peinait franchement à se détendre. Il était heureux de savoir son ami de retour, entier, même s'ils allaient devoir avoir une discussion sur tout cela à un moment ou à un autre, une discussion plus posée et calme qu'en la présence de la Coréenne qui ne faisait que cracher son venin néfaste à la tête du serrurier. Mais il ne parvenait pas à exprimer totalement son soulagement précisément à cause de ce vieil homme juste derrière. Enregistrant son nom en sachant qu'il risquait de l'oublier, il nota qu'il était auparavant infirmier ; un type utile en somme mais... le blond lui faisait ''suffisamment confiance'' ? En deux petits jours ?! Le Mainois y croyait difficilement, ou du moins : il n'était pas aussi enclin que son compagnon à faire rapidement confiance. Certes, le courant était vite passé entre lui et Isiah, mais ç'avait été une exception, la seule depuis tout ce temps, celle qui confirmait la règle. Hochant brièvement la tête en guise de salutation, le brun n'avait pas manqué de remarquer l'air légèrement inquiet de Marvin qui s'était tout de même approché de l'Allemand, apparemment ravi de le revoir également.

Et Frances était venue elle aussi. Après ces deux jours à ne quasiment pas la voir, l'écrivain s'était sérieusement demandé si elle n'allait pas décider de simplement partir et reprendre sa route sans même rien lui dire ; il n'en n'aurait pas été étonné, et pourtant elle était encore là. Peut-être avait-elle espéré elle aussi qu'Isiah revienne ? Ou peut-être n'avait-elle simplement aucun but. Peut-être même un peu des deux, tout comme lui, même si le brun doutait franchement du premier point la concernant. La remarque de cette dernière, acerbe, ne changeait pas vraiment du quotidien. À croire que les habitudes revenaient vite et qu'elle n'était juste pas capable de mettre de côté son caractère de cochon l'espace d'un instant. Soupirant légèrement en secouant la tête, il avait tout de même souri faiblement au blond alors que le canidé battait doucement la queue en poussant de son museau la main de l'Allemand.

Le silence ne dura cependant pas longtemps et, rapidement, Isiah se lança dans des excuses. Toutes légitimes d'ailleurs. Nigel, lui, n'avait pas grand chose à se reprocher mis à part le fait de ne pas avoir été capable de trouver son ami suffisamment vite ; s'il y était parvenu, sans doute auraient-ils pu mettre des mots sur tout cela bien plus tôt et la culpabilité du concerné aurait été bien atténuée. Mais les choses étaient telles qu'elles étaient, et le principal était qu'il soit de retour désormais. Hochant la tête afin de lui montrer qu'il l'entendait, le Mainois ne quittait pas des yeux son ami, ses prunelles sombres prouvant d'ailleurs bien qu'il ne lui en voulait pas, que c'était ''oublié'', du moins pour lui. À la suite de ses mots cependant, ceux concernant le fait qu'ils devaient tous deux aller avec lui et le plus âgé, Nigel avait froncé les sourcils. Devaient-ils vraiment le suivre comme ça, sans poser plus de question ? Il avait pleinement confiance en Isiah, c'était un fait, mais cet inconnu ne lui intimait rien de bon et il pouvait très bien avoir un groupe quelque part, bien planqué, qui les prendrait à revers à peine seraient-ils arrivés à l'endroit qu'il souhaitait leur montrer. Mais devant l'air suppliant du blond, l'écrivain ne put que capituler, ne retenant pas une profonde inspiration avait de hocher une nouvelle fois la tête.

L'ayant alors regardé s'éloigner, les derniers mots du blond tournaient dans son esprit ; bien sûr qu'ils avaient raison pour Kate, mais accepter une telle fatalité était toujours plus que compliqué, il était bien placé pour le savoir. Se tournant finalement vers la diva, il lui adressa un rapide regard avant de se diriger vers ses affaires. « Fais comme bon te semble, je prends le risque » avait-il lancé en hissant son sac sur le dos après y avoir glissé ce qui en était tombé et prenant enfin son piolet en main. Enfin prêt, le trentenaire était sorti, suivit de près par Marvin qui restait étrangement proche de lui ; sans doute dû à la présence de cet inconnu en qui Isiah semblait avoir pleinement confiance. Les trouvant dehors, le brun planta sur regard sur le vieux, puis sur son ami. « On vous suit, mais avant dis moi : comment vous vous êtes rencontrés ? Qu'est-ce qui me prouve qu'il est digne de confiance ? » Le fait de poser ces questions directement en face de l'inconnu n'importait en rien Nigel. Il avait le droit de savoir, et si l'autre se vexait pour si peu, qu'importait.



Le temps emporte tout qu’on le veuille ou non. Le temps efface tout. Et ce qui reste à la fin ce sont les ténèbres. Parfois au cœur des ténèbres on retrouve d’autres personnes et parfois au cœur des ténèbres on les perd à nouveau.
“La Ligne Verte” SK
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Frances M. Whitaker
leader | Recovery Grove
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une lance faite maison, un couteau, une petite hache et un Glock 9mm
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/04/2017
Messages : 1825
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: If the sky that we look upon should tumble and fall   Sam 20 Jan - 18:04
Un infirmier retraité rencontré deux jours auparavant et il lui faisait confiance ? Frankie souffla par le nez, esquissant un sourire plein d’amertume. Elle laissa le blond parler, elle laissa Nigel répondre. De son côté, elle n’avait rien de plus que des méchancetés à cracher. Les excuses d’Isiah ne lui faisaient ni chaud ni froid, ça n’effacerait pas tout ce qu’il avait pu dire, la violence de ce qu’il avait dit. Frankie l’avait encore en travers de la gorge, cette preuve qu’il ne la connaissait pas, qu’il l’avait mal comprise. Ils avaient raison ? Ça lui faisait une belle jambe maintenant qu’il lâche ça comme ça. Comment pouvait-elle croire un seul de ses mots après leur dispute ?

L’écrivain décida finalement d’emboiter le pas au blond, laissant Frankie seule face à ses réflexions. Devait-elle les suivre ? Après tout en deux jours elle n’avait pas trouvé le courage de partir, elle était restée là en espérant secrètement qu’il reviendrait, qu’il ne l’abandonnerait pas. C’était cruel, Isiah n’en avait sans doute pas conscience, comme retournement de situation. La brune qui avait abandonné plus de survivants qu’elle ne saurait le dire, avait peur d’être laissée sur la touche. Elle comprenait ce qu’avaient sans doute pu ressentir Travis et les autres, et elle se fichait toujours éperdument de leurs sorts mais dans son cas à elle c’était différent. Depuis leur rencontre, elle n’avait jamais abandonné Isiah.


« Fait chier … » siffla-t-elle en récupérant son sac pour rejoindre le petit groupe dehors. Elle prit soin de rester en retrait, observant l’inconnu. Ce dénommé Billy. Pour une fois Nigel posait une question intéressante, comment savoir s’ils pouvaient vraiment faire confiance au vieux ? « Si Isiah dit qu’il a confiance, on devrait tous aveuglément lui faire confiance n’est-ce pas ? » Toujours aussi peste, la brune scrutait les environs alors qu’ils avançaient à travers les restes de ce qui était autrefois un magnifique campus. La brune avait bien trop de colère en elle pour que la discussion se passe bien, mais son silence était sans doute pire. Relâcher la pression sous forme de petites piques de la sorte était encore la meilleure solution et la moins douloureuse pour les autres.

Entre deux coups d’œil autour d’elle pour s’assurer que personne ne les prendrait pas surprise, la coréenne jetait des coups d’œil à ce Billy, cherchant à savoir si elle pouvait elle lui faire confiance. Son regard sombre se posa finalement sur la silhouette d’Isiah qui lui tournait le dos alors qu’ils avançaient dans le parc. Une part d’elle était malgré tout heureuse qu’il soit revenu, rassurée de le savoir en vie, satisfaite de ses excuses qui n’étaient malgré tout pas suffisantes à ses yeux. Elle avait espéré le revoir, plus qu’elle ne l’avouerait. Mais Frankie était trop fière pour l’avouer, trop fière pour se l’avouer même à elle-même.


« C’est encore loin ? » lança-t-elle avec ce même ton désagréable dans la voix. Elle se fichait bien de heurter la sensibilité de l’un ou de l’autre, car pour elle, Isiah était dans tous les cas en tort dans cette histoire. Fière et têtue ne faisaient pas bon ménage, la brune en était la preuve vivante.


Things get damaged, things get broken • Precious
(c) ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Nigel K. Herring
Bras Droit | Recovery Grove
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Piolet à glace et couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/02/2017
Messages : 547
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: If the sky that we look upon should tumble and fall   Jeu 8 Mar - 11:18

Sans grande surprise, Frances était toute aussi méfiante que l'écrivain, même si elle avait cette amertume supplémentaire amenée par la disparition de plusieurs jours d'Isiah. Il était revenu, certes, mais le regard et le ton de la diva laissait bien entendre qu'elle mettrait un certain temps à lui pardonner ce débordement. Nigel lui ne s'en formalisa qu'à moitié, il avait déjà perdu Hannah, la personne la plus importante à ses yeux, et le temps d'en vouloir aux personnes chères ne leur était clairement pas accordé, alors autant tirer un trait sur tout cela et simplement apprécier le fait que le serrurier était revenu, en vie. Bien sûr, le brun avait bien l'intention d'avoir une discussion avec son ami, mais chaque chose en son temps. Quand enfin ils furent tous dehors et que l'asiatique avait craché ses mots acerbes, l'Allemand s'était attelé à leur expliquer sa rencontre avec le dénommé Billy. Il l'avait aidé, soit, c'était un type bien sur le papier, mais la confiance du Mainois était devenue compliquée à avoir et il faudrait un certain temps avant qu'il accepte de croire en la bonne foi du vieil infirmier.

Ayant donc écouté les propos du serrurier, Nigel avait hoché par moments la tête avant que la diva ne manifeste à nouveau son mécontentement, via une certaine impatience cette fois. Leurs deux guides les informant qu'ils n'en n'aurait pas pour plus de cinq minutes, le brun avait coulé vers la concernée un regard où pouvait se lire une certaine compréhension. S'il ne partageait pas l'amertume de sa cadette, il ne pouvait s'empêcher de s'impatienter également d'arriver à l'endroit qu'Isiah voulait leur montrer, ne serait-ce que pour s'assurer que ce n'était pas un mauvais coup du vieil homme et qu'ils ne suivaient pas aveuglément leur ami dans la gueule du loup. Sûr que si piège il y avait, le blond ne les conduirait pas là-bas, mais peut-être n'était-il lui-même pas au courant de tout ce que pouvait cacher le plus âgé.

Après en effet cinq minutes, le petit groupe arrivait à un complexe qui avait tout l'air d'être une sorte de jardin botanique, ou du moins ce qu'il en restait. Des clôtures entouraient le lieu, et une grande serre se distinguait aisément, rattachée à plusieurs dépendances. Les sourcils froncés, Nigel s'était assuré d'un simple regard que Marvin n'était pas trop loin avant de reporter son attention sur son ami. « Tu crois qu'il y a encore des vivres ici ? » avait-il demandé sur un ton peu convaincu, ne voyant que cette raison pour qu'ils soient venus jusqu'ici. Mais le blond le contrat rapidement, affirmant que le coin était sûr et qu'avec un peu d'effort, ils pourraient tous s'y installer ''pour de bon''.

L'air étonné, l'écrivain avait observé les deux autres hommes, puis Frances, avant de revenir au blond. Proposait-il réellement de s'installer quelque part plus ou moins définitivement alors qu'encore deux jours auparavant il refusait de s'arrêter ou que ce soit, même pour se reposer, afin de continuer à suivre la trace de son épouse ? Apparemment, mais si le trentenaire voulait y croire, il peinait à s'en persuader. Après quelques secondes, il soupira légèrement. « On peut déjà faire un tour, voir comment c'est à l'intérieur » avait-il lancé en adressant un petit sourire à son ami. Il ne fallait pas se leurrer cependant : la diva n'accepterait probablement pas de se poser dans un endroit aussi miteux. Un grand hôtel cinq étoiles, voilà ce à quoi elle aspirait sans doute.



Le temps emporte tout qu’on le veuille ou non. Le temps efface tout. Et ce qui reste à la fin ce sont les ténèbres. Parfois au cœur des ténèbres on retrouve d’autres personnes et parfois au cœur des ténèbres on les perd à nouveau.
“La Ligne Verte” SK
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Frances M. Whitaker
leader | Recovery Grove
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une lance faite maison, un couteau, une petite hache et un Glock 9mm
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/04/2017
Messages : 1825
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: If the sky that we look upon should tumble and fall   Sam 10 Mar - 22:48
Frankie avançait prudemment. D’une part elle ne ferait sans doute pas confiance à ce vieux avant un moment, d’autre part elle n’avait aucune idée de l’endroit où Isiah les menait. Nigel semblait se montrer aussi méfiant qu’elle mais l’écrivain était moins désagréable qu’elle ne savait l’être. Le blond expliqua comment Billy l’avait sauvé, ce qui visiblement méritait qu’il lui accorde si facilement sa confiance. Frankie soupira, agacée, et demanda s’ils en avaient encore pour longtemps. Visiblement non, et effectivement quelques minutes plus tard, le petit groupe approchait d’un complexe pour le moins vétuste. Comme le reste du monde.

« Et tu penses que ce truc vaut le coup ? Wow … » Son agacement était palpable, il s’entendait dans chacun de ses mots et le blond savait bien qu’il devait marcher sur des œufs s’il voulait éviter un scandale. La coréenne observa néanmoins les lieux, un genre de jardin botanique, c’était joli avant mais ça ne devait plus ressembler à grand-chose désormais. En revanche, un élément piqua sa curiosité ; une haute clôture qui coupait le jardin du reste du parc. Cet endroit était au choix un gage de sécurité ou un piège mortel. Nigel chercha à savoir s’ils espéraient y trouver des vivres mais Isiah répondit rapidement que l’endroit pouvait devenir leur repaire, leur maison. Ils pouvaient s’y établir.

Frankie émit un petit éclat de rire amer.
« Tu penses vraiment qu’on pourrait s’installer dans ce truc ? Et on y vivra comment exactement ? On plante des tentes dans le jardin ? » Son ton ironique ne laissait pas tellement de place au doute, Frankie n’y croyait pas à cette nouvelle maison. Il y avait des maisons luxueuses, suffisamment grandes pour eux, sécurisées, tout le long de la côte. Pourquoi s’installer ici ? « Peu importe … » souffla-t-elle à la proposition de Nigel. De toute manière, Isiah les amenait là donc il avait déjà tout réfléchi, comme quand il les avait trainés dans Seattle à la recherche de sa femme.

Isiah adressa un regard à la coréenne qui secoua la tête, résolument pas prête à lui pardonner sa disparition ou même à lui parler. Le petit groupe reprit sa marche alors que le vieux essayait de faire la discussion avec Nigel et Frankie, sans doute pour savoir quel accueil lui était réservé. Glacial en ce qui concernait la diva qui ne lui adressa même pas un regard, récupérant sa hache alors qu’ils approchaient du complexe. Un petit groupe de rôdeurs avança vers eux, Frankie se détacha du groupe et combla la distance entre eux et elle. Ses pas la menèrent vers les deux premiers morts, un coup de pieds dans le genou du premier lui permet de le mettre au sol pour planter sa hache dans sa tête. Elle était en colère, suffisamment pour relever sa hache dans un mouvement et la planter dans le crâne décomposé du deuxième cadavre.
« Il a l’air super ce coin ! » lança-t-elle avec un sourire entièrement faux à l’attention des autres alors que trois autres rôdeurs approchaient. Le vieux Billy se chargea d’en tuer un, espérant sans doute gagner la confiance de la coréenne.


Things get damaged, things get broken • Precious
(c) ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Nigel K. Herring
Bras Droit | Recovery Grove
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Piolet à glace et couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/02/2017
Messages : 547
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: If the sky that we look upon should tumble and fall   Dim 18 Mar - 21:50

Toisant le lieu d'un air un peu sceptique, l'écrivain fronça les sourcils, mi-étonné mi-inquiet, quand le blond leur confia qu'il pensait en faire leur refuge. Sur le papier ça semblait une idée acceptable, avec ces clôtures qui semblaient entourer tout le complexe, ils auraient une sécurité non négligeable et pourrait même l'augmenter en apportant certains éléments à ces barrières mais s'ils se précipitaient trop, ils pourraient aussi rapidement se retrouver bloqués dans l'enceinte. Quoi que ça avait l'air suffisamment grand pour qu'ils puissent envisager des points de fuite mais de là où ils étaient, il était encore trop tôt pour s'en assurer. Au global, l'endroit n'était pas déplaisant, un rappel de la nature, qui avait évidemment pris le dessus sur le reste depuis que le monde était devenu un cauchemar. Le Mainois avait toujours été un adepte de la nature et de la vie simple, sa maison d'avant l'apocalypse le témoignait bien, un petit chalet au bord du lac Auburn, aussi naturel que possible et où il était bon vivre. Mais toute cette époque lui semblait si loin désormais, si loin et pourtant si proche, alors autant le dire, renouer avec quelque chose de simple, un endroit où la nature était présente, sans oublier la Union Bay juste à côté... Ce n'était pas déplaisant à ses yeux, mais mieux valait en premier lieu s'assurer que le coin était vivable et qu'ils pourraient y trouver un certain confort car inutile de se leurrer, la diva n'accepterait pas de dormir sur un carton entouré de plantes vertes. Et lui non plus.

Évidemment, Frances était fermée à cette idée, son ton lourd d'ironie laissant bien entendre son mécontentement. Résultante directe de ces quelques jours sans le blond et de la dispute qui avait précédé cette disparition ou réelle volonté de ne pas s'installer ici ? Qu'importait, ils ne perdraient rien à en faire le tour et voir. Quoi qu'il en soit, dormir dans une tente n'enchantait pas vraiment le trentenaire mais même s'ils ne s'établissaient pas définitivement dans ce coin, peut-être pourraient-ils au moins y rester la nuit le temps de reprendre des forces et se mettre d'accord sur la suite. Si du moins il y en avait une. Rien ne garantissait que la chanteuse allait rester, ni même qu'Isiah allait abandonner l'idée de rechercher inlassablement Kate, mais rien que le fait qu'il suggère de s'établir ici supposait qu'il était prêt à lever le pied, pour un temps du moins.

Alors qu'ils se mirent à avancer vers l'entrée du complexe, le vieil homme présenté par Isiah, tenta de détendre un peu l'atmosphère en blaguant sur le coin, affirmant qu'au moins derrière tous ces amas de plantes ils seraient planqués. Remarque qui ne lui valut qu'un regard froid de la part de la diva, tandis que Nigel forçait un petit sourire qui contrastait avec son regard toujours relativement méfiant, le tout couronné par un Isiah qui entra dans le jeu du plus vieux. Mais les joyeusetés ne purent durer plus longtemps car déjà des rôdeurs s'invitaient. Un coin sécurisé ? Apparemment pas tant que cela. S'attelant à mettre hors d'état de nuire un premier errant, ses camarades se chargèrent des autres. Le brun avait alors lancé un regard à son compagnon à quatre pattes qui déjà se baladait dans le coin sans toutefois s'éloigner trop. Une nouvelle fois, il avait jugé préférable de ne pas relever la remarque de la diva ; il n'avait clairement pas à supporter sa mauvaise humeur. Qu'elle n'ait pas digéré la réaction d'Isiah était un fait, mais il n'allait certainement pas la plaindre ni même prendre des pincettes, même s'il comprenait sa réaction pour le simple fait que lui aussi peinait à accepter l'abandon bref du serrurier, mais à quoi bon se borner sur cet épisode pendant des jours ? Il était revenu, et ils allaient devoir discuter de leur avenir commun ? Quoi qu'il en soit, Nigel ne se posait même pas de question, n'avait pas de doute : il suivrait Isiah. Qu'avait-il à chercher ? À perdre ? Rien d'autre à part lui désormais. Mais il espérait au plus profond de lui que le blond comprendrait que ses recherches ne mèneraient à rien, tout comme les recherches qu'il avait mené pour retrouvé Hannah n'avaient que eu pour résultat de le briser un peu plus à chaque échec.

Les quatre survivant et le chien s'engouffrèrent alors dans le gros du jardin, percevant juste à côté d'eux cet énorme bâtiment, avant qu'un détail n'attire l'attention du Mainois. Un camping-car qui auparavant devait être blanc mais donc la peinture écaillée et abîmée par le temps lui donnait un petit côté presque jaunâtre. Il avait alors froncé les sourcils, désignant le véhicule. « Il ne doit plus rouler mais si à l'intérieur ce n'est pas le grand luxe, quelqu'un pourra toujours investir ce truc » avait-il lancé en reportant son attention sur ses pairs. Évidemment, par ''quelqu'un'', il pensait bien sûr à la coréenne. Ce ne serait pas non plus un cinq étoiles mais au moins elle aurait sa tranquillité le temps qu'ils trouvent mieux ou qu'ils n'aménagent le coin pour qu'il soit agréable à vivre. Si toutefois ils parvenaient à le nettoyer des potentiels errants encore présents.



Le temps emporte tout qu’on le veuille ou non. Le temps efface tout. Et ce qui reste à la fin ce sont les ténèbres. Parfois au cœur des ténèbres on retrouve d’autres personnes et parfois au cœur des ténèbres on les perd à nouveau.
“La Ligne Verte” SK
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Frances M. Whitaker
leader | Recovery Grove
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une lance faite maison, un couteau, une petite hache et un Glock 9mm
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/04/2017
Messages : 1825
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: If the sky that we look upon should tumble and fall   Mar 20 Mar - 10:47
Tout lui sortait par les yeux, de l’attitude de ce vieux à cet endroit. C’était quoi exactement ? Ils avaient le choix entre le zoo et le jardin botanique, le zoo était déjà pris donc ils s’étaient rabattus sur le jardin ? La coréenne avait passé le stade de l’agacement quelques jours auparavant, quand Isiah et elle s’étaient disputés, elle était en colère et cela se sentait dans chacun de ses mots et chacun de ses gestes. Cet endroit ne lui plaisait pas et elle refusait de voir toutes les possibilités qu’il offrait, contrairement à Nigel qui comme d’habitude se montrait plus mesuré. Ou alors il ne pouvait plus se passer du blond et ne voulait être séparé de son meilleur ami ? La coréenne souffla, sans s’en cacher, elle trouvait le moyen de s’agacer encore plus en monologues intérieurs.

Finalement ils arrivèrent dans le complexe par une brèche dans la clôture. Elle n’en dit rien, mais Frankie devait bien reconnaître qu’il y avait sans doute du potentiel dans cet endroit. C’était vaste, suffisamment pour ne pas s’y sentir à l’étroit, mais pas trop pour ne pas se perdre en ronde de surveillance et risquer des accidents. Un immense bâtiment, des serres en piteux état et un vieux camping-car stationné sur un parking qui appartenait au complexe.
« Super ça me rappellera mes bus de tournées … » siffla-t-elle avec un sourire de peste.

Isiah leur expliqua alors ce qu’il voyait dans cet endroit, cherchant à tempérer les attitudes de la diva. Billy compléta ses dires, ils avaient trouvé l’endroit à deux et ils avaient déjà réfléchi. Tout n’était pas parfait, ils le concédaient, mais s’il y avait beaucoup à faire, il y avait aussi un potentiel foyer à la clé. Frankie secoua la tête.
« Pour combien de temps hein ? Jusqu’à ce que tu te décides à repartir chercher Kate ? » Sa remarque était mesquine, mais dans le fond, elle le craignait ce nouvel abandon. Ne cherchant même pas à écouter la réponse du blond, Frankie s’avança vers un peu plus dans le complexe, elle avait besoin de frapper des trucs, des morts, des gens mais de préférence des morts.

Et l’endroit avait l’air plutôt préservé, c’est du moins ce qu’elle fut forcée de constater en avançant. Aucune trace de rôdeur dans les serres qui ressemblaient davantage à des friches, des insectes volant partout en lui arrachant une grimace.
« Faut voir le bon côté des choses, si ça ne marche pas, on pourra toujours faire des films sur la survie en milieu hostile. » Un nouveau sourire mesquin à l’attention d’Isiah et Billy tentait de plaider leur cause, sans qu’elle ne l’écoute. Le bâtiment principal du complexe se tenait finalement devant eux, encore barricadé. Aucun moyen de dire ce qu’ils allaient trouver à l’intérieur.

C’est le moment que choisit l’ancien serrurier pour demander une nuit ici, une nuit pour réfléchir, calmement à ce qu’ils pourraient faire de l’endroit.
« Il faudra plus d’une nuit pour que je m’habitue à cet endroit … » Mais elle acceptait, de toute manière il était hors de question qu’ils repartent sur les routes comme ils l’avaient fait, Frankie voulait se poser, trouver un rythme moins dangereux. L’endroit ne lui plaisait guère, mais pour l’heure, elle ferait avec. Mais en attendant, il fallait s’assurer que l’intérieur était aussi vide que l’extérieur.


Things get damaged, things get broken • Precious
(c) ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Nigel K. Herring
Bras Droit | Recovery Grove
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Piolet à glace et couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/02/2017
Messages : 547
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: If the sky that we look upon should tumble and fall   Ven 23 Mar - 19:55

A la réponse de la diva concernant le camping-car, Nigel s'était contenté de haussé un sourcil mi-amusé mi-blasé devant son ironie constante. Il aurait lui balancer que si ses bus de tournées ressemblaient à ça, elle n'avait franchement pas de quoi faire sa belle, mais l'envie n'y était pas et, autant le dire, mieux valait laisser couler. Si le fait d'avoir une petite intimité dans l'habitacle ne lui plaisait pas alors soit, mais qu'elle ne vienne pas se plaindre de les avoir constamment sur le dos, tous les deux, et maintenant ce dénommé Billy... L'avisant une nouvelle fois de son regard sombre, le Mainois se demanda si Isiah envisageait réellement s'établir avec cet homme. Après tout, il ne le connaissait pas plus que cela. Certes, il lui avait sauvé la vie, et en cela il avait droit à une certaine considération, mais de là à lui faire pleinement confiance... Il était vraiment sceptique, mais n'en dirait rien pour l'instant, décidé à lui laisser le bénéfice du doute. Mieux valait d'ailleurs pour le vieux qu'il ne tente pas de les prendre à revers car, si Nigel était de ce naturel calme et relativement avenant, mieux valait ne pas s'en prendre à ceux qui avaient de l'importance à ses yeux.

Ayant fait un tour rapide d'un coin de l'extérieur, le brun avait rejoint ses compagnons de survie, entendant alors les plans du serrurier et de Billy. Ils avaient déjà réfléchi ? Il semblait donc que la discussion était déjà bouclée et qu'aucun contre-argument ne leur ferait changer d'avis, tout comme Isiah semblait bien attaché à son nouvel ami et à ce lieu qui pourtant ne payait pas de mine. Sûr qu'un hôtel, ou même une maison de quartier, auraient été plus accueillants mais non, ils y avaient déjà réfléchi. Soit, Nigel prendrait sur lui le temps de voir, au moins pour le blond. La réponse de la coréenne cependant était à la hauteur de ses regards, lourds de reproches et de colère. En un sens l'écrivain la comprenait, et d'un autre côté... il connaissait désormais suffisamment son ami pour savoir que ces pics incessants ne le laissaient pas de marbre, d'autant plus quand ils étaient dirigés envers Kate. Alors que Frances s'éloignait, le trentenaire s'était rapproché du blond, posant une main sur son bras. « Ca va lui passer » avait-il simplement soufflé en guise de soutien, lui adressant un regard compréhensif. Peut-être que ça ne passerait pas, il n'en savait rien au fond, mais la chanteuse avait ce caractère qui donnait parfois envie de lui mettre un scotch sur la bouche pour ne plus entendre ses remarques acerbes. À prendre ou à laisser sans doute, mais si le blond laissait tomber, elle se mordrait rapidement les doigts de se retrouver seule, quoi qu'elle en dise par simple fierté.

Se remettant à avancer, suivi par les deux autres hommes et devancer par Frances et Marvin un peu plus loin, occupé à renifler chaque recoin, le trentenaire laissait son regard voguer sur les environs. Des serres relativement conséquentes qui, lorsqu'elles étaient entretenues, devaient être plus que plaisantes à regarder et apaisantes, si toutefois on omettait les nombreux insectes qui devaient déjà s'y trouver à l'époque. Ce fait heureusement n'avait jamais vraiment gêné le Mainois ; à vivre au bord d'un lac, on était habitué l'été à toutes sortes de bestioles. Insectes qui n'étaient pas absents en l'instant, un signe de plus que le monde continuait à tourner et que seuls les Hommes et les gros animaux avaient vu leur équilibre s'effriter brutalement. À la nouvelle remarque de la diva, Nigel s'était contenté de hausser un sourcil. « Le monde entier est devenu un milieu hostile » avait-il répondu sur un ton calme, signifiant ainsi que, de toute façon, qu'importait où ils iraient, rien ne serait suffisamment accueillant et sécurisant.

Une fois le tour des serres et d'une bonne partie de l'extérieur fait, les quatre survivants et le chien se retrouvaient devant le complexe principal du lieu. Si l'endroit ne lui disait rien qui vaille, bien trop ''préservé'' à son goût, ce ne fut apparemment pas l'avis de l'Allemand qui quémanda une nuit ici pour se prendre le temps de réfléchir. Hochant la tête en affichant une expression pensive, le brun n'avait pas relevé la remarque de la coréenne, posant son regard sur les deux hommes en avisant toujours le plus âgé d'un air méfiant. « Si on peut s'approprier l'intérieur sans avoir à affronter une horde, on pourra s'accorder une nuit, je pense qu'on en a tous besoin. » Ils en avaient besoin en effet, autant de pouvoir dormir tranquillement sans se torturer l'esprit à savoir où était l'autre, que de se prendre le temps de réellement discuter de quoi serait fait demain et leur survie commune. Percevant le sourire d'Isiah qui était apparemment soulagé de cette réponse, plus qu'il ne l'avait été de la remarque de Frances, le Mainois l'avait suivi à l'intérieur. Intérieur qui semblait étrangement calme, mais mieux valait explorer chaque recoin avant de crier victoire... Peut-être que cet endroit valait le coup, peut-être le cas, mais ils ne le sauraient qu'en y allant.

Le petit groupe s'était donc attelé à faire le tour du bâtiment, séparés en deux groupes afin de balayer le coin plus rapidement. Automatiquement, Nigel s'était mis avec la brune, autant parce-que tous deux n'avaient pas la moindre confiance en ce Billy, que parce-qu'il savait pertinemment que si elle partait avec Isiah, l'ambiance serait bien trop tendue et elle ne tiendrait pas sa colère. Ils avaient donc mené leur visite de leur côté, toujours suivis de près par Marvin, avant de rejoindre les deux autres et d'en conclure qu'ils allaient pouvoir rester ici pour la nuit. Une nuit, le temps de réfléchir, et ils auraient tout le loisir d'aviser de la suite mais, à première vue, cet endroit n'était pas le plus horrible qu'ils aient eu à visiter.





-FIN-



Le temps emporte tout qu’on le veuille ou non. Le temps efface tout. Et ce qui reste à la fin ce sont les ténèbres. Parfois au cœur des ténèbres on retrouve d’autres personnes et parfois au cœur des ténèbres on les perd à nouveau.
“La Ligne Verte” SK
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: If the sky that we look upon should tumble and fall   
Revenir en haut Aller en bas  
- If the sky that we look upon should tumble and fall -
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» TWR 2vs2 The Rise and Fall of Rome
» why the cross of the cathedral did not fall ??????
» BLOOMER LEAH & KÉSAR — « catch me when i fall... » ♥
» Hello hello, can you hear me? I can be your china doll if you want to see me fall. ₪ 31 jan, 20h15
» "United we stand, divided we fall" [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: