Partagez | 
 

 It is nice meeting you ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Auteur
Message
Lisandro Sedillo
Messiah
avatar
Date d'inscription : 06/04/2017
Messages : 242
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: It is nice meeting you ?   Dim 10 Sep 2017 - 22:03

Je ne lui dirai pas… C’est promis. Et le sourire du chilien ne se fit que plus grand, répondant à la complicité que lui renvoyait la petite brune en face de lui. Il leva les yeux au ciel, railleur. C’est vrai, il nierait totalement ce qu’il venait de lui dire, et il n’avait pas de bonnes raisons à donner à ça. Peut-être une quelconque peur que le garçon ne puisse pas comprendre, accepter que Lisandro puisse le voir comme son fils. Car il ne l’était pas. Et se le manger en pleine figure, le chilien n’était pas prêt encore à se prendre un tel mur. Il n’était pas le père d’Eli. Et garder le secret était d’autant plus important qu’Alma était réapparue dans la vie du garçon, ainsi que l’évidence de la disparition de son père. Le seul. L’attachement qu’il avait pour Alma lui-même pouvait menacer son entente avec Eli, il n’était pas prêt à affronter cette situation, vraiment pas. Ce n’était probablement pas pour rien que Lisandro n’avait pas de famille. Il n’en avait jamais eu le cran. Comme il n’aurait jamais eu le cran de tenir le poste que Selene tenait dans ce groupe. Dans cette famille.

Un temps passa sans qu’il n’y ait quelque chose, un malaise nécessitant la reprise de parole. Ils se jaugeaient tous les deux, quelques barrières franchies, entrevoyant la possibilité d’une entente. Pour Lisandro, la possibilité d’un nouveau refuge. Il espérait avoir touché Selene assez pour qu’elle puisse l’apprécier, à défaut de lui faire confiance encore. Il espérait de la tolérance, car il connaissait aussi son propre caractère et ses propres démons. Elle finit par reprendre la parole, avec des mots pesants. Il n’avait pas vécu l’abandon de Jaden, il n’avait pas vécu la trahison comme les autres, car il n’avait pas vécu ce qu’ils avaient tous vécu. Son départ laissait un goût amer d’incompréhension, l’ancien militaire avait pourtant les épaules pour guider le lycée. Elle avait d’autant plus raison qu’il aurait certainement su les guider correctement, s’il était resté. Il connaissait la lâcheté pour la combattre lui-même, Jaden avait probablement eu plus que cette excuse pour partir et sauver les siens. Jaden n’était pas un lâche. Pas de ce qu’il en savait … Quant au reste. Il n’en restait pas moins que son départ était la plus grande trahison du groupe. Selene continue, insistant sur le fait qu’elle se mettait toujours en avant, même quand les circonstances amèneraient à l’en empêcher. Il suit son geste, protecteur, sur son ventre, se retenant à un commentaire qu’elle avait probablement déjà entendu. La place d’une femme enceinte n’était pas en première ligne, pas si elle voulait éviter les risques de fausses-couches, ou éviter de perdre la vie. Mais elle n’était probablement pas à la tête d’un groupe de survivant en vivant comme une princesse. Le monde ne fonctionnait plus de cette manière. Les dirigeants d’aujourd’hui prenaient de véritables risques. Il lui sourit, plus posément, quand elle lui demanda s’il avait d’autres questions.

« Juste une … Eli m’a vendu comme un médecin, visiblement, il m’entendra après … Mais je n’ai rien sur moi. Vous avez quelque chose, une infirmerie pour que je puisse voir comment je peux t’être utile ? »
Revenir en haut Aller en bas
Selene Sweetnam
leader | Messiah
Modérateur
avatar
Date d'inscription : 07/11/2015
Messages : 3603
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: It is nice meeting you ?   Dim 10 Sep 2017 - 22:41

Selene sourit brièvement mais ne dit rien : si Eli avait à s’expliquer avec son ami, c’était son problème. Ça avait été bien joué de sa part ceci dit. Vendre Lisandro comme un médecin, ça avait été bien plus fin que de dire que c’était un croquemort qui avait deux-trois notions. Elle ne lui en voulait pas mais espérait que d’autres – notamment Sarah ou Andrea – ne prennent pas plus mal cette « imprécision ». De toute façon, la musicienne était prête à lui donner sa chance et ce n’était pas comme s’ils avaient le choix. C’était déjà inespéré de rencontrer quelqu’un capable de reprendre les fonctions laissées vacantes par le décès de William.

- On vit dans une prison, rappela-t-elle sans savoir si le mexicain avait prévenu ses comparses, partie basse sécurité, on ne vit pas dans des cellules, elle préférait le rassurer, on a transformé l’un des bâtiments en infirmerie oui. On a assez de lit pour allonger tout le monde, bien que ce serait une catastrophe que tout le camp tombe malade en même temps, on a quelques médicaments et un peu de matériel. On a juste…, elle s’éclaircit la gorge, la personne qui s’en occupait est décédée.

La jeune femme s’efforça de ne rien laisser paraître mais elle ne put empêcher ses yeux de cligner un peu trop, trahissant que c’était un coup dur. Maintenant qu’elle mettait le doigt dessus, l’ambulancier lui manquait sincèrement et énormément. Si seulement elle pouvait revenir en arrière, elle ferait tout pour l’empêcher de monter dans cette fichu voiture et y aller à sa place. Il n’aurait jamais dû prendre ce risque… jamais. Selene fit alors un signe de tête vers la porte :

- Je suppose qu’on peut y aller alors. Allons voir si Andrea en a fini avec Alma.

***

C’était la première fois qu’ils ramenaient autant de monde à la fois à la prison – du moins, si les animaux ne comptaient pas. La pianiste était toujours partagée entre les inconvénients de voir trois adultes de plus dans la prison mais le sentiment réconfortant de leur sauver la vie. Ce n’était pas rien de leur ouvrir leurs portes, elle en avait conscience, mais elle voulait croire en Eli et en l’espoir que lui avait inculqué Noam : il était encore possible de rencontrer des gens honnêtes. Une fois sur place, il avait fallu faire toutes les présentations, faire le tour du propriétaire, montrer les chambres, et finalement l’étudiante voulut finir par la fameuse infirmerie. Elle était crevée : ses forces avaient tendances à bien plus vite l’abandonner depuis le début de sa grossesse et sa journée avaient été riche en rebondissements.

- Alors, voilà, commenta-t-elle en ouvrant la porte sur les box où dormaient autrefois les détenues, chacun peut servir de « chambre », elle avait fait les guillemets avec ses doigts, dans l’ancien poste d’observation des gardiens, on a installé une sorte de bureau avec… les ustensiles, les euh… ce qu’il faut quoi.

Selene voulait dire « les dossiers » mais en fait, ils n’avaient plus de suivi médical, sinon les notes que prenait William sur sa pathologie psychiatrique. Depuis, elle les avaient récupérées, pour que personne ne tombe dessus, mais avait laissé à disposition des cahiers et des stylos au besoin. Faisant un geste indiquant à Lisandro qu’il pouvait prendre ses marques, elle ajouta :

- Il y a… quelqu’un que je dois te présenter. Une jeune fille qui vit avec nous et… on va dire que notre ancien médecin lui apprenait un peu le métier. Je me disais… peut-être… qu’elle pourrait reprendre avec toi ?


« Dum spiro spero »

Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en bas
Lisandro Sedillo
Messiah
avatar
Date d'inscription : 06/04/2017
Messages : 242
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: It is nice meeting you ?   Mer 13 Sep 2017 - 16:04

Andrea avait fini avec Alma, Lisandro prit le temps d’un regard, d’un sourire rassurant pour la belle brune qui affichait une mine déterminée et concentrée. Ni l’un ni l’autre n’avaient vraiment su ce qu’Eli leur préparait. Cela restait intimidant. Surtout en voyant l’état de nervosité du garçon quand il était revenu avec Selene et Andrea pour l’encadrer. Il avait envie de se rapprocher d’Alma, lui demander si tout allait bien, mais il se retient, ce n’était pas le moment et c’était déplacé, devant Eli, les autres. Pour lui-même, pour Alma. Ils avaient noué quelque chose pendant leur mois de cohabitation, mais depuis les retrouvailles avec Eli, Lisandro faisait de son mieux pour remettre une distance raisonnable entre eux. Par respect pour le garçon.

Selene les amena jusqu’à la prison, les présenta rapidement aux autres qui les observaient avec un regard méfiant. Normal. Mais il ne savait pas si c’était les lieux, un peu lugubres, ou toutes ces mines affables, mais le chilien ne trouvait pas ce premier contact très engageant. C’était difficile pour lui aussi. Sa famille s’était effondrée avec le lycée, il avait perdu tout le monde et il devait se faire une place dans un groupe qui savait consciemment qu’accepter trois personnes de plus était un risque. Pour l’équilibre du groupe, pour l’eau, la nourriture. C’était trois bouches de plus à nourrir et il fallait encore qu’ils fassent leurs preuves en leur prouvant qu’ils pouvaient être utiles. Et pour en rajouter une couche, Eli avait décidé pour son aîné qu’il venait ici en tant que médecin.

Après la visite de la prison, tout le monde resta dans une pièce commune pour mieux faire connaissance avec la mère et le fils alors que Selene l’invitait à la suivre encore une dernière fois. Il n’avait pas encore vu l’infirmerie. Sur le chemin, il voyait bien que la fatigue la gagnait. Une grossesse était déjà épuisante en temps normal, dans ces conditions de vie c’était d’autant plus difficile de ne pas finir la journée épuisée. Il la surveillait du coin de l’œil, surveillant les signes de fatigue pour pouvoir l’aider en cas de besoin. Mais il n’osait rien dire pour le moment, Selene était une femme forte, et il ne la connaissait pas encore assez pour savoir comment elle le prendrait s’il l’invitait à se poser un instant. Le bâtiment se dévoile à eux et il ne peut que siffler d’admiration quand il voit l’organisation des lieux. Le lycée ne disposait pas d’une véritable infirmerie, juste d’une salle de classe aménagée comme tel. Ici, tout avait été repensé pour une organisation optimale. Il aimait beaucoup. Il arpenta les lieux, ne jetant qu’un regard au bureau avant d’observer les box, en silence. Jusqu’à ce que Selene reprenne la parole, lui réservant une autre sorte de surprise. Il y a… quelqu’un que je dois te présenter. Une jeune fille qui vit avec nous et… on va dire que notre ancien médecin lui apprenait un peu le métier. Je me disais… peut-être… qu’elle pourrait reprendre avec toi ? Pour le coup, il était un peu surpris.

« Euh … Oui, oui, bien sûr. J’ferai au mieux. » Puis il réfléchit un peu, avise les fauteuils et le lit dans l’un des box. « On pourrait s’assoir un peu ? Ca fait longtemps que je rêve d’un siège confortable. »

Une manière à peine subtile de l’inviter à se poser un peu, elle aussi. Il ponctue d’un clin d’œil. Il ne cherchait pas vraiment à cacher son intention, elle était fatiguée et si elle voulait se garder en forme et prendre soin du bébé, elle devait s’autoriser à se poser un peu également.
Revenir en haut Aller en bas
Juliet Rosenfeld
Messiah
avatar
Date d'inscription : 08/10/2016
Messages : 93
Age IRL : 19
MessageSujet: Re: It is nice meeting you ?   Lun 23 Oct 2017 - 22:23

De manière singulière, Juliet ne se trouvait pas dans les écuries. Elle s'était cantonnée à son espace personnel. Le travail auprès des montures avait été effectué le matin même. Elle aurait pu se prélasser dans l'atmosphère apaisante que diffusaient les chevaux, seulement de nouveaux arrivants débarquaient à peine. Qu'ils soient hostiles ou non, sa confiance reposait en Selene pour juger. Sa curiosité piquée, la jeune fille souhaitait les rencontrer afin de se faire un mince à priori. Elle ne sentait pas le besoin de tous les examiner et de tenter de disséquer leurs âmes. Seulement de savoir comment avançait cette affaire, histoire de retourner tranquillement à ses occupations.  

Elle s'était occupée à tracer des courbes sur une feuilles vierge. Dans le complexe de bâtiments, ce n'étaient pas les papiers administratifs qui manquaient. Elle pouvait bien gribouiller et gâcher du papier sans jamais vraiment venir à bout du stock. Celui-là semblait avoir des antécédents juridiques. La lycéenne dessinait au dos le ventre généreux d'une baleine bleue. Il lui arrivait de se lancer dans un croquis, sans raison précise. Cela la détendait et lui plaisait, quoiqu'elle eu l'impression d'endosser le rôle d'une enfant.  

La rumeur courrait qu'un médecin rejoignait leur équipe. Juliet avait hâte de se confronter à de nouvelles difficultés. Elle n'avait pas apprit énormément de choses auprès de William. Elle en était au stade d'observation lorsque son apprentissage s'était abruptement arrêté. Une sorte de coupure dans sa quête. Elle en restait donc aux commentaires pseudo-scientifiques qui cohabitaient dans son esprit, entre les pensées sombres et les représentations de baleines. La frustration masquée par le deuil, elle n'avait pas prêté de pensés à cette formation. Elle trouvait incroyablement chanceux son petit groupe d'avoir trouvé un autre médecin. Cela s'apparentait à chercher des vivres : on pouvait bien chercher sans bien savoir ce sur quoi on allait tomber.  

Une infime partie d'elle était toute émoustillée à l'idée de rencontrer son nouveau professeur, l'autre faisait tout pour éteindre les braises d'espoir. Elle se décida à afficher un ton neutre, ne pas se réjouir, rien n'était jamais facile. Récupérant un bic du fond de sa poche, elle s'attaqua aux ombres bleues du cétacé. Puis n'y tenant plus, elle se leva. Abandonnant là son œuvre inachevée, elle erra quelque peu avant de les trouver assis tous les deux dans un box. Elle lança d'abord un regard à Selene, fronçant légèrement les sourcils. Puis tentant de distiller son inquiétude dans de l'impatience, elle fit face à l'homme. Elle hésita un instant, puis optant pour une approche professionnelle, elle lui tendit une main.

Juliet. Prononça-t-elle sans préambules. Elle se fit un peu tard la réflexion, qu'il aurait été nécessaire d'étoffer cette première remarque. Ils s’habitueront à moi au bout d'un moment de toute façon. Elle enchaîna de ce fait sur la question qui lui brulait les lèvres. Vous êtes vraiment médecin? Chirugien ? Enfin du domaine quoi ? Je ne connais pas grand chose pour être honnête, tout reste à apprendre.  

Elle ne lui demanda pas son nom, partant du principe qu'il saurait se présenter seul comme un grand. Elle manquait peut-être à ses devoirs d'hôtesse, si l'on partait du principe que ce genre de choses existaient encore. Mets tes mains sur la table, pas les coudes. Pars de l'extérieur en revenant vers l'intérieur concernant tes couverts. Plies la salade. Et surtout ne parles que si tu y es invitée. Ridicule.

Elle lança enfin un regard insistant à la brune. Inclinant légèrement sa tête sur le côté, c'était sa manière de demander si tout allait bien. Elle aurait bien voulu s'asseoir avec complicité à côté d'elle, toucher un peu son ventre et prendre des nouvelles du petit être et des sensations qu'il lui procurait. Peut-être même lui déposer un baiser sur le front pour la rassurer, car il n'était plus question de jeux quelques peu virulents et d'agitation.


mon corps est contenant, mon âme est contenue et compte tenu des ans, je me suis bien tenue
Revenir en haut Aller en bas
Selene Sweetnam
leader | Messiah
Modérateur
avatar
Date d'inscription : 07/11/2015
Messages : 3603
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: It is nice meeting you ?   Mar 24 Oct 2017 - 15:16


Selene hocha la tête pour approuver le fait qu’ils pouvaient se poser. Rejetant sa longue chevelure en arrière, elle s’assit sur l’un des vieux matelas. Elle pensait simplement faire une pause de quelque minute et continuer de briefer son aîné sur leur fonctionnement. Il avait accepté de former l’élève que l’ambulancier avait prit sous son aile et c’était une bonne nouvelle. Autant pour sa cadette que pour le camp.

L’étudiante n’eut même pas eu besoin d’aller la chercher : elle décela du mouvement du coin de l’œil et sourit en réalisant qu’il s’agissait de Juliet. Ella gardait le silence mais ça lui faisait plaisir que la jeune fille soit venue d’elle-même plutôt que de rester cachée dans un coin de la prison. Depuis le début de l’été, elle la suivait particulièrement, comme elle lui avait promis, mais n’ignorait pas qu’elle était encore farouche. La blonde lui renvoyait l’image d’un animal sauvage qui s’habituait peu à peu à la vie avec les humains. Le médecin n’en savait rien, mais le fait qu’elle se présente d’elle-même, c’était déjà une très bonne chose.

D’un signe amical, cillant subtilement pour confirmer que tout allait bien, la musicienne fit signe à son amie de s’approcher pour qu’elle se place à ses côtés. Cette dernière couvrait déjà le pauvre homme de questions. Avant de se tourner vers le nouveau futur médecin, La brunette planta ses yeux bleus dans ceux de sa cadette avec l’esquisse d’un sourire rassurant :

- Lisandro a fait des études de médecines, il a assisté d’autres docteurs dans le groupe où il était avant, mais il était croquemort, elle ne comptait pas cacher la vérité à l’ancienne apprentie de William et préférait qu’elle l’apprenne de sa bouche, Eli dit qu’il pourra nous aider en tant que médecin alors… on lui doit bien d’essayer.

Son timbre ne laissait peser aucune menace. Il laissait plutôt entendre que si le chilien n’était vraiment pas à l’aise avec la vie des autres entre ses mains, il pourrait abandonner ses fonctions. Dans tous les cas, Selene supposait que sa protégée allait être très critique avec ses compétences et sa manière de transmettre. Quelque part, elle voyait en Juliet sa relève, la prochaine première dame du groupe. Indirectement, s’il était question ici de la former en tant qu’infirmière, elle aiguiserait aussi son sens du jugement. C’était vers elle que reviendrait la pianiste plus tard pour savoir si Lisandro était à sa place – ou pas. Pas de doute qu’elle serait honnête et sans détour à son sujet. Les mains de l’étudiante encadrèrent doucement les épaules graciles de la blonde, comme si elle confiait un objet très précieux.

- Peut-être que je devrais vous laisser faire connaissance ? Elle baissa notamment le regard vers son amie pour savoir ce qu’elle en pensait, si ça vous va… je ne serai pas loin.

Elle préféra attendre la réaction de Juliet avant de se lever. Peut-être ne voudrait-elle pas rester seule, peut-être serait-elle plus à l’aise avec son aînée dans la pièce.


« Dum spiro spero »

Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en bas
Lisandro Sedillo
Messiah
avatar
Date d'inscription : 06/04/2017
Messages : 242
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: It is nice meeting you ?   Jeu 2 Nov 2017 - 18:01

Ce fut rapide. A peine s’étaient-ils installés dans l’un des box qu’une jeune fille blonde, toute gracile et aux grands yeux brillants débarquait en venant les accoster tous les deux. Il s’agissait très probablement de la jeune fille qui assistait l’ancien médecin de la prison. Il supposait bien. La tornade blonde avait débarqué sans préambule, sans aucune timidité aucune et une excitation qui faisait sourire. Lisandro en aurait bien rit, mais ne connaissant pas ses interlocutrices encore assez, le chilien se contenta d’un sourire, passant une main devant ses lèvres, passant sur l’arête du nez pour s’empêcher de rire en ayant l’air le plus naturel possible. Probablement raté. Mais peu importe. Quand elle lui tendit la main, de manière tout à fait professionnelle, il fut surpris. Mais il la prit sans discuter.

« Lisandro, enchanté »

Il la trouvait délicieuse, franche, directe. Il la trouvait drôle, à sa façon. A voir plus tard, si cette impression se confirmerait. Il était toujours un peu mal à l’aise à l’idée de devoir enseigner quelque chose à quelqu’un. Ce n’était même pas son métier. Mais il ferait au mieux. Surtout quand il entendit la suite de ses propos. Elle s’attendait à un vrai médecin. Cela le fit détourner les yeux un instant. Chirurgien, il aurait bien aimé. Il n’eut pas le temps de répondre, Selene s’en chargea et il en fut bien heureux. Elle ne chercha pas à cacher la vérité, il lui en fut reconnaissant. Ce n’était pas comme Eli qui n’avait pas hésité à omettre son véritable métier à Selene en les amenant à la prison. Au moins les choses étaient claires. On lui doit bien d’essayer. Il aurait à faire ses preuves, il en avait bien conscience. Mais il avait visiblement une porte de sortie, au cas où. La pression sur ses épaules était moindre, cela étant, il devrait faire de son mieux pour gagner sa place. Il avait envie de s’investir, de mériter la confiance qu’Eli – et maintenant Selene – avait placé en lui. Lisandro affronta alors le regard de Juliet, qui connaissait maintenant la vérité sur ses compétences. Cette étincelle d’excitation allait-elle persister dans ses yeux ? Telle était la question. Selene leur proposa un moment en tête-à-tête, pour faire connaissance. Lisandro s’assit au fond de son siège, sourit à la demoiselle.

« Alors, tu crois que c’est qui qui va apprendre son métier à l’autre ? »

Il ponctua sa phrase dans un clin d’œil complice. Il n’avait pas la prétention d’en savoir plus qu’elle. Il ignorait bien ce que ce fameux William lui avait appris. Le chilien avait quelques connaissances, connaissances rafraichies par la pratique en compagnie des médecins du lycée. Il n’était pas officiellement du métier, mais il ferait au mieux. Et elle, Juliet, avait-elle les épaules pour ça ? Seul le temps le leur dirait. Mais dans un premier temps, il allait falloir qu’ils s’apprivoisent, qu’ils apprennent à se connaitre et voir comment l’autre travaillait. Selene attendit la réponse de la jeune fille pour s’éclipser un peu plus loin, d’un regard et d’un hochement de tête, il remercia la brune. Pour son accueil et sa confiance. Pour ce toit qu’elle leur offrait, à lui et les siens.
Revenir en haut Aller en bas
Juliet Rosenfeld
Messiah
avatar
Date d'inscription : 08/10/2016
Messages : 93
Age IRL : 19
MessageSujet: Re: It is nice meeting you ?   Lun 27 Nov 2017 - 18:37

La musicienne répondit à son signe muet, Juliet se détendit imperceptiblement. Elle relâcha doucement les inquiétudes qui s'étaient emparées d'elle. Elle avait parfois peur d'être gênante à constamment prendre des nouvelles ; mais elle n'arrivait tout bonnement pas à s'en empêcher. Selene lui expliqua la situation le plus délicatement possible. La jeune fille se contenta de hocher la tête sans être pour autant déçue. Elle faillit lancer un "on fait avec ce qu'on a" mais se ravisa à la dernière minute. À la place elle se contenta de sagement répliquer :

Bon déjà, il a quelques notions, tant que ce n'est pas mon niveau.

Elle se rendit compte en prononçant ces mots, qu'ils n'étaient pas bien plus aimables que sa tirade initiale. Elle haussa mentalement les épaules, il y avait de ces choses qu'elle ne réussissait jamais. Il devait s'être taillé une vision d'elle dès les premières secondes, c'était instinctif. Étudier le langage corporel, le visage et le regard, analyser la voix ; étaient des choses que le cerveau effectuait automatiquement.  

Lorsque Selene proposa de les laisser, la blonde eu d'abord le réflexe de lui lancer un regard de détresse. Elle risquait non seulement de se ridiculiser mais également de complètement détruire leur arrangement temporaire. Elle prit une inspiration, balaya les doutes qui la troublaient et adressa un petit hochement de tête à son aînée. Les mains qu'elle avait déposé sur ses épaules accompagnant sa proposition, rassurèrent la lycéenne. Elle extirpa un peu de courage que ce contact lui conférait. Selene s'éloigna. En tête-à-tête avec le chilien, Juliet se mit également à ses aises. Elle commença par simplement répondre à sa question.  

Comme je l'ai dit tout à l'heure, mes bases sont fragiles. J'ai observé William et il a commenté son travail mais il ne m'a jamais vraiment enseigné la matière.

Elle appréciait le ton humoristique avec lequel Lisandro colorait ses phrases. Il était déjà exceptionnel que Juliet n'est pas du rejet comme premier sentiment. Elle avait prit la mauvaise habitude de se protéger en refoulant les nouvelles connaissances dès les premières paroles. Pour le moment elle se contentait d'observer une curiosité réservée, sans pour autant refouler son caractère.  

Pas besoin d'avoir peur de ne rien trouver à m'enseigner. Dit-elle sur le ton de la blague. Elle plaça une mèche derrière son oreille. Les regards de Selene n'étaient plus là pour l'encourager. Elle se demandait si elle enchaînait erreur sur erreur.  

Jusque là j'ai supporté tout ce à quoi j'ai assisté, après ce n'étaient pas des opérations majeures pour la plupart. Elle suivit l'arrête de sa mâchoire du bout de l'indexe alors qu'elle se creusait la tête à la recherche d'informations qu'elle pourrait lui livrer. Hum tu… elle réfléchis un instant, décidant finalement qu'elle s'octroyait le droit de le tutoyer puisqu'il avait fait de même, tu as une petite idée de la manière dont tu veux organiser ça ? Même un petit éclat d'idée, elle sourit. J'aimerais bien établir une sorte de carnet, un recueil peu importe, explicatif. Histoire que tout le monde puisse y avoir accès en cas d'urgence. Et puis bon, j'en aurais moi-même besoin au début. Qu'est-ce que tu en penses ? Tu trouves ça trop laborieux ?    
Elle lui adressa un regard plein d'espoir, c'était une idée qu'elle mûrissait depuis peu, toutefois déjà bien ancrée en elle.  



mon corps est contenant, mon âme est contenue et compte tenu des ans, je me suis bien tenue
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: It is nice meeting you ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
It is nice meeting you ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Leurs chiens meurent pendant la traversée Nice-Calvi
» Scott 17 mois croisé teckel/papillon (06) Nice
» Meeting with the infinity [TERMINE]
» Bérénice - Faris
» Meeting with the infinity

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: