The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -20%
Remise de 20% sur la barre de son Sony HT-SD35 2.1
Voir le deal
199.99 €

Partagez
- We are strong when we admit our weaknesses -
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: We are strong when we admit our weaknesses   We are strong when we admit our weaknesses EmptyVen 11 Aoû 2017 - 16:25
11 Août 2017.

Le mois qui venait de s'écouler avait été plutôt calme pour la rouquine, certes elle avait vu de la fumée noire s'élever pendant un temps du centre ville, mais rien de plus. Elle avait traîné sa carcasse dans le nrd afin de trouver de quoi se mettre sous la dent, elle n'avait pas trouvé grand choses, hélas. Mais ce qu'elle avait pu en ramener était mieux que rien.
Aujourd'hui et depuis début Août il faisait beau et on commençait étragement à se dire que chercher un bâteau pour aller pêcher un peu en mer serait sympa, histoire d'avoir du poisson, même si dans l'esprit de Morgan la poiscaille risquait d'avoir ingurgité des choses pas terrble pour l'organisme. Mais en même temps ça faisait bien deux ans que tous vivaient dans un environnement approchant la catastrophe nucléaire. Donc niveau contatmination de l'air ils devaient tous avoir été servi. Etonnant qu'elle n'ait pas encore vu d'ailleurs de maladies nosocomiales. A croir qu'avec toute la merde qu'ils respiraient leur organisme avait évolué et tenait mieux face à certaines choses.

Le soleil était déjà haut dans le ciel, dire que les mouettes criaient serait un euffémisme. Il y a juste le bruit des vagues, le calme de ce côté là de la ville. Etrangement le phare avait par moment cette facette là : la sensation d'être coupé du monde. Mis à part croiser un ou deux Adams errant sur la plage, le reste restait calme, serain. C'était étrange et reposant à la fois, comme si d'un seul coup le temps s'arrêtait, qu'on pouvait prendre le temps de profiter encore un peu de la vie, d'espérer ne plus vivre sans cesse dans un cauhemar. C'était tout aussi troublant quand on se rappelait que le garde mangé était pratiquement à sec, que la poule ne donnait qu'un oeuf par jour, que l'eau manquait. Que tous étaient en réalité des proies de dame nature. Ca avait de quoi faire tomber le moral à zéro d'un coup d'un seul ce type de pensée.

Mais aujourd'hui, Morgan allait partir écumer le long de la plage avec le blond et le tacos. Il était agaçant ce dernier à toujours avoir envie de s'incruster partout. Mais bon, à trois peut-être qu'ils seraiet plus efficace qu'à eux pour ramener une barque par exemple. Puis Morgan le savait Zack n'aimait pas trop la mer, pour ne pas dire qu'il la détestait. Et elle savait pourquoi et ne pouvait que le comprendre au final. Chacun gère ses traumatismes différemment. Concernant Rafael, elle en connaissait un peu sur lui, mais pas vraiment plus. Elle l'avait croisé une nuit et avait été prise totalement au dépourvue. Mais là ce serait différent. Elle serait avec l'aîné, elle serait calme, la plaie qu'elle avait eu à la fesse s'était bien refermée, elle aurait juste une énième cicatrice, mais une de plus ou une de moins, elle s'en fichait désormais. Cependant la rouquine ne montrait toujours pas ses bras ni ses jambes et ce, malgré la chaleur.

Quittant la maison principale tout en mettant son couteau à sa hanche elle s'étira et posa son regard sur l'ensemble du phare, c'était plus plaisant mais aussi bien plus sauvage comme paysage. Personne pour passer la tondeuse, des herbes folles, l'enclos de Beverly perdu dans la verdure et la jument qui broute tranquillement tandis qu'à l'entrée Francis bave toujours et se dessèche sous le soleil. Très glamour comme vision. Morgan avança vers le phare afin de descendre le chemin menant à la plage, elle y retrouva l'aîné qui les attendait et lui adressa un hochement de tête, lui signalant qu'elle était fin prête à chercher cet foutu bateau, ou autre chose d'intéressant après tout. La mer rejetait parfois des choses qui valait bien leur pesant de cacahuètes ! Et cet après-midi, ils partaient donc en exploration les pieds dans le sable.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: We are strong when we admit our weaknesses   We are strong when we admit our weaknesses EmptySam 12 Aoû 2017 - 12:15

Cela faisait désormais plus d'un an que le blond s'était établi ici, dans cette chambre précise de la maison de gauche. Beaucoup d'événements étaient survenus et après avoir perdu le premier groupe avec lequel il survivait, il avait fait au mieux pour ne pas perdre cette nouvelle famille de laquelle il s'était entouré, celle constitué de ceux qui comptaient le plus à ses yeux. Mais s'il ne s'était qu'à moitié inquiété des dangers qu'ils pouvaient encourir dans ce coin de l'Ouest de Seattle, la fumée noirâtre qui s'était élevée dans le ciel quelques semaines plus tôt ne lui avait rien dit qui vaille. Un camp avait sans doute été anéanti, et les putrides s'étaient refaits plus nombreux en ville. Combien de temps avant qu'ils ne viennent jusqu'à eux et qu'ils se retrouvent coincés sans issue ? Mieux valait ne pas trop se poser la question et agir avant qu'il ne soit trop tard. C'est dans cette optique qu'il avait proposé la veille à son groupe de partir sur la grève, officiellement pour trouver un bateau afin de pécher et agrandir leurs réserves. Officieusement : pour trouver un bateau encore potable en cas de fuite forcée ou de l'essence supplémentaire pour la camionnette. Morgan et Rafael s'étaient rapidement portés volontaires et, si l'ancien homme d'affaires aurait mille fois préféré déléguer et laisser faire les siens plutôt que de s'approcher trop de l'eau, ce besoin de contrôle et de mener son groupe l'avait poussé à être de l'excursion. Ils avait donc été défini qu'ils partiraient en début d'après-midi.

Ayant passé la seconde partie de la nuit à monter la garde en haut de la tour, le trentenaire était allé se coucher alors que le jour était déjà levé depuis plusieurs heures. Franchement épuisé, il n'avait mis que quelques minutes à s'endormir, mais le repos ne fut pas aussi réparateur qu'il aurait dû l'être, loin de là. Il s'était réveillé à de nombreuses reprises, mettant ses sursauts sur le coup des sons provoqués par les membres du groupes au rez-de-chaussée ; à croire qu'ils avaient tous décidé de se passer le mot pour être chiants. Le trentenaire n'était cependant pas dupe : les bruits n'étaient qu'un détail, ce qui l'empêchait réellement de sombrer dans un sommeil tranquille était bel et bien l'optique de cette sortie prévue pour l'après-midi. Il allait devoir prendre sur lui. Morgan était certes au courant de ses craintes mais ce n'était pas pour autant qu'il avait l'intention de se montrer faible de la sorte ; elle l'avait vu ainsi une fois, c'était amplement suffisant. Et le latino lui n'était au courant de rien, mieux valait que les choses restent ainsi.

Vers midi, Zack ouvrit grand les yeux, agacé, fixant le plafond comme si le sommeil allait à nouveau se repointer et pour de bon cette fois-ci. Mais il n'en fut rien. Sûr qu'il allait être relativement mal luné pour tout le reste de la journée, le tout serait de parvenir à masquer cette nervosité qui le prenait aux tripes dès qu'il était question de se rapprocher trop de la plage. Rien que l'idée de foutre les pieds sur un bateau cependant faisait naître en lui cette angoisse, mais il y arriverait, il le fallait. Se levant en soupirant avant de s'étirer, le blond s'approcha de la fenêtre et ouvrit le rideau pour zieuter au dehors. Neil se baladait en bas, un sac de terre dans les bras, tandis qu'Ansel était de garde sur la tour. La vie suivait son cours en somme, et il était sans doute le seul à s'inquiéter de la sortie imminente qu'ils avaient planifiée. À peine eut-il ouvert la fenêtre que la chaleur du soleil devint encore plus prononcée mais pas de baignade au programme, surtout pas. Se détournant de l'ouverture, le trentenaire prit rapidement son pantacourt qui était soigneusement plié sur la commode ainsi qu'un tee-shirt blanc sans manches. Une fois habillé, il glissa dans sa poche gauche son poing américain et accrocha du côté droit son couteau de chasse et un Desert Eagle, juste au cas où.

Quelques minutes après, l'aîné de la maison était en bas, un café entre les mains, écoutant d'une oreille distraite ce que lui racontait son compagnon. « Tu m'écoutes Zack ? » Relevant la tête vers lui d'un air sceptique, il n'eut pas besoin de répondre pour que le brun comprenne que non, il n'avait rien suivi. Un soupire s'éleva avant qu'il ne reprenne. « T'es sûr que tu veux pas que j'y aille à ta place ? » « C'est bon, Stew. » Son ton avait sans doute été un peu trop sec, trop nerveux, probablement qu'il devrait prendre encore un peu plus sur lui pour ne pas laisser entrevoir le trouble qui le prenait. Secouant la tête, Zack se releva, adressant à son cadet un regard à la fois désolé et pseudo-confiant, pour finalement se rendre à l'extérieur et prendre une cigarette dans l'espoir d'apaiser un peu cette nervosité. Tentative vaine, évidemment, mais au moins il parvenait à s'en donner l'illusion l'espace d'un instant.

Le moment était venu de rejoindre la grève où ses deux camarades devaient également venir. Inspirant profondément, il descendit les marches qui l'y menaient après avoir zieuté la mer pendant quelques minutes. Les mains vissées dans ses poches, il agrippait comme souvent son poing américain. Morgan fut la première à arriver, habillée comme s'il faisait moins de dix degrés mais le trentenaire ne fit aucune remarque, sachant pertinemment que s'il n'avait pour sa part plus aucune appréhension à laisser entrevoir les nombreuses plaies sur ses jambes et ses bras, il en était loin d'être de même pour la rouquine. Lui adressant un simple « salut », il ne prit pas la peine de forcer un sourire ; elle le saurait de toute façon que ce ne serait qu'une façade alors inutile de se donner cette peine.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: We are strong when we admit our weaknesses   We are strong when we admit our weaknesses EmptyJeu 31 Aoû 2017 - 0:16
Genre le dernier arrivé. Encore. C'était rageant, il s'y était pris à l'heure en plus.
Quand il remonta son sac sur ses épaules et qu'il arriva sur la grève, les deux autres étaient déjà arrivés. À croire qu'ils étaient tous les deux branchés l'un à l'autre et qu'il savait pile poil quand l'autre du duo était sur le point de bouger son gros cul jusqu'ici. Dès fois, il trouvait leur relation fusionnel vraiment très bizarre. D'un pas faussement nonchalant, il arriva dans leur direction et leva une main pour les saluer. Comme si on allait lui faire une remarque, il préféra anticiper et leur glisser juste avant de les dépasser :

Oh. J'suis pile à l'heure cette fois. Puis c'vous qui êtes toujours trop en avance aussi.

L'art de se faire désirer c'était bien à de certaines limites on était d'accord, mais c'était un peu naturel pour Rafael il fut un temps d'arriver en retard. Puis c'était de quoi, cinq minutes ? Rien de bien méchant. C'était pas ce que pensait tous ici.

Il aurait pu mieux se pencher sur la question le plus jeune, car s'il avait mieux inspecter le visage de Zack, il aurait peut être vu qu'il était pas forcément dans son assiette. Mais comme le brun ne faisait pas l'effort de quoi que ce soit, il passa juste outre cet écran. Zack tirait toujours la gueule, et Morgan c'était un miroir parfait de lui alors... Rafael y voyait leurs expressions naturelles.

Morgan lui avait montré une autre facette d'elle quelques nuits plus tôt, et cette aspect plus fragile de sa personnalité l'avait un peu déstabilisé.
Si elle restait toujours aussi froide et impénétrable, elle n'avait peut être pas toujours été un insupportable monstre à deux cornes. Peut être.

Dans tous les cas, les deux étaient parfois lassant. Pourquoi il se jetait toujours sur les premières missions ? L'aventure tient. Parce qu'au phare, il faisait vite le tour. Il renifla légèrement tout en avançant dans le sable. Il avait pas hésité à laisser tomber ses baskets pour cette fois, parce que c'était vraiment pas confortable sur le sable. Il n'y avait plus qu'à bien regarder par terre où il marchait et il n'y aurait aucune raison pour qu'il se fasse chatouiller les pieds par la tête mal pensante d'un cadavre en chaleur.

Puis comme c'était vachement animé derrière, quelques minutes de marche plus tard, il se retourna avec son air espiègle pour leur dire avec toute la sympathie dont il pouvait faire preuve en voyant les quelques gouttes de sueur perler sur leur front :

Ouais, vous inquiétez pas, plus loin y a pas mal d'arbres, vous pourrez marcher dans l'ombre si vous supportez pas la chaleur. Au pire vous pourrez toujours prendre des pauses si vous avez l'impression de fondre au soleil. J'vous plains, pfeuh.

D'une certaine façon il les sous estimait pas. Puis, lui aussi il dégoulinait à marcher sous cette chaleur suffocante. Il la supportait pas trop mal à force d'aller courir dehors sans raison lorsqu'il avait fini ses tâches, alors il jugeait toujours utile de préciser que l'été c'était fait pour lui. D'ailleurs il aurait presque pu concurrencer avec Ansel s'il avait vraiment pris le temps de faire la crêpe. M'voilà, glander longue durée ici ça existait pas.

Bon l'plan c'est qu'on cherche une barque, un bateau, un truc pas trop pourri, à peu près solide. C'pour quoi faire au faites ? Pêcher ? Faire des balades ?

Ils en avaient peut être parler à table en fin de compte, mais il lui arrivait de pas trop écouter et de faire le tri dans ce qui était dit. Ça l'empêchait pas de continuer d'avancer tout en jetant quelques brefs coups d'oeil plus à gauche qu'à droite. Pas de pourris à l'horizon.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: We are strong when we admit our weaknesses   We are strong when we admit our weaknesses EmptyMar 5 Sep 2017 - 23:19
Rafael était le dernier à les rejoindre, Morgan l'observa et rien dans son regard n'avait d'accusateur ou de sombre, elle le regardait normalement, sans haine apparente. Aujourd'hui il semblait que la demoiselle soit plutôt bien lunée.
Lorsqu'il parla elle se contenta de hausser les épaules, à l'heure en retard elle s'en fichait bien, elle n'avait pas attendu ad vita aeternam. Tout en prenant la suite des deux hommes elle resta aux côtés de Zack, côté mer afin qu'il reste le plus éloigné possible de l'eau. Elle se souvenait de ses parents lui dire de rester côté mur sur le trottoir pour ne pas être trop près des voitures, lorsqu'elle était môme et là elle faisait pratiquement la même chose avec son aîné.

Morgan n'était guère bavarde, elle observait autour d'elle, la chaleur de la saison commençait à rendre la route compliqué. Elle regrettait d'avoir mis autant de vêtements. Mais tant pis, elle ne voulait pas montrer en plein jour ses cicatrices. Les deux hommes avaient connaissance de son corps mutilé, mais elle ne se sentait pas encore prête à s'exposer aux yeux de tous. Il allait falloir du temps, beaucoup de temps pour qu'elle apprenne à accepter ce corps meurtri. A ne pas avoir des bouffer d'angoisse lorsqu'elle pose le regard sur ces marques parcourant l'ensemble de sa silhouette fine. Elle était capable de passer au dessus du regard des autres, mais pas tout de suite, pas maintenant.
Marchant difficilement elle avait l'impression de brûler au soleil, sa peau de rousse allait en prendre un coup. Elle avait chaud, elle marchait plus lentement. Regardant droit devant elle, elle voyait Rafael avancer normalement, il ne semblait pas trop souffrir de la chaleur. Putain quel chanceux sur ce coup là ! Hasardant son regard vers Zack elle prit doucement son bras pour se soutenir un peu, et surtout le rassurer. Elle était là, il n'avait pas besoin d'angoisser. Si Stew ne les avait pas accompagné c'est qu'il leur faisait confiance. Le blond ne semblait pourtant toujours pas trop à l'aise et sa poigne sur son bras se voulait vraiment rassurante. Elle connaissait les angoisses de Zack.

Lorsque le plus jeune du trio se tourna vers eux pour causer elle le regarda de nouveau. Toujours cet air revanchard, une vraie tête à claques. Elle avait envie de le baffer quand il faisait son malin. Ça l'insupportait. Elle ne comprenait toujours pas vraiment comment il pouvait rester aussi "positif" ou jovial. Et là s'imprégnait en image dans sa tête, le fait qu'elle avait l’impression que Zack et elle emmenait un gosse de cinq voir dix ans maximum à la plage. Elle rit intérieurement mais trouvait cela pathétique et stupide. Elle continua de marcher marcher et essuya son front du revers de sa manche. En effet un peu d'ombre ne lui ferait pas de mal. Elle brûlait, elle avait trop chaud et l'idée de se choper une insolation n'était pas envisageable.

Mais avançant toujours elle patientait l'ombre avant d'entendre de nouveau le cuisinier du groupe. Elle leva les yeux au ciel désespérée qu'il n'ait pas entendu de quoi on avait causé quelques heures plus tôt. Il venait en sortie pour quoi au final ? Pour se dégourdir les pattes ou bien pour juste sortir et rien d'autre. Il était désespérant, à croire qu'il avait l'ouïe sélective. Elle soupira et ne répondit rien, sinon elle s'énerverait, et aujourd'hui elle n'avait pas envie de vraiment s'énerver. Elle resterait calme. Inspirant calmement elle resta à le regarder un instant avant de détourner les yeux pour tourner son visage vers le rivage et apercevoir plus loin des embarcations. On approchait du but, mais pour l'instant elle avait envie d'ombre, juste de l'ombre pour arrêter de cramer. Bientôt elle finirait couleur homard...
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: We are strong when we admit our weaknesses   We are strong when we admit our weaknesses EmptyDim 17 Sep 2017 - 16:16

Rafael ne tarda pas à les rejoindre à son tour, leur reprochant presque d'être déjà là. Les trentenaire s'était contenté de hausser un sourcil condescendant ; qu'est-ce que ça pouvait bien foutre qu'ils attendent un peu ? Certes, le blond avait toujours été ce genre de personne à n'arriver ni trop tôt ni trop tard, toujours tout pile à l'heure, mais il était habitué à ceux qui traînaient un peu plus et n'avait franchement pas envie de se prendre la tête pour ce petit ''retard'', l'idée même de l'expédition qu'ils avaient prévu le rendait déjà suffisamment nerveux pour qu'il ne cherche pas d'autres raisons d'être agacé. Il avait néanmoins jeté un regard aux pieds nus du plus jeune ; il se croyait en vacances ou... ? Sortie à la plage, se baigner, larver au soleil ? Qu'importait, s'ils devaient se mettre à courir et que l'autre se plaignait il lui mettrait bien vite une remarque dans la figure.

Tous les trois se mirent alors à avancer sur la grève, le blond gardant bien les mains dans ses poches pour masquer tout signe de nervosité, tenant comme à son habitude fermement son poing américain entre les doigts pour essayer de faire fi de ses angoisses. Avec Morgan à sa gauche cependant, il n'était au moins pas juste à côté de l'eau, mais une telle proximité avec l'étendue bleue ne le rassurait pas le moins du monde. Jetant tout de même un regard vers l'eau, il serra les dents. Avec cette foutue chaleur, il se rappela quelques bribes de sa vie d'avant, ces après-midi où il pouvait se permettre d'aller flâner sur la plage ou même dans l'eau, se rafraîchir et passer du temps avec ceux qui comptaient. La rouquine était là, Stew aussi, pas loin, mais rien que d'imaginer foutre ne serait-ce qu'un doigt de pied dans l'eau lui coupait la respiration. Ridicule. Combien de temps cela faisait-il maintenant ? Un an ? Et pourtant il n'était toujours pas parvenu à affronter sa peur, n'avait même pas essayé, et s'il avait pensé qu'obtenir vengeance en tuant Gabriel l'aiderait à passer outre cette crainte, il s'était trompé. Ça l'avait aidé à beaucoup de choses, mais pas à ça.

Perdu dans ses pensées, l'aîné se crispa légèrement en sentant la main de la jeune femme prendre son bras, revenant à la réalité. Plantant son regard dans le sien, y cherchant l'ancrage dont il avait besoin pour contrôler un minimum cette panique naissante, il inspira profondément en lui adressant un fin sourire sans joie. Plus ou moins rassuré par ce contact avec la rouquine, Zack se reconcentra sur ce qui se trouvait devant eux et non à côté, trop près, tentant au mieux de mettre de côté ses peurs ; mieux valait éviter une crise d'angoisse, autant pour lui que pour les deux qui auraient à le gérer. Quand Rafael reprit la parole il ne dit rien, envieux cependant d'en effet trouver un coin d'ombre où ils pourraient poursuivre leur avancée ; sûr qu'à la fin de la journée il écoperait d'une teinte de peau un peu moins claire qu'à l'accoutumée, s'il parvenait toutefois à éviter les coups de soleil.

Passant près d'un coin où la mer s'avançait dangereusement vers eux, il se décala machinalement sur la droite dans un but de s'en éloigner un peu plus, garder une sorte de distance de sécurité qui était bien trop faible à son goût. Le fait que Morgan soit au courant de ses angoisses avait quelque chose de rassurant, au moins il n'avait pas à se justifier de ses actes, ni même d'avoir à répondre à un regard interrogateur. Et le brun reprit la parole, lui faisant à nouveau froncer les sourcils. « Pour pêcher oui. Voire même trouver quelque chose de plus grand au cas où il faudrait partir » avait-il ajouté d'une voix neutre. Partir, fuir la station, il ne pouvait y penser et pourtant il fallait bien se rendre à l'évidence qu'ils n'étaient pas à l'abri, que si leur emplacement avait un avantage considérable en matière d'arrivée des potentiels envahisseurs, elle pourrait également les mener tous à leur perte s'ils n'avaient d'autre moyen pour fuir que par la mer. L'hispanique ne serait d'ailleurs peut-être pas si étonné que cela par les mots de l'aîné, il avait lui-même soulevé ce point lorsqu'ils avaient discuté la toute première fois au phare, quand Stewart était revenu avec lui.

Après quelques minutes de marche encore, ils arrivaient à hauteur de quelques embarcations au bout de pontons, certains avaient vraiment l'air décomposées par le temps et il était évident qu'en trouver une correcte alors qu'aucune n'avait eu l'entretien nécessaire serait compliqué. Mais ils ne le sauraient pas sans y jeter un coup d’œil de plus près. Chose à laquelle le trentenaire se prépara mentalement en serrant un peu plus fort ses poings dans ses proches et tentant de garder une respiration convenable ; ne pas penser à la flotte dont le son des vagues pouvait difficilement être ignoré, ne pas se rappeler de ses poumons se remplissant d'eau salée et de l'air qui lui manquait.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: We are strong when we admit our weaknesses   We are strong when we admit our weaknesses EmptyDim 8 Oct 2017 - 13:22
Dès fois il avait juste l'impression de traine deux loques derrière lui. C'est sur que la recherche aurait été plus amusante s'il avait pu partir avec l'un des cinq autres. Faire un petit brin de causette avec les plus associable du groupe c'était un putain de parcours de santé. Ça lui fatiguait les nerfs cette ambiance sombre. Il se trimballait les deux grincheux de service. Mais ça ne déteindrait pas sur lui non, ça l'empêcherait pas de faire des commentaires à la con et de meubler ce silence insupportable. Pourquoi il avait choisi d'venir déjà ? Juste histoire de se dégourdir les jambes. Il aimait pas rester à casser des briques au phare, il tournait très vite comme une lion en cage. Puis c'était pas comme si il avait pas fait de sorti avec les deux pas marrant du groupe.

Ouais c'bien de penser à ces options-là. Même si on manque pas trop trop d'bouffe.

L'option d'pouvoir se barrer sans trop de problème si une emmerde arrivait par la terre. Il y avait souvent pensé, il en avait brièvement parler lors de la première rencontre avec Zack. Le latino se posait pas vraiment la question si c'était leur conversation qui avait fait ruminer l'idée au plus âgé de la bande, où s'il s'était juste dit que c'était le moment de se préparer à l'éventualité d'une attaque de ce genre.

Après, jusque là le plus jeune s'était plutôt senti en sécurité au phare. Les problèmes n'étaient pas arrivés par la terre et il avait commencé un peu à baisser sa garde.

Après j'veux bien hein, on va s'trouver un joli bateau d'croisière mais y'a quelqu'un qui conduit des bateaux dans l'groupe ? P't'être bien que c'était un autre des talents cachés du grand manitou tiens. Où alors c'était l'truc à la Morgan ?

Il avait demandé ceci en arrivant sur le petit port. Il secoua ses chaussures pour faire sortir le sable tout en regardant autour de lui. Les pontons étaient dans un sale état et ça lui donnait franchement pas envie d'mettre une patte là-dessus. Il le ferait quand même évidemment, fallait bien qu'ils avancent et que cette sortie serve à quelque chose. Le brun donnait peut être l'impression de s'amuser comme un gamin mais il avait une sainte horreur d'revenir les mains vides. Cette sortie devait leur permettre de dégotter un bateau, alors ils en piqueraient un.

J'vous laisse ce pont-là, j'vais plus loin pour qu'on aille plus vite. Puis comme c'est l'amour fou entre vous, j'peux pas vous priver d'ce moment ensemble.

Il fit une brève salutation de la main tout en le regardant de son petit air d'emmerdeur professionnel habituel. Il se délectait de l'air blasé des deux avant de s'en aller un peu plus loin. Il ne les verrait sûrement pas de là où il serait, mais s'il y avait un problème ils savaient tous comment cela fonctionner pour sonner l'alerte. Vu le nombre de bateau à quai, y avait des chances que beaucoup servent à rien.  

Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: We are strong when we admit our weaknesses   We are strong when we admit our weaknesses EmptyMer 18 Oct 2017 - 21:31
C'était calme, silencieux, elle veillait à ce que Zack reste suffisamment éloigné de l'eau. Elle se porter plus ou moins garante de sa sécurité tout à fait relative. Seul le flot de parole de Rafael venait troubler ce calme apparent. Elle s'y faisait, quel bavard ! La rouquine laissait le cadet du trio menait la danse en terme de conversation. Morgan n'avait rien à dire, à part des tacles, comme d'habitude. Mais elle préférait galérer à avancer sous la chaleur lui brûlant son épiderme blanc comme un linge. Elle avait chaud, elle suait du front c'était désagréable, et le soleil lui tapait sur la tête. L'ex-barmaid avec son pauvre potentiel de mélanine était bien mal barrée pour survivre tout un après-midi sous le soleil.

Marchant avec peine elle s'accrochait au bras de l'aînée, Zack, sans qu'elle ne le lui dise clairement lui servait un peu de canne pour avancer dans le sable chaud. Et heureusement pour sa peau de ses mains et de son visage qu'elle sentait bouillir. Ses vêtements qui lui couvraient la quasi totalité du corps lui donnaient chaud, trop chaud. Elle avait été stupide d'accompagner le blond dans cette sortie par cette température. Mais en même temps elle ne pouvait se désister, c'était en bord de mer et connaissant pertinemment la peur panique du blond, elle avait jugé bon de l'accompagner.

L'ombre des arbres n'était pas loin, une brise légère venant du port se levait avec paresse, elle allait en profiter. Prendre le temps de rester à l'ombre, de respirer cette brise au goût salé pour la rafraîchir un peu, mais déjà se dessinait les premières dalle de béton d'un petit port. Elle lâcha un mince soupir, et porta son regard autour d'elle, sur les pontons. sans entretien ils donnaient l'impressions qu'ils allaient s'effondrer à la moindre bourrasque de vent un peu forte. Puis Rafael reprit la parole, elle avait l'impression de n'entendre que lui, c'était fatiguant. Peut-être que Zack avait parlé, mais trop concentrée à avancer dans le sable elle ne l'avait pas entendu. Le latino demandait qui savait conduire un bateau. Et puis quoi encore !? Elle était déjà suffisamment à faire chier le monde, elle en avait totalement conscience; mais sa spécialité restait toujours le bartending. Elle haussa les épaules pour toute réponse et lâcha le bras de son meilleur ami pour fouiller dans la poche de sa veste et tirer ses cheveux en arrière pour en faire une queue de cheval, elle aurait peut-être moins chaud.

Quelques pas encore et ils arrivaient sur la terre ferme, du moins sur le petit port, et le cadet reprit une énième fois la parole. Il pouvait pas fermer sa grande gueule parfois !? Il brassait de l'air et ça l'agaçait; même si elle l'avait trouvé surprenant de sympathie il y a quelque temps lors de cette nuit étrange. Elle mordit l'intérieur de ses joues pour ne pas vociférer après sa déclaration, puis ouvrit la bouche tout en le regardant d'un air las et blasé, quel petit con !

"J'ai cru que tu voulais tenir la chandelle."

Ca n'était pas hyper aimable de sa part, mais elle avait la sensation que Rafael lui tendait des perches pour se faire battre alors Morgan en profitait. Elle le suivit des yeux avant de se tourner vers le grand blond et esquisser un mince sourire, comprenant parfaitement ce qu'il ressentait et pouvait s'apprêter à dire, alors elle le devança.

"Je vais sur le ponton et je fouille les bateaux, reste là."

Elle n'avait pas été agressive dans ses propos, loin de là. Avec Zack, Morgan restait douce et sans jugement. Alors elle posa juste une main sur son bras avant de se détourner de lui et avancer avec précaution sur le ponton pour s'arrêter au premier petit bateau et monter à bord tout en sortant son couteau de cuisine. C'était parti ! A bord c'était calme, elle en fit le tour, mais c'était vraiment miséreux, alors elle en ressortie pour accéder au second bateau.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: We are strong when we admit our weaknesses   We are strong when we admit our weaknesses Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- We are strong when we admit our weaknesses -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Abandonnés-
Sauter vers: