Partagez | 
 

 Easier to run

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Auteur
Message
Kerwan Day
Island Freedom
avatar
Date d'inscription : 17/01/2016
Messages : 430
Age IRL : 21
MessageSujet: Re: Easier to run   Jeu 31 Aoû 2017 - 18:33

Easier to run × ft. Andrea & Kerwan
Le grand brun s'était assis et avait ingurgité son cachet que lui avait donné la jeune femme. Il posa sa bouteille vide au sol, puis vint à prendre celle que lui tendait la jeune femme. Il lui adressa un petit sourire, tout en dévissant le bouchon de sa bouteille.

- Je te remercie.

Il leva ensuite la bouteille et la porta à ses lèvres avant de boire plusieurs gorgées d'eau. Elle semblait fraiche, et le liquide qui passait dans sa gorge lui faisait un grand brun. Lorsqu'il but suffisamment, il tendit à nouveau la bouteille encore assez pleine à la jeune femme, avant de s'essuyer les lèvres de la paume de sa main. Il ne voulait pas non plus tout boire, même si elle prétendait avoir une autre bouteille dans sa voiture.

- C'est déjà très sympa à toi de m'en donner, je vais pas tout te boire non plus.

Il s'affala un peu contre le mur, laissant sa hache et son arme de part et d'autres de ses jambes étendues au sol. Son ventre ne cessait de faire divers gargouillis et d'étranges bruits bizarres, provocant de légères petites crampes au jeune homme. Même si elles s'avéraient minces, elles provoquaient de sacrés grimaces à Kerwan, se tenant se le ventre. Il se retenait par moment de lâcher un gaz dû à ses gargouillements. C'était extrêmement gênant pour lui, surtout car il était en position de faiblesse. Si la jeune femme le désirait, elle pourrait lui prendre son sac et se barrer sans même que Kerwan n'ait le temps de se relever.
Puis, il demanda si une personne de son entourage était malade; histoire de faire la conversation. Malgré son état qui serait qualifié de pitoyable, il voulait essayer de voir si cette jeune femme n'avait pas un trop mauvais fond; pour voir s'il devait se méfier d'elle et se barrer dès qu'il le pourrait, ou s'il pouvait rester un peu en sa "compagnie" en attendant que ses crampes et ses douleurs ne passent. Enfin, il appris donc la raison de sa venue ici. A sa réponse, Kerwan fit de grands yeux, fort surpris.

- Ça copule encore de nos jours ? Eh bah !

Il lâcha un léger rire, même si au fond, il ne pensait pas que des hommes et des femmes avaient encore le cœur à penser à faire des enfants. Déjà que survivre était sacrément dur, mais élever un gosse c'était bien pire ! Les bébés pleuraient tout le temps, avaient très souvent faim et étaient davantage dépendant des parents; bien trop fébriles. Bon, il était vrai que Kerwan avait eut un ébat avec une femme mais cela datait pas mal, et d'ailleurs il se demandait bien ce que devenait cette femme, ce "coup d'un soir", si l'on pouvait le qualifier comme tel. Pourtant, elle semblait un peu plus sympa que ça.

- Elle en a du courage pour vouloir le garder. J'espère qu'elle s'en sortira.

Il était sincère. Même si actuellement ce n'était pas l'envie de faire des enfants qui lui manquaient, mais l'état actuel des choses et son état à lui -le fait qu'il était seul- n'étaient pas propices à vouloir fonder une famille et surtout perpétuer l'humanité malgré la mort qui tournait autour de chacun. Lui qui avait déjà la trentaine, il se demandait s'il réussirait à avoir ne serait-ce qu'un gosse, un "mini lui" qui pourrait parler de sa vie une fois qu'il serait mis en terre.
Il sorti de ses idées vagues suite aux paroles de la jeune femme. Ses paroles firent rire Kerwan, car oui, c'était une extraordinaire aventure qu'ils venaient de vivre là.

- Enchanté, moi c'est Kerwan. Et tu peux juste m'appeler Kerwan, c'est très bien aussi.

Il allait sans doute passer pour un con, mais c'était son humour à lui. C'était sans doute la fièvre qui devait le faire "délirer" un peu.
 
code by lizzou × gifs by tumblr




 
 


   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   • Look. Do you see in front of you ?
There are the Hell's door. Good luck my friend ! •
© Mzlle Alice.

   

Revenir en haut Aller en bas
Andrea West
Messiah
avatar
Date d'inscription : 16/12/2014
Messages : 1241
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Easier to run   Ven 1 Sep 2017 - 16:00

« Drôle d’idée, n’est-ce pas ? » Renchérit la métisse avec un sourire amusé sur les lèvres.

Elle ne pouvait cacher le fait que ça l’amusait. En tout cas, le commentaire de Kerwan eut le mérite de la dérider un petit peu. Ça n’était pas grand-chose cependant, ils n’étaient pas devenus amis en un clin d’œil. Mais il n’y avait clairement aucune animosité entre eux dans ces circonstances. Tout se passait bien… L’environnement – et l’odeur surtout – n’était pas idyllique, mais Andrea se mettait à la place de l’homme : dans ce genre de circonstances, elle aurait apprécié grandement de la bienveillance. Et puis surtout… Ben avait connu bien pire en son temps, aux urgences. Elle l’avait rencontré pour un poignet cassé, mais ça aurait pu être au milieu d’une épidémie de gastro !

Et pour le coup, elle n’assurait pas qu’elle aurait accepté de le revoir s’il avait été couvert de vomi ou d’autres choses.

« Il faut dire qu’elle n’a pas vraiment le choix… » Reprit-elle en haussant les épaules. Ses mains vinrent se poser sur ses cuisses, elle tordit ses doigts un peu par frustration : « Je me vois mal l’avorter moi-même avec un cintre de toute façon… » Marmonna Andrea.

Le bébé de Selene n’était pas exactement désiré. En tout cas, il n’était pas un projet à réaliser concrètement. La pianiste voulait avoir des enfants, mais dans ce monde, tout paraissait compliqué. Et même si elle ne se voyait pas en finir avec cette grossesse, le fait de devoir l’élever seule n’aidait pas vraiment à envisager le futur sereinement. Elle pinça les lèvres avant de relever les yeux vers Kerwan : Pour la première fois depuis des semaines, elle se laissait aller au doute…

« Et puis… ça lui fait toujours un sursis de neuf mois. Viendront ensuite les questions qui s’imposeront : survivra-t-elle à l’accouchement ? Et son bébé ? » Fit-elle tristement.

Andrea sentit immédiatement le poids de la culpabilité lui tordre la gorge. Penser ainsi n’allait clairement pas aider, mais elle disait juste ce que tout le monde pensait au campement, sans oser pour autant l’articuler à haute voix. Neuf mois, ça pouvait sembler long, mais la métisse savait à quel point ça passait vite. Après tout… Bientôt deux ans qu’ils vivaient tous dans un monde horrible et cruel qui lui avait arraché sa mère, sa sœur et son fiancé. Elle ne voulait plus perdre de gens, mais elle n’avait pas la force de lutter contre de toute façon.

« Je préfère ne pas y penser encore. » Murmura-t-elle avec une certaine amertume.

C’était bizarre de se confier à un illustre inconnu. Il n’allait probablement pas comprendre pourquoi elle lui disait tout ça, ni savoir comment réagir. Aussi se chargea-t-elle de détourner la conversation le plus rapidement possible, pour éviter de plomber davantage l’ambiance :

« Tu es de la région, Kerwan ? » Demanda-t-elle avec curiosité.




La médiocrité commence là où les passions meurent. C'est bête mais j'ai besoin de cette merde pour sentir battre mon cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Kerwan Day
Island Freedom
avatar
Date d'inscription : 17/01/2016
Messages : 430
Age IRL : 21
MessageSujet: Re: Easier to run   Lun 4 Sep 2017 - 17:12

Easier to run × ft. Andrea & Kerwan

L'ambiance entre les deux jeunes gens était plutôt détendue, ils parlaient de grossesse comme si c'était normal en ces temps. Et Kerwan ne put s'empêcher de sourire aux paroles de la jeune femme.

- Ouais. Je t'avoue qu'avoir un gosse par ces temps ça ne me donne pas franchement envie.

Et il se demandait s'il en aurait un, un jour. Car vu que cela faisait maintenant plusieurs années qu'il n'y avait que des rôdeurs partout. Voir que son nom de famille n'allait très certainement pas être perpétué, ça le "déprimait" un peu. Lui qui avait toujours été un gamin dans sa tête, se savoir à ne jamais pouvoir jouer avec un mini lui, c'était quelque chose de plutôt triste. Il lâcha un petit soupir à la suite des ses pensées quelque peu pessimistes et négatives, puis ses pensées revinrent à la normale lorsque la jeune femme l'interpela à nouveau. Il éclata de rire lorsqu'elle lui dit qu'elle ne pourrait la faire avorter avec un cintre. Kerwan imagina la scène, et c'était plutôt hilarant.

- En effet ! Mais il n'y a plus de cachets exprès pour ça ? Ou... Vous ne connaissez pas de médecin ? Peut-être qu'il en reste encore en vie. Mais pour les trouver ça va être plus difficile.

Il haussa les épaules. C'était beaucoup moins évident d'avorter de nos jours. En tout cas, il se demandait bien comment on pouvait avoir le courage de vouloir élever un enfant par ces temps. Fallait en avoir, de sacrées balls. Et il écouta à nouveau parler la plus jeune, et celle-ci posait des questions en rapport avec le futur accouchement, et haussa les épaules. Lui-même s'était déjà posé ce genres de questions, mais en tant que père. Car maintenant, la question de protection était bien plus importante qu'avant.

- S'il y a des gens qui sont autour d'elle; et s'ils sont compétents c'est encore mieux, je pense que que ça devrait aller. Le plus dur sera pour protéger le bébé. J'espère que tout se passera bien pour elle et son bébé.

Il hocha la tête aux dires de la jeune femme. Il valait mieux ne pas penser au pire; mais plutôt au meilleur, à ce qu'il pourrait y avoir de bien. Cette jeune femme réussirait sans doute à perpétuer la race humaine, même à une minuscule échelle. Et il fallait avoir du courage pour vouloir faire une telle chose, en ces temps horribles. Mais il laissait la jeune femme parler de ses peines et de ses inquiétudes. C'était normal après tout, enfin... Sans doute. Kerwan n'avait pas la mentalité et les pensées d'une femme, alors il ne comprenait que plus ou moins ce qu'elle ressentait. Néanmoins, la conversation tourna complètement à un autre sujet de conversation.

- Absolument pas. Je viens d'Orlando, en Floride. Tu connais ? Tu viens d'ici, toi ?

Il gardait toujours une main sur son ventre qui continuait de faire des sons plus ou moins gracieux. Il emprunta à nouveau la bouteille d'eau de la jeune femme pour boire à nouveau quelques gorgées.
 
code by lizzou × gifs by tumblr




 
 


   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   • Look. Do you see in front of you ?
There are the Hell's door. Good luck my friend ! •
© Mzlle Alice.

   

Revenir en haut Aller en bas
Andrea West
Messiah
avatar
Date d'inscription : 16/12/2014
Messages : 1241
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Easier to run   Mar 5 Sep 2017 - 9:36

« On avait un ambulancier, mais il est… » Andrea ne termina pas sa phrase, probablement parce que la chute de l’histoire était trop évidente. Elle haussa les épaules, comme si ça n’avait pas d’importance alors que les évènements étaient encore frais dans sa mémoire. « Enfin, on essuie des temps compliqués par chez nous. » Ajouta-t-elle.

Compliqués ? Si ça n’était que ça. Andrea avait l’impression de vivre une sorte d’acharnement pour tout dire. Elle avait encore du mal à se sortir la tête de l’eau, probablement dû au fait qu’ils avaient perdus trois des leurs, de façon violente, que deux d’entre eux étaient partis dans la foulée en promettant de revenir, mais que rien n’était sûr à 100%. Hernando et Mike étaient bien partis définitivement, alors qu’ils avaient toutes les raisons de rentrer en définitive. Pas que ce choix là l’affectait particulièrement, mais pour Duncan et Sarah, c’était une autre histoire…

« Les rôdeurs sont de plus en plus… Pressants, disons. » Raconta-t-elle.

Une bonne raison pour se méfier de la période, donc. Surtout avec le bébé de Selene à naître d’ici quelques mois. Et tout ce qu’ils allaient devoir affronter en cours de route. Un poids immense pesait sur ses épaules : elle devait rester debout quoi qu’il arrive pour soutenir ceux qui faisaient désormais partis de sa famille. Ça n’était plus seulement Ruben qui comptait, il y avait toutes ces pièces rapportées, comme elle, venus chercher un semblant de normalité au sein de la prison. Et puis, il y avait les pièces en construction, celles qui adviendraient, avec le peu d’espoir que cela créait. Mais aussi avec la tonne de doutes qui allait avec.

« Floride ? » Reprit-elle d’une voix aigue, sans pouvoir cacher son trouble. « Eh bien, tu as fait de la route… » Plaisanta-t-elle.

C’était tout bonnement à l’autre bout du pays. Comment avait-il fait pour arriver dans le coin en un seul morceau ? Cet homme avec sa courante de tous les diables avait probablement des ressources incroyables. Certes, il était aujourd’hui dans une position compliquée, et il avait eu la chance de tomber sur elle. Mais dans d’autres circonstances, elle l’imaginait assez malin pour s’en sortir. Et son instinct lui disait que tel il se présentait maintenant, tel il était en fait.

« Je suis née ici, mais j’habitais en Californie avant tout ça… » Repondit-elle. « Hollywood et compagnie ! » Un monde qui ne lui manquait pas le moins du monde en réalité. Un peu trop surcôté pour elle. « J’étais sur un tournage quand tout a commencé… Et depuis, je zone dans le coin, quoi… »




La médiocrité commence là où les passions meurent. C'est bête mais j'ai besoin de cette merde pour sentir battre mon cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Kerwan Day
Island Freedom
avatar
Date d'inscription : 17/01/2016
Messages : 430
Age IRL : 21
MessageSujet: Re: Easier to run   Mer 6 Sep 2017 - 18:05

Easier to run × ft. Andrea & Kerwan

- Oh, je vois. Je suis désolé...

Il haussa les épaules, faisant une mine un peu moins joyeuse. C'était évidemment triste pour eux, car ils avaient non seulement perdus une personne compétente, mais surtout un être humain, un des leur. Malheureusement elle avait raison; malgré les pertes humaines il fallait continuer à survivre au jour le jour. Et si un bébé allait faire surface d'ici quelques mois, ça allait être encore moins de tout repos. Mais il fallait faire avec, car la future maman n'avait trop le choix, et l'avortement semblait bien plus compliqué à faire que Kerwan aurait pu le prévoir. Mais bon, lui n'allait pas être papa, donc ce n'était pas la question prioritaire.

- Ah, oui, je pense comprendre de quoi tu parles. On est obligé de s'adapter au "rythme" des infectés. On peut plus s'éclater à rentrer à trois heures du mat' après une tournée au bar ou une soirée chez des potes. Maintenant, dès que le soleil commence à se coucher, faut vite rentrer et éviter de faire beaucoup de bruit. C'est pas une vie, ça.

Il soupira. Concrètement, c'était son quotidien à lui. Il traînait et bougeait la journée, et le soir venu il restait cloitré dans sa voiture ou dans une maison, lorsque l'occasion se présentait. Les nuits étaient longues, mais courtes pour Kerwan qui ne cessait de se réveiller dès qu'un bruit faisait surface. Il ne dormait plus sur ses deux oreilles depuis bien longtemps. D'ailleurs, malgré qu'il soit atteint d'une forte chiasse aigüe, il avait davantage les traits tirés et marqués à cause de la fatigue, des efforts, et surtout d'une sous alimentation. D'ailleurs, sa pilosité sur son visage était bien plus présente; il ne s'était pas rasé depuis un moment.
Il avait raconté être venu de Floride, et cela sembla fort surprise. C'est vrai qu'il fallait être complètement taré et surtout déterminé pour remonter jusqu'à l'opposé. Mais il y avait tout un tas d'aventures et d'histoire derrière son long périple. Il ne put s'empêcher de faire un petit sourire, fier de lui. Car il en avait traversé, des choses.

- Oh que oui ! Quand toute la catastrophe a commencé, ma mère est morte. J'ai donc décidé de partir chercher mon père qui était à un gros meeting plus haut, dans les Etats-Unis. Mais quand je suis arrivé, c'était trop tard. Sur la route j'ai croisé des survivants qui m'ont raconté qu'il y avait des campements ici, à Seattle, où pleins de survivants seraient protégés, mais à mon arrivée, j'étais très déçu de voir qu'il n'y avait pas tout ça.

Mais maintenant il n'avait plus nul part où aller. Alors il allait se contenter de rester ici, jusqu'à ce qu'il ait envie de repartir faire un petit tour un peu partout dans le pays. Il y avait tant de choses à voir, à découvrir malgré tout. Et surtout, peut-être y rencontrerait-il d'autres survivants !
Puis, la jeune femme expliqua qu'elle était native d'ici, de Seattle, mais a vécu en Californie. Et, lorsqu'elle mentionna le mot "tournage", Kerwan fit de grands yeux.

- Tournage ? Attends... mais t'es une actrice en fait ? Désolé si je ne t'ai pas reconnu...
code by lizzou × gifs by tumblr




 
 


   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   • Look. Do you see in front of you ?
There are the Hell's door. Good luck my friend ! •
© Mzlle Alice.

   

Revenir en haut Aller en bas
Andrea West
Messiah
avatar
Date d'inscription : 16/12/2014
Messages : 1241
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Easier to run   Ven 8 Sep 2017 - 9:38

« Tu voyages seul depuis un moment, si je comprends bien… » Déduisit Andrea d’un coup d’œil.

La compagnie des autres ne devait pas lui être complètement familier, et il n’agirait pas comme ça s’il faisait parti d’un groupe plus conséquent, comme elle. Pinçant les lèvres, elle ne put s’empêcher de rire à la remarque de Kerwan, sur le fait de ne plus pouvoir sortir s’éclater quand on en avait envie, qu’un couvre feu était imposé, en plus d’un vœu de silence contrant :

« Ou profiter d’une promenade au bord de mer pour manger de la glace et boire du thé glacé. » Probablement ce qui lui manquait le plus depuis le début de tout ça. S’empiffrer de cochonneries. Depuis combien de temps n’avait-elle pas eu l’occasion de manger des bonbons ? Rien que ça !

Le pire dans tout ça, c’était qu’elle s’était bien gardée de le dire aux autres qu’elle adorait ça. Elle ne voulait pas qu’ils se mettent en danger juste pour lui ramener des bonbons. Même si elle en raffolait, ça ne valait pas la peine d’être blessé. Du coup, elle se privait volontairement de son péché mignon, et elle devait admettre que ça lui manquait totalement. Ceci étant dit, ça ne faisait pas de mal pour ses dents ! Au moins, elle évitait les carries.

« Désolée pour la désillusion et tout le reste… » Souffla-t-elle sincèrement à son vis-à-vis quand celui-ci lui parla de son errance. « Il y avait quelques camps qui tenaient le coup ici au tout début de l’épidémie, ils ont tous fini par tomber et maintenant… Il faut bien chercher pour en trouver un qui vaut le coup. » Elle haussa les épaules. Inutile de partager son propre témoignage, à force, Kerwan avait dû en entendre des centaines. « Les gens ne sont plus tout à fait ce qu’ils étaient avant, en plus de ça… »

Et elle ne manqua pas d’éclater de rire lorsqu’elle vit les gros yeux qu’il lui fit quand elle mentionna sa présence sur Seattle. Elle, actrice ? Elle aurait aimé ! Elle avait même son petit talent. Et elle avait eu un amant qui lui avait fait mille promesses pour qu’elle le devienne un jour. Mais Hollywood était un milieu sordide, il ne fallait pas trop compter dessus pour s’en sortir.

« Pas du tout ! » Plaisanta-t-elle. « Non non, je gère les tournages, je ne suis pas devant la caméra. » Elle se surprit à parler au présent. « Enfin, je gérais. » Se raclant la gorge, Andrea reprit : « On me demandait de trouver les figurants, organiser les événements en extérieur, trouver les endroits qui auraient de la gueule pour certaines scènes et tout ça… » Puis, elle esquissa un sourire nostalgique. « C’était pas si mal. Tu faisais quoi toi ? »




La médiocrité commence là où les passions meurent. C'est bête mais j'ai besoin de cette merde pour sentir battre mon cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Kerwan Day
Island Freedom
avatar
Date d'inscription : 17/01/2016
Messages : 430
Age IRL : 21
MessageSujet: Re: Easier to run   Dim 15 Oct 2017 - 0:04

Easier to run × ft. Andrea & Kerwan

- Ouaip, tu comprends parfaitement bien.

Ca lui pesait beaucoup, d'ailleurs. Mais souvent, lui aussi, rencontrait des gens qui voyageaient seuls. Mais alors, pourquoi ne demandaient-ils jamais à se rallier l'un à l'autre ? Drôle de question... Sans doute que ces gens-là avaient leur petit groupe mais qu'ils n'en parlaient pas, ou encore car ils préféraient survivre dans leur coin, comme des grands. Mais d'ailleurs, si vraiment il avait voulu intégrer un petit groupe de survivants, il aurait pu, lorsque Levia le lui avait proposé. Mais lui, jaloux, n'avait pas voulu. Déjà que vivre en communauté n'était pas forcément son fort, alors voir Levia aux côtés d'un autre mec n'était vraiment pas de bonne augure. Ainsi, pour le moment, il préférait suivre son petit bonhomme de survivant, et buter des infectés et parler tout seul.
Ils reparlèrent du bon temps, celui où tout le monde était encore insouciant. Celui où tout le monde faisait (ou presque) ce qu'il voulait. Et Kerwan était plutôt content de vivre dans un pays où le port d'armes était légal. Car sans ça, en trouver serait bien la galère ! Le gouvernement américain avait sans doute prévu le coup depuis bien longtemps à l'avance, c'était obligé.

- Je donnerais n'importe quoi pour manger une glace à la vanille et prendre un bon bain chaud.

Ce genre de choses du quotidien lui manquaient. Avant, après le boulot, il aimait bien aller traîner dans les boutiques de confiserie ou de jeux-vidéos. Parfois, lorsqu'il était en couple, il prenait la voiture et amenait sa copine du moment au bord de l'eau. En Floride, le temps était si beau, si chaud; presque comme dans les séries américaines qu'il voulait à la télévision. Et maintenant, il ne remangerait plus jamais de glace.
Il passait sa main sur son ventre, tel une mère qui venait à apaiser les douleurs de son enfant. Les cachets qu'il avait pris ne semblaient pas faire tant d'effet que ça, chose qui agaçait intérieurement le grand brun. Mais il n'avait d'autre choix que de rester assis au sol, à avoir des douleurs et des nausées, à avoir des montées de fièvre et surtout, être faible. Néanmoins, il se concentrait plutôt sur les dires de la jeune femme pour ne plus penser à ses petites frustrations actuelles.

- Tu n'y es pour rien. Ils nous ont tous menti, de toute façon. Il y a seulement la panique et l'égoïsme de l'homme qui en est ressorti, de toute façon. Si ce ne sont pas les rôdeurs qui nous tuent, ce sera nous-même.

Il haussa les épaules. Depuis quand était-il philosophe ? Et, alors qu'il replongeait plus ou moins dans ses frustration, il entendit la jeune femme éclater de rire; ce qui le fit sursauter. D'ailleurs, elle riait tellement qu'il se demanda si les rôdeurs ne l'avaient pas entendue. Au moins, il était content de voir et surtout d'entendre une personne rire. En effet, un petit sourire vint orner son visage creusé par la fatigue. Et, il écouta alors la jeune femme parler de son ancien travail. Alors comme ça elle n'était devant, mais derrière la caméra. Elle semblait avoir pas mal de boulot et bougeait beaucoup.

- Ca devait être cool. Tu as pu rencontrer de grandes stars ? Quant j'étais gosse, j'adorais regarder Walker Texas Ranger avec Chuck Norris. Tu as bossé pour de grands films ? J'espère qu'ils mettaient ton nom dans le générique. Quant à moi, je bossais dans une agence immobilière à Orlando. Vu que la Floride était très demandée et qu'il y avait pas mal de riches, l'agence dans laquelle je bossais s'en mettait pleins les poches. Bon, c'est pas pour ça que je suis devenu riche.

code by lizzou × gifs by tumblr




 
 


   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   • Look. Do you see in front of you ?
There are the Hell's door. Good luck my friend ! •
© Mzlle Alice.

   

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Easier to run   

Revenir en haut Aller en bas
 
Easier to run
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» ( 88, Brooklyn) It's easier with you Alex. ►Alexandre et Anaya.
» Bellatrix — Easier to be Green
» Rhett | It never gets easier, you just get better

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: