The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -31%
– 100€ sur ASTRO Gaming A50 Casque sans Fil ...
Voir le deal
219.99 €

Partagez
- Believe In Your Own Ability -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Believe In Your Own Ability   Believe In Your Own Ability EmptyMer 21 Juin 2017 - 17:18
J’étais parti la veille au nord du mur avec un groupe, on avait récupéré quelque pièce qui pouvait être utile pour bricoler une voiture. Je ne savais pas trop ce qui lui était arrivé ni à qui elle était, mais il était certain que j’arriverais à réparer le truc. J’avais d’ailleurs fait la promesse à la gamine Blackmore. Il était certain que c’était plus une gamine, mais j’avais toujours plus ou moins le double de son âge alors je n’allais pas la traiter autrement. Sexiste, je ne l’étais pas tant que ça, après tout, j’avais eu une femme et je la traiter bien, j’avais eu une fille qui n’avait rien eu à redire de moi non plus, Jason m’en soit témoins. J’avoue cependant qu’avec les jeunes, j’avais un peu plus de mal. Heureusement, elle n’était pas aussi chiante que son petit frère, sinon je n’aurais jamais fait une promesse pareille.

L’endroit où elle créchait était à quelques minutes de chez moi. Il ne me fallut pas longtemps pour le rejoindre, j’avais déjà dans les mains les différentes pièces que j’avais l’intention de lui faire changer. J’espérais qu’elle n’avait pas peur de se salir les doigts parce qu’il était certain que ce serait légèrement salissant de mettre les doigts dans un moteur. J’avais enfilé un simple t-shirt déjà bien taché par ma vie de survivant et un jean trop grand que je ne mettais pas souvent, hors de question de salir des vêtements que j’aimais bien. Déjà qu’il se faisait rare si en plus de ça je les détruisais volontairement c’était vraiment stupide de ma part. Je tambourinais à la porte de la maison attendant qu’on vienne m’ouvrir, j’avais bien compris que c’était chacun chez soi et que ça ne se faisait pas vraiment de rentrer chez les gens comme ça.

- Hé ! Blondie ! J’ai tes pièces, ramène ton cul, on a une voiture à retaper.

J’avais gueulé toujours devant le porte impatient qu’on vienne m’ouvrir et qu’on commence à bosser. Je n’allais pas rester devant sa porte vingt-cinq ans avec la bouche en cœur, ce serait de toute façon beaucoup trop crépi et je l’étais déjà bien assez d’après Jason. La patience, ça n’avait jamais été mon fort, j’étais le plus doué des Rogers dans le domaine, mais ça ne faisait pas de moi l’homme le plus enclin à attendre du monde pour autant. Je marquais déjà mon impatience en tapant du bout de ma santiag par terre. J’espérais surtout que ne se soit pas l’autre Blackmore qui allait m’ouvrir, parce que mon Dieu, ce n’était clairement pas un prénom Swann déjà. Il était vraiment du genre à cumuler les galères le petit quand même. Quand enfin, je vis la tête de la blonde, je lui soulevais mon chapeau de ma main libre avant d’ajouter simplement.

- Enfin, j’ai failli attendre, j’ai trouvé un carburateur, une batterie et une courroie de distribution qui devrait être utile pour ta voiture. C’est l’heure de l’entrainement.

Petit sourire en coin, mon but n’était pas d’être méchant, j’étais simplement comme ça. On finissait par s’y habituer quand on me connaissait un tant soit peu. On allait passer un bon moment, du moins, j’aimais bien la mécanique même si je boudais un peu les voitures, j’avoue.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Believe In Your Own Ability   Believe In Your Own Ability EmptySam 24 Juin 2017 - 14:24
Joy allait s'improviser mécanicienne du dimanche. L'idée était réellement loin de la rebuter, mais elle avait toujours pu compter sur le portefeuille de papa-maman pour faire entretenir sa voiture, si elle n'empruntait pas tout simplement l'une des leurs. Elle en avait passé, des soirées à se pavaner en BMW avec ses amis, à se faire taper sur les doigts le lendemain parce qu'elle l'avait rayée ou qu'on y trouvait une odeur récalcitrante de gerbe qu'elle n'était pas parvenue à correctement camoufler. Malheureusement, son père, lorsqu'il était parti en ville pour ne jamais en revenir, avait pris cette caisse qu'elle ne reverrait pas davantage. Il leur restait celle de leur mère, une Range Rover bleu sombre, presque neuve mais déjà sérieusement abîmée par le climat post-apocalyptique qui régnait là depuis plus d'un an et demi. Elle avait été réquisitionnée par le camp, pour une mission en extérieur, et rendue le capot fumant, le moteur inerte. A savoir s'ils avaient dilué l'essence avec une connerie ou pété la boite de vitesse automatique, elle ne saurait pas le dire. C'est pour ça, qu'elle avait fait appel à Merl. Pour essayer de réparer les dégâts et, pour l'occasion, qu'elle se fasse les mains en participant elle-même à aller fouiller sous le capot. Il ne lui était pas spécialement sympathique, ses airs de ploucs avaient leur charme anti-système mais ses manières de prolétaires lui étaient parfois tellement étrangères qu'elles en étaient déroutantes.

Elle entend les coups frapper à la porte d'entrée, alors qu'elle se prélasse sur le grand canapé du salon. Joy a déjà revêtu sa salopette en jeans par dessus son T-shirt beige et tout propre, s'attendant davantage à quelques petites éclaboussures huileuses qu'à un véritable chantier. Elle glisse son marque-page dans son bouquin, l'excellent 1984, le dépose sur la table basse et traîne la patte pour venir ouvrir à son nouvel "ami". Le temps qu'elle traverse la pièce, elle l'entend déjà gueuler comme un sagouin et se renfrogne en accélérant le pas.

Elle ouvre, s'appuie au cadre de la porte pour en sortir à moitié seulement. "Hey, n'm'appelle pas "blondie", Pornstach." Elle hausse un petit sourcil plein d'insolence et lui offre un joli sourire sarcastique. Si elle ne se prive pas de coller des surnoms à n'importe qui, elle n'aime pas qu'on lui rende la politesse. Elle baisse tout de même les yeux vers les sacs qui pendouillent aux mains de l'homme qui lui liste ses trouvailles. Ça l'assagit un peu ; c'est qu'il a du se donner du mal pour lui trouver tout ce bazar. "Wow, cool ! Où est-ce que tu as trouvé tout ça ?" Elle s'extirpe finalement de chez elle, referme la porte dans son dos. Swann doit être encore présent, quelque part planqué à l'étage. Il prendrait soin de surveiller leur demeure.

Joy prend donc les devants pour le conduire jusqu'au garage. Elle faufile sa main dans un coin de la petite bâtisse pour presser un bouton qui active la grande porte coulissante en acier. Celle-ci se soulève dans un sale grincement qui témoigne du peu d'attention - inexistante - qu'on lui a porté ces dernières années.

A l'intérieur, garée un peu de travers, la Range Rover est couverte de poussière, de terre. "On la sort je suppose, pour avoir plus de lumière ?" Sans véritablement attendre la réponse du moustachu, elle va ouvrir la portière conducteur pour s’atteler à défaire le frein à main. En bon gentleman, il viendrait l'aider à la pousser.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Believe In Your Own Ability   Believe In Your Own Ability EmptySam 24 Juin 2017 - 17:32
Mon regard se plantait sur la gamine, lorsqu’elle prononçait le mot "pornstache". Est-ce qu’elle voulait me vexer ? Est-ce qu’il y avait un projet derrière ce terme ? J’en doutais, enfin j’espérais pour elle que ce n’était pas le cas parce que d’un geste parfaitement détendu et à l’aide de mon pouce et mon index je lissais ma moustache l’air de rien. Oui, je l’aimais bien, oui ce n’était peut-être pas à son gout, mais d’un côté c’était ce qui me plaisait encore plus. Esprit de contradiction bonjour. Je ne répondais rien, je continuerais de l’appelait blondie si l’envie m’en prenait même si en soit Joy était un prénom beaucoup plus cours. Enfin, la conversation de ne se stoppa pas en si bon chemin, il aurait été con de notre part à tous les deux de s’arrêter là, j’étais venue pour parler mécanique et je n’allais pas repartir de sitôt.

- Divers ravitaillements, quelques voitures qui de toute façon ne fonctionnaient plus du tout. On va dire que je sais toujours comment bricoler des trucs.

La mécanique n’était en réalité pas vraiment mon fort, mais je ne m’y connaissais tout de même pas mal. Je n’étais pas un pro dans le sens où je n’arrivais pas à savoir ce qui déconnait d’un simple bruit, mais j’arrivais tout de même à comprendre assez rapidement d’où venait le problème. Je suivais la blonde qui savait bien mieux que moi où est-ce qu’était garée la dite voiture. Je ne fus pas surpris de la voir dans le garage non loin de la maison. Je n’avais pas vu le spécimen de mes yeux, mais je savais à quoi m’attendre étant donné qu’elle m’avait déjà parlé de la marque et du modèle pour que j’arrive à trouver des pièces. Si elle ne pouvait pas venir au garage, je faisais venir le garage à la voiture, du moins c’était dans cette optique-là que j’étais sorti en ravitaillement de bon nombre de fois.

- Une fois réparer, tu pourras la laver si tu veux mon avis, même à l’eau de mer ça lui ne ferait pas de mal.

Oui, l’eau de mer était relativement corrosive avec le sel qu’elle contenait, mais la vue dans l’état dans laquelle elle se trouvait ça ne pouvait pas être pire. Alors que Joy était déjà en train d’enlever le frein à main, j’avais laissé le sac au sol pour l’aider à pousser. On serait mieux dehors c’était certain, on avait la chance d’avoir un grand soleil aujourd’hui. Le terrain qui sortait du garage était légèrement en pente ce qui rendait l’effort à fournir légèrement plus faible.

- Garons la devant la maison, sur un sol plat se sera plus pratique pour travailler dessus.

S’il fallait regarder, les niveaux des différents liquides de la voiture se seraient également plus pratiques. Après quelques minutes d’effort, la voiture fut à sa place et le frein à main fut remis. Avant de commençait à regarder le moteur, je choisis de tenter de mettre le contact pour tenter de voir si le bruit qu’elle faisait aller m’indiquer d’où venait le problème. Sans surprise aucun son ne venait de la voiture, il faudrait espérait que le moteur n’avait pas été explosé parce que ça, c’était vraiment la merde si on devait le changer.

- Alors, on va commencer par changer la batterie, parce que si ça se trouve, elle est simplement à plat, ça arrive même quand on se sert d’une voiture, si ça se trouve c’était un con qui la conduisait et il a laissé les phares allumés. Ensuite, on va regarder du côté de la transmission parce que ta boite de vitesse me semble un peu bloquée et une fois qu’on aura fait ça, on verra ce qu’il en est.

Il y avait un bon pourcentage de chance de réparer le problème avec ces deux étapes. Avant de descendre du véhicule, j’avais tenté d’allumer les phares et visiblement la batterie était bien morte et ouvert le capot grâce a un levier à l’intérieur du véhicule. J’avais laissé les clés et mon chapeau sur le siège conducteur avant de me diriger vers l’avant du véhicule pour l’ouvrir.

- Si tu as des questions précises sur des choses que tu veux savoir tu peux les poser si jamais.

Je haussais les épaules, je n’avais pas la science, mais je n’étais pas mauvais non plus dans certains domaines. Je regardais à travers la partie moteur de la voiture et je me rendais compte qu’elle était bien crade également, il avait dû vraiment rouler dans la boue. Il ne s’était pas contenté de faire semblant.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Believe In Your Own Ability   Believe In Your Own Ability EmptyMar 27 Juin 2017 - 15:21
Pornstach a un talent certain pour ce qui est de dénicher de jolies trouvailles. Joy, lorsqu'elle sort en ravitaillement, se contente le plus souvent des vivres de base et de ce qui pourrait lui apporter un peu de confort personnel, des tampons au dentifrice. Elle n'a jamais vraiment osé mettre les mains dans ce qu'elle ne connait pas. Aujourd'hui, ce serait un peu son dépucelage en matière de mécanique, et quel partenaire..!

Une main sur le volant pour le tenir droit, l'autre sur le flanc de la voiture, Joy pousse le véhicule qui roule sans trop de peine jusque sur l'allée bétonnée. Elle écoute le conseil de Merl, qui pique sa curiosité. "A l'eau de mer..?" Ça n'est pas une vraie question, plutôt un doute qu'elle émet sans vraiment chercher à en débattre. Elle trouverait bien un moyen pour que Swann s'occupe de cette corvée plutôt qu'elle. Qu'il faille ramener des seaux pleins depuis la côte ou amener la voiture à directement faire un petit plongeon. C'est vrai, elle est sale, et ça ne colle pas tellement aux standards que ce modèle est censé incarner. Sa mère en mourrait sûrement de honte, si elle était encore de ce monde.

Alors elle hausse les épaules, gare la voiture où il le lui indique, serre le frein à main pour qu'elle ne leur glisse pas entre les doigts, se redresse et souffle un coup. Dans un sens, elle aurait déjà envie de dire qu'elle a fait sa part du boulot, et laisser le redneck à son boulot avec quelques encouragements. Mais elle s'était engagée à l'aider, il lui rendait service... Bref, elle pose les poings sur les hanches et l'écoute, la batterie, d'accord, mais la transmission ? Elle n'a aucune idée de quelle pièce il peut bien être en train de parler mais se réserve bien de se mettre dans l'embarras en le lui avouant. "D'accord..." Merl fait ses petits essais, la Range Rover reste silencieuse, apparemment pas prête à coopérer. Joy s'approche alors avec lui du capot ouvert, penche la tête pour observer tout ce bazar de moteur, câbles, tuyaux mystérieux. Elle n'avait jamais cherché à comprendre comment tout ce merdier interagissait pour fonctionner, et tout cela lui parait à présent extrêmement compliqué. C'est comme essayer de décrypter le tour de passe-passe d'un magicien ; on est bien content que ça marche sans comprendre comment.

"Hm..." Par où commencer ? Elle en a, des questions, beaucoup trop même. "On change la batterie, c'est ça ? Comment on la... sort, l'ancienne ? C'est attaché, non ?" Tout en parlant, elle se penche un peu plus en essayant de regarder ce à quoi ce machin pouvait bien être accroché. En y regardant de près, elle devine effectivement une vis large, et se prend d'une soudaine fierté, trop innocente pour elle. "Oh, c'est là !" Elle sourit à Merl, comme s'il allait la féliciter, mais les commissures de ses lèvres retombent immédiatement, lourdes comme du plomb, lorsqu'elle se rend compte qu'il s'agissait d'un détail qui devait lui être évident. Pour abréger le supplice, elle lui lance un peu froidement, "Il y a des outils dans le garage, attends."

Joy s'y éclipse sans attendre, viens fouiller le petit atelier. Son père s'était acheté tout un tas de choses dont il ne se servait jamais, en témoigne la petite malette à outil si neuve qu'elle semblait ne jamais avoir été ouverte. En réalité, Joy s'en était servi en quelques rares occasions pour des petites réparations dans la maison, et sans doute que son frère aussi. Il n'empêche qu'on ne pouvait pas y déceler la moindre tâche ou trace d'usure.

Elle la lui ramène, l'ouvre dans ses bras pour lui proposer tout un assortiment de têtes de tournevis dans lequel elle serait bien incapable de choisir, entre les plats, les croix, les gros, les petits... "Tu as déjà fait ça ? Oh et fais attention, c'est..." C'est pas une voiture de prolo, malgré la couche de crasse. "Elle a une valeur sentimentale." conclue-t-elle dans un mince sourire.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Believe In Your Own Ability   Believe In Your Own Ability EmptyMar 27 Juin 2017 - 16:51
Haussement d’épaules en guise de réponse, j’aimais bien éluder des questions de la sorte. Ce n’était pas vraiment important de savoir de quoi il en était. La seule chose qui avait de l’importance c’était uniquement de réparer cette foutue voiture, moi dans le fond, je n’en avais rien à faire qu’elle soit dans un état pitoyable, j’avais parlé d’eau de mer simplement parce que l’eau potable était vraiment trop rare et indispensable à la survie pour qu’on puisse se permettre dans gaspiller, mais dans le fond, je n’en avais rien à foutre qu’elle soit pleine de boue, je veux dire, ça ne changeait pas le travail que j’avais à faire maintenant et dans le fond que la carrosserie soit sale ou non cela ne l’empêchera pas de rouler pour autant. Alors elle pouvait bien être outrée par mes mots, je n’en avais strictement rien à faire dans le fond.

La première étape était comme je l’avais annoncé un peu avant de remplacer la batterie défectueuse, si ce n’était que ça, on n’en aurait pas eu pour trop longtemps et on pouvait espérait si ça se trouve ce n’était pas grand-chose. En tout cas, l’avenir nous le dirait, je regardais Blondie se pencher devant le moteur, une femme qui regarde un truc comme ça, c’était assez rare pour être souligné. Je ne devrais pas m’habituer à ce genre de vision parce que clairement, je n’allais pas voir des trucs comme ça tous les jours. Finalement je finis tout de même par lui répondre.

- Il doit y avoir des vis qui maintiennent la batterie à plusieurs endroits, faut les trouver, les enlever et ensuite, il faut aussi desserrer les parties électriques ou le courant passe pour débrancher la batterie. De toute façon la partie électrique de la voiture sera déréglée vu que la batterie a rendu l’âme.

La réaction de la blonde ne se fit pas attendre déjà elle partait chercher des outils. J’avais tout de même pris avec moi une clef à molette et un tournevis chose qui aurait largement pu suffire pour faire ça, mais déjà madame était partie dans son garage. Tant pis, je ne dirais rien parce que de toute façon, elle ne m’aurait pas entendu. J’affichais un air un peu blasé alors qu’elle réapparut. Il restait tout le boulot à faire et déjà que j’étais soulé, ça allait être génial comme journée, moi je vous le dis! Enfin, elle ne se fit pas attendre trop long c’était déjà ça, je récupérais un tournevis de la boite qu’elle avait ouverte devant mes yeux avant de me mettre en place correctement pour trifouiller dans le moteur. Sauf que madame n’avait visiblement pas fini de faire chier.

- Tu veux dire changer une batterie ? Oui, mais pas dans une voiture comme ça, par contre, j’ai fait redémarrer un tracteur une fois, c’était cool.

Un petit sourire apparu sur mon visage alors que je regardais toujours dans sa direction attendant patiemment qu’elle m’offre un feu vert pour que je puisse commencer à bidouille sa voiture. Évidemment, que je n’avais pas vraiment bidouillé un tracteur, j’avais assister papa alors qu’il était en train de le faire comme elle m’assister aujourd’hui, mais ça elle avait pas vraiment besoin de le savoir et puis voir la réaction qu’elle allait faire vis-à-vis de ça allait être priceless, du moins c’était ce que j’espérais.


- Bon, j’avoue c’était juste pour voir ta tête, j’ai toujours plus ou moins bricolé des moteurs, t’en fais, promis je ne te l’abime pas plus qu’elle ne l’est déjà.

Je me penchais définitivement dans le moteur et dévissais en quelques coups de tournevis tout ce que j’avais besoin de retirer avant de pouvoir faire sortir la batterie. Il ne me fallut que quelques minutes pour en la sortir pour de bon et alors que je me redressais avant de saisir la seconde, je regardais la blonde un instant pour ajouter.

- J’aurais besoin de toi après si tu veux pour tenter de redémarrer la voiture et voir ce qui se passe. Et tu ne t’assois pas sur mon chapeau !

Il était resté sur le siège conducteur avec les clés, du coup, elle n’avait pas intérêt à lui faire du mal parce que si cette voiture avait une quelque conque valeur sentimentale à ses yeux, je pouvais parier que ce n’était rien en comparaison de l’amour que je vouais à mon stetson.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Believe In Your Own Ability   Believe In Your Own Ability EmptyMer 5 Juil 2017 - 23:15
Armé de l'un des tournevis du père de la blonde, Merl se penche sur l'intérieur du capot, prêt à désencastrer la batterie. Joy s'inquiète, c'est bien normal, pour le traitement qu'il réserve à sa voiture. C'est qu'elle tient tout particulièrement à l'intégrité du véhicule qu'elle partage avec son frère. Que ce campagnard n'aille pas la leur pourrir pour de bon et sans autre possibilité de la réparer. Elle repose sagement la boîte à outils à leurs pieds, qu'elle reste disponible s'ils ont besoin d'autre chose. Et les mots de l'homme la paralysent, deux grands yeux étonnés et furieux plantés sur lui. "Quoi ?!" Est-ce qu'il se fout de sa gueule ? Juste un tracteur ? Une fois ?! Elle s'apprête déjà à lui claquer le capot sur les doigts pour le tenir loin de la machinerie, mais cet élan de violence est contenu lorsque Merl lui sourit, fier de sa plaisanterie, et qu'elle comprend qu'il la mène en bateau. Sans quitter son air coléreux, elle peste. Qu'il imprime bien la gueule qu'elle lui tire effectivement, il risque de la voir souvent. "Hmf..."

Joy détourne le regard, croise les bras sur sa poitrine et le laisse trifouiller comme bon lui semblera pour mettre en place la nouvelle batterie. Il a tout intérêt à ce que ça marche...

Sans songer même un instant à masquer sa mauvaise humeur, la blonde n'attend pas qu'il en ait fini pour revenir vers l'avant de la voiture. Elle chope le chapeau du pécore pour  le balancer sur le siège passager, et s'installe confortablement dans le cuir légèrement usé. Ça reste du haut de gamme, malheureusement maltraité par les types qui l'ont déjà réquisitionnée. Ces gros porcs entrent là dedans avec leurs bottes pleines de boue, le tapis de sol en est tâché, l'assise également... Elle pense une seconde à coller un post-it sur le volant pour avertir les prochains parasites que sans plus d'attention portée au véhicule, ils pourraient dire adieu à leur capacité de procréer.

Quelques minutes suffisent à ce que Merl se dépatouille et enclenche la batterie. Elle entend bien le clic, patiente jusqu'à ce qu'il la revisse, la branche et sorte ses mains de là - elle culpabiliserait sans doute un peu d'électrocuter le brave homme - et lorsqu'il est fin prêt, Joy tourne la clé dans le contact. "J'y vais, hein !" Qu'il s'éloigne un peu de tout ce bazar.

... Miracle ! Le moteur se met à vrombir, puis ronronne comme si de rien n'était. Ça apaise instantanément l'humeur de la jeune femme qui soupire dans un mince sourire de soulagement. Sans oser encore déplacer la voiture, elle en voit néanmoins déjà le bout. Avec un peu de chances, ils n'en auraient plus pour très longtemps ; ils changeraient cette fameuse transmission et plieraient bagages pour repartir chacun de leur côté. Joy coupe le contact en y laissant la clé, attrape le couvre-chef de Pornstach et le pose sur le haut de sa tête blonde. Elle ressort de là, assez fière des compétences de ce type, sans pour autant le complimenter - il ne faut pas pousser. Elle y préfère son sarcasme habituel, "T'es pas totalement irrattrapable, pornstach !" un rictus mutin adressé au concerné, à qui elle ne rendrait pas son chapeau pour le moment, elle revient face au capot grand ouvert.

"Alors, comment on fait maintenant ? Dis moi, j'ai envie de manipuler un peu." Qu'elle ait droit, elle aussi, de connaître la satisfaction si particulière qu'il y a à résoudre un problème de ses propres mains plutôt que de celles d'un autre.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Believe In Your Own Ability   Believe In Your Own Ability EmptyJeu 6 Juil 2017 - 10:20
Un petit sourire satisfait était apparu sur mon visage quand j’avais vu sa tête, évidement ma remarque ne lui avait pas vraiment plus et je savais très bien que ça allait être le cas c’était en grande partie pour ça que je l’avais fait. Pendant un instant j’avais tout de même eu peur qu’elle s’énerve pour de bon et qu’elle décide de se jeter sur moi. Non pas qu’elle me faisait peur, mais de façon générale, je n’aimais pas particulièrement me positionner comme victime. Surtout que j’avais suffisamment de Lawrence à gérer. Cette histoire de coup de poing avait fait le tour du camp et je n’avais pas spécialement de me retrouver une fois de plus dans ce genre d’histoire, ça pourrait me porter préjudice et je n’avais pas spécialement envie d’être balancé dehors.

La blonde m’avait laissé faire et c’était finalement éloigné alors que je lui avais dit qu’il faudrait tenter de démarrer le moteur. Pour le coup, je ne la regardais même plus alors que j’étais en train de m’exécuter à la tâche. Quand elle annonçait qu’elle allait lancer le moteur, je levais les deux mains devant moi comme pour lui annoncer qu’elle pouvait y aller. Le bruit du moteur me plaisait déjà bien plus et lorsqu’elle coupa le moteur, je vérifiais une seconde fois que tout était bien fixé. Il y aurait sans doute certaines fonctions dans l’ordinateur de bord qu’il faudrait régler, mais j’avoue que toutes les parties électriques des voitures ne m’enchantaient pas plus que ça et que j’étais incapable de les régler. Je ne la regardais pas alors qu’elle annonçait vouloir faire le reste, je me contenais de lui répondre tout en observant toujours le moteur devant moi.

- Pas de problème. Je te laisse ça et je vais te guider sans toucher à rien, mais sois prévenue que c’est sous la voiture que ça se passe maintenant. Quelques parts en dessous à ce niveau-là. Il doit y avait un mécanisme assez important et je pense que les engrenages ont dû souffrir et pas qu’un peu. C’est pour ça que j’ai trouvé ça.

Je me penchais vers la gauche et je finis par sortir des engrenages de rechange, j’en avais trouvé beaucoup en partant en exploration. Il faut dire aussi que planquer sous une voiture les connards ne nous voyait pas et que c’était une cachette presque acceptable si on ne faisait pas de bruit. Enfin, je m’étais donné du mal pour la blonde. Je continuais de fouiller dans les affaires que j’avais apportées avec moi pour ressortir deux criks qu’on pourra placer à l’avant du véhicule pour qu’elle puisse être plus à l’aise pour travailler.

- Donc avant de faire ça, je vais monter l’avant de la voiture sur crik, au moins tu seras plus à l’aise pour travailler.

Alors que mes yeux se posaient enfin sur elle, il a fallu que je fasse preuve d’un sang-froid remarquable quand je réalisais qu’elle était en train de porter mon chapeau. J’étais légèrement possessif avec ce dernier, il était vieux, sans doute aussi vieux qu’elle, mais toujours en parfait état. Ce n’était pas celui que je portais tous les jours dans ma vie au ranch, mais ça, elle n’était pas censée le savoir. Je regardais ma main droite avant de l’essuyer contre mon pantalon avant de poser cette dernière sur mon chapeau et de lui retirer délicatement de sa tête avant de lui faire retrouver sa place sur la mienne.

- Il faudra certainement retirer ce chapeau pour travailler, Blondie. Habituellement, c’est un honneur de le porter donc estime-toi heureuse d’avoir eu l’occasion de le faire.

Pas d’animosité, pas de menace. Ce n’était de toute façon pas utile. Je n’étais pas là pour lui prendre la tête, j’avais simplement fait une remarque. Je prenais le premier crik pour commencer à remplir la tâche que je lui avais annoncée l’instant plutôt, il ne me fallut pas longtemps pour surélever l’avant de la voiture. Je n’avais pas fermé le capot de la voiture ce qui nous permettrait de laisser la lumière du soleil filtré à travers les pièces et nous offrir une meilleure visibilité.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Believe In Your Own Ability   Believe In Your Own Ability Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Believe In Your Own Ability -
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Abandonnés-
Sauter vers: