The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Un livre n'est pas qu'une histoire. -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une dague
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/12/2016
Messages : 668
Age IRL : 22
MessageSujet: Re: Un livre n'est pas qu'une histoire.   Dim 23 Juil 2017 - 21:13
- Hm.

Au moins Axel s'était montré franc. Plus beaucoup d'endroits intacts. Normal, après tout. Mais malgré son affirmation, Ludwig demeurait toujours stupidement persuadé que sa librairie n'avait pas été ravagé. Une intuition, peut-être ? Ou juste un espoir fou comme il en avait des milliers ?
Il baragouina encore un peu, pour la forme et surtout pour lui-même.

- Je me dis, tout de même … C'était une petite maisonnette bien sécurisée, avec une grosse porte d'entrée en bois …

L'emplacement de la librairie-café d'Axel lui disait vaguement quelque chose.

- J'y suis sûrement passé une fois ou deux, peut-être avant que je sois libraire.

Lorsqu'il n'était qu'un clochard sans importance, sûrement.
Le Norvégien enfonça les mains dans les poches de son jean et projeta son regard dans le ranch, par-dessus la balancelle. Il souffla lentement par le nez et se mordilla la lèvre inférieure, pensif. À des années-lumières de l'apocalypse qu'ils avaient vécu.

- Vous êtes ensemble depuis longtemps ?
- Oh, hm, avec qui ?

Il suivit le regard de son interlocuteur et comprit par lui-même.

- Oh, oui ! Enfin pour la plupart … Depuis le début, en fait. Certains sont partis en cours de route, d'autres … D'autres sont morts. D'autres sont arrivés. Nous ne sommes qu'une petite poignée à avoir tenu depuis le début.

Il offrit un léger sourire teinté d'une certaine candeur à Axel et croisa les bras contre son buste. Finalement, il se sentait bien stupide, à s'être mis debout. Mais il se sentirait encore plus idiot de se rasseoir sans aucune raison. En fait, ça lui donnerait carrément l'impression de se mettre en position de confidence. Comme s'il voulait se sentir plus proche d'Axel. Donc, debout, c'était très bien.

- Et … et vous ? Vous avez l'air d'être tous très soudés.

Dans le ton de sa voix, se lisait facilement la gêne qu'il ressentait de s'être imposé du jour au lendemain ici. Il ne fallait pas non plus être un génie pour se rendre compte qu'Axel n'appréciait gère cette arrivée d'inconnus. S'il y avait eu une autre solution, Ludwig l'aurait très certainement saisi à pleines mains. S'ils avaient tous pu rester à Issaquah, ils y seraient restés.


The fear of falling apart


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Jesse O. Lewis
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un Beretta 92 et un couteau militaire
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 31/10/2015
Messages : 1392
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Un livre n'est pas qu'une histoire.   Jeu 3 Aoû 2017 - 11:20

    Mieux valait que je ne relève pas les propos du rouquin quant à sa librairie soit disant bien sécurisée, il avait l'air bien trop borné, persuadé que tout était encore intact, inutile d'essayer de le faire changer d'opinion il était bien libre de croire à ce qu'il voulait et de toute façon, aucun de nous deux ne pourrait affirmer avoir raison sans avoir vu le lieu et ça, ce n'était pas en option. Hochant alors la tête alors qu'il supposa être passé au café-librairie une fois ou deux, je choisis plutôt de lancer une discussion bien différente de cette vie que nous menions tous avant ; quoi que pour moi, cette vie d'avant ressemblait bien plus à une survie que celle que nous menions désormais mais ce n'était qu'une question de point de vue. Point de vue que peu partageaient.

    Paraissant perdu quelques secondes, Ludwig comprit rapidement où je voulais en venir, expliquant que certains d'entre eux étaient ensemble depuis le début de cette apocalypse. Eux aussi avaient perdu des compagnons mais ce n'était pas une révélations extraordinaire, il suffisait de se rappeler leurs mines déconfites lorsque nous les avions croisés la première fois pour comprendre qu'ils avaient bien trop perdu. Pinçant les lèvres, je hochais une nouvelle fois la tête ; certes, je n'allais pas me sentir peiné de chaque mort en ce monde ni même me confondre en excuses bidons, mais je n'allais pas pour autant m'en réjouir, même si leurs pertes ne m'atteignaient pas.

    À sa question, je replantais mon regard sombre dans le sien, ne me formalisant pas de sa petite voix gênée. Indéniablement, je repensais au début, à cet espoir fou que j'avais eu pendant longtemps de retrouver un jour ma famille, de cette croyance brisée par les mots durs de Carmen, de la résignation, des pertes. Soupirant, je me passais une main las dans mes cheveux redevenus un peu trop longs, posant à nouveau mon attention sur le vide en face.

« Nous sommes ensemble presque depuis le début également, comme vous certains nous ont rejoint en cours de route et d'autres sont partis. »

    Inutile de citer des noms, le rouquin n'en n'aurait de toute façon pas grand chose à faire tout comme je ne portais aucune importance aux prénoms de ceux qu'il avait perdu. Mais il était bien difficile de ne pas penser à ceux qui n'étaient plus là ; Erik, Levia, Ana... Si certains avaient simplement repris leur route, ils n'étaient pour moi plus de ce monde. Inutile de se leurrer : même si ce monde me convenait, il était bien plus dangereux que le précédent.

« Nous avons aussi dû déménager à plusieurs reprises mais après environ un an ici... cet endroit est le plus sûr que nous ayons trouvé. »

    Dire que je pensais que cet endroit était ''le bon'' serait une pure folie, nous avions tous suffisamment vu de quoi était fait le monde pour ne pas croire qu'un refuge tiendrait pour toujours et était mieux qu'un autre. Mais à quoi bon y penser ? Vivre au jour le jour sans se formaliser de ce dont serait fait demain, c'était bien ce que nous offrait cette nouvelle vie alors autant prendre la chance de ne pas s'encombrer des inquiétudes d'un futur trop sombre. Reposant à nouveau mon regard sur mon collègue libraire, je gardais le silence quelques secondes avant de reprendre.

« J'ai pu récupérer une bonne petite collection de livres que j'ai pour la plupart déjà lu mais c'est mieux que rien. Si tu as besoin de t'occuper, n'hésites pas à demander. »

    Mon ton avait été relativement neutre, moins agressif et fermé que ce que j'avais pu servir aux nouveaux arrivants. Un acte de bonté ? Pas réellement. Ces livres étaient là et, autant le dire, ils étaient bien plus utiles pour la santé mentale qu'un écran de télévision définitivement noir, alors autant en faire profiter ceux qui en avaient besoin, ça ne me changerait pas la vie et permettrait d'éviter qu'ils ne tournent en rond à chercher quoi faire.




♪♫
« Don't push me further, don't try to strike me down. You don't wanna dig the monster out, do you ? »
(skins) ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une dague
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/12/2016
Messages : 668
Age IRL : 22
MessageSujet: Re: Un livre n'est pas qu'une histoire.   Jeu 17 Aoû 2017 - 22:45
Il opina du chef plusieurs fois, lèvres pincées. L'histoire du ranch était grossièrement bien semblable à celle d'Evergreen. Des gens qui arrivent, d'autres qui repartent, d'autres encore qui ne peuvent plus faire ni l'un ni l'autre. Au fond, cela faisait un peu penser à leur ancienne vie. Après tout et depuis toujours, des gens déménage, d'autres meurent … à présent, tout se faisait beaucoup plus rapidement. Et les choix étaient chaque fois bien plus déchirants encore. Un départ ne signifiait que très rarement un retour. Une mort n'avait pas souvent droit à son deuil. La vie filait entre les doigts, comme un souffle léger.

- Ca fait un an déjà, que vous êtes ici ? Répéta-t-il, un peu impressionné.

Leur seule abri qui dura presque aussi longtemps fut le chalet, et encore. Il se sentit chanceux d'avoir atterri ici, et espérait que son groupe et lui n'ait pas apporté leur malchance au sein du ranch.
Distraitement, les prunelles bleues-vertes du rouquin s'abaissèrent vers le livre qu'Axel gardait près de lui. Et, comme s'il lisait dans ses pensées, ce dernier stipula tous les bouquins qu'il a pu récupérer durant ses expéditions.

Ludwig ne sut pas s'il devait se sentir flatté, remercier Axel ou juste hocher la tête en vu de l'intonation de sa voix plutôt neutre, voir presque ennuyée. Il eut l'impression qu'il se forçait à lui proposer cela, ce qui eut pour effet de laisser quelques secondes le libraire un peu décontenancé.
Finalement, il acquiesça, sourit légèrement – sourire qui laissait aisément filtrer sa joie – et ouvrit la bouche.

-Oh, merci ! C'est gentil … J'ai pu en ramener deux de notre ancien chez-nous, peut-être que tu ne les as pas. De même, si tu souhaites les lire, tu peux te servir.

Deux livres, c'était ridicule. La grande bibliothèque du chalet lui manquait. Heureusement, ses amis lui ramenaient dès que possible des livres lorsqu'ils sortaient. Elena, Ethan, Caroline aussi et même Jeff … Il ne pouvait pas nier être chouchouté, même si cela le mettait mal à l'aise. Lui, n'avait jamais rien à offrir en retour.
Ne souhaitant pas importuner Axel plus longtemps, le libraire amorça un pas dans l'autre direction.

- Je vais aller voir si personne n'a besoin d'aide … A-a plus tard ?

C'était dans un domaine où il n'avait guère progressé depuis le début de l'épidémie : prendre congé d'une personne. Car, selon lui, il n'y avait pas pire que de rester debout face à quelqu'un sans savoir quoi lui dire, à se regarder en chien de faïence. Il préférait partir avec une excuse bidon plutôt que cela. Et il était fort pour en trouver, des excuses bidons.


The fear of falling apart


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Jesse O. Lewis
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un Beretta 92 et un couteau militaire
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 31/10/2015
Messages : 1392
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Un livre n'est pas qu'une histoire.   Lun 21 Aoû 2017 - 11:31

    Hochant la tête quand le rouquin me proposa également de me servir dans les livres qu'il avait apporté, je lui adressais un léger sourire plus de politesse que par réelle envie. Lui avait l'air vraiment joyeux à l'idée de ma proposition, comme si c'était tout ce qu'il avait attendu : un coin tranquille avec des livres. Au fond, je pouvais comprendre ce fait, moi-même ayant toujours adoré passer du temps à ne rien faire d'autre qu'être assis devant la cheminée ou sur la balancelle avec un livre. Le remerciant rapidement, je lançais un regard au ranch à ses nouveaux mots ; voir si quelqu'un avait besoin d'aide, soit il était réellement serviable, soit il cherchait juste un moyen de se défiler, qu'importait.

« A plus tard oui. »

    Le regardant s'éloigner quelques secondes, je me remis à ma lecture, n'ayant pour ma part pas réellement envie de mettre la main à la pâte pour l'instant.





_______________________________





Lundi, 19 Juin 2017




    Plusieurs jours étaient passés depuis que j'avais discuté pour la première fois avec celui qui s'avérait être également libraire avant l'apocalypse et aujourd'hui, nous allions devoir nous retrouver afin de faire le tour des environs. Une ronde un peu plus élargie que celles que nous faisions d'habitude afin de voir s'il n'y avait rien de menaçant aux alentours ; une horde trop grande, ou des vivants. Le rejoignant au devant du ranch, machette en main et sac quasiment vide sur le dos, je posait mon regard sur lui.

« Tu es prêt ? On va aller te chercher de quoi te défendre. »

    Juste au cas où, certes, mais c'était indispensable. Prenant la direction du baraquement des employés afin de récupérer une arme pour Ludwig, nous étions finalement ressortis afin de nous rendre vers le lac. Si le silence régnait au début, je tournais finalement la tête vers mon camarade du jour sans me désintéresser de ce qui nous entourait.

« Vous avez pu prendre vos marques ? »

    Bien sûr, j'avais encore un mal fou à tolérer la présence de tant d'inconnus autour des miens, mais je m'étais fait à la raison que c'était ainsi et que pour que les choses se passent bien, mieux valait que chacun fasse des efforts. C'est ainsi ce que je faisais en essayant de m'intéresser un peu à eux et à leur bien être, même si partager notre chez-nous me coûtait beaucoup.




♪♫
« Don't push me further, don't try to strike me down. You don't wanna dig the monster out, do you ? »
(skins) ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une dague
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/12/2016
Messages : 668
Age IRL : 22
MessageSujet: Re: Un livre n'est pas qu'une histoire.   Mar 29 Aoû 2017 - 0:47
Le petit groupe se faisait doucement à ce nouveau train de vie. Ludwig s'était remis à lire avec soulagement : il arrivait de nouveau à enchaîner les pages sans rester bloquer des heures sur la même ligne, sans concentration. Il avait déjà dévoré quelques bouquins de la collection d'Axel, et était bien prêt à récupérer tout ceux qu'il trouverait hors du ranch.

Ce jour-là, une petite sortie était prévue, et Ludwig avait été désigné pour accompagner Axel. Une manière de prouver sa bonne volonté, sans doute. Il ne broncha pas, opina du chef et se trouva être prêt en quelques minutes seulement, soucieux de bien faire, soucieux d'être bien vu par les leaders du camp.

Une fois les deux hommes réunis et les armes du Norvégien récupérées, ils se mirent en marche avec tout le sérieux du monde. Une légère crampe d'angoisse tordait le ventre du libraire. Et s'il s'y prenait mal ? Et s'il ne faisait pas comme il le souhaitait ? Et si un danger leur tombait dessus ? Et si, et si, et si ?
Sourcils froncés, concentré, il faillit même sursauter lorsque la voix de son coéquipier perça le silence. Jusqu'à présent, seul le bruit de leurs pas crissant sur le sol perturbait le calme qui les entourait.

- Oh, hm …

Il se racla la gorge, fuya le regard de l'autre homme pour venir regarder le sol. Il avait, comme souvent, la désagréable impression qu'il posait cette question simplement par politesse, ou juste histoire de faire la conversation. S'il avait été un peu plus attentif, il aurait même pu remarquer une légère moue sur le visage d'Axel. Presque écoeurée. Inquisitrice.

- O-on essaie, oui. Doucement. Le plus dur est d'aller de l'avant.

Il agrémenta sa réponse pitoyable d'un sourire pas franchement plus assuré. Que pouvait-il dire ? Oui parfait, ils s'étaient tous bien incrustés dans leur cocon ? Ou non, pas du tout, l'endroit était si ignoble qu'ils en avaient des mycoses ? Un entre-deux lui paraissait être un bon compromis.
Réajustant les bretelles de son sac à dos, il s'autorisa un discret soupir.

- Et vous ? … Enfin, je veux dire … Vous arrivez à vous faire à l'idée … à l'idée d'être plus nombreux ?

Son regard balaya le paysage. Il était surpris par le calme et le semblant de sérénité qui les enveloppait. Le ciel était dégagé, le soleil tapait fort, mais une légère brise suffisait à réguler leur température corporelle.

- Je me doute bien que ça ne doit pas être facile pour vous non plus ...


The fear of falling apart


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Jesse O. Lewis
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un Beretta 92 et un couteau militaire
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 31/10/2015
Messages : 1392
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Un livre n'est pas qu'une histoire.   Lun 4 Sep 2017 - 17:40

    Dire que je n'avais pas remarqué que ma voix avait semblé sortir le rouquin de sa torpeur aurait eté un mensonge. L'espace d'un instant, il avait eu l'air d'être ailleurs, concentré sur quelque chose dont lui seul percevait l'importance. Un sourcil haussé, je reportais finalement mon attention sur le baraquement des employés, écoutant d'une oreille tout de même attentive la réponse qu'allait me servir mon collègue libraire. Réponse qui tardait à venir d'ailleurs mais ça ne m'empêcha pas de récupérer une arme pour le concerné ; un couteau de chasse qui serait suffisant pour l'instant, hors de question de lui fournir une arme à feu ou une arme blanche à trop longue portée. Lorsque la réponse à ma question parvint enfin, je relançais un regard à mon aîné, hochant simplement la tête. Aller de l'avant, ce n'était simple pour personne en effet, et pourtant c'était ça où se laisser avoir.

    M'éloignant des étagères, je lui tendis l'arme d'un air relativement fermé, signifiant bien que la confiance n'était pas encore là. S'il tentait quoi que ce soit, il avait beau être relativement plus grand que moi, il était évident que je n'aurai aucun scrupule à lui planter ma machette en plein crâne. Certes, cela risquerait fort de créer des tensions ingérables dans le groupe, et sans doute que je m'avançais trop, mais la confiance avait toujours été quelque chose que j'avais eu du mal à accorder, d'autant plus dans ce nouveau monde.

    Ressortant du bâtiment en prenant la direction du lac, je mis quelques secondes à laisser tourner sa question dans mon esprit. Nous faire à l'idée d'être plus nombreux ? Pour les autres sans doute que ce n'était pas un problème ; des bras en plus, une sécurité augmentée face aux cadavres et aux humains qui pourraient s'amener. Oui, d'un point de vue pratique c'était un atout non négligeable, sur le papier.

« Ca va » m'étais-je contenté de répondre en haussant les épaules.

    À peine quelques secondes plus tard cependant, Ludwig reprit la parole ; à croire que mes mots ne l'avaient pas réellement satisfait mais au fond, je ne doutais pas du fait qu'il avait espéré quelque chose d'un peu plus enthousiaste, quelque chose qui lui aurait permis de se sentir également un peu plus en confiance. Si la méfiance était de mise de mon côté, sans doute qu'elle l'était également du sien quand il se retrouvait face à mon air fermé. Réfléchissant alors à ses mots, je ne retins pas un soupire, réajustant mon sac sur mes épaules.

« Être plus nombreux est un point non négligeable face à une armée de morts, tout le monde est bien conscient de cela. Mais j'ai toujours été bien trop... associable pour évoluer convenablement en société. »

    Mon ton avait été relativement calme, presque neutre, alors que je lui faisais part de ce problème qui était aussi handicapant pour moi que pour les personnes qui m'entouraient. Que ce soit dans ma vie d'avant ou dans celle-ci, le fait d'être entouré de trop de monde créait des angoisses que je peinais à surpasser ; allez savoir pourquoi, les nombreuses années de psy n'y ont rien changé et n'ont apporté aucune réponse, c'était simplement ainsi. Le terme même d'associable n'était peut-être pas le plus adéquat mais je ne pouvais décemment pas lui balancer que j'avais une horreur réelle des points négatifs qui faisaient les Hommes. Soupirant une nouvelle fois, je glissais les mains dans mes poches, attentif à ce qui nous entourait.

« Ça ira, avec le temps. »

    Je n'avais pas vraiment le choix de toute façon, la décision avait été prise de garder tout ce groupe sous notre toit, les mettre à la porte sans prévenir n'était pas acceptable. Alors oui, j'allais devoir prendre sur moi, et quand bien même cette vie en communauté ne me convenait pas, mieux valait qu'ils ne viennent pas me reprocher de m'isoler trop et d'éviter les bains de foule. Sans doute était-ce également pour cette raison que j'avais précisé ce problème au rouquin. Restait plus qu'à voir s'il n'était pas de ceux qui allaient s'en fendre la poire ou me dire que je devais simplement faire l'effort de leur laisser une chance ; les laisser vivre ici était déjà une chance, il ne fallait pas m'en demander plus pour l'instant.




♪♫
« Don't push me further, don't try to strike me down. You don't wanna dig the monster out, do you ? »
(skins) ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une dague
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/12/2016
Messages : 668
Age IRL : 22
MessageSujet: Re: Un livre n'est pas qu'une histoire.   Mer 6 Sep 2017 - 22:12
Pourquoi est-ce qu'il était autant mal à l'aise face à lui ? Pourquoi sentait-il même un mince filet de sueur lui glisser le long de la colonne vertébrale ? Il avait l'impression d'être le dernier des imbéciles. Que chacun de ses mots était plus stupide que le précédent. Il prenait sur lui, le Ludwig, oh que oui. Il n'aurait pas fait autant d'effort pour quelqu'un d'autre. Mais il savait que son attitude à lui jouait aussi pour le reste du groupe. Chacun devait y mettre du sien, même si ce n'était pas facile.

C'était simple : Axel semblait ne rien ressentir du tout. Il paraissait juste … neutre. Dans toutes ses expressions, dans chacune de ses paroles. Une neutralité qui, tout de même penchait grandement vers un sentiment agacé.
Sa courte réponse avait destabilisé le libraire. À vrai dire, il ne s'attendait pas à autre chose. Il avait eu le temps de se faire à la personnalité d'Axel, mais c'était ainsi : ça passait toujours pas. Lui qui était si empathique et qui avait la fâcheuse tendance à s'imbiber des émotions des autres se retrouvait déconcerté de se heurter ainsi à un mur.

Il enchaîna cependant et justifia quelque peu sa réponse. Ce à quoi Ludwig répondit par un bref hochement de tête. Il ne pouvait que le comprendre.
Il lui offrit un petit sourire compréhensif. Le message était reçu : le Norvégien ne cherchera pas plus à lui faire la conversation. Après tout, qui était-il pour aller à l'encontre de c'était une personne ? Il n'avait pas la présomption de pouvoir changer quelqu'un, et de toute manière, il n'avait pas les armes pour.

Tournant la tête vers le chemin, il suivit Axel qui s'enfonçait un peu plus dans la végétation.

- Ca ira, avec le temps.

Et n'osa même pas lui répondre avec autre chose qu'un mouvement de menton.
Les deux hommes continuèrent leur ronde dans un calme tout ce qu'il y avait de plus solennel. Au moins, ce silence avait l'avantage de ne pas plonger le libraire dans l'embarra le plus total. Il s'était même fait à la présence silencieuse de son coéquipier, et pouvait même trouver cela presque agréable. Ça lui convenait, finalement : il n'avait pas à se forcer à trouver un sujet de conversation. Axel avait été clair : il n'aimait pas les autres. Ludwig, de son côté, avait énormément de mal à parler et à s'ouvrir. Ainsi, n'étaient-ils pas fait pour s'entendre ?

Ils débouchèrent après une bonne trentaine de minutes de marche sur un autre petit chemin, qui devait jadis être emprunté par des véhicules agricoles. À présent, les herbes leur arrivaient aux genoux.
D'un revers de manche, Ludwig essuya son front luisant et se tourna vers Axel, sourcils froncés.

- C'est bien cette route-là qu'on devait prendre ?

Lui avait totalement abandonné l'idée de réussir à se repérer ici.


The fear of falling apart


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Un livre n'est pas qu'une histoire.   
Revenir en haut Aller en bas  
- Un livre n'est pas qu'une histoire. -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Île au crane + Maudit Graal
» [Livre] Histoire de la Magie, par Bathilda Tourdesac
» Avatar Livre IV : La Légende de Korra
» Histoire des Marcheurs D'ombres
» A chacun son histoire. [Pv: Matilda Grey]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: