Partagez | 
 

 Johnny L. Papercraft

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Auteur
Message
Invité
Invité
MessageSujet: Johnny L. Papercraft    Sam 3 Juin 2017 - 13:20


Johnny (L.) Papercraft
50 AMERICAINE VETERINAIRE - INFIRMIER EMERALD FREEDOM

i've got a war in my mind



-> Bienveillant : « à porter sur autrui un regard aimant, compréhensif, sans jugement, en souhaitant qu'il se sente bien, et en y veillant » Gueguen
C'est exactement la façon de faire de Johnny (ou John pour les intimes) il est un homme qui cherche a apporter le bien aux autres, ne les juge jamais pour ce qu'il sait ou a fait. Il prend l'individu sur le moment, avec ses faiblesses, ses avantages.

-> Altruiste : Disposition, propension désintéressée à se consacrer et à aimer les autres.
Il n'y a pas plus désintéressé que Johnny, il s'en oublie lui même. Le sens du sacrifice est quelque chose de puissant chez lui. Il est quelque part perdu, il n'a plus de raison de vivre pour lui même, il vit pour les autres. Assurément s'il n'était pas dans un groupe, s'il n'avait pas d'utilité dans le groupe, il se serait tiré une balle dans la tête.

-> Stakhanoviste : Relatif au stakhanovisme, à l’apologie du travail intensif.
Johnny est un bourreau de travail, passer plusieurs nuits sans dormir pour veiller sur un patient. Il peut travailler encore et encore jusqu'à l'épuisement tant que sa tâche n'est pas achevé. Il se noie littéralement dans le travail pour éviter de penser, de se laisser aller à ses noires idées.

-> Méticuleux : Qui est soigneux à l’excès, qui a le goût des moindres détails et qui en est préoccupé.
Johnny est quelqu'un qui fait tout avec soin. Tout chez lui est bien rangé, bien ordonné, organisé. Il ne laisse pas de place au hasard, au chaos. Son infirmerie est un modèle d'ordre, il connait la place de chaque chose et attention a qui y met le bordel! Il aura même tendance à ranger quand il voit un lieu désordonné.

-> Mélancolique : État de dépression, de tristesse vague, de dégoût de la vie, propension habituelle au pessimisme.
Johnny ne s'aime pas. Il est proche d'un état dépressif, ressasse le passé. Bien que pessimisme, il ne l'exprime jamais face à un patient, mais venez le voir en dehors, autour d'une bière et rapidement il partira sur une vision sombre du monde, le pensant foutu.

-> Anxieux : Trouble émotionnel se traduisant par un sentiment indéfinissable d'insécurité.
Johnny a toujours, toujours, TOUJOURS, peur de mal faire, de mal dire, de pas être utile. Il passe son temps à s'excuser, à dire qu'il est nul, qu'il est désolé etc.
Il met toujours en doute la sécurité des lieux, vérifie toujours quinze fois ce qu'il fait, demande toujours si c'est bien ce qu'il vient d'effectuer ce qui peut le placer non seulement dans une position d'individu "chiant", mais également l'empêche tout accès à des postes clefs ou à responsabilité.

-> Influençable : Qui se laisse facilement influencer.
Johnny est typiquement un pion, un petit coup de pression, un regard un peu triste et il aura tendance à faire ce qu'on veut. On ne compte plus le nombre de fois ou il a sorti de la drogue ou des médicaments pour quelqu'un qui l'a manipulé.


and blood on my hands



Plus d'1m80, Johnny est un homme grand, sec, le visage fin, coupé à la serpe, mangé par une barbe peu entretenu. La première impression qui se dégage de lui c'est le sentiment d'un homme qui est écrasé, écrasé par sa vie, ses responsabilité. On voit un grand homme qui porte le poids de son passé sur les épaules. Ce sentiment est renforcé par son regard triste, ces yeux sombres qui semble hanté de la vue du passé.

Si on continue sur la description physique, on peut parler de son corps. La première chose qui se remarque avec un peu d'attention, c'est ses marques sur son corps, ses stigmates issues de ses tentatives de suicides. Ses poignets sont lacérés de cicatrices, souvenir de quand il a tenté de s'ouvrir les veines suite aux décès de sa famille.
Ses doigts sont fins, agiles, doué pour jouer de la guitare et il porte encore son alliance.

Moins visible, son asthme peut le prendre en cas de stresse, il se met a hyper-ventilé ce qui lui donne un air de "mourir" littéralement. Il garde toujours ainsi dans sa poche un sac en papier pour se permettre une hyperventilation.

D'un point de vue vestimentaire, monsieur Papercraft s'habille toujours à quatre épingle dès qu'il le peut et en tenu de travail, l'ensemble bleu des hôpitaux, quand il est entrain de travailler avec un petit badge portant son nom et le "vétérinaire" rayé pour qu'on ne le remarque pas. Après tout, qui aimerait être soigné par un vétérinaire?
Comme nous l'avons vu qu'il porte les stigmates de ses tentatives de suicide, il n'affiche ainsi jamais des manches courtes ou de tee-shirt et préfère bien dissimulé ses cicatrices, il n'aime pas d'ailleurs en parler.

Il a également pour habitude d'avoir avec lui son chien, Higgins,, un doberman imposant mais extrêmement docile. En plus de ça, il a toujours sur lui de quoi faire les premiers soins incluant de quoi soigner les petits bobo et de quoi faire un garrot en cas d'extrême urgence. Et un savon sec pour se laver les mains, important de savoir être propre!

Niveau arme, comme cela est obligatoire à Emerald Freedom, Johnny porte le plus souvent une hache de pompier qu'il manie très mal mais qui a l'avantage de permettre d'ouvrir une porte surtout quand l'adrénaline monte alors que des marcheurs se mettent à arriver...
>

a storm is coming



Avant la "fin des temps" comme il l'appel, Johnny est né à Seattles. Sa famille y est depuis quatre générations, même famille qui a toujours été dans les domaines médicaux. Surnommé durant son enfance John', John-John ou encore Johnny Boy, il ne s'offusque pas des surnoms qu'on lui donna tout au long de sa vie, allant jusqu'à Mister J. par une étudiante de dernière année ce qui le fit rire, lui amateur de comics.

Reprenons, issu donc d'une famille en étroit lien avec le médical, il se destina tôt vers les études de vétérinaire, le début fut difficile, il eu du mal à réussir sa première année mais une fois le cap passé, le reste fut d'une simplicité presque infantile.
Il rencontra sa femme à la fin des études, et se sont marier l'année suivante. Deux ans plus tard, un enfant était en route.

Une vie parfaite, sans difficulté, le couple de vétérinaire ayant leur propre cabinet, la parfaite famille américaine, un pavillon, deux voitures, un chien. Tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes!
Mais malheureusement tout ne se passe toujours bien dans le monde...

Le 12 février 2014, alors que déjà depuis deux mois son dernier chien est mort, la famille Papercraft ira à un refuge de la SPA pour trouver un nouvel animal, c'est Higgins (une histoire d'hommage à la série Magnum), un doberman abandonné et ayant subit de mauvais traitement qui fera le bonheur de la famille, l'animal aura dut mal à être apprivoisé, très peureux les débuts furent difficile mais rapidement il trouva sa place dans la famille.

En Janviers 2015, Franck, le fils de Johnny et Elisabeth Papercraft se voit diagnostiquer une leucémie. Il sera emporté par la maladie foudroyante trois mois plus tard, laissant à ses parents le coeur brisé de la  perte de leur seul enfant. John' commencera à partir en dépression ainsi que sa femme qui elle n'arrive pas à supporter cette tragique et quittera Johnny le 21 Août 2015, une poignée de jours quelques parts avant les premiers cas d'infection

C'est le début de la fin pour Johnny qui s'en retrouve entière brisé, se sentant abandonné. Il se retenait à sa femme qui maintenant n'est plus là, sa maison lui semble horriblement vide. La vie n'a plus aucun goût.

De ce jour là jusqu'aux premiers "incidents", Johnny n'est qu'une épave, il reste enfermé chez lui, passant sa journée à pleurer, à regarder des photos et vidéos de famille ou alors à rester assis devant la tombe de son fils, gardant son chien en laisse. Il fera une première tentative de suicide fin août 2015 à base en se bourrant d’anxiolytique et de somnifère tout en s'ouvrant les veines. Il sera amené à temps à l’hôpital suite à l'intervention des voisins dût aux hurlements plaintifs de son chien.
Il sera interné quinze jours en clinique psychiatrique.



on the highway to hell





jour 3 • (11/10/15)
Sorti depuis quelques jours de soins psychiatriques, Johnny est rappelé à la clinique vétérinaire. Les événements commencent à s'emballer et les difficultés avec des animaux apparaissent, on parle d'attaque de chien (en réalité attaque de walker) sur des hommes, on pense à une épidémie de rage.
Papercraft sort ainsi un peu de sa torpeur, il n'a le goût à rien mais le travail l'occupe.

jour 4 et 5  • (12-13/10/15)
Le vétérinaire voit ce qui se passe sur médias, John demeure septique face à tout ça, il s'imagine qu'il s'agit juste de simple violence.

jour 6 à 10 • (du 14/10/15 au 18/10/2015)
La clinique commence à se vider, plus personne ne vient, la peur s'installe dans la ville. Johnny est comme étranger aux événements, il se laisse aller à une forme de routine. Il n'a plus beaucoup d'envie, les problèmes passent loin de ses préoccupations. Il fait sa première tentative de suicide et est hospitalisé 2 jours.
Le chaos qui commence régner à l’hôpital le questionne néanmoins.

jour 11 à 16 • (du 19/10/15 au 24/10/2015)
La loi martial fait fermé la clinique vétérinaire.
Des coups de feu résonne dans sa rue alors qu'il comate à moitié devant sa télévision en écoutant passer en boucle les informations
Il sort alors, les soldats viennent de tirer sur un enfant qui avait fait le mur, ils sont paniqué. John' prend sur lui et commence les premiers soins, après tout entre animal et humain, la différence n'est pas si grande? Si.
Mais il parvient à faire ce qu'il faut sous le regard terrorisé des gardes nationaux qui se rendent compte de l'horreur commise. Il ira avec eux jusqu'à l’hôpital et attendra dans le couloir de l'hôpital le temps de la chirurgie. Une étincelle de vie s'illumine ainsi, aider les gens, c'est bien...


jour 17 à 19 • (du 25/10/15 au 27/10/2015)
Le chaos dans la ville le fait s'enfermer chez lui. Il n'ose sortir, trop lâche pour faire quelque chose.

jour 25 • (3/11/2015)
Les soldats de la gardes national viennent chez lui, il est réquisitionné pour participer aux hôpitaux de fortune. Il explique qu'il est vétérinaire et non pas médecin, mais on lui fait comprendre qu'il ne peut laisser des gens mourir, qu'il est de son devoir d'américain d'aider le pays.
Il prend ses affaires, son chien, et part avec les soldats.


décembre 2015 •
La vie est difficile, il apprend des autres urgentistes et personnels médicales présents ce qu'il ne sait pas. Son arrivé fait grogner les véritables médecins. Il est relayé au rang d'aide pour les infirmières qui éprouve une certaine sympathie pour cet homme brisé avec son gros chien.

Janviers 2016 •
L'hôpital est démonté suite au départ des soldats. Allant à droite et à gauche, John se retrouve à Garfield High School. Son ancien lycée, l'ancien lycée de son fils. Il ne s'attendait pas à y trouver du monde, il voulait juste avoir des souvenirs, s'y mettre et attendre la mort.
Il est accepté dans le camp et est reçu par général de division de l'US Army Anthony Moore. Un homme brisé avec des aptitudes médicales et manipulable à souhait, du pain béni pour Anthony qui l'accepte.


février 2016 •
Les exactions des militaires, le viol de la jeune Victoria que Johnny soignera le placera dans un état de mal être particulier. Il n'est alors pas difficile pour les futurs insurgés d'appuyer sur les émotions de Johnny pour obtenir certaines faveurs, ce qu'il sait sur les militaires, leur déplacement, leur roulement, lui même ayant accès aux lieux interdits aux civils pour aller soigner d'éventuel blessé.
Lors du soulèvement d'Emerald Freedom, il participera aux soins des blessés, des deux camps. Les blessés qu'il ne pourra soigner devant un nouveau fardeau sur ses épaules.

Il commence à avoir la réputation d'un homme intègre, bienveillant, avec le coeur sur la main. La plus part des jeunes le voient comme une sorte de grand frère, et puis, la présence de son chien facilite la discussion.

février - aout 2016 •
John' fait son travail, il socialise encore assez peu, mais nombreux sont ceux qui lui connaissent des qualités. Il prend en charge l'infirmerie sous le contrôle de Ian Lennon?
Il réorganise entièrement l'endroit pour une meilleur efficacité. Des membres de la communauté l'utilise pour obtenir certains médicaments sous le manteau, notamment les anti-dépresseur, de la morphine, bref tout ce qui permet de se défoncer dans ce monde où tout semble perdu.

aout 2016 •
Emerald Freedom subit l'assaut des échappés du Zoo de Seattle, encore une fois de nombreux blessés et John se sent impuissant, inutile.


hiver 2016-2017 •
L'hiver est redoutable même pour John qui s'épuise au travail et tombe gravement malade. Il a d'important accès de fièvre et refuse d'important traitement ne voulant pas "épuiser" les stocks.
Il survivra non sans mal à la maladie.

de nos Jours  •
Johnny, toujours au lycée, tente de permettre la survie du plus grand nombre, lui même toujours hanté par son passé.  


time to meet the devil

• pseudo ›Ulysse
• âge › 27

• comment as-tu découvert le forum ? › je cherchais des rpg forum
• et tu le trouves comment ? › joli, j'attends les premiers rps pour me prononcer plus. Je ne trouve très restrictifs sur beaucoup de choses, ce qui peut être aussi bien ou non, mais ça me plait.
• présence › 3/7

• code du règlement › Ok Aude
• crédit › de la bannière et du gif, écrire ici
passeport :
 

fiche (c) elephant song.
Revenir en haut Aller en bas
Selene Sweetnam
leader | Messiah
Modérateur
avatar
Date d'inscription : 07/11/2015
Messages : 2599
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Johnny L. Papercraft    Sam 3 Juin 2017 - 13:35

Hello Smile bon courage pour ta fiche et pour trouver un avatar. Bienvenue !


Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en bas
Brooke Walker
avatar
Date d'inscription : 24/05/2017
Messages : 127
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Johnny L. Papercraft    Sam 3 Juin 2017 - 13:45

bienvenue Fantômas xD et bon courage pour ta fiche ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Johnny L. Papercraft    Sam 3 Juin 2017 - 13:49

Bienvenue !

Malheureusement John est un prénom déjà pris, il faudra en trouver un autre Wink
Revenir en haut Aller en bas
Donovan C. Floyd
Modératrice
avatar
Date d'inscription : 30/05/2017
Messages : 311
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Johnny L. Papercraft    Sam 3 Juin 2017 - 14:01

Welcome !



 
Wicked Game
What a wicked game you play to make me feel this way.
What a wicked thing to do, to let me dream of you.
Revenir en haut Aller en bas
Norman T. Owens
#Shemale
avatar
Date d'inscription : 10/12/2015
Messages : 1711
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Johnny L. Papercraft    Sam 3 Juin 2017 - 14:06

Hellcome ! Ton nom de famille est comment dire... Original ! :111:




Revenir en haut Aller en bas
Rafael Álvarez
American Dream
Modératrice
avatar
Date d'inscription : 28/01/2017
Messages : 1747
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Johnny L. Papercraft    Sam 3 Juin 2017 - 14:36

Bienvenue parmi nous ! Bonne marche vers la validation Wink


“Don’t regret the past, just learn from it.” | Ben Ipock
Revenir en haut Aller en bas
 
Johnny L. Papercraft
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Johnny Knoxville. - G
» Johnny Curtis.
» Flame On [Johnny Storm]
» les 70 ans de Johnny Hallyday à Bercy
» [Solo/Mission]Oh une nouvelle prime et... Johnny Mc Fly ? Connais pas !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives Fiches :: Fiches Abandonnées / Refusées-
Sauter vers: