Partagez | 
 

 Animation Evergreen - Dead Ablaze

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12
Auteur
Message
Stanley Maverick
Modératrice
avatar
Date d'inscription : 01/07/2014
Messages : 1284
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Animation Evergreen - Dead Ablaze   Lun 19 Juin 2017 - 18:54

John avait acquiescé, la mine sombre. Puis il avait pris la hache que lui tendait Alan, en serrant les dents. Il ne ferait pas dans le sentimentalisme, mais il était clair que la situation l’emmerdait. L’échange fut toutefois coupé par Blake qui redescendait déjà les marches, avec deux sacs à dos. Elle balança l’un d’eux à son mari et Christina lâcha la main de son époux pendant une seconde.

- Passez par ici, souffla-t-elle au couple, tout en avisant une fenêtre devant laquelle ne s’agglutinaient pas trop de rôdeurs. On va faire en sorte de continuer à les mener vers la maison.

Elle n’avait pas besoin d’en dire davantage. Les deux anciens militaires sauraient pertinemment se débrouiller pour quitter l’enceinte de ce qui avait été un temps leur refuge et s’était transformé en bûcher. Christy l’espérait tout du moins. Quant à eux… Elle jeta un rapide coup d’œil vers Alan, toujours étendu sur le canapé.

- Dépêchez-vous ! Intima-t-elle aux deux autres. Leurs adieux se firent par des échanges de regards entendus. Ils n’avaient pas le temps pour les éloges ou les longs discours. Ils s’étaient fréquentés assez pour savoir l’estime qu’ils avaient les uns pour les autres. Le reste n’avait pas d’importance.

Ce fut ainsi que Blake et John se glissèrent hors de la maison. L’ancienne hôtesse de l’air les regarda disparaitre dans la nuit, toujours éclairée par les flammes qui progressaient aux alentours. Elle passa le revers de sa main sur son front également moite et revint s’asseoir près de son homme.

- Alan… murmura-t-elle en posant une main sur sa joue brûlante, pour le forcer à ouvrir les yeux et la regarder. Avait-il tourné de l’œil ? Ils sont partis, ajouta-t-elle en plongeant son regard dans le sien. Ils étaient maintenant seuls. Le cœur battant à tout rompre, Christina sortit le revolver que John lui avait confié quelques minutes plus tôt. Il reste deux balles, déclara-t-elle simplement, cherchant l’approbation de son conjoint dans ce qu’elle s’apprêtait à faire. Elle serra fermement la main du scandinave entre ses doigts.

Le piteux état de l’homme lui donnait du courage. Le voir souffrir de la sorte était un supplice. Elle ne flancherait pas, malgré la terreur qui la gagnait. Car l’heure était venue. Celle de tirer leur révérence sur ce monde qui les avait vus s’aimer et vieillir ensemble. De longues années de bonheur partagé et de complicité. Elle se souvenait des moindres détails. Elle revit aussi les visages souriants de ses enfants. Leurs conversations bruyantes et leurs éclats de rire. Le silence de ces derniers mois n’était pas à l’image de leurs vies. Ils étaient même insignifiants en comparaison des quarante-neuf années qui les avaient précédés. A quelques secondes de la mort, Christy les oubliait d’ailleurs.

Elle força un sourire à l’intention de son époux et se pencha vers lui pour lui souffler à l’oreille :

- Attends-moi au Valhalla…

Alors qu’elle glissait le canon de l’arme sous le menton du scandinave, ses lèvres se posèrent délicatement sur celles de celui qui avait pendant tant d’années embelli ses jours et ses nuits. Elle ferma les yeux alors que son index pressait la gâchette. Adjo min kärlek…

BAM. Elle sursauta alors que ses yeux s’étaient emplis de larmes.

BAM. Un second coup de feu retentit et vit son corps à elle tomber sans vie sur celui de son mari.
Revenir en haut Aller en bas
Alan S. Karlson
avatar
Date d'inscription : 11/12/2015
Messages : 517
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Animation Evergreen - Dead Ablaze   Lun 19 Juin 2017 - 19:52






    Patientant que l'ancien militaire prenne cette arme que je lui léguais, je ne le quittais pas des yeux, lui transmettant silencieusement mes dernières recommandations. Celles de rester en vie, de faire son maximum pour sauver ce qui pouvait l'être et trouver du mieux dans ce monde qui n'avait plus rien à offrir. Blake ne mit pas longtemps à redescendre, leurs affaires sur le dos. L'espace d'un court instant, l'idée de leur demander d'emmener Christina avec eux m'avait effleuré l'esprit, la préserver de ce qui m'attendait, lui donner l'opportunité d'avancer encore mais il ne me suffit que d'un seul regard vers elle pour me rendre une nouvelle fois à cette évidence qu'elle ne partirait pas de cette maison. Elle allait rester ici à mes côtés, jusqu'à ce que la mort nous sépare.

    Ma vue se brouilla encore un peu plus tandis que la douleur dans mon épaule semblait de plus en plus insoutenable à chaque seconde. Mais il n'y avait pas que cela, il y avait autre chose que je sentais très clairement. Ce venin qui s'immisçait en moi, qui allait d'ici un temps bien trop court m'ôter mon dernier souffle de vie pour faire de moi un Coyote. Mon épouse allait-elle me laisser tourner ? Attendre que je devienne aussi vide et froid que l'avait été Sven ? Patienter jusqu'à croiser mon regard qui serait devenu laiteux, avide de sa propre chair ?

    Une énième inspiration et cette fièvre qui se faisait de plus en plus présente, amenant avec elle les souvenirs d'une vie qui paraissait à la fois si lointaine et si proche. L'image de Christy la première fois que je l'avais vu dans ce café de Stockholm s'imposa à moi ; m'étais-je seulement douté à ce moment là de tout ce que la vie nous réservait ? Elle était et avait toujours été tout ce dont j'avais besoin, le pilier qui rendait chaque petit détail magnifique, cette âme-sœur qui donne enfin une signification à une vie banale. Je me souvins de James que j'avais fini par élever comme mon fils. De Sven, mon enfant, la chair de ma chair. Les reverrais-je eux aussi au Valhalla ? Aurions-nous simplement pu changer le cours du temps et tout recommencer ? Ne retenant pas une expiration légèrement tremblotante, je serrais le poing, ne me formalisant pas de cette larme qui roulait doucement sur ma joue. La rage ? La peine ? La douleur ? Qu'importait. La fin était désormais bien trop proche pour trouver une quelconque signification à cela et c'était probablement cela le pire. Tout ce que nous aurions encore pu faire, ce que nous aurions faire, et qui ne sera jamais.

    La voix de mon épouse me ramena à cette réalité, me forçant à ouvrir les yeux pour croiser son regard. Même dans une telle fatalité elle restait la même, cette ancre qui m'avait toujours porté et sur laquelle j'avais toujours pu me reposer ; elle était là et le serait jusqu'au bout. Levant lentement ma main pour la déposer sur la sienne, je la serrais légèrement sans être réellement certain de le faire pour de vrai. À ces mots concernant les deux balles j'avais serré les dents, secouant un peu la tête.

« Christy... »

    Imaginer ce qui suivrait lorsqu'elle m'aurait libéré du destin atroce qui m'attendait me révoltait autant que cela me terrifiait mais je ne pouvais pas l'en blâmer ; aurais-je seulement pu continuer à vivre en ce monde après avoir autant perdu ? Après l'avoir perdu elle ? Le simple fait d'y penser m'était impossible.

    Déglutissant difficilement, je ne quittais pas des yeux son regard, y plongeant pour retrouver tout ces souvenirs que nous avions, tout ce que nous avions traversé ; ce n'étais pas rien, et pourtant... pourtant, même ensemble, nous ne pourrions vaincre la mort. Une nouvelle larme roula sur ma joue à ses mots, me forçant à fermer les yeux pour inspirer profondément, serrant un peu plus ses doigts entre les miens alors que le canon froid du pistolet vint s'ancrer sous mon menton.

« Jag älskar dig. »

    De simple mots déjà prononcés des milliers de fois mais qui, en cet instant, étaient les seuls qui à mes yeux représentaient tout. Tout ce qu'elle m'avait offert, tout ce grâce à quoi elle avait fait de moi celui que j'étais, la joie, les larmes, la colère ; tant de détails qui avaient fait parti d'un tout que des mots ne pourraient jamais exprimer. Serrant encore un peu sa main quand ses lèvres se posèrent sur les miennes, j'eus la sensation infime que rien de tout cela n'était arrivé, que tout était encore possible ; que nous allions nous retrouver, qu'importait le temps et le chemin à parcourir.

    Jag kommer att vänta på dig min kärlek...




There's nothing leftBroken bones, broken in half, I've come too far to start again but I'm trying. I am trying. (c) P!A
Revenir en haut Aller en bas
 
Animation Evergreen - Dead Ablaze
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 12 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12
 Sujets similaires
-
» Road accident leaves at least 32 dead in Haiti. ANMWE!!!!!!!!!!
» logiciel animation gif
» Persona 4 The Animation
» Version N°15 : Bang bang you're dead !
» Red Dead Redemption

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Event-
Sauter vers: