Partagez | 
 

 Annalise V. Keating

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Auteur
Message
Invité
Invité
MessageSujet: Annalise V. Keating    Dim 7 Mai 2017 - 17:25


ANNALISE V. KEATING
51 ANS AMERICAINE PROFESSEURE D'ARTTRAVELERS

i've got a war in my mind


Explique ici le caractère actuel de ton personnage.

Il paraîtrait que depuis toute petite je suis sage et réfléchie. Plus petite je m'avais lancé comme objectif de lire tout le dictionnaire, je l'ai fait. Un peu plus tard je me suis inscrite dans un club de théâtre ce qui a pu me permettre de prendre la parole avec aisance devant un public. On me qualifie de bonne 'oratrice' et de 'diplomate' ce qui correspond bien à mon métier car quand on doit parler devant un amphithéâtre complet, il ne faut pas être timide. Mes parents disaient que je prenais toujours de sage décision, sauf quand il s'agissait d'argent, ils racontaient que j'étais prête à tout pour de l'argent même si c'est ce qui me manquait le moins, car oui, je suis issue d'une famille qu'on peut qualifier de 'bonne famille' ou encore de 'bourge'. C'est d'ailleurs pour ça que je suis d'une politesse presque hilarante car mes parents étaient très à cheval sur la politesse, si jamais j'avais le malheur d'oublier de dire 'merci' ou 's'il te plait', je me voyais enfermé dans le placard pendant plusieurs heures. Ça peut paraître assez masochiste mais je n'en veux pas à mes parents car grâce à cette punition je suis devenu extrêmement patiente, et cette punition ne faisait que renforcer ma politesse... Ma sœur dit que j'ai pris la qualité de mon père, en effet j'aime que le travail soit finit et bien fait, mes amis disent que je suis une 'minutieuse maladive', mais je le conçois, un détail mal fait m’énerve ; un nœud de cravate mal fait, un bouton de chemise mal refermé...

J'ai aussi quelques gros défauts, comme tout le monde. Je n'ai aucune carrure musculaire, je ne sais absolument pas me battre ce qui est très dangereux dans une époque comme celle-ci. Je n'arrive pas à tuer un infecté et je n'ai pas envie, pour moi il faut les enfermer et attendre qu'un vaccin soit crée. Selon mes parents mon plus gros défaut est que je suis très méfiante et que je ne fais confiance à absolument presque personne même pas à ma soeur, quand j'étais jeune ma meilleure amie m'a trahit et depuis j'en garde des séquelles... Mes amis disent que je touche la bipolarité ; c'est à dire que je peux vouloir faire plein de soirée dans la semaine, par exemple, et une heure après, rien vouloir faire et rester dormir dans mon lit. J'ai remarqué que à la fac, j'éprouvais un malin plaisir à humilier mes étudiants devant tout le monde, mais je ne croyais pas que je suis une mauvaise professeure, quand ils avaient besoin d'aide j'étais là.


and blood on my hands


Explique ici les caractéristiques physiques de ton personnage..

Sur mon visage, on peut voir le temps qui passe, malgré les crèmes que j'appliquent chaque jour sur mon corps, enfin que j'appliquais... Pour une femme de cinquante ans et qui a eue deux enfants je suis resté fine : 67kg pour 1m73. Mes cheveux sont restés jeunes ; ils sont abîmés par endroit mais en globalité ils sont encore beaux. Mes dents sont parfaitement alignés et totalement blanche, en effet avant je faisais souvent des blanchissements. Avant, j'étais souvent habillé en style chic et classique, mais maintenant ce n'est plus possible.
Vous l'aurez remarqué, je fais très attention à mon apparence, en même temps nous jugeons les gens sur les apparences même sans le vouloir.

Souvent, je me défends (si on peut qualifier ça de défense...) avec un 'colt detective special revolver compact' enfin quand j'arrive à atteindre ma cible. Je ne sais absolument pas tirer, j'ai beau me concentré, rester stable, j'arrive toujours à louper ma cible. Pour la mêlée j'ai un club de golf, que je me sers principalement pour repousser les infectés car je ne veux pas les tuer, quand il y aura un vaccin on pourrait les réanimer mais pas si leurs cerveaux et détruit. J'ai aussi un couteau de cuisine avec une lame d'une dizaine de centimètre.


Explique ici l'histoire de ton personnage avant l'épidémie.

Je suis né le 02 mai 1967 dans le Maine, depuis toute petite j'aime lire, j'ai même lu un dictionnaire entier. A l'école j'étais une élève modèle sans me vanter, en primaire
j'avais 17 de moyenne générale. Après au collège et lycée j'ai baissé de trois points à la grande déception de mes parents, à cette époque j'avais beaucoup de passions ; De la musique, du théâtre mais une c'est détachée au fil des années : L'art. En effet j'éprouvais une grande satisfaction à m'exprimer sous la forme de dessin,peinture,sculpture...donc après le lycée je suis partie dans une université du Massachusetts pour faire des études d'art.

Après avoir finis mes études, j'ai travaillé dans plusieurs musées et comme le Massachusetts me plaisait j'ai décidé de prendre un petit appartement, après quelques années j'ai postulé dans la célèbre prestigieuse université : Harvard en tant que professeure d'art et à ma grande surprise j'ai été prise. Après avoir travaillée quelques années dans cette université je suis devenue compétente dans la transmission de connaissance en art, et je suis devenue un des meilleurs professeurs de l'université.

Je me suis marié avec un collègue de travail : Ben. Il était professeur de droit. Nous avons acheté une maison et nous avons eu deux jumelles : Elise et Vivien. A côté de sa carrière de professeur, Ben était avocat pénaliste réputé, mais à libérer des criminels, on se fait des ennemis. Une nuit d'été, un homme est entré du nom de Jeff, je me souviendrais toute ma vie de ce prénom. Il a prit nos jumelles en otage, il voulait de l'argent. Pendant toute la nuit, on a essayé de négocier et de négocier mais il n'entendait pas raison. Dans un excès de colère, il se dirigea dans la chambre des jumelles, il allait les tuer. Ben a saisit la statuette de cerf sur la commode et l'a frappé au crâne, encore et encore. C'était horrible, il y avait du sang partout, j'ai supplié à Ben d'arrêter mais il a continué pendant de longues minutes. Il a été condamné à cinq ans de prison ferme. Il a essayé de plaider la légitime défense mais Jeff avait des problèmes mentaux, et le juge était un ennemi de Ben, le juge Roosvelt...

Après ce grand traumatisme je me suis accroché à quelque chose : L'alcool, je suis devenu alcoolique. Quand mon mari est revenu, nous avons divorcé et j'ai continué à boire... j'ai perdu la garde de mes enfants, j'étais dans un trou et je ne pouvais plus en sortir ; je n'allais plus au travail, je ne faisais plus le ménage...

Heuresement j'ai rencontré cet homme : Asher et j'en suis tombée terriblement amoureuse, grâce à lui je suis sorti de ce cercle vicieux, mais mon amour pour lui n'était pas réciproque, mais j'ai réussi à arrêter l'alcool, juste pour lui. Après quelques années, j'ai réussi à l'oublier, mais à présent j'étais seule dans ma vie, presque aucun ami sauf Karim, ce professeur d'anatomie et j'étais souvent seule chez moi devant la télévision avec un pot de glace...
Pendant un doux matin d'été toujours, j'ai reçu dans ma boîte aux lettres une invitation. Cette invitation était pour les anciens élèves d'Harvard, j'ai tout de suite pensé que c'était une bonne idée, je devais me faire de nouvelles relations. Le jour J, je me suis paré de ma plus belle robe ; Une robe bleu nuit avec un peu de dentelle, mes escarpins de mariage que je n'avais pas ressortie depuis des années et j'ai été à cette soirée.

Pendant cette soirée ma vie a encore changée, j'ai revu cette "Eve", une femme magnifique, charismatique est très gentille et j'en suis retombée amoureuse. Après plusieurs mois à lui reparler, j'ai fais le premier pas. Elle était aussi amoureuse est on est sorti ensemble, après quelques années elle voulait se marier mais je ne voulais pas, j'étais encore choqué de Ben et j'avais peur de me remarier, et puis un mariage entre femme aurait été mal vue par ma famille.

Finalement après quelques mois, elle m'a demandée en mariage et j'ai accepté, nous avons pris trois mois à tout préparer et à la cérémonie, face à elle, je me suis rendue compte que j'étais heureuse, depuis très longtemps j'avais perdue cette sensation de bien-être... Au moment tant attendue ou on devait s'embrasser, ce moment ou j'étais heureuse, c'est partie en vrille, on savait qu'il y avait un problème avec ces messages radios, mais on a voulu se marier, mais pendant ce moment de bonheur, comme par hasard, la vie nous ai tombée dessus, plus particulièrement l'apocalypse.

on the highway to hell


Explique ici l'histoire de ton personnage depuis l'épidémie.

Le 09/10/15
Comme à mon habitude je me suis levé à 7h00, j'ai déjeuné avec Eve, je me suis lavé et nous avons encore parlé du mariage avec Eve : Tout le monde était bien invité ? A la fin de cette discussion je me suis rendu à l'université et j'ai continué mon cours sur l'artiste Italien Maurizio Cattelan, aujourd'hui les élèves étaient particulièrement agités avec ses idiots messages radios sur les violences peu communes ; Il y a toujours des violences c'est pas un secret, mais bon ce sont des étudiants ils lisent quelques choses et ils stressent... Un étudiant du nom de Bob avait apporté un couteau que j'ai immédiatement confisqué quand je l'ai vu.

A la fin du cours un élève est venu me voir et m'a demandé ce que je pensais de ces agressions et j'ai simplement expliqué que c'est juste une petite hausse mais ça risque de se calmer dans quelques jours... En sortant de ma salle de classe il y avait une horde d'élève devant l'entrée de l'université, je me suis précipitée car souvent ce sont des élèves qui se battent mais il y avait déjà deux professeurs sur les lieux. Un peu plus tard ils m'ont expliqués qu'un S.D.F est entré dans l'établissement et à fait preuve de menace envers les étudiants...Pile au mauvais moment, ça va encore crée des crises de paranoïa chez les élèves...
Bref, je suis rentré et le reste de la soirée était particulièrement agréable en compagnie de Eve devant une série français policière avec des sushis.

Le 10/10/15
Je me suis levé un peu plus tôt ce matin pour vérifier mon cours, je ne savais plus il était sur quel artisite. Tout en préparant des pancakes pour Eve et moi j'ai allumé la télévision pour avoir un bruit de fond, je déteste être dans le silence. Tout en cuisinant j'écoutais approximativement quand j'ai entendu parler des agressions qui sont sûrement dû aux stupéfiants et qu'ils ouvraient une enquête... Comme si c'était nouveau que les stupéfiants rendaient agressif...
Je suis parti à l'université après avoir mangée avec Eve.
Aujourd'hui au programme, un classique : Du DeVinci...
Le cours se déroulait tranquillement toujours avec la nervosité des étudiants qui a encore augmentée. J'ai interrogé un élève qui avait l'air dans la lune quand il a répondu que je devais fermer ma gueule. Outré, je me suis rapproché de lui et j'ai commencé à lui râler dessus, je l'ai forcé à sortir mais il éprouvait une étrange résistance. Soudainement quand j'allais lui saisir son bras, il m'a bondit dessus, étant dans la rangée du haut et au siège près des marches, j'ai fait un pas en arrière par réflexe mais j'ai trébuché et je suis tombé dans les marches. Heureusement j'ai fait que quelques marches mais j'ai vu mon poignet se torde et maintenant il me lançait et ça faisait terriblement mal. Cet étudiant du nom de Georges a commencé à grogner comme un chien et il s'est approché de moi, j'ai hurlé son nom, sans effet. Cet idiot a loupé la marche et il est tombé sur moi. Tous les étudiants regardaient la scène avec choque. Georges essayait de me mordre, je l'ai bloqué avec mon avant bras contre sa gorge. Je ne voulais pas le frapper car je ne voulais pas perdre mon emploi, j'ai donc demandé de l'aide et un étudiant s'est levé et il a donné un violent coup de pied dans le flanc droit. Georges a basculé sur la gauche dans le rang avant lui, il a encore grogné... Je me suis rapidement levé et j'ai analysé mon poignet qui était maintenant enflé. Soudainement j'ai entendu une fille hurler, je l'ai regardé mais je ne voyais pas le problème. Après quelques secondes je me suis rendu compte que Georges était entrain de mordre sa cheville. L'étudiant qui m'a aidé a saisit Georges par les pieds et la tiré vers lui. En entendant les cris, un professeur était venu avec le directeur. J'ai pu rapidement rentrée chez moi et le directeur a appelé les parents de Georges qui sont venu le chercher.

Pour mon poignet selon le médecin c'était une simple foulure, un peu de glace pilée et dans quelques jours, c'est terminé. J'ai appliqué ses conseils, j'ai tout raconté à Eve qui était choquée, et on commençait à savoir qu'il se passait quelques choses car à ma connaissance Georges n'a jamais consommé aucune drogue. Nous espérions que la situation se calme pour ne pas annuler le mariage, je me suis couchée à 21h12 après avoir fait des recherches sur les événements actuelles, les sites du gouvernement disaient que c'était en cours de traitement et des petits sites indépendants parlaient de "diable", "démon" , "mutant" et un site évoquait une nouvelle drogue... J'avais raison c'est dû a une  drogue, Georges devait se droguer en secret, enfin je disais ça pour me rassurer aussi...

Le 11/10/15

Ce matin j'étais très fatigué, j'ai beaucoup pensé à l'élève et j'étais encore sous le choc. Je ne voulais pas faire cours aujourd'hui mais je le devais, pour les élèves, pour les rassurer. Je vais leur parler de ce que j'ai vu sur la nouvelle drogue... Enfin, espérons que tout ça se calme. D'ailleurs la douleur de mon poignet s'est légèrement calmée avec la glace pilée. J'ai mangé quelques tartines avec de la confiture et je suis parti, Eve dormait encore.

J'arrivai avec cinq minutes de retard. Georges était absent et la fille mordue aussi, l'amphithéâtre était beaucoup moins remplis que d'habitude. J'ai commencé en parlant de la nouvelle drogue pour rassurer les élèves...

-Georges se droguait pas. Rétorqua une étudiante brune au fond de l'amphithéâtre

-On ne peut pas savoir. Répondis-je.

-J'étais sa meilleure amie, il me disait tout et il ne se droguait pas. Insista-elle

Je n'aimais pas montrer des moments de faiblesse mais là c'était trop

Si il est devenu comme ça c'est qu'il s'est drogué ! Contente ou non, c'est comme ça ! Et dans mon cours on lève la main pour être interrogé ! Hurlais-je
La fille se calma et j'ai commencé mon cours sur les artistes au 16 siècles quand tout d'un coup un élève s'est levé et il se dirigea vers me bureau en titubant... Je me demandais bien ce qu'il allait se passer encore...
Il disait qu'il avait mal au cœur et il s'effondra, je me suis précipité vers lui ; Aucun pouls.
J'ai demandais qu'on appelle de l'aide et j'ai commencé le massage cardiaque.
Après environ cinq longues minutes de massage cardiaque le directeur, un assistant d'éducation et un professeur sont arrivés.
Je commençais à leur expliquer la situation, à bout de souffle, continuant le massage. Soudainement, l'étudiant ouvrit ses yeux, devenus pâle et limpide, il grogna et essaya d'attraper faiblement mon bras. Je me suis reculé rapidement de l'élève, j'étais à présent contre mon bureau. Le directeur s'approcha rapidement de l'élève pour le maintenir au sol, pendant que le professeur demande de l'aide aux policiers devant l'université. Après un long dialogue avec le directeur l'élève commença à se débattre, il griffa la joue du directeur et son avant bras. Le policier est arrivé avec deux stagiaires et ils ont pris l'élève pour l'emmener. Les élèves étaient choqués et pétrifiaient.

-Bien, rentrez chez vous. Demain ne évitez de venir...Articula le directeur.

Les élèves se dirigèrent rapidement vers la sortie laissant pour la plupart leurs feuilles de cours...
Au fond, j'avais envie de faire pareil que les élèves, prendre mes affaires et partir chez moi car c'était réellement trop, deux choses très bizarre en deux jours, mais je ne pouvais pas. Je ne pouvais pas, je devais montrer l'exemple aux élèves, peut-être que si je restais calme ils se disaient que c'était rien de grave...Donc je suis resté dix minutes appuyé sur mon bureau à reprendre ma respiration.
Finalement je suis parti chez moi et nous avons beaucoup discuté avec Eve du mariage qui aurait lieu demain ; On allait le faire, si il se passe quelque chose on ne peut pas mourir sans être marié...
Le soir nous avons mangé des pâtes au beurre. Habituellement sans me vanter, j'étais très bonne cuisinière et pâtissière, les macarons, le saumon, les cuissons difficiles, étaient d'une simplicité déconcertante pour moi, mais ce soir je ne voulais pas cuisiner, je n'avais pas la force.

Le 12/10/15

Plus tard dans la nuit vers 1h32 selon mon radio-réveil, un homme frappait à la porte. Au début Eve et moi l'avons ignoré mais il a commencé à frapper sur le carreau et à crier. Eve essaya appeler la police sans succès. Finalement j'ai décidé de prendre la batte de Baseball de mon ancien mari, je suis descendu en culotte et chemisier blanc comme une fury, j'aurais pu tomber dans les escaliers mais j'en avais marre, je devais dormir.
Arrivé en bas, plus un bruit, un silence qu'on entend très rarement. Ce silence était oppressant. Le seul bruit qui m'a d'ailleurs fait sursauté était les marches qui grincent sous les pas de Eve.

Alors ? Demanda-t-elle

Rien, plus un bruit, je vais regarder par le judas. Répondis-je.

J'ai regardé par le judas et la seule chose que je voyais était l'obscurité effrayante. En forçant légèrement sur mes yeux, j'ai remarqué que sous notre perron ce trouvait un homme. L'homme n'était pas debout, il était couché sur les planches blanches du perron, d'ailleurs il saignait et le sang se répandit sur les planches. J'ai légèrement ouvert la porte sous les indications contraires de Eve ; mais il fallait aider cet homme, il allait peut-être mourir.
J'ouvris encore de quelques centimètres la porte avant de dire d'une voix douce et mielleuse :

Monsieur ? Vous allez bien ? Demandais-je

Comme seule réponse j'ai eu un grognement qui me rappelait l'étudiant d'hier.
L'homme se releva difficilement, Eve m'ordonna de fermer cette porte, ce que je que je n'ai absolument pas fait.
Il se tourna d'un long pivot de ses talons vers moi, il grognait encore et sa bouche était ensanglantée.
Il poussa un cri agressif et en une fraction de seconde il se claqua sur la porte, ce qui me projeta de quelques mètres en bas des escaliers, sous le choc, la batte était restée près de la porte qui était maintenant fermée à cause du choc. Soudainement il frappa de ses deux bras la porte ce qui provoqua des bruits sourds.
Il a fallut attendre environ une heure pour qu'il parte, pendant ce temps là Eve et moi étions dans la cuisine entrain de boire du thé vert.
La discussion sur le mariage est repartie, c'est certain il manquerait la moitié des invités mais on voulait se marier.

L'heure sur le four indiquait 7h24. Pendant toute la nuit, Eve et moi avons bu du thé, durant ce moment c'était d'un silence inquiétant, le mariage était à 11h00, comme ça à la fin de la cérémonie nous pouvons dîner tous ensemble.

Voilà l'heure tant attendue, 11h00. J'avais une magnifique robe blanche qui traînait sur le sol, je l'avais payé assez chère sur internet, elle provenait d'un couturier Allemand.
J'aperçu Eve devant le prête ; Elle était magnifique, elle portait aussi une robe d'un blanc neige rare, c'était éblouissant.
Nous avions raison, la salle était presque vide mais les buffets étaient bien remplis, je m'avançais d'un pas calme vers elle tout en affichant un grand sourire.

Ça faisait déjà dix minutes que nous étions devant le prêtre, nous avions toutes les deux dit oui, et c'était le moment de s'embrasser. Je m'approche rapidement ma bouche de la sienne quand soudainement un bruit sourd se fait entendre dans le hall, sûrement une porte. A gauche de la salle, par une porte menant aux toilettes un individu que je n'avais jamais vu entra dans la salle.
Il grognait.
Je savais que c'était loin d'être bon donc par réflexe je me suis reculé d'un pas rapide. L'homme avança rapidement vers Eve, elle recula d'un pas et elle commençait à lui dire des choses, je m'en souviens même plus.
Dans le hall un autre bruit sourd se fit entendre, et la porte s'ouvrit lentement ; les invités ne savaient pas quoi regarder, l'homme qui se dirigeait vers Eve ou la femme qui venait d'entrer.
Soudainement l'homme accéléra sa cadence et il s'approcha dangereusement de Eve, Eve le poussa rapidement mais l'homme attrapa sa main et l'apporta vers sa bouffe. Eve me cachait la scène mais un cri aigu indiquait qu’Ève se venait de faire mordre. Le prêtre maintenait à présent l'homme pendant qu'un autre cri des invités indiqué que la femme venait aussi de mordre.
En une fraction de seconde j'ai pris Eve pour l'emmener rapidement dehors par la porte de sortie. J'ai tout de suite appelez les secours qui on envoyait une ambulance. Nos robes d'un si beau blanc était maintenant rougeâtre. Une ambulance a prit Eve et je suis rentrée chez moi, j'ai demandais si je pouvais passer la prendre demain et ils m'ont répondus qu'elle devait rester un petit moment, mais que je pouvais aller lui rendre visite.
De toute la journée, je suis restée en robe blanche de mariage, j'ai abandonné les invités que je ne connaissais pas pour la plus part ou très peu comme des voisins collants...
Dès que je fermais mes yeux, j'entendais Eve hurler. J'ai passé le reste de la journée et de la nuit dans le canapé avec une boîte de cookie.  Je me suis finalement endormi.

Le 13/10/15

Aujourd'hui je devais aller voir Eve, je me suis habillé d'un simple jean et d'un vieux pull de Noël.
Me voilà devant l'hôpital, toutes les minutes des patients arrivèrent. J'ai pénétré le bâtiment et à l'intérieur c'était le chaos. Des messages n'arrêtaient pas de demander des docteurs dans chaque salle, des policiers courraient partout, il y avait une foule agitée, de plus il y avait du sang un peu partout. Je m'approchais rapidement de l’accueil quand on m'a bousculé plusieurs fois. Après dix minutes à tenter de trouver la chambre d'Eve je l'ai trouvé. Elle était dans un lit dans un couloir peu occupé. Après avoir parler plusieurs longues minutes elle m'a tout racontée : Les morts reviennent à la vie... C'est pour ça que celui qui a fait une crise cardiaque est revenue. Elle m'expliqua ensuite que la maladie ce transmet par morsure et par griffure... Eve été condamnée.
Pendant plus d'une heure je suis resté à son chevet en pleurant et en se disant adieu, elle m'ordonna de partir loin.

Le plus important, c'est qu'on s'est mariés et qu'on s'aime. Expliqua-t-elle pendant de longues minutes.

Après un long moment avec elle je suis rentré, j'ai fais une valise avec le strict nécessaire, l'arme de mon ancien mari et le club de golf d'Eve. J'ai pris ma voiture et je suis partie sur la route. Je ne savais pas où aller, j'ai pris de l'essence, et j'ai roulé pendant trois jours, j'ai dormi dans ma voiture. Un moment elle est tombée en panne du coup j'ai continué à marcher sur les routes, à fouiller les bâtiments que je voyais et depuis ce temps jusqu’à maintenant, j'arpente la route en cherchant un abri.



time to meet the devil

• pseudo › sur internet, Cyril.
• âge › 16 ans

• comment as-tu découvert le forum ? › Google
• et tu le trouves comment ? › Merveilleux
• présence › Souvent

• code du règlement › ui ui
• crédit › Tumblr
passeport :
 

fiche (c) elephant song.
Revenir en haut Aller en bas
Sandra Buckley
Northern Creek
avatar
Date d'inscription : 09/03/2017
Messages : 638
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Annalise V. Keating    Dim 7 Mai 2017 - 18:06

Bienvenue et excellent d'avatar Smile
Revenir en haut Aller en bas
Caleb J. Campbell
avatar
Date d'inscription : 22/03/2017
Messages : 2723
Age IRL : 23
MessageSujet: Re: Annalise V. Keating    Dim 7 Mai 2017 - 18:20

Bienvenue parmis nous Smile


∞  What You're Feeling Now It's Not Death. It's A New Kind Of Life ∞

Mes AnnexesCaleb écrit en #ff9933
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Morgan R. Cole
Barmaid Officielle
American Dream
avatar
Date d'inscription : 28/10/2016
Messages : 5703
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Annalise V. Keating    Dim 7 Mai 2017 - 18:58

Bienvenue parmi nous.
Bon courage pour la rédaction de ta fiche.


Rock'n'roll is dead
Just like mama said. I'm not good at making friend. But I shot you down well.
© by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Annalise V. Keating    Dim 7 Mai 2017 - 19:31

Merci à tous ^^ !
Revenir en haut Aller en bas
Norman T. Owens
#Shemale
avatar
Date d'inscription : 10/12/2015
Messages : 1711
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Annalise V. Keating    Dim 7 Mai 2017 - 23:04

Hellcome !
Choix d'avatar surprenant mais classe :MisterGreen: AHS **




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Annalise V. Keating    Dim 7 Mai 2017 - 23:07

Oui ahah ! (On reconnait les vrais c: )
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Annalise V. Keating    

Revenir en haut Aller en bas
 
Annalise V. Keating
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le dossier "keating five" scandale dont MC Cain était impliqué
» Le Pettigrow nouveau est arrivé !! (terminé)
» (F) ANNALISE BASSO ♥ Grandir n'est pas facile, imaginaient le faire en enfer!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives Fiches :: Fiches Abandonnées / Refusées-
Sauter vers: