The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment :
Abonnement 12 mois Nintendo Switch Online
Voir le deal
15.99 €

Partagez
- Reunited -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Reunited   Reunited - Page 2 EmptySam 3 Juin 2017 - 17:19
Si ta grand mère me l'avait demandé, j'aurais sûrement dû te trainer dans cette réserve. Pour un mariage traditionnel ou je ne sais quoi. Je n'aurais pas pris le risque de lui dire non... Il aurait fallu fuir le pays pour éviter ça. Les photographies n'étaient que des clichés au final. Il avait pu découvrir les traits de cette grand-mère aussi, le regard ferme, celui d'une femme qui avait tout vu de la vie et qui semblait savoir maîtriser les éléments. Dans le regard de cette grand mère dont elle lui avait tant parler, il avait aussi vu ce que Carmen portait encore en elle aujourd'hui.

Puis... Toutes ces photos, elles avaient tellement apporté sur l'instant, lorsqu'ils avaient dû se raccrocher à quelque chose. Alors, lorsqu'elle sourit et plaisanta à ce sujet, il faillit presque lui répondre par un sourire. Ce dernier resta figé, perdu au coin de ses lèvres. En partie oui, sa vie avait été révélé. Mais si Axel avait pu mettre des mots sur chacune de ces images parce qu'il la connaissait si bien, il aurait préféré qu'elle le fasse en personne. Il restait persuadé que si elle avait été là, il aurait pu se dire que être bloqué au coeur de Seattle n'était qu'une mauvaise passe. Au lieu de ça, il avait plutôt penser ne jamais revenir. Réellement. Après deux semaines complètes à stagner, à ne pouvoir avancer qu'avec ses jambes et ses têtes, sans espoir de trouver un véhicule convenable pour revenir sur leurs pas, il avait fini par perdre tout ce qui lui restait d'espoir.

Donc forcément, tout retrouver n'avait pas forcément un effet bénéfique sur sa conscience. Difficile de faire comme si rien ne s'était produit. Dans les yeux de chacun étincelaient quelque chose de sombre. Jasper mit quelques secondes avant de tirer les photos du sac qui avait été déposé près de la porte. Les autres biens matériaux, il comptait les lui montrer le lendemain. Les photos entre ses mains, il les lui présenta. Peut être ne serait-elle pas ravis de ces choix, peut être qu'elle serait déçue qu'il ait pris certaines et pas d'autres.

Le papier entre ses doigts, il répondit à sa question : La photo de famille à l'entrée ? C'est bien celle dont tu parles ? Elle était difficile à manquer. C'est toi spécifiquement qui l'a encadré ou c'est Ana qui a trouvé que la singularité de ce moment devait être contemplé chaque fois que tu rentrais chez toi le soir ? Le souvenir qu'il gardait d'Ana, même s'ils étaient légers, se rappela à lui. Il devinait assez la jeune femme prendre des clichés de tout moment de la vie. Si elle avait su que cela allait me permettre d'utiliser certains clichés pour te taquiner. Ah. J'ai aimé tes photos de la réserve. Les costumes traditionnels te vont bien. Tout ça pour ne pas parler de ces nuits de cavale à l'extérieur, tout ça pour étouffer ses pensées noires. Mais la légèreté de certains de leurs propos échangés ne permettaient pas d'annuler tout ce qui alourdissait l'atmosphère.

Isha m'a dit que tu étais folle d'inquiétude, mais tu gardais espoir. Tu t'es même pris la tête avec pour ça. C'est qu'une part de toi n'avait pas accepté que tu n'es plus rien. Elle ne connaissait pas le mot abandonner. Elle avait surement imaginé le pire. Peut être même qu'au fond d'elle en réalité, elle savait qu'ils étaient sûrement mort mais qu'elle avait refusé cette idée. Cette option était plutôt probable.
Il avait arrêté de fixé la porte lorsqu'elle avait effectué une pression légère sur son torse pour le forcer à s'allonger sur le lit. Jasper en résista pas.

D'accord... Il redevint silencieux, fixant intensément le plafond alors qu'une odeur de tabac lui piquait le nez. Il tourna la tête en direction de la fenêtre quelques secondes puis reprit sa contemplation du plafond. Son corps était courbaturer et il sentait que ses muscles étaient encore tétanisés à force d'avoir été malmené. Si la dernière étape de leur trajet leur avait permis de se reposer chez Carmen, ses muscles avaient du mal à se remettre d'avoir tant forcé. Après de longues minutes de silence, il finit par s'endormir. Sa respiration avait été tantôt lente, tantôt rapide. Mais il semblait qu'il avait le droit à une véritable nuit de sommeil cette fois-ci. Quelques heures sans cauchemar et sans bruit parasite.

* * *

Retrouver une maison pleine de vie n'avait rien de tout repos. Alors qu'il s'était naturellement renfermé sur lui même pendant ces deux semaines de cavales, il avait eu besoin de prendre l'air à plusieurs reprises loin de ces bruits. Hope était d'humeur joyeuse rien qu'à l'idée d'avoir retrouver sa mère. Il avait même craint pendant quelques secondes que la petite n'apparaisse quelques fois dans l'encadrement de la porte de leur chambre puisqu'elle avait dormi régulièrement avec Carmen pendant leur absence...

Mais si la normalité semblait peu à peu reprendre ses droits et que ses habitudes revenaient petit à petit, il ne se sentait pas mieux. Même après ces longs mois pour se remettre. Constamment stressé, les épaules redressés et le dos courbaturé, il avait un mal fou à détendre les muscles de son corps. Il en avait parlé à Carmen tout en évoquant quelques épisodes de leur cavale. Il n'avait pas poussé la description. Ils avaient évité plus d'une horde, manqué de se faire happer par des marcheurs enfermés silencieusement dans un entrepôt, avait dormi à même le sol dans un garage. Les râles des morts se répercutaient plus que jamais dans sa boîte crânienne. Si ses blessures avaient été bénignes comparées à celles d'Axel et d'Ashley, il avait écopé de quelques cicatrices majoritairement sur les jambes. La ville était de véritable piège. Dès qu'ils y étaient entrés il avait juré que cela avait été une mauvaise idée avant d'atteindre l'appartement convoité et d'y trouver les ressources pour leur permettre de reprendre enfin des forces. Il s'était senti tellement vidé qu'il avait eu envie de laisser tomber.

Si la majorité s'était activée à reprendre une vie normale au camp et à se départager les différentes activités, lui avait plutôt évité tout ce qui pouvait être manuel. Non pas par manque de force, mais plutôt par manque de volonté. Il restait persuadé d'une certaine façon que les cicatrices intérieurs se refermeraient en faisant le moins de chose possible. Ne rien faire, se vider la tête, lire les livres qu'il avait emporté pour Carmen, c'était la clef. Bien sur il faisait un peu, le minimum disons, et aucune remarque n'était de mise.

Alors, lorsqu'il remonta dans la chambre pour y déposer le livre qu'il venait de terminer, il trouva Carmen dos à lui, près de la fenêtre, le regard vers l'extérieur. Elle avait l'air pensive plus que d'habitude. Et s'il avait remarqué quelques changements dans son comportement ces derniers temps, il mettait cela sur le compte de leur retour récent. C'était plus facile.

Carmen. Tout va bien ?

Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Reunited   Reunited - Page 2 EmptySam 3 Juin 2017 - 23:08

Si elle avait cru mourir au cours de la disparition de Jasper, elle avait vite retrouvé le chemin de vie, malgré les difficultés. Les départs consécutifs de Levia et Erik avaient légèrement ternis le moral du groupe, mais au moins étaient-ils restés soudés.
Pourtant, elle ressentait toujours cette lassitude morale et ces douleurs au ventre. Si au début elle était partie du principe qu'il s'agissait probablement de la décompression suite à des semaines d'angoisse, la discussion avec Ashley n'avait pas aidé à la laisser sereine. Et les quelques jours de retard de son horloge biologique n'avaient pas fini de la rassurer. Alors, elle avait sauté le pas, prenant la décision de faire ce foutu test de grossesse comme le lui avait conseillé la jeune mère de famille, tout en s'interdisant moralement qu'il ne soit positif. De longues minutes, elle était restée à fixer cet objet de malheur avec la peur au ventre, jusqu'à ce que la vérité ne tombe et ne lui fasse l'effet d'un poids sur l'estomac.

Comment, deux simples traits sur un bout de plastique pouvait à ce point donner l'impression que le monde entier s'écroulait une seconde fois sous ses pieds ?

Elle était restée de longue minutes à fixer l'objet, jusqu'à ce qu'un sanglot ne déchire sa gorge. Elle s'était juste voilée la face bien trop longtemps, et les nausées et autres pertes de goût auraient l'alerter bien plus tôt. Ce n'était pas possible, ce truc devait déconner. Mais les deux autres test de grossesse qu'elle avaient récupérer indiquaient pourtant la même vérité qu'elle refusait d'admettre.

Un rapide calcul entre deux crises de larme l'avait fait supposer que cette grossesse ne datait pas d'hier, et qu'elle devait au moins commencer à attaquer un troisième mois. Après toute ces épreuves, comment ce truc avait-il réussi à rester accroché au fond de son ventre, ça c'était une toute autre question. Et maintenant, la simple idée de l'avouer à Jasper la terrorisait. A un point, ou elle préférait juste l'éviter, quitte à refuser les moments de tendresse en prétextant des arguments aussi ridicules les uns que les autres. Mais son ventre finirait par s'arrondir, et le coup de la gastro qui dure neuf mois ne passerait probablement pas dans la tête du blond. Si les détails physiques étaient pour l'instant infimes, elle avait pourtant cette désagréable sensation que son corps commençait déjà à évoluer. Sa taille était peut-être un peu moins marquée, et elle doutait ce moment ou le renflement discret de son ventre deviendrait réellement rond.

C'était un pur cauchemar, dont elle ne pouvait pas s'éveiller.
La matinée avait été difficile pour elle. A ressasser inlassablement la même phrase qui obsédait son esprit tel un mantra, pleurant par instant en maudissant ce manque de contraception dont elle avait pourtant su se passer avec brio durant presque deux ans, voilà qu'il fallait que la nature lui foute un nouveau problème dans les pattes.
Ce fût la voix de Jasper qui la sortit de ses pensées, alors qu'elle fixait la fenêtre d'un air vide en observant Shawna et Hope jouer sur la véranda sans réellement les voir. Elle était tellement perdu dans ses pensées qu'elle ne l'avait même pas entendu passer le pas de la porte.

Non. avait-elle lâché d'un air presque détaché, sans prendre la peine de le regarder. Et tu ferai mieux de t'asseoir.

Il n'y aurait jamais de bons moment pour le lui annoncer. Ce ne serait pas comme dans un film ou il serait fou de joie, et parlerait prénom et éducation. Elle l'avait déjà perdu une fois, de peur que le fil rouge de leur poignet ne se brise. Leur couple ne supporterait probablement pas une nouvelle de ce genre. Pas avec cette angoisse constante qu'il avait de tout perdre.

En silence, elle s'était approchée de lui une fois qu'il fût assis sur le lit pour sortir le test de grossesse de sa poche. J'ai pris celui de Shawna, et deux autres encore. Les trois sont positifs.

Est-ce qu'il saisissait ou elle souhaitait en venir ? Croisant les bras contre sa poitrine, les yeux rivés sur le sol, elle précisa tout de même dans le doute. Jasper... Je suis enceinte.

Et contrairement à ce qu'elle avait supposé, le dire à voix haute ne retira pas ce nœud dans sa gorge.

Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Reunited   Reunited - Page 2 EmptyLun 5 Juin 2017 - 19:14
Le ton lourd forçait à l'attention. Pourquoi avait-il tout à coup envie de prendre les jambes à son cou ? Même sans un regard expert, il était évident que le corps tendu de la jeune femme appelait l'orage. L'homme resta en retrait, il laissa son action en suspense quelques secondes avant d'aller déposer le livre dans la petite bibliothèque personnelle du duo. Il aurait aimé lui demander si elle était sur de vouloir parler maintenant, car ce n'était pas son cas. S'asseoir signifiait que la nouvelle serait lourde de sens. Il s'était déjà évanoui au cours de sa vie d'ailleurs ? Pas vraiment... Il ne put s'empêcher d'arquer un sourcil pendant une seconde avant de s'intéresser au pied du lit et de s'y installer. La place était inconfortable, il mit un moment avant de trouver une position qu'il jugeait convenable pour l'écouter.

Un bourdonnement désagréable se fit entendre à ses oreilles alors que les prunelles foncées de sa compagne venait s'imprimer dans les siens. Dans ces instants, on se pose toujours des tonnes de questions. On se fait des films, on créait le secret pour qu'il soit moins douloureux à entendre, on fait des suppositions, on créait des histoires aussi improbables qu'irréalisables... Pourtant, ce n'est pas ce que fit Jasper. Il planta son esprit au milieu de quatre murs et attendit sagement que l'information vint à lui. C'est dans une peur sourde qu'il se noya en détaillant l'air grave de Carmen. Quel était cette chose qui était sensée le dévaster ?

Attendre. Il lui semblait que le temps était bien long, et que la réponse aux questions qu'il se refusait de se poser ne venait pas. Peut être aurait-il mieux fallu qu'il se mette à mettre des pourcentages de probabilité à ce que tel ou tel événement se passe. Peut être aurait-il éventuellement été préparé à ça. Ça. Ça. En... ceinte. Il était sûrement en train de rêver cette entrevue. Le mot se déformait devant son regard alors que Carmen lui déposait trois tests de grossesse qu'il ne voyait pas distinctement. Il était sûrement en train de faire à AVC. Son corps ne lui répondait pas et son regard restait figé sur ces objets insignifiants et porteur de mauvaises nouvelles. Lorsque c'était arrivé à Axel et à Shawna, il avait été plutôt heureux pour eux, quoiqu'un peu sceptique quand à l'avenir de cette progéniture dans le monde de maintenant. Il s'était jamais dit un jour ça sera notre tour.

Non, tu te moques de moi. Des mots pour se rassurer alors que la panique était en train de gagner ses sens et qu'il sentait son coeur s'affoler. Elle n'avait pas l'air de mentir pourtant. Il connaissait très bien ces traits de douleur, ce fossé triste au coin de ses lèvres lorsqu'elle était accablée, démoralisée, dépitée.

Ses yeux dévièrent sur les tests positifs qu'il n'osait même pas toucher, frôler.
Sinon, cette réalité viendrait à lui. Il se sentait trembler, mais son corps était juste immobile.
Figé dans le temps. Son regard coula des yeux de sa compagne à son ventre encore bien plat.
C'est impossible. Ses mains s'étaient animés pour effacer de sa vue ce qu'il venait de voir. La réalité. Une épreuve de plus qu'il faudrait passer. Mais la perspective le mettait dans un état second bizarre. Il ne gérait aucunement ses émotions et entre ses doigts, il laissa échappa un rire au départ léger puis de plus en plus intense. Son corps vibrait, axé sur ce simple soubresaut qui lui permettait d'extirper cette idée folle de la tête. Il devenait fou avec cette idée en tête, il en riait, et c'est toute la maison qu'il allait faire trembler. Si la majorité était dehors, sans aucun doute que l'éclat de son rire se répercuterait jusqu'à l'extérieur. Pourquoi il riait si fort, pourquoi il ne sentait plus ses cotes tellement son corps voulait se tordre. Il s'était penché en avant en premier lieu puis s'était retrouvé allongé sur le lit à rire, encore et encore, en exprimant clairement à voix haute que non, ce n'était pas possible.
Pas maintenant, pas dans ce monde de chiottes, ni jamais en faites. Peu conscient du malêtre qui devait envahir sa compagne, il était uniquement concentrer sur ce rire qui lui permettait de purger cette nouvelle de son esprit.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Reunited   Reunited - Page 2 EmptyLun 5 Juin 2017 - 22:23

J'ai l'air de plaisanter ?

Elle avait pourtant la sensation d'être à deux doigts de fondre en larme, hormones ou non. L'attente, la vérité, la panique, la fatigue. Toute une myriade de sensation avaient perturbé ses sens et son mode de vie, alors non, elle ne pensait pas être en état de plaisanter. Pas avec ses traits tirés, ou l'angoisse qui lui rongeait le ventre alors qu'une vie s'y développait sans son consentement. Peut-être qu'en d'autres circonstances elle aurait été heureuse après tout. Si ils avaient vraiment pris cet appartement, emménagé ensemble, eut des projets... Mais là ? Avec le risque de mourir en couche, et dans d'atroces souffrances ? Non, clairement non. Et elle avait tellement compté sur Jasper pour la rassurer insconsciemment...

Au moins, il n'avait pas posé une question stupide comme par exemple savoir qui était le père. Cela aurait pu être un coup à ce qu'elle essaie de le jeter par la fenêtre sur un petit excès de colère, mais... Sa réaction.
Elle n'en revenait clairement pas. Qu'il ait du mal à l'accepter était tout à fait normal mais... Il était en train de rire, sérieusement ? Elle s'attendait à du déni, de la colère, peut-être de la panique mais un fou rire ? Elle ne savait même pas si elle devait essayer de dire quoi que ce soit, tant son fou rire semblait l'avoir complètement coupé du monde et de la situation.

Jasper...

Elle avait tenté, même si sa gorge se serra, horriblement déçue par cette réaction à laquelle elle ne s'était clairement pas attendue. Se mordant la langue pour ne pas l'insulter immédiatement, la navajo croisa les bras contre sa poitrine. Wouah, qu'Est-ce qu'on se marre, je suis enceinte. Peut-être qu'il finira comme le premier remarque, et que je m'inquiète pour rien !

La réflexion était partie si vite, qu'elle ne l'avait pas prévu. La fausse couche. Cette fameuse journée ou elle s'en était rendue compte, et avait décidé de garder le secret et ne jamais avoir à en parler à qui que ce soit. Voilà que l'aveu était sorti tout seul sur le coup de la colère face à cette réaction tellement puérile. Ca, pour les faire t'es toujours là mais quand il s'agit d'être sérieux...

Elle n'avait pas dit la chose avec méchanceté, mais la tristesse qui l'avait envahie ne devait pas éclater devant Jasper. Comment pouvait-on accepter que la personne qu'on aimait plus que tout au monde se contente de rire bêtement face à une telle nouvelle ? Lui tournant le dos, elle était venue prendre son visage entre ses mains, refluant cet excès de larme sorti de nulle part pour ne pas craquer maintenant. Elle devait se calmer, et ne pas montrer à quel point elle était blessée. Elle ne l'avait jamais montré à personne. Et elle devait absolument recentrer la discussion sur autre chose que cet aveu non prévu. T'inquiètes pas, continue de rire dans ton coin. Je peux me débrouiller seule.

Provocatrice et insolente. Quoi de mieux pour énerver la personne en face hein ? D'un geste vif, elle était venue récuperer les trois test de grossesse. Tu ferai mieux de partir.

Et sans autre forme de procès, elle s'était résignée à poser son regard vers la fenêtre, fermant un instant les paupières pour chasser la brûlure qui menaçait de faire perler des larmes au coins de ses yeux en amande.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Reunited   Reunited - Page 2 EmptyVen 9 Juin 2017 - 19:06
Tout à coup seul comptait ce rire qui l'obligeait à se focaliser sur autre chose que cette révélation. Il n'arriverait tout simplement pas à admettre que les yeux tristes de Carmen lui amenaient cette réalité. A dire vrai, le blond n'avait jamais envisagé cette possibilité un jour. Ils en avaient vaguement parler lors de quelques occasions, tout en espérant que la promesse de ne jamais avoir d'enfant ni de mariage tiendrait. Jusque là la nature les avait épargné. Jusque là il n'avait pas eu besoin d'y réfléchir plus promptement. Mais avait-il réellement envie d'y réfléchir ? Ses émotions n'étaient pas clairs.  Il ne sentait pas malheureux ni accablé par cette lourde nouvelle. Il ne se sentait pas non plus heureux. Il ne sentait pas non plus projeté dans une autre dimension. Il était euphorique. Et si ce mot avait quelque chose de positif, il pouvait aussi être annonciateur de stress intense.

Alors, s'il s'était intéressé comme d'habitude aux expressions de sa compagne, peut être aurait-il vu qu'elle était vexée, même profondément touché par ce qu'il venait de faire. Cette réaction avait totalement échappé à son contrôle et il continuait de rire. Un rire qui lui permettait clairement d'étouffer ses pensées, ses questions incessantes, ses peurs qui allaient le gagner lorsqu'ils auraient peut être un discussion plus posé et plus adulte sur l'avenir de cet enfant. Même le mot avenir était grisant. Son esprit repartait au quart de tour, il riait encore. Cela ne lui plaisait pas non. Il aurait pu le voir, la comprendre, elle qui avait dû réfléchir mille fois à comment lui révéler la nouvelle. Mais Jasper ne pensait pas à ça, il était bien trop embrouillé. Les premiers mots claquèrent. Non elle n’avait pas l'air de plaisanter.
Mais l'ancien psy voulait corps et âme croire que c'était une blague.
Enceinte. Aujourd'hui. Maintenant. Vraiment? Avec tous les risques que cela pouvaient avoir... Impossible. Puis tandis qu'il riait toujours, une part de lui entendit des mots qui lui firent bien plus mal aux oreilles. Le premier quoi ? Instantanément son rire s'arrêta. Si c'était l'effet que la brune avait recherché en étant emporté par la colère de le voir en rire, elle avait réussi son coup. Il s'était alors redressé, poussant sur ses coudes, l'air surpris et peu sur que cette nouvelle là soit tout aussi vrai. Pourtant, il savait pertinemment que les mots dites sous le coup de la rage n'était pas toujours strictement la vérité. Vu l'air brillant dans les yeux de son interlocutrice, elle n'avait pas l'air du tout de mentir. Les sourcils froncés il resta là hagard alors qu'elle lui jetait d'autres mots à la figure. Il se retint de justesse de lui dire qu'il fallait être deux pour en faire. Puis après un court moment de silence où elle lui demandait de partir, il enchaîna en essayant de capter son regard :

C'est un peu effrayant... Je crois que je n'arrive pas à réaliser que c'est une pure vérité. Je n'ai jamais cru que cela pourrait nous arriver un jour. Avec le stress, la route, les ravitaillements, les événements récents. C'est tout ce que je n'envisageait pas pour nous. Cela n'arrivait qu'aux autres. Quoiqu'en y réfléchissant la quiétude du Ranch, l'environnement actuel malgré leur disparition récente, pouvait avoir favoriser il ne savait quoi et... Ça l'ennuyait d'y penser, d'y réfléchir. Tu peux pas me demander de sortir chaque fois que j'ai une réaction inappropriée. Tu sais que je n'avais pas l'intention de te blesser. Si j'ai ri ce n'est certainement pas pour me moquer de toi personnellement mais par rapport à l'ironie de la situation. Tu t'en rends compte au moins ? Juste d'évacuer la pression ? C'était partie tout seul. On expliquait pas toujours toutes les réactions du corps humain, et son esprit à lui avait quelques particularités dans ce genre de situation incongrue.

Non il ne partirait pas, il ferait l'effort d'en parler. Après tout elle avait réussi à lui couper l'envie de rire en un instant.

Le premier. Le premier quoi ? Tu parles vraiment d'enfant ? D'une fausse couche ? Ou tu disais juste ça pour me faire taire ? Pour le coup il n'était pas sûr de ce qu'elle dirait. Cette conversation n'était pas évidente. Elle était dos à lui et elle semblait rester camper sur sa position. Il ne savait pas tout ce qu'elle avait pu traverser, il n'arrivait pas à l'envisager. Ce n'était pas le même point de vue après tout. Elle non plus n'avait jamais envisager ce genre de chose mais elle allait devoir le porter cet enfant.

Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Reunited   Reunited - Page 2 EmptySam 10 Juin 2017 - 18:58

Navrée de ruiner tes plans alors. avait-elle railler sans quitter la fenêtre des yeux. Bien sûr qu'elle ne l'avait pas envisagé non plus, mais maintenant qu'il était là ce bébé, que pouvait-elle faire à part croiser les doigts et prier pour que tout aille bien ?

Et elle ne pouvait pas le jeter dehors, vraiment ? Qu'à cela ne tienne. La navajo s'était tournée lentement vers lui, croisant son regard alors que Jasper devait déjà imaginer à quoi elle pensait. On va voir ça tout de suite.

Restait à espérer que l'ancienne chambre ou il avait séjourné quelques temps durant leur séparation lui avait manqué, car elle avait déjà ouvert le tiroir de la commode pour commencer à en enlever les effets personnels de l'homme qu'elle aimait. L'idée avait beau lui déchirer le cœur, elle entendait encore ce rire au moment ou elle s'était sentie le plus vulnérable dans toute son existence. Il ne voulait pas la blesser, ben voyons. C'est déjà fait. lâcha t-elle d'une voix froide sans arrêter son manège, sans comprendre ce qu'il essayait de lui expliquer. L'ironie de la situation, quelle ironie au juste ? A quoi tu pensais ? soufflant sa phrase du bout des lèvres pour ne pas exploser de colère, elle reprit doucement. Que j'allais me mettre à rire moi aussi en annonçant que c'était le plus beau jour de ma vie ? Que ça ne finirait jamais par arriver avec l'absence de contraception ? Je suis enceinte d'au moins deux mois et demi, alors je pense qu'on à dû avoir quelques moments de "paix" pour que ça fonctionne !

Ils avaient eu des moments de paix bien à eux quoi que le psy puisse assurer. Tant après leur réconciliation qu'à son retour d'ailleurs.
Et puis, il l'avait reprise. Le premier. Est-ce qu'elle devait réellement lui dire là maintenant ? De toute manière, au stade ou elle en était... On étaient plus ensemble à ce moment là. C'est arrivé après ma disparition, et je ne m'en suis jamais rendue compte avant de le perdre. Et c'était bien tout. Et puis, à quoi ça aurait servi de le dire ? Il n'y avait rien à faire, c'est la vie qui veut ça.

Et probablement une très mauvaise réception, une plaie à l'abdomen et quelques côtes fêlées. Très certainement que cela avait dû influer oui. Gênée de reparler de ce passé qu'elle avait pourtant enfoui dans un coin de sa tête, la brune avait fini par poser ses mains contre le torse du blond pour le pousser en direction de la sortie. Laisse moi. J'ai vraiment besoin de me calmer là.

Avec une cigarette par exemple. Si ça pouvait empêcher ce bébé de continuer sa vie dans son ventre. Et pour ajouter à son envie pressante de solitude, la navajo avait déjà commencé à refermer la porte. Pourquoi avait-elle envie de pleurer à cet instant précis ? Panique, angoisse, fatigue. Elle qui n'avait pas dormi pendant des semaines n'aspirait qu'à une seule chose; s'allonger sur son lit et ne plus penser à rien pendant au moins de longues heures. Et ce n'était certainement pas Jasper McCarthy qui l'y aiderait, vu comme la situation était en train de dégénérer.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Reunited   Reunited - Page 2 EmptyJeu 15 Juin 2017 - 13:39
Dès l’instant où il avait ri, il avait perdu le contrôle de cette conversation. Le visage de sa compagne s’était décomposée, son regard s’était troublé. Elle avait dû ravaler ses larmes mais ses efforts pour masquer sa tristesse était vain. Petit à petit les remords étaient venus se poser sur ses épaules pour les alourdir et il l’avait regardé éjecter ses affaires hors de la commode sans rien dire. Jasper savait qu’elle avait toutes les raisons d’être en colère, elle avait eu besoin de soutien sur l’instant et il ne lui avait offert que des éclats de rire. Sa réaction était mauvaise, elle était venue ternir le portrait, et il n’y pouvait rien parce que c’était un fait déjà terminé. Seul réparé les fêlures apparentes pouvait être tenté.

Deux informations semblaient se démultiplier dans son cerveau. C’était peu, et normalement maîtrisable, pourtant il n’arrivait pas à maîtriser l’enjeu de ces révélations. Pour la première, il ne savait pas s’il était heureux ou malheureux. Sans doute avait-il un peu de deux, d’où cette euphorie soudaine. Pour la deuxième, il se sentait profondément triste et touché, même si seul ses yeux écarquillés pouvaient témoigner de son chagrin. Il s’était demandé pendant une fraction de seconde comment avait-elle fait pour passer cette épreuve seule. Une fausse couche n’avait rien de facile à vivre, même s’il était mal placé pour la savoir il avait déjà eu comme patiente des femmes dans ce cas. Carmen semblait exprimer clairement que c’était du passé, mais il ressentait sa peine. Elle avait décidé de rester seul dans cette épreuve. Une colère sourde pendant une seconde l'avait envahi, car il avait réalisé que cela était surement dû à la femme furieuse qui s'en était pris à elle. La colère était restée tapis dans l'ombre, mais elle ne sortirait pas, pas maintenant... Il fallait qu'il se calme et qu'il se concentre sur l'instant présent, sur les réactions en chaine qui s'était produit.

Les lèvres serrés il n’avait dit aucun mot même lorsqu’elle avait décidé de faire voler ses affaires. Il n’avait aucun moyen de répliquer contre la colère de Carmen, ou plutôt il ne voulait pas s’en donner les moyens pour la blesser davantage. C’était beau les regrets. Elle avait raison c’était déjà fait, il l’avait blessé, et il allait falloir un peu de temps avant qu’elle n’accepte quoique ce soit de lui. Pendant une seconde, lorsqu’elle le poussa en arrière pour qu’il quitte la pièce, il fut tenté de respecter sa demande. Mais la détresse dans ses yeux le fit changer d’avis, il ne pouvait pas capituler et laisser passer les choses comme il avait l’habitude de le faire?

De justesse, il glissa son pied pour empêcher la fermeture de la porte. Heureusement qu’elle n’avait pas fermer la porte violemment, il se serait sûrement retrouver à boitiller pour les semaines à venir. Non, il n’irait pas dormir dans l’autre chambre. C’était hors de question. Et il ne pouvait pas la laisser non plus. Il passa l’une de ses mains sur l’ouverture pour tenter de pousser la porte pour entrer à nouveau dans la pièce tout en exprimant d’un ton décidé :

Tu as suffisamment eu de temps avec toi même je crois. Laisse-moi t’aider, même si c’est déplacé après ce que je viens de te faire. Carmen. Je t’assure. Je suis désolé. Vraiment. Sincèrement. On va passer ça ensemble.

Il ne pouvait pas lui dire qu’il était effrayé autant qu’elle, que des impressions étranges prenaient place dans son esprit. Il n’arrivait pas à se projeter non, ni à se voir comme une famille. Pourtant, il connaissait ses sentiments pour Carmen, il les savait solide et inébranlable. Mais tout ce qu’il pouvait lui montrer maintenant, c’était des émotions positives pour ne pas qu’elle le fuit. Il maintenait toujours la porte pour essayer de se glisser à l’intérieur, est-ce qu’elle le laisserait rentré ? Alors il décida de confier une partie de ses doutes, en espérant qu’elle puisse comprendre et qu’elle puisse effacer le tableau. Du moins une partie…

Je suis tout ce qu’il y a de pire en fibre paternel. Mon père ne l’a jamais eu avec moi, c’était le pire du pire alors… Ca me fait peur d’envisager tout ça, c’est pour cette raison que je me suis toujours efforcé de ne pas m’imaginer père de famille un jour. Donc oui, désolé j’ai ri. Il y a de mauvaises réactions qu’on explique pas toujours. Je suis pas infaillible. Mais, si j’avais pu me contrôler, je serais sorti pour te préserver. J’aurais exprimé mon hilarité dehors et pas devant toi.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Reunited   Reunited - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Reunited -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Abandonnés-
Sauter vers: