The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-35%
Le deal à ne pas rater :
Ecran PC 27″ Full HD incurvé 144 Hz – DELL S2721HGF (via ODR)
149 € 229 €
Voir le deal

Partagez
- The things you'd do for Love -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: The things you'd do for Love   The things you'd do for Love - Page 2 EmptyMar 25 Avr 2017 - 18:52
C'était bien sympathique tout ça, même si la dernière fois que j'avais bu du whisky comme ça dans une gobelet en plastique de merde remontait sûrement aux années où j'avais plus de dents dans la bouche que de poils sur le corps... Fallait dire ce qui était, c'était un peu dégueulasse là dedans, ça retirait quelque chose à la boisson. Enfin bref, tout ce que je dis, c'est que Jaden aurait pu faire l'effort de nous choper des verres en verre ! Ca aurait pu être une soirée agréable, à boire deux-trois verres et à se raconter quelques conneries, à l'ancienne quoi. Mais non, le gamin avait décidé de faire chier son monde et de foutre en l'air la petite ambiance potache qui avait réussi à s'installer... De quoi il se plaignait au juste ? D'avoir participer à la mort d'un mec ou de pas avoir été prévenu qu'il allait mourir ? Ou qu'il avait pas été mit au courant de la fin qu'il avait connu ? Baaah, il était complètement con, c'était évident qu'il n'allait pas finir en mode comte de fée, vivre heureux et avoir beaucoup d'enfants. Je me redressais un tant soit peu et m’apprêtais déjà à le déglinguer verbalement, mais Jay fit un petit geste de la main vers nous et je me remis au fond du fauteuil, finissant mon verre en les écoutant. Je levais mon verre en direction d'Eli quand il me regarda à la fin de son spitch, aucun problème à trinquer pour la mort d'un mec qui nous avait fait chier. Après tout, ça se passait déjà comme ça dans le quartier d'où je venais et à l'époque c'était pas la fin du monde... Alors maintenant, j'imagine que le Talion est devenue loi universelle.

Tout le monde y mettait son petit grain de sel, Jay assez acerbe jouait presque mon rôle, le bad boy qui casse le calme qu'avait essayé d'instaurer Finn juste avant, je souriais. N'empêche que Jaden ne rigolait pas et je restais à l'affût au cas où il s'emporte, même si je ne voyais pas ça arrivé de sa part, du moins pas avec Eli. L'envie de m'interposer entre lui et Delgado se fit entendre, mais Lisandro me devança... Bonne chose, ça m'évitait de sortir du fauteuil... Il était assez confortable quand même, ça devait être un gros porc qui avait acheter ça pour pas se niquer les hémorroïdes tu vois le genre ? Balek, confy as fuck. J'écoutais tout le monde et je rajoutais sur un ton léger.

Techniquement, back in da dayz, un mec comme ça aurait certainement fini à se faire griller la gueule sur la chaise électrique... Là c't'une balle au milieu du front... Quand t'y penses c'est moins douloureux...

Je vidais le verre dans ma gorge et ferma un œil pour inspecter le fond vide du gobelet, puis je me remettais bien au fond du fauteuil anti hémorroïdes et pointais Delgado du doigt avant de reprendre, un peu plus sérieusement.

Donc toi, si le fils de pute qui a violé et tabassé Rosaleen se pointe, tu lui serres la main et tu lui donnes à manger ? J'sais pas pour quel Jesus tu te prends gros, mais les conneries de « tendre l'autre joue » c'est terminé. Si ce mec se pointe, c'est une balle dans la tête, et ce serait gentil.

Je raclais ma gorge et décalais ma casquette un peu sur le coté avant de rajouter, mon regard planté dans celui de Delgaduche.

T'es une baltringue gros ? Tu vas m'dire, en me r'gardant dans les yeux, que si le mec vient, viole Calypso, la cogne histoire de rire un peu et que tu lui tombes dessus, tu vas lui dire que c'est pas bien, lui mettre une putain de tape sur les doigts et le laisser tranquille ?! Mais de quoi banaliser ce qu'on a fait ?! C'est notre monde maintenant, on vit dedans, marche ou crève putain, si tu l'as pas encore compris, autant crever maintenant.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: The things you'd do for Love   The things you'd do for Love - Page 2 EmptyMer 26 Avr 2017 - 2:30
C'est Finn, le premier à daigner répondre aux accusations. Il pose une main sur mon épaule ; un contact brusquement rejeté. C'est Jaden, que je fixe, que j'ai envie de cogner. Lui faire ravaler sa fierté, sa putain d'insolence. Qu'on m'traite de sale merdeux, d'inconscient, j'n'en ai rien à foutre. Mais qu'on n'vienne pas m'dire que j'suis celui qui manque de respect.

Le canadien capte pourtant mon attention, et se voit gratifié d'un regard acéré. Ils ne l'ont même pas enterré. Hébété, d'autant plus remonté, j'le toise de deux grands yeux furieux. Alors quoi, ils l'ont coupé en morceaux et laissé pourrir dans un coin d'la ville ? La suite m'arrache un râle du fond des tripes, me fait frapper la table du plat de la main. "Ta gueule, Finn !" Qu'il n'essaie même pas de mêler Calypso à tout c'délire. Il veut quoi ? M'prendre par les sentiments ? Aller gratter d'la compassion alors qu'aucun d'eux n'en est capable ? J'peste, secoue la tête.

"C’est un peu tard pour avoir une crise de conscience, tu ne crois pas ?" "Fuck off..." J'souffle entre mes dents serrées. Le grand manitou y met sa patte, tandis que j'viens piocher une gorgée de whisky dans le gobelet encore plein. Je déglutis douloureusement, la gorge serrée, tourne la tête en pesant à peine le discours qu'il prend la peine de dérouler. Ouais ; les intentions étaient claires. Relativement claires. J'voulais aider Maxine. Aider le camp. Mais putain. C'est pourtant pas si compliqué. J'pose le verre devant moi en suivant son chemin du coin de l’œil. Allez. C'parti pour le sermon. Il me prend de haut, comme un d'ses putains d'sujets. On les reconnait bien ; les habitudes du militaire. Toujours à faire régner sa petite loi, à poursuivre une justice égoïste et montée de toutes pièces sans se soucier une seconde de ceux qui tiennent le fusil en son nom. "Que j’allais jouer à la dînette avec lui ?" "Epargne moi tes sarcasmes à deux balles." J'claque des dents, nerveux. Vexé. Exaspéré. Mais... Jay poursuit, m'écrase de quelques détails morbides que j'aurais préféré ignorer. Ça me boucle le clapet, l'espace d'un instant. Du moins, jusqu'à ce qu'il gueule, me secoue les nerfs par la même occasion. "JE SAIS ! C'EST UN PUTAIN DE CONNARD, TU CROIS QUOI, QUE J'CAPTE PAS ?" J'viens de me lever d'un bond, et lâche bientôt la table pour en faire le tour, m'approcher du blond d'un pas décidé. "ET CA FAIT D'TOI UN HÉROS ? T'FOUS PAS D'MA GUEULE ! T'AS JAMAIS ÉTÉ FOUTU D'PRENDRE UNE PUTAIN D'DÉCISION SANS QU'IL N'FAILLE TUER, TUER, TUER, ET JAMAIS PAR TOI-MÊME, HEIN ?" C'est pas comme si l'humain manquait d'imagination quand il en vient à vouloir punir. Kathlyn en a fait les frais, comme tous les innocents amassés dans c'putain d'gymnase. Parce que j'lui ai fait confiance. Comme les autres. Il croit p'têtre que c'est oublié ? Pardonné ? Que j'me mettrais à genoux d'vant sa majesté pour lui lécher les bottes et le remercier ?

Lisandro s'met en travers de mon chemin. J'm'arrête devant lui, sans détacher les yeux de cet enfoiré. "Voy a hacerle entender..." C'est glissé au chilien qui fait barrage, en guise d'avertissement. Qu'il cause. Il sait mieux l'faire que moi. J'me mords furieusement l'intérieur de la joue en écoutant la nuance tout appréciable du croque-mort. Ça m'fait souffler un coup, ouvrir les valves et baisser la pression qui me tambourine les tempes. J'ai pas envie d'entendre les détails, non. Vraiment pas. J'croise son regard, m'y rassure une seconde. Si je n'passe pas encore pour un naïf aux yeux de tout l'monde, il reste peut-être un peu d'espoir pour ce qu'il leur reste d'humain.

J'n'ai jamais tué, avant. Et putain, j'étais même tellement loin d'me dire qu'un jour, il faudrait que je prenne les armes. Deux ans leur auront peut-être suffi à se faire à l'idée. A s'dire qu'une vie pour une autre, ce s'rait un marché acceptable. A n'pas avoir le moindre tremblement dans la voix à annoncer la mort d'un mec, aussi horrible soit-il. A s'en battre les couilles royalement, parce qu'ils auront leur petite vengeance pour laver leur conscience.

J'soupire gravement quand Trey ne s'prive pas d'en rajouter une couche. "Quand t'y penses c'est moins douloureux..." "Ouais, bien sûr..." Un sarcasme qui m'tremble les mâchoires, m'fais retourner vers lui un air assassin. Le mec s'enfonce dans les comparaisons de merde. Dans le discours malsain. J'ai un sourire jaune, nerveux. J'crois que j'craque, ouais, devant un manque de respect tiré d'la gueule d'un mec dont j'écoutais encore les sons quelques années plus tôt. Quel putain d'enfoiré de merde. Qu'ils arrêtent de m'foutre ces images insoutenables en tête. Qu'ils arrêtent de faire travailler l'imagination à des scènes aussi morbides, bordel. "Trey, j'suis heureux d'savoir que ça t'pose aucun putain d'problème. Que ça t'empêche pas d'dormir sur tes deux oreilles et d'raconter d'la merde. Mais tu prononces encore une seule fois son nom, et j'te jure que c'est toi que j'plante." J'soupire, encore, sans fléchir devant leur putain d'entêtement. J'ai tellement hâte de m'barrer. Franchement, faudra que Roza m'traîne de force pour rentrer. J'recule d'un pas en pestant. "Et pitié, v'nez pas m'faire croire que la mort de c'Grant a été humaine de quelqu' manière qu'ce soit. Ça fait trois jours qu'on l'a chopé."
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: The things you'd do for Love   The things you'd do for Love - Page 2 EmptyMer 26 Avr 2017 - 6:07
Quand est-ce que Lisandro était devenu aussi diplomatique. Finn l’écoutait d’une oreille curieuse et en même temps essayait d’étudier le chilien qu’il avait appris à apprécier.  Et enfin le revoilà. L’allumeur de mèche. Finn en aurait presque souri. Lisandro ne se rangera jamais d’un côté ou d’un autre. Enfin c’est ce que le chef de chantier pense. Chacun y met du sien. Si Jaden est terrifiant. Trey en est presque agaçant. Mais son discours lui fait réaliser qu’utiliser les sentiments d’Eli pour lui faire réaliser l’angle de vu de Jaden était bel et bien une idée pourrie. Il n’y avait rien à faire, quand les gamins se conduisent de cette manière, Finn ne voit plus qu’un ado plein de beaux sentiments, croyant encore à ses histoires dignes du seigneur des anneaux. Le canadien n’a jamais vu réellement Jaden comme quelqu’un de normal. Et connaissant son ancienne profession, ça ne l’avait jamais marqué de ne pas voir l’ancien militaire, ciller devant la mort. Mais s’il avait été un homme comme les autres, avec autant d’état d’âme qu’Eli par exemple. C’est tout le lycée entier qui aurait finit par se faire massacrer une année plus tôt.

Non Il n’y avait rien à faire, Finn détestait ce genre de comportement pueril. Il était fatigué. Encore lui collait à la peau les images de Lisandro et du sang qui l’entourait, ainsi que cet air innocent que le chilien avait siffler avant de voir le visage de Finn.

"Et pitié, v'nez pas m'faire croire que la mort de c'Grant a été humaine de quelqu' manière qu'ce soit. Ça fait trois jours qu'on l'a chopé."

« Tu te conduis comme un gamin capricieux, un putain d’ado débile ! » Finn, du tac-o-tac s’était mis à hausser le ton, plus énervé, plus méprisant. Pourtant, il n’aimait pas renchérir quand déjà l’armée contre Eli était grande. Mais il touchait aux cordes sensibles du canadien. Et jamais il ne laisserait un gosse contre dire ce qu’il était. Même si la situation était relativement discutable.

« Ça ne t’a pas dérangé autant que ça quand on a tué les militaires du lycée hein. Ça ne t’a pas posé plus de problème de conscience étrangement. Eux non plus on ne les a pas enterrés il me semble ! Hein ? »

Quand il regarde Eli à travers son regard rempli de colère, il ne voit que le corps gisant de Troy et de la peine qu’il a ressenti. Si jeune qu’il aurait pu être son fils. Finn n’affichait qu’un visage fermé mais il se revoit en train de versé des larmes devant le carnage. Et c’est avec ces images qu’il s’approche d’Eli, ignorant parfaitement Lis’ placé tel un bouclier.

« Et tu sais quoi, si ces putains de fils de pute qui ont tués tout le monde au gymnase avait été encore en vie après le désastre, je n’aurai même pas le moindre regret à les torturer, les tuer et les donner à bouffer aux cadavres ambulant dehors. » Le ton était limpide et acerbe mais sa voix avait diminué en volume. « Si tu penses réellement apporter quelque chose en nous balançant ce qu’on sait déjà gamin… reste en retrait et revient plus dans les pattes des adultes. Ok ? »
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: The things you'd do for Love   The things you'd do for Love - Page 2 EmptyDim 4 Juin 2017 - 22:34

Un héros. Le ton mauvais du jeune aurait presque pu le faire rire. Non. Non, Jaden n’avait rien d’un héros. Il ne l’avait jamais été et ne le serait jamais. Un héros était irréprochable, immaculé. Jaden, lui, était un homme. Juste un homme. Un homme qui faisait ce qui était nécessaire pour protéger les siens. Et si le prix à payer était de se salir les mains, de perdre une partie de son humanité, de tuer, comme le souligna Eli à plusieurs reprises, c’était un prix qu’il payait volontiers. Parce que c’était ça, la nouvelle nature du monde. Les lois, la police, tout ce qui encadrait autrefois la vie en société, tout ce qui était censé garantir leur protection, toutes ces choses là avaient disparues. Ils n’avaient qu’eux désormais et ce qu’ils étaient prêts à faire pour se défendre. Pour rester en vie. Les règles du jeu avaient changés. Les états d’âmes, les principes, c’était bien d’en avoir oui. C’était même louable. Mais les types comme Grant, eux, n’en avaient pas. Vaughn et Castillo, non plus. Eux ne répondaient qu’à la force. Si l’artiste de rue l’avait oublié, s’il préférait simplement se bercer de douces illusions en ayant encore foi en la nature humaine, ce n’était pas le cas du blond. Pourtant des principes, Preston en avait encore. Un en particulier et il était des plus simples. Les siens avant les autres. Sa famille avant le reste. Celle de son sang bien sûr, mais celle au sens large, les membres du camp, également. Il ne s’en était jamais particulièrement caché. Si tuer voulait dire garantir leur sécurité, alors il n’hésiterait pas à le faire. Et plutôt deux fois qu’une.

Preston encaissa les accusations du mexicain sans ciller, droit comme un pic. Il n’aurait su dire ce qui dominait le plus dans les paroles du jeune homme. L’amertume ? Le ressentiment ? La mauvaise foi ? Certainement un peu des trois. Le soulèvement. La référence était évidente. Les décisions qu’il avait prises – qu’ils avaient prises en réalité, puisque la quasi intégralité des civils était d’accord pour agir contre les militaires – avaient conduit à la mort de plusieurs personnes, oui. Eli n’était pourtant pas le seul à avoir perdu quelqu’un ce jour-là. Ils avaient tous perdu quelque chose lors de la révolte. Ne serait-ce qu’une part de leur innocence. Mais aussi regrettables que les pertes aient été, ces décisions-là étaient nécessaires. Elles devaient être prises. Ça aussi, peut-être qu’il l’avait oublié. Tout comme il semblait avoir oublié que Jaden aussi était parti se battre, qu’il ne s’était pas contenter d’observer de loin comme les généraux de l’époque, qu’il était en première ligne, prêt à tomber le premier.

Cette soirée était loin de se dérouler comme il l’aurait espéré. La tension était montée bien plus que Jay ne l’aurait imaginé. Si l’intervention du chilien pour calmer tout le monde fut la bienvenue, elle ne sembla pas détendre l’atmosphère pour autant. Ses paroles étaient sages pourtant, avisées. Ils avaient besoin de personnes comme Eli. Des garants de leur moralité. Tout comme il fallait des personnes, comme lui et d’autres dans cette pièce, capables de faire les choix qui devaient être faits. En voulait-il au jeune homme ? Non, pas vraiment. Pas pour ça. Il ne pouvait en vouloir à Delgado  parce qu’il exprimait le fond de sa pensée. La colère du blond, les mots durs qu’il avait pu employer, ils étaient davantage dus à la surprise, à son incompréhension face à la réaction du graffeur plutôt qu’à un quelconque ressentiment à son égard.

Trey aussi y alla de son commentaire, empli de sa propre sagesse et appuyant par la-même les propos de l’ancien marine. Forcément, ses mots furent accueillis par une autre remarque sarcastique du jeune homme, bientôt suivie par le coup d’éclat de Finn. Ce furent sans doute ses mots qui furent les plus durs. Et ce qui était censé être un pot entre amis n'allait pas tarder à virer au règlement de compte.

- Enough ! tonna l’agent spécial avant que quelqu’un d’autre n’en rajoute une couche. Il inspira profondément et secoua la tête lentement. Je suis désolé, Eli, fit l’homme en regardant celui à qui il s’adressait droit dans les yeux. Si son ton calme et posé ne laissait rien présager de bon un peu plus tôt, cette fois-ci ce n’était pas le cas. Je suis désolé si mes intentions ne t’ont pas paru suffisamment claires. Je suis désolé si tu te sens lésé et que tu regrettes d’avoir participé à ça. Mais je ne demanderai pas pour pardon pour ce que j’ai fait. Jamais. Parce que c'est comme ça que les choses marchent maintenant. J’ai fait ce que j’avais à faire. On l’a tous fait ici. Que tu approuves ou non, que tu comprennes mes raisons ou non, ça n’y changera rien. Et j’ai pas l’intention de me battre pendant une heure pour essayer de te les faire comprendre. Quand tu reviendras, on pourra en reparler. Peut-être qu’à ce moment-là, tu auras compris.

D’une certaine manière, Jaden espérait que non.
Revenir en haut Aller en bas  
Lisandro Sedillo
Lisandro Sedillo
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 06/04/2017
Messages : 779
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: The things you'd do for Love   The things you'd do for Love - Page 2 EmptyMer 7 Juin 2017 - 20:34
Lisandro avait tenté de calmer les choses, mais ça n’avait qu’à peine adouci le ton de la conversation. Eli était au bord de la crise de nerfs. Trey savait trouver les bons mots – ironiquement parlant. Mais ce fut la réaction de Finn qui surprit le plus le Chilien qui se redressa entre les deux hommes quand Finn se laissa à s’approcher du garçon plus franchement. C’est vrai qu’ils avaient vécu beaucoup tous les deux aujourd’hui. Finn l’avait encore plus mal digéré que Lisandro. Sans doute parce que voir son comparse siffloter l’air de rien au moment de découper du cadavre n’avait pas laissé une très bonne image de ce moment-là. Ça avait été éprouvant cette après-midi. Ce n’était pas parce que ça avait été facile pour le croque-mort sur le moment qu’il n’avait pas le contrecoup, lui aussi. Eli avait titillé cette part d’eux qui niait encore leur culpabilité. Parce que c’était plus facile de se dire que c’était légitime, qu’il l’avait bien mérité, plutôt que de se rappeler que, au-delà de tout ça, ils avaient tué un homme. Pas un cadavre ambulant. Juste un homme. Il avait beau être encore plus pourri que les militaires qu’ils avaient combattus il y a deux ans, ça n’en restait pas moins un homme.

A voir son Finn s’emballer de la sorte, le chilien lève la main pour la poser sur l’épaule de son ami. « Finn… » C’est vers lui qu’il cherche à attirer son attention. « Finn, c’est bon. » Il n’a pas le temps d’aller plus loin que la voix de Jaden retentit pour réclamer le silence et l’attention générale. Relâchant sa prise, il se tourne vers le chef du camp, tout en restant près de son ami qu’il sentait à fleur de peau. Ils avaient raison, tous autant qu’ils sont, avec un point de vue différent. Les excuses que profère Jaden tendent à lui faire glisser un regard vers le garçon qui tremble presque devant les émotions qui défilent sur son visage. « Pace, Eli. Por favor. » Il se faisait humble avec le garçon. Un peu honteux aussi. Et soulagé, soulagé à l’idée qu’il n’ait pas assister à ce que Finn avait pu voir de lui tout à l’heure. Il ne savait pas. Comme souvent, il réalisait après coup, mais n’avait pas participé personnellement. Il était heureux qu’il n’ait assisté à rien. Lisandro lui enviait son innocence.

« Ça n’avait rien d’humain, c’est certain. » Il regarde Jaden. Pour avoir vu le corps avant de devoir s’en occuper, il est clair que le blond et sa compagne avaient passés leurs nerfs sur cette ordure. « Mais … j’n’aime pas être d’accord avec l’autre con dans son fauteuil, mais c’est comme ça que ça fonctionne aujourd’hui. On doit protéger les nôtres avant tout. Peu importe les moyens. » Il se retourne vers Trey, un sourire carnassier. « Sans rancune, hein ? » Puis il regarde Finn, croisant son regard, encore un peu hanté par ce qu’il avait pu voir de lui tout à l’heure. « J’suis désolé, Finn, pour tout à l’heure. » Il n’y avait pas à préciser, c’n’était pas utile. Pas utile de donner d’autres armes à Eli pour leur jeter la pierre. Que le garçon leur rappel à quel point ils sont en train de perdre cette part d’humanité qu’ils ont en eux.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: The things you'd do for Love   The things you'd do for Love - Page 2 EmptySam 10 Juin 2017 - 13:58
Sans déconner, putain ! Cendrillon avait fait exprès de nous réunir pour passer un bon moment, il avait même fait l'effort de nous dégoter une petite bouteille pas mauvaise du tout pour l'occasion, mais non, fallait que l'autre streetboi fasse des siennes... Comme si c'était le moment d'avoir des scrupules, des remords après tout ça ? Après tout ce temps et toutes ces merdes qui étaient passées avec l'eau sous les ponts ? A ce rythme là, limite le pont s'était fait la malle avec l'eau t'sais. Enfin bref, ça blablater ici et là, ça balançait le poids du cœur dans les cerveaux des autres, moi je finissais tranquillement mon verre avant d'ouvrir ma gueule, histoire de pas gâcher si je devais en venir aux mains. Puis j'ajoutais ma petite moutarde à une vinaigrette déjà un peu corsée et voilà le jeune qui s'en allait proférer des menaces contre moi... Sérieusement grand ?

T'es sérieux là ? Tu « jures » de me planter ? Fais gaffe grand, la parole d'un mec, c'est tout ce qu'il a. Et garde en tête que si ta Calypso chérie est parmi nous, c'est grâce à bibi.

Finn grognait sans cesse en ramenant toujours un point qui ne me plaisait pas sur la table... Faisant constamment référence à l'âge d'Eli, n'importe qui aurait pu avoir des remords, des états d'âmes, peu importe son âge, aucun intérêt d'appuyer son âge dans la conversation.

C'est plus un ado Finn, ça fait un moment que c'est plus un ado. Mais j'avoue qu'il faudra quand même que tu m'expliques la différence entre maintenant et février, Eli. La fin justifie les moyens, c'est comme ça. C'était déjà comme ça avant. Enfin j'sais pas, tu crois que ça m'a pas posé de problème de tuer un mec en le frappant encore et encore ?! Putain ça me réveille encore la nuit ! Mais j'avoue que si c'était à refaire, je pense pas faire autrement...

Je regardais le fond de mon verre en finissant ma phrase, les petites gouttes ambrés qui s'accrochaient au bords en plastique, ouais, si j'avais l'occasion de revenir dans le passé, devant Vaughn, même scène, je ne changerais pas le scénario, je me redéfoncerais la main en lui cassant la tête. Je redressais la tête et sortis de mes pensées quand Jay haussa le ton sèchement. Il entama une myriade d'excuses, pointless. Mais ça dernière phrase m'interpella, j'étais le seul apparemment, ou alors j'étais le seul à ne pas être au courant. Quand il reviendra ? Parce qu'il partait ?
C'était au tour de Chilano de faire une remarque, dans ma direction, l'autre con dans son fauteuil ? Je n'attendis pas qu'il me regarde pour me mettre sur mes deux jambes. Sans rancune ? J'vais t'enfoncer le nez dans la bouche tu vas voir si c'est sans rancune. Les sourcils froncés, je fis un pas vers lui, décidé à lui dire ce que je pensais de sa rancune. Puis je me ravisais arrivé à mi chemin. Je sais pas si c'était le regard de Jay qui avait compris où je voulais en venir et qui fis non de la tête, ou si j'étais plus mature qu'avant... Mais je me rebattis sur la bouteille encore bien pleine sur la table, remplissant mon verre avant d'en boire un peu.

T'as pas un cadavre à enterré, fag ?!

C'était mieux que de le cogner...
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: The things you'd do for Love   The things you'd do for Love - Page 2 EmptyMer 14 Juin 2017 - 18:06
"Ouais t'es un putain de héros toi aussi, Trey !" Le sarcasme appuyé d'un regard acerbe, j'intègre à peine les mots du rappeur. C'est pas aujourd'hui que j'lui serai reconnaissant de quoi qu'ce soit, bordel. Chacun y met du sien pour me vriller les nerfs, et la tension qui m'écrase les côtes se fait de plus en plus insoutenable. Qu'est-ce que j'fous là, putain ?  J'aurais jamais dû accepter de venir. J'devrais juste être en train d'me préparer à partir.

"...un putain d’ado débile !" Les mots de Finn fouettent l'air. Arraché au discours de Trey, toute la colère que j'peux porter à Jaden ou au black se reporte immédiatement sur ce putain de canadien. Deux gros yeux plantés sur lui, mâchoires serrées, j'approche, le laisse dégueuler ses sermons. Qu'il cause, puisqu'il sait à ce point mieux qu'moi c'que j'peux ressentir, hein ? Puisqu'il sait mieux qu'tout l'monde ce qui est juste et ce qui n'l'est pas ! Puisque j'suis putain d'trop jeune pour biter c'qui s'passe, qu'ils sont tous tellement plus sages ! Bien sûr que j'aurais tué ces fils de pute, ne serait-ce que sous le coup de la haine. Mais bordel, si on avait géré le soulèvement mieux qu'ça, on aurait p'têtre pas eu à se poser ces foutus cas de conscience ! C'est pourtant pas si compliqué, non ? Alors pourquoi j'suis le seul que ça dérange, merde ?!

J'le chope par le col, presse le poing contre son buste pour faire à moitié basculer sa chaise, et arme le second, prêt à lui décocher une belle droite en pleine gueule. "Tu peux être sûr que je n'me mêlerai plus d'vos sales histoires." J'grince des dents, freine mon élan quand Trey reprend, et pousse l'ouvrier en le lâchant brusquement. "C'est putain d'différent de tuer pour s'défendre, pour s'libérer, et d'aller traquer un mec dans la ville pour le séquestrer alors qu'il a déjà toutes les chances d'y crever, bordel !" J'parle en même temps que lui, et pourtant la suite me rassure un peu sur sa nature ; s'il s'en veut, alors sa cause n'est peut-être pas tout à fait perdue.

Je n'sais plus où donner de la tête, et il faut l'intonation puissante de Jaden pour m'extirper de ce calvaire.

Il impose le silence. J'inspire, comme pour récupérer d'un effort abominable et le toise, droit dans les yeux. Il s'excuse ? C'est assez perturbant pour me faire faiblir, ramener un peu de calme dans tout le chaos qui me pollue l'esprit. "Mais." Car il y a toujours un "mais". "Pace, Eli. Por favor." C'est Lisandro, qui tente de conserver ce semblant d'accalmie. Parler espagnol ne suffira pas à déclencher de miracle, malheureusement. J'avais une certaine admiration, pour Jaden, vraiment. Pour son courage, son dévouement, pour tout ce qu'il a toujours été prêt à faire pour le camp. Se salir la conscience, ronger ses nuits, quel que soit le prix. Au fond, c'est toujours là, quelque part ; c'est juste trop loin à présent pour encore faire sens.

"Non..." J'plisse les yeux, scrute les siens avec insistance, souffle le coeur lourd, sincère, le suppliant de n'pas m'entraîner dans leur chute à tous. Non, je n'comprendrai pas. Jamais. Je n'ai pas la moindre envie de comprendre, de passer ce cap qui leur semble à tous une évidence.  Je n'ai pas envie de perdre ma morale au profit d'un pragmatisme morbide, triste, inhumain. Je n'ai pas envie de cette vie là.

Lisandro se range finalement du côté de Trey, et il ne reste personne à qui se raccrocher.
Ce monde est damné, putain.

Trey se lève, s'énerve un instant. Ça suffit tout juste à détacher mon regard du blond, comme s'il fallait se tenir prêt à aider le chilien. Pas de quoi s'alarmer, finalement. Le rappeur se calme de lui-même, et j'soupire bruyamment, ravale les picotements qui me tiraillent le coin des yeux. "Profitez bien d'votre soirée entre adultes avisés." Sans attendre davantage, j'me glisse jusqu'à la porte pour m'éclipser.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: The things you'd do for Love   The things you'd do for Love - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- The things you'd do for Love -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» 123456789... Déclaration !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Abandonnés-
Sauter vers: