Partagez | 
 

 "Hiding", what a good idea !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Auteur
Message
Kerwan Day
Island Freedom
avatar
Date d'inscription : 17/01/2016
Messages : 398
Age IRL : 20
MessageSujet: Re: "Hiding", what a good idea !   Mer 26 Avr 2017 - 20:59

"Hiding", what a good idea ! × ft. Nigel & Kerwan

Petit à petit, l'atmosphère se détendait, et Kerwan avait décidé qu'il pouvait enfin baisser sa garde. Mais s'il voyait que cela partait de travers, il n'hésiterait pas à passer à l'offensive. Il avait peur que ce type soit comme tous ceux qui l'avait rencontré, ceux qui avait failli le tuer -et d'ailleurs il en portait une sacré belle marque au pied-, ou encore ceux qui voulaient le piller le laisser presque pour mort. A force, Kerwan commençait à devenir un peu plus sauvage, à devenir plus rude, plus sec, et surtout plus méfiant. Il avait, à force, bien compris que beaucoup n'avaient pas envie d'aider leur prochain, d'aider la race humaine à survivre parmi tant de rôdeurs qui traînaient. Il n'y avait plus cette envie d'entraide et de soutien. Cette pensée qui semblait tellement évidente avait bien vite disparue, et Kerwan en perdait toute sa joie de vivre, sa bonne humeur, et devenait très froid. Non pas jusqu'à devenir tout comme ces autres hommes, mais à juste devenir plus austère et hostile vis-à-vis des siens.
Alors après avoir baissé sa garde, il allait tout de même se protéger et protéger ce nouvel individu et son chien en barricadant la porte d'un meuble qu'il alla attraper dans l'une des chambres. L'autre ne l'aida pas, se contentant de se pousser, et cela arracha quelques soupirs à Kerwan. Même s'ils venaient à cohabiter dans cette piaule pendant plusieurs jours, un peu d'aide n'allait pas arracher un bras à l'autre. Mais les gens devenaient de plus en plus égoïste, ce qui attristait aussi le grand brun.

Mais au moins, ils s'étaient mis d'accord sur le fait qu'aucun des deux ne ferait de mal à l'autre. Puis, cet inconnu lui proposa d'aller vérifier le reste de la maison, pour voir s'il n'y avait pas un autre endroit où les rôdeurs pouvaient éventuellement entrer. Et c'est sans attendre que Kerwan acquiesça, plutôt content de voir que l'autre avait proposé une initiative pour ce début de cohabitation.

- Très bien. Je te suis.

Ainsi, ses armes en main, il laissa passer l'inconnu et son chien devant lui, afin d'explorer les autres endroits de la maison; car l'agent immobilier n'avait pas fini. Derrière lui, il pouvait entendre les gémissements, grognements, et autres sons émanant des infectés qui se trouvaient encore dehors; espérant que leur éventuel repas se pointe. Et l'agent immobilier espérait que ce "barrage" de fortune ne les bloque suffisamment. Tant que ça pouvait les protéger durant le temps que ces rôdeurs s'en aille, c'était le principal. Puis, en passant près d'une porte à moitié ouverte, Kerwan senti un petit courant d'air. Celui-ci s'arrêta alors, et compris qu'ici, il y avait un garage. Il arrêta alors l'autre homme d'une tape sur l'épaule.

- Eh ! Il y a un garage là. Je crois qu'on va devoir bien barricader ici.

Mais Kerwan espérait surtout trouver des armes ou des choses intéressantes pour sa défense personnelle. Alors, lorsqu'il pénétra dans le garage, de forts frissons lui parcoururent l'échine, car il faisait vraiment froid là-dedans. Mais par chance, il ne semblait pas y avoir de mouvements derrière la grande porte du garage. D'ailleurs, à côté de cette grande porte qui pouvait se lever, il y avait une petite porte qui pouvait être utilisée pour passer à l'extérieur. C'est avec beaucoup de prudence que Kerwan s'approcha de cette petite porte, afin de vérifier qu'il n'y avait pas de potentielle menace. Il fit alors signe à cet inconnu pour bien lui signaler qu'il n'y avait rien ici. C'était donc le moment d'en profiter pour barricader la grande porte. Alors, Kerwan parti fouiller tout le garage, mais n'y trouva rien de très intéressant, mis à part des outils pour le jardinage et pour le bricolage. Sans faire attention, il fit tomber un gros rouleau de scotch, et le ramassa au sol. Kerwan en fut très content, et se dépêcha d'entourer la fenêtre de scotch ainsi que les "ouvertures". Par contre, pour s'occuper de la grande porte du garage, cela allait être davantage compliqué. Kerwan lâcha un petit soupir et se tourna vers l'inconnu, tout en hochant les épaules.

- T'as une idée de comment on pourrait bien bloquer la porte du garage ?

code by lizzou × gifs by tumblr




 
 


   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   • Look. Do you see in front of you ?
There are the Hell's door. Good luck my friend ! •
© Mzlle Alice.

   

Revenir en haut Aller en bas
Nigel K. Herring
Recovery Grove
Administratrice
avatar
Date d'inscription : 22/02/2017
Messages : 327
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: "Hiding", what a good idea !   Mer 3 Mai 2017 - 11:46


La méfiance était toujours de mise mais le contraire aurait presque été trop étrange ; y avait-il seulement encore une personne dans ce monde qui accueillait les autres à bras ouverts sans se poser de question ? Les inconscients, sans doute, mais c'était loin d'être le cas de l'écrivain. S'il avait toujours été très approchable, sociable et à l'attention de ses pairs, tout ce qui était arrivé depuis le début de ce cauchemar l'avait bien vite poussé à être bien plus sur ses gardes, surtout ce qui était arrivé le jour où Hannah lui avait été enlevée. C'est donc peu à peu, dû à toutes ces petites choses, que l'être humain est devenu complètement hermétique à ses semblables, les jaugeant bien plus comme de réels dangers que comme l'aide qu'ils pourraient représenter. Alors oui, même si l'homme en face avait baissé son arme, se montrait moins agressif, il était évident que tous deux restaient alertes au moindre signe qui supposerait une quelconque attaque de l'un des deux.

Suite à l'accord de l'individu, Nigel avait commencé à avancer dans la maison, quittant peu à peu le hall d'entrée et la porte grinçante sous le poids des errants, toujours suivit de près par Marvin qui, il le savait, serait d'une aide non négligeable si l'inconnu tentait quoi que ce soit. Le canidé semblait s'être calmé même s'il restait, à l'instar des deux hommes, attentif à moindre geste. Difficile de savoir si la maison était vide, les râles des rôdeurs tout autour de la bâtisse n'aidant absolument pas à isoler un quelconque bruit venant de l'intérieur. Resserrant sa prise autour du manche de son piolet, le Mainois s'apprêta à pousser une porte quand l'autre lui assena une légère tape sur l'épaule. S'il s'était attendu à s'en prendre une en pleine figure à peine retourné, il n'en fut rien. Restant légèrement pantois quelques secondes, le temps de reprendre ses esprits et se remettre de cette anxiété naturelle qui le poussait à s'attendre aux pires choses, le trentenaire se contenta de hocher la tête avant de suivre son partenaire improvisé dans ledit garage.

Malgré le léger courant d'air qui s'immisçait dans l'endroit, l'odeur de l'humidité était nettement présente ; depuis le temps, cette baraque laissée à l'abandon, désertée comme beaucoup d'autres, avait dû mal subir les intempéries et autres ravages du temps. Plissant les yeux pour s'adapter à la faible luminosité du lieu, Nigel remarqua les quelques outils disposés çà et là, des pneus de vélo, des bâches pliées ; pas de voiture. Marvin reniflait le coin, ne s'éloignant pas trop du Mainois. À la question de l'inconnu, le trentenaire s'arracha à ses contemplations et s'avança vers la porte de garage. Réfléchir, vite, trouver une solution avant que les errants n'arrivent jusqu'ici et fassent basculer la porte qui, si on en croyait les légers tremblements dus au vent, n'était pas fermée à clé. Et autant dire que même si, dans l'immédiat, aucun mort ne cognait devant, partir à la recherche de ces fameuses clés était la dernière chose à faire. Ramenant rapidement son sac à l'avant, Nigel en sortit sa lampe torche tout en prenant soin de faire des mouvements lents afin que l'autre ne s'affole pas. Il éclaira le mécanisme avant de hocher la tête. « Si on trouve une barre de fer ou quelque chose dans le genre, assez solide, on pourrait bloquer le mécanisme. » L'avait-il déjà fait auparavant ? Non. Mais c'était pour l'instant la meilleure idée qu'il avait.

Cherchant du regard celui de son vis-à-vis afin d'y trouver un quelconque accord, le Mainois se mit en quête dudit objet qui leur permettrait de s'assurer un minimum de sécurité ; le temps de trouver mieux, ou simplement d'attendre que les rôdeurs se lassent. Après une bonne minute, il trouva enfin quelque chose qui semblait convenir et s'en retourna à la porte de garage. « Tu pourrais pousser contre pour le maintenir bien fermé pendant que je cale ça ? » Sa voix n'était pas empreinte d'une quelconque directivité, si l'homme n'aimait pas ce plan et souhaitait faire l'inverse, il ne s'y opposerait pas ; après tout, le principal était bien qu'ils ferment cette porte au mieux, qu'importait le moyen.



Le temps emporte tout qu’on le veuille ou non. Le temps efface tout. Et ce qui reste à la fin ce sont les ténèbres. Parfois au cœur des ténèbres on retrouve d’autres personnes et parfois au cœur des ténèbres on les perd à nouveau.
“La Ligne Verte” SK
Revenir en haut Aller en bas
Kerwan Day
Island Freedom
avatar
Date d'inscription : 17/01/2016
Messages : 398
Age IRL : 20
MessageSujet: Re: "Hiding", what a good idea !   Dim 7 Mai 2017 - 20:56

"Hiding", what a good idea ! × ft. Nigel & Kerwan

L'ancien agent immobilier avait donné sa parole, en quelques sortes, pour coopérer durant l'arrivée de la horde de rôdeurs. Les deux s'étaient retrouvés par hasard dans la même maison, et ils allaient devoir se montrer l'un-l'autre, non pas qui avait la plus grosse paire de testicules -ou paire de boules comme ils disent dans le jargon-, et plutôt se montrer qu'encore, l'humanité pouvait cohabiter ensemble. Kerwan ne demandait pas jusqu'à avoir des free hugs ou encore des cookies à tout va, mais au moins un minimum de respect et de sincérité envers l'autre. Déjà qu'il était devenu de plus en plus méfiant vis-à-vis de ses confrères les hommes. Avant, il l'aurait sans doute accueilli de façon un peu plus joviale, presque à bras ouverts. Mais vu qu'il s'était plus d'une fois fait prendre par derrière (pas le coup du savon, encore heureux) à cause de coups bas. Mais l'autre type semblait aussi honnête, alors Kerwan n'avait d'autre choix que de se fier qu'au peu de confiance, c'est-à-dire très mince, qu'il avait envers l'homme.

Ils s'étaient donc rendus jusqu'au garage, car leur première mission, et surtout celle de Kerwan, était de barricader toute entrée possible à l'intérieur. Même si cela ne plaisait pas à l'autre de se retrouver avec l'ancien agent immobilier, il valait mieux se confiner et survivre, plutôt que de ne rien barricader et se retrouver dans le pâté, ou même considéré comme du pâté. Et sans trop de difficulté, Kerwan avait réussi à trouver de quoi essayer de maintenir la petite porte qui permettait l'accès à l'extérieur. Maintenant, restait à trouver comment bloquer la grande porte du garage.
Il y avait suffisamment de luminosité qui passait grâce à la lumière venant de l'intérieur de la maison, mais aussi de celle qui passait sous le garage. Alors, Kerwan n'avait besoin d'utiliser sa lampe torche seulement s'il cherchait quelque chose entre les étagères. Et lorsque l'inconnu parla d'une barre de fer, Kerwan eut l'impression que jamais ils ne pourraient trouver cela. Mais, peu après, l'homme sembla avoir trouvé quelque chose, et demanda à Kerwan de bien maintenir la porte du garage. Donc, sans broncher, l'ancien agent immobilier posa ses armes à terre et alla donc s'exécuter, puis relâcha la porte une fois que ce fut bien mis en place. Il lâcha un petit soupir et récupéra ses armes. Enfin, il regarda l'autre homme.

- Je te propose de finir de faire le tour de la maison pour voir s'il n'y a rien, puis on se pose, et on tape la discute. Ca te va ? On se rejoint ensuite au salon.

Comme l'autre homme semblait ne pas rechigner, Kerwan parti donc le premier du garage afin d'aller explorer les autres pièces. Mais vu que la maison était déjà silencieuse, cela ne l'étonna pas de ne trouver aucune potentielle menace. Et, comme prévu, il fut le premier à se rendre au salon, car l'inspection avait été rapide. Il attendit alors son compère, et lorsqu'il arriva, Kerwan parla d'un ton plus doux que précédemment.

- Vu qu'on va devoir vivre dans cette baraque pendant plusieurs jours, je tenais au moins à faire des présentations correctes. Je m'appelle Kerwan. Enchanté.

Il lui fit un petit sourire qui se voulait assez amical, et tendit sa main vers l'autre homme pour une poignée de main.

- Au fait, désolé de t'avoir pris "en joue" toute à l'heure. Mais je suis tellement tombé face à des cons que maintenant... Bah je me méfie. Mais toi, tu sembles un gars pas trop mal.

code by lizzou × gifs by tumblr




 
 


   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   • Look. Do you see in front of you ?
There are the Hell's door. Good luck my friend ! •
© Mzlle Alice.

   

Revenir en haut Aller en bas
Nigel K. Herring
Recovery Grove
Administratrice
avatar
Date d'inscription : 22/02/2017
Messages : 327
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: "Hiding", what a good idea !   Mer 17 Mai 2017 - 23:03


L’inconnu ne se fit pas prier et poussa fort contre la porte de garage afin d’enclencher au maximum le mécanisme. Nigel n’attendit que quelques secondes avant de s’atteler à son tour à glisser la barre de fer qui serait, il l’espérait, suffisamment solide, dans le mécanisme. Lâchant prudemment l’objet, il attendit que son partenaire improvisé en fasse de même avant de vérifier que la porte était maintenant suffisamment fermée. Elle tiendrait, pour l’instant. Lançant un petit regard à Marvin qui scrutait l’endroit par lequel ils étaient entrés, comme s’il surveillait que les errants ne parviennent pas à passer par la porte, l’écrivain reporta son attention sur l’homme au moment où il s’adressa à nouveau à lui, hochant finalement la tête. « Faisons ça oui » s’était-il contenté de répondre en le regardant s’éloigner vers le couloir ; allaient-ils réellement se poser et taper la discute ? Est-ce que c’était un signe que l’homme n’était pas foncièrement mauvais ? Le Mainois ne pouvait être sûr de rien pour l’instant. Joignant à son tour la porte, le canidé se planta devant lui, le regard insistant. Pour le rassurer, Nigel le gratifia d’une petite caresse à la tête avant de sortir du garage pour faire ce tour du propriétaire.

Comme l’autre était resté en bas, c’est tout naturellement que le trentenaire se dirigea à l’étage, soulagé de voir qu’il n’y avait aucun rôdeur à l’intérieur, aucun signe de vie même ; en tous cas, en omettant l’inconnu sur lequel il était tombé. Sûr que d’autres baraques étaient vides elles aussi mais non, il avait fallu qu’il tombe sur celle où il y avait un autre vivant. Toujours un peu tendu, Nigel était redescendu talonné de près par le bouvier. Sac encore sur le dos, piolet bien ancré dans la sangle et près à être récupéré au moindre signe de menace, l’écrivain était alors retourné dans le salon où l’autre homme attendait déjà.

Il resta à une distance correcte, autant pour se protéger lui que pour ne pas prendre le risque que l’autre se méfie plus que de raison. Il semblait cependant que son acolyte du jour s’était un peu calmé, en témoignait son ton bien plus calme qu’auparavant. Malgré les râles toujours insistants autour de la maison et les grattements contre la porte d’entrée et les volets, le trentenaire n’avait pas de mal à entendre les mots de son vis-à-vis, enregistrant mentalement son prénom ; peut-être l’aurait-il oublié dans quelques jours, ou peut-être pas. S’ils avaient plusieurs jours à passer ici, il y avait des chances qu’il s’en souvienne. Observant une seconde cette main tendue vers lui, le Mainois s’avança doucement jusqu’à la serrer. « Nigel. Lui c’est Marvin » avait-il ajouté en faisant un petit signe du menton vers son compagnon à quatre pattes qui, s’il ne grognait plus, restait tout de même en retrait, jaugeant le dénommé Kerwan d’un air un peu sceptique.

La suite des paroles de l’individu sonnaient relativement familièrement aux oreilles de l’écrivain ; tomber sur les mauvais gars, il connaissait, et autant dire qu’il en avait lourdement fait les frais. « On est deux dans ce cas » avait-il répondu en souriant légèrement bien que son sourire ne fût pas forcément joyeux ; ôter de son esprit ce qui était arrivé au mois de décembre n’était jamais chose aisée. Il soupira et se dirigea vers un fauteuil, s’y laissant choir tandis que Marvin s’approchait prudemment pour se coucher à ses pieds. « Je suis désolé aussi, c’est sans doute de ma faute si les errants sont là… » Il ne niait pas ses torts et était parfaitement conscient que s’il avait couru encore, peut-être l’auraient-ils suivi, mais Nigel n’était pas le genre de gars téméraire qui fonçait tête baissée dans le danger ; quoi que son irruption dans cette maison aurait bien pu lui coûter la vie. « Tu voyages seul alors ? » Si son ton était également plus posé, il ne pouvait s’empêcher de se méfier encore, prenant toutefois soin de ne pas trop laisser ressentir son stress à Kerwan ; chose relativement compliquée pour quelqu’un d’aussi facilement anxieux que lui.



Le temps emporte tout qu’on le veuille ou non. Le temps efface tout. Et ce qui reste à la fin ce sont les ténèbres. Parfois au cœur des ténèbres on retrouve d’autres personnes et parfois au cœur des ténèbres on les perd à nouveau.
“La Ligne Verte” SK
Revenir en haut Aller en bas
Kerwan Day
Island Freedom
avatar
Date d'inscription : 17/01/2016
Messages : 398
Age IRL : 20
MessageSujet: Re: "Hiding", what a good idea !   Mar 23 Mai 2017 - 18:04

"Hiding", what a good idea ! × ft. Nigel & Kerwan

Les deux hommes s'étaient donc mis d'accord pour que chacun aille inspecter un étage différent de la maison, afin de vérifier qu'il n'y ait aucune présence indésirable encore présente à l'intérieur. Kerwan s'occupa d'inspecter, ou plutôt de finir d'inspecter le rez-de-chaussé, tandis que son acolyte était parti explorer le premier étage, partie que l'ancien agent immobilier n'avait pas encore eu le temps de découvrir. Puis, ayant fini le premier, il alla s'installer dans le salon, attendant l'autre homme et son chien. C'est alors que son ventre se mit à gargouiller violemment, et Kerwan se tint le ventre un instant, tant la douleur de la faim se fit insistante à cet instant. Enfin, lorsque l'inconnu et son animal de compagnie revinrent, Kerwan se redressa, laissant ses affaires au sol. Il se tint droit comme la justice, immobile, ne quittant pas des yeux l'autre homme et son chien. L'atmosphère était un peu moins tendue que précédemment, mais Kerwan jugea bon de se présenter, afin de montrer qu'il n'était pas un trop mauvais homme. Et, c'est avec un serrage de main et la présentation de l'inconnu, et de son chien. Il lui adressa alors un petit sourire.

- Enchanté Nigel. Puis, il baissa les yeux vers le chien, avant de reprendre. Et Marvin, bien entendu.

Il s'était ensuite excusé au vu de son comportement hostile et réticent, en expliquant le pourquoi d'un tel acte envers Nigel. Celui-ci semblait d'ailleurs bien comprendre; alors il ne semblait pas du côté des cons, lui non plus. Puis, l'homme qui semblait plus âgé que Kerwan s'excusa à son tour, car il semblerait que ce soit lui qui ait attiré les rôdeurs dans le coin. Alors, Kerwan fronça légèrement les sourcils, un peu surpris.

- Ah ? Qu'est-ce que tu as foutu pour les faire venir ? Et je t'avoue que c'est aussi de ma faute. J'ai pas vu qu'il y avait un sacré bouchon de l'autre côté, et j'ai freiné comme un dératé. Tu as dû m'entendre, d'ailleurs.

Au moins, ils étaient sur le même pied d'égalité, en quelques sortes. Mais ils allaient rester dans cette piaule un moment, au vu du gros nombre de rôdeurs qui semblait se trouver autour d'eux.
Ainsi, tout comme les deux hommes, Kerwan alla s'installer dans le grand canapé, récupérant son sac et ses armes à côté de lui. Il commença alors à fouiller dans son sac, cherchant le peu de choses qu'il avait déjà dans son sac avant de fuir.

- Ouais. Depuis un long moment, d'ailleurs. Malheureusement...

Il haussa alors les épaules, le regard un peu vide. Puis, enfin, il tomba sur ce qu'il souhaitait le plus: une boîte de conserve. Il fit alors un énorme sourire, et attrapa son réchaud. Néanmoins, il avait laissé son briquet dans son pick-up, et il était hors de question qu'il y retourne. Alors, il leva les yeux vers l'autre homme.

- Dis... T'aurais pas un briquet ? J'ai laissé le mien dans ma bagnole. Promis, on partage.

code by lizzou × gifs by tumblr




 
 


   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   • Look. Do you see in front of you ?
There are the Hell's door. Good luck my friend ! •
© Mzlle Alice.

   

Revenir en haut Aller en bas
Nigel K. Herring
Recovery Grove
Administratrice
avatar
Date d'inscription : 22/02/2017
Messages : 327
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: "Hiding", what a good idea !   Lun 29 Mai 2017 - 15:04


Si la discussion entre les deux était devenue moins hostile, l'ambiance restait toutefois un peu tendue, sans doute le temps que les deux arrivent à bien se mettre en tête que l'autre ne représentait pas un réel danger ; ou du moins pas le plus important comparé aux rôdeurs dehors. Aux nouveaux mots de Kerwan, l'écrivain sourit légèrement. « J'ai entendu ce dérapage en effet, tu as eu chaud. » Probablement qu'il s'était retrouvé dans une situation critique, le dada de tout survivant désormais ; y avait-il seulement un jour où tout allait bien ? Où il ne fallait pas contourner une horde ou un quelconque problème ? Quant au fait de les avoir attirés ici, Nigel poursuivit. « Disons que si je n'étais pas entré dans cette maison, ils m'auraient sans doute suivis ailleurs et tu aurais été tranquille. » C'était un fait, il ne le niait pas, mais il avait été loin de s'imaginer qu'il allait tomber sur un vivant ici alors ce n'était pas directement sa faute en un sens, c'était simplement un concours de circonstance relativement ennuyant.

Se penchant pour récupérer sa bouteille d'eau à moitié pleine dans son sac, Nigel soupira légèrement en prenant une gorgée ; il faudrait qu'il en trouve encore s'il ne voulait pas finir déshydraté avant la fin de la semaine. Quoi qu'il faisait encore suffisamment frais dehors pour ne pas avoir à boire à outrance mais mieux valait prévoir. Hochant la tête d'un air grave aux mots de l'individu sur le canapé en face de lui, il ne pouvait que comprendre sa déception de se retrouver seul. Lui aussi savait à quel point c'était compliqué d'évoluer ainsi dans ce monde, de ne plus avoir personne sur qui compter, personne de fiable, et autant dire que la confiance n'était pas acquise dès les premières secondes ; surtout pas maintenant que des hommes lui avaient enlevé sa sœur en le laissant presque pour mort.

Zieutant Kerwan sortir de son sac une boîte de conserve, le Mainois en vint à l'évidence qu'il commençait lui aussi à avoir sérieusement faim, mais il ne pouvait pas se permettre de manger dès que son ventre réclamait, il fallait se rationner, encore et encore. D'autant plus que quand il trouvait de la nourriture, il partageait tout naturellement ses gains avec Marvin alors forcément, il fallait trouver toujours plus. La question de l'homme le fit se pencher à nouveau afin de sortir de la poche avant de son sac un briquet ; il s'en servait quelques fois quand l'envie le prenait de fumer, mais cela restait très périodique. Le tendant à son compagnon d'infortune, le trentenaire ne pu s'empêcher de sourire légèrement à sa proposition de partage, à croire qu'il était vraiment loin d'être un de ces connards que Nigel avait pu croiser sur sa route.

Le laissant à sa préparation, patientant sagement, l'écrivain flatta machinalement la tête de son compagnon à quatre pattes qui semblait s'être un peu calmé. Reportant alors son attention sur Kerwan, il l'observa quelques secondes avant de reprendre la parole d'un ton calme, suffisamment bas pour ne pas risquer que les errants de l'autre côté du mur ne l'entendent mais de manière à ce que son cadet le comprenne tout de même. « Comment se fait-il que tu sois seul ? Je veux dire, tu n'es pas tombé sur un petit groupe ou un camp fiable ? » Nigel osait espérer que sa question ne serait pas prise comme un quelconque interrogatoire, ni qu'elle braquerait l'homme plus que nécessaire. Il devait forcément y avoir encore des groupes quelque part bien qu'il n'en n'avait pas encore vu, trop borné à garder espoir quant au sort de Hannah ou à les fuir. Peut-être en était-ce de même pour Kerwan ?



Le temps emporte tout qu’on le veuille ou non. Le temps efface tout. Et ce qui reste à la fin ce sont les ténèbres. Parfois au cœur des ténèbres on retrouve d’autres personnes et parfois au cœur des ténèbres on les perd à nouveau.
“La Ligne Verte” SK
Revenir en haut Aller en bas
Kerwan Day
Island Freedom
avatar
Date d'inscription : 17/01/2016
Messages : 398
Age IRL : 20
MessageSujet: Re: "Hiding", what a good idea !   Dim 4 Juin 2017 - 17:07

"Hiding", what a good idea ! × ft. Nigel & Kerwan

L'ambiance entre les deux hommes s'était vraiment bien apaisée. Non pas encore complètement détendue, mais suffisamment pour pouvoir parler tranquillement, chacun assis dans son coin dans la pièce de cette maison qui ne leur appartenait pas. Le grand brun lui expliqua que c'était lui qui avait fait autant de bruit un peu plus loin dans la ville, car il avait failli y laisser la vie. Et il se contenta d'hocher la tête suite aux dires de l'autre homme, assis face à lui. Mais il pouvait encore prendre conscience qu'il était bel et bien en vie. Néanmoins, après les dires suivants, l'ancien agent immobilier fronça les sourcils. Il ne comprenait pas en quoi c'était absolument sa faute. Et de toute façon, jamais il n'aurait pensé se trouver nez à nez avec quelqu'un encore en vie dans une maison ! D'ailleurs, il se permis de le lui faire remarquer, gentiment, bien sûr.

- Roooh... Mais si je te dis que ce n'est pas complètement ta faute ! C'est de notre faute à tous les deux, à notre manière. Et si les rôdeurs ne t'avaient pas suivi, ils m'auraient suivi. Et personne ne pouvait savoir que toi et moi allions nous rencontrer dans cette maison, par hasard.

Il lâcha un petit soupir et haussa les épaules un instant. Puis, "changeant" de sujet, il parla du fait qu'il était bien seul, et depuis un très long moment, d'ailleurs. Il se demandait encore pourquoi il n'arrivait pas à avoir une ou plusieurs personnes qui lui tenaient compagnie. Cela était dû sans doute à un concours de circonstances, ou alors de la chance qui n'était plus à ses côtés depuis un moment. Mais ainsi suivait le cours des choses et de la vie, et Kerwan continuait d'être seul. Mais un jour, il savait voguerait sur les routes de Seattle en compagnie d'une ou plusieurs personnes. Et si vraiment cela n'était pas le cas, il déciderait sans doute à se rallier à un groupe, qu'il le veuille ou non.
Enfin, après avoir sorti son réchaud et une boîte de converse, il demanda à l'homme si celui-ci avait un éventuel briquet. Par chance, il en avait un. Alors, Nigel put voir l'énorme sourire qui se dessinait sur les croissants de chair de Kerwan, heureux, car il savait qu'il allait enfin pouvoir se mettre quelque chose à manger sous la dent.

Il commença à faire chauffer sa nourriture dans une casserole prise dans la cuisine de la maison, sorti deux assiettes et couverts, et surveillait la cuisson de sa nourriture. l'odeur de celle-ci s'imprégnait dans la pièce, et l'estomac de Kerwan se mit à nouveau à produire un son plutôt disgracieux. Mais vu qu'il était en compagnie d'un autre homme, il se fichait royalement d'une éventuelle grâce à avoir, car celui-ci avait très certainement aussi faim que lui.
D'ailleurs, il sembla pas mal s'en ficher, vu que l'autre homme questionna l'ancien agent immobilier sur la raison de sa survie en solitaire. Alors, Kerwan se mit à réfléchir un instant, puis finit par répondre, d'un ton un peu las.

- En fait, j'en ai croisé, des gens, depuis que je suis dans la région. Mais la plupart d'entre eux ont fini par mourir sans que je puisse leur venir en aide, ou alors se sont fait mordre ou attaquer par des rôdeurs. Puis c'est compliqué de trouver quelqu'un qui a vraiment envie de se caser dans un groupe. J'en n'ai pas encore croisé, de groupe. Puis... La vie en groupe, c'est pas trop pour moi. Mais je crois qu'au bout d'un moment, je vais devoir m'y résigner...

Un énième soupir se fit entendre. D'ailleurs, en parlant de sens, Kerwan sentit que l'odeur de la nourriture qui était prête. Donc, il en servit dans son assiette et dans cette de Nigel (de façon parfaitement équitable, bien sûr), puis il la lui tendit, ainsi que ses couverts. Il lui afficha alors un grand sourire, puis lui souhaita un bon appétit, avant de s'installer dans le canapé et de commencer à manger, malgré que les aliments soient brûlants.

code by lizzou × gifs by tumblr




 
 


   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   • Look. Do you see in front of you ?
There are the Hell's door. Good luck my friend ! •
© Mzlle Alice.

   

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: "Hiding", what a good idea !   

Revenir en haut Aller en bas
 
"Hiding", what a good idea !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Elena ❥ We seemed like a good idea
» 1.06 All Good Things Must Come to an End
» Good Morning England - Demande de partenariat
» 07. It's a new day, a new start, and I'm feeling good!
» Good morning, Ireland ! (23/01/12 à 10h12)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: