The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- "Hiding", what a good idea ! -
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nigel K. Herring
Bras Droit | Recovery Grove
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Piolet à glace et couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/02/2017
Messages : 574
Age IRL : 25
MessageSujet: "Hiding", what a good idea !   Dim 12 Mar 2017 - 16:36

Depuis combien de temps maintenant le trentenaire traînait-il dans South Park ? Depuis quand n'avait-il pas vu d'humain ? Depuis ce jeune qu'il avait croisé, avec son poney. C'était tout ce qu'il savait, incapable de tenir un calendrier ou de compter les jours ; à quoi bon de toute façon ? Nigel avait changé de maison depuis la dernière fois, changé de rue, et Marvin le suivait toujours ; était-ce par réelle fidélité ou juste parce-qu'il n'avait pas encore trouvé d'autre vivant fiable ? Qu'importait, l'écrivain se sentait un peu moins seul en sa compagnie, il avait moins l'impression de tourner fou en lui parlant plutôt que de se mettre à parler seul.

Ce matin là, le Mainois s'était décidé à quitter cette maison qu'il avait investi quelques jours plus tôt, toujours dans cette démarche de rester relativement constamment en mouvement. Pourquoi au juste ? Il n'en savait rien lui-même, n'ayant plus rien à perdre, mais il le faisait ; peut-être parce-que la dernière fois qu'il était resté trop longtemps au même endroit, Hannah lui avait été arrachée. Alors tant qu'il avait la force de le faire il le ferait, et bouger permettait aussi de balayer une bonne partie du quartier et trouver sans cesse de nouveaux vivres, du moins de quoi tenir un jour de plus à chaque fois. Quoi que la veille il avait eu un peu plus de chance et avait pu trouver de quoi se nourrir pour les trois jours à venir, peut-être un peu plus s'il se rationnait.

La neige avait commencé à fondre et, si les températures n'étaient plus négatives, le brun avait encore son bonnet sur la tête et son manteau, tout comme le plaid dans son sac. Avançant lentement dans la neige molle, Nigel observait chaque recoin, chaque maison, se disant que ce quartier ne devait pas être si mal avant. Il imaginait souvent en arrivant dans un nouvel endroit à quoi avait ressemblé la vie des occupants, fouillant dans les maisons pour reconstituer le tout ; bien sûr que toutes ces vies perdues et brisées le chagrinait, mais plonger dans son imagination l'aidait aussi à ne pas perdre complètement pied, ne pas se cantonner à quelque chose de trop terre à terre.

Perdu dans ses réflexion, le brun sursauta en entendant un coup de feu, pas réellement proche mais pas tant loin non plus. Il se figea instantanément, essayant de savoir de quel côté avait été tiré le coup, partir dans l'autre sens, mais des errants qui arrivaient déjà sur sa droite ne lui laissèrent pas le temps de la réflexion. Nigel se remit en route, rapidement, jusqu'à arriver à ce pont qui reliait South Park à Georgetown. S'il aurait pu sans soucis le traverser à pied malgré la masse de véhicules bloquant le pont, la présence de nombreux errants qui zigzaguait entre les carcasses ne lui permettait clairement pas de prendre le risque. Trouver un autre coin, faire demi-tour. Mais déjà d'autres morts arrivaient de derrière, attirés par la détonation, jusqu'à ce qu'une autre retentisse encore, plus proche que la première.

Où aller ? Que faire ? Observant frénétiquement les alentours, le moindre bâtiment qui pourrait lui donner un peu de répit le temps de trouver une solution, l'écrivain récupéra dans la sangle de son sac son piolet à glace tandis que Marvin restait à côté, alerte. Ils ne devaient pas traîner s'ils voulaient s'en sortir et si l'idée d'avoir à esquiver les errants ne l'inquiétait qu'à moitié, celle que des vivants potentiellement dangereux et armés jusqu'aux dents soient aussi proches lui faisait perdre toute concentration.



Le temps emporte tout qu’on le veuille ou non. Le temps efface tout. Et ce qui reste à la fin ce sont les ténèbres. Parfois au cœur des ténèbres on retrouve d’autres personnes et parfois au cœur des ténèbres on les perd à nouveau.
“La Ligne Verte” SK
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Kerwan Day
Island Freedom
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Hache et fusil à pompe
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 17/01/2016
Messages : 466
Age IRL : 21
MessageSujet: Re: "Hiding", what a good idea !   Sam 25 Mar 2017 - 19:13
"Hiding", what a good idea ! × ft. Nigel & Kerwan
Voila un moment, un moment beaucoup trop long pour Kerwan, qui avait passé plusieurs mois à errer et traîner dans les rues et les quartiers de l'Est de Seattle. Il avait pratiquement fait toutes les maisons, tous les coins et recoins de chaque voiture, de chaque bâtisse, de chaque garage, de chaque cave, grenier ou encore jardin. En rationnant plus ou moins ce qu'il avait réussi à trouver, le grand brun s'en sortait maintenant plutôt bien dans sa réserve de nourriture. En effet, il avait passé tout l'hiver sans trop d'encombre, et par chance, la neige commençait enfin à s'en aller, signe qu'il allait pouvoir reprendre la route. Néanmoins, le jeune homme était toujours aussi seul qu'au début. Il en avait rencontré pourtant, des nomades comme lui, mais ils ne restaient bien jamais longtemps ensemble; ou soit la personne finissait par mourir dans plus ou moins d'atroces souffrances. Et pourtant, Kerwan faisait de son mieux pour aider les siens, les gens comme lui en gros. Et le fait de finir par les voir crever comme de vulgaires bons à rien, ça commençait à fortement taper sur le moral du jeune trentenaire. Il n'arrivait plus à être aussi joviale et enthousiaste qu'avant. Le sérieux et et la maturité prenaient grandement le pas sur sa puérilité et sa joie de vivre.

Et un jour, ce fut ce jour-là où il décida, brusquement, de s'en aller. Alors, c'est sans trop s'attarder qu'il refit ses affaires, récupéra un maximum de choses qu'il pouvait, dont une ou deux couvertures, et prit ses cliques et ses claques avant de quitter la maison dans laquelle il avait passé plusieurs semaines. Cette maison devenue jaunâtre par le temps, avec l'odeur du renfermé, de vieux, légèrement de moisissure et de pourriture, tout ceci mélangé à l'odeur de la nourriture qu'avait eut le temps de faire Kerwan, et à sa propre odeur corporelle, vu qu'il ne s'était pas fait prié pour dormir dans l'un des lits de la maison. Il alla ensuite récupérer sa voiture, celle-ci qui était encore recouverte d'une fine couche de neige. Alors, comme il put, il réussi à pénétrer à l'intérieur, et Kerwan ne tarda pas à démarrer sa voiturer et la faire chauffer pour qu'il puisse s'en aller. Vu que cela faisait un petit moment qu'il n'y avait pas touché, il attendit de longues minutes, le temps qu'elle se réchauffe. Pour s'occuper, il décida d'aller se charger des quelques rôdeurs qui traînaient encore dans le coin, ceux-ci attirés par le vrombissement du moteur du pick-up.

Lorsque son véhicule fut complètement chaud, Kerwan parti au pas de course. Il ne savait pas où il allait, ni ce qu'il allait faire, mais il voulait juste quitter les lieux, un moment. Il en avait trop vu des coins de Seattle, et il voulait voir de la "région". Parfois, la Floride lui manquait, avec les beaux jours, le soleil, la chaleur, ou encore ces groupes de filles se baladant en petite tenue le long des allers de la plage. Cette ambiance si festive le manquait, mais il n'avait aucune raison de retourner là-bas, tout le monde devait être mort, ou alors seul quelques survivants seraient comme lui, à galérer pour essayer de rester envie du jour au lendemain.
Et le jeune homme roulait, la disque de David Bowie tournant en boucle. Kerwan roulait plutôt bien sur la neige qui restait, et il fut même soulagé de voir le panneau qui indiquait qu'il sortait de Seattle. D'un coup, c'était une sorte de poids qui s'échappait. Il y avait passé trop de temps, y avait vu beaucoup trop d'êtres vivants périr; et à force cela devenait quelque peu difficile. A l'inverse, il n'avait aucun mal à décapiter des rôdeurs.

Et Kerwan roulait, sans cesse. Il roulait tellement qu'au bout d'un temps, il dût s'arrêter afin de remplir à nouveau sa voiture d'essence; grâce à quelques jerricans qu'il gardait en stock. Il s'en servait uniquement dans les situations où aucune voiture ne se trouvait à proximité, comme actuellement. Et il avait aussi la flemme d'aller siphonner à nouveau une voiture, à vrai dire. Après s'être remis à rouler encore pas mal de temps, il finit par apercevoir un nouveau panneau, indiquant qu'il rentrait dans la ville de South Park. Il ne put alors s'empêcher d'avoir un petit sourire, car cela lui rappelait la série animée qu'il regardait quand il était gosse, où Kenny mourait dans presque tous les épisodes. C'était encore le bon vieux temps, ça.
La ville semblait assez déserte, et Kerwan continuait afin de traverser la ville. Mais, un fort son le fit sursauter; il baissa alors le son afin de voir si un second bruit allait retentir. C'est alors qu'il comprit que c'était un coup de feu, car il l'entendit à nouveau et, ne voulait pas rester là, il accéléra alors aussitôt, essayant en même temps d'éviter les infectés qui traînaient sur la route, fonçant vers Kerwan à une allure plutôt médiocre. Mais, il a été un peu trop vite, et se rendit compte qu'au dernier moment qu'un énorme bouchon apparaissait à quelques kilomètres, au loin. A la vitesse où il allait, Kerwan appuya alors violemment sur la pédale du frein, et un fort son émanant de sa voiture survint. Avec la neige, la voiture n'arrivait pas à s'arrêter correctement, et plus les secondes passaient, et plus sa voiture se rapprochait du bouchon. Il appuya toujours plus fort, et la voiture s'arrêta en touchant à peine la première. Kerwan restait de marbre, son coeur battant à mille à l'heure. Il était encore en vie, là, à l'instant présent. Et afin de le rester encore, il pris vite ses quelques affaires et sorti en trombe du véhicule, car des rôdeurs arrivaient de part et d'autre d'autour la voiture. Il essaya de s'éloigner au plus vite, en espérant que les infectés ne détruisent pas trop son pick-up. Alors, Kerwan couru, il couru le plus vite possible, jusqu'à rentrer dans la première maison qui venait, afin de s'y plaquer et de se protéger. Il s'était fait une belle frayeur, et allait rester là le temps que ces rôdeurs, attirés par le bruit, ne s'en aillent loin de là.
code by lizzou × gifs by tumblr




 
 


   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   • Look. Do you see in front of you ?
There are the Hell's door. Good luck my friend ! •
© Mzlle Alice.

   

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Nigel K. Herring
Bras Droit | Recovery Grove
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Piolet à glace et couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/02/2017
Messages : 574
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: "Hiding", what a good idea !   Mar 28 Mar 2017 - 10:57

La tension montait de plus en plus et pourtant l'écrivain n'avait pas le temps de traîner, chaque secondes pouvait s'avérer précieuse dans sa fuite et sans doute que la moindre hésitation serait un risque à éviter au maximum. Zieutant d'un air peu assuré les masses d'errants qui venaient de part et d'autre, le trentenaire se décida enfin à courir dans le sens inverse ; tant pis s'il se dirigeait en plein vers les coups de feu, il devait s'éloigner au maximum de ces rôdeurs qui, pour l'instant, semblaient être une menace hautement plus importante. Nigel n'eut pas besoin d'appeler Marvin que déjà le canidé s'était mis à le suivre, s'arrangeant pour rester à la hauteur de l'homme ; il avait bien compris que les morts étaient à fuir comme la peste, qu'il ne servait à rien de se jeter dans le tas même s'il pourrait en tuer quelques uns en étant précautionneux. Mais le brun ne l'avait jamais poussé à le faire, notamment parce-qu'il n'était pas certain des répercutions que cela pourrait causer chez l'animal, ça ne s'était de toute façon pas avéré indispensable jusqu'à présent.

Dans sa course, le trentenaire perçut le crissement assourdissant de pneus sur l'asphalte ; ça n'annonçait rien de bon, vraiment rien. Le bruit de ses pas, ajouté à celui des errants non loin ne lui permit pas de réellement définir l'origine des crissements ; le brun se demanda l'espace d'un instant s'il n'était pas simplement entrain de se jeter pile dessus mais il ne pouvait pas se permettre de réfléchir plus que cela, pas tant que son compagnon à quatre pattes et lui ne seraient pas un minimum à l'abri.

Avançant toujours, le trentenaire arriva dans une autre rue mais là aussi, mauvaise pioche. Une masse importante d'errants arrivait juste en face de lui. Inutile de courir, il y en avait trop, partout. Rapidement, il choisit une maison au hasard et s'engouffra à l'intérieur, soulagé que la porte ne soit pas fermée à clé. A peine entré, l'écrivain referma derrière lui, actionna la loquet, mit la chaîne et se laissa choir au sol dos à la porte. Il peinait à respirer, comme à chaque fois qu'il devait fuir. Il n'avait jamais été un grand sportif, ou en tous cas ne pratiquait pas le sport intensif alors tout ça... Soupirant bruyamment, il passa machinalement sa main dans le pelage de Marvin pour le rassurer avant de se rendre compte que l'animal reniflait le sol, apparemment tendu. « Qu'est-ce qu'il y a buddy ? » Au fond il le savait, même s'il ne voulait pas se rendre à l'évidence. Un humain devait être passé par ici il y a peu de temps, ou peut-être même qu'il y était encore ?

Prit d'un léger sursaut quand des cognements se firent entendre contre la porte dans son dos, Nigel se releva, piolet en main et avança doucement dans l'entrée non sans avoir jeté un rapide coup d’œil à la porte ; elle allait tenir, il le fallait. « Il y a quelqu'un ? » Probablement que si quelqu'un il y avait, il n'allait pas répondre par l'affirmative en arrivant avec des cafés et des gâteaux, mais de toute façon, s'il y avait quelqu'un ici, la discrétion hors norme dans laquelle était arrivé Nigel ne passerait sans doute pas inaperçu. Il ne restait plus qu'à espérer qu'il n'y avait vraiment personne ici ou, dans le cas contraire, que le potentiel inconnu ne serait pas l'un de ces tarés qui tirait avant de parler, ou vous prenait tout ce que vous aviez en vous laissant pour mort.



Le temps emporte tout qu’on le veuille ou non. Le temps efface tout. Et ce qui reste à la fin ce sont les ténèbres. Parfois au cœur des ténèbres on retrouve d’autres personnes et parfois au cœur des ténèbres on les perd à nouveau.
“La Ligne Verte” SK
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Kerwan Day
Island Freedom
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Hache et fusil à pompe
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 17/01/2016
Messages : 466
Age IRL : 21
MessageSujet: Re: "Hiding", what a good idea !   Mer 5 Avr 2017 - 19:09
"Hiding", what a good idea ! × ft. Nigel & Kerwan
Kerwan avait sans doute échappé de très peu à un accident; cet accident aurait pu lui coûter la vie, ou bien même s'il avait survécu, soit il aurait fini dans un état pitoyable et aurait fini par se laisser mourir face aux rôdeurs; ceux-ci auraient sans doute été ravis de festoyer sur le corps du grand brun. Ou bien, il aurait réussi à s'en sortir mais aurait fini par mourir de faiblesse, ou bien d'hémorragie externe. Car oui, les six litres qu'on a dans le sang, ils peuvent vite sortir sans s'en rendre compte !
Mais par chance, il était toujours là. Il était sans doute une mauvaise herbe qui continuerait de lutter pour survivre, quelque soit le prix que cela lui coûterait. Et vu qu'il voulait voir à nouveau le jour le lendemain matin, Kerwan pris un maximum d'affaires et couru rapidement jusqu'à la première maison qui se présenta.

C'est alors qu'une fois rentré, le grand brun se cala un instant contre le mur, afin de souffler quelques instants. Il était devenu pâle comme un linge, et soufflait fortement. Son cœur battait si vite, et tout son corps était rempli d'un fort flux d'adrénaline. Mais, après avoir retrouvé un minimum de lucidité, il se redressa et s'en alla vite partir en exploration de la maison, afin de voir s'il n'allait pas malencontreusement tomber sur une créature infectée. Alors, le jeune homme parti en quête de la première pièce qui se présentait à lui. C'était un couloir assez long, encore bien éclairé par les lumières des différentes pièces qui se situaient de part et d'autre de ce couloir. Ici, cela sentait fortement le renfermé, et cela chatouillait les narines de Kerwan, mais pas dans un bon sens.
Il pénétra ensuite dans une première pièce, puis une seconde, puis une troisième, et fit demi tour avant d'attérir dans la salle de bain, puis le salon. Cette maison avait dû appartenir à une famille plutôt aisée, au vu des meubles et de la décoration assez chic. Puis, alors qu'il allait se poser sur le canapé du salon; puisqu'il n'avait trouvé aucune trace de cette famille qui était certainement partie en trombe, il entendit alors la porte d'entrée s'ouvrir et se refermer. Kerwan se senti très con, car il venait de calculer qu'il avait complètement oublié de fermer la porte, par précipitation.

C'est alors que, dans la plus grande discrétion, il se rapprocha de l'entrée, mais resta caché. Il posa sa hache sur le carrelage jaunâtre, puis il pris son fusil à pompe -qui était déjà rechargé-, et il visa alors sur l'homme qui venait de pénétrer, avec son chien. D'ailleurs, celui-ci ne perdit pas trop de temps pour se mettre à grogner. Une voix s'éleva dans les airs, et Kerwan ne put s'empêcher de faire un petit sourire. Le chien l'avait remarqué, mais pas l'homme. Il était pas si con, son clébard.

- Et s'il y avait quelqu'un, crois-tu qu'il se serait montré et qu'il t'aurait accueilli dès ton arrivée ?

Il laissa alors un petit blanc puis repris, d'un ton assez froid et autoritaire.

- Qu'est-ce que tu viens foutre ici ? C'est toi qui as fait ces coups de feu ?

Il restait planqué, seule la lumière qui faisait reflet sur son arme se voyait un peu, tout comme un bon de silhouette de Kerwan, toujours tapit dans l'ombre.
code by lizzou × gifs by tumblr




 
 


   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   • Look. Do you see in front of you ?
There are the Hell's door. Good luck my friend ! •
© Mzlle Alice.

   

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Nigel K. Herring
Bras Droit | Recovery Grove
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Piolet à glace et couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/02/2017
Messages : 574
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: "Hiding", what a good idea !   Sam 8 Avr 2017 - 17:44

Sans doute que les grognements de Marvin auraient pu l'avertir qu'il y avait quelque chose de bizarre ici, après tout, le chien avait toujours su l'avertir du moindre problème, d'une zone à éviter ou d'une présence, mais là, le Mainois avait simplement mis la méfiance de son chien sur le dos des errants derrière la porte. Ou peut-être y en avait-il également un à l'intérieur... au vu de l'odeur étrange qui flottait dans la maison, ce ne serait pas impossible. Avançant prudemment, le brun se figea net en entendant une voix s'élever d'une pièce, probablement le salon. Orientant son regard vers cet endroit, l'écrivain plissa un peu les yeux pour reconnaître le canon d'une arme et, au vu du ton qu'avait employé l'inconnu, il n'avait absolument rien de sympathique. Nigel déglutit difficilement, ne lâchant toutefois pas son piolet. Il s'était fait avoir comme un rat, et au lieu de trouver un moyen de sortir de la maison, il avait préféré essayé de savoir ce qu'il y avait. Quel idiot.

Serrant les dents aux nouvelles questions de l'homme qui semblait réellement le prendre de haut -ce qu'il pouvait toutefois comprendre au vu de la plupart des humains encore en vie- le trentenaire secoua la tête, pas certain toutefois que l'autre le vois. Il s'abaissa un peu afin d'agripper le collier du bouvier pour s'assurer qu'il n'allait pas sauter à la gorge de l'individu et risquer de se faire tuer ; hors de question que l'un des deux meurent ici, surtout pas le chien, il avait déjà perdu Hannah alors imaginer se retrouver à nouveau seul sur les routes... ce n'était pas concevable. S'éclaircissant la gorge, il répondit enfin, d'une voix toute aussi morne que l'autre, faisant de son mieux pour ne pas afficher l'anxiété qui l'animait. « Non, ce n'est pas moi. J'essayais simplement de sauver ma peau et fuir la horde qu'ont attiré les détonations. » Il soupira bruyamment, ne retournant pas la question à son vis-à-vis en se doutant bien qu'il devait être ici plus ou moins pour les mêmes raisons. « Mauvaise pioche on dirait » rajouta-t-il sur un ton relativement amer. Il y avait des dizaines de baraques dans le coin, pourquoi avait-il fallu qu'il tombe sur celle où un vivant se planquait déjà ? A croire que le sort était définitivement contre lui.

N'avançant toujours pas, Nigel ne pu retenir un léger sursaut en entendant les grincements de la porte derrière. Il fallait qu'elle tienne... au moins jusqu'à ce qu'il ait pu quitter la pièce d'entrée. Mais quand ? S'il se mettait à courir dans la baraque pour trouver une autre sortie, sûr qu'il se retrouverait avec le crâne troué par l'arme de l'autre... mieux valait rester prudent et le plus calme possible jusqu'à ce que les tensions soient apaisées ; si toutefois elles l'étaient, ce qui ne serait pas franchement gagné en considérant l'anxiété difficilement gérable du brun. Mais comment aurait-il pu appréhender d'une meilleure manière cette rencontre surprise ? Le ton qu'employait l'homme ne faisait que lui rappeler ceux qui l'avaient tabassé il y avait des mois de cela, ceux qui avaient emmené Hannah en le laissant pour mort. Soupirant une nouvelle fois en passant d'un air distrait sa main dans le pelage de son compagnon à quatre pattes tout en le reculant légèrement derrière lui pour qu'il ne soit plus dans la visée du canon, Nigel reprit. « Je vais essayer de trouver une sortie et vous laisser, inutile de me menacer. » Si sa voix qui s'était faite un peu plus sèche trahissait clairement l'anxiété du trentenaire, il espérait néanmoins que ce type ne le forcerait pas à sortir par la porte d'où il était arrivé... il y en avait, des dingues, alors mieux valait s'attendre à tout.



Le temps emporte tout qu’on le veuille ou non. Le temps efface tout. Et ce qui reste à la fin ce sont les ténèbres. Parfois au cœur des ténèbres on retrouve d’autres personnes et parfois au cœur des ténèbres on les perd à nouveau.
“La Ligne Verte” SK
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Kerwan Day
Island Freedom
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Hache et fusil à pompe
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 17/01/2016
Messages : 466
Age IRL : 21
MessageSujet: Re: "Hiding", what a good idea !   Jeu 13 Avr 2017 - 18:21
"Hiding", what a good idea ! × ft. Nigel & Kerwan

Kerwan l'avait eut. Pour une fois, ce n'était pas la "proie", mais le "chasseur". Il menaçait l'inconnu car il était réticent, et en plus le savoir avec un chien n'était pas forcément de bonne augure pour Kerwan. Alors, valait mieux jouer la carte de la défensive afin d'analyser qui il avait en face, plutôt que d'arriver les bras grands ouverts. Et, le grand brun restait cachait, les pulsations de son cœur battant vite. C'était assez prenant de se sentir en état de supériorité, mais aussi c'était assez bon de se invulnérable. Pour le moment, il ne comptait rien faire, mis à part parler avec cet inconnu, et pourquoi pas aussi le "tester" au niveau de ses réactions.
Donc, comme prévu, Kerwan lui parla sèchement, et l'autre répondit tout aussi sèchement, ce qui fit sourire l'ancien agent immobilier. Au vu de sa réponse, il semblait donc aussi au courant pour ces détonations, mais cela ne provenait pas de lui; c'était clair. Et tout comme Kerwan, celui-ci cherchait simplement à se cacher. Au vu du ton qu'il prenait, Kerwan ne pouvait pas vraiment remettre en doute les paroles de cet inconnu, tenant toujours son chien qui ne cessait de montrer les crocs.

Kerwan restait caché, observant les faits et gestes de l'autre homme. Celui-ci sembla sursauter en entendant des sons derrière lui; cela devait être les rôdeurs qui venaient par là. C'est alors qu'un silence s'installa, et Kerwan continuait d'observer l'homme, et surtout son chien, retenu par son maître, prêt à sauter sur Kerwan pour le tuer dès que l'occasion se présenterait. Par bienveillance de l'autre, celui-ci ramena son chien derrière lui, et écouta les quelques dires de son maître. Voyons qu'il n'avait pas l'air d'un trop mauvais type, Kerwan baissa alors son arme qu'il mis sur son épaule, et ramassa sa hache avant de sortir de la pénombre. Il fit alors quelques pas vers l'homme, et le regarda droit dans les yeux. Son ton devint plus normal, moins sec.

- Pas de problème, tu peux rester. Par contre, si t'essaies de te retourner contre moi, je te tuerai avant que tu n'aies pu me toucher. J'espère que c'est compris.

Il lâcha ensuite un soupir, puis vit la porte derrière lui qui bougeait un peu. Alors, sans un mot, il retourna dans le couloir, et s'en alla chercher l'un des bureaux qui était dans la chambre des gamins. Il le tira comme il put, lâchant des sons d'effort, puis il demanda à l'inconnu de se pousser pour y bloquer le bureau; en espérant que cela suffise. Une fois cela fait, Kerwan récupéra sa hache, et regarda à nouveau l'homme.

- Toi aussi, tu voyages seul ? Ou du moins... Qu'avec ton chien ?

code by lizzou × gifs by tumblr




 
 


   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   • Look. Do you see in front of you ?
There are the Hell's door. Good luck my friend ! •
© Mzlle Alice.

   

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Nigel K. Herring
Bras Droit | Recovery Grove
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Piolet à glace et couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/02/2017
Messages : 574
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: "Hiding", what a good idea !   Mer 19 Avr 2017 - 14:32

L'atmosphère était réellement tendue et, une fois de plus, Nigel maudissait son côté distrait qui, il le savait, lui coûterait un jour la vie. Probablement aussi qu'il devrait penser à retrouver une arme à feu, bien plus dissuasive envers les vivants que son piolet à glace ; quoi que vu ses capacités de tireur hors du commun, il ne risquait pas d'avoir le dessus longtemps. Repoussant toujours un peu plus Marvin afin de le protéger, le canidé resta dans la même position menaçante, à croire qu'il craignait réellement pour la vie de cet homme qui semblait être devenu ce qui se rapprochait le plus à un maître durant ces deux mois. Déjà, l'écrivain zieutait à droite à gauche, essayant de trouver une quelconque sortie -différente de cette porte derrière lui, évidemment-. Restait plus qu'à espérer que l'homme qui le tenait en joue lui laisserait l'occasion de s'en aller, qu'il n'était pas un de ces survivants qui n'hésitaient pas à prendre tous les biens de leurs semblables en les laissant pour morts ; de toute façon, il n'aurait que très peu de gain en considérant les maigres réserves du Mainois.

Serrant les dents, le brun peinait à se détendre ; serait-il prêt à lâcher Marvin sur l'homme si les choses tournaient mal ? À le prendre comme bouclier pour faire diversion et sauver sa propre peau ? Il n'en savait rien au fond, se rattachant pour l'instant à cet infime espoir qu'ils puissent s'en sortir tous les deux, sans accrocs. Et au bout de quelques instants, l'individu sorti de la pénombre dans laquelle il était resté jusqu'alors, son arme à feu recalée sur son épaule, hache en main. Là, leurs moyens de défense étaient un peu plus équivalents, mais Nigel ne quittait toutefois pas son vis-à-vis des yeux, prêt à réagir au moindre risque. La voix qui s'éleva pourtant était bien moins agressive, il lui affirmait même qu'il pouvait rester, ne retenant pourtant pas une menace bien claire. Le trentenaire hocha la tête, lâchant doucement Marvin qui avait cessé de grogné maintenant que l'arme n'était plus braquée sur eux. « Je ne tenterais rien si tu ne fais rien. » Là, les bases étaient posées ; Nigel avait beau être conciliant et avenant, il n'allait certainement pas se laisser abattre sans rien faire.

À peine quelques secondes après, l'individu était reparti dans une autre pièce avant de revenir, tirant avec lui un bureau qui faisait plus de boucan qu'autre chose. Le Mainois fronça légèrement les sourcils, se disant qu'au vu de sa manière de tout faire sans l'aide de personne, il devait être seul depuis un temps ; d'autant plus que le bruit confirmerait bien aux errants derrière la porte qu'ils étaient encore là mais qu'importait, ils ne devaient plus être à cela prêt. S'étant légèrement décalé, Nigel observa quelques secondes cette barrière de fortune avant de relever la tête vers l'inconnu qui venait de reprendre la parole. Le ''toi aussi'' confirma ses pensées : il était bel et bien seul, du moins c'était ce qu'il disait, mais il semblait relativement sincère. Inspirant légèrement, le trentenaire hocha à nouveau la tête. « Oui, il n'y a que nous deux. » Abaissant un instant le regard vers son compagnon à quatre pattes, l'écrivain lui sourit rapidement, lui intimant ainsi silencieusement qu'ils n'avaient rien à craindre ; pour l'instant.

Des dizaines de questions n'avaient de cesse d'animer l'esprit du trentenaire ; qui avait tiré ces coups de feu ? Combien étaient-ils ? Étaient-ils encore dans les parages ? Sans doute qu'il n'aurait pas de réponses à ces questions et que l'individu en face n'en savait pas beaucoup plus. Ce n'était pour l'instant de toute façon pas le problème majeur, en témoignaient les râles derrière la porte. « On devrait faire le tour, voir s'il y a une sortie convenable ou au minimum nous assurer qu'ils ne pourront pas entrer. » Au vu de la masse à l'avant de la maison, le brun ne serait pas étonné qu'il y en ai également autour de la bâtisse, alors mieux valait prendre les devants avant de finir en repas à rôdeurs.



Le temps emporte tout qu’on le veuille ou non. Le temps efface tout. Et ce qui reste à la fin ce sont les ténèbres. Parfois au cœur des ténèbres on retrouve d’autres personnes et parfois au cœur des ténèbres on les perd à nouveau.
“La Ligne Verte” SK
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: "Hiding", what a good idea !   
Revenir en haut Aller en bas  
- "Hiding", what a good idea ! -
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Elena ❥ We seemed like a good idea
» 1.06 All Good Things Must Come to an End
» Good Morning England - Demande de partenariat
» 07. It's a new day, a new start, and I'm feeling good!
» Good morning, Ireland ! (23/01/12 à 10h12)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: