Partagez | 
 

 Operation 2 : Feed the cannon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Auteur
Message
Maitre du Jeu
avatar
Date d'inscription : 06/05/2013
Messages : 4177
MessageSujet: Re: Operation 2 : Feed the cannon   Lun 13 Mar 2017 - 17:00




Feed the cannon : Tour 2
Opération munitions



Un silence de mort règne, troublé uniquement par vos pas et vos paroles désormais. Les deux rôdeurs sont au sol. Autour de vous, il ne semble plus y avoir de danger immédiat. Vos esprits sont tournés vers cette demeure et ce qui semble en être l'unique entrée, ainsi donc la seule issue possible. Certes, vous avez pensé à jeter un oeil par la fenêtre, mais vous réalisez bien vite qu'elle aussi a été condamnée. A travers le jour laissé par les planches de bois, vous ne distinguez que l'ombre et l'incertitude.

Vous n'avez pas le choix, il vous faut vous jeter dans la gueule du loup.. si vous désirez toujours tenter de trouver quelque chose dans cette sinistre maison " abandonnée ".
Une fois n'est pas coutume pour certains d'entre vous, vous passez par la porte de derrière. Une main se pose sur la poignée et la porte s'ouvre sans effort, dans un léger grincement à glacer le sang. Pourquoi cette porte n'est pas verrouillée, là où tout est condamné ?

La lumière du jour qui passe avec vous n'arrive pas à dissiper l'obscurité qui vous entoure. Vous ne distinguez que peu de chose sans l'aide de vos lampes. Et quand vous les allumez, c'est pour contempler ce qui servait de cuisine, et de stock de nourriture. Des conserves vides traînent un peu partout. Certaines sont à-même le sol, entourées de tâches séchées depuis bien longtemps. Survivants que vous êtes, vous comprenez bien vite que ce repas a été abandonné dans la précipitation. L'odeur putride qui vous saisit à la gorge vous fait comprendre qu'il n'y a que peu de chance de trouver de quoi manger ici.

Deux autres portes donnent sur cette ancienne cuisine. L'une est face à l'entrée, l'autre au mur sur votre gauche. Pour l'instant, vous n'entendez rien. Cette maison ne semble être qu'ombre et silence. Il vous faut faire un choix. Allez vous tenter votre chance en face de vous, ou par la gauche ?



-----------


Les informations :

- Ca sent vraiment très mauvais.
- Vous ne voyez pas grand chose en dehors de la lumière de vos torches.
- Il y a donc deux portes, vous pouvez en choisir une seule ou vous séparer pour ouvrir les deux.
- Quand vous aurez terminé, vous pourrez l'indiquer ici. Vous avez jusqu'à 16 Mars pour finir ce tour.

Le tour :

- Vous pouvez tenter de trouver quelque chose dans la cuisine.  Dans ce cas, l'un de vous uniquement fera deux lancers de dés ici.
- Vous devez ouvrir au moins l'une des deux portes. Organisez vous comme vous le souhaitez, mais précisez bien qui ouvre la/les portes, et laquelle il/elle ouvre !

Résultat des dés:

Premier dé :

1, 4 : Un couteau de cuisine dont la lame est propre est la poignée de bois encore un peu humide.
Le reste : Rien d'intéressant.

Second dé :

Le résultat sera communiqué plus tard !



Revenir en haut Aller en bas
Morgan R. Cole
bras droit | American Dream
Modératrice
avatar
Date d'inscription : 28/10/2016
Messages : 6282
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Operation 2 : Feed the cannon   Lun 13 Mar 2017 - 18:26

Ils n'avaient rien vu au travers de la fenêtre, rien mis à part des ombres, et de la poussière épaisse sur la vitre, et des planches de bois. Rien qui puisse permettre de savoir s'il y avait source de danger ou non. Mais il faut toujours rester sur ses gardes. L'aîné avait prit la décision d'ouvrir la porte qui étrangement s'ouvrit un peu trop facilement. Le grincement qu'elle émet lui fait penser à ceux qu'émettent les portes des maisons hantés, de quoi filer des frissons.

La rouquine suit alors l'aîné qui s'engage dans la pénombre des lieux et le laisse éclairer l'espace. L'odeur qui se dégage de là est a soulevé le coeur. C'est par réflexe que la jeune femme place son écharpe sur son nez et plisse les yeux qui lui piquent à cause de cette odeur nauséabonde. Les lieux sont sombre, on n'y voit pas grand chose seulement on peut discerner des formes. Seule la lumière de la lampe torche que dirige le plus âgé permet de découvrir les lieux. Une cuisine. Baissant la tête vers le sol elle constate de nombreuses boîtes de conserves, le carrelage colle aux chaussures par endroit, avançant en respirant par le nez pour ne pas trop suffoquer, elle commence à visiter la pièce. Pas grand chose de bien intéressant, des boîtes de denrées vides, d'autres étalées au sol, de la bouillie  et des moisissures par-ci par-là.

La seule femme du groupe se tourne alors vers ses comparses, vérifiant toujours leur présence et recule un peu avant de balayer du bout des doigts ce qui semble être un meuble. Elle reste méfiante, faisant attention à chaque choses qu'elle peut effleurer. Mais ne voyant rien, elle prend parole.

"Zack éclaire par là."

Le faisceau lui parvenant d'abord en pleine figure, elle ferme les yeux, éblouit avant de se tourner pour regarder ce que ses doigts ont touché. Un couteau à la lame bizarrement propre et au manche humide. Mieux que rien, la jeune femme s'en saisit et l'observe doucement avant de hausser les épaules et de décider de le garder à la main. C'était déjà ça de gagner, et un couteau peut toujours servir.
Ayant l'arme en main, lame vers le bas elle rejoint les deux hommes embrassant du regard la pièce  vérifiant s'il n'y arien d'autre, mais ce qui semble le plus attirer la curiosité ce sont bien ces deux portes closes qui ne présagent bien souvent rien de bien bon.


Rock'n'roll is dead
Just like mama said. I'm not good at making friend. But I shot you down well.
© by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Rafael Álvarez
American Dream
Modératrice
avatar
Date d'inscription : 28/01/2017
Messages : 1747
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Operation 2 : Feed the cannon   Lun 13 Mar 2017 - 21:11

La fenêtre était condamnée, et cela ne leur avait pas permis de voir s'ils couraient un risque en entrant dans cet endroit. Ils avaient quand même s'engager à l'aveugle. Le grincement de la porte et sa résistance inexistante poussa le latino à croire que l'endroit ne serait pas tout à fait inoccupé. Peut être se faisait-il des films après tout, qu'aucun mort n'avait décidé d'entrer là-dedans ni d'en sortir. Un souffle un peu énervé s'échappa de sa gorge alors qu'il suivait de près le seul détenteur de la lumière. Le faisceau balaya la pièce et il regarda dans les moindres recoins l'arme bien serré entre ses doigts. Faire corps avec sa machette, il savait faire, mais le noir ne permettait pas d'avoir des réflexes conséquents.

Quel était l'con qui s'était mis à crécher ici et qui avait clôturé quasiment toutes les possibilités de sortie ? Il pouvait pas s'empêcher de jeter un oeil à la porte qu'ils avaient passé d'ailleurs, juste au cas où celle-ci s'ouvrait sur un cadavre.

L'odeur de la pièce l'avait fait un peu sourciller, mais il faisait un effort assez conséquent pour respirer essentiellement par la bouche. L'humidité ambiante de la pièce par contre, lui donnait l'impression d'avoir la peau moite. La pièce actuelle semblait plutôt vide, hormis quelques boîtes vidés et déchets décoratifs, il n'y avait rien à signaler.

La voix de la rousse s'éleva alors qu'elle demandait à Zack de diriger le faisceau de lumière dans une direction précise, elle se prit le faisceau lumineux dans les yeux, ce qui la fit battre des paupières à plusieurs reprises. Il eut un peu de mal à masquer un sourire jusqu'aux oreilles, plutôt ravis que ses pauvres yeux aient morflé. Elle était illuminée, ça devait pas beaucoup lui changer.

Mais le faisceau passa sur deux portes fermés, et le silence qui continuait à s'installer le poussa à préparer son attaque tout en s'approchant de l'une des portes. Que cela soit l'une ou l'autre, ils devraient tenter d'ouvrir les deux alors.

Zack t'éclaires là, Morgan tu couvres. Hm ? Il n'avait vraiment pas envie d'ouvrir et de tomber sur un truc de merde, mais il tenait sa machette en avant en prévision d'une apparition du moindre truc avec une gueule pourrie. Il actionna la poignée pour découvrir ce qu'il pouvait y avoir à l'intérieur de cette maudite pièce.


“Don’t regret the past, just learn from it.” | Ben Ipock
Revenir en haut Aller en bas
Zack M. Atkins
leader | American Dream
Administratrice
avatar
Date d'inscription : 22/03/2016
Messages : 2401
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Operation 2 : Feed the cannon   Lun 13 Mar 2017 - 23:29


Les putrides éliminés, le trentenaire jeta un nouveau regard hostile au lac, juste pour s'assurer qu'il n'avait pas bougé, avant de hocher la tête et s'avancer vers la maison. La main sur la clenche, il s'assura que les siens étaient tout juste derrière et ouvrit, couteau dans sa main droite juste au cas où. Si le grincement de la porte ne lui fit rien personnellement, il ne doutait pas que si morts il y avait à l'intérieur, ils seraient probablement alertés. Et si humains il y avait... ils le découvriraient bien assez tôt. Plissant le nez en pénétrant dans la bâtisse, agressé par l'odeur pourrie qui flottait dans l'air, il récupéra la lampe de poche calée dans une sangle de son sac et l'alluma pour inonder la pièce de lumière.

Aucun signe de vie à première vue, mais mieux valait ne pas se réjouir trop vite. D'autant plus que les nombreuses conserves et déchets au sol n'annonçaient rien de bon. Avançant prudemment pour ne pas cogner dans quoi que ce soit et risquer de faire encore plus de bruit, il soupira, agacé de devoir ainsi faire attention aux endroits où il mettait les pieds. Laissant courir le faisceau lumineux dans la pièce, il ne pu s'empêcher de froncer les sourcils, peu enthousiaste à l'idée de se retrouver dans ce truc à l'unique sortie. S'ils se retrouvaient coincés à l'intérieur... ils auraient tout gagné.

Aux mots de la rouquine, Zack orienta la lumière vers elle, l'éblouissant au passage par mégarde avant de baisser la lampe pour mettre en lumière ce qu'elle essayait de voir. Un couteau. Ce serait toujours ça de pris mais tout de même, ils n'avaient pas fait tout ce chemin juste pour ça. Si l'humidité rendait l'air atrocement lourd, l'ancien homme d'affaire gardait son calme, se focalisant sur ce qui les entourait, mettant dans un coin de sa tête l'étendue d'eau juste dehors.

L'objet récupéré, il laissa à nouveau voguer le faisceau sur les murs, apercevant les deux portes. Il fallait bien y aller, ils n'allaient tout de même pas rester là comme des cons à attendre Dieu savait quoi. Quand Rafael prit la parole, le trentenaire arqua un sourcil ; t'éclaires là, il avait vraiment une gueule à faire l'éclaireur ? Qu'importait, ce n'était pas le moment de corser les choses. Orientant la lumière sur la porte, il se rapprocha du latino, gardant toujours son couteau dans l'autre main. Et le cadet ouvrit la porte tandis que Zack avançait encore un peu afin d'éclairer la pièce au mieux.


Got no regrets, can't get knocked down, you'll remember my name, and that makes me dangerous. MAIZ.
Revenir en haut Aller en bas
Maitre du Jeu
avatar
Date d'inscription : 06/05/2013
Messages : 4177
MessageSujet: Re: Operation 2 : Feed the cannon   Mar 14 Mar 2017 - 16:02




Feed the cannon
Intervention MJ



Une porte ouverte parmi les issues condamnées, un couteau propre parmi le chaos, et deux nouvelles portes. Vous vous êtes engagés dans les premiers couloirs de l'enfer, et vous allez bientôt vous en rendre compte.

Quand Rafael ouvre la porte, l'odeur putride se fait encore plus insoutenable. Ce n'est plus simplement le parfum de la pourriture qui enivre votre dégoût, mais les effluves de la putréfaction. Comme si vous veniez de déterrer un cadavre. D'ailleurs, quand Zack éclaire la pièce, vous vous rendez compte que c'est bien ce que vous venez de faire. Dans la lumière de sa lampe, vous voyez le corps d'un homme, assis contre une ancienne machine à laver le linge. Il est bel et bien mort, et depuis longtemps à en juger de par son état de décomposition. La source de la puanteur, c'est lui, cela ne fait plus aucun doute.

En éclairant plus haut, vous remarquez un message sur le mur blanc. " Jamais une de ces choses " en sont les mots qui semblent avoir été écrits dans le sang. Vous inspectez de nouveau le cadavre, et vous comprenez qu'il s'agit d'un suicide, d'un tir dans la tête. L'arme gît encore à ses pieds. C'est un revolver calibre .50, toujours chargé de deux balles. Au moins, vous n'êtes pas entrés ici pour rien. Le reste de la pièce n'est que vêtements souillés et produits de lessive.

Soudainement, un bruit se fait entendre, venant de l'intérieur de la maison. Comme si quelque chose venait de tomber.. Ce sont ensuite des râles étouffés, ceux de vos chers amis les rôdeurs, qui brisent définitivement le calme qui régnait en cette demeure. Eux aussi sont à l'intérieur, mais vous n'arrivez pas à en définir clairement la provenance. Cependant, ce qui vous inquiétera sûrement le plus sera de voir que la deuxième porte... est désormais ouverte.



-----------


Les informations :

- Quelque chose ne tourne pas rond dans cette maison qui n'est pas si vide que ça. Il n'y a plus de doutes désormais.
- Les râles des rôdeurs ne cessent plus. Difficile d'en définir le nombre et de les localiser pour l'instant.
- La seconde porte est ouverte. A vous de réagir face à cet.. étrange événement !




Revenir en haut Aller en bas
Zack M. Atkins
leader | American Dream
Administratrice
avatar
Date d'inscription : 22/03/2016
Messages : 2401
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Operation 2 : Feed the cannon   Mar 14 Mar 2017 - 16:38


La porte était ouverte et autant dire que ce qui se trouvait à l'intérieur n'avait absolument rien d'engageant. Si déjà la cuisine était dans un état... affolant, la pièce qu'ils venaient de découvrir était encore pire. Plaçant son avant bras droit devant son nez pour essayer de se protéger un minimum de l'odeur nauséabonde qui lui soulevait l'estomac, il gardait la torche axée dans la pièce. Un cadavre. Une inscription au mur. Orientant à nouveau le faisceau sur le mort, il le stoppa sur une arme au sol. « Rafael, récupère l'arme. » Il ne lui fallu pas longtemps pour que le cadet affirme qu'il restait deux balles à l'intérieur. Sentant Morgan juste à côté de lui, le blond se décala un peu pour qu'elle puisse voir quelque chose.

Un bruit le fit se retourner vivement, laissant le latino dans le noir. D'où provenait-il ? Et... des râles ? Orientant la lampe sur la seconde porte, ses yeux s'agrandirent en l'apercevant ouverte. « On est pas seuls ici. » Probablement qu'ils s'en étaient eux aussi rendus compte mais les mots étaient sortis tout seul. Les râles se faisaient de plus en plus insistants mais impossible de savoir d'où ils provenaient. Si la nervosité le prenait peu à peu, notamment à cause de cette unique sortie, il n'en laissait rien paraître, gardant son sang froid. Se tournant vers Morgan, il lui tendit la torche pour qu'elle la prenne de sa main libre. « Tiens ça. » Débarrassé de l'objet, il récupéra de sa main gauche son poing américain, autant pour se rassurer que pour avoir deux armes, juste au cas où.

Lentement, il s'approcha de la porte ouverte, prêtant l'oreille aux râles qu'il entendait. Qui avait ouvert cette foutue porte ? Où était passé le concerné ? Ca n'annonçait rien de bon, vraiment rien. Probablement que partir serait la meilleure solution, certainement.


Got no regrets, can't get knocked down, you'll remember my name, and that makes me dangerous. MAIZ.
Revenir en haut Aller en bas
Morgan R. Cole
bras droit | American Dream
Modératrice
avatar
Date d'inscription : 28/10/2016
Messages : 6282
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Operation 2 : Feed the cannon   Mar 14 Mar 2017 - 17:22

Rafael avait donné ses "ordres" ou du moins recommandations, et Morgan avait suivit sans rien dire, même si être relayée au gars qui couvre les autres n'était pas vraiment dans ses options. Mais soit, il fallait faire équipe alors elle ferait l'effort de mettre de côté ses différents avec l'énergumène. Quand la porte s'ouvrit, la jeune femme était à côté de Zack, le couteau étrangement propre en main, c'était comme si quelqu'un l'avait lavé il y a peu. Vraiment bizarre. Mais elle préféra ne pas trop y penser sur l'instant.

Lorsque le plus jeune des trois ouvrit la porte se jetant presque dans la gueule du loup, "les femmes et les enfants d'abord !". Ca prenait quasiment tout son sens là. Mais ce qui lui retourna l'estomac fut cette odeur qu'on ne trouve que dans les morgues, ou bien les fosses communes, les cimetières... La mort, mais pas la belle mort, non celle bien dégueulasse qui soulève le coeur et donne envie de vomir. Elle plaqua sa main libre contre l'écharpe qui lui couvrait le bas du visage, elle allait avoir cette odeur dans le nez encore longtemps, elle le savait. Même sans être sous conditions hormonales différentes de d'habitude elle en avait la nausée. L'odeur de la maison était presque meilleure comparée à celle de cette pièce. Mais le spectacle macabre qui s'offrait à eux expliquait bien l'odeur de putréfaction avancée. Se glissant vers Zack pour suivre le faisceau lumineux des yeux et parcourir du regard la pièce et ses recoins, elle fronça les sourcils. Trop étrange.

Mais ce n'était pas finit, Rafael ramassa l'arme, mais entendant des sons dans son dos, elle frissonna légèrement et sursauta avant de se faire volte face laissant le benjamin de l'équipé dans le noir comme si les deux lui disaient "allé salut !"
Tendant un peu plus l'oreille elle décela le bruit peu ragoûtant qu'émette les Adams Family, rien de bien plaisant. La porte avait été ouverte, encore moins plaisant et encore plus étrange. Un truc ne tournait vraiment pas rond, une sorte de piège ?! Ne pas clore une seule porte, avoir un couteau trop propre, un suicide, être dans l'obscurité et maintenant entendre des grognements sans savoir d'où ils proviennent plus une porte qui jadis était fermée se retrouve ouverte... C'était quoi ce plan  merdique !?

Le plus âgé lui donna la lampe dans sa main libre et la rousse la saisit, braquant la lumière vers la porte ouverte afin de tenter de voir s'il y avait quoique ce soit. Mais ça puait le piège à rats !

"Rafael ramènes ton cul, on va avoir de la visite."

Son ton n'était pas aimable mais l'heure n'était pas à faire la révérence. A trois ils seraient toujours plus efficace qu'à deux. Surtout avec la superbe surprise mordante qui semblait les attendre dans ces lieux sordides.


Rock'n'roll is dead
Just like mama said. I'm not good at making friend. But I shot you down well.
© by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
 
Operation 2 : Feed the cannon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Chef de Guerre sur Cannon Io... euh... moto
» Le Comite de Defense du Bel-Air rejette l'operation Bagdad 2
» Initiation Operation World War 2
» Retour à la case de départ de l'OPERATION BAGDAG au Belair
» Resident Evil: Operation Raccoon City

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives Opérations-
Sauter vers: