Partagez | 
 

 Operation 2 : Feed the cannon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Auteur
Message
Maitre du Jeu
avatar
Date d'inscription : 06/05/2013
Messages : 4798
MessageSujet: Re: Operation 2 : Feed the cannon   Ven 17 Mar 2017 - 19:39




Feed the cannon : Tour 3
Opération munitions



Déterminés, et prêts à en découdre avec votre mystérieux adversaire, vous avancez dans son territoire. Les cadavres inanimés des rôdeurs gisent à vos pieds soulignent l'échec du maître des lieux et vous donnent le goût d'une petite victoire. Mais pour combien de temps ?

De votre lampe vous inspectez la pièce, restant sur vos gardes car vous savez que l'ombre est tapie quelque part dans cette maison. Rien ne semble intéressant dans cette salle à manger, du moins en ces temps d'apocalypse. Si vous étiez des cambrioleurs en d'autres temps, vous auriez pu vous intéresser à la porcelaine encore entière disposée dans l'un des grands meubles contre le mur, ou a la télévision dans le coin de la pièce. Mais aujourd'hui ces choses n'ont plus d'importance.

Trois portes, voilà ce qui vous intéresse. La première est sur la gauche, isolée. La seconde sur la droite, ouverte, est celle par laquelle sont venus les rôdeurs que vous avez vaincus. La dernière, au fond de la pièce, est celle par laquelle votre ennemi s'est faufilé. Elle est entre ouverte, laissant passer une pâle lueur depuis l'autre pièce. D'autres râles se font entendre mais cette fois, vous entendez qu'ils proviennent de l'étage.

Allez vous décider de fouiller maintenant, ou vous lancer à la poursuite du danger ?



-----------


Les informations :

- Trois portes : Celle de gauche, celle de droite d'où sont sortis les rôdeurs, celle du fond par laquelle s'est échappé votre nouvel " ami ".
- Il ne semble rien y avoir d'intéressant dans la salle à manger.
- La salle à manger semble moins chaotique que la cuisine.
- La pièce de droite, si vous vous en occupez, est un petit bureau. Des dossiers sont éparpillés un peu partout, les fenêtres sont condamnées mais laissent filtrer un peu de lumière. Il n'y a pas d'autre porte.
- Quand vous aurez terminé, vous pourrez l'indiquer ici. Vous avez jusqu'au 20 Mars pour finir ce tour.

Le tour :

- Vous pouvez choisir de vous occuper des autres pièces maintenant, sans savoir si vous pourrez les fouiller plus tard.
- Si vous tentez d'ouvrir la porte de gauche en premier, pas de chance elle est fermée !
- Si vous inspectez la pièce de droite, vous lancerez chacun un dé six ici.
- Quand vous approcherez de la porte du fond, vous entendrez des murmures dans ce qui semble être du latin.
- Vous devez élaborer votre tactique et passer la porte du fond avant la fin du tour.


Résultat des dés:


Pièce de droite :
1 , 6 : Vous remarquez un petit coffre caché sous le bureau. Celui-ci contient la photo d'un homme et d'une femme d'environs cinquante ans, accompagnés d'une jeune femme d'une vingtaine d'années et d'un garçon de dix ans. Derrière la photo, les mots " Je suis désolé Mara. Que dieu te garde " sont écrits au feutre noir.
Vous trouvez également une clé.

Le reste : Malheureusement, vous ne trouvez rien pour l'instant.



Revenir en haut Aller en bas
Morgan R. Cole
bras droit | American Dream
Modératrice
avatar
Date d'inscription : 28/10/2016
Messages : 6902
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Operation 2 : Feed the cannon   Ven 17 Mar 2017 - 22:03

Qu'il était agaçant ce type ! Elle ignora le geste lent qu'il refit, préférant observer autour d'eaux. Rien de bien intéressant, une salle à manger, des meubles, mais rien d'autre. Dirigeant le rayon lumineux dans la pièce, il y avait cependant des portes. Trois pour être précise.
Morgan avança, veillant à ce que que les deux hommes la suivent toujours, elle se jetait dans la gueule du loup, son arme blanche toujours dans son autre main, son regard parcourant rapidement la pièce. Le lieu était angoissant, qui donc avait ôter toute possibilité de faire passer la lumière du jour, ici !?
Sûrement un taré... Mais vraiment ça ne disait rien de bon, vraiment rien.

Lentement, se déplaçant dans la pièce en faisant attention, angoissant quelque peu sans pour autant le montrer à qui que ce soit, elle entendait des grognements provenir de quelque part, en tendant bien l'oreille, elle lève la tête vers le plafond comme pour vérifier quel les râles proviennent bien de là. Elle déglutit, et souffle avant d'aller vers la porte de gauche, tenant son couteau au mieux dans sa main, elle pose ses doigts sur la clanche pour tenter de l'abaisser et de l'ouvrir mais rien ne se produit.

"Celle-ci est fermée."

Annonça la rouquine avec calme, elle se tourna vers les deux hommes, avant d'éclairer la porte qui était sur leur droite.

"On tente celle là ?"

Demanda Morgan tout en arquant un sourcil, car même si elle avait envie d'aller voir vers la porte d'où émaner une fine lumière, elle voulait, elle aussi s'assurer qu’ils n'auraient pas un second accueil surprise. On ne sait jamais avec des tarés comme ce gars inconnu... Il faut se préparer à tout.


Rock'n'roll is dead
Just like mama said. I'm not good at making friend. But I shot you down well.
©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Zack M. Atkins
leader | American Dream
Administratrice
avatar
Date d'inscription : 22/03/2016
Messages : 2899
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Operation 2 : Feed the cannon   Ven 17 Mar 2017 - 23:18


Le calme était pour l'instant revenu, les cinq putrides morts, et tous les trois s'étaient remis à avancer prudemment dans la pièce. Si quelques déchets jonchaient le sol, l'endroit était nettement plus vivable que la cuisine par laquelle ils étaient entrés ; quoi que ''vivable'' n'était clairement pas le mot approprié au vu de la stérilité dans laquelle avait été habitué à vivre Zack mais il s'accommodait peu à peu du bordel, tant que ce n'était pas chez lui. Ses yeux s'étaient désormais adaptés à l'obscurité brisée par la simple lumière de la lampe torche toujours tenue par la rouquine et, s'il avait levé les yeux au ciel au geste exagéré du plus jeune pour agacer l'ex-barmaid, il n'avait fait aucune remarque.

Après quelques pas il s'arrêta net, entendant les râles qui provenaient apparemment d'au-dessus ; ils n'étaient sans doute pas au bout de leurs peines. Outre ces grognements à l'étage, le blond n'avait de cesse de penser à cette silhouette, il savait qu'un homme même seul, pouvait faire beaucoup de dégâts s'il était fou... hors de question qu'il arrive quoi que ce soit aux siens. Les deux couteaux toujours bien tenus en main, il se contenta de hocher la tête aux mots de Morgan qui venait d'essayer d'ouvrir, en vain, la porte de gauche. Posant alors son regard sur celle de droite, il s'avança. « J'y vais, éclaire moi. Rafael, surveille l'autre porte. » avec la faible clarté qui s'en dégageait, il pourrait avertir à temps la jeune femme si quelque chose s'y faufilait à nouveau.

S'engageant dans la pièce de droite, le trentenaire grogna légèrement avant de toussoter autant à cause de toute la poussière accumulée qu'à cause de l'odeur de putréfaction probablement due aux morts qui y étaient auparavant. Un bureau, quelques babioles, rien de bien intéressant. S'abaissant en faisant signe à sa cadette d'éclairer plus bas, Zack remarqua une petite boîte au sol, dans un coin. Déposant ses armes, il récupéra la boîte et l'ouvrit. Une photo qu'il approcha de la lumière, zieutant la famille sur le cliché sans la moindre émotion avant de retourner la photographie. Que Dieu te garde, comment pouvaient-ils seulement encore croire en une telle chose au vu de la situation du monde ? Quoi que, sûr que si sa mère était encore de ce monde, elle ne jurerait elle aussi que par cela... Jetant la photo au sol, l'ancien homme d'affaires aperçut la clé au fond de la boîte. « Là, peut-être qu'elle ouvre la porte. » Il se releva, récupéra ses armes, et tendit la clé à sa cadette.


Thought we had the time, had our lives, now you'll never get older. Didn't say goodbye, now I'm frozen in time getting colder. MAIZ.
Revenir en haut Aller en bas
Rafael Álvarez
American Dream
avatar
Date d'inscription : 28/01/2017
Messages : 1881
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Operation 2 : Feed the cannon   Sam 18 Mar 2017 - 10:33

Il s'engouffra à la suite de Zack et Morgan. La pièce semblait vide d'intérêt mais elle étaot plus entretenu que la pièce par laquelle ils étaient passés. Quoique, entretenu était un grand mot. Le regard du latino restait principalement le regard fixé sur la porte du fond alors que Morgan précisait que la première porte sur leur gauche était fermée à clef. Il avait bien remarqué le faisceau de lumière se diriger vers chacune des portes, donnant une idée de la composition de cette pièce.

Les râles des rôdeurs lui fit aussi lever une fraction de seconde les yeux au plafond. Mais quel était cet endroit, qui arrivait à être aussi fou pour vivre ici même rien qu'une nuit ? Les rôdeurs faisaient peut être partis des amis de ce malade. Bah ils avaient réussi descendre une partie de ses potes. Un air de profond dégoût s'afficha sur le visage du brun qui n'acquiesça pas vraiment lorsque Zack lui précisa de surveiller l'autre porte. Il y comptait bien de toute façon, pendant que Zack s'attaquait à la deuxième porte. Au bout de quelques secondes de recherche il en sortit avec une petite boîte et ce qui ressemblait à une clef.

En tendant l'oreille il aurait cru entendre, noyé sous les grognements des rôdeurs à l'étage, une murmure dans une langue qui lui était totalement inconnu. J'sais pas quelle langue il parle... mais il doit faire des rites sataniques ou j'sais pas quoi là derrière... Siffla t-il d'une voix suffisamment basse et grave pour que seul les deux autres l'entendent.
Mais ils étaient vraiment en train de fouiller les autres pièces pendant que l'autre restait planqué dans son coin ? Il suffisait que le mec relou sorte avec une carabine et il aurait l'effet de surprise. Même si Rafael aurait le temps de tirer malgré la noirceur de la pièce, ils étaient clairement à couvert.
Mais sérieux, on visite avant d'aller creuser chez le furieux qui nous a envoyé ses morts-là ? La mâchoire contracté, il n'avait adressé aucun regard aux deux autres. La porte du fond était légèrement entrouverte, mais il était impossible à cette distance d'évaluer les risques.


“Don’t regret the past, just learn from it.” | Ben Ipock
Revenir en haut Aller en bas
Zack M. Atkins
leader | American Dream
Administratrice
avatar
Date d'inscription : 22/03/2016
Messages : 2899
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Operation 2 : Feed the cannon   Sam 18 Mar 2017 - 14:43


Ils auraient dû s'en douter dès le départ que cette maison avait quelque chose de malsain, rien que cette odeur de renfermé, ce couteau bien trop propre avec lequel le blond avait abattu un putride ; entre autres choses louches. Mais ils avait continué, dans l'espoir fou qu'il puisse y avoir encore quelque chose dans cette bâtisse un peu en retrait des autres. Et cette silhouette... si en effet ils étaient à trois contre un ils pourraient gérer, mais si d'autres vivant s'amenaient... leur situation pourrait s'avérer nettement plus compliquée. Ne pas prendre de risques inutiles ; peut-être le faisaient-ils déjà. Rester sur leurs gardes, ça il pouvaient faire.

Ayant donné la clé trouvée à la rouquine et maintenant qu'ils étaient certains que rien d'autre n'allait surgir de cette pièce de droite, Zack tendit l'oreille à la faible voix qui venait de la porte entrouverte. Les sourcils froncés, il secoua la tête aux mots du latino. « C'est du latin » s'était-il contenté de répondre également à voix basse de son habituel ton hautain, comme si la réponse était évidente. Ça plus les mots à l'arrière de la photographie, ils avaient dû tomber en plein dans la tanière d'un foutu fanatique complètement taré. Prendre un quelconque risque idiot n'était pas envisageable et il semblait évident que la porte close n'était qu'un fait secondaire.

Aux nouveaux mots du plus jeune, le trentenaire soupire. A quoi s'attendait le brun ? Il les pensait suffisamment cons pour se prendre le temps d'aller dans cette pièce de gauche alors qu'un taré était juste à côté ? Ils pourraient peut-être même en profiter pour se griller une clope, c'était l'endroit parfait après tout. Il repris alors de cette voix morne mais toujours empreinte d'une touche de condescendance. « On va trouver ce type et le descendre, après on avisera. » Une fois la menace éliminée, ils pourraient évoluer un peu plus convenablement dans cet endroit. Calant le couteau trouvé ici dans l'étui du sien, Zack prit son couteau de chasse dans la main gauche et récupéra le Desert Eagle dans la droite, ôtant la sécurité au cas où. Il s'approcha alors de la porte entrouverte, avançant doucement son pied dans le but de l'ouvrir en s'accordant une distance respectable. Avant d'exercer une quelconque pression sur l'ouverture, il jeta un rapide regard à ses compagnons, s'assurant qu'ils étaient prêts à réagir.


Thought we had the time, had our lives, now you'll never get older. Didn't say goodbye, now I'm frozen in time getting colder. MAIZ.
Revenir en haut Aller en bas
Morgan R. Cole
bras droit | American Dream
Modératrice
avatar
Date d'inscription : 28/10/2016
Messages : 6902
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Operation 2 : Feed the cannon   Sam 18 Mar 2017 - 17:57

Morgan tentait de ne pas trop se formaliser sur les choses, d'aller droit au but, mais il y avait tant de choses qu'elle aurait aimé observer plus longtemps ici. Tant de questions qu'elle se posait et qui ne trouvait aucune réponse, et pourtant, il y avait des indices en masse, mais rien qui au final puisse répondre totalement à la tonne et demie de questions qui traversaient son esprit.
Aux indications de Zack elle arriva à sa hauteur dirigent la lumière vers le petit bureau, avant de lire avec lui les mots au dos de la photo de famille... Flippante cette photo d'ailleurs. Puis cette phrase au dos... Franchement, il manquait plus qu'un  "Amen" et on était encore plus dans le cliché du gars croyant et "désolé" de tuer la personne qu'il avait du aimer, nom d'un chien que c'était agaçant ce genre de truc ! Fallait vraiment être con pour croire encore en un dieu qui donne aux hommes l'épreuve fin du monde. Et les cavaliers de l'apocalypse ils sont dans l'histoire aussi, tant qu'on y est !?

La rouquine laissa échapper un soupire d'agacement et prit la clé que le blond lui tendait, la glissa dans sa poche arrière de jean avant d'entendre la voix du brun, puis celle du plus âgé. Elle tendit l'oreille vers les son et en effet il s'agissait bien de latin. Rafael lui faisait presque de la peine à ne reconnaître du latin quand il en entendait, à moins que cet idiot du village ne soit jamais allé à l'école, parce que sincèrement ne pas reconnaître du latin fallait le faire !
Elle retint un nouveau soupire d'exaspération et ouvrit la bouche pour répondre que oui ils avaient prévu de visiter pour acheter la baraque ! Enfin quelle question ! Mais Zack répondit avec condescendance et elle préféra ne rien ajouter, ignorant pourtant cette envie de lui dire qu'ils avaient rendez vous avec le notaire plus tard.

Gardant ses réflexions pour ne pas envenimer l'atmosphère plus que glauque et tendue elle vint aux côtés du latino, en arrière de Zack et plaça convenablement son couteau dans sa main. Voir les deux autres avec une arme l'agaçait profondément mais elle gardait contenue cette colère. La jeune femme inspira profondément avant de hocher la tête en croisant le regard de l'aîné, lui signifiant qu'elle le suivait et qu'elle était prête à se défendre, puis elle glissa tout de même un regard vers le benjamin de leur trio. Il semblait prêt lui aussi. Désormais il n'y avait plus qu'à trouver se fervent pratiquant de latin et de lui latter la gueule tout en l'interrogeant sur ses intentions malsaines.


Rock'n'roll is dead
Just like mama said. I'm not good at making friend. But I shot you down well.
©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Rafael Álvarez
American Dream
avatar
Date d'inscription : 28/01/2017
Messages : 1881
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Operation 2 : Feed the cannon   Dim 19 Mar 2017 - 9:43

Du latin, il avait déjà vaguement entendu parler de ça, une langue morte dont il ne connaissait pas la consonance. Et, il s'en foutait pas mal. Ça servirait à quoi sur le long terme de savoir identifier la langue de furieux qu'utilisait le mec, vu qu'il allait mourir. Génial. Avait-il marmonné avec un faux air enjoué, tenant toujours son arme pointée vers la porte entre-ouverte. Rien ne semblait bouger, l'homme avait sûrement la trouille. Rafael préféra penser que l'enflure les craignait plutôt qu'il préparait un coup. Cela ne l'empêchait pas de rester sur ses gardes, mais cela le rassurait quelque part sur la suite des événements.

L'autre glissa la clef dans sa poche arrière, ce qui lui força à ranger son impatience. Ils inspecteraient donc la maison après avoir éliminer la menace. Les morts à l'étage ne comptait pour l'instant pas du point de vue du latino.

Ils allaient le trouver le descendre, mais ils avaient quand même commencer à fouiller les autres pièces. Peut être pour éliminer la possibilité qu'autre chose n'apparaisse, mais ça n'empêchait pas au latino de penser qu'il aurait fallu s'occuper de l'autre en premier. Quitte à voir une surprise arrivée des autres portes. Zack avait pris les devants et avait commencé à glisser un pied dans l'ouverture de la porte pour dévoiler le connard qui leur avait balancé des morts. Rafael garda sa concentration sur ce qui allait apparaître, il ne ferait pas dans la demi-mesure, comme les deux autres visiblement. Seul brillait dans son regard une colère non dissimulée.


“Don’t regret the past, just learn from it.” | Ben Ipock
Revenir en haut Aller en bas
 
Operation 2 : Feed the cannon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Chef de Guerre sur Cannon Io... euh... moto
» Le Comite de Defense du Bel-Air rejette l'operation Bagdad 2
» Initiation Operation World War 2
» Retour à la case de départ de l'OPERATION BAGDAG au Belair
» Resident Evil: Operation Raccoon City

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives Opérations-
Sauter vers: