Partagez | 
 

 Operation 2 : Feed the cannon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Auteur
Message
Maitre du Jeu
avatar
Date d'inscription : 06/05/2013
Messages : 4817
MessageSujet: Operation 2 : Feed the cannon   Dim 12 Mar 2017 - 2:24




Feed the cannon
Opération munitions



Bitter Lake, un quartier résidentiel du nord de la ville de Seattle. Un nid à rôdeur à première vue, mais n'avez-vous pas depuis le temps appris à vous jouer d'eux ? Si vous redoutez encore leur présence, les morts ne sont cependant plus un obstacle à vos plans.
Lors de vos recherches, vous avez découvert une maison un peu reculée, cachée d'un côté par les arbres et bordée de l'autre par le lac. Un endroit parfait pour se cacher, pensez vous.

Et peut-être n'avez vous pas tort. L'état de la demeure vous semble moins critique que celles qui l'entourent. Cette maison ressemble réellement à ce qui pourrait-être le vestige de la planque d'un autre groupe de survivants. L'endroit semble bel et bien abandonné aujourd'hui, ce qui anime encore plus votre intérêt. Car si des gens ont vécu ici, et s'ils n'y sont plus, qu'ont-ils bien pu laisser derrière eux ? Une seule façon de le savoir. Vous y aventurer, sans réellement savoir quelles horreurs vous aurez à affronter.. peut-être !



-----------


Les informations :

- Vous arrivez devant la maison en début d'après-midi. Le soleil brille aujourd'hui.
- Vous avez laissé le véhicule un peu plus loin, préférant progresser dans le quartier à pied pour ne pas attirer l'attention.
- Veuillez préciser vos armes et votre équipement !
- Quand vous aurez terminé, indiquez le ici . Vous avez jusqu'au 14 Mars pour terminer ce tour.

Le tour :

- Pour ce premier tour, il vous faudra faire le tour de la maison afin de trouver la seconde entrée. La première, celle de devant, est condamnée.
- Vous aurez aussi à lutter contre les âmes errantes qui hantent les lieux. Vous lancerez chacun un dé, une seule fois par personne, pour déterminer le nombre de rôdeurs que vous tuerez durant ce tour. Le dé sera lancé ici .
- Pour l'instant, vous n'entrez nulle part !

Résultat des dés:

- 1, 2, 3 : Un seul rôdeur à tuer
- 4, 5 : Deux rôdeurs à tuer
- 6 : Pas de rôdeur à tuer.



Revenir en haut Aller en bas
Zack M. Atkins
leader | American Dream
Administratrice
avatar
Date d'inscription : 22/03/2016
Messages : 2921
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Operation 2 : Feed the cannon   Dim 12 Mar 2017 - 2:43


Cela faisait deux jours maintenant que le trentenaire était revenu de son expédition improvisée dans le Sud et autant dire qu’il ne s’était pas montré plus bavard que d’habitude. Est-ce qu’obtenir vengeance lui avait fait du bien ? Assurément. Est-ce qu’il s’en sentait changé ? Pas vraiment. Il se sentait simplement libéré d’un poids mais pas réellement apaisé, cette foutue mer était toujours là, et le bruit des vagues le réveillait toujours la nuit, paniqué, peut-être même plus maintenant.

S’ils étaient désormais plus loin de la mer, le blond avait bien remarqué plus en avant ce lac ; à croire que la flotte le suivait partout. Stoppant le Ford au coin de la rue, il lança un regard à ses deux compagnons du jour. Pourquoi avait-il décidé de les emmener tous les deux déjà ? Ah oui, Morgan devait venir, et Rafael s’était imposé. « Je vous préviens, au moindre dérapage comme la dernière fois, je vous laisse ici. » Si ses mots pouvaient être comiques, il n’en n’était rien ; il le ferait, et ils le savaient. Descendant du véhicule, le blond récupéra dans le coffre son sac à dos qui ne contenait qu’une lampe de poche, une corde et un chargeur de rechange de 8 balles pour son Desert Eagle qui en contenait déjà un à moitié plein. Par habitude, il tâta sa poche gauche pour s’assurer que son poing américain était toujours là, puis le côté droit de son pantalon pour trouver son magnum et le couteau de chasse à côté. Bien, il était prêt. « C’est bon ? » Impatient ? Pas tant. Agacé à l’idée de ce qui risquait d’arriver avec le latino et la rouquine ? Probablement.

Traînant un peu dans le quartier, ils avaient rapidement repéré cette maison un peu en retrait, cachée par des arbres, peut-être suffisamment reculée des autres pour qu’il y ait encore quelque chose… Intimant à ses partenaires de le suivre, Zack avança prudemment vers la bâtisse, remarquant son état un peu moins critique que les autres ; c’était tout aussi bon signe que l’inverse au fond, mais peut-être qu’elle valait le coup d’œil. Mais pour cela ils allaient devoir faire le tour. « On dirait bien que quelqu’un a condamné la porte. » avait-il lancé aux siens en désignant l’entrée ; ‘’quelqu’un’’ oui. Quand ? Pourquoi ? Ils ne sauraient qu’en poursuivant. Contournant la maison en restant alerte aux alentours, l’ancien homme d’affaires toisa d’un air mauvais le lac plus en avant duquel il n’avait d’autre choix que de s’approcher pour accéder à une potentielle autre entrée.


Thought we had the time, had our lives, now you'll never get older. Didn't say goodbye, now I'm frozen in time getting colder. MAIZ.
Revenir en haut Aller en bas
Rafael Álvarez
American Dream
avatar
Date d'inscription : 28/01/2017
Messages : 1881
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Operation 2 : Feed the cannon   Dim 12 Mar 2017 - 9:17

Avec son sac sur les épaules, il s'était saisi de son couteau de cuisine qu'il attaché à la ceinture. Mais il l'utiliserait surtout si sa machette avec le manche pacca lâchait.

Lorsque le latino s'était proposé pour rejoindre le grand manitou et sa copine malade de l'esprit, c'était surtout parce qu'il n'avait aucune envie de rester sur le phare. Il trouvait n'importe quel prétexte pour accompagner tout le monde lorsqu'il n'avait rien de particulier à faire. Si les éclats avec Morgan ne m'étaient pas en confiance Zack, il s'était quand même retrouvé à l'arrière du véhicule puis dans ce quartier résidentiel. Il répondit assez rapidement à  l'avertissement de Zack sur un ton presque nonchalant : Bien sur... Sage comme une image, mon cul ouais. Si elle tentait quelque chose de merdique, pour changer, il n'allait pas attendre qu'elle lui file gratos des coups de pied. Légèrement en retrait par rapport au duo, il attendit que tout le monde soit suffisamment avancé pour faire semblant de se mettre la corde au cou et de se pendre, il était revenu presque aussitôt à son état normal, avec un léger sourire à la clef alors qu'il vérifiait la résistance de sa machette en la faisant légèrement bouger.

Ça à l'air abandonné, mais faut s'méfier. Si l'endroit semblait intact, il n'avait pas envie de baisser sa garde si quelqu'un décidait de sortir avec un fusil à pompe pour les dégommer. Mais la présence importante de rôdeurs dans la zone lui fit supposer qu'il n'y avait peut être vraiment personne.
Il resta sur les pas du duo, l'entrée de devant étant condamné.


“Don’t regret the past, just learn from it.” | Ben Ipock
Revenir en haut Aller en bas
Morgan R. Cole
bras droit | American Dream
Modératrice
avatar
Date d'inscription : 28/10/2016
Messages : 6946
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Operation 2 : Feed the cannon   Dim 12 Mar 2017 - 10:56

Pour Morgan chaque sorties hors du phare était comme une sortie dans un parc d'attraction. Le phare, l'enfermement, et la vie en communauté étaient encore bien trop compliqué pour elle. Alors lorsque le grand blond lui avait dit qu'il allait l’emmener dehors elle avait sauté sur l'occasion. Mais la seule ombre au tableau fut la présence de Rafael qui s'imposa. Durant le trajet elle ne moufta pas, râlant intérieurement de ne toujours pas pouvoir avoir accès à ses armes à feu. Elle possédait simple son couteau japonais et... C'est tout. Elle utiliserait ses pieds pour écraser la tête alors...

Parvenant enfin au lieu résidentiel, la rouquine n'avait pas décroché un seul mot, comme d'habitude, elle se murait dans le silence. Tout en allant pour sortie du véhicule, elle se stoppa et se tourna vers le "Suprême Leader" lorsqu'il les avertis de ce qui les attendait à la moindre incartade. La jeune femme croisa le regard de ce dernier, haussa les épaules et ignora Rafael, avant de sortir et d'observer autour d'elle. Quartier résidentiel, belles bâtisses, beaucoup d'abandonnées. Un joli terrain de jeu que voilà. Tout en soupirant à la vue de sa seule et unique arme, elle finit par rejoindre Zack et commencer à le suivre dans le dédale des rues pavillonnaires.Parvenant enfin devant une maison étrangement bien conservée, et caché par des arbres d'un côté et bordée d'un lac de l'autre,elle fronça les sourcils. Ca puait.

la rouquine restait en retrait observant l'aîné t hocha la tête lorsqu'il annonça que la porte été condamnée. Soit, ils feraient donc le tour. La voix de Rafael dans son dos l'irrita mais elle ne fit rien, continuant de l'ignorer du mieux qu'elle le pouvait, elle avait plus qu'un intérêt à rester sur ses gardes que de se prendre la tête avec l'idiot du village. Marchant pour contourner la maison, son regard n'avait de cesse de se balader sur les lieux, l'ouïe tendue, elle observait et écoutait tout aux alentours. Mais elle ne s'aventurait pas trop loin des deux hommes, préférant rester pour l'instant grouper, ce serait mieux si un Adams ou deux ou peut-être plus venait à arriver. Prenant du recul, elle leva la tête pour regarder l'ensemble de la maison. Pas de fenêtres cassées, une porte condamnée. Ca puait.


Rock'n'roll is dead
Just like mama said. I'm not good at making friend. But I shot you down well.
©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Zack M. Atkins
leader | American Dream
Administratrice
avatar
Date d'inscription : 22/03/2016
Messages : 2921
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Operation 2 : Feed the cannon   Dim 12 Mar 2017 - 15:15


Le trentenaire avait hoché la tête aux mots du latino, continuant à avancer lentement en restant attentif aux alentours ; rester prudents oui, il valait mieux pour eux s'ils voulaient rentrer sans encombre à la station. Zack espérait réellement que ses deux partenaires du jour sauraient se tenir ; ils ne savaient absolument pas dans quoi ils se lançaient ici, alors si en plus l'aîné devait s'encombrer à calmer les ardeurs plus que négatives des deux plus jeunes, ils ne seraient pas sortis de l'auberge.

Ayant enfin contourné la maison, le trentenaire fronça les sourcils en voyant un premier putride approcher, traînant ses pieds dans la neige presque au ralenti, suivi d'un peu plus loin par un deuxième. Récupérant immédiatement son couteau pour le neutraliser, il l’agrippa au col pour éviter qu’il ne s’approche trop et enfonça rapidement sa lame dans le crâne pourri du gêneur.

Laissant choir le cadavre désormais sans vie au sol, Zack se retourna vers les autres autres, s'apercevant que le deuxième putride avait également été mis à terre. Bien. Pour le moment il n'y avait rien de grave, pas de gros danger, mais qui savait ce qu'il y aurait à l'intérieur ? Se penchant pour essuyer sa lame dans la neige, il reprit à l'adresse de ses partenaires. « On va essayer de rentrer, faites attention, le plus gros est peut-être à l'intérieur. » Ou peut-être pas, peut-être qu'il n'y avait plus rien ici au final.


Thought we had the time, had our lives, now you'll never get older. Didn't say goodbye, now I'm frozen in time getting colder. MAIZ.
Revenir en haut Aller en bas
Rafael Álvarez
American Dream
avatar
Date d'inscription : 28/01/2017
Messages : 1881
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Operation 2 : Feed the cannon   Dim 12 Mar 2017 - 15:44

À peine avaient-ils dévié sur le coté de la maison, que deux ombres venaient à leur rencontre. Certainement qu'ils avaient envie de les bouffer, mais ils avaient l'avantage numérique et une plus grande vivacité. Zack s'était déjà chargé d'agripper le premier, et lui avait dépassé légèrement l'emmerdeuse pour aller caler sa machette dans le crâne du décomposé. L'os lui résista un peu mais vu l'immobilité soudaine de l'indésirable, son coup avait été suffisamment puissant pour l'achever. Tout en tombant, il retira la lame de la lourde masse et l'essuya rapidement sur les haillons de la chose avant de retourner à la contemplation de l'arrière de la maison.

S'il ne pouvait pas rentrer, ils n'auraient qu'à forcer avec quelques bons coups de pied bien placé. Il n'avait pas que ça à faire et il mourrait d'envie de savoir s'il y avait quelque chose d'utile à l'intérieur.
Il était d'accord sur le fait qu'il ne fallait pas se précipiter, il ne savait pas s'ils auraient affaire à quelque chose de dangereux à l'intérieur. Une masse de mort vivant par exemple.

On a qu'à toquer. Avec un peu d'chance, personne viendra nous ouvrir tiens et vos copains les morts s'il y en a s'amasseront sur la porte. S'il y avait des morts dedans évidemment. Il hocha brièvement la tête en se gênant pas pour adresser un bref regard à la taré qui s'évertuait à l'ignorer.
Ça s'ra toujours moins risqué que de défoncer la porte tout d'suit' et qu'ils nous tombent dessus. De toute façon, il était en dernière position, parce qu'il préférait être suffisamment loin de la chevelure de feu, alors, il aurait tout le loisir de réagir si Zack décidait d'ouvrir la porte faire de test.


“Don’t regret the past, just learn from it.” | Ben Ipock
Revenir en haut Aller en bas
Morgan R. Cole
bras droit | American Dream
Modératrice
avatar
Date d'inscription : 28/10/2016
Messages : 6946
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Operation 2 : Feed the cannon   Dim 12 Mar 2017 - 17:05

La rousse suivit le mouvement, se décalant vers le côté de la maison, qu'elle ne fut pas sa surprise de voir le comité d'accueil avancer péniblement dans la neige. Elle vit Zack s'occuper du premier Adams, avec sa technique redoutable, l'avantage d'être grand sûrement. Mais elle allait pour sortir son couteau, en vain, elle vit le latino la dépasser et s'occuper sans broncher du second Machin. Soit. Elle n'aurait plus qu'à attendre gentiment dehors, si les deux hommes décidaient de mener bataille à tous les Adams Family sans elle. C'était un point de vue profondément sexiste, mais bon, elle ne savait même pas si ça leur avait effleurer l'esprit, ce genre de pensée.
Elle remit son sac convenablement sur ses épaules, le fait qu'il soit vide le faisait glisser sur ses épaules. Vivement qu'on le remplisse un peu, histoire qu'il ne se fasse pas la malle sans arrêt.

A la mise en garde du plus âgé des trois, puis aux paroles du brun et à son regard dans sa direction, elle soupira un peu et avança pour dépasser ce dernier et reprendre la marche pour continuer à faire le tour de la maison. La porte était là, devant eux, fermée, et peut-être verrouillée. Elle observa autour d'elle afin de voir s'il n'y avait pas un truc qui pourrait aider à ouvrir cette dernier. En vain. Elle décida alors d'ouvrir la bouche pour parler un peu.

"Y'a une fenêtre, on a qu'à vérifier en regardant au travers s'il y a une armée de semi-morts à l'intérieur."

Se tournant vers les deux elle les observa tout en arquant un sourcil pour connaître leur opinion même si elle s'en fichait un peu au final. Et oui Morgan avait fait une longue phrase, il n'y avait pas de quoi crier à la sainte Marie, mais il y avait un temps soit peu de progrès, et son idée était moins stupide que la leur, sûrement...


Rock'n'roll is dead
Just like mama said. I'm not good at making friend. But I shot you down well.
©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Operation 2 : Feed the cannon   

Revenir en haut Aller en bas
 
Operation 2 : Feed the cannon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Chef de Guerre sur Cannon Io... euh... moto
» Le Comite de Defense du Bel-Air rejette l'operation Bagdad 2
» Initiation Operation World War 2
» Retour à la case de départ de l'OPERATION BAGDAG au Belair
» Resident Evil: Operation Raccoon City

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives Opérations-
Sauter vers: