Partagez | 
 

 Opération 3 : welcome to the drugstore

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11, 12  Suivant
Auteur
Message
Eli Delgado
Messiah
avatar
Date d'inscription : 23/01/2017
Messages : 1178
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Opération 3 : welcome to the drugstore   Lun 20 Mar 2017 - 17:58

Plac, plac ; le sang qui s'échappe, irrémédiablement, comme les secondes vers une mort certaine. La blessure entrave les mouvements de mon bras, et pourtant me voilà à forcer malgré la douleur pour renverser une première table devant la porte du bar. Aodhan et Roza se joignent à l'effort. On les tiendrait le plus longtemps possible à l'extérieur en compagnie des rôdeurs. Qu'ils s'entre-tuent joyeusement dans les flammes et la fumée. Qu'on puisse trouver une fenêtre de sortie, se charger et se tirer.

Alors que je traîne et renverse une seconde table du bar contre la porte, une rafale perce à travers les vitrines et touche légèrement Aodhan. Celui-ci semble perdre patience, et il n'est pas le seul. Je m'approche pour tendre le bras, glisser le canon dans une ouverture sur la rue, viser d'un oeil éreinté et tirer. C'est une grande satisfaction que d'entendre un mec encaisser le coup de l'autre côté. "Cabrón." Aussitôt fait, je reviens à couvert pour pousser le mobilier dans l'espace entre la porte et la cloison qui coupe la pièce principale.

Ça tiendrait un peu. Chaque seconde de gagnée est précieuse et serait l'occasion pour l'un de ces enfoirés de se faire prendre par la mort. Je recule encore pour baisser les épaules et retirer mon manteau, constater le sang qui s'est propagé sur toute la manche de mon sweat. J'reviens vers Calypso pour fouiller rapidement le bar et y trouver quelques vieux torchons. Accroupi près d'elle, je lui file l'un des morceaux de tissus et garde l'autre en mains. "Attache ça sur mon bras, Caly. J'm'occupe de toi." J'enroule le linge autour de sa jambe, tandis qu'elle me rend la faveur. Un échange cordial de bons procédés, et surtout un gain de temps non négligeable. "C'est pas aujourd'hui qu'j'aurai à tenir ma promesse." Un mince sourire forcé dans un râle de douleur, alors que je serre fermement le garrot de fortune.



Tomorrow is another day. And you won't have to hide away. You'll be a man, boy !
But for now it's time to run, it's time to run !
Revenir en haut Aller en bas
Roza Votiakova
avatar
Date d'inscription : 15/02/2017
Messages : 1054
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: Opération 3 : welcome to the drugstore   Lun 20 Mar 2017 - 18:56

Son cocktail fumigène et flammes explosa dans un beau nuage de fumée, on ne voyait plus rien pour les deux en retraits du côté du 4X4, l'on put néanmoins en entendre un crier à la mort et s'assurer du fait que les rôdeurs s'occupe de charger son copain. L'hurlement pouvait être l'oeuvre du feu, de l'explosion ou bien encore là des affamés, dans tous les cas, la russe s'en contrefichait, l'important était résultat de son action, se résumant alors aisément à un mort de plus pour la bande naziste.

"Bouffez moi ça, bande de fils de putes."

Et Aodhan râle, elle n'avait pas bien pu comprendre le pourquoi du comment et se contenta de grogner des directives en retour, toujours autant focalisée sur l'annihilation des ennemis.

"Occupe toi de la fenêtrrre de drrroite, planque toi dans l'angle, on va les cueillirrr !
Eli reste derrrièrre le zinc et couvrrre nous si ça dérrrape !"

Car oui, deux autres les chargeaient et ils n'avaient pas froid au yeux. Le temps qu'ils comprennent que la porte était suffisamment barricader pour empêcher le passage, Roza prit l'initiative d'enrouler plusieurs bouteilles d'alcool vides dans un grand torchon de bar. Elle fonça ensuite avec son baluchon de luxe à la fenêtre de gauche pour venir éclater les bouteilles contre le mur le plus proche et déposer les nombreux débris de verre conséquence au pied de celle-ci. Elle connaissait très bien l'avantage des diversions et la déconcentration conséquence qu'elles engendraient dans un combat, c'était là une l'occasion pour tenter de prendre l'avantage. Celle-ci misait en effet tout sur le corps à corps à venir et si son adversaire futur était simplement en basket, c'était en prime, gagné d'avance.

Prudemment elle se faufila dans l'angle juste à côté à la fenêtre, contre le mur porteur, et dégaina ses deux lames, fin prête à recevoir l'un d'entre eux d'une simple allonge de bras.


ALL THIS BULLSHIT DONE
MADE ME STRONG, BITCH !

Si tu pars en couille, suis-moi, c'est sur mon chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Calypso J. Taylor
avatar
Date d'inscription : 02/02/2017
Messages : 957
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Opération 3 : welcome to the drugstore   Lun 20 Mar 2017 - 21:26

Clairement, je déguste. La douleur se propage dans toutes les parcelles de mon corps je crois ne jamais avoir eu aussi mal de toute ma vie. Je suis à terre et le pire dans tout ça c'est qu'Eli est touché à son tour. Il tombe à quatre pattes près de moi, j'ai l'impression que c'est la fin qu'on va y passer tous les deux. Faut qu'on se casse de là et ça même si j'ai plus de force. Eli me prend pas la taille me porte tant bien que mal alors que je me mets à pleurer comme une gamine sans pouvoir me retenir.

On est enfin dans le bar. Ao est là, Roza également. Eli me dépose près du bar, je m'adosse et cogne ma tête contre le bois du comptoir. Putain de vie de merde. Il m'abandonne et je me sens tellement inutile que ça m'arrache un grognement. Ma cuisse me lance, mon épaule me lance. Faut qu'on m'extrait ces trucs de là. Mais ce n'est pas le moment, on verra ça au lycée enfin si on y retourne un jour. J'ai le visage inondé de larmes, ma vue est troublée je les distingue tous les trois en train de se démener et je n'ai qu'une envie c'est d'aller les aider. Et puis une nouvelle rafale qui fait exploser les vitrines, une balle perdue blesse Ao. Un cri étouffé, mes pleurs s'accentuent.

Eli revient finalement vers moi, j'essuie mes larmes de ma main droite laissant l'autre sur ma jambe encore intacte. Il déniche quelques torchons sales, m'en tend un et s'occupe de ma jambe. Merci.. Je sanglote alors que je me redresse en prenant appuie sur mon bras valide. Je me démerde comme je peux pour entourer le bout de tissu autour de son bras à l'aide de ma main et de mes dents. Je sers de toutes mes forces, ce sera toujours mieux que rien. Sa réplique me fait sourire tristement, ma main droite caresse rapidement sa joue sale du bout des doigts. Y a pas intérêts.. J'entends Roza qui se démène pour les repousser, sa vulgarité est tellement appréciable. Ao s'énerve lui aussi, on est tous à cran. Vas les aider, j'vais me démerder pour aller remplir nos sacs. Eli me file son sac, un dernier sourire plein d'espoir et il va aider les deux autres.

Je souffle un grand coup comme si je n'avais pas respirer depuis plusieurs heures. J'appuie ma tête contre le bar, ferme les yeux l'histoire d'un instant pour prendre des forces. J'peux le faire, je vais le faire. Je tourne mon buste, attrape le coin du bar avec ma main et prends appui sur ma jambe gauche. Je donne tout ce que j'ai, toutes les ressources qui me restent pour pouvoir me hisser. Je pousse un cri de douleur et respire bruyamment une fois debout. Je me stabilise, enfile les sacs vides sur mon épaule encore valide et commence à avancer en ne prenant appui que sur ma jambe et le bar.

Je continue à avancer comme ça lentement mais surement en pleurant à cause de la douleur. Je lâche le comptoir pour m'agripper au mur, à l'embrasure de la porte. Un couloir s'offre à moi je continue toujours en m'appuyant au mur en sautillant à moitié à cloche pied sauf que ça n'a rien d'un jeu. Je fais une pause à mis chemin entre le bar et l'endroit où doivent se trouver les provisions. Je sens les gouttes de transpirations perler sur mon front pour dégouliner le long de mes joues en se mélangeant à mes larmes. J'arrive devant une porte ouverte après ce qui me semble être une éternité. Au moment où je tente de franchir cette porte, un vieil homme sort le bout de son nez. Un mouvement de recule, je trébuche et tombe sur les fesses ce qui me provoque petit élan de panique. Je sors instinctivement mon arme de mon étui sans me préoccuper de la douleur que me provoque mes blessures.

Le vieil homme s'avance, un bras en l'air. Baisser votre arme, je vais vous aider. Nouveau mouvement de recul qui me provoque une décharge électrique dans tout le corps. Non, restez où vous êtes, n'approchez pas ! Je braque toujours mon arme sur lui, prête à tirer. Je suis entrain de remplir ce sac pour votre ami, laissez moi vous aider. Je jette un coup d'oeil au sac qu'il tient sur son épaule, je reconnais celui d'Ao. Je ne crois pas avoir trente six solutions, ni d'autres moyens d'être aidée. C'est donc à contre coeur que j'abaisse mon flingue. Le vieux s'approche et m'aide à me remette sur pied pour m'emmener dans une pièce qui renferme une trappe. Je devine que les provisions sont là dessous.  Vous ne pourrez pas descendre, donnez moi vos sacs. J'hésite pour finalement lui tendre celui d'Eli et le mien. Le vieil homme disparait sous la trappe. Instinctivement je braque mon arme dans sa direction au cas où il remontrait avec de la compagnie.


 

Revenir en haut Aller en bas
Aodhan Kaines
American Dream
avatar
Date d'inscription : 27/02/2017
Messages : 127
Age IRL : 19
MessageSujet: Re: Opération 3 : welcome to the drugstore   Mar 21 Mar 2017 - 18:44

/!\ Post violent

ça va déconner, c'est obligé. Tout est fait pour déconner aujourd'hui. Il cherche un peu partout perdu quelques secondes dans cet enfer qui n'en finit pas jusqu'à ce que Roza le sorte de cela. Y avait des raisons de se battre. Y a des gens qui ont besoin d'eux. Son sang chauffe, ses lèvres s’assèchent, son cerveau cherche le moyen de tuer pendant qu'il se relève lentement. En voyant Roza user des bouteilles de verre pour leur adversaires et vu l'absence de ses lames il prit lui aussi une bouteille seulement il ne la brisait pas. Il voulait l'avoir complète pour assommer d'un coup, d'un seul, son adversaire. Se mettant à la place qu'avait indiqué Roza il attendit patiemment n'entendant que son cœur battre pendant quelques instants.

Lorsqu'il vint. Il n'aurait pas pu dire à quoi ressemblait ses traits mais il eut le réflexe de baisser la tête au moment où Ao essaya de le frapper avec la bouteille et les morceaux de verre vinrent eux aussi rejoindre la fête au sol. Dans une folie courageuse Ao' eut le temps de dévier l'arme de son adversaire faisant feu mais il ne put l’empêcher de l'entrainer contre le mur. Les deux hommes luttaient alors que l'un tentait de frapper l'autre cherchait la gâchette de son arme. Un coup de genou dans le ventre coupa le souffle d'Ao alors que son adversaire retrouvait son arme il se jeta sur lui droit sur les restes de verre au sol.

Il sentit ce monstre de vert lui trancher la peau à certains endroits alors que son adversaire hurlait et tirant par réflexe Ao' ne put éviter la balle qui lui vint près de là où une première éraflure existait déjà laissant un second filet de sang s'ouvrir pendant que son poing vint s'écraser sur le visage de son adversaire et il put se languir d'entendre un crac sonore lorsque son poing heurta le nez de son adversaire et lorsque ce dernier laissa échapper une gerbe de sang. Joie de courte durée un nouveau coup rentra dans la mêlée, son adversaire lui avait assené un coup de poing dans le menton et sonné il cherchait ses repères quelques instants lorsqu'il vit l'arme pointée vers lui.

Il saisit aussitôt un morceau de verre innocent de toute trace de sang de ce combat de chat alors que son adversaire appuyait sur la détente. Il sentit alors le fer lui traverser la peau et dans une fatigue infinie de la douleur il se jeta sur son adversaire le poussant sur le dos et bloquant son arme sous son genou il planta une fois, deux fois et puis trois fois dans ce qui fut un tatouage Nazi avant de tirer en arrière arrachant la peau de son omoplate dans des bruits sanglants qu'il ne retenait pas dans cette folie mais l'autre face à cette douleur lui déchira la veste d'un coup de lame qu'il avait pu libérer de sa main libre.

Face à cette nouvelle menace Ao' eut un mouvement de recul permettant à son adversaire de revenir à la charge et bien qu'il tenta de lui enfoncer sa lame à la gorge l'homme de Louisiane répliqua il planta son verre dans le bras qui ne portait pas la lame mais sentit son adversaire se plait mais lui plantait ses crocs dans la chair de ses triceps et il ne put retenir un cri de douleur en sentant à quel point ce duel les ramenait à un état bestial où il n'avait plus que seul limite la mort. Il sentit son sang coulait alors qu'en représailles il mit un coup de genou à son adversaire pour le faire lâcher sa pris et se jeta sur lui plantant ses canines dans triceps à son tour pour lui faire comprendre cette douleur.

Et il sentait.. ce gout.. le gout du sang d'autrui puis la douleur d'un coup de couteau qui se plantait difficilement dans sa main gauche entre le pouce et l'index. Dans cette douleur infâme il avait saisis la lame qui lui déchirait la chaire et il cherchait désespérément la carotide de cet adversaire qui était trempait dans son sang comme lui.

Ils furent des hommes et ils n'étaient plus que des bêtes.
Revenir en haut Aller en bas
Roza Votiakova
avatar
Date d'inscription : 15/02/2017
Messages : 1054
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: Opération 3 : welcome to the drugstore   Mar 21 Mar 2017 - 21:05

Roza était ruisselante de sueur froide, refroidie par l'angoisse, focalisée vers sa fenêtre et ce qui allait en sortir. C'était comme si le temps s'était arrêté et seul les battements qui lui martelaient les tempes lui faisait prendre conscience des secondes qui s'écoulaient. Un bruit de verre puis de tir ont eut le don de briser l'horrible transe d'adrénaline qui lui la traversait -de nouveau- et attira son attention vers leur origine. Ce fut à cet instant que choisit la femme pour s'inviter par la fenêtre dont l'atterrissage se clôtura dans les morceaux de verre brisés. Roza eut tout juste le temps de profiter de l'élan de surprise pour fondre sur elle, saisissant son ouverture, oubliant complètement Aodhan et ses travers du moment.

La boxeuse quitta son coin en hissant ses poings à hauteur de son menton avec une vivacité stupéfiante, l'instinct réagissant là avant même la réflexion. Elle lui décrocha un direct du gauche rendu des plus destructeur à l'aide du métal de ses poings américains. Sa puissance d'impact puisait alors directement sa source à sa paume qui s'en relevait bien plus solide que ses os de dit "crevette". Sa mâchoire et quelques dents se brisèrent dans un enchaînement de craquement d'os bien audible, victimes de cette force concentrée au travers une surface aussi fine.

La violentée fut repoussée par le choc contre la cloison et les restes de barricade, elle allait chuter face la première contre le sol mais Roza s'était déjà jetée sur elle pour lui asséner un uppercut gauche vers le centre visage, espérant que la violence du coup puissent renvoyer directement à son cerveau les os du nez brisés. Ce ne fut malheureusement pas le cas, le résultat n'en était que plus trash. Elle qui souhaitait pourtant en finir d'une fois, son angle mal calculé la força à user de sa lame visant directement la tempe en profitant de sa "confusion".

Ce n'était là que son deuxième meurtre avec ses poings, le pistolet, c'était différent et pas bien comparable en matière de ressenti. Haletante, elle en resta immobile face au corps qui glissait contre la cloison, coulant ses iris sur sa chute molle jusqu'à ce qu'il rejoigne le sang et le verre contre le sol. C'est seulement après une longue et tremblante inspiration qu'elle fut traversée par d'un bel élan conscience, se décidant enfin à contourner les barricades pour espérer rejoindre le professeur à temps.

" Zaebis' !* "


La scène ne manquait pas de rouge de quoi rendre honneur à tout un camp et calmer l'élan de la tatouée dont les pas se font plus mesurés et calculés. Tirer, c'était bien trop risqué, elle n'avait pas le choix il fallait qu'elle vienne chercher le corps à corps.
*
Spoiler:
 


ALL THIS BULLSHIT DONE
MADE ME STRONG, BITCH !

Si tu pars en couille, suis-moi, c'est sur mon chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Eli Delgado
Messiah
avatar
Date d'inscription : 23/01/2017
Messages : 1178
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Opération 3 : welcome to the drugstore   Mar 21 Mar 2017 - 21:50

J'acquiesce brièvement à l'idée de la brune. Caly se traîne jusqu'à l'arrière salle, et irait trouver la réserve dont parlait Aodhan. Pendant ce temps, Roza lance la suite des instructions. "Ça marche." J'aurais l'air con au corps à corps dans mon état actuel. Alors, je reste penché derrière le bar, le bras valide accroché au flingue et allongé sur le comptoir. La douleur me fend d'un désagréable frisson. Les fibres du torchon à mon bras ne mettraient pas longtemps à se détendre. Déjà, il se gonfle de sang.

Il ne faut que quelques secondes de concentration et de sueurs froides pour accueillir l'ennemi en un énorme fracas de verre et de bois. Les vitres explosées par l'armement lourd dégueulent les deux nazis, de chaque côté de la salle. "Merde." Je vise à gauche, puis à droite, sans savoir me décider. Les deux alliés se lancent dans l'affrontement. La russe maîtrise son ennemie, et le professeur semble rencontrer quelques difficultés. Je mets en joug, effleure la gâchette. Mais je ne peux pas tirer. Ils s'agitent trop, et Aodhan me masque la cible.

J'laisse tomber cette tactique, rengaine le pistolet et fouille l'espace d'un regard pressé. . Parfait. Contre le mur, un extincteur poussiéreux. Pas le temps de songer à une meilleure solution. Je soulève l'objet du bras droit et contrarie le triceps abîmé pour le prendre à deux mains. Je contourne le bar en courant, me rue sur le flanc gauche de la salle. Ao est au dessus de l'autre. Un couteau planté dans la main. Tandis qu'il le maintient au sol, j'y écrase un genoux et abaisse l'extincteur d'un geste sec et déterminé. Il percute le crâne. Le déforme. Le blond grogne, le nez enfoncé, tire sur son couteau pour m'adresser un coup. Je soulève, frappe encore. Avec haine. Acharnement. Frustration. La lame perce ma taille à travers le vêtement, dans un mouvement désespéré. Encore un coup. Un craquement. La mâchoire. Encore. Les dents. Encore. Ça se décroche. Ses nerfs se crispent, sa poigne sur l'arme aussi. Je sens, distinctement, le métal m'ouvrir comme un putain de steak. Et puis le crâne s'écrase, s'ouvre comme une coquille d’œuf. Les membres de l'ennemi saccadent un instant puis se ramollissent misérablement. Haletant,  je me redresse en me libérant du couteau dans une nouvelle effusion de sang. L'extincteur retombe en un roulement métallique et vient freiner sa course sous les restes de la fenêtre. J'relève les yeux, pressant d'une main sur mon flanc. Dehors, quelques rôdeurs se lassent déjà du feu et de leur petit amusement pour suivre l'odeur du sang. "Faut qu'on sorte de là..." Et je parle bien de la salle principale, cette fois.

J'me redresse, passe la main droite sous le bras d'Aodhan pour l'aider à se relever, et commencer à nous replier vers l'arrière.



Tomorrow is another day. And you won't have to hide away. You'll be a man, boy !
But for now it's time to run, it's time to run !
Revenir en haut Aller en bas
Maitre du Jeu
avatar
Date d'inscription : 06/05/2013
Messages : 4466
MessageSujet: Re: Opération 3 : welcome to the drugstore   Mar 21 Mar 2017 - 22:28




Welcome to the Drugstore
Opération médic

C’est un véritable carnage. Dehors, l’unique membre des nazis encore en vie s'est fait submergé à son tour par les rôdeurs. Une fois sa mitrailleuse à court, son couteau n'a pas été suffisant. Dans le bar, le sang se mêle aux éclats de verre et de bois, l’odeur de fer vous enivre. Voilà votre nouveau monde : ce qu’il en coûte de rester en vie. Vous aimeriez vous reposer mais malheureusement, ce n’est pas terminé…

Les rôdeurs sont désormais très nombreux et, comme vous le constatez, se rapprochent inexorablement de votre position. Le temps presse et plus grave encore : la majorité d’entre vous ne sont plus en état de se battre correctement contre une horde.


***

Vous touchez au but : vous remplir les poches de médicaments. Toutefois, un ultime problème de taille va bientôt vous tomber dessus. Les morts risquent d’encercler le bâtiment rouge, comment allez-vous réagir ?
Roza, tu as été magistrale jusque-là. Tu tentes alors un dernier coup de bravoure en te frayant seule un chemin jusqu’au 4x4 des nazis. Tu pourrais alors faire une diversion et éloigner la horde le temps que tes amis sortent. Si tu choisis cette option, lance un dé normal dont le résultat sera communiqué plus tard.
♦ Vous décidez de rester groupés : décrivez alors comment vous vous organisez pour récolter les médicaments ET résister à la meute.

Vous avez jusqu’au 23 mars inclus, bien que je veille au cas où il soit nécessaire que j’intervienne avant. Bonne chance…
Revenir en haut Aller en bas
 
Opération 3 : welcome to the drugstore
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 9 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11, 12  Suivant
 Sujets similaires
-
» tuto haradrim, opération désert
» Salle d'opération section civile
» Votre fédération 2011.
» Ambassade de la Confédération du Rhin {LCR}
» L'Opération d'Opium pour sa dysplasie ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives Opérations-
Sauter vers: