Partagez | 
 

 Bye bye bicycle (pv reese)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Auteur
Message
Holly Hennessy
avatar
Date d'inscription : 05/02/2017
Messages : 48
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Bye bye bicycle (pv reese)   Jeu 13 Avr 2017 - 11:52


Bye Bye Bicycle.
ft. Holly Hennessy & Reese B Maddox.


Il y avait des jours comme ça ou il aurait mieux valu rester couché. Non seulement je manquais de mourir, mais Reese m’engueulait par-dessus le marché. Ca va quoi ! Laisse-moi respirer cinq minutes ! Bien sur que non elle n’allait pas le faire. Nous n’étions pas en position de « respirer 5 minutes », Reese était arrivée pour m’aider alors que les mordeurs se jetaient sur moi. Je n’avais pas encore été mordue, mais si je persistais à rester sur place comme une andouille, ça n’allait pas tarder. J’étais paralysée par la peur. Fort heureusement, Reese était une bastonneuse de première, massacrant même l’un des morts vivants façon « american History X ». A coté d’elle, je faisais pâle figure.

Après cette démonstration de force. C’est LA que Reese commençait à m’engueuler. J’aurais bien répliqué ou répondu, mais elle avait toutes les raisons du monde de m’en vouloir et même de me laisser sur place : je risquais de nous couter la vie à toutes les deux. J’étais encore tremblante, incapable d’aligner 2 et 2 et Reese me pressait. Il fallait partir maintenant. Les autres avaient du m’entendre hurler et nul doute qu’il rappliquerait ici au plus vite. Reese ma saisit la manche et m’emmenait, je la suivais en pilote automatique, sans réfléchir, toujours effrayée et sous le choc d’avoir faillit mourir, mais surtout maudissant ma faiblesse.

Nous remontions la rue vers St Bayley street. Nous serions bientôt arrivée, mais sur le coup nous nous en fichions : d’abord parce que la survie devenait plus importante, ensuite par que nous venions de tomber sur une station qui n’était pas reportée sur ma carte. L’édifice trônait au croisement de St Bayley et St Michigan. La station était encore assez loin et nous ne pouvions pas franchir une route aussi importante, du moins pas tant que les guignols du coin n »’avaient pas disparus.

L’idée me vint qu’ils n’étaient peut être pas si méchants, et que l’on pouvait tous s’entendre, mais au fond de moi je savais que ça n’était pas possible. Je m’apprêtais à sortir de notre abri, mais la fameuse voiture fit aller son moteur non loin d nous. Le véhicule décrivit un arc de cercle juste devant la station et nous pouvions enfin les voir : Une jeep typé militaire avec à son bord 3 personnes : le chauffeur, un genre de hippie barbu avec des lunettes noires pilote sur le nez, une fille aux cheveux courts avec des tatouages et un grand type chauve aux muscles saillants et à la bedaine de bière prononcée. Ils portaient tous des vêtements aux couleurs militaires, mais rien qu’à leur allure on devinait qu’ils n’étaient pas des soldats. Tous armés à bord. Ils ne nous avaient pas vues. Le gros pris la parole, visiblement c’était le chef. Hélas de la ou nous étions nous n’entendions rien. S’ils restaient la il allait nous falloir trouver une autre station service. Hélas, la seule station possible était celle reprise sur ma carte et elle passait par leur chemin. On pouvait faire un détour, mais nous serions à découvert.



© By A-Lice sur Never-Utopia





HOLLY HENNESSY
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Maitre du Jeu
avatar
Date d'inscription : 06/05/2013
Messages : 4062
MessageSujet: Re: Bye bye bicycle (pv reese)   Dim 30 Avr 2017 - 12:40

Impossible de distinguer ce que les types à l'intérieur de la Jeep se disaient. Néanmoins, le contact fut rompu et ça, c'était audible : le silence glaçant qui remplace le grondement du moteur, le bruit des portières qui claque dans la rue. Armés, visiblement endurcis par des mois de survie, ils commencent méthodiquement à scruter les environs...
Revenir en haut Aller en bas
Reese B. Maddox
avatar
Date d'inscription : 25/04/2016
Messages : 590
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Bye bye bicycle (pv reese)   Sam 13 Mai 2017 - 13:02

Revenir en arrière n'était pas une option. Pas un risque que l'avocate souhaitait prendre. Si elles avaient partiellement réussi à se tirer de là, Reese n'avait aucun doute sur l'issue que prendrait les choses si elles ne trouvaient pas une solution rapidement. Dans leur planque improvisée, qui avait des faiblesses conséquentes (dont celle de ne pas empêcher les rôdeurs de les surprendre le cas échéant), elles avaient au moins une vue dégagée sur les trois personnes sortant du véhicule militaire. Et sur le moment, des questions vinrent à l'esprit de la brune, qui ne put s'empêcher de jeter un coup d'oeil à la jeune fille à ses côtés.

« Tu vas mieux ? » Demanda-t-elle doucement, d'une voix qui contrastait totalement avec le ton qu'elle avait pris avant pour la presser de partir. « Tu affrontes pas beaucoup les rôdeurs, pas vrai ? »

Déduction fine, mais évidente une fois qu'on avait pu l'observer un peu. La mort semblait terrifier Holly, plus que ça même. Elle se figeait à chaque fois que l'occasion se présentait, à défaut de pouvoir fuir. Un an d'épidémie, et Reese se demandait comment elle avait pu réussir à s'en sortir « aussi bien ». Une moue plus tard, elle attendit simplement que sa compagne de mésaventure retrouve ses esprits pour essayer de réfléchir à comment les tirer de là. A terme, elle avait totalement conscience que leur cachette pourrait être découverte et elle n'avait pas vraiment envie d'affronter des gens dont elle ne connaissait pas les intentions.

« Je sais pas quoi faire, Holly. » Admit-elle d'une voix étranglée, presque douloureuse. Sa capacité d'improviser s'était tarie, comme si après la fuite, elle avait trop donné d'elle. Comme si l'adrénaline ne la mettait plus suffisamment sous pression pour lui permettre d'imaginer. « Je les sens pas. » Poursuivit-elle finalement.

Elle les regardait, tous les trois, alors qu'ils faisaient un tour des lieux, sans doute cherchant à obtenir de quoi remplir les réservoirs de leur voiture. Mais le fait qu'ils soient si bien équipés sans avoir l'air de militaire ne lui annonçait rien de bon. C'était dissonant. Comment avaient-ils pu obtenir ces biens du coup ? Les avaient-ils volé ? A des morts ou des vivants ? Avaient-ils déjà tué ? Laissé pour morts des survivants ? Quel genre de tueurs étaient-ils ?

Rien de tout ça n'était lisible sur leur silhouette, encore moins dans leur démarche. Elle ne pourrait pas le deviner, même si elle aurait aimé que ça soit marqué sur le front. Se passant la main dans les cheveux, elle se gratta ensuite le poignet, comme si ça la démangeait. Nerveusement cependant. Lorsqu'elle se sentait acculée, Reese avait trop tendance à laisser parler ce qui couvait en elle : une peur glaçante, une colère sourde... Des tas de sentiments aussi contradictoires que violents.

« Je les sens pas du tout. » Fit-elle en lâchant un long et profond soupir de frustration : « Mais... On peut pas rester là. Ils finiront pas nous trouver, et si c'est pas eux, ça sera les rôdeurs de tout à l'heure... » Tournant ses yeux vers la jeune femme, elle lui demanda : « Peu importe ce qu'on décide de faire, je peux compter sur ton soutien ? »

Ou risquait-elle de se figer en la forçant à la traîner jusqu'à un abri encore une fois ?



In your eyes
love I get so lost, sometimes, days pass and this emptiness fills my heart. When I want to run away, I drive off in my car but whichever way I go, I come back to the place you are... ©alas.
Revenir en haut Aller en bas
Holly Hennessy
avatar
Date d'inscription : 05/02/2017
Messages : 48
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Bye bye bicycle (pv reese)   Jeu 18 Mai 2017 - 0:07


Bye Bye Bicycle.
ft. Holly Hennessy & Reese B Maddox.


Une douleur sourde me vrillait les tympans, je me sentais mal, nauséeuse. J'avais la sensation que je ne survivrais pas à cette journée et pire: je pouvais emmener une autre personne dans la mort. Cette pensée m'était insupportable. Il fallait me ressaisir. Je commençais par me forcer à calmer ma respiration petit à petit. Reese semblait plus calme, même si je n'aurais pu lui en vouloir d'être toujours en colère contre moi: j'avais merdé grave. Je me sentais tellement nulle...Reese arrivait à s'en sortir la tète haute. Je savais quel était mon problème: je paniquais, sans la panique je savais que je pouvais assurer, mais c'était plus fort que moi: parfois devant un trop grand enjeu j'avais peur. C'était notamment pour cela que je m'étais refusée à la compétition de nage, l'on me disait capable de concourir, de devenir une actrice importante de la scène de la natation moderne, mais je m'y étais toujours refusée, par manque d'envie, mais surtout par peur. Je commençais à me calmer, alors même que la brune me demandait si j'allais mieux.

HOLLY HENNESSY | Je...Je suis désolée...Oui...Un peu...Non, pas beaucoup, sans doute moins d'une vingtaine, j'ai toujours été bien entourée...

Oh non, je n'en avais pas beaucoup affrontés et oui: j'avais peur...Très peur...Surtout depuis l'arrivée de nos 3 nouveaux protagonistes dans ce grand film qu'est la vie et qui semble bien parti pour mal se terminer. Reese semblait aussi désemparée que moi et je ne savais pas comment l'aider: j'étais faible et sans réelles capacités à analyser une telle situation. Inutile de dire que d'entendre ma partenaire occasionnelle me dire qu'elle n'avait aucun plan ralluma la flamme de la trouille au fond de mes tripes et quand la jeune femme ajouta que les nouveaux venus lui faisaient aussi mauvaise impression qu'à moi, ça n'était plus une flamme, mais un chalumeau !

Reese regardait nerveusement les 3 personnes qui n'étaient visiblement pas des militaires. On le devinait aisément au coté relax qu'ils arboraient: le chef n'avait pas du tout la discipline d'un soldat et était bien trop gros pour en être un, quand aux hippies n'en parlons même pas, même si l'apocalypse laisse sans doute de la liberté, j'avais déjà discuté avec des acteurs qui avaient interprétés des rôles de militaires et ils ont du converser avec d'anciens soldats: la vie d'un soldat était tellement teinté de discipline qu'elle en devenait presque un traumatisme, les soldats, fussent t'ils à la retraite, continuaient à être le plus exemplaire possible: pliage de vêtements, coupe courte, horaire réglé comme du papier à musique et politesse extrême. Les 2 hommes étaient d'office éliminés et si la fille en était une elle ne laisserait jamais un civil lui donner des ordres.

Y réfléchir avait fini par me calmer, mon stress s'était évacué et même si je continuais à craindre pour ma vie,  j'étais déjà plus détendue, j'appréhendais la situation plus calmement: 1: nous avions des rodeurs au cul et ils n'allaient pas tarder à nous faire un petit coucou. 2: nous avions 3 personnes potentiellement hostile nous bloquant le passage 3: nous n'étions nullement taillées pour nous battre, moi en tout cas. Reese, elle, semblait nettement plus apte à défendre sa survie. Elle me demanda si je serais capable d'assurer ses arrières.

HOLLY HENNESSY | Je...Je vais essayer !

Dis-je avec toute la détermination que je pouvais avoir en moi. Je ne pouvais, hélas, rien lui promettre: si je lui disais oui et que je n'assurais pas, elle m'aurait fait confiance pour rien et je ne voulais pas qu'elle prenne la décision d'avancer alors même qu'elle ne connaitrait pas toutes les données de l'équation. Je me promettais cependant de tout faire, quoi qu'elle me demande, pour l'aider. Personne ne mourra à cause de moi aujourd'hui, j'en faisais le serment !


© By A-Lice sur Never-Utopia



HOLLY HENNESSY
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Reese B. Maddox
avatar
Date d'inscription : 25/04/2016
Messages : 590
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Bye bye bicycle (pv reese)   Jeu 1 Juin 2017 - 13:13

Reese prit une profonde inspiration en essayant de ne pas devenir complètement folle. La configuration était tellement mal foutue qu'elle se demandait comment elle allait bien pouvoir s'en sortir. Regardant Holly avec de la peine, elle comprenait que cette fille avait eu du mal à seulement affronter un mort. Moins d'une vingtaine ? Toujours bien entourée ? L'avocat pinça les lèvres, un peu par pitié : Elle ne pouvait plus avoir peur comme ça. Depuis le temps, elle aurait du surpasser tout ça, se prendre en main. Ou mourir. Pas qu'elle lui souhaitait ce mal là, évidemment mais... D'une certaine manière, elle se demandait comment c'était possible d'être... épargnée.

Elle n'était pas sûre d'envier sa situation, d'ailleurs. Elle n'avait pas vécu des choses faciles, et les cicatrices qu'elle portait étaient là pour le lui rappeler. Les blessures à l'âme qu'elle assumaient toute seule aussi. Tout ça était... Bizarre. Si elle abhorrait ce que lui renvoyait son reflet depuis des semaines, voire des mois, si elle avait toujours eu du mal à assumer ce qu'elle était au fond, une gamine abandonnée et jetée aux ordures, elle savait que c'était ce qui lui avait permis de survivre. Elle n'était pas une bonne personne, ne le serait probablement jamais. Mais elle était vivante.

Alors... D'une certaine manière, elle était jalouse. Son reflet n'était pas l'idéal qu'elle aurait voulu être. Sa vie était un ensemble décousu. Elle se demandait souvent si, née dans une autre famille, loin de Moxley, ou de Jon, elle aurait pu survivre à cette existence là... Elle n'en savait rien. Elle aurait aimé avoir le choix pourtant. D'être « toujours bien entourée ». Qu'on prenne soin d'elle. Qu'on la porte, qu'on la traîne, qu'on fasse tout ce qu'elle faisait avec Holly, que Jon ne pouvait pas assumer compte tenu de son caractère.

« Bon... Y'a plus qu'à. » Fit-elle en se redressant.

Revenir en arrière n'était pas une option. Pas avec les morts qui risquaient de mettre Holly dans une position plus fâcheuse encore. Reese ne pourrait pas toujours lui sauver la mise. Viendrait un moment où elles se sépareraient, et où elle ne garderait d'elle qu'un vague souvenir bon à être oublié. Holly ne lui laisserait probablement pas une marque indélébile, au fond d'elle. C'était peut-être pas plus mal comme ça. Les survivants qu'elle croisait n'étaient jamais destinés à rester à ses côtés.

Elle s'avança d'un pas qu'elle voulait décidé mais qui ne l'était peut-être pas. De sa cachette, elle manqua d'en sortir pour jeter un coup d'oeil. Les protagonistes n'avaient pas bougé. Ils semblaient tous trois chercher à voir ce qu'il se tramait autour, peut-être à les trouver. Si c'était ça qu'ils cherchaient, alors peut-être qu'une discussion s'imposait, et qu'il suffirait de montrer patte blanche pour être tranquille. Ses yeux se posèrent sur Holly, derrière elle. Le cœur serré, l'estomac au bord des lèvres.

« Si tu veux rester ici, reste. » Souffla-t-elle sans lui laisser le temps de répondre.

Déjà, elle s'engagea sur l'avenue, parfaitement en évidence. Son arme tenue fermement dans sa main, le pas pas si habile que ça. Ses jambes la portaient et peut-être seulement par miracle. On la repéra rapidement, et les armes se pointèrent sur elle. Elle ne s'arrêta pas d'approcher pour autant, mais s'exécuta lorsque l'un d'eux lui ordonna : « Les mains en évidence ! » Elle ne lâcha pas son arme. « Arrête-toi là ! » La gorge nouée, elle le fit. Ses yeux allèrent du flingue qu'on lui pointait dessus jusqu'à la rue. Si les choses chauffaient, elle pourrait toujours se terre derrière ce véhicule abandonnait.

Tout du moins, elle espérait que ça serait possible.



In your eyes
love I get so lost, sometimes, days pass and this emptiness fills my heart. When I want to run away, I drive off in my car but whichever way I go, I come back to the place you are... ©alas.
Revenir en haut Aller en bas
Holly Hennessy
avatar
Date d'inscription : 05/02/2017
Messages : 48
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Bye bye bicycle (pv reese)   Ven 9 Juin 2017 - 13:11


Bye Bye Bicycle.
ft. Holly Hennessy & Reese B Maddox.


Affolée, paniquée, je sentais que j’allais mourir si je ne me reprenais pas directement. Les choses partaient suffisamment en sucette et je ne voulais pas que Reese meurt à cause de moi. Je pris une profonde inspiration tentant de calmer ma tremblote et mes craintes. Comment allait-on s’en sortir ? J’étais tellement en panique que Reese n’était pas comme seul non, elle était comme seul avec un handicap de poids, elle avait plus de chances de s’en sortir que si je lui cassais les pieds, mais j’étais la et comme elle, je n’avais pas envie de mourir.

Ils étaient 3, le gros gueulait sur les deux autres. La fille l’envoyait balader comme elle pouvait, ça n’était pas la super éclate entre eux, mais quelque chose me disait qu’ils avaient pour habitude de trainer ensemble et qu’une vacherie de plus ou de moins ne changerait pas grand-chose. Les voila qui discutent un peu sèchement, fouillant quelques trucs. Peut être n’était-ce au final que des survivants tentant de s’en sortir comme tout un chacun, bien que j’en doutais fortement. Reese jeta un œil. Moi je n’osais pas et rien que le fait qu’elle l’ait fait me rendait mal à l’aise. Je les imaginais déjà nous trouvant, nous violant et nous exécutant avant de voler nos armes pour compléter le tableau. Je tachais de me concentrer sur autre chose, mais je savais que la situation était très mal embouchée : d’un coté des dévoreurs de chair, de l’autre des survivants potentiellement hostile. A choisir les morts vivants étaient certainement le meilleur choix, mais ils me faisaient une peur bleue.

La brune semblait avoir trouvé un plan, mais ne semblait pas si sure d’elle. En vérité elle devait avoir aussi peur que moi, la seule différence étant qu’elle avait les tripes de se battre, elle n’avait pas été se terrer avec d’autres survivants durant la première année d’attaque elle. Comment aurais-je pu survivre, la seule vue d’une de ces créatures me rendait tétanisée de peur. Etais-je condamnée à mourir ? Car avec une attitude pareille il était clair que j’étais vouée à une mort certaine, il fallait que je me reprenne. Reese décidait de sortir de la cachette me disant que si je voulais rester la c’était mon choix. Ma première idée fut de ne pas m’en séparer, mais si les choses se passaient mal ne valait t’il pas mieux que je reste en retrait ? Je préférais ainsi observer la situation. La tension était palpable. Reese s’avançait jusqu'à ce qu’ils la remarque. Lorsqu’ils lui intimèrent l’ordre de s’arrêter elle le fit sans jeter son arme.

La nervosité me prenait. Je regardais de loin la scène, mais un bruit attira mon attention derrière moi. Je me retournais et remarquais ce qui me faisais le plus peur : les rodeurs nous avaient rejoins, je pouvais encore courir, mais ils n’étaient qu’à quelques mètres. Je voulais m’enfuir, mais je ne pouvais pas abandonner Reese et j’avais peur que tirer sur els créatures ou même me battre avec n’attire l’attention des 3 survivants. Avec un peu de chance ils les verraient avant que j’ai eu à faire quoi que ce soit. Je rongeais ma crainte en les voyant s’approcher doucement de l’endroit ou j’étais cachée. Fort heureusement ils n’étaient pas très discrets.


© By A-Lice sur Never-Utopia



HOLLY HENNESSY
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Bye bye bicycle (pv reese)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bye bye bicycle (pv reese)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Luna Scamander [ACCEPTEE] ~ Auror
» Alisa Skinner-Katina [O.ver ! / T.erminé !]
» Riri, Fifi et Loulou font des siennes ☼ Reese
» Oh j'ai cru voir un grominet ☼ Reese
» Le jour où l'hiver s'abbattit sur l'académie [PV Reese] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Abandonnés-
Sauter vers: