The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-25%
Le deal à ne pas rater :
Abonnement PS Plus de 12 mois
44.99 € 59.99 €
Voir le deal

Partagez
- Lullaby of Woe -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Duncan Donhadams
membre du conseil | The Haven
Duncan Donhadams
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 20/07/2016
Messages : 2117
Age IRL : 45
MessageSujet: Re: Lullaby of Woe   Lullaby of Woe - Page 2 EmptyDim 19 Mar 2017 - 15:06
L’accord passé entre les deux protagonistes était bénéfique pour l’un comme pour l’autre. Du point de vue du magasinier, il pourrait profiter pleinement de la lumière de la torche de la demoiselle. Ce qui n’était pas à négliger. Il faut dire que c’était tout de même plus pratique de marcher dans un endroit éclairé plutôt que de marcher à tâtons au risque de tomber sur un macchabée planqué dans un coin. Et puis il pourrait aussi profiter de la présence de la jeune femme pour surveiller ses arrières.

Pendant que Carmen, plaisantait et réajustait ses armes, le musicien quand à lui était parti récupérer la boîte qu’il avait préalablement balancé à travers la pièce. C’était peut être une ridicule petite boîte d’olives mais c’était toujours ça à se mettre dans le ventre. - « Oui, moi aussi j’aimerais ne pas me servir de mes armes mais maintenant il faut s’attendre à tout ! » Lui répondit il en ramassant la conserve complètement cabossée par l’impact qu’elle avait subie.

- « Des wendigos ? » Interrogea t’il. - « Ah ! Oui, d’accord ! Oh, moi je ne leur donne pas de noms précis. A vrai dire j’y avais jamais pensé ! En même temps j’ai pas croisé grand monde pour en parler. Et les seules personnes que j’ai eu le plaisir de rencontrer, je les ai malheureusement perdues de vue. » Le barbu sembla songeur un instant. C’était un peu comme s’il réfléchissait à ce que pouvait bien être devenues Selene, Ashley et Hope. C’est les mots de la jeune femme qui le firent revenir sur terre.

- « Ouais ! Je ne serais par contre un petit quelque chose à grignoter ! » Déclara t’il tout en couvrant les arrières du duo. Et effectivement, la chance ne tarda pas à arriver ! En effet, la   jeune femme qui persistait à aller fouiner dans le fond du couloir trouva tout un tas de conserves encore en bon état. Carmen commença alors à faire un rapide inventaire de leur butin. Curieux, la musicien regarda les sachets et les conserves de nourriture défiler une à une dans les mains de la jeune femme. Ces aliments ne seraient certes pas très goûteux mais cela leur permettrait de survivre quelques jours, voir quelques semaines en se rationnant.

Avec l’accord de sa camarade, Duncan ramassa la cagette et la déposa sur un meuble à hauteur d’homme. Puis, tout en regardant les différentes boîtes, il attrapa instinctivement la conserve tendue par la jeune brune en lui déclarant : - « J’ai une faim de loup mais je ne suis pas affamé à ce point là ! Et puis on a fait une sorte de pacte tout à l’heure il me semble ? Je vais donc ouvrir cette boîte et séparer son contenu équitablement. Cela ne te fera pas de mal non plus ! »

Pendant qu’il fouinait dans la cagette en triant par date de péremption , la demoiselle le questionna sur son passé. Le grand gaillard baissa subitement les yeux, c’était un peu comme s’il était gêné de répondre et de se souvenir. - « Hé bien, au début, j’étais avec … avec ma femme. Et … » Il hésita un court instant avant de reprendre. - « Enfin elle était enceinte et … elle est tombée malade. J’ai été contraint de la … enfin de la tuer avant qu’elle ne se transforme comme ces choses. » Le barbu semblait avoir perdu son sourire mais il continua cependant à raconter ses aventures. - « Après avoir incendié le corps et la maison j’ai rencontré deux autres jeunes femmes. Une prénommée Selene et une autre qui s’appelait Ashley. Ashley était avec sa fille. Elle avait une sacrée frimousse cette petite et elle parlait tout le temps. » Il retrouva le sourire rien qu’en se remémorant ces souvenirs. - « Et puis il a fallut que ces charognes viennent nous attaquer ! Et que se soit avec Selene ou avec Ashley, à chaque fois on s’est retrouvé séparé ! J’espère au moins qu’elles s’en sont sorties ? » Le musicien reposa une des conserves qu’il manipulait en reprenant : - « Et toi ? Tu es seule ? As rencontré d’autres survivants ? »



Blood for blood
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Lullaby of Woe   Lullaby of Woe - Page 2 EmptyJeu 23 Mar 2017 - 20:54

Ouais, par chez moi on à tendance à donner des noms à un peu tout... Lâcha t-elle avec un rire gêné sans pour autant mettre ses origines sur le tapis. Ce n'était ni le lieu ni le moment de parler de la culture amérindienne, et elle devait bien admettre que ça n'avait jamais été son point fort non plus.

C'était Ana la romancière, pas elle. Elle se contentait plutôt de taper sur les autres à coup de batte de baseball quand le besoin s'en faisait sentir, songea t-elle avec amusement. Elle fût tout de même agréablement surprise que Duncan insiste sur le fait de partager la conserve avec elle, alors que la brune secouait doucement la tête. On est pas à ça près, j't'assure... Et puis avec le trésor sur lequel on vient de tomber, je doute qu'une demi conserve me manque. Le rassura t-elle avec un sourire humble, acceptant tout de même de piocher brièvement dans les fruits au sirop alors que Duncan semblait gênée par sa question. Fronçant légèrement les sourcils, elle comprit d'avantage d'ou venait le malaise quand il narra son histoire. Tirant sur sa cigarette en écoutant silencieusement l'homme raconter son passé, elle lui offrit un regard désolé en comprenant que sa femme n'était plus de ce monde, pas plus que le bébé. Elle ne fit aucune remarque concernant la disparition de bonne humeur du visage de son coéquipier, bien qu'il la retrouva rapidement en parlant de ses dernières rencontres concernant deux femmes. Selene, Ashley. Les prénoms ne lui disaient rien, mais elle joignit son sourire au sien en comprenant ce qu'il voulait dire. C'était toujours agréable de croiser des vivants qui n'avaient pas de mauvaise intentions après tout.

Quand à elle...

Un instant, la brune baissa le regard vers le sol sans mot dire, coinçant sa cigarette entre ses dents sans pour autant tirer dessus. Ce ne fût qu'après quelques secondes de silence qu'elle retira le petit tube qui se consumait de ses lèvres, ramenant ses yeux en amande sur Duncan.

J'étais avec ma soeur au début. Finit-elle par dire, essayant de trouver la force de battre son chagrin. On à survécu quelques temps à sa façon, elle était plus du genre pocahontas que militaire, alors on s'est contenté de survivre sur les routes plutôt que de rejoindre une safe zone. Elle à été mordue au mois de Janvier.

Et pourtant, la douleur était toujours présente. Même si Jasper avait su panser ses plaies une à une, ces dernières se rouvraient parfois subitement, lui rappelant par vague la douleur qu'elle avait eu à supporter. Depuis ouais... J'ai retrouvé mon meilleur ami, quelques inconnus, mais c'est bien tout. Pas de famille, pas de collègues. Ma plus jeune soeur était à New York quand tout à dérapé.. grimaça t-elle en se rappelant de ce détail, avant de reprendre. En général, j'évite les rencontres. Les survivants ne sont pas tous aussi accueillant que toi, c'est pour ça que j'ai préféré me cacher quand tu es arrivé. un air désolé s'afficha dans son regard. Les derniers que j'ai vu se battaient entre eux pour une voiture pleine de provisions sans chercher à s'entraider. Ca ne m'a pas donné envie de faire leur rencontre.

Sans compter qu'elle avait toujours été méfiante de nature, aussi. Réalisant qu'elle n'avait même pas proposé une de ses cigarettes à Duncan, elle lui tendit rapidement le paquet pour le laisser se servir, écrasant la sienne à même le sol. Et avant tout ça, tu bossais dans quoi ?

C'était la question qu'on lui posait tout le temps au final. Et elle devait bien admettre qu'elle était curieuse de voir à quel style de métier pouvait bien coller Duncan. Garagiste ? tenta t-elle en avisant son look qui lui rappelait l'ex petit ami biker d'Ana.
Revenir en haut Aller en bas  
Duncan Donhadams
membre du conseil | The Haven
Duncan Donhadams
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 20/07/2016
Messages : 2117
Age IRL : 45
MessageSujet: Re: Lullaby of Woe   Lullaby of Woe - Page 2 EmptyDim 26 Mar 2017 - 14:30
Après avoir retiré ses gants et après les avoir fourrés dans une de ses poches de pantalon, le magasinier attrapa un des nombreux fruits juteux et goûtus de la conserve. Puis, il le dégusta lentement de peur d’en oublier les saveurs. La jeune femme quand à elle refusa tout d’abord l’offre du barbu. Mais force est de constater que les couleurs et les odeurs la firent rapidement changer d’avis.

Attentif et concentré, le musicien écouta ensuite les réponses à ses questions. Apparemment, la jeune femme avait morflé tout comme lui ? Compréhensif, il ne répliqua pas. Sans dire un mot, il se contenta simplement de hocher la tête pour lui montrer qu’il comprenait ce qu’elle ressentait. Quand la brune parla ensuite des rencontres malveillantes, il serra fortement le poing tout en se rappelant l’homme qui avait attiré tout un tas de cadavres aux portes du domicile d’Ashley.

- « Ce monde était déjà malade depuis longtemps ! » Déclara t’il spontanément. - « En fait, cette épidémie n’a fait que révéler la vraie nature des gens ! Maintenant qu’il n’y a plus aucune autorité, c’est la loi du plus fort. » Il attrapa un autre fruit et continua avant de le porter à sa bouche : - « J’ai vu des hommes qui en exécutaient d’autres pour simplement leur voler leurs vêtements et leurs provisions ! Tu le crois ça ? » Il s’essuya les mains sur un morceau de tissu qu’il venait de trouver sur le meuble. - « Je comprend tout à fait ta méfiance, moi-même j’ai une peur bleue de tomber sur une bande de ces cinglés. Bon j’en emporterais peut être avec moi dans la tombe mais mourir ne me fait pas peur. En fait, ce qui me fait peur c’est de me transformer comme une de ces choses ! Enfin en wendigos comme tu dirais ! » Lui déclara t’il en souriant et en lui faisant un clin d’œil.  

- « Mon boulot ? Garagiste ? » Il lui fit un bref petit sourire. - « J’ai une tête de garagiste ? » Lui demanda t’il le sourire aux lèvres cette fois-ci. - « Non, je bossais dans un supermarché. J’étais polyvalent, un jour je remplissais les rayons, un autre je déchargeais les palettes. Il m’arrivait même d’aller chercher et déposer des produits chez les grossistes. C’était un boulot routinier, pas très intéressant et qui rapportait pas grand chose mais c’était toujours un salaire qui tombait à la fin du mois et qui payait les factures. » Le grand gaillard attrapa un autre fruit tout en souriant et en reprenant - « Attends laisse moi deviner ton ancien métier ! Heu … » Il marqua une courte pause puis annonça : - « Bon je vais sans doute me tromper mais je suis presque persuadé que tu travaillais dans … une banque. Oui tu devais être une conseillère financière ? » Le barbu n’en savait fichtre rien mais ça lui étais sortit comme ça. Alors il avait lancé le nom au hasard. Il avait en réalité une infime chance de trouver le véritable emploi de la brune mais il était joueur et n’avait pas grand chose à perdre finalement, à part la face.



Blood for blood
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Lullaby of Woe   Lullaby of Woe - Page 2 EmptySam 8 Avr 2017 - 0:44

Duncan avait raison. Ca faisait bien longtemps que le monde avait cessé de tourner rond, et l'épidémie n'avait fait que ressortir les mauvais côtés des uns et des autres au grand jour, ces derniers n'étant plus obligés de se cacher sous un masque blanc. Fataliste, la brune avait hoché la tête en écoutant son interlocuteur, tirant de nouveau sur sa cigarette. C'est exactement ça, malheureusement... Mais épidémie ou pas, j'ai encore du mal à saisir l'intérêt de s'en prendre à plus faible que soi, bien que ça puisse paraître logique quand la civilisation se transforme en jungle.

C'était ça finalement. Chasser, ou être chasser. Et mieux valait être du bon côté du fusil si l'on désirait survivre encore quelques jours dans cet enfer. Ca ne l'étonnait même pas d'entendre ce que racontait Duncan, se contentant de secouer doucement la tête, fatiguité de la cruauté des hommes. Et ce n'était pas ses origines qui auraient pu dire le contraire, elle avait suffisamment entendu parler des massacres au cours de la guerre d'Indépendance pour savoir que l'homme était un loup pour l'homme. Ou du moins, un truc dans ce genre...

L'entendre répéter le mot wendigo lui arracha un rire, alors qu'elle faisait tomber la cendre de sa cigarette. J'te comprends. Ca m'emmerderait sévèrement de me retrouver dans leur état... Certains avaient tout de même des têtes à faire peur, et ça n'avait rien à voir avec le virus ou quoi que ce soit. Ces morceaux de chaire arrachées, les yeux laiteux, et ce râle inhumain... Elle avait eu du mal à s'y habituer après tout. En Ojibwe, ça veut dire "cannibale maudit." Ca tombait sous le sens. finit-elle par lâcher en baissant le regard vers une cerise confite qu'elle piocha dans la conserve, appréciant le goût du sucre contre son palais alors que Duncan semblait se prêter au jeu. Ouais. Le genre qui bosse sur des motos même. précisa t-elle avant d'apprendre qu'elle était complètement à côté de la plaque.

Mais alors qu'il la prenne pour une banquière... Là, ce fût plus fort qu'elle. S'étranglant avec sa nicotine alors qu'elle éclatait de rire, la jeune femme toussa plusieurs secondes Celle là, on me l'avait jamais sorti quoi. Conseillère de banque... Elle se mit à rire de nouveau, avant d'avouer. Et nan. J'tenais une boîte de nuit dans le centre ville de Seattle. Elle n'avait pas non plus la carrure d'une directrice à dire vrai. Mais tout de même, rien que le fait de s'imaginer en tailleur de bonne facture la faisait marrer. Aux boulots qui paient le loyer ! Lui lança t-elle en même temps qu'elle lui tendait une canette de soda, ouvrant la sienne pour trinquer à leur rencontre. Par contre, t'as un véhicule pour ramener toute ta cargaison ? Parce que j'sais pas si t'as remarqué mais on à quand même fait une sacrée rafle là...

Et ce n'était pas peu dire. Le tas de conserve consommable dépassait largement l'autre, même en le divisant en deux. Mais bon. Méfiante ou pas, si ce type était à pied elle pourrait toujours le déposer quelque part. Et à bien y réfléchir, l'idée de lui laisser quelques conserves supplémentaires commençait à lui tourner dans l'esprit. Au moins pour qu'il puisse tenir encore un moment sur les routes. J'dois admettre que ça fait du bien de faire une bonne rencontre. Buvant une gorgée de son soda au citron, elle rajouta. Faudrait juste veiller à pas trop s'attarder.

Si le coin paraissait sécurisé, elle préférait ne pas rester éternellement assise là. L'entrée n'était pas surveillée, n'importe qui pouvait rentrer...
Revenir en haut Aller en bas  
Duncan Donhadams
membre du conseil | The Haven
Duncan Donhadams
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 20/07/2016
Messages : 2117
Age IRL : 45
MessageSujet: Re: Lullaby of Woe   Lullaby of Woe - Page 2 EmptyDim 9 Avr 2017 - 14:31
- « Ah !Ah ! Je ne bossais pas sur des motos mais j’ai côtoyé pas mal de types avec de grosses bécanes par le passé ! Et j’en avais une aussi ! Une Harley ! Enfin c’était quand j’étais plus jeune. » Le barbu chercha un tabouret pour se mettre plus à son aise puis une fois confortablement installé, il continua : - « J’étais un peu fou-fou à cette époque et je m’entourais de gens pas très recommandable si tu vois ce que je veux dire ! En fait j’étais batteur dans un groupe de métal alors il a bien fallut que j’arbore un look un peu viril pour qu’on me prenne au sérieux. » Le magasinier se passa instinctivement la main dans les cheveux avant de reprendre : - « Ce look je me le suis tout d’abord forgé et puis ensuite j’y ai pris goût alors j’ai fini par le garder. Je ne voudrais pas trop me vanter mais je trouve que ça me va bien. » Le musicien se mit à sourire en repensant à ces souvenirs. - « Et puis après quand j’ai rencontré ma future épouse, j’ai plus ou moins arrêté les conneries et me suis rangé des coups tordus dans lesquels je traînais. »

Quand à l’ancien métier de la brune, le grand gaillard en resta un instant pantois. Non pas qu’il ne la croyait pas capable de tenir un établissement de ce genre ! Bien au contraire. Mais cela prouvait une nouvelle fois à Duncan que Carmen était une femme qui ne devait pas se laisser marcher sur les pieds ? - « Une boîte de nuit ! Waouh ! Hé bien, ça ne devait pas être simple à gérer ce type d’établissement ? En tous cas, j’aurais bien été incapable de gérer un lieu de ce genre. Tu as certainement dû en voir de toutes les couleurs ? »

Toujours est il que la discussion entre les deux protagonistes étaient bien agréable. C’était presque à en oublier les morts qui sillonnaient le quartier un peu partout. Le musicien trinqua avec sa nouvelle camarade et lui répondit aussitôt : - « Un véhicule ? Heu … non ! En fait, j’ai bien essayé d’en démarrer quelques-uns uns mais soit il n’y avait plus de batterie, soit il n’y avait plus d’essence alors à la fin j’ai fini par abandonner tout simplement l’idée et j’ai continué ma route à pieds. » Duncan regard à son tour le butin que les deux rescapés venaient de récupérer et répondit : - « C’est en effet un sentiment de satisfaction que de discuter avec quelqu’un qui n’essaye pas de t’entourlouper. »

Puis, suite aux paroles de la jeune femme, le grand gaillard reposa immédiatement sa cannette sur le meuble et jeta un coup d’œil furtif dans son dos. - « Oui, tu as raison. Cet endroit est un peu glauque et si des charognes nous tombent dessus, ça m’étonnerait qu’on arrive à emmener toutes ces victuailles ? On ferait mieux de débarrasser le plancher. » Le barbu se releva repoussant le tabouret et commença à remplir son sac jusqu’à ce que celui-ci ne puisse presque plus fermer puis il questionna à nouveau Carmen : - « Bon ! Aller, je vais te filler un coup de main à emmener le reste jusqu’à ton véhicule ! » Le barbu regarda instinctivement la brune et lui demanda : - « Rassures moi, mais tu as bien un moyen de locomotion ? »



Blood for blood
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Lullaby of Woe   Lullaby of Woe - Page 2 EmptyMer 24 Mai 2017 - 23:42

Un fan de moto donc... Un sourire nacquit sur les lèvres de la brune en l'écoutant parler, pensant à sa propre moto qui l'attendait sagement. A sa question concernant son look, elle hocha la tête en riant légèrement. Sûr qu'elle ne l'aurait pas vraiment vu très bien rangé et bcbg pour le peu qu'elle connaissait de lui du moins. Quand à son passé dans une boîte de nuit... On à vu de tout. Des bagarres d'ivrogne, les coming out de fiancé bourré à leur copine, les tentatives de drague pathétique... mais t'apprend rapidement à cerner les gens au moins, c'est pas trop mal en compensation. fit-elle remarquer en haussant légèrement les épaules, étirant son dos avec lenteur.

Minute. Ce gars n'avait pas de voiture et il survivait sans problèmes ? Pour le coup, elle l'avait observé avec des yeux ronds, presque choquée de l'entendre. Wow, je ais pas si j'aurai tenu le coup sans voiture... Quand les wendigo te courent derrière, en général t'es plutôt soulagé de savoir que tu vas les prendre de vitesse. avoua t-elle en fronçant légèrement les sourcils, se rappelant de la petite horde qui avait coûté la vie à sa sœur. Et comme venait de le dire Duncan, si des morts venaient à les trouver ici, ils n'auraient jamais le temps de tout emporter... Se levant souplement en récupérant son sac, la navajo laissa sa cigarette tomber au sol pour l'écraser alors que le barbu lui demandait avec un air inquiet si elle avait un véhicule.

Ah ça, oui. Et en plus, il risquait de lui plaire. Lui offrant un sourire amusé, elle répondit tout de même sur un ton innocent. Evidemment que non. En silence, elle lui avait fait signe de le suivre à l'extérieur en emportant leur trouvaille, alors qu'elle les posait un instant sur le sol après leurs quelques minutes de marche pour jeter les branchages qui recouvraient la moto. Cette splendide moto que Jasper avait trouvé pour elle dans l'espoir de lui donner à nouveau le sourire. J'suis pas connaisseuse, mais je sais que c'ets une vegas jackpot. Donc si tu connais les moto, tu pourra mieux me dire ce qu'elle vaut. D'une pichenette, elle termina d'épousseter la selle passager avant d'ouvrir le mini coffre caché sous la selle, déposant les victuailles. T'as besoin d'être déposé quelque part ? Profites en, j'te ferai pas payer la course. dit-elle avec un sourire amusé a son partenaire d'infortune en venant prendre place sur la moto.


Revenir en haut Aller en bas  
Duncan Donhadams
membre du conseil | The Haven
Duncan Donhadams
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 20/07/2016
Messages : 2117
Age IRL : 45
MessageSujet: Re: Lullaby of Woe   Lullaby of Woe - Page 2 EmptyDim 28 Mai 2017 - 15:22
Le royaume de la nuit. La jeune femme était donc un oiseau de nuit. Le magasinier écouta ses paroles et imagina de nombreuses scènes de ce que pouvait être son monde. Duncan n’étant pas un adepte de ce genre d’établissement, il ne se faisait pas une idée claire et précise de ce que pouvait être son travail. Non, le grand gaillard quand à lui fréquentait des endroits moins branchés et nettement moins classe. Mais en même temps, il n’écoutait pas non plus le même genre de musique. Ceci expliquait peut être cela ?

Quand Carmen lui déclara qu’elle n’aurait sans doute pas tenu le coup sans véhicule, le viking lui répondit en rigolant: - « Ne m’en parle pas ! Je me suis tapé des kilomètres et des kilomètres à pied. J’avais ces putains de macchabées qui n’arrêtaient pas de me courser et comme tu peux t’en douter, je ne suis pas un expert en course à pieds ! » Il ramassa une dernière conserve qu’il avait oubliée dans un coin et la déposa dans une des caisses que les deux survivants allaient embarquer. - « Je m’y suis habitué. Et pour l’instant je dois dire que je m’en sort pas trop mal. »

Sur ces derniers mots, les deux rescapés emmenèrent leurs victuailles jusqu’à l’endroit ou la jeune brune avait planqué son moyen de locomotion. Et qu’elle ne fut pas la magnifique surprise de Duncan en apercevant la superbe moto derrière les branchages. - « Hé bien ! » S’écria t’il. Il siffla et déposa aussitôt son chargement à terre afin d’aller examiner l’engin en détail. - « Quelle magnifique machine ! » S’exclama t’il. - « Wahou ! Tu dois pouvoir piquer une sacrée pointe de vitesse avec cet engin ? » Il s’arrêta quelques instants pour explorer toutes les coutures de l’engin et au bout de quelques secondes annonça : - « Elle doit faire un boucan de tout les diables non ? Je suis impatient d’entendre le son de ses cylindres ! »

A sa question, le musicien lui répondit par l’affirmative: - « Je ne serais pas contre un peu d’aide. Il faut dire qu’elle est devenue rare de nos jours. En fait je suis complètement perdu et j’aimerais mieux retrouver Seattle plutôt que de tourner en rond ici. Ensuite, peut être que je continuerais vers le Nord ? Il doit bien y avoir un endroit ou des autorités dignes de ce nom ont remis les choses en état ? En tout cas, je te remercie de ton aide et je suis heureux de t’avoir croisé sur mon chemin. »



Blood for blood
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Lullaby of Woe   Lullaby of Woe - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Lullaby of Woe -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Abandonnés-
Sauter vers: