The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -36%
PLAYMOBIL 5167 – La Maison Transportable
Voir le deal
33.93 €

Partagez
- A long time ago -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: A long time ago   A long time ago EmptySam 21 Jan 2017 - 17:08
A long time ago, we used to be friends
But I haven't thought of you lately at all
If ever again, a greeting I send to you,
Short and sweet to the soul is all I intend.


Assis contre un mur, l'enfant déballait de son sac le goûter que sa mère lui avait préparé – une banane et deux biscuits faits maison. Il se mit à déguster consciencieusement ces quelques mets et resserra sa veste autour de lui, un courant d'air froid se glissant insidieusement sous sa couche de vêtements. Quelques minutes passèrent, lorsqu'il entendit un brouhaha s'élever dans la cour, plus important que d'habitude. Il croqua dans son dernier gâteau, et décida de l'engloutir à toute hâte en se relevant brusquement. Intrigué, il tendit l'oreille, et passa la tête de l'autre côté du mur – jusqu'alors protégé du vent, il frémit sous le fouet glacé qui le gifla soudain, et enfonça ses mains dans les poches de sa veste, les yeux plissés. Le brouhaha s'intensifia et, trop curieux, Job se décida – à vive allure, il se dirigea vers le centre de la cour. Tous les enfants étaient réunis autour de quelque chose qu'il ne voyait pas, et criaient tous plus fort les uns que les autres. Une bagarre ! Ni une ni deux, l'esprit chevaleresque de l'enfant grimpa sur sa monture, et Job fendit la foule, déterminé – il joua des coudes jusqu'à atteindre le cœur de la scène. Une petite fille se bagarrait contre un garçon ! Il ne la connaissait pas, mais il connaissait bien le garçon – Dean, un véritable idiot, il devait avoir au moins trois ans de plus qu'elle ! N'écoutant que son courage, Job se jeta sur les deux enfants et tenta aussitôt de les séparer, agrippant la veste de la fillette.

« Arrêtez tout de suite !, s'écria-t-il. Arrêtez, vous allez vous... »

Une douleur lancinante en plein milieu de la figure le stoppa dans sa phrase – en réalité, la douleur le stoppa tout court. Il tomba sur les fesses et porta aussitôt ses mains à son visage. Du sang ! Elle avait du lui donner un coup de coude en pleine poire, en se débattant !
Il sentit deux fermes mains le relever – les maîtres d'école venaient d'arriver, mais Job était encore sous le choc. Il n'avait jamais participé à une bagarre, et il venait de se faire frapper par une fille. C'était sûrement bien la dernière fois qu'il essaierait de s'interposer, c'était sûr.


***

Debout derrière le bureau, dos au grand tableau noir, j'adresse aux quelques jeunes qui sont éparpillés dans la pièce un sourire sympathique. J'attrape rapidement la craie, et écris l'heure de début sur le tableau – 14:30 – ainsi que l'heure de fin – 16:30. Depuis que je suis en seconde, je suis au conseil des élèves du lycée, et je peux surveiller les colles des collégiens pour me faire un peu d'argent de poche. Alors je passe mon mercredi après-midi ici. En général, ça ne pose pas de problèmes, parce qu'ils sont encore un peu trop jeunes pour être vraiment rebelles. Je sors la feuille de présence et note le nom des inscrits. Je commence à tous les connaître plus ou moins bien, puisque ce sont souvent les mêmes qui reviennent, malheureusement.

« Vous avez sûrement des devoirs, profitez-en pour les faire maintenant, et n'oubliez pas que je peux vous aider !, dis-je d'un ton affable. »

Je dois être bon avec eux, je dois pouvoir les aider à se remettre dans le droit chemin. Je m'assieds finalement au bureau, et balaie la pièce du regard. Le petit Stephenson est encore là – un gosse hyperactif, à tous les coups. Je ne vais pas réussir à le garder canalisé pendant bien longtemps... Dorota Pelkins est aussi assise ici, droite comme un « i » sur sa chaise ; à vrai dire, j'étais très étonné de la voir rentrer dans la salle. Encore une victime de la mauvaise influence ! Phelps, Cole... Je stoppe mon regard sur Ashley Grant. Affalée comme sur un canapé, elle n'a même pas pris la peine de sortir ses affaires de son sac. Tous les efforts du monde ne me permettent pas de retenir un léger soupir, et je croise les bras sur le bureau, sans la quitter des yeux, pensif.
En réalité, je ne devrais pas avoir une bonne opinion d'elle, parce qu'elle m'avait donné un coup lorsqu'on était gosse, et j'avais saigné du nez toute l'après-midi. Mais, elle comme tous les autres qui sont dans cette pièce, ne peuvent que susciter mon attention, et un peu de ma peine. Ce ne sont que des enfants, ils n'ont sûrement pas la chance que j'ai, d'avoir grandi dans une famille stable, ou... Je ne sais pas. Tous les problèmes viennent sûrement des parents, et de l'éducation, non ? Ils devraient tous faire un tour à l'église avec moi, le dimanche matin, ça leur ferait très certainement du bien, je sais pas...
Elle a du croiser mon regard, parce qu'elle m'a apostrophé, et je tressaille, surpris.

« Hein ? Euh... Tu ne sors pas tes affaires ? »

Mais, soucieux de ne pas l'afficher devant les autres, je me précipite près de sa table et m'accroupis à sa hauteur.

« Tu n'as pas de devoirs à faire ? On est pas supposés rester là à ne rien faire, tu sais... »
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: A long time ago   A long time ago EmptySam 21 Jan 2017 - 18:44
« Ecoutez M. Grant, Ashley est très violente envers les autres enfants. Ce matin une bagarre a éclaté dans la cour avec votre fille au centre, elle a blessé deux de ses camarades. Je ne remets pas en cause les raisons de son geste, Dean est également un garçon turbulent, mais il ne faut pas lui apprendre à répondre par la violence.
- Vous croyez que c’est ce que je fais ? Cette gamine est de plus en plus insupportable. »

Assise devant le bureau du directeur, une minuscule brunette en jean troué battait l’air de ses pieds, pas vraiment consciente de ce qu’elle avait fait, mais bien consciente des mots de son père, du ton avec lequel ils étaient prononcés. Elle n’avait pas voulu blesser Dean ou Job, surtout pas Job, mais cet idiot avait essayé de les séparer alors que Dean lui avait dit que sa mère était sûrement morte. L’innocente méchanceté des enfants n’avait pas d’égale, et la fureur de la petite Ashley n’était plus à démontrer depuis quelques temps. Mais c’était la première fois que cela se finissait en bagarre dans la cour. Qui sait, peut-être qu’avec le temps, elle changerait …

****

Un long soupir s’échappa de ses lèvres lorsqu’elle vit écrire l’heure au tableau. Elle se demanda si Job se rappelait encore qu’elle lui avait collé un pain plus jeune, elle, ça l’avait marqué car c’était l’une des premières personnes qu’elle avait frappé, sans forcément le vouloir mais elle s’en souvenait.

« On est obligé de rester jusqu’à 16h30 ? » lança-t-elle à son attention, ce qui sembla le perturber. Il ne répondit d’ailleurs pas à sa question mais elle savait bien que oui, elle était obligée de rester jusqu’à 16h30, malheureusement. D’un haussement d’épaule, elle signifia que non, elle ne sortirait pas ses affaires. Quand il lui posa une nouvelle question, Ashley soupira plus fort encore et posa ses coudes sur le bureau devant elle, sa tête reposant entre ses mains, son regard rivé sur Job. « Nope » répondit-elle simplement.

C’était comme ça à chaque fois, c’était sa période la plus noire point de vue scolaire, son père ne savait plus quoi faire, d’autant que la petite s’était rapprochée de lui alors il essayait de ne pas gâcher leur relation père-fille naissante. Mais l’adolescente était une vraie peste, elle ne parlait à personne, passait son temps libre en colle, ne travaillait pas pour les cours, ses notes étaient en chute libre. Ce n’était pas du décrochage scolaire, ce n’était pas qu’elle rencontrait des difficultés, c’était simplement qu’Ashley n’avait pas envie d’écouter tous les précieux conseils qu’on lui donnait, pire encore, elle s’en fichait complètement.

Pendant deux heures, Ashley ne bougea pas d’un poil, fixant Job. Elle aimait l’embêter, il fallait bien le reconnaître. Pourtant il n’avait jamais été méchant envers elle, contrairement aux autres enfants de l’école il avait même été gentil en essayant de l’empêcher de se battre. Mais c’était comme pour tous les autres, personne ne pouvait la comprendre, même pas son père, surtout pas son père. Elle n’avait pas sa mère à ses côtés parce que celle-ci avait préféré l’alcool à la perspective d’élever sa fille, son père était un faiblard qui avait préféré abandonner sa mère plutôt que de tenter de l’aider, ses grands-parents n’étaient plus là et la plupart des collégiens l’évitaient parce qu’elle avait l’air effrayante un jour sur deux. Quand 16h30 arriva enfin, Ashley se leva, jeta son sac sur son épaule et passa devant Job en souriant.

« A demain Job. »

****

Première année de lycée, perte de tous ses repères. Ashley était encore plus seule qu’avant, les « amis » qu’elle avait réussi à se faire au collège étaient partis dans d’autres établissements ou avaient tout simplement arrêté de venir en cours. Immanquablement seule. Elle quittait le lycée un soir lorsque deux élèves plus âgés lui barrèrent la route, usant de technique de drague aussi lourde que voyante. La brunette avait envie de partir, pas nécessairement de rentrer chez elle, c’était rarement ce qu’elle faisait au final. Le plus souvent elle trainait en ville, ou alors elle suivait des groupes de lycéens qui sortaient faire la fête, se mêlant petit à petit à leur groupe mais sans se lier d’amitié avec eux.

« Laissez-moi tranquille, ok ?
- Allez … on veut juste sortir s’amuser, t’as l’air sympa, on t’a vue dans plusieurs soirées mais tu restais un peu dans ton coin, on veut arranger ça.
- J’ai pas envie j’vous dis, vous êtes sourds ou quoi ? Foutez-moi la paix. »

L’un des deux se fit plus insistants, et sans qu’elle ne comprenne comment ni pourquoi, Ashley se retrouva encore une fois mêlée à une bagarre dans la cour d’école. Un coup de pied bien placé avait fait reculé l’un des deux mais l’autre n’était visiblement pas contente. Contrairement à la première bagarre dont elle se rappelait, celle-ci ne tournait pas à son avantage, si seulement elle n’avait pas étalé Job la première fois, peut-être qu’il aurait été là pour l’aider cette fois aussi.
Revenir en haut Aller en bas  
- A long time ago -
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Empty Storytime [PV Gak' & Eva] [Hentaï Page 2&3]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Abandonnés-
Sauter vers: