Partagez | 
 

 Explore the world beyond

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Auteur
Message
Zack M. Atkins
leader | American Dream
Administratrice
avatar
Date d'inscription : 22/03/2016
Messages : 2921
Age IRL : 25
MessageSujet: Explore the world beyond   Sam 14 Jan 2017 - 21:56


En se réveillant ce matin là, Zack avait décrété que, pour une fois, rien ne pressait. Il n'avait pas envie de courir à droite à gauche, monter la garde, s'assurer qu'aucun problème n'était survenu, que Kyle ne n'avait pas risqué de s'étouffer avec un crackers ou qu'Ariel n'avait pas mis en place un de ces foutus petits tours pour l'agacer. Mine de rien, c'était épuisant de devoir toujours garder un œil sur tout. Bien sûr, Ansel faisait partie de ceux qui montaient le plus la garde, maintenant qu'il pouvait avoir un peu de répit question soins médicaux, il pouvait réellement prendre l'air et faire des allers-retours dans le coin. Le doc était relativement discret, il avait accepté sans broncher tous les nouveaux arrivants -certes, Zack ne lui avait pas vraiment donné le choix- mais quand quelque chose ne lui convenait pas, il n'hésitait pas à le faire comprendre clairement.

Il était resté allongé de longues minutes jusqu'à ce qu'une faible lumière filtre à travers les rideaux de la chambre et que ce point invisible qu'il fixait au plafond ne devienne un peu plus concret. Il profitait simplement de l'opportunité de rester là sans rien faire, pouvoir pour une fois envoyer paître le monde et faire comme si tout était normal. Ou presque. Parce-qu'avoir le gamins à ses côtés, chaque jour, ce n'était pas si normal que cela. Du moins, il se surprenait par moments de s'effrayer légèrement en voyant une masse à côté de lui en se réveillant. Probablement qu'il ne s'y ferait jamais vraiment, mais ça ne l'empêchait pas de se sentir ravi à chaque fois, soulagé qu'il soit toujours là.

Alors pour une fois, il allait rester jusqu'à ce qu'il se réveille. Pendant ce laps de temps, il avait réfléchit à ce qu'ils pourraient faire de la journée ; y avait-il un truc urgent à faire ? Ou pas ? Il avait alors pensé à ce fourgon, seul véhicule du groupe. C'était certes assez pratique pour transporter des vivres mais peut-être qu'une deuxième voiture ne serait pas si mal, et s'ils devaient filer en vitesse pour une quelconque raison, autant prévoir et en avoir une autre si la première lâchait. Bien. Ce serait la mission du jour, il partirait avec Stew et le doc n'aurait qu'à faire le baby-sitter quelques heures ; sûr que ça l'enchanterait.

Pris dans ses réflexions, le trentenaire tourna la tête vers son compagnon qui venait de se tourner face à lui, envoyant son bras en avant. Manquant de se le prendre en pleine face, Zack grogna un peu, sortant de sous la couette sa propre main pour dégager un peu ce bras sur lui. A peine eut-il sorti la main qu'il frissonna légèrement ; il était temps que l'hiver passe, vraiment. Oh il n'avait jamais rien eu contre l'hiver, mais il fallait bien avouer que l'isolation des maisons n'était franchement pas suffisante. Relevant la couette pour passer en dessous le bras du brun, il la remonta sur eux et se tourna à son tour vers lui. « T'es réveillé ? » Il n'eut droit qu'à un grognement mécontent en guise de réponse ; c'est fou ce qu'il était difficile le matin. Partagé entre l'envie de rire et celle de le pousser au vu de toute la place qu'il prenait le blond remonta une main jusqu'aux cheveux de son cadet, bravant ainsi le froid pour le réveiller un peu plus calmement.

Quand enfin il ouvrit les yeux, l'homme d'affaires afficha une petite moue amusée, redescendant la main dans son dos. « Allez gamin on se réveille, j'ai des plans pour aujourd'hui. » Il se doutait bien que le barman n'apprécierait pas d'avoir à déjà commencer la journée avec des ''plan''. S'il avait tendance à être une vraie pipelette d'habitude, le matin c'était bien souvent le contraire, il lui fallait du temps, beaucoup de temps, ce que Zack ne prenait parfois pas la peine de comprendre. « On pourrait partir chercher une deuxième voiture, t'en dis quoi ? » Caressant doucement son dos pour essayer de ne pas trop le brusquer quand même, il fit de son mieux pour masquer l'impatience dans son ton. Rien ne pressait. Envoyer paître le monde tout ça tout ça, à croire qu'il n'était que rarement capable de rester à ne rien faire, pas quand il avait une idée en tête.


Thought we had the time, had our lives, now you'll never get older. Didn't say goodbye, now I'm frozen in time getting colder. MAIZ.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Explore the world beyond   Mer 18 Jan 2017 - 10:26

Stewart et le matin, c'était tout une histoire d'amour et de haine.

Il aimait le matin. Pour de vrai. La partie réveil en revanche, c'était son épreuve de tous les jours. Il savait qu'il avait besoin de dormir beaucoup pour être en forme et rester relativement aimable avec les autres. Il avait en revanche le même comportement qu'un adolescent face à l'heure du coucher : jamais maintenant, toujours dans dix minutes, qui se transformaient en deux heures, puis en une nuit blanche, et il ne lui restait plus que ses yeux rouges pour pleurer son erreur, qu'il répéterait la nuit suivante. Relation conflictuelle donc. Les cauchemars apparus au cours de ses aventures n'aidaient pas à l'inciter à se faire violence pour aller dormir. Certes, il s'était amélioré depuis qu'il avait retrouvé Zack : quand un homme d'un mètre quatre-vingt venait vous trainer jusqu'à votre lit et vous y coinçait jusqu'à ce que vous rendiez les armes, c'était difficile de faire autrement que d'aller dormir.

Et le réveil dans tout ça ? Lorsque Stewart émergeait, après une nuit « complète » où il n'avait pas eu à monter la garde, il en voulait à toute la terre. Zack, parce qu'il n'avait plus quatre ans et était outré d'être traîté de la sorte. Le froid, parce que ce n'était pas permis d'être agressé comme ça par la réalité des choses à peine réveillé. Zack encore, parce qu'il laissait entrer le froid sous la couette quand il se levait. Kyle et Ariel, parce que eux se réveillaient trop bien tout de suite. Hansel, parce que le faire flipper dès le matin devrait être interdit. Les morts, parce que c'était un principe. Bref, au réveil, Stewart était une plaie, communiquant seulement par des grognements. Son regard de tueur était en général atténué par la marque de l'oreiller sur sa joue et ses cheveux partant dans tous les sens. On préférait donc logiquement lui laisser prendre des tours de garde le plus régulièrement possible, pour éviter l'ours qui était en lui.

Malheureusement pour Zack, il avait fait une nuit « complète ». Il grommela dans sa barbe lorsqu'il rabattit son bras sous la couette, enfonçant son visage contre son oreiller, refusant de voir la lumière. Zack devrait comprendre le message. Son « T'es réveillé ? » prouva le contraire. Il grogna dans son oreiller et tourna la tête vers lui, ouvrant suffisamment les yeux pour lui lancer un regard noir. Qu'il lui caresse la tête n'allait pas lui acheter son pardon. Même si c'était agréable. Il pouvait continuer. Il ouvrit un peu plus les yeux, encore flous de sommeil et Zack passa sa main dans son dos. Sa fraîcheur le fit tressaillir. Entendre parler de plans dès le matin lui tira un nouveau grognement. Sérieusement ? Bon, on était en hiver donc le jour se levait plus tard, mais ce n'était pas une raison pour le réveiller aux petites lueurs du jour ! Pour la peine, Stewart tourna le dos à son compagnon, marmonnant sans faire aucun effort pour rendre sa phrase compréhensible : « Hm, tu saoules, t'as d'jà ta Camaro là... » Ah oui. Justement, la Camaro. Bien sûr qu'il ne l'avait plus. Stewart passa sur le dos et posa ses mains sur ses yeux, les frottant pour effacer les traces de sommeil. « Qu'est-ce tu veux bébé ? C'est quoi c'te histoire de bagnole ? C'est urgent à la minute ? » Il n'était pas prêt à se lever et à affronter la journée. Pas tout de suite.« 'Core cinq minutes... Dans cinq minutes, j'serai réveillé. Promis. » dit-il en se rendormant gentiment. Le réveil, ça devrait être interdit.
Revenir en haut Aller en bas
Zack M. Atkins
leader | American Dream
Administratrice
avatar
Date d'inscription : 22/03/2016
Messages : 2921
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Explore the world beyond   Mer 18 Jan 2017 - 12:38


Quand Stewart gratifia le blond d'un regard des plus noirs, il ne s'en offusqua pas plus que cela. Il connaissait parfaitement le phénomène qu'était le brun le matin et s'il le laissait la plupart du temps marmonner dans son coin, il n'hésitait pas à lui rentrer dedans pour qu'il se réveille un peu plus vite, et tant pis pour les regards de tueur, il n'avait qu'à essayer de s'en prendre à lui. Aussi, il ne releva pas à son énième grognement, essayant simplement de prendre sur lui pour ne pas siffler que ça faisait une heure qu'il l'attendait et qu'il en avait marre d'attendre. Partagé donc entre l'agacement et l'amusement de le voir toujours aussi difficile et ronchon au réveil, il ne retint pas un petit soupire quand Stew lui tourna le dos, baragouinant une phrase à peine compréhensible qui concernait apparemment la Camaro du blond. De quoi il en avait d'un coup ? Il divaguait ou... ? Apparemment la tâche allait être beaucoup plus difficile ce matin là que les autres.

Patientant sans broncher, le trentenaire avait ressorti sa main de sous la couette, la remontant dans les boucles brunes alors que le plus jeune se remettait sur le dos, se frottant les yeux comme un gosse. Souriant légèrement à la voix pleine de fatigue du barman, il secoua la tête. « Pas urgent à la minute non. » Plus rien n'était réellement ''urgent'' dans ce monde, ils avaient tout le temps nécessaire pour tout faire. Rien n'était à la minute près, ni au jour près, pas comme avant. Mais il y avait bien plus de risque et Zack avait ce problème de vouloir toujours tout contrôler, tout prévoir, tout pour ne pas être pris au dépourvu.

Finalement le gamin quémanda encore cinq minutes en se rendormant déjà partiellement. Cinq petites minutes qu'il pouvait bien lui accorder. Repassant son bras libre autour de lui, il l'approcha un peu plus et laissa retomber sa tête contre l'oreiller. « Cinq minutes. » Fermant les yeux en sachant pertinemment qu'il n'allait pas se rendormir, il écouta la respiration calme de son compagnon, lui faisant oublier un peu le bruit incessant des vagues. Depuis qu'il était là, le blond avait le sentiment que moins de poids pesait sur ses épaules, malgré cette crainte constante de le perdre, il était là et c'était ce qui importait le plus. Mais quand il y pensait réellement il ne pouvait s'empêcher d'être envahi par cette amertume de ne pas avoir eu tout cela avant, avant que le monde ne tombe et qu'ils ne soient plus que des survivants à l'avenir bien trop incertain.

Combien de temps au juste s'était-il perdu dans ses pensées ? Il n'en savait rien et ça n'avait pas de réelle importance. Déjà, quelques bribes de voix lui parvenait d'en bas, probablement que les autres avaient aussi finit par se lever et qu'il n'était plus si tôt que cela. Soupirant doucement, ayant autant l'envie de rester là toute la journée, bien au chaud, que celle d'aller chercher cette dite voiture qu'ils ne trouveraient peut-être même pas. Secouant légèrement l'épaule de son cadet pour le réveiller une nouvelle fois, il eu à nouveau pour réponse un ronchonnement. Bon. En moins d'une seconde, il s'était légèrement élevé au dessus de lui, laissant le froid entrer sous la couette, et avait plaqué ses lèvres sur les siennes. Puis la méthode douce ne marchait pas... il allait essayer la méthode un peu moins douce ; mais pas radicale non plus, s'il ôtait la couette simplement et lui jetait des habits, sûr que le gamin serait mal luné pour le reste de la journée. Reculant la tête en souriant toujours, il planta son regard dans celui du brun. « On se lève. Maintenant. »


Thought we had the time, had our lives, now you'll never get older. Didn't say goodbye, now I'm frozen in time getting colder. MAIZ.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Explore the world beyond   Mar 24 Jan 2017 - 17:27

Les cinq minutes arrachées à son tortionnaire, Stewart se rendormit bien gentiment, avec la satisfaction de la victoire en plus. Ce sommeil-ci fut plus agréable que le précédent, il n'était pas embêté par ses cauchemars, ce qui le laissa vraiment se reposer. Bien sûr, cela ne voulait pas dire qu'il serait de meilleure humeur au réveil.

Le second fut heureusement bien plus doux que le premier, même si le froid que laissa entrer sous la couette Zack en se redressant lui tira une grimace. Le baiser avec lequel le réveilla Zack eut un goût de trop peu, qui lui fit ouvrir des yeux mécontents alors que l'autre se reculait déjà, ordonnant qu'il abandonne leur lit. Stewart haussa les sourcils d'un air blasé. Passant les bras sous son oreiller, il défia l'autre du regard. « Ou quoi ? » Oui, maintenant qu'il était guéri, Zack avait la force de le traîner hors du lit même s'il se comportait comme un poids mort. Il espérait que le voir alangui sous lui aurait le pouvoir de faire fondre ses envies de réveils matinaux. Il leva la main pour caresser doucement sa joue, amusé de sentir les poils de sa barbe lui piquer un peu la paume. Ne pas le voir rasé de près était toujours aussi étrange.

La réponse de Zack tardant à venir, il se redressa sur un coude pendant que de l'autre main il lui attrapait la nuque et le forcer à baisser un peu la tête pour combler la distance entre eux. Sa bouche sur la sienne, il se laissa retomber contre son oreiller en l'entraînant dans sa chute, savourant ce moment de douceur arraché à leur quotidien de brutes. L'une de ses mains se perdit dans ses cheveux, tandis que l'autre partait vers la chute de ses reins. « Si on va chercher une voiture, c'est pour se rouler des pelles dedans. V'là ma proposition. » Son esprit bien éveillé, il commençait déjà à réfléchir aux probabilités de trouver une voiture en état de marche dans la ville, et au réservoir encore plein. Elles étaient bien minces... Mais allez essayer d'ôter une idée de la tête de Zack, surtout lorsqu'elle semblait lui tenir tant à cœur qu'il se réveillait en y pensant.

Ses baisers devinrent plus paresseux, indiquant qu'il avait l'esprit ailleurs. Il stoppa finalement, passant à ce qui avait poussé Zack à le réveiller « tôt ». « Pourquoi est-ce que tu veux une voiture de plus ? Elle ne marche plus l'autre ? » il se redressa en s'étirant, heureux qu'aucun de ses os ne craquent. Toujours pas vieux, yes ! « Et si jamais on trouve une deuxième bagnole, tu veux vraiment prendre le risque de partager l'essence entre deux réservoirs ? Je préfère savoir que je peux partir loin, même en étant serré, que de m'inquièter sur la distance qu'on tiendra en ayant de la place pour respirer. Va falloir me convaincre. »

Il bailla à s'en décrocher la machoire, puis quitta enfin la chaleur du lit pour aller enfiler ses vêtements. Ce qu'il pouvait faire froid... Il avait vraiment hâte que les beaux jours arrivent enfin, il n'en pouvait plus de crever de froid dès qu'il retirait un pull. « Je suis paumé au niveau des mois, laisse tomber les jours... Tu arrives encore à tenir le compte toi ? Je ne sais même pas si on a passé mon anniv' ou pas. C'est p'être mieux. J'arrête de vieillir, tu gardes un p'tit jeune sous la main. Est-ce que je dois commencer à t'appeler daddy ? »
Revenir en haut Aller en bas
Zack M. Atkins
leader | American Dream
Administratrice
avatar
Date d'inscription : 22/03/2016
Messages : 2921
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Explore the world beyond   Mer 25 Jan 2017 - 11:48


Ou quoi ? Le trentenaire ne pu s'empêcher de soupirer légèrement en penchant la tête sur le côté, toisant son compagnon de ce petit air supérieur qui était le sien. Il ne faisait vraiment aucun effort, il les avait eu ses cinq minutes, ils n'allaient quand même pas rester là toute la journée à traîner au lit. Ouvrant la bouche pour répondre et balancer ses menaces habituelles, le blond fut coupé dans son élan par la main du gamin sur sa nuque avant de sentir ses lèvres sur les siennes. Sans résistance il le laissa l'entraîner dans sa chute contre l'oreiller, profitant pleinement de ce petit moment que lui offrait le brun. Peut-être qu'il devrait remédier à rester plus souvent au lit le matin... Souriant doucement en secouant la tête aux mots de Stew, il haussa un sourcil amusé. « Tu veux qu'on en trouve une dans un garage et qu'on s'la joue Titanic peut-être aussi ? » L'inondation en moins et les putrides en plus, mais le trentenaire n'était pas certain de préférer l'eau aux morts ; rien qu'y penser le crispa inconsciemment.

L'embrassant encore légèrement, le blond le sentit d'un seul coup un peu ailleurs, en pleine réflexion avant qu'il ne reparle et le repousse doucement pour se relever. Zack afficha une petite moue à la fois boudeuse et frustrée ; c'était quoi ça l'embrasser comme ça pour finalement se lever et recauser comme si de rien n'était de cette histoire de bagnole ? Râlant légèrement, l'homme d'affaires suivait des yeux son compagnon en écoutant ce qu'il lui racontait. Au fond il n'avait pas totalement tord, au vu des réserves en essence aussi faibles qu'indispensables, avoir une deuxième voiture ne serait peut-être pas tant judicieux, mais le blond n'avait pas l'intention d'en démordre. « Elle marche encore si mais justement, on en a qu'une. Imagine que certains d'entre nous soient en ravitaillement et qu'il se passe quelque chose ici ? Ceux restés risqueraient de se trouver bloqués. » Ça se tenait en un sens, espérer partir en courant si une horde venait sur eux serait de la folie, sans compter toutes les affaires qu'ils ne pourraient même pas emporter à pieds. Leurs chances de trouver un deuxième véhicule qui fonctionnait et qui avait encore de l'essence étaient faibles, mais ils ne perdaient rien à essayer.

Se levant à son tour en soupirant bruyamment, le blond s'habilla à son tour, enfilant par dessus son tee-shirt un gros pull en laine qui, il l'espérait, lui permettrait de ne pas mourir de froid dehors. Aux nouveaux mots de son compagnon, il releva le visage vers lui, bloquant un instant. Son anniversaire ? Il l'avait complètement oublié. « C'est sûrement déjà passé oui, on regardera sur le calendrier d'Ansel. » Puis, levant les yeux au ciel, il poursuivit : « Gardes ton ''daddy'' pour toi, tu rentreras dans ma décennie avant que j'en sorte. » Certes, ce n'était qu'un maigre lot de consolation pour passer la quarantaine, mais au moins il pourrait narguer un peu son cadet avant de se faire charrier à son tour. Mais son anniversaire était en effet déjà passé et voilà qu'il n'avait même rien eu à lui offrir. Peut-être trouverait-il quelque chose de chouette dehors.

Prenant son sac à dos, le trentenaire descendit au rez-de-chaussée et, ravi de voir que l'un des autres avait eu la brillante idée de faire chauffer de l'eau, il se prépara rapidement un de ces cafés solubles horribles mais dont il fallait bien se contenter tout en prévenant rapidement les autres de leur départ. Enfilant ses chaussures puis sa veste, il prévint le gamin qu'il l'attendait dehors. De là il attendit, le café dans une main, une cigarette dans l'autre. Il avait essayé de se forcer à fumer moins, au vu des clopes devenues difficilement trouvables ; passer d'à plus d'un paquet par jour à environ trois -matin, midi et soir- c'était déjà pas mal et autant dire qu'il avait tendance à s'agacer bien plus vite. Alors oui, il prenait son temps et savourait chaque barrette de nicotine en craignant à chaque fois que ce serait la dernière.

Quelques minutes plus tard, Stew l'avait rejoint et tous deux s'étaient mis en route ; il n'avait toujours pas l'air très convaincu par la motivation du trentenaire mais qu'importait. Jetant un rapide coup d’œil à la mer, non mécontent de s'en éloigner enfin un peu, Zack glissa ses mains dans les poches de son manteau essayant de les réchauffer du mieux possible. « Ce serait bien qu'on trouve d'autres cartes aussi. On pourrait établir un point de rendez-vous si un jour il y a un problème ici. » Il y avait déjà pensé à plusieurs reprises oui, surtout depuis que Jonah, Malcolm et Nick avaient disparu à dire vrai ; et s'ils parlaient du phare à quelqu'un et que le groupe se retrouvé pris au piège ou séparé ? Soupirant doucement, il reporta son attention sur la neige encore immaculée à ses pieds.


Thought we had the time, had our lives, now you'll never get older. Didn't say goodbye, now I'm frozen in time getting colder. MAIZ.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Explore the world beyond   Mar 16 Mai 2017 - 10:00

L'air offensé de Zack à la simple mention de pouvoir être appelé « daddy » valait le détour. il avait l'impression de revenir quelques années en arrière, quand tout allait bien, qu'ils étaient tous en sécurité. Stewart rit de bon cœur face à celui-ci, envahi d'un élan d'affection pour lui. Passer la quarantaine allait lui faire un choc, surtout si elle était accompagnée par les premiers cheveux blancs ! Quoique, dans l'environnement stressant où ils évoluaient, ils avaient probablement tous déjà ces marques de vieillissement ornant leur chevelure. Stewart attrapa une de ses mèches, louchant dessus pour y distinguer la moindre trace d'argent. Il n'avait pas eu le temps de les voir apparaître sur son père, impossible de déterminer l'âge à partir duquel commencer à se méfier... D'ailleurs, en y pensant, son père était mort à peu près à l'âge de Zack. Non, à son âge, même. Trente-huit ans, écrasé par la toiture écroulée d'un bâtiment en flammes.

Sa bonne humeur initiale fondit comme neige au soleil, remplacée par une inquiètude sourde et une tristesse inexprimable. Il suivit silencieusement son aîné vers la cuisine, où il attrapa la première chose comestible qui lui tomba sous la main et la croqua rageusement. Les autres pensèrent qu'il s'agissait d'un matin « sans », et ne posèrent pas de questions quant à sa mauvaise humeur. Avec le temps, ils s'y étaient habitués : Stewart de bonne humeur au réveil, c'était un événement suffisamment rare pour être célébré et retenu. Pendant que Zack s'emparait d'une tasse de café et fuyait à l'extérieur savourer sa cigarette matinale, Stewart terminait le pauvre paquet de biscottes, prenant chaque bouchée comme s'il arrachait d'un coup de dents bien ajustés les membres d'une malheureuse victime. Son humeur massacrante n'était pas rationnelle, il ne pouvait pas l'expliquer. Il était énervé parce que son père était mort. Certes, mais c'était il y a plus de quinze ans maintenant, il avait fait son deuil ! Il était furieux, parce que Zack le lui rappelait, sans le savoir, sans pouvoir rien y faire. Zack avait l'âge de son père lorsqu'il était mort.

Est-ce qu'il le dépasserait ?

La dernière biscotte assassinée, il rabattit la capuche de son sweat sur son crâne, saisit son sac à dos et s'assura d'avoir ses armes, puis sortit, sans adresser le moindre mot aux autres. Zack terminait sa cigarette. Ils se mirent en route rapidement, conscients que les jours étaient courts et qu'il était préférable de ne pas se promener la nuit tombée. Stewart ne cessait de lui jeter des coups d'oeil anxieux, incapable de s'en empêcher ou de tout simplement prendre du recul et repenser avec logique. Et s'il le perdait maintenant ? Et s'il portait malheur ? Son père était mort, Jackie était morte, des tas de gens qu'il avait cotoyé étaient morts... Si Zack était le prochain ? S'il empêchait les gens d'atteindre la quarantaine ?

Inconscient de l'affolement intérieur de son compagnon, Zack exposa de nouveaux objectifs, logiques et utiles. Simples. « Si un jour il y a un problème ici. » Si un jour... Stewart s'arrêta, comme giflé par ces mots. « Un problème ici. » Il y aura forcément un problème ici, il y en a toujours, peu importe les défenses ou la préparation. Stewart avait commodemment oublié cette réalité pour vivre sa nouvelle petite vie parfaite en compagnie de Zack et du groupe de personnes hétéroclites qui s'étaient rassemblées autours d'eux. « Si un jour il y a un problème ici ? » répéta-t-il d'une voix étranglée, le visage défait. Comme le jour où il avait emmené Jackie dans l'antre des cannibales ? Comme le jour où ils avaient rencontré un connard qui avait causé sa perte ? Comme le jour où son père n'avait pas écouté les ordres ? Il le savait, au fond de lui, qu'il fallait se préparer à toute éventualité, notamment à la fuite désespérée, il en était parfaitement conscient, son côté pragmatique adorait la logique de Zack pour ça. Mais aujourd'hui, ça n'allait pas. L'angoisse était trop forte pour être renvoyée dans un coin de son esprit, baîllonnée et attachée, oubliée pour un long moment. L'évocation du temps qui passait avec les anniversaires, le souvenir de son père, les séparations et fuites à prévoir, avec leur lot de douleurs et de morts, tout ça avait fait exploser les chaînes qui retenaient son angoisse.

Sa respiration s'accèléra, il sentit le besoin de frapper quelque chose, préférablement de cassable. Ironiquement, il pensa qu'il fallait qu'il expérimente un break down en pleine mission, juste au bon moment, quand on n'avait pas besoin qu'il soit au meilleur de ses capacités... « J'suis désolé, pardon... » murmura-t-il, au comble de l'embarassement alors qu'il se mettait à trembler. Son émotivité et son pragmatisme se livraient à un duel sans merci à l'intérieur de lui. Heureusement, il ne pleurait pas. Sa fierté en aurait pris un trop gros coup. Il s'obligea à prendre une grande inspiration et se passa une main sur le visage, tentant de reprendre le contrôle sur lui-même. « Pardon, j'suis un peu sur les nerfs apparemment. Ça va aller, j'te laisse pas tomber. On avance ? » Il lui offrit un petit sourire bravache, espèrant parvenir à donner efficacement le change. Il n'allait certainement pas le laisser partir seul à la recherche d'une putain bagnole encore en état de marche.
Revenir en haut Aller en bas
Zack M. Atkins
leader | American Dream
Administratrice
avatar
Date d'inscription : 22/03/2016
Messages : 2921
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Explore the world beyond   Ven 19 Mai 2017 - 11:59


En voyant l'expression du brun encore plus renfermée, Zack n'avait pu s'empêcher de soupirer légèrement. Il avait pourtant l'air assez en forme au réveil, alors pourquoi tirait-il une tronche de six pieds de long ? Qu'est-ce qu'il s'était encore passé à l'intérieur pour qu'il fasse d'un seul coup la tronche ? Si le trentenaire ne demanda rien de plus, il jugea toutefois plus prudent de ne pas envenimer la chose ; il était finalement mal luné, soit, au vu de toutes ces fois où l'ancien homme d'affaires l'était également, il ne pouvait décemment pas lui jeter la pierre. Aussi, il embraya  sur les objectifs de cette sortie, préférant se préparer à toute éventualité pour ne pas risquer de se faire prendre à revers si un jour les choses tournaient mal ; ce serait bien leur veine de devoir fuir en catastrophe en laissant tous leurs biens derrière eux. Quoi qu'il n'avait pour sa part pas grand chose d'important à part ses armes, contrairement à certains qui avaient plutôt tendance à entasser toutes sortes de babioles ; sans citer personne, évidemment.

Avançant toujours dans la neige relativement compacte, le blond ne se rendit compte qu'après quelques secondes qu'il ne percevait plus les crissements des pas de son compagnon un peu derrière lui. Il hasarda un regard en arrière avant de s'arrêter lui aussi net, fronçant les sourcils à l'air déconfit du plus jeune ; il y avait assurément quelque chose qui ne tournait pas rond et, comme à chaque fois qu'il voyait cette expression complètement perdue sur le visage du brun, l'inquiétude arrivait au galop. Le ton de sa voix n'arrangea rien ; il semblait sous le choc, presque apeuré, lourd d'inquiétude. Pour Zack qui avait énoncé ce fait comme une simple éventualité, préférant assurer leurs arrières pour justement perdre le moins possible, il peinait réellement à comprendre l'apparemment brusque retour à la réalité de l'ex-barman. Avait-il été persuadé jusqu'à ses mots qu'ils seraient en sécurité pour toujours au phare ? Sans doute pas, il était suffisamment pragmatique pour cela. Alors quoi ? Qu'est-ce qu'il avait bien pu dire qui l'avait mis dans cet état ?

Pris dans ses réflexions, le trentenaire ne parvenait pas à quitter des yeux l'expression soucieuse de son partenaire, sentant nettement le poids de l'inquiétude peser sur ses propres épaules. Il détestait le voir comme ça, et il haïssait tout autant les répercutions que cela avait sur lui ; si l'aîné avait fini par accepter et avouer toute l'affection qu'il avait pour le brun, il n'empêchait que la faiblesse que cela provoquait en lui avait toujours tendance à l'angoisser tout autant que l'agacer. Mais personne n'était infaillible, il l'avait compris avec le temps. Serrant machinalement ses doigts autour du poing américain dans sa poche, comme pour garder une certaine contenance et ne pas se laisser emporter par un trop plein d'inquiétude, il répondit d'une voix plus calme. « Je ne dis pas que ça arrivera demain mais... il faut y penser oui. » Après tout, ils n'étaient à l'abri de rien, toutes les pertes déjà essuyées n'en n'étaient qu'une preuve parmi tant d'autres, et il était hors de question qu'il perde l'un des siens suite à un manque de prévoyance ; surtout pas Stewart.

Fronçant un peu plus les sourcils, Zack s'approcha de quelques pas. « Qu'est-ce qui ne va pas, Stew ? » Bien sûr que l'inquiétude était perceptible dans son ton, tout comme au fond de son regard clair ; s'il savait parfaitement masquer ses émotions, il était également conscient que le moment était sans doute mal choisi pour jouer au type froid. Quand le plus jeune s'excusa, le blond s'apprêta à répondre avant de le voir trembler. L'envie de le secouer, lui dire de répondre, de lui parler, s'immisça doucement en lui mais il n'en fit rien, sachant pertinemment que ça ne ferait que braquer son cadet qui venait de reprendre la parole de cette même voix anxieuse, concluant le tout d'un petit sourire un peu crispé. Comblant les quelques pas qui le séparaient de son compagnon, le trentenaire décrispa enfin ses doigts autour de l'arme afin de sortir sa main de la poche de son jean et récupérer celle du brun. « Laisse tomber cette histoire de bagnole, on est pas à quelques jours près. » Tout comme leur monde n'allait sans doute pas s'effondrer aujourd'hui ou demain ; bien sûr, ils ne pouvaient être sûrs de rien, mais pour le coup, Zack était bien plus soucieux de l'état de Stewart que des risques qu'ils encourraient à chaque seconde.

Un nouveau petit soupire plus impuissant qu'excédé passa la barrière de ses lèvres et, machinalement, il serra légèrement les doigts de son cadet entre les siens ; sa main était glacée contrairement à celle de l'ancien homme d'affaires dont le corps avait toujours eu tendance à être quasi-constamment chaud. « Viens » avait-il lancé en se remettant doucement en route, deux petites minutes avant qu'ils n'arrivent devant l'un des abri-bus du parc ; les alentours étaient calmes, comme souvent, et ici aussi, la neige était encore immaculée de toute trace de pas. Montant sur le banc, le trentenaire s'assit sur le dossier, les pieds sur l'assise, ne lâchant toujours pas la main de son partenaire. « Qu'est-ce qui te tracasse ? » Autant dire que les fois où Zack se montrait réellement à l'écoute étaient relativement rares, mais quand ça concernait le barman, il ne pouvait pas faire autrement. Alors il allait écouter ce qu'il avait à dire, si toutefois il parvenait à mettre sa fierté de côté et à parler, et après ils aviseraient ; il était encore suffisamment tôt pour qu'ils s'en aillent en ville plus tard, ou qu'ils rentrent directement à la station.


Thought we had the time, had our lives, now you'll never get older. Didn't say goodbye, now I'm frozen in time getting colder. MAIZ.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Explore the world beyond   

Revenir en haut Aller en bas
 
Explore the world beyond
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» CNN: Food prices rising across the world
» Vente Elysien Forge World (GI)
» Rock My World
» Forge World
» Nouveauté Forge World

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Abandonnés-
Sauter vers: