The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -35%
Xiaomi MI Band 4 bracelet connecté – ...
Voir le deal
25.99 €

Partagez
- Get it on -
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Get it on   Get it on EmptyVen 13 Jan 2017 - 18:46
Get it on

Déambulant distraitement dans les rues de Seattle, Stewart passait le temps comme il le pouvait, s'attardant devant ou à l'intérieur de boutiques en tous genres, discutant avec les connaissances qu'il pouvait croiser, profitant du temps encore ensoleillé du mois de septembre. Ce week-end, il n'avait rien de particulièrement excitant de prévu. Pas de soirées, puisqu'il devait travailler, pas de paris stupides à honorer, personne chez qui s'inviter. Zack, même si leur relation s'était grandement améliorée depuis leur explication de textes, n'aimerait probablement pas le voir débarquer à l'improviste chez lui, sans raison autre que l'ennui. Et s'il était totalement honnête envers lui-même, il ne voulait pas s'inviter car il ne voulait pas passer pour ce partenaire envahissant. Ils étaient tous les deux farouchement indépendants, ce qui faisait qu'une invasion imprévue de leur intimité ne leur plaisait absolument pas.

Cette volonté de ne pas se rendre chez son partenaire du moment pour ne pas se couvrir de ridicule tint bon jusqu'à onze heures du matin, où son ennui atteignit son pic. Il n'était pas fait pour rester assis sans rien faire, à observer l'horizon. C'était mauvais pour les autres, ça lui donnait des idées qu'ils voyaient d'un mauvais œil, qui lui attiraient des problèmes. Un Stew silencieux n'est jamais bon signe. Le jeune homme aura tenu deux bons mois avant de s'avouer vaincu et de céder à son envie de s'inviter chez son aîné. Mais très franchement, si Zack avait été assez malin pour ne pas lui donner un double des clés, il aurait pu tenir bien plus longtemps. C'était de sa faute. Du moins, c'était ce que sa mauvaise foi lui soutenait mordicus, et qui était-il pour la remettre en doute ?

Il se leva donc de son banc, chassa les oiseaux venus picorer trop près de lui et se mit en route vers l'appartement de Zack d'un pas déterminé. A quoi pouvait-il bien être occupé le dimanche ? Il le voyait bien le nez dans ses dossiers, se nourrissant seulement de café et de nicotine. Peut-être devrait-il se rendre à un dîner d'affaires le lendemain, où il affronterait vautours et hyènes. Il ne comprenait pas les raisons qui avaient pu le pousser à rechercher la compagnie de ces rapaces. Bien sûr, ça devait être agréable de briller au sein de la haute société, de pouvoir afficher son statut social avec fierté et d'accèder à des institutions renommées, il comprenait parfaitement l'attrait que ça avait. Malgré ça, les à-côtés étaient nombreux. Peut-être qu'un jour, il lui demanderait ce qui l'avait motivé. Pas aujourd'hui.

Une demie-heure de marche plus tard, il était devant l'entrée de l'immeuble de Zack et composait le code, bien mémorisé. Il s'amusa à mettre mal à l'aise un couple qui eu le malheur de prendre l'ascenseur avec lui en jouant à la perfection son rôle de petit voyou avant de s'arrêter devant la porte blindée de l'appartement. Il hésita un instant sur la marche à suivre, mais préféra toquer et attendre plutôt que d'entrer sans invitation. Un restant de bonne éducation, dirons nous.

Lorsque Zack commença à mettre trop de temps pour venir lui ouvrir, il se rabattit tout de même sur le plan deux, annonçant son arrivée d'un « Chéri, je suis rentré ! » dont le dernier mot mourrut sur sa langue. Il tombait mal, à en juger par Zack en manteau, en train de farfouiller nerveusement dans ses affaires pour trouver quelque chose. « Heu... J'fais aussi babysitter d'appart', si ça t'intéresse ? 10 dollars de l'heure. Deal ? »
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Get it on   Get it on EmptyVen 13 Jan 2017 - 22:06

Dimanche, 15 Septembre 2013






Le dernier barbecue de l'année, l'un des derniers en famille en tous cas, c'était pour ça que se préparait Zack. Probablement que ce serait la dernière fois de l'été que Molly et Christopher venaient à Seattle et leur mère avait insisté pour un repas en famille ce dimanche midi. Zieutant sa montre, le blond hocha la tête d'un air satisfait. Il était  presque midi et il ne devait pas y être avant midi et demi ; toute la petite famille était à la messe, tous sauf lui, comme souvent. Maria, sa mère, avait arrêté d'insister, ne pouvant s'empêcher toutefois de lui demander à chaque fois. Il lui restait donc encore dix minutes pour terminer de se préparer jusqu'à ce que Walter, son chauffeur ; hors de question de prendre sa propre voiture pour aller dans ce quartier du Sud de la ville, Dieu seul savait dans quel état il risquait de la retrouver.

Délaissant sa tasse de café désormais vide dans l'évier, le blond était monté à l'étage, rejoignant la salle de bain. Se toisant dans le miroir il ne pu s'empêcher de faire un peu la moue. Une fois de plus, il arriverait à la maison avec de bonnes cernes, sa mère lui dirait encore qu'il bossait trop, qu'il devait penser à lever le pied de temps en temps ; mentalement, il se nota de ne plus sortir la veille d'un repas de famille, sachant pertinemment qu'il oublierait tout aussi vite. S'éloignant un peu du miroir, le blond se zieuta en intégralité -tee-shirt blanc banal et pantacourt bleu en jean ; probablement que si ses collaborateurs le voyaient, aussi décontracté, ils ne se priveraient pas d'en rire mais au fond il s'en fichait bien.

Un son à la porte le tira de ses pensées et, les sourcils froncés ; non, pas maintenant, il n'avait pas le temps, probablement son voisin d'à côté qui venait pour une connerie. Il descendit jusqu'au salon pour terminer de se préparer, enfilant au passage un sweat par dessus son tee-shirt. C'est à ce moment là que le son des clés dans la porte le bloquèrent complètement, s'arrêtant au milieu de la pièce en entendant la voix du gamin. Il jouait à quoi à débarquer d'un coup comme ça ? Trop difficile de passer un coup de fil avant ? Super idée de lui avoir donné un double des clés. Vraiment. D'ici dix minutes il devrait être parti, et l'optique d'arriver, pour une fois, en retard, avait le don de l'agacer. Agacement qu'il ne prit pas tant la peine de masquer même en voyant le barman un petit sourire aux lèvres. « Tu tombes pas très bien là, qu'est-ce qu'il y a ? » Au fond, Zack était surtout frustré ; maintenant que le brun était là, il n'avait plus spécialement envie de partir, mais hors de question d'annuler comme ça à la dernière minute.

Percevant l'air vexé de son cadet et une remarque concernant sa sympathie légendaire, le blond soupira doucement, récupérant ses tennis noires dans l'entrée pour s'asseoir sur l'accoudoir du canapé et les enfiler. « Repas chez mes parents, je dois être partis dans dix minutes. » Pourquoi ressentait-il ce besoin de se justifier alors qu'il aurait pu se contenter de hausser les épaules à ses remarques ? Probablement parce-que, quoi qu'il en dise, il tenait au gamin et n'avait pas envie de tout faire capoter après un mois et demi sans accroc.

Se relevant, le blond s'approcha de son cadet et planta son regard dans le sien, tirant un peu sur son tee-shirt pour l'attirer contre lui et déposer un rapide baiser sur ses lèvres. « Babysitter d'appart... sérieusement. » Levant les yeux au ciel, il reprit. « Bon, maintenant que t'es là, t'as qu'a venir avec moi, ça fera plaisir à ma mère. » Malgré son petit sourire en coin et sa voix passablement morne, le trentenaire ne pouvait s'empêcher d'être un peu nerveux à cette idée. Il avait désormais confiance en Stew, suffisamment pour lui proposer de l'accompagner, mais une part de lui appréhendait la réaction du gamin. Il avait néanmoins demandé parce-que, en effet, sa mère serait ravie, probablement que Molly aussi ; combien de fois Maria lui avait-elle demandé s'il venait accompagné ? Alors certes, dire que Stew et lui étaient ''en couple'' n'était pas réellement la vérité, au fond, ils n'avaient même pas parlé entre eux de la manière de définir leur relation ; ils se fréquentaient, passaient de bons moments ensemble, mais ne s'étaient ni épanchés en sentiments ni juré fidélité. Quoi que pour ce dernier point, le barman avait probablement compris qu'il ne valait mieux pas piquer à vif la possessivité apparemment maladive de l'homme d'affaires.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Get it on   Get it on EmptySam 14 Jan 2017 - 20:54
« Wah, bonjour l'accueil ! Je vais très bien, merci, c'est sympa de demander, moi aussi je suis ravi de te voir. » le charria-t-il , un peu vexé de se faire accueillir comme un indésirable. Merde, pile lorsqu'il avait réussi à surmonter un de ses principes pour l'autre, il se faisait jarter ! Il allait lui rendre son double à ce train-là, ça ne servait à rien de pouvoir rentrer quand il le voulait pour être expulsé manu militari dans l'instant qui suivait. Et il pouvait parfaitement se rendre compte par lui-même qu'il tombait trop mal pour avoir droit à un véritable accueil d'amoureux transi, il aurait juste aimé avoir droit à quelque chose de plus sympathique. Il s'appuya lourdement contre la porte d'entrée, bloquant ainsi le passage dans une pure tentative d'ennuyer Zack, et laissa ses yeux vagabonder sur le corps de ce dernier. Notant finalement le sweat de son homme et tout le reste de sa tenue, il sentit ses yeux s'agrandir. Depuis quand possédait-il des vêtements normaux ? Qu'est-ce qu'il se passait au juste ?

Zack répondit à sa question avant même qu'il n'ait à la poser. Un repas de famille dominical ? Ah, énorme ! Ce mec était le cliché ambulant du gendre presque idéal ! Stewart se mit à rire, incapable de concilier la vision qu'il avait de Zack avec celle du bon fils de famille qu'il souhaitait apparemment donner. Il ne résista pas lorsqu'il lui vola un baiser, trop amusé par ce qu'il s'imaginait pour continuer à bouder. En revanche, ce qui suivit eut le don de stopper toute hilarité.

« Quoi ? C'était pas une connerie ? » A en juger par son expression, non, c'était même très sérieux. Stewart pâlit, pris de court. Ça allait peut-être un petit peu vite là, non ? Rencontrer aussi tôt les parents... C'était plutôt déconseillé si l'on n'était sûr de rien par rapport à l'autre, n'est-ce pas ? C'était très... officiel. Plus officiel qu'aucune de ses autres relations. Il se racla la gorge pour gagner du temps, réfléchissant à toute vitesse pour trouver une explication plausible à cette soudaine proposition. Il s'agissait d'un repas de famille. Qui amenait-on en général pour cette occasion ? Des amis très proches, une fiancée, un petit copain... Ou alors une doublure pour déjouer la tentative machiavèlique des parents de vous mettre en couple avec une personne peut-être très sympathique, mais ne nous plaisant pas du tout. Zack avait l'âge d'être marié, ne l'était toujours pas... La lumière se fit. « Oh ! Ah, d'acc', j'ai compris. Y'a pas de soucis, si je peux aider, c'est avec plaisir. Après vous, très cher. » Il s'écarta galamment de la porte, s'inclinant pour laisser passer son aîné devant lui, puis lui emboîtant le pas.

En arrivant à la voiture, il salua le chauffeur avec enthousiasme, excité par « l'aventure » qui s'annonçait, à défaut de palpitante, au moins divertissante. Et s'il devait être honnête envers lui-même, il devait reconnnaître qu'il avait hâte de voir à quoi ressemblait la famille de Zack. Une fois installé sur le siège arrière, il attendit bien une vingtaine de secondes avant de se jeter sur lui, plein de questions : « Alors, avec qui ils veulent te maquer ? Et qu'est-ce que je joue ? Le bon pote ou l'amoureux transi ? Ils sont cool avec ça tes parents d'ailleurs ? Tu leur as dit ? Oh ! Y'aura qui exactement pour ce repas au fait ? J'me tape pas trop l'incruste ? » Il ferma la bouche deux secondes avant d'ajouter à voix basse : « Sympa, la tenue. C'est bête qu'on soit attendu... »
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Get it on   Get it on EmptyDim 15 Jan 2017 - 0:05

Le blond n'avait pas relevé le regard franchement perturbé du barman qui le toisait de haut en bas, il ne se rappelait même pas que depuis qu'ils se connaissaient, Stew l'avait toujours vu avec au moins une chemise, au pire un jogging en toile et un tee-shirt le matin, mais pour sortir il était toujours habillé correctement. En revanche, Zack n'avait pas manqué de voir la couleur qui avait peu à peu quittait son visage à sa demande. Il avait arqué un sourire relativement condescendant à la question de son cadet d'un air de dire ''j'ai vraiment l'air de me foutre de toi là ?'' Avant de s'éloigner un peu, le laissant réfléchir. Il s'attendait à ce qu'il refuse, pour des tonnes des raisons, et il n'allait pas commencer à insister, ce n'était pas comme si c'était indispensable de toute façon, sa mère survivrait s'il venait seul comme c'était prévu au départ. Récupérant sur la table basse ses cigarettes et son téléphone où un message de Walter lui indiquait qu'il était là, il glissa le tout dans les poches de son pantacourt, calant ses lunettes de soleil dans la poche de sweat avant de répondre aux mots du gamin. « Super, je savais que je pouvais compter sur toi. » Malgré sa voix toujours aussi condescendante, ses yeux s'étaient fait un peu plus rieurs.

Sortant alors du duplex, les deux hommes se rendirent à la voiture, s'y engouffrant rapidement après avoir salué le chauffeur qui leur tenait la portière. Le trentenaire s'installa de son côté, zieutant un court moment l'extérieur avant d'être royalement tiré de sa contemplation par l'assaut du gamin qui se mit à le barder de mots tellement vite qu'il se contenta d'abord de le regarder les yeux grands ouverts. Au moins, il n'avait plus l'air tant perturbé que ça par l'idée, se prenant même au jeu. Après quelques secondes où Zack eut l'espoir fou qu'il ait terminé, le barman rajouta une dernière phrase qui le fit légèrement rire alors qu'il secouait la tête. « Sinon quoi hein ? » rétorqua-t-il un petit air à la fois amusé et intéressé flottant dans son regard.

Avant que Stew ne se remette à parler, le blond leva la main lui faisant signe d'attendre, essayant de se remémorer toutes les questions de son cadet. « Ils veulent me caser avec personne en particulier. Ma mère est juste comme toutes les mères, à demander trente-six fois si je viens accompagné ou pas. Alors oui, si tu pouvais faire comme si on était ensemble sans en faire trop. » Le gamin avait parlé de l'amoureux transi mais Zack espérait réellement qu'il n'irait pas juste là, ses parents n'étaient pas cons, mieux valait ne pas en faire trop. « Sois toi-même, ça ira. Et oui, ils savent depuis longtemps. » Leur annoncer n'avait pas été une mince affaire. Enfin, l'annonce à proprement parlé si, l'adolescent qu'il était alors n'avait pas pris la peine de prendre des pincettes, allant droit au but, c'était l'après qui avait posé problème. Les regards de son père, la peine de sa mère, en bons catholiques, c'était relativement mal passé. Mais Zack avait toujours eu ce qu'il voulait, il était le chouchou, alors ils avaient finit par accepter. Qu'avait-il oublié d'autre ? Ah ! « Y aura ma sœur et son mari aussi. Et non, tu ne te tapes pas trop l'incruste, ma mère en fait toujours pour vingt. Calmes toi maintenant. »

Au fond, ce n'était pas tant au gamin de se calmer, mais son enthousiasme stressait légèrement l'homme d'affaires. Stress qui ne fit que s'accentuer au fur et à mesure du trajet. Il zieutait le paysage défilant à l'extérieur sans trop parler, les bras croisés il tapait doucement du pied sur le sol, au rythme de la musique, certes, mais ce n'était qu'un signe de plus de son inquiétude. Et si, arrivé là-bas, Stew balançait une remarque bien cinglante sur leur situation franchement médiocre ? Qu'il en lance une à Zack discrètement serait encore gérable, mais s'il se le permettait devant ses parents ou sa sœur... le trentenaire ne laisserait clairement pas passer.

Après quelques minutes de route encore, ils avaient définitivement quitté le centre de la ville et arrivaient à Georgetown où se trouvait la petite maison de ses parents. Plus ils avançaient et plus la pauvreté sautait aux yeux, entre les zonards qui erraient çà et là, les poubelles renversées, les tags un peu partout. Le blond soupira doucement, ayant presque hâte d'arriver à la maison et de rejoindre le jardin pour manger et se couper de ce coin pourri le temps de quelques heures.

La voiture finit alors par ralentir, s'arrêtant finalement devant une petite maison plus très blanche où quelques fleurs étaient encore présentes, celles dont les pots n'avaient pas été brisés. Ouvrant la portière pour descendre du véhicule, Zack para aux potentielles remarques du brun en lançant un simple « Viens. » Probablement qu'il se demandait s'ils ne s'étaient pas simplement arrêtés là pour régler une petite affaire avant de retourner dans les quartiers riches mais il ne s'en inquiéta pas plus que cela, préférant y aller vite avant de changer d'avis.

A peine eurent-ils fait quelques pas que Walter était parti et que déjà la porte s'ouvrait, laissant apparaître une jeune femme blonde en robe fleurie qui ne devait pas faire plus d'un mètre soixante ; un grand sourire, des cheveux un peu ondulés lui arrivant jusqu'aux épaules, elle toisait le trentenaire d'un air ravi. « On a parié. On pensait que tu allais arriver en retard mais encore une fois, tu es juste à l'heure. » Se mettant sur la pointe des pieds en tirant sur la nuque de son frère pour l'embrasser sur une joue, elle fut rapidement rejointe par une femme un peu potelée d'une cinquantaine d'année ; les cheveux grisonnants tirés en arrière, les traits fatigués, pas plus grande que la plus jeune. Zack s'en approcha alors, se penchant en avant pour enlacer rapidement sa mère qui ne retint pas un « Ah mon grand. » qui, s'il n'avait pas été déjà trop nerveux, n'aurait pas manqué de l'agacer encore plus. Se redressant, il s'écarta un peu pour qu'elles voient son accompagnant et fit les présentations ; ô moment de joie après un instant de gène relativement palpable. « Je vous présente Stewart. Stew, ma mère Maria et ma sœur Molly. » Il ne restait plus qu'à espérer maintenant que le gamin sache se tenir. Certes, la famille ne faisait pas partie de la haute, n'était pas régie par tous ces codes, mais le respect était de mise et certaines choses n'avaient pas à être dites.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Get it on   Get it on EmptyMar 17 Jan 2017 - 20:05
Manifestement, Zack commençait à trop bien le connaître. Avant même qu'il n'ait pu repartir, il lui fit signe de se taire pour le laisser parler et s'expliquer. Stewart leva les yeux au ciel, mais se plia à sa demande. Il avait besoin de réponses à ses questions, même s'il n'en attendait pas vraiment de la part de l'autre, expert dans l'art d'esquiver même les questions les plus simples en répondant de manière mystérieuse et trop courte. Il sourit à l'évocation de sa mère, apparemment maman-poule : l'image de Zack prit dans une étreinte maternelle mortelle lui tira un sourire. Il voyait parfaitement le genre : « Mon grand garçon, tu ne prends pas assez soin de toi, tu es tout maigre, laisse maman te remplumer, et si tu avais quelqu'un dans ta vie au moins je serai rassurée, tu ferais plus attention à toi ! » Ce n'était pas dit qu'avec lui dans sa vie il ferait plus attention à lui, peut-être plutôt l'inverse... Stewart se demanda très rapidement s'il se sentait capable de cuisiner pour quelqu'un d'autre que lui, et de vrais plats, pas des trucs faits à la va-vite. Hum... Il faudrait d'abord convaincre Zack que ce n'était pas empoisonné. Et ensuite très certainement supporter ses moqueries et l'image de parfaite petite femme. Il n'avait rien contre les gentilles épouses, au contraire, il les admirait beaucoup, c'est pour cela qu'il ne se voyait pas à la hauteur. Le ménage ? Bah, c'était plutôt lui qui avait besoin de femme de ménage, vu le bordel de son appartement. Arrêter les sorties ? Ah, non, ce n'était même pas envisageable. Nah, sa mère allait le réprouver comme gendre, il allait encourager Zack dans ses pires travers. Même si apparemment, l'homosexualité était acceptée. Déjà ça de moins à prendre en compte.

Il ricana lorsqu'il lui enjoignit de se calmer, n'appréciant manifestement pas trop son déluge de questions. Et pourtant, il en avait encore vingt autres en réserve classées dans la catégorie plutôt intéressante, dommage ! Mais il lui obéit, sentant son stress alors qu'il aurait dû être le plus nerveux des deux. Il se jetait quand même dans l'inconnu juste pour ses beaux yeux ! Bon, il adorait ça. Sauf qu'il n'allait jamais le lui avouer, alors autant faire semblant d'être un peu anxieux. En vérité, il était surtout très curieux de découvrir à quoi ressemblaient les membres de la famille Atkins. Il se résolut donc à prendre son mal en patience et à tenir sa bouche fermée, se concentrant également sur les paysages urbains qui défilaient. Il nota qu'ils ne se dirigaient pas vers le côté le plus huppé de la ville, ce qui lui fit plisser les yeux. Zack pouvait aussi s'être moqué de lui, ce ne serait pas la première fois. Il semblait que son aîné fasse parti des gens au visage si impassible qu'il n'arrivait pas à discerner la véracité de leurs paroles à tous les coups. Tant mieux, ça donnait du suspense à leur relation.

Le trafic était fluide, ce qui permit aux trois hommes d'arriver rapidement à bon port. Si Stewart eut des doutes quant à la bonne adresse, il les garda pour lui. Du moins, juste le temps pour que Zack quitte l'habitacle et le laisse avec son chauffeur. « Walter ! T'es sûr de toi sur ce coup-là ? » « Au moins autant que toi. »«Te fous pas de moi, ça ne veut rien dire ça ! » « Stewart, c'est le bon endroit et les bonnes personnes. Tu veux un conseil ? Sois poli, mais ne cherche pas à leur plaire à tout prix. Je sais de quoi je parle, j'ai aussi dû rencontrer mes beaux-parents. » l'homme lui fit un clin d'oeil puis le pressa pour qu'il sorte de la voiture, ignorant les râleries du plus jeune. « Super, sois toi-même ! C'est utile comme conseil ça ! » marmonna-t-il dans sa barbe avant de se composer un sourire lumineux, celui-même qu'il utilisait lorsqu'il souhaitait charmer les personnes en face sans en avoir l'air. Son sourire vacilla légeremment lorsqu'il vit une petite femme embrasser Zack sur la joue, puis une deuxième plus agée et replette l'enlacer. Maman et soeurette, donc. Génial. Au moins ça ne commençait pas directement par le père. Et entendre Maman appeler Zack « mon grand », comme il l'imaginait, l'amusa beaucoup, faisant pétiller son regard malicieusement.

Zack le présenta et il s'approcha des deux femmes, tendant la main pour serrer les leurs tour à tour, les saluant chaleureusement. « Enchanté, madame Atkins, mademoiselle Atkins. Je suis ravi de pouvoir enfin vous rencontrer en personne ! » il coula un regard en coin à Zack avant d'ajouter : « Je suis navré, je n'ai rien pu apporter pour vous remercier de m'accueillir... Il faut blâmer votre fils et son goût pour les surprises. » Voir Zack laisser transparaître sa nervosité sur son visage valait le détour. A croire qu'il tenait réellement à ce qu'il fasse une bonne impression sur sa famille, comme s'il allait la revoir. Ils se fréquentaient depuis quelques mois maintenant, mais Stewart prenait leur relation au jour le jour, n'en attendant rien de particulier. Est-ce qu'il se voyait marié ? Certainement pas ! Cependant, si leur relation venait à se terminer, il en serait peiné, il ne se voilait pas la face à ce sujet. Il profitait donc de ce que lui offrait Zack, sans rien espèrer. C'était plus simple pour eux deux. Et voilà que cette grande andouille venait le présenter à ses parents ! Est-ce qu'il faisait ça avec tous ses copains, ou était-il le seul « chanceux «  à en profiter ? En suivant les deux femmes à l'intérieur, Stewart lui glissa à l'oreille : «« Faudra qu'on reparle de cette affaire de famille un de ces quatres... Que je trouve le moyen de te faire subir la même chose. » Bon, ce ne serait pas un repas de famille. Père mort, mère absente, friture sur la ligne avec la tante... Mais ce serait très certainement une soirée avec tous ses potes, et une bien arrosée. Ça lui apprendrait, na.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Get it on   Get it on EmptyMer 18 Jan 2017 - 11:38

A peine le blond avait-il reposé son regard dans celui du brun qu'il avait remarqué cette petite pointe d'amusement ; sûr qu'il se foutait bien de lui au fond, mais au moins il n'avait pas pris les jambes à son cou pour détaler fissa de ce quartier qui n'avait franchement rien à voir avec le monde dans lequel vivait le blond. Quand Stew prit alors la parole, l'homme d'affaires était partagé entre le soulagement qu'il n'ait pas encore lancé de remarque désobligeante et l'agacement de le voir d'un seul coup aussi mielleux. A ses oreilles ça sonnait presque faux, l'habitude l'entendre toujours la langue trop pendue, mais sa mère et sa sœur, ne le connaissant absolument pas, n'avaient dû y voir que du feu. Le trentenaire se passa une main las dans les cheveux, levant les yeux au ciel à l'accusation qu'il venait de lui destiner mais qui avait fait légèrement rire Molly et dont Maria répondu en assurant au barman qu'il n'y avait pas de problème. Ils entrèrent finalement dans la petite maison relativement bien ordonnée mais où des dizaines de petits bibelots traînaient ; contrairement à lui qui n'était pas réellement matérialiste, sa mère avait ce trait de donner de la valeur sentimentale à chaque petite broutille.

Sentant le plus jeune s'approcher et tirer sur son sweat il se pencha un peu, fronçant les sourcils en dardant sur lui un regard peu assuré. « T'as pas intérêt. » Et puis quoi encore ? S'il ne voulait vraiment pas venir il aurait tout aussi bien pu le dire, Zack ne l'avait en rien forcé à l'accompagner. Bon certes, il ne lui avait pas réellement demandé son avis mais qu'importe. Ils traversèrent le hall d'entrée puis la cuisine pour arriver dans le jardin ; il n'était pas vraiment grand et entre la table et le barbecue, il n'y avait plus tant de place pour faire quoi que ce soit d'autre, mais c'était toujours mieux que rien. A leur arrivée, Zack ne releva pas le regard un peu étonné de son père, un homme assez maigre, près de la soixantaine, un peu plus d'un mètre quatre-vingt et les cheveux gris. S'approchant de Christopher, son beau-frère, qui venait de se lever pour les saluer. Il serra la main du grand brun, recevant par la même occasion une petite tape sur l'épaule, avant de serrer celle à son père. Et de nouveau, les présentations. « C'est Stewart. Mon père Richard et le mari de ma sœur, Christopher. »

L'ambiance n'était pas aussi tendue que cela, au contraire, le feu du barbecue était déjà allumé et les deux hommes à table avaient déjà des bières et des crackers. Non, l'ambiance générale était presque festive. C'était celle dans la tête de Zack qui était franchement tendue. Pourquoi d'ailleurs ? Il n'avait rien à prouver à qui que ce soit, n'attendait rien de toute cette mascarade. Ou peut-être que si ? Au fond, le réel problème était que tout ait été fait à la dernière minute, il n'avait pas pu se préparer psychologiquement au fait que Stewart serait là et ça avait le don de lui faire perdre tous ses moyens. Mais non, il devait se détendre, au moins un peu ; il n'y avait pas eu de remarque déplacée alors... Coupé dans ses pensées par son père qui les invita à s'asseoir, il prit une des deux bières que Molly tenait. La jeune femme regarda alors le barman, demandant d'un air un peu inquiet « Ça ira ou vous préférez autre chose ? »

Se détournant des deux cadet, Zack écouta en fronçant les sourcils les mots de Chris, le regard amusé, qui lui balançait sur un air de faux reproche qu'il leur avait caché ça. Secouant la tête, le blond s'installa au bout de la table, tournant la tête vers l'arrière pour s'assurer que le brun n'était pas dans une mauvaise posture. Il s'y attendait, aux dizaines de questions intrusives, et ce n'était pas tant pour le réjouir. Si son père était quelqu'un de relativement discret, sa sœur par contre... Les observant, il l'entendit inviter Stew à s'asseoir à son tour tout en lui demandant « Vous avez rencontré mon frère où ? Ça fait longtemps ? » Levant une nouvelle les yeux au ciel en soupirant, Zack ne pu s'empêcher de la reprendre. « Molly... » « C'est bon, je demandes juste. » Elle s'était mise à sourire, le narguant presque de son petit regard malicieux. Le déjeuner promettait d'être long, très long.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Get it on   Get it on EmptyVen 20 Jan 2017 - 21:47
Sans surprise, Zack eut une expression outrée en l'entendant suggérer un retour de bâton. Ah, quand c'est monsieur qui met les autres dans des situations délicates, c'est correct, mais lorsqu'il doit goûter à sa propre médecine, tout de suite c'est un crime de lèse-majesté ! Stewart lui lança un regard signifiant qu'il devrait se méfier à sa prochaine invitation, puis emboîta le pas à la maîtresse de maison, observant curieusement les pièces qu'ils traversaient. C'était... autre chose que ce à quoi il s'était attendu. Enfin, pas au niveau des bibelots. La différence se ressentait davantage sur le prix des choses que les choses en elles-mêmes ; il ne se sentait pas déplacé dans un tel décors, il s'y sentait parfaitement à l'aise. C'était ce qu'il avait toujours connu. La différence de niveau de vie entre les parents et le fils attisa un peu plus sa curiosité concernant Zack et son environnement familial.

Il avait bien compris que son aîné était un bourreau du travail, et se doutait que ce n'était pas une habitude nouvellement acquise. Zack était extrêmement travailleur, il n'y avait qu'à voir la façon dont il se dédiait à son emploi, beaucoup trop à son avis. Et c'est bien connu, lorsqu'on donne tout, on a forcément des fruits. Il commençait peut-être à toucher du doigt ce qui avait pu autant le motiver à s'arracher de la sorte.

Arrivés dans le jardin, où le barbecue les attendaient gentiment, Stewart pu rencontrer son « beau-père », dont son fils avait hérité la hauteur et les yeux gris, ainsi que son « beau-frère ». Il pouvait peut-être compter sur lui pour le soutenir en cas de pépin, solidarité entre beaux-fils oblige. Le regard surpris du père ne lui échappa pas. Manifestement, ça devait faire longtemps que Zack n'avait ramené personne aux repas de famille. Quel veinard il faisait... Le même sourire avenant qu'au départ bien accroché aux lèvres, il serra aussi les mains qu'on lui tendait, prenant garde à soutenir leurs regards curieux sans que son visage n'exprime son amusement, mêlé à un peu d'appréhension. « Enchanté de vous rencontrer, messieurs ! » Molly lui offrit ensuite de quoi boire. « C'est niquel, merci Molly. » lui répondit-il gentiment, avant de s'assoir comme elle le lui proposait. S'ensuivirent les questions rituelles d'une rencontre avec la belle-famille. Il joua un peu avec sa bière, cherchant à gagner un peu de temps pour ne pas choquer la jeune femme. « Oh, on s'est rencontrés lors d'une discussion entre trafiquants, j'ai filé mon num' à ton frère et on s'est retrouvés pour... bah j'vais pas te faire un dessin. » ne passerait sûrement pas. L'intervention de Zack lui permit de trouver une version moins agressive.

Lorsqu'elle lui accorda à nouveau son attention, il développa : « C'est une histoire assez banale, on s'est rencontrés dans un bar, on a bien accrochés... On s'est revus plusieurs fois, et les atomes crochus on fait le reste. Je lui ai tapé dans l'oeil, d'après ses dires. » conclut-il en adressant un clin d'oeil à son tour à son homme, pensant très clairement à leur première dispute, qui avait bien failli leur coûter leur relation. « Et maintenant... on est ensemble depuis trois mois. On verra bien où ça nous mène, mais s'il a tenu à ce que je vous rencontre, je pense qu'on a de bonnes chances ensemble. » ajouta-t-il, sincère. « Alors, qu'est-ce que tu fais dans la vie, Molly ? Je peux te tutoyer, rassure-moi ? Et est-ce que j'ai des choses à craindre de la petite sœur ? » demanda-t-il, désireux de ne pas laisser la conversation mourir. Il avait hâte de mieux connaître la jeune femme, et surtout qu'elle lui raconte toutes les histoires ayant pu arriver à un Zack enfant et adolescent. Qu'elle le rende moins parfait !
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Get it on   Get it on Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Get it on -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Abandonnés-
Sauter vers: