Partagez | 
 

 Opération 2 : There is fire all around us

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
Auteur
Message
Maitre du Jeu
avatar
Date d'inscription : 06/05/2013
Messages : 4798
MessageSujet: Opération 2 : There is fire all around us   Lun 9 Jan 2017 - 23:12




There is fire all around us

Une caserne de pompier peut être une aubaine. C’est ce que vous vous êtes dit en vous aventurant ici tous les quatre, alors que la neige tombe inlassablement depuis que vous avez quitté la ferme. Couvert d’un glaçage blanc, le décor désolé parait presque moins terrible, mais la réalité vous rattrape bien vite. Devant le bâtiment de plein pied que vous souhaitez visiter, 8 rôdeurs déambulent mollement, ralentis par les températures hivernales mais pas moins féroces. Vous êtes à peine sur place qu’ils se dirigent vers vous : pas le temps pour se mettre en condition, il faut agir.

***

Vous êtes libres de la façon dont vous allez faire le ménage. Seul Neil devra lancer un dé normal (ici) lors de son premier message :
♦ Si tu fais 1 ou 6 : la proximité et le nombre de mordeurs effraient ta jument qui rue et te jette au sol. Rien de cassé, mais ça te sonne quelques minutes.
♦ Si tu fais entre 2 et 5 : tu as le temps de descendre pour te battre aux côtés de tes compagnons.

Une fois les rôdeurs éliminés, vous observez la façade de la caserne. Deux portes de garage fermées, une porte d’entrée, deux fenêtres. Vous allez devoir faire un choix :
Essayer d’ouvrir la porte d'entrée. Elle est fermée à clef, mais l’un des hommes forts de votre groupe pourra essayer de l’enfoncer. Celui qui se porte volontaire lance un dé spécial (ici).
- REUSSITE : la porte cède.
- ECHEC : elle se révèle impossible à forcer.
Casser une fenêtre.
Faire le tour pour repérer une autre issue.

Jouez autant de fois que vous le voulez et arrêtez-vous lorsque votre décision est prise en RP. N’oubliez pas que vos choix ont des conséquences ! Signalez ensuite ici que vous avez terminé afin que le MJ intervienne.

Rappel : les Opérations sont des sujets prioritaires sur vos autres RPs. Elles sont limitées dans le temps, et sont clôturées en fin de mois qu’elles aient, ou pas, été achevées.
Vos messages ne doivent pas dépasser 500 mots et nous vous conseillons fortement de mettre l’accent sur les actions de vos personnages, plutôt que sur leurs pensées.

Bonne chance ! N’hésitez pas à poser des questions si quelque chose ne vous semble pas clair.

Revenir en haut Aller en bas
Neil Berry
American Dream
avatar
Date d'inscription : 06/10/2016
Messages : 2238
Age IRL : 22
MessageSujet: Re: Opération 2 : There is fire all around us   Mar 10 Jan 2017 - 0:24


Armé de sa pelle, Neil était resté dans le sillage de la voiture tout le trajet.
A peine arrivés, le comité d’accueil ne se faisait pas attendre, la jument trépignait et il descendait pendant que les autres quittaient le véhicule. Au moins les morts étaient lents. Le gamin vérifiait juste leurs arrières avant de s’avancer en prenant le manche à deux mains. Il aurait bien laissé les trois compétents s’en occuper mais il craignait de les voir déborder. Ce serait quand même de sale augure dans les premières minutes de leur arrivée.

Il se décalait tout à gauche des autres, un peu plus avancé pour attirer l’attention d’un mort. En fait s’en était deux qui venaient. Un premier coup de pelle partait dans une des tronches décomposées, pas de quoi l’achever, mais au moins il s’écroulait. Neil pouvait reculer de quelques pas pour répéter l’opération sur le second. Cette fois il ne perdait pas de temps, décapitait le cadavre d’un coup de tranchant dans la gorge. Comme la tête claquait toujours des dents, il la virait d’un coup de swing à quelques mètres sur le côté. Ça leur éviterait de marcher dessus.
L’autre corps s’était décidé à tendre les bras comme un con, il lui enfonçait la face dans la neige à répétition jusqu’à ce qu’il arrête de bouger. Un regard à ses compagnons qui se démerdaient, un derrière la jument pour vérifier que rien ne venait, il pouvait enfin jauger le bâtiment.

Au moins il était de plein pied, ça devait être une bonne nouvelle, surement. Il faisait quelques pas sur le côté pour s’éloigner du charnier et observer le côté de la caserne.
« On fait le tour vite fait ? Si on doit se casser par une fenêtre, autant savoir laquelle. » Ça leur éviterait de se heurter à une qui serait barricadée, ou bloquée par un amas quelconque. D’autant qu’il y avait peut-être un truc ou deux à récupérer, ils auraient aussi bon compte de sécuriser ce qu’ils pouvaient avant de rentrer.

A vrai dire il ne les attendait pas vraiment, s’avançant vers une vitre pour essayer de discerner l’intérieur.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Opération 2 : There is fire all around us   Mar 10 Jan 2017 - 8:12

Le colosse balafré était assis en arrière de l'ambulance. Sur le bac qui avait servis de lit à sa bien-aimée lors de ses excursions. Aujourd'hui il devait retourner ou l'erreur de la nature avait aperçu pour la première fois son ange. Secouant sa tête, il chassa les peines et les souvenirs. Robert devait se concentrer sur le déroulement de la journée. Fouiller de fond en comble la caserne pour y prendre ce qu'il serait utile pour sa famille d'adoption. Bientôt le véhicule d'urgence s'arrêta et aussitôt le géant couvert de scarifications ouvrit les portes métalliques. La suspension eut un grincement de soulagement lorsqu'il descendit. Des formes traînantes, gauches et pathétiques s'avancèrent alors vers le quatuor. Aussitôt Robert se plaça devant le vieux médecin, son instinct de protecteur surgissant pour prendre contrôle de son corps démesuré. Mais au contraire des autres combats mener, la bête de cauchemar se retient de se laisser aller dans la fureur rouge. Serrant sa hache dans ses mains énormes et rugueuses, il entreprit d'abattre froidement et méthodiquement les réceptacles sans âmes. Un arc argenté coupant, broyant littéralement la tête d'une goule. La suivante reçut un coup de manche en acier directement sur ses mandibules, les fracassant pour la majorité. Le corps de la marionnette de Faucheuse tomba sur le dos les bras en croix. Sans perdre une seconde le mastodonte leva sa hache d'incendie très haut au-dessus de sa tête et planta le fil aiguisé entre les deux yeux de l'abomination. Quelques soubresauts, spasmes chaotiques annonçant la deuxième mort du charognard, parcoururent le corps putréfier. Un pompier transformé en infecté repoussant essaya de tendre ses ergots tranchants vers la lie de l'humanité. Laissant sa hache dans sa gaine cervicale de sa victime, Bobby sorti son pied de biche. Deux coups qu'une immense force mis fin au calvaire de l'ancien héros d'une petite communauté.

Regardant autour de lui pour s'assurer que tout le monde allait bien, Robert replaça son outil souiller à sa ceinture. Passant près du manche levé de sa hache, il la saisit machinalement pour la retirer. Écoutant son ami Neil proposé de faire le tour du bâtiment et de briser un carreau, le golem de chair leva un index immense vers la porte de la façade.

Robert- Euh... Pourquoi pas la porte? On ouvre et on entre non? Si elle est barrés, je peux essayer de forcer la porte avec ma barre à clou... Euh... Veut pas laisser Roxanne dehors avec les mordeurs tu sais... Euh... On entre vite et on s'en va après.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Opération 2 : There is fire all around us   Mar 10 Jan 2017 - 14:32


Lost Angels


There is fire all around us


Je conduis l’ambulance de la défunte Malorie d’une main sûre et posée. Elle l’a réquisitionnée sur le stationnement de la caserne si mes souvenirs sont exacts. Je me sens en sécurité. N’ai-je pas les deux gaillards de la ferme avec moi pour me soutenir en cas de besoin. Cerise sur le gâteau, mon étudiant en médecine nous accompagne. Le jeune homme m’impressionne avec sa capacité d’apprentissage pour le noble art qu’est la médecine. Si une bévue malheureusement et douloureuse m’arrive aujourd’hui, je sais que mon dauphin pourra étancher sa soif de connaissances en essayant de résorber mon sang qui s’écoule de mes plaies. Bonté divine j’arrive devant le château fort qui renferme les trésors de notre quête. J’appuie sur les freins et le véhicule s’immobilise. J’enlève les clefs du contact. Comme des hooligans de Manchester United qui veulent passer leur rage après avoir vu perdre leur équipe sur le terrain, des cannibales s’avancent vers nous en tendant des bras.

Je crois mon cher que ces rustres aux parfums avariés aimeraient nous serrer dans leurs bras. Je ne sais pas pour vous, mais j’ai comme une réticence pour cet amour dévorant qu’il nous porte. Je fais mon petit sourire pince-sans-rire et je laisse mon masque de stoïque qui me désigne comme un loyal sujet de Sa Majesté. Je sais que mon flegme et ma droiture seront ma perte un de ces jours. Mais j’essaie de détendre légèrement l’atmosphère en énonçant cette petite affirmation humoristique. Je n’ai que le temps de dévisser le mécanisme de verrouillage de ma canne-épée que Robert s’interpose pour accueillir la charge de trois cannibales. Deux dégénérés supplémentaires nous contournent pour prendre à parti mon élève. Bloody Hell! Malotru venez tâter de ma lame! Aussitôt le décervelé relevé mon défi et essaie de me charger maladroitement. Je n’ai que me fendre vers l’avant la pointe de mon arme au clair vers son arcade sourcilière. Je serre les dents. Un balancement de la tête de ma cible me fait que raser sa tempe. Avec un empressement digne d’un paparazzi se faisant poursuivre par les Beefeaters de Buckingham, je me décale et je porte une nouvelle pique. Cette fois-ci le coup est couronné de succès. D’un geste vif, j’enlève le sang noirâtre de mon arme. Habituellement j’aurai glissé la lame dans sa cachette en bois lacté, mais je préfère la garder au clair. Nul n’est trop prudent dans cette ville fantôme et arpenté par des cannibales. J’écoute les deux hommes discuter et je m’approche. Je crois que la prudence voudrait de faire une tournée d’inspection pour visualiser les forces présentes. Mais la proposition de Robert ne manque pas de charme, à savoir entrer et sortir rapidement. Un peu comme mes aventures de jeunesse si j’ose faire la comparaison. Une espièglerie sans borne illumine mes iris d’acier bleuté. Mais nous devrons essayer de faire le minium de bruit. Si la porte est verrouillée, nous pourrons tenter notre chance avec les clefs de l’ambulance qui vient de ce lieu, je crois.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Opération 2 : There is fire all around us   Mar 10 Jan 2017 - 21:22

Je me demande encore pourquoi nous nous sommes lancés à autant dans cette expédition. Le manque criant de médicaments peut-être ? Sans doute. On est pas à l'abri de la bonne grippe du début d'année. Un nouvel an placé sous le signe de … ? L'espoir ? La vie au lieu de la survie ? Comme ces derniers mois ? J'espère. Je vous passe les détails de notre arrivée sur place et des quelques monstres que nous avons du éliminer. Rien d'insurmontable jusqu'ici. La routine. Devant la caserne, Neil est le premier à prendre la parole. Il lance une idée et la suit immédiatement. Les fenêtres oui. Mais pourquoi ne pas essayer la porte dans un premier temps ? Ce que s'empresse de dire Robert. A nous deux nous pouvons amplement la forcer. Sa barre à clou. Ma hache. Du gâteau non ? Alair se montre plus prudent. Comme à son habitude. En effet, j'aimerais bien rentré sain et sauf et retrouver mon aimée moi. De toute façon rien ne presse. Il ne nous coûte rien de faire le tour du propriétaire. Peut-être que l'une ou l'autre fenêtre sera carrément entrouverte. Du pain béni. Oui je pense rêver un peu. Mais si on m'avait dit que je vivrais dans une fermette avec un ange à mes côtés, je n'y aurais jamais cru. Alair se laisse aller à une plaisanterie. Je savais que sous ses airs de gentleman se cachait un peu de vice. Ahah. Robert et moi pouvons essayer de forcer la porte oui. Ce qui fera un peu de bruit. Mais on ne perd rien à jeter un œil aux alentours comme Neil le propose. Et le fait d'ailleurs … Ahah. Si je puis me permettre Alair je crois que vous vous trompez. L'ambulance de Malou Paix à son âme ne vient pas d'ici à ma connaissance. Mais qui ne tente rien n'a rien. Ahah. Je proposerai bien que l'on se sépare. Mais si nous décidons d'ouvrir la porte on devrait tous rester ici. Au cas où … Pas besoin d'en expliquer les raisons je crois. Pour faire bref je serai d'avis qu'on tente la porte avant tout autre chose. Mais comme d'habitude je me plie à la volonté du groupe. Et moi qui trouve que le papy de la famille parle beaucoup. Ahah. Une chance que Charlie ne soit pas là. Ahah. On se serait installé façon salon de thé. J'espère qu'elle n'est pas trop seule à la ferme. Qu'elle ne m'en veut pas trop de partir avec eux. Une petite virée entres hommes. En cas de problèmes elle se débrouillera amplement je pense. Gary pourra toujours lui donner un petit coup de patte. Ahah. Messieurs ? Nous laissons Robert nous montrer une énième fois sa force herculéenne ou nous tentons de faire passer nos grosses carcasses à travers une fenêtre brisée. J'aime bien la première option … je n'ai jamais été très gymnastique à l'école. Ahah.
Revenir en haut Aller en bas
Neil Berry
American Dream
avatar
Date d'inscription : 06/10/2016
Messages : 2238
Age IRL : 22
MessageSujet: Re: Opération 2 : There is fire all around us   Mar 10 Jan 2017 - 22:24


La couche de poussière laissait présager un lieu inviolé. Bonne nouvelle, ce que contenait la caserne n’avait pas dû être pillé. Ça laissait aussi supposer qu’il n’y avait pas d’autre entrée actuellement ouverte, ou une résistance trop grande pour le voleur moyen.
Il se marrait doucement à la remarque d’Alair et tentait de scruter dans l’obscurité, au cas où quelque chose bouge au fond de la pénombre. Rien. Fait chier, ça aurait été plus simple.

Il y en avait deux bien partis pour enfoncer la porte tête baissée comme des bourrins. Joie. Probablement qu’ils avaient l’habitude de faire ça, y aller en force. Neil préférait passer comme une ombre, au moins jusqu’à savoir à quoi s’attendre, tant pis. Il était venu pour faire bonne figure, surtout auprès de Josh, il ne pouvait pas se permettre de faire de vagues.
Se décollant de la vitre il observait les trois tour à tour, puis la porte. Ça allait faire un bruit incroyable, attirer tout ce qui bougeait encore à l’intérieur du bâtiment. Si ça se trouve quarante morts allaient leur tomber sur le coin de la gueule dès le premier coup de hache dans la porte. Convaincu que c’était une mauvaise idée, il s’approchait simplement du lieu du drame prochain.

« C’est possible de garder la porte en un seul morceau ? A peu près quoi. »
Elle semblait assez résistante, pas de quoi contenir une horde, mais en fracturer l’extrémité devrait la laisser debout. « Alair et moi on la retient au maximum, et vous vous pouvez péter les crânes au fur et à mesure qu’ils sortent. Ça évitera qu’on en ait dix d’un coup sur les bras. » C’est tout ce qu’il y avait à faire, limiter la casse.
Il se retournait vers le groupe. « Suffit de siffler pour les attirer s’ils viennent pas tout seul. » Et il savait au fond de lui qu’à l’instant où le verrou céderait, ils seraient déjà cinq à forcer pour venir les bouffer. Mieux valait qu’ils se tiennent prêts à retenir le battant, ça allait être tendu.

Il se bouffait les lèvres, n’y tenait plus. Ça le tuait de ne pas prendre la mesure du bâtiment au moins une fois, juste en faire le tour.
« Je reviens dans une minute. »
Il les laissait cogiter sur la marche à tenir pour entrer. Ils feraient bien comme ils voulaient, lui partait en trottinant pour faire le tour. Merde. Si ça se trouve une dizaine de morts attendaient juste derrière et leur tomberaient dessus à la sortie. Ça prenait quoi, quelques dizaines de secondes de regarder ?


Revenir en haut Aller en bas
Maitre du Jeu
avatar
Date d'inscription : 06/05/2013
Messages : 4798
MessageSujet: Re: Opération 2 : There is fire all around us   Mar 10 Jan 2017 - 23:31




There is fire all around us

Neil se décide à faire le tour du bâtiment par lui-même pendant que les autres cogitent sur la décision – ou pas – de défoncer la porte. Sa curiosité l’amène à d’abord longer le mur ouest du bâtiment (à gauche de leur position) : il croise une autre porte verrouillée, trois fenêtres, un long pan de briques sales et… une porte tachée de sang séché mais ouverte. S’il pousse le vice jusqu’à y jeter un œil, il verra une pièce très petite, plongée dans la pénombre, où il peut distinguer une vieille combinaison crasseuse sur une table et deux machines à laver hors d’usage depuis longtemps. Il y a aussi une issue sur la droite, close, mais peut-être pas à clef ?

***

Vous devez désormais faire votre choix :
♦ Neil revient avertir ses camarades et ils décident de passer par la pièce qu’il vient de découvrir.
♦ La majorité du groupe préfère défoncer la porte avant (dans ce cas, suivre les consignes du précédent post MJ).
♦ La majorité du groupe préfère défoncer une fenêtre de devant.
♦ La majorité du groupe préfère défoncer une fenêtre du mur ouest.
♦ Vous vous séparez (précisez clairement qui fait quoi).

N'oubliez pas de suspendre vos posts dès votre décision est prise en RP afin que le MJ puisse intervenir. Signalez ensuite ici que vous avez terminé. Comme il vous l'a été précisé dans votre topic flood, fiez-vous uniquement aux éléments que vous donne le MJ.
Revenir en haut Aller en bas
 
Opération 2 : There is fire all around us
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 8Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» tuto haradrim, opération désert
» Salle d'opération section civile
» Votre fédération 2011.
» Ambassade de la Confédération du Rhin {LCR}
» Recherche open : Fire & Shadow

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives Opérations-
Sauter vers: