Partagez | 
 

 "The world is black and hearts are cold"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Auteur
Message
Invité
Invité
MessageSujet: "The world is black and hearts are cold"   Jeu 22 Déc 2016 - 1:11


APPLE Elise PRATT
24 ans Américaine Croupière Evergreen Ridge
i've got a war in my mind

Explique ici le caractère actuel de ton personnage.

Apple est depuis toujours une personne débrouillarde, elle bricole toute sorte de chose et sait utiliser ses dix doigts. Elle est également une jeune femme sérieuse, qui sait ce qu'elle veut et pourquoi elle le veut. Pourtant, elle préfère vivre au jour le jour, voir où chaque rebondissement peut l'emmener la minute suivante. Elle ne fait jamais de plan, préférant de loin improviser, quitte à risquer gros. C'est aussi pour cette dernière raison qu'elle préfère faire les choses seule : s'il arrive quelque chose, elle ne pourra blâmer qu'elle et ne culpabilisera aucunement.



Explique ici les caractéristiques physiques de ton personnage..


Apple n'est pas plus haute que trois pommes. Du haut de ses 1m59 elle ne fait pas partie des plus impressionnant. Malgré ses 56 kilos toute mouillée, elle sait se défendre, du moins contre les vivants. Elle a prit, très jeune des cours de boxe, elle sait où frapper et de quelle façon, malheureusement, contre des morts qui ne ressentent aucune douleur, c'est peu efficace. C'est pour cette raison qu'elle se trimballe son bâton clouté, seule arme qui l'accompagne jusque dans son sommeil.


-->
the last of us

Explique ici l'histoire de ton personnage avant l'épidémie.

Apple Pratt a grandit entourée d'un père et d'une mère aimants, sa mère travaillait comme serveuse dans un snack aux allures des années 70 et son père faisait le tour du monde pour promouvoir sa propre marque de café qui commençait à peine à décoller.
Un jour, alors qu'elle rentrait de l'école contrariée, la jeune enfant raconta ce qu'elle avait vécut à sa mère : Un petit garçon de sa classe était malmené par ses camarades, ni une, ni deux, elle se précipita à son secours. C'était pour cette raison ses cheveux décoiffés et son œil au beurre noir.
Elle avait alors demandé à sa mère de l'inscrire à des cours de boxe.
En grandissant, l'adolescente se rendit compte que la boxe était pour elle un moyen de se défouler et de libérer la haine qu'elle avait tendance à éprouver pour ses bourreaux des classes qui, depuis le jour où elle avait défendu ce garçon, n'avaient cessé de s'en prendre à elle.
Apple restait cependant une élève studieuse, rêvant de devenir globe trotteuse, elle s’intéressait beaucoup à la géographie où ses notes plafonnaient presque jusqu'à la note maximale.
C'est à la fin de sa deuxième année de collège qu'elle apprit alors une merveilleuse nouvelle : Maman attendait un enfant.
L'adolescente de 12 ans trépignait d'impatience devant le combiné du téléphone lorsque sa mère lui annonça. Chacun était heureux, jusqu'à la naissance de ce pauvre petit.
C'était un garçon. Un garçon métisse.
Apple savait très bien que quelque chose clochait, papa n'était pas noir, maman non plus. La logique aurait été que son petit frère, aussi mignon soit-il, soit blanc.
C'est à ce moment là, que sa vie a changé pour la première fois. Papa était parti en voyage, mais n'en est jamais revenu.
Maman a dû redoubler d'efforts et faire des heures ahurissantes au restaurant où elle travaillait, pendant que cet imbécile de babysitter lui ponctionnait tout l'argent que sa mère gagnait si durement.
Alors Apple a arrêté de rêver au tour du monde et a commencé a aider sa mère. Dès 16 ans, elle se débrouille pour se faire embaucher dans un casino, mentant effrontément sur son âge, car évidemment, une mineur dans un casino, c'est interdit.
Elle a l'avantage d'habiter à seulement trois pas de son lieu de travail, ce qui lui facilite les choses lorsqu'elle doit rentrer prendre la relève de la babysitter.
C'est ainsi qu'à maintenant 23 ans, elle se retrouve toujours au Casino, à mélanger les cartes et jeter un regard tout en souriant à l'homme qui vient de gagner 100 dollars, de cette façon si particulière pour obtenir un pourboire.
Ses rêves de Globe trotteuse envolés à jamais, elle préfère ne pas en vouloir à sa mère, ni à son père. La vie est ainsi faite, parfois, il y a des obstacles, mais Apple finit toujours par se dire que si tout s'est passé de cette façon, c'est pour une raison précise.
Et puis, son petit frère, William, est le plus beau petit garçon que la terre aie porté.  




Explique ici l'histoire de ton personnage depuis l'épidémie.



Tout avait commencé avec Facebook. L'internet et son flux sans limites d'informations. Des informations réelles ou de simples rumeurs, il était devenu clair que chaque individu devaient faire le tri pour démêler le vrai du faux. C'est ce qu'Apple avait fait.
Des hommes ressuscitant. La blague.
Mais au fil des jours, la rumeur s'intensifiait, si bien que même la jeune femme, qui n'avait pas pour habitude de se laisser berner facilement, se prit au jeu.
A son travail, ses collègues lui montraient des vidéos pendant les pauses cigarettes chacun comparait la dernière image qu'ils avaient trouvés.
L'Etat continuait à démentir "Rien d'inquiétant","Fausses informations", mais les citoyens finissaient par protester.
Dehors, de plus en plus de personnes marchaient et hurlaient contre les choses qu'on leur cachait.
Apple et sa mère n'étaient pas de ceux là, elles devaient travailler, gagner leur croûte.
Mais le scandale continuait et les clients, autant au Casino qu'au restaurant de sa mère, se faisaient de plus en plus rares.
Enfin ses jours de repos arrivèrent. Loin de pouvoir en profiter, Apple avait prit l'initiative de fermer la porte à clé à cause de la foule à l'extérieur, de plus en plus grande.
Et elle avait bien fait.
Ce soir là, alors que William, son frère et elle, regardaient un film à la télévision, la porte s'ouvrit avec un fracas innommable.
Dans un sursaut, ils se retournèrent et se retrouvèrent face à quelques pillards.
" C'est la fin du monde bande d'abrutis!". Il s'approcha alors d'eux, un sourire malsain pendu aux lèvres, ses yeux océans brillant d'une lueur de fou.
Oh oui, il était fou. William, caché derrière sa sœur, elle lui faisait face, malgré le fait qu'il la dépassait d'une bonne tête. Il n'était cependant pas très épais et ça, ça lui redonnait du courage.
Il était entré chez elle, violait sa propriété et il osait la regarder comme un morceau de viande ?
William s'était sauvé vers la cuisine lorsque l'inconnu attrapa d'un geste les poignets de la jeune femme et la plaqua contre le mur.
" Tu sais ce que les hommes font, lorsqu'ils savent qu'ils vont mourir, ma jolie?"
Il lui avait soufflé son haleine putride au visage et un haut le cœur la parcourut, mais elle releva la tête, le regard défiant et laissa échapper un sourire.
D'un geste de genoux, elle lui frappa l'entrejambe, enchainant directement avec son crochet du gauche qu'elle maîtrisait si bien. Il s'écroula par terre au moment où William réapparaissait dans l'embrasure de la porte, une poêle à frire à la main.
Malheureusement, les choses ne s'arrangèrent pas.
Leur mère, privée de travail à cause des casses réguliers, restait cloîtrée avec eux. Un couvre feu était établi par les force de l'ordre et l'armée parcourait sans cesse la rue.
Les voisins, pour la plupart étaient déjà partis. Ceux qui restaient, parlaient d'autres personnes, qui avaient vu des gens, morts, se relever et poursuivre d'autres vivants pour les dévorer.
Mais du jour au lendemain, l'armée avait disparut, laissant aux habitants la consigne de se diriger vers Centurylink Field.
Ils n'avaient rien dit de plus. Sauf un militaire, qui avait eu l'air d'apprécier Apple.
Un soir, il avait désobéit aux ordres et s'était faufilé dans sa chambre.
Il s'appelait Jacob et avait un merveilleux sourire. Ce soir là, elle avait réussit à lui faire lâcher quelques bribes d'informations.
Il lui avait dit que la menace était bien réelle et que d'après ce qu'il avait entendu, les morts revenaient à la vie pour manger de la chair humaine.
Apple avait éclaté d'un rire jaune, persuadée qu'il plaisantait, mais son visage était resté de marbre.
Alors le cœur de la jeune femme s'emballa. Le monde était réellement en train de tomber en ruine?
La jeune femme se rappela des mots que lui avait lancé l'homme qui était entré par effraction. "Tu sais ce que les Hommes font, lorsqu'ils savent qu'ils vont mourir?", oui, elle le savait. Et elle l'avait fait, toute la nuit, avec le beau Jacob au joli sourire.
C'était la dernière fois qu'elle le vit.
Le lendemain, sa mère préparait leur bagages pour Centurlink, mais Apple s'y opposa.
"- Et si Jacob avait raison, Maman? Si les morts se relèvent, il n'y a pas plus de chance de survivre si on s'éloigne des foules?
- Ne dis pas n'importe quoi Apple, les morts ne se relèvent pas."
Ils étaient donc tous les trois partis pour Centurylink et on leur avait proposé une tente, rien que pour eux. Des vivres, une couchette et la promesse que bientôt, tout serait terminé.
Dieu seul sait à quel point l'armée avait eu raison. Tout se termina très vite.
Apple avait accompagné William au petit coin cette nuit là. Mais un sentiment étrange continuait à peser sur Apple. Elle jeta un regard à sa mère, endormie dans la tente. Quelques personnes veillaient encore, mais rien d'alarmant.
La jeune femme n'avait de cesse de ressasser les paroles de Jacob. Si une personne avait le malheur de mourir ici, ils étaient tous condamnés.
William avait finit son affaire lorsqu'un hurlement déchira le stade. Puis un second. Enfin, un troisième et la foule paniqua.
Apple et William tentaient de rejoindre leur mère, mais le mouvement de panique les emmenèrent vers la sortie, de l'autre côté de leur campement.
Des cris, des bousculades, rien ne pouvait être pire que la situation qu'ils vivaient.
Enfin c'est ce que croyait Apple, jusqu'à ce qu'elle aperçoive sa mère, dans la foule. Son réflexe premier fut de l'appeler et lorsqu'elle croisa son regard, son sang se glaça.
Le teint pâle, les yeux recouvert d'un voile blanc et les dents rouges de sang.
Jacob avait raison.
La jeune brune attira William avec elle avant qu'il ai eu le temps de voir leur mère et s'empressa de sortir du stade, manquant de tomber à maintes reprises.
Et ils coururent, sans s'arrêter, si fort que leur muscles les faisaient souffrir, que leur poumon se gonflaient douloureusement à chacune de leur respirations.
A chaque fois que William ralentissait, en lui disant qu'il fallait y retourner, que Maman y était encore, Apple courait de plus belle, dissimulant les larmes qui ruisselaient sur ses joues.
Finalement, après s'être arrêtés dans une maison abandonnée, Apple avait finit par se construire une arme. Une batte, des clous, c'est tout ce qui lui était tombé sous la main. William quant à lui, avait découvert l'épée du seigneur des anneaux, dans la chambre du geek qui vivait dans leur nouveau squatte.
Ils étaient restés quelques jours, le temps qu'Apple avait prit pour expliquer à son frère de 12 ans qu'il n'était plus utile d'aller chercher leur mère.
Elle avait finit par trouver une voiture avec les clés encore sur le contact et ils avaient prit la route.
Pour aller où? Elle n'en avait aucune idée, mais elle voulait surtout s'éloigner des villes pour risquer de croiser le moins de morts possible.
Ils avaient roulé longtemps, jusqu'au soir où, manquant de s'endormir, Apple avait prit l'initiative de se ranger sur le côté d'une route déserte pour dormir un peu.
Ils ont été réveillé en sursaut, non pas par des morts, mais par des gens bien en vie qui les ont expulsé de leur voiture et les ont laissé planté au milieu de rien, avec juste leur batte de baseball cloutée pour se défendre.
Ils ont finit par marcher, inspectant chaque voiture sur leur passage pour vérifier s'ils y trouveraient des vivres ou un moyen de locomotion, en vain.
Jusqu'à ce que. " Apple! Viens voir dans celle-là !" Mais William n'a pas eu le temps de lui montrer sa nouvelle trouvaille, à l'arrière du vieux van où il fouillait, une gamine d'à peine dix ans lui sauta au cou.
La pénombre de la nuit n'avait en rien caché l'horreur de la scène. Des jets sombres et liquides dégoulinaient du cou de son jeune frère.
Elle le voyait porter les mains à sa gorge alors que dans une rage folle elle serra la batte entre ses mains et frappa la petite fille en pleine tête, encore et encore, ne s'arrêtant que lorsque son visage soit devenu un amas immonde et inqualifiable de viscosité.
Elle s'agenouilla vers son frère qui la regardait sans expression, les larmes inondant ses joues pleines de sang.
Il s'étrangla, incapable de parler et avant qu'il ne pousse son dernier soupir, elle lui murmura un "Je t'aime" à peine audible. Les mains de William tombèrent alors sur le sol, sans vie.
Elle resta là un moment, à l'observer un garçon qui aurait eu encore tellement de choses à vivre et qui, dans une injustice sans nom n'avait vécut que la moitié de sa jeune vie à elle.
Alors qu'elle s'apprêtait à reprendre sa route, le corps de son frère exécuta quelques soubresauts, ses paupières se soulevèrent et un son rauque émana de sa gorge. Pendant un instant, la poitrine de la jeune femme se gonfla d'espoir.
Peut-être que William était en vie? peut-être qu'ils allaient pouvoir continuer leur route ensemble?
Mais elle déchanta rapidement lorsqu'elle le vit esquisser un geste de main vers elle, les dents claquant assez fort pour faire sauter leur émail.
Elle recula, mais il s'accrochait à elle comme une moule à son rocher. Elle se débattait, et tenta d'attraper sa batte qu'elle avait lâché plus loin.
Il était fort, mais elle finit par le pousser assez fort pour qu'il tombe à la renverse, son crâne frappant de plein fouet une pierre sur le bord de la route.
Cette fois-ci, il ne se releva plus.
Apple se releva, tremblante de la tête aux pieds, et ramassa sa batte qu'elle empoigna fermement de sa main gauche. Elle risqua un coup d’œil autour d'elle puis passa la tête dans la voiture.
William avait trouvé une voiture avec ses clés encore sur le contact. Elle tourna la clé et le moteur vrombit.
Alors la jeune femme referma sa portière et roula toujours tout droit, les yeux remplit de larmes.
Finalement, elle tomba en panne d'essence sur une petite route de village, autour d'elle il n'y avait rien, sauf cette immense bâtisse où elle avait entrevu de la lumière.
C'était Evergreen Ridge.  

time to meet the devil
≡ pseudo › Ninanto
≡ âge › 24

≡ comment as-tu découvert le forum ? › Top 50 RPG
≡ et tu le trouves comment ? › Il a l'air cool **
≡ présence › 2-3/7   

≡ code du règlement › Ok - Jay
≡ crédit › de la bannière et du gif, écrire ici
fiche (c) blue walrus.
passeport :
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: "The world is black and hearts are cold"   Jeu 22 Déc 2016 - 1:28



bienvenue sur le forum !

Te voilà fraîchement inscrit sur The Walking Dead RPG ! Après avoir lu consciencieusement le règlement du forum, voilà quelques petites choses à retenir pour tes débuts parmi nous :

1 – Le délai pour finir ta fiche est de 10 jours. Un délai supplémentaire peut être accordé par un Administrateur.

2 – Si tu as oublié de le faire avant de t'inscrire, jette un petit coup d’œil aux bottins des noms, des prénoms, des métiers et des avatars.

3 – Lors du choix de ton avatar, il est important de bien respecter ces deux points du règlement : Les images choisies doivent être cohérentes avec le contexte, et l'âge de ton personnage avec l'aspect physique de ta célébrité.

4 – Afin d'éviter les RP répétitifs d'intégration dans un camp, nous te conseillons d'intégrer ton personnage à un groupe dès son histoire !  Si tu choisis d'intégrer le groupe des solitaires, il te faudra conserver ce statut durant 1 mois minimum avant de pouvoir t'installer dans l'un des groupes sédentaires.

5 – Si ton histoire comporte des personnages que tu souhaiterais proposer en Scénario, sache qu'il faudra également patienter 1 mois et être actif en zone RP.

6 – Une fois ta fiche terminée, signale le dans ce sujet AVERTIR ▬ FICHE TERMINÉE.

Bonne rédaction !


Officiellement bienvenue donc Smile

Par contre, le nom Clarke étant déjà utilisé, il faudra que tu en trouves en autre ! Lorsque tu auras trouvé par quoi tu veux remplacer, signale-le dans ta fiche on te fera le changement ^^

Aussi, il faudra retourner fouiller du côté du règlement pour trouver le code, on peut pas te valider sans x)
Revenir en haut Aller en bas
Morgan R. Cole
bras droit | American Dream
Modératrice
avatar
Date d'inscription : 28/10/2016
Messages : 6729
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: "The world is black and hearts are cold"   Jeu 22 Déc 2016 - 1:37

Bienvenue officiellement.


Rock'n'roll is dead
Just like mama said. I'm not good at making friend. But I shot you down well.
©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Selene Sweetnam
leader | Messiah
Modérateur
avatar
Date d'inscription : 07/11/2015
Messages : 3136
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: "The world is black and hearts are cold"   Jeu 22 Déc 2016 - 7:11

Bienvenue et bonne chance pour ta fiche Smile


Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: "The world is black and hearts are cold"   Jeu 22 Déc 2016 - 9:20

Hey, bienvenue à toi et bon courage pour ta fiche Wink
Revenir en haut Aller en bas
Elena Hortos
avatar
Date d'inscription : 15/12/2016
Messages : 466
Age IRL : 22
MessageSujet: Re: "The world is black and hearts are cold"   Jeu 22 Déc 2016 - 9:32

Bienvenue à toi ! Bon courage pour la suite de ta fiche ! Smile


❝When you feel my heat, look into my eyes
It's where my demons hide, it's where my demons hide
Don't get too close, it's dark inside
It's where my demons hide, it's where my demons hide.❞
 
Revenir en haut Aller en bas
Jasper McCarthy
avatar
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 4282
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: "The world is black and hearts are cold"   Jeu 22 Déc 2016 - 10:10

Pleins de jolies filles s'inscrivent à Evergreeeen (Kassandra boude)
Sinon bienvenue parmi nous et joli choix de trombi !
Bonne rédaction pour la suite de ta fiche Smile


Le silence qui suit un grand désastre est le son le plus paisible qu'on peut entendre à la surface de cette terre. Elif Shafak.

Revenir en haut Aller en bas
 
"The world is black and hearts are cold"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» This world is so cold...
» Nouveauté Forge World
» Black West Indies Leaders And The American Connection
» CNN: Food prices rising across the world
» New codex black templar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives Fiches :: Fiches Abandonnées / Refusées-
Sauter vers: