The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -9%
Aspirateur robot Roborock S5 Max au prix le plus bas
Voir le deal
299 €

Partagez
- Nothing more important than Friendship. -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Connor G. Shepard
Leader | Expendables
Administratrice
Connor G. Shepard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 25/09/2014
Messages : 3067
Age IRL : 27
MessageSujet: Nothing more important than Friendship.   Nothing more important than Friendship. EmptyMer 14 Déc 2016 - 14:27
« Oh. » Lâcha Gary avec une pointe de surprise, autant dans la voix que sur le visage. Le mois de juin se terminait doucement. Sur le balcon cernant le chalet, il faisait une chaleur douce, agréable, légère comparée à la température qu'on pouvait attendre en journée. Soirée déjà bien avancée, silence pesant dans l'enceinte faite de bois de leur abri, Gary avait choisi de laisser sa femme se reposait tranquillement pour aller se griller l'une de ses dernières clopes à l'abri des regards. A pas de loup, l'homme s'était retrouvé nez à nez avec un ami qui lui était cher, un ami qu'il n'avait pas pu voir ces derniers jours, faute de temps.

Il fallait dire que tous avaient été occupés. Entre le retour des Karlson et la vie du chalet, ce qui couvaient entre tous, les problèmes que leur logement impliquait... Ouais. Ça faisait un moment qu'il n'avait pas pu parler en tête à tête avec Arthur, simplement pour échanger avec lui sur de la philosophie de comptoir, ou sur des espérances de vie, ou sur une suite qui pourrait valoir le coup. Depuis la dernière fois où ils étaient sortis tous les deux, avant que Gary ne lui demande d'être son bras droit dans ce groupe qui composait sa famille, en fait.

« Beh, ça fait un paie que j't'avais pas vu tout seul tiens. » Souffla l'homme en venant se mettre à droite de son égal, refermant la fenêtre derrière lui pour éviter que les bribes de conversation ne viennent déranger les autres dormant à poing fermé. En sécurité. En fait, ouais, si ça faisait un moment qu'il n'avait pas pu lui parler, Gary n'était pas toujours au fait de l'emploi du temps que pouvait avoir les autres ici. Kassandra tâchait d'organiser tout ça avec Alan et Arthur, pendant que lui jouait les chasseurs et les hommes occupés. Un peu comme un politicien, en gros, mais en moins corrompu.

Tirant sa cigarette de son étui, le criminel la cala entre ses lèvres pour tâcher de la fumer. Mais il ne l'alluma pas, happé plutôt par la noirceur profonde des alentours, ou encore le fait qu'on n'entendait quasiment rien, à part peut-être les bruits de la forêt. Le vent dans les arbres, les insectes, et le peu de vies qui s'animait à cette heure avancée. « Les responsabilités, ça occupe pas mal il paraît. » Causa Gary sans grande conviction, comme pour faire simplement la conversation à son voisin. « Quand j'te disais que tout seul, c'était pas gérable. Même à cinq, c'est parfois compliqué. »

Il eut un petit rire amusé. Chose rare chez lui. Qu'il se laisse simplement rire un peu. Ses épaules ne furent pas secouer par l'amusement, ou quoi, mais il garda un sourire qu'Arthur eut l'occasion de voir et de profiter. Un sourire qui fit apparaître des rides aux coins de ses yeux, ou qui creusa ses joues en deux fossettes marquées. C'était encore récent. Le fait de pouvoir sourire comme ça. Depuis que Rose lui avait annoncé sa grossesse, et même avant ça, quand elle était revenue, ces moments simples étaient rares. Et ça faisait une paie qu'il n'avait pas simple ri.

Mais là... Là, ça allait. Mieux. Depuis qu'il s'était déchargé certaine responsabilités, tout était plus simple. Ses épaules étaient moins voûtées par le poids des responsabilités, ou toutes ces choses qui lui coupaient l'appétit. Désormais, il avait toujours une boule au ventre le matin, mais il lui semblait que cette boule était moins bruyante. Moins terrifiée. Il y avait juste l'idée de devenir père dans ce monde qui l'inquiétait, mais les perspectives d'avenir le faisait se soucier plus encore du reste, et moins de ça précisément.

« T'vas bien ? » Demanda-t-il finalement. Là, il vint porter son allumette à sa tige, après l'avoir craquée, pour finalement entamer une vraie conversation avec Arthur. C'était pas grand chose. Juste un début de trucs, un moment entre parenthèses entre deux amis.



Tonight I'll dust myself off. Tonight I'll suck my gut in. I'll face the night and I'll pretend I got something to believe in
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Nothing more important than Friendship.   Nothing more important than Friendship. EmptyMar 20 Déc 2016 - 21:53
Un soir comme les autres. C'est ce qu'il pouvait se dire, en posant ses lèvres sur le front d'Isabel déjà endormie, avant de se saisir de son arme. Arthur, comme souvent, allait passer quelques heures à monter la garde. Était-ce sincèrement utile ? Oh il n'en doutait pas, car si bien rares étaient les occasions de s'alarmer d'une présence hostile et ingérable, l'ancien soldat savait que le calme environnant pouvait être tout à fait trompeur. Arthur savait très bien ce qui rôdait à quelques miles de leur chalet. Ces choses contre lesquelles il avait du lutter quelques jours plus tôt. Ces monstres qui s'en étaient pris à sa femme, à lui. Le sergent McLeod avait baissé sa garde, laissé planer sa concentration et sa vigilance, au gré d'une journée ensoleillée auprès de celle qu'il aimait.

Si cette journée s'était terminée de la façon la plus agréable possible, celle dont il n'osait rêver, il n'en était qu'encore plus protecteur envers Evergreen Ridge, qui bientôt allait accueillir un quatrième McLeod. Le fruit de son amour avec Izzy. Il en était tellement heureux, tellement fou, qu'il se sentait presque comme un gamin. Il affichait un sourire radieux, celui-là même qui lui valut le surnom de Smiley. Il n'annonçait peut être pas ouvertement à qui voulait l'entendre qu'il allait être père, mais il voulait faire profiter les siens du bonheur qui illuminait enfin sa vie. Un bonheur tel qu'il semblait tout bonnement irréel dans les circonstances apocalyptiques de leur quotidien..

Arthur sortit donc, pour prendre sa place habituelle. Veiller était aussi le moyen de se retrouver avec lui-même, et de lutter contre les fantômes qui persistaient encore dans sa mémoire. Tout ces souvenirs d'une guerre absurde qui eurent l'idée de resurgir quand il pressa sur la détente, à century link field. Mais Arthur n'était pas si seul qu'il l'espérait. Il tomba sur Gary, son ami, avec qui il n'avait pas parlé depuis.. bien longtemps. Il lui adressa le même sourire qu'il portait depuis ces quelques jours.

" Hey, salut. C'est vrai que.. ça fait un moment. Tellement de choses à faire.. - Il soupira. -
.. Ce n'est pas aussi simple que je l'avais espéré..
"

Mais qu'avait il espéré, exactement ? Un endroit qui n'aurait pas été touché par la folie de la mort et des hommes ? Comment avait il pu penser cela possible ? Cette idée lui avait donné les forces nécessaires pour conduire son camion jusqu'au chalet. Il la voyait comme la terre promise. Et.. bah, ils n'était pas trop mal lotis. " Pas trop mal ".. Ils avaient simplement troqué les ressources pour la solitude. Peut être trop de solitude.

" Je sais mon vieux, je sais. "

Il n'en dit pas plus. Ils partageaient le même fardeau. Arthur en avait l'habitude. Il connaissait la misère. L'abnégation était une vertu qui lui était depuis longtemps acquise. Même avant de rencontrer Izzy et d'aimer autant la femme que ses convictions.
Arthur avait l'habitude de gérer " ce genre de choses ", même si avant, les " choses ne cherchaient pas à les bouffer ". Arthur avait vécu des années en territoire hostile, dans lequel il était l'étranger, le salaud, la cible, même s'il désirait avant tout leur apporter la liberté.

" Si je vais bien ?.. Je crois que je n'ai jamais été aussi heureux depuis longtemps. "

Et ça se sentait. Ses yeux, son sourire, le son de sa voix, tout rayonnait en lui, comme s'il était le roi du monde et qu'il venait de déclarer le bonheur obligatoire. Posant son fusil contre le mur, il prit l'une de ses cigarettes. S'il s'était juré d'arrêter pour de bon, cette discussion et ce qu'il allait certainement annoncer à son ami justifiaient bien une p'tite clope.

" Et toi, ça va ? Rose va bien ? "

Il avait l'impression de revoir un vieux pote dans un bar de banlieue, dans lequel le jukebox cracherait du blues, pendant qu'une serveuse presque mignonne leur servirait deux whisky, sans même qu'Arthur ne daigne la regarder, bien trop occupé à essayer de gagner une partie de billard.

.. Mais ils étaient bel et bien à Evergreen Ridge. Et ils avaient enfin le temps de se retrouver.

" Justement tu.. tombes bien. J'ai quelque chose de.. de très important à te dire, Gary. "

Il laissa planer le suspens. Peut être un peu le doute, mais pas tant que ça.
Revenir en haut Aller en bas  
Connor G. Shepard
Leader | Expendables
Administratrice
Connor G. Shepard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 25/09/2014
Messages : 3067
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Nothing more important than Friendship.   Nothing more important than Friendship. EmptyMer 21 Déc 2016 - 17:32
« C'est ce que je me dis à chaque fois. » Plaisanta le chasseur en venant s'accouder à la rambarde, cigarette calée entre ses lèvres et petit sourire en coin. L'air presque frais lui faisait du bien, la présence de son bras droit aussi.

Jetant un regard en coin à Arthur, Gary se rendit compte d'à quel point ils pouvaient être très différents et à la fois très semblable. Et c'était bizarre à dire, mais rarement il s'était senti aussi proche de quelqu'un d'aussi loin de lui. Tous deux avaient eu des parcours de vies opposées, pour se retrouver ici aujourd'hui, comme des frères. Et ce qu'il était fier de cette famille. De cette impression d'en faire partie. D'être au sein d'un groupe qui en valait la peine.

De famille pourtant, il en avait une, qu'il aimait plus que de raison. C'était pire que ça, il était prêt à se rendre fou pour Rose et Norman, et pour leur petite fille à venir, Phoebe. Parce que dans la tête de Gary, ça serait évidemment une fille et rien d'autre. Pas qu'il aimerait pas un autre petit garçon. Sauf que comme ça serait pas un garçon, la question ne se posait pas vraiment. Il tira sur sa cigarette en s'en délectant au passage, content de profiter d'un moment de complicité simple sans sa femme qui tapait sur pied derrière.

« Jamais été aussi heureux depuis longtemps ? » Interrogea-t-il son voisin avec un sourire aux lèvres, un peu curieux il fallait le dire. L'essentiel était qu'Arthur se portait apparemment à merveilleux, mais il semblait que dans la voix de son ami, il y avait autre chose, un supplément de bonne humeur qui n'avait pas grand chose à voir avec la vie au chalet. « Je pensais pas que la vie à la montagne, c'était à ce point ton truc... » Plaisanta-t-il pour détendre l'atmosphère et rester sur la même longueur d'ondes que son ami.

Mais il devait admettre que tout ça le surprenait, ou en tout cas qu'il y avait un truc. Ça avait attiré sa curiosité, malheureusement Arthur décida de lui retourner la question, et Gary haussa les épaules. Ça lui faisait du bien de savoir que les Karlson étaient rentrés. Il était pas malheureux ici, et c'était le plus important. Et maintenant qu'il pouvait se décharger sur ses amis pour avancer ici, et se consacrer à des taches où il excellait (la chasse en particulier), l'endroit était bien plus plaisant, et le refuge plus doux.

« Bah, ça va. Entre les crises d'hormones et les crises sans hormones, j'me sens comme pour mon premier, du coup c'est rassurant un peu. » Il eut un sourire un peu crétin, quand il poussait à Norman. Doublement, quand il pensait qu'il allait encore être père. Il y avait bien un truc qui le rendait très con, c'était ses enfants. Probablement son plus grand point faible, mais aussi sa plus grande force.

Arthur attira à nouveau son attention, et Gary ne put s'empêcher de sourire. Il avait quelque chose d'important à lui dire. Non... De TRES important. Le chasseur fronça les sourcils, et faisant le lien avec ce que lui avait dit son ami un peu avant, il ne put s'empêcher d'être un peu impatient d'en apprendre plus. Si Arthur était aussi heureux, c'était pour une bonne raison. Et vu la discussion qu'ils avaient eu autour d'une sortie en ravitaillement, l'homme commençait à se douter de quelque chose. Détournant les yeux de lui, il lui demanda :

« J'parie que c'est un truc qui te rend super heureux, là. » Fit l'homme, joueur. « C'est ce que tu voulais ? » Il lui adressa un sourire et un coup d'oeil en coin, attendant sa confirmation.



Tonight I'll dust myself off. Tonight I'll suck my gut in. I'll face the night and I'll pretend I got something to believe in
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Nothing more important than Friendship.   Nothing more important than Friendship. EmptyLun 2 Jan 2017 - 3:58
La vie à la montagne, son truc ? Arthur manqua de s'étouffer dans un rire. Là, Gary venait de taper pile au bon endroit. En effet, Arthur avait passé au moins un bon quart de sa vie à Kaboul, entouré par les montagnes Afghanes. Et il pouvait témoigner qu'en dehors de la poussière, cet enfer connaissait aussi des putains d'hivers bien enneigés et des été à suffoquer sous la chaleur. Il détestait cet endroit. Il ne s'était jamais fait à son climat, et encore moins aux secousses qui, bien qu'assez rares, étaient tout de même bien trop fréquentes à son goût. Quand il s'était retrouvé au chalet, Arthur tomba à genou de bonheur. Mais c'était la fatigue et l'apocalypse qui parlaient. Même si à force de vivre au sein de l'Olympic national park, il a changé sa vision des choses, il garde tout de même une certaine réserve, une certaine.. méfiance vis à vis des montagnes. Les mauvais souvenirs, ça reste..

" Ouh là.. bah.. honnêtement j'vais te dire, c'est quand même mieux que Kaboul. Carrément mieux. C'était vraiment le bordel là bas. Un gros bordel de .. poussière. Haha.. Mais.. depuis, j'dois t'avouer que j'ai un peu de mal avec l'altitude.. "

Ainsi donc, non, Arthur n'était pas heureux de la sorte grâce aux montagnes. Non, c'était quelque chose de bien plus personnel, dont il gardait encore le secret. Il l'écouta parler de Rose, et ne put s'empêcher de rire quand il évoqua les crises avec ou sans hormones. Ah ouais, il reconnaissait bien Rose, là. Ces crises rassuraient Gary, c'était au moins une bonne chose. Ca semblait être habituel à ses yeux. Ainsi Arthur, sans le dire, eut pour pensée de plaindre son ami. Enfin, c'est justement parler de la grossesse de Rose qui le fit aborder le sujet. Certes, McLeod n'en dit pas plus, mais Warren sembla lire entre ses lignes. Il n'en attendait pas moins de lui. Il espérait d'ailleurs que ça se passe comme ça. C'était cette scène qu'il voyait dans son esprit, en s'imaginant annoncer la bonne nouvelle.

" C'est exactement ça.. et ouais, je suis.. super heureux ! "

Il alluma enfin la clope qu'il pinçait entre ses lèvres, qui après ces mots s'étendaient en un large sourire. Arthur avait l'oeil rouge et légèrement humide. Il n'était certainement pas difficile pour Gary de remarquer son menton agité. Arthur était au bord des larmes de joie. Pour lui, l'annoncer était comme l'officialiser. Comme si tout devenait réel, simplement en quelques paroles. Le rêve était devenu réalité.

" Izzy.. m'a avoué être enceinte. Depuis quelques temps déjà et.. et j'avais bien remarqué qu'elle était un peu bizarre.. mais j'avais pas.. compris.. tu sais.. moi j'pensais que.. que c'était à cause des trucs de dingues qu'il y a dans ce monde et.. et je.. oh merde. "

Sa voix se mit à faiblir, au fil de ses mots. Une larme coula sur sa joue, et il aspira difficilement la fumée de sa clope. Sa main tremblait. Il serrait si fort sa cigarette que le filtre en était tout écrasé. Après avoir recraché la fumée, il se mordit les lèvres, comme pour mieux se contenir. Quel émotif, ce sergent. Et pourtant, d'ordinaire, il ne l'était pas tant que ça.

" .. Izzy et moi, on va avoir un bébé.. parce qu'elle.. elle est enceinte.. d'un bébé.. notre bébé.. que.. qu'elle porte car elle est ma femme enceinte que j'aime qui.. qui est enceinte.. "

Il regarda Gary du coin de l'oeil, avant de tourner la tête et de poser ses deux mains sur ses épaules. Ensuite, il s'exclama, laissant exploser toute cette joie qu'il gardait au fond de lui !

" ... d'un bébé !! ON VA AVOIR UN BÉBÉ !! Hahaha ! C'est génial !! "

La main tremblant toujours, il reposa sa cigarette entre ses lèvres, et tira tellement dessus qu'il s'étouffa avec. Il toussa plusieurs fois, avant de râler, puis de rire en se foutant de lui-même.

" Putain.. j'suis heureux.. "

Au moins, la joie de vivre faisait son grand retour dans la tête de McLeod.. !
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Nothing more important than Friendship.   Nothing more important than Friendship. Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Nothing more important than Friendship. -
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Abandonnés-
Sauter vers: