The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment :
Chargeur sans fil – Samsung – ...
Voir le deal
4.99 €

Partagez
- It's hard to get around the wind. -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: It's hard to get around the wind.   It's hard to get around the wind. EmptyMer 23 Nov 2016 - 0:52


La dalle. Il crevait la dalle. Ce bonhomme était allongé dans une pièce, portes fermées. Il n'y avait plus personne. Avant, il y avait un groupe ici. Un couple et la belle-sœur. Son mec est porté disparu depuis qu'il est parti chercher des médocs pour la sœur de sa femme. Introuvable le bougre. Pourtant, ils avaient fait une grande battue pour tenter de le retrouver dans Washington. Avec un peu de chance, il avait trouvé un repaire pour la nuit. Avec un peu de chance oui.

Looking for a new place to begin,
Feeling like it's hard to understand ♪


Par la suite, la sœur était décédée. Sa maladie s'était compliquée. Elle était sortie fiévreuse, et était tombée dans les pommes. Ils n'avaient rien pu faire. Son corps se faisait déchiqueter. Et Liam était considéré comme le fautif. Il n'avait pas eu la force de faire quoi que ce soit. Ce grand pacifiste avait eu le cœur brisé ce jour là. De recevoir autant d'insultes de la part d'une seule et même personne. Au fond, il comprenait. C'était un flot de haine qui ressortait. Il préférait ne pas hausser le ton. Ni les épaules. Le garçon avait accepté le fait qu'il était "faible" aux yeux de cette femme. Femme qui parlait toute seule par la suite. Le fait d'avoir vu sa famille disparaître en l'espace de deux jours, était peut être un trop gros poisson à noyer.

Alors, sans rien dire, il attrapait sa guitare pour lui jouer une musique. Mélancolique au possible. A présent, elle pleurait. Mais elle ne parlait plus toute seule. Est-ce que la musique avait des vertus? Certainement. Curative ? Non. Même si ça pouvait mettre du baume au cœur, de temps en temps, ça n'allait pas arranger les choses. Et une mélodie comme celle-ci, mettait plutôt les larmes aux yeux. Elle s'était couchée. Lui également. Chacun sa couchette, et Dieu - s'il existe - pour tous.

Et au réveil, plus personne. Juste lui, sa gratte, son estomac qui criait famine. Le quarantenaire n'avait guère d'autres options que chercher dehors quelque chose à manger. Ils étaient sur un spot qui semblait avoir été plus ou moins déjà dévasté - comme fatalement, toute la ville - néanmoins il devait bien y avoir deux trois ressources à exploiter.

And you can shriek until you're hollow
Or whisper it the other way ♪


Il était dehors. Guitare en bandoulière comme d'habitude. Les rues étaient presque désertes. Un autochtone marchait vers lui, les bras tendus comme pour lui faire un câlin. Liam, pas farouche et pas fan des embrassades avec ces gens là, dégainait son couteau pour lui asséner un unique coup entre les deux yeux. Pendant la chute, Liam guidait l'hominidé jusqu'au sol. Non pas pour éviter que ça éclabousse. Mais par respect envers le défunt. Des fois ça lui arrivait d'aller très loin avec ça. Il avait encore du mal à accepter que ces choses là n'étaient pas humaines. Son couteau regagnait le holster. La rue semblait libre. Le holster était donc fermé par un petit bouton. Et il savait très bien qu'il lui fallait une poignée de secondes pour l'ouvrir et une autre poignée de secondes pour dégainer.

C'était sa première erreur.

Il était en train de fouiller le coffre d'une voiture. Il n'avait pas entendu, pas vu, que quelque chose se passait derrière lui. Trop concentré à farfouiller ci-et-là. Chaque poche, inspectée de fond en comble, lui donnait une certaine satisfaction. Y'avais un beau butin aujourd'hui. Rien de très extravagant, mais la moindre petite victoire ravivait la flamme du survivant. Flamme qui s'éteignait dans ces jours sombres. Le butin ? Des nouilles déshydratées. Deux trois conserves, genre de la salade de fruit. Une brique de lait aromatisé à la fraise, avec sa paille clouée sur la brique avec un point de colle. Du pain rassis. Des piles - usagées ou non, allez savoir. Et un paquet de clopes dans lequel il devait y rester au moins six cigarettes en vue du poids. Une bonne chasse donc. Rien de bien extravagant certes, mais ça allait lui permettre de rétablir sa faim pendant peut être, une journée entière.

Croire qu'il pouvait rentrer paisiblement et manger ce qu'il venait de trouver, était sa deuxième erreur.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: It's hard to get around the wind.   It's hard to get around the wind. EmptyMer 23 Nov 2016 - 15:54

Vendredi, 4 Novembre 2016




Une journée qui s'annonçait aussi banale que les autres mais qui finalement s'avérait être beaucoup plus chiante que ce qu'il avait prévu. C'était exactement comme ça qu'elle pouvait être définie, chiante. Zack était allé dans la planque de Stew la veille dans l'après-midi et avait passé la nuit là-bas, comme souvent depuis ce dernier mois où faisait la navette entre les deux endroits. Est-ce que ça posait un problème à son groupe ? Qu'importe, ça lui était assez égal parce-qu'enfin il avait retrouvé une raison de vivre autre que la vengeance envers le groupe de Gabriel qui l'avait animé jusqu'alors. L'idée de vengeance était toujours bien là, ancrée au plus profond de lui comme une partie de sa personne, mais retrouver le gamin lui avait donné un second souffle.

Ce matin là, en rentrant assez tôt au phare, l'homme d'affaires sut qu'il aurait dû rentrer plus tard, pas tout de suite. A peine avait-il poussé la porte de la maison que Nick déboula des escaliers, son sac sur le dos. « Ah Zack t'es là ! » « On dirait bien ouais. » Étrangement, il avait beau s'être réveillé de bonne humeur, à chaque fois qu'il revenait là, agacé par le bruit assourdissant des vagues, il recommençait à se sentir nerveux et à fleur de peau. Déposant ses affaires sur la table, le blond arqua un sourcil signifiant à son cadet qu'il l'écoutait, s'impatientant légèrement. « Tu pars avec moi ? Chercher des trucs en dehors de la ville. Les autres ont des trucs à faire et Ansel veut pas. » Soupirant franchement, le trentenaire se passa une main las sur le front. « Et pourquoi moi j'aurai envie hein ? »

Après de longues minutes à batailler, le blond avait finalement accepté la requête du brun, autant à contrecœur que parce-qu'il n'en pouvait franchement plus d'entendre sans cesse le bruit des vagues, de se rappeler qu'il avait failli crever noyé à de maintes reprises et que, rien qu'à y penser, il avait à nouveau le sentiment que sa gorge le brûlait. Alors soit. Il allait accompagner le brun Dieu savait où, tout pour s'éloigner un peu d'ici, et si ça pouvait leur permettre de trouver de nouvelles réserves il ne valait mieux pas cracher dessus. Préparant rapidement ses affaires, l'homme d'affaires se mit en direction du Land Rover. « Tu roules. » Et il était monté dans le véhicule, récupérant au passage la carte que lui tendait Nick ; installés là, son cadet lui montra l'endroit où il voulait se rendre, ''dans cette zone là'' qu'il avait dit. Après quelques minutes de réflexion, et Zack se rappelant qu'il avait déjà traîné dans le coin avec Jonah avant d'arriver ici, il avait fini par hocher la tête ; il n'y avait pas beaucoup de putrides par là-bas, du moins c'était raisonnable, alors ce ne serait pas beaucoup plus risqué que les allers-retours qu'il faisait habituellement.

Après une bonne heure de route et s'être considérablement éloignés de la ville, quelques maisons commençaient à se dresser devant eux, une sorte de village à deux rues qui se croisaient ; il devait à peine y avoir dix maisons et, avec de la chance, la plupart des habitant étaient déjà loin à l'heure qu'il était. Loin ou plus de ce monde, qu'importe. Se redressant sur son siège sur lequel il avait été affalé tout du long, Zack écrasa sa cigarette dans le cendrier et désigna un endroit. « Tiens on se gare là. On va voir ce qu'on trouve. » « T'es sûr ? On devait pas aller plus loin ? » Tout en parlant, Nick avait arrêté la voiture au milieu de la route, toisant son acolyte pour être certain de ce qu'il avançait. Sans lui répondre, le blond descendit du véhicule après avoir au passage récupéré son sac sur le siège arrière. Hissant le paquetage pratiquement vide sur son épaule, il vérifia plus par habitude que par réel doute que ses armes étaient bien à leurs places, attendant que le brun place la voiture à l'endroit désigné. Ça avait l'air franchement mort, abandonné ; suffisamment en tous cas pour qu'on ne risque pas de leur voler leur voiture et, de toute façon, ils n'iraient pas bien loin.

Les deux hommes traînèrent dans une première maison. Vide. Ils n'avaient même pas trouvé une foutue conserve. Une deuxième maison, toujours rien. Mis à part quelques plaids qui ne seraient pas de refus au vu de l'hiver qui approchait et du manque de chauffage dans les bicoques devant le phare. Ce n'était pas cependant ce qui allait leur permettre de réellement survivre à tout ce bordel. Agacé, l'aîné secoua la tête. « Super ton plan Nicky, vraiment. » Le brun lui lança un regard noir en sortant de la maison, retournant à la voiture pour mettre leurs trouvailles, avant de longer les maisons pour tourner au coin du seul croisement du patelin. Là, il s'arrêta net. Zack, resté sur le perron, le rejoignit et, à son tour, se figea. Un fin sourire étira ses lèvres, partagé entre un amusement et un intérêt certain. « On y va ? » Hochant la tête, l'homme d'affaires pris la direction du bout de la rue ; il était suffisamment discret pour que ses pas ne crissent pas au sol, mais avançait à une allure correcte malgré ses côtes qui le tiraillaient encore.

Une type était entrain de fouiller le coffre d'une voiture et, apparemment, ses recherches étaient plus fructueuses que les leurs. Dommage pour lui. Heureusement pour eux. Il n'avait eu l'air d'entendre le moteur du Land Rover, encore une bonne idée d'Atkins, si Nick avait été seul, il lui aurait assurément filé entre les doigts. Zack s'arrêta à environ deux mètres de l'inconnu, le zieutant un court instant ; un peu maigrichon, pas très grand, guitare sur le dos. Un nouveau sourire étira ses lèvres alors qu'il s'éclaircissait la gorge pour attirer son attention. Quand, enfin, il croisa son regard, le trentenaire pencha légèrement sa tête sur le côté. « Bonjour. Vous... vivez ici ? Nous nous sommes permis de fouiller quelques maisons alors... » Il avait haussé les épaules tout en levant un peu ses mains vides de toute arme, ayant opté pour le ton presque coupable d'un homme qui avait peut-être pris les affaires de celui qui se tenait devant lui. Voilà qui aurait été une situation fâcheuse pas vrai ? Il voulait du moins le lui faire croire. Nick était resté quelques centimètres derrière Zack, les mains pendantes juste à côté de son holster.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: It's hard to get around the wind.   It's hard to get around the wind. EmptyLun 28 Nov 2016 - 15:29
Rapidement, la cargaison avait été retirée du sac cabas qu'il venait de trouver dans le coffre de cette voiture. Bonne pioche pour un premier coup. A vrai dire, il avait remarqué quelque chose provenant de cette voiture, que les autres n'avaient pas. C'était la seule, de toute la rue, qui semblait pouvoir être en état de rouler. Les autres n'étaient que des carcasses sans vie, sans âme, de la carrosserie qui tenait sur des parpaings, ou ayant les roues à même le sol. Toutes les autres carcasses étaient ainsi, utilisées pour leurs pièces détachées et laissées à l'abandon. Sauf elle. Avec un peu de chance, et une bonne connaissance en électronique, il allait pouvoir la faire démarrer grâce aux fils. Mais bon. Il ne comptait pas trop là-dessus, n'ayant aucune connaissance dans ce domaine. Le passionné savait uniquement jouer de son instrument, et il en jouait "à la perfection". Mis à part cela, le reste de ses compétences étaient très limités. Liam est un excellent orateur, très pédagogue, ayant toujours un sourire sympathique et généreux, une voix chaude et envoûtante. Il s'agissait d'un homme bon. Peut être même un poil trop.

Mais quelque chose d'étrange l'avait coincé. Comme si son corps se rétractait, se crispait. C'était gênant. Cet homme, là, ne lui disait rien qui vaille. Au contraire même. Il sentait quelque chose. Comme s'il arrivait à capter un aura malfaisant autour de cet homme. Comme s'il dégageait quelque chose de négatif. Plutôt à l'aise de prime abord, Liam n'arrivait pas à comprendre pourquoi il ressentait ça vis-à-vis de lui. Et ce sentiment, qui venait de s'installer, allait probablement partir dès qu'il lui aura répondu et qu'il aura remarqué que tout allait bien. Enfin, c'est ce qu'il pensait.

▬ Oh ! Bonjour !

Il s'était retourné, les poches chargées de marchandise, et la housse de sa guitare contenait les quelques trouvailles qu'il avait pu entasser dedans. Le problème avec ce genre de choses, c'est qu'il ne pouvait pas entasser tant que ça à l'intérieur de sa housse. Elle était trop petite. Un sac à dos, voilà ce qu'il lui fallait. C'était le but de sa prochaine quête d'ailleurs. Par la suite, Liam adressait un sourire aux deux hommes. Mais celui de derrière était plus inquiétant, il avait la main trop proche de son holster. Et ça, Liam n'aimait pas des masses. Du coup, il s'était permis une petite réflexion.

▬ Non, j'suis pas du coin. Fit-il, de manière sincère. ▬ Je visite le coin, pour savoir s'il y a moyen de faire quelque chose dans cette rue. Mais j'ai bien peur que le coin soit pas assez sécurisé en fait. Et pas besoin de sortir votre arme, j'suis réglo.

Et il l'était. Mais eux pas.

Le gaillard refermait le coffre par la suite, et sortait une cigarette de sa poche. Son esprit d'équipe et sa gentillesse profonde fit qu'il tendait le paquet en face des deux types. Le premier à quelques centimètres de lui, et l'autre à quelques pieds derrière, en position défensive. Il semblait plus fragile que le premier, moins taillé pour le combat. Dans la petite tête de Liam, qui sentait que quelque chose de tragique allait arriver, sa première pensée fut la suivante : Si ça chie, j'emporte le gringalet avec moi dans la tombe. Fébrile, mais réaliste, Liam savait pertinemment qu'il n'avait aucune chance de coucher le gaillard à côté de lui. Beaucoup plus jeune que lui, en bonne santé, avec un corps plus taillé pour la bagarre. Alors que l'autre semblait bien plus dépendant de son arme à feu. Et ce sentiment que les choses allaient mal se passer n'était pas parti. Non. Il sentait qu'il y avait anguille sous roche. Mais allez savoir pourquoi. Les premières impressions, d'habitude, ça ne se passait pas vraiment comme ça. Enfin bon. Il essayait de faire avec, et d'être le plus sympathique possible. Après tout, il y avait le bénéfice du doute.

▬ Et vous, vous êtes du coin? On peut peut-être faire un bout de route ensemble si le cœur vous en dit ! Y'a certainement d'autres quartiers intéressants à explorer !
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: It's hard to get around the wind.   It's hard to get around the wind. EmptyLun 28 Nov 2016 - 23:27

L'inconnu s'était tourné rapidement en entendant la voix de l'homme d'affaires, il les toisait tous les deux d'un air peu assuré, presque suspicieux. Immédiatement, ce petit détail agaça le blond qui n'avait aucunement l'envie de s'amuser à faire du zèle tout au long de la journée. Hasardant un coup d’œil vers son acolyte, il ne pu s'empêcher de lui lancer un regard noir en percevant sa main si proche de son holster ; pas étonnant que le type d'en face doute de ses efforts pour avoir l'air sympa. Il se retint néanmoins de soupirer, reprenant son air gentillet en reposant ses yeux sur l'homme, écoutant d'un oreille attentive ses propose. Ce n'était pas chez lui ici, il y passait simplement pour fouiller ; bien. Alors qu'il affirma qu'il était réglo, Zack hocha la tête d'un air compréhensif, rabaissant ses mains sans pour autant les approcher de ses armes. « Excusez-nous, avec tout ce qui arrive, c'est difficile de ne pas être à cran. » Un petit haussement d'épaule accompagné d'un ''Mh'' de Nick. Super ambiance, ils allaient aller loin comme ça.

Rouvrant la bouche pour poursuivre, l'homme d'affaires s'arrête net en comprenant que l'autre leur propose une cigarette. Décidément, y en a vraiment qui se méfient de rien... Peut-être qu'au final, avoir ce qu'il a trouvé s'avérerait moins compliqué que prévu. Prenant une cigarette tout en le remerciant avant de la glisser entre ses lèvres, le blond laissa son cadet en faire de même occupé à allumer sa barrette de nicotine et tirant longuement dessus comme à chaque fois. En considérant la conjoncture actuelle du monde, il s'était vu obligé de réduire, ne pouvant plus se permettre d'aller acheter de nouveaux paquets tous les jours ; ç'avait été dur, et probablement que les quelques jours de sevrage chez les Messiah auraient pu l'aider à simplement arrêter, mais la nervosité n'aidait en rien et il était bêtement retombé dans son addiction.

Zieutant les alentours et, au passage, l'inconnu qui se tenait devant lui, le trentenaire faisait parfaitement mine de ne pas s'intéresser à son paquetage. A sa proposition de faire un bout de route ensemble, le blond lui adressa un sourire sincère, en apparence du moins ; encore un de ces sourires dont il avait le secret, masquant parfaitement un rictus bien plus carnassier et un regard plein de supériorité. « Nous venons de la ville, il n'y a plus grand chose alors on s'est dit que peut-être dehors... » un nouveau sourire rassurant alors qu'il lançait un nouveau regard aux alentours. Nick s'avança à son tour. « On peut regarder tout ça ensemble si vous voulez. » le cadet souriait également, presque comme un gosse un peu naïf. Bien, au moins il n'allait pas tout foutre en l'air à rester trop accroché à son arme.

Montrant la maison d'en face du pouce, Zack arqua un sourcil inquisiteur. « Vous êtes déjà allé dans celle-ci ? » Faire mine de faire affaire ensemble, s'entraider pour trouver de quoi survivre, c'était un bon plan. Se mettant alors en route suivit des deux hommes, Nick s'était placé aux côtés de l'inconnu, légèrement en retrait, couvrant ainsi les arrières du blond. Bien sûr, si le type se décidait à lui planter un couteau dans le dos, il serait dans un sacré bordel, mais il avait suffisamment confiance en son cadet pour ne pas trop s'en faire, et malgré ses côtes encore douloureuses il restait suffisamment vif pour riposter. Tournant la tête vers l'arrière pour croiser le regard de son aîné, il reprit sur un ton de discussion. « Pas trop encombrant de se déplacer sans arrêt avec cette guitare ? » elle n'était pas si mal, et probablement que ça pouvait apporter un peu de gaîté dans ce monde ; quoi que l'homme d'affaires ne savait absolument pas se servir de ses doigts pour jouer d'un quelconque instrument, les chiffres c'était son dada, pas les trucs manuels. Mais ça pouvait toujours servir.

Il ne laissa cependant rien paraître d'autre qu'une légère inquiétude quant à la survie probablement plus difficile avec l'instrument de l'inconnu. Papoter de tout et de rien il savait faire, c'était devenu une habitude ; comment aurait-il pu en être autrement avec tous ces dîners de richards auxquels il devait prendre part ? Feindre un intérêt tout protocolaire était aussi simple que mettre un pied devant l'autre. S'engouffrant dans la maison inexplorée, le blond marqua un léger temps d'arrêt pour s'assurer qu'aucun putride traînait dans les parages et se mit à fouiller dans les placards de la cuisine.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: It's hard to get around the wind.   It's hard to get around the wind. EmptyMer 7 Déc 2016 - 16:44
Finalement, contrairement à l'idée reçue, ces deux mecs n'étaient pas des menaces. Ils semblaient même être assez sympathiques. Néanmoins, lorsque l'un ou l'autre étaient dans son angle mort, Liam sentait comme des frissons dans tout le dos. Et ça, il n'aimait pas du tout. Pourquoi dégageaient-ils quelque chose de mauvais ? Allez savoir. Il s'agit d'impressions, et Liam préférait tenter de faire avec. Par le passé, ça lui était arrivé plusieurs fois. Mais il avait le don de se méfier des gentils, et de ne pas faire attention à de mauvaises personnes. Comme cette femme, dans son groupe, il y a peut être un an de ça. Elle s'était barrée, sans rien dire, par une nuit fraîche d'hiver. Et plus rien. Trimbalant avec elle, des médicaments, des armes, de la nourriture et de l'eau, qu'elle avait récupérée dans les sacs des membres du groupe. La roublardise de cette personne ne lui avait jamais mis une quelconque puce à l'oreille. Il avait été naïf sur le coup. Et il s'en était mordu les doigts par la suite.

Ils firent un bout de chemin ensemble, et cet homme semblait de plus en plus ouvert à lui. Comme s'ils venaient tout deux de franchir une étape. Enfin, tout les trois. L'aîné des Shelby n'aimait pas tellement ça, avoir deux types dans son dos, c'est pour ça qu'il marchait d'un pas assez lent, histoire de le voir venir. Et puis dans la conjoncture actuelle, il ne fallait guère se précipiter. Marcher était sécuritaire, courir dépensait trop d'énergie d'un coup. Et l'énergie, le moteur physique, était aussi important que le moteur moral. Parce que l'un, sans l'autre, et vous pouvez vous faire buter en moins de temps qu'il ne faut pour le dire. C'est triste à dire, mais c'était comme ça.

▬ Nan pas du tout. A vrai dire, je la sens même plus. Mais, c'est super pratique. Si jamais vous en trouvez une, essayez de prendre un petit bout de plastique ou une capsule de bière. Grattez avec, assez fort sur les cordes, même désordonnés, et ça vous permettra d'attirer tout les éclopés du quartier sur un point stratégique. Généralement, ça évite les mauvaises surprises, ils sont extrêmement attirés par le bruit.

C'était toujours bon à savoir. Liam donnait ses conseils, après ils en faisaient ce qu'ils voulaient. Par la suite, ils s'engouffraient dans une maison. Personne à l'intérieur, à vue d’œil. Et aucun bruit n'en sortait. Pendant que le blond fit un tour dans la cuisine, Liam pris les rênes et s'avançait vers le salon. Rien d'extravagant. Des meubles en mauvais état, des planches de bois cloués sur les fenêtres pour retarder les assauts frontaux. Mais finalement, il y avait deux cadavres sur le canapé. Le premier avait le crâne explosé. Le second était à terre, face couchée contre le sol. Peut être une mutinerie. Ou un suicide collectif ? Allez savoir. Les gens avaient chacun leurs motivations.

▬ Je crois qu'il n'y a rien d'intéressant par ici. De votre côté ça se présente comment ?
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: It's hard to get around the wind.   It's hard to get around the wind. EmptyVen 9 Déc 2016 - 10:57

Zack, le dos toujours tourné vers l'inconnu, écoutait d'un oreille distraite son explication concernant la guitare qu'il trimbalait. C'était fou cette manie des gens de toujours se lancer dans un récit inutile à partir d'une simple broutille ; le type aurait tout aussi bien pu dire ''non'' mais il s'était apparemment senti obligé d'en rajouter bien plus. Était-il simplement de nature bavarde ou plutôt stressé par la présence de deux inconnus ? Qu'importe, ça n'avait pas d'importance au fond. L'homme d'affaires n'avait pu s'empêcher de lever les yeux au ciel quand son aîné balança, comme si c'était un secret d'état, que les putrides étaient attirés par le bruit. Zack se retint de lui balancer qu'après un an d'épidémie, bien sûr qu'ils étaient au courant, il les prenait des guignoles ou quoi ? Se tournant vers lui avant d'entrer dans la cuisine, il se contenta d'un « C'est une bonne idée oui. » accompagné d'un petit sourire.

Fouillant rapidement la cuisine, le blond trouva quelques conserves de raviolis poussiéreuses et, dans un autre placard, une barre de céréales et un paquet de café déjà périmés, mais les dates n'avaient plus une grande importance désormais ; au pire, ils auraient une petite indigestion de rien du tout. Le reste de la cuisine semblait avoir été vidé, des casseroles et assiettes utilisées gisaient encore dans l'évier, dégageant une forte odeur de moisissure qui fit plisser le nez du trentenaire ; décidément, il y avait de ces choses auxquelles il ne parviendrait jamais à se faire. Peut-être que les derniers occupants de cette baraque avait eu à fuir rapidement, ou peut-être qu'ils étaient simplement négligents, au fond ça n'avait pas la moindre importance, ils n'étaient plus là, c'était tout ce qu'il retenait. Et ce café... ça avait au moins le don d'apaiser un peu son humeur exécrable, juste un peu.

Revenant vers le salon, Zack arqua un sourcil en apercevant Nick toujours adossé contre le chambranle de la porte, les bras croisés. S'il l'avait juste traîné hors du phare pour finalement glander il allait l'entendre, mais peut-être restait-il là pour surveiller la potentielle sortie de l'inconnu sur lequel ils étaient tombés et si en effet c'était le cas, il ne pourrait nier que c'était une sacré bonne idée. Quand la voix du type s'éleva à nouveau, l'homme d'affaires haussa les épaules. « Il n'y a pas grand chose, quelques broutilles. Peut-être que les voitures renferment plus de vivres que les maisons, vous aviez trouvé quoi ? » Toujours dans une optique d'avoir l'air indifférent, le blond entra à son tour dans le salon, lançant un regard plein d'une pitié condescendante sur les deux cadavres près du canapé. Ces gens n'avaient donc aucune fierté pour mettre fin à leurs jours de la sorte ? C'en était franchement pitoyable et ne faisait pas naître en Zack la moindre once de compassion.

Nick avait migré jusqu'à la porte du salon, regardant le tout d'un air moins indifférent que son acolyte, avant de prendre la parole. « Peut-être qu'ils sont tombés sur des mauvais types ? Vous avez vu des trucs bizarres ici ? » avait-il lancé à l'adresse de leur aîné. Zack avait bien remarqué cette lueur de peine au fond des yeux du plus jeune, s'il était un petit con, il n'était pas aussi mauvais et indifférent au sort d'autrui que le reste du groupe ; mais probablement que ce n'était pas si mal, Jonah aurait déjà décimé la moitié de la population si Monsieur Bonne Conscience n'avait pas été de la partie. Le trentenaire était lui aussi devenu plus mauvais depuis qu'il avait été torturé et humilié par Gabriel, mais ce n'était pas pour autant qu'il s'amusait à tirer sur tout ce qui bougeait. « Des mauvais types hein.. Ça arrive en effet. »

Faisant le tour de la pièce pour retourner aux côtés de Nicky après s'être assuré qu'il n'y avait pas d'autre porte de sortie dans le salon que celle devant laquelle il était, il glissa les mains dans les poches de son pantalon, calant ses doigts autour de son poing américain plus par habitude que par réelle nécessité. Arquant un sourcil, son regard se fit un peu plus sérieux. « Qu'est-ce que vous diriez de nous donner ce que vous avez trouvé dans ce coffre ? Rien que ça, et vous ne finirez pas comme ces deux là. » Un petit sourire sympathique, contrastant parfaitement avec ses mots, étira ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: It's hard to get around the wind.   It's hard to get around the wind. Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- It's hard to get around the wind. -
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Abandonnés-
Sauter vers: