The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -39%
PNY – SSD Interne – CS3030 – 1To ...
Voir le deal
119.99 €

Partagez
- I'll Just... Wait Here, Then. -
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: I'll Just... Wait Here, Then.   I'll Just... Wait Here, Then. EmptyDim 20 Nov 2016 - 11:31
Septembre 2016
La journée était encore acceptable pour une journée de septembre. Il ne savait pas pourquoi il avait accepté quand son père lui avait ordonné de les accompagner. C’était clairement une mauvaise idée, il n’aimait pas sortir et cette histoire n’allait pas arranger des affaires. Alors oui, il fallait bien qu’il se confronte avec le monde extérieur, mais clairement être perdu dans Seattle avec un pistolet qu’il savait à peine gérer et une arme blanche qu’il n’avait pas envie d’avoir à utiliser de peur de se salir c’était loin d’être la meilleure façon de survivre. C’était vraiment un assister de la vie, sans le groupe, il serait mort depuis bien longtemps seul dans un caniveau. Même son fils avait plus de chance de survivre dehors que lui, c’était dire à quel point il était mauvais (ou son fils bon, c’est au choix.)

Il avait commencé par ne pas bouger. Il n’y avait pas de malade dans l’endroit où il se trouvait ce qui était déjà un certain avantage. Il ne savait pas dans quelle direction il devait aller pour pouvoir retrouver soit son groupe soit le lycée. Pourquoi est-ce qu’il s’était attardé sur un petit détail sans importance ? Le temps d’observer un truc étrange sur la route, plus personne n’était là. Au final, il s’agissait simplement d’un animal crever sous une voiture. Oui c’était absolument stupide de s'être arrêté pour si peu, mais maintenant, il n’avait plus que ses yeux pour pleurer et clairement, c’était loin d’être la meilleure façon de se sortir vivant de cette histoire. Il commençait donc à regarder autour de lui. Il aurait pu se mettre debout sur une voiture pour agiter les bras et essayer de voir ou était rendu son père, mais ce serait sans doute la meilleure façon d’attirer des malades, alors il se résigna.

Il devait trouver un endroit où se mettre à l’abri en attendant que cette histoire se termine. Il savait que son père finirait par se rendre compte qu’il manquait à l’appel et qu’il faudrait bien qu’il fasse demi-tour pour le retrouver. Il avait fait tout son possible pour le retrouver, il n’allait pas le laisser en arrière. Il avait besoin de lui au camp. Il essayait de rester positif concernant la suite des évènements, tant qu’il restait hors de portée de malade, il devrait pouvoir s’en sortir sans trop de mal. Il décida de sortir son couteau, histoire de faire croire qu’il était un minimum préparer à ce qui allait sans doute lui tomber dessus incessamment sous peu. Comme pour marquer son chemin, il prit comme initiative de marquer la carrosserie des voitures qu’il croissait sur la route en y gravant ses initiales.

Il marchait sans vraiment avoir de but essayant tant bien que mal de retrouver sa route dans Seattle, pourquoi diable n’avait-il pas de carte dans son sac à dos. Il aurait pu se repérer avec cette dernière. La seule chose qu’on lui avait laissé prendre était une gourde ce qui était déjà pas si mal, au moins, il ne nourrirait pas de déshydratation. Il tendait l’oreille à l’affut du moindre son qui pourrait être signe d’un éminent danger. Pour le moment, il n’était pas question de grognement ou ce genre de chose. Les alentours du lycée étaient en général nettoyés par les patrouilles, ce qui était une bonne nouvelle pour lui.

Un bruit dans le lointain commencer à se faire entendre comme si quelqu’un était en train de jouer dans un instrument de musique. Il avait l’impression de connaitre la chanson sans pour autant en être vraiment sur. Il était perdu et n’avait aucun apriori concernant les gens qui était dehors. Si quelqu’un faisait de la musique, il devrait inévitablement être humain. Il ne lui fallut pas longtemps pour voir un homme avec une guitare en train de guider des rôdeurs. Ian était absolument abasourdi par ce qu’il était en train de voir. Il ne savait pas s’il devait partir dans la direction opposée ou aller à sa rencontre. Il avait peur, si l’homme était méchant. De toute façon, il ne passerait sans doute pas la nuit s’il restait seul dehors et n’avait rien de vital sur lui en dehors d’une arme à feu, un couteau et de l’eau. Il était prêt à lui laisser en échange d’un peu d’aide ou de sa pitié. Il s’approcha doucement de lui alors qu’il serait un peu plus le poignard qu’il avait dans sa main.

- Pourquoi tu créer une horde ? Ils seront encore plus fort en groupe!

Il avait voulu prononcer ses mots d’une voix forte et assuré, mais au final, il n’avait pas parlé bien fort. Le courage chez cet homme était vraiment à toute épreuve… Il détaillait un peu le survivant et espérait vraiment qu’il ne serait pas méchant. Il voulait revoir Thalia et son fils, il voulait revoir son chez lui.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: I'll Just... Wait Here, Then.   I'll Just... Wait Here, Then. EmptyLun 21 Nov 2016 - 0:29
Rare.
Un phénomène rare était en train de se produire. C'était peut être la première fois que Liam avait cet élan de combativité à l'égard de ces "choses" qui déambulaient dans les rues de la ville. Mais il y avait déjà eu des pertes, et il ne pouvait pas laisser le hasard côtoyer de trop près son groupe. Il fallait prendre les choses en main. Il y avait de bonnes âmes à protéger ici. Des personnes fragiles, qui comptaient sur lui pour prendre les rênes. Alors que c'était certainement le type le plus pacifique que la création avait créé, et protégé jusqu'à aujourd'hui. Liam était le genre de type qui préférait prendre ses jambes à son cou plutôt qu'affronter une horde de rôdeurs. Pourtant, les hominidés étaient bel et bien présents. A force d'entendre du bruit, certainement ceux des coups de feux, ils s'étaient plus ou moins attroupés autour de leur position, empêchant le groupe de pouvoir sortir récupérer deux trois provisions par-ci par-là. Et ça, c'était clairement emmerdant. Les besoins étaient réels, et leurs vivres ne constituaient presque plus rien. Une maigrichonne avance sur la mort, voilà ce qu'ils avaient.

Alors le garçon avait décidé de prendre le taureau par les cornes. Il n'était pas très doué pour le combat. Et avec comme arme, un simple couteau militaire, il n'allait pas faire long feu contre ce troupeau. Ils devaient être une trentaine autour du bâtiment. Légèrement disséminés, quelques-uns étaient excentrés devant la porte du bâtiment, heureusement protégée par des grands pics, s'élevant tels des javelots qu'on aurait planté au sol. Cela ne les tuait pas. Mais ça les ralentissait pour avancer. Et comme ils n'étaient pas très intellect, ils passaient du temps à se marcher dessus et à tomber au sol. Tout les pièges finissaient par s'écrouler tel un château de cartes. Ils gagnaient du temps et prenaient de l'avance sur la tempête, mais lorsqu'elle pointe le bout de son nez, alors toutes les cartes finissent au tapis. Et là, il n'y avait plus que deux solutions : La vie, ou la mort.

I'm waiting in my cold cell when the bell begins to chime ♪

Équipé d'une guitare acoustique, ayant subit les outrages du temps mais ayant été retapée de part en part au fil des années, le garçon errait en solitaire dans la ville. Son couteau n'allait pas lui servir à grand chose. De toute façon, est-ce que sa vie valait plus que celle de son groupe ? Non. C'était égoïste de penser une chose pareille. Avec un peu de chance et de réussite, il allait y arriver et pouvoir rentrer pour la nuit. C'était ça, le plan. Écarter les rôdeurs de la rue, les emmener le plus loin possible, et tenter pourquoi pas de les faire échouer quelque part.

Une fois dans la rue, il ramassait quelque chose par terre. Un tesson de bouteille qu'il avait écrasé sous sa chaussure. A présent plate, les dents de la capsule n'allaient plus rien pouvoir faire de mal, il prit l'objet entre son pouce et son majeur pour gratter les cordes de manière plus puissante. L'idée était de faire un plectre avec les objets du quotidien. A moins de trouver une boutique de musique, mais bon. Même si c'était le cas, est-ce que ça valait le coup ? Les ressources employées pour entrer dans ce genre d'endroit n'allaient pas vraiment être rentabilisées. A moins de trouver un distributeur de soda pleine.

Enfin bon, tout ça pour dire, qu'à présent il grattait assez fort pour se faire entendre par tout les rôdeurs alentours. Ils suivaient le pas, l'orchestre était en marche en direction de... L'eau. Une grosse étendue d'eau, parce que ça allait forcément les ralentir. Et avec un peu de chance, il allait pouvoir les faire tomber dedans. Pour peu qu'ils ne sachent pas nager, c'était une bonne affaire ! Tout en grattant le riff principal d'Iron Maiden - Hallowed Be Thy Name, le garçon entraînait avec lui tout un tas de groupies. Dégueulasse pour la plupart. Mis à part un. Un mec lui avait adressé la parole. Il était propre sur lui contrairement au guitariste qui avait les cheveux gras et une bonne barbe de quelques semaines. Sa voix était claire et audible. Et d'un ton rauque, voir caverneux - le manque d'eau avait légèrement rouillé sa voix, sa gorge le serrait à chaque mot qu'il libérait - il lui répondit.

▬ J'en ai rien à foutre qu'ils soient plus hargneux en groupe. Le but, est de les amener loin de là où j'crèche. Ces enculés n'auront pas ma peau !

C'était bien dit.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: I'll Just... Wait Here, Then.   I'll Just... Wait Here, Then. EmptyLun 21 Nov 2016 - 10:59
Ian c’était approché et maintenant il pouvait détailler un peu plus le personnage, il n’était pas vraiment rassuré à l’idée d’avoir un homme qu’il ne connaissait pas en guise de seule compagnie. Cependant, le choix était vite fait, prendre sur lui ou mourir, il n’avait définitivement pas envie de mourir. Il avait un look à faire peur et il réalisait alors qu’il s’agissait du premier survivant qu’il voyait en dehors du camp. Il y avait bien son père qu’il avait repêché par miracle dans un état pas forcément très rassurant, mais c’était différent, il le connaissait. L’homme qu’il avait devant lui était simplement un inconnu. Il ne faisait pas partie du flot de personnes qu’il avait connues avant l’apocalypse, faut dire aussi qu’il ne connait pas grand monde. Il lui était arrivé des fois qu’on le reconnaisse parce qu’il avait sauvé la vie de quelqu’un, mais pour lui bon nombre de visages se ressemblaient.

Alors que la voie de l’homme se fit entendre, c’était tout juste s’il n’avait pas envie de partir en courant dans la direction opposée, elle était froide caverneuse et mordante. C’est vrai qu’il devait simplement être ridicule avec sa gueule d’intello à dire ce n’est pas bien de faire des hordes. Il s’en rendait compte ce qui était déjà un avantage, il devait faire en sorte de ne pas refaire cette erreur se serait vraiment pas mal. Il n’avait pas envie de passer pour un abruti enfin pas plus que nécessaire, c’était déjà une certitude que l’homme ne le prendrait pas au sérieux. De toute façon, on ne le prenait jamais au sérieux, il avait fini par avoir l’habitude. Enfin sauf quand il était question de médecine et encore, il avait dû faire ses preuves parce que certains avaient mis en doute ses capacités.

- Ils étaient vraiment nombreux alors…

Merci Ian pour ce commentaire instructif sans lequel, la situation n’aurait pas pu avancer. Il regardait autour de lui, ils étaient vraiment nombreux. Il y avait de quoi tuer bon nombre d’humains là-dedans. Il espérait secrètement qu’il n’était pas en train d’amener la horde du côté du lycée, il ne pouvait rien faire de plus étant donné qu’il n’avait aucune idée concernant l’endroit où il se trouvait à l’heure actuelle, il ne pouvait même pas essayer d’estimer de quel côté l’endroit se trouver. Il aurait simplement pu partir, mais il continuait de suivre le survivant en restant bien à sa hauteur pour éloigner le plus possible les malades de lui. Il semblait parfaitement décidé concernant l’endroit où il était en train d’amener les monstres, c’est donc pour faire la discussion un peu plus longtemps qu’il ajouta d’un air interrogateur.

- Tu sais déjà ou tu vas les emmener ?

Il devait vraiment passer pour un extraterrestre, mais il n’allait quand même pas décemment demander à l’homme de l’aider à trouver le lycée, parce que tout son groupe était là-bas et qu’il s’était perdu. Ian, tout juste trente-sept ans ont perdu son papa et attendent ce dernier à l’accueil. Ça pourrait presque faire bien dans un haut-parleur de grande surface. Il savait qu’il allait en entendre parler, du moins un peu. Peut-être pas tant que ça en y réfléchissant, lui aussi avait quelques dossiers sur son père que personne ne voulait voir ressortir.

Il ne quittait plus la horde des yeux de peur de voir une partie se détacher et venir le mordre, il trouvait que l’idée de cet homme était de la pure folie, mais si c’était pour protéger les siens, il pouvait parfaitement le comprendre. Il avait toujours son couteau en main. Il pourrait sans doute lui être utile si une des horreurs décidées de briser le rang. Ian avait peur, mais il ne voulait pas le montrer à cet inconnu. Il décida donc de lui faire la conversation comme si de rien était.

- Tu joues depuis longtemps de la gratte ? J’ai essayé d’en faire quand j’étais jeune, mais je n’ai jamais réussi à faire quelques choses de correctes avec un instrument de musique entre les mains.

Il savait au fond de lui que l’homme n’en avait strictement rien à faire de connaitre sa vie, mais il était comme ça, lorsqu’il stressait, il avait besoin de parler et la pour le coup, il était en train d’enchainer son blabla.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: I'll Just... Wait Here, Then.   I'll Just... Wait Here, Then. EmptyLun 21 Nov 2016 - 15:04
Le holster de cuisse était fermé. Ce qui signifiait qu'il allait devoir perdre une poignée de secondes avant de l'ouvrir et d'en sortir le couteau en acier inoxydable qui était à l'intérieur. Et ça, ça allait certainement jouer en cas d'agression, humaine ou provenant des défigurés. Il en était arrivé jusque là dans sa pacification d'esprit. Si c'était aujourd'hui qu'il allait rencontrer la faucheuse, alors tant pis. Dans le meilleur des cas, il pouvait toujours courir pour s'enfuir loin. Mais ses pauvres jambes n'allaient pas l'emmener très loin. Entre la fatigue physique et mentale, Liam semblait exténué. Son visage était crispé, les rides étaient belles et bien présentes. Des cernes soutenaient ses yeux, c'était plus des "patates" à ce niveau là. Il avait tout une production de pomme de terres sous les yeux, façon de parler. Ses cheveux étaient gras, dégueulasses. Et pourtant, il gardait toujours ce sourire au visage. Un sourire qui le suivait depuis bien longtemps à présent. Quand il jouait de la musique, ça lui mettait du baume au cœur. L'ancien professeur avait l'impression de continuer sa petite vie au calme, ne se souciant plus vraiment des horreurs de ce monde. C'était une espèce d'échappatoire.

▬ Je vais les emmener loin. Très loin d'ici. Jusqu'à ce que mes jambes décident qu'il est temps d'arrêter.

Le quarantenaire, proche de ses cinquante bougies, remarquait que le gaillard face à lui semblait plutôt apeuré par la horde qu'il y avait derrière lui. Il avait son couteau en main, prêt à attaquer en cas de problèmes. Liam de son côté, avait la main gauche sur le manche, pour jouer ses accords tandis que la droite tenait une capsule de bière écrasée qui lui servait de plectre afin de gratter ses cordes dans un sens prédéfini, de manière plus ou moins puissante. Dommage que l'électricité lui fasse défaut. Mais avec un peu de chance, il pouvait tomber sur un ampli de petite taille, qu'il utilisait pour jouer de la musique lorsqu'il bougeait avec son groupe. A l'époque, ils avaient une caisse dans laquelle le guitariste principal montait à l'arrière et jouait sur une électrique, branchée à un petit ampli. Ils arrivaient des fois à rameuter des gens avec eux, qui les suivaient jusqu'au concert. C'était la belle époque ! Enfin... Tout dépend de ce qu'il y avait à raconter sur cette époque. Mais concrètement, cela faisait parti de ses belles années.

▬ J'ai commencé la guitare à seize ans. J'ai eu un groupe et je suis devenu professeur de guitare par la suite, avant toute cette merde.

Et c'était les bons mots pour définir ce qui était en train de se passer, dans sa ville natale. Seattle était à l'époque, quelque chose de beau, d'impressionnant. Les gratte-ciels étaient comme des mains qui voulaient arracher la lune. Les parcs étaient animés de parents et d'enfants. Aujourd'hui, il n'y avait que ces choses là qui déambulaient dans les rues, et ça lui mettait un petit pincement au cœur. Liam s'était arrêté pour regarder par-dessus son épaule. Ils suivaient toujours. Mais à présent, Liam et l'homme mystère avaient un peu d'avance sur le groupe. Pas assez pour s'arrêter et faire de belles présentations en bonne et due formes, mais assez pour qu'il puisse regarder un peu dans quelle rue il pouvait aller par la suite. Il fallait éviter les cul-de-sac à tout prix. Liam laissait la bandoulière faire le sale boulot pour tenir sa guitare pendant que ses mains cherchaient quelque chose dans une poche du treillis. Une cigarette, et un briquet. Ses yeux s'attardaient sur l'hygiène parfaite du gaillard. Pour sûr qu'il avait du trouver une douche, et ça, c'était le genre d'informations qui l'intéressait.

▬ Comment ça se fait que tu sois aussi propre ?
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: I'll Just... Wait Here, Then.   I'll Just... Wait Here, Then. EmptyMar 22 Nov 2016 - 16:03
L’idée de d’entrainer la horde loin de la ville était rassurante, celle de s’éloigner un peu plus du lycée ne l’était pas. Ian était totalement perdu, il aurait aimé voir son père apparaitre dans un coin de son champ de vision pour pouvoir le suivre jusqu’ au lycée, ça lui apprendrait à faire une confiance aveugle à ceux avec qui il partait en expédition, la prochaine fois, il potasserait un peu la route au cas où. Il ne savait pas vraiment jusqu’où il allait, mais l’homme non plus, alors il décida ce qui était sans doute le plus logique à ce moment pour sa propre survie. Il devait le suivre et croiser les doigts.

- Je peux t’accompagner ? Peut être que je pourrais retrouver mon chemin en cours de route.

Il n’arrivait pas vraiment à y croire lui-même, il était d’une nature plutôt pessimiste et aujourd’hui était sans doute le pire qui pouvait lui arriver. Il regardait la guitare avec un peu plus d’attention, alors que le survivant lui expliquait  qu’il avait toujours était joueur de musique. Ian était un peu jaloux, mais il avait essayé de son côté et il devait bien se rendre à l’évidence que ce n’était pas fait pour lui. Heureusement pour lui, il avait trouvé son bonheur ailleurs. La médecine, c’était ça son point fort et c’était sans doute le seul d’ailleurs étant donné qu’il n’était même pas un bon survivant. Il serra les dents avant d’ajouter sans doute avec un peu trop d’enthousiasme les mots suivants.

- Wouah… C’est cool. Je respecte ton boulot et tes choix de vie.

Il aurait sans doute pu faire le fan boy étant donné qu’il aimait beaucoup le rock, mais il ne savait pas quel était le genre de musique qu’il fait par le passé. Il regardait alors un peu la route à suivre quand l’autre lui demanda comment ça se faisait qu’il était propre. C’est vrai que son trench coat beige était dans un état impeccable, c’est cheveux était couper très cours. Il faut dire aussi qu’on ne lui avait pas laissé le choix vu que la touffe de cheveux qu’il avait sur la tête quelques jours avant était devenue un véritable fardeau. Il était impeccablement rasé de prêt et il avait toujours ses chaussures de ville plutôt qu’une paire de basquet. Si on oublie les poches qu’il avait sous les yeux on aurait presque pu croire que pour lui tout aller bien dans le meilleur des mondes.

- Je ne sais pas. J’ai toujours était comme ça. Je ne survie pas seul et ce n’est pas moi qui sort habituellement.

Son genre à lui c’était plutôt de rester dedans et d’attendre que les autres fassent le boulot. C’était toujours comme ça en tant normal. Il devait rester à la maison au cas où un blessé rentrait. Il était bien trop précieux pour prendre le risque de le perdre, c’est d’ailleurs pour ça qu’il donnait des cours à Jessie et même à n’importe qui d’autre qui était prêt à en recevoir. Il voulait que chacun est la chance d’en savoir plus sur le corps humain, il voulait transmettre son savoir pour que les vivants s’en sorte plus facilement et que les pertes finissent par devenir de plus en plus rare. Il fallait maintenant trouver un endroit ou aller et Ian indiquait la route qu’il avait suivi pour trouver le survivant, il savait que par la y aurait d’autre route qu’ils pourraient suivre ensuite.

- Je crois que si on continue par la c’est pas mal. La route est en peu plus large, mais je suis pratiquement sur qu’on trouvera un endroit par ou s’échapper par là. Au faite, moi c’est Ian.

Il fallait quand même qu’il se présente, il n’avait pas envie de reste le fous en imperméable pour le reste du moment passé avec l’inconnue. Il ne lui tendait pas une main amical parce qu’il avait fort à faire comme garder les rodeurs sur leurs talons tout en évitant les débordements.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: I'll Just... Wait Here, Then.   I'll Just... Wait Here, Then. EmptyMar 22 Nov 2016 - 18:20
▬ Si ça peut te faire plaisir.

Il ne l'avait pas dit sur un ton sec, et ce n'était pas dans le but de paraître mauvais. Loin de là. Juste qu'avec le gosier complètement ravagé, et cette folle envie de boire quelque chose depuis hier, Liam commençait à perdre sa voix géniale, au détriment d'une voix caverneuse, et chacun de ses raclements de gorge le brûlait. Il avait l'impression d'avaler des lames de rasoirs. Et il était peut être trop tôt pour demander un quelconque service à cette personne. Et puis, allez savoir s'il allait accepter de toute façon. Liam préférait s'occuper de ses oignons, sans vraiment prendre en compte ce type. Lui même qui disait ne pas survivre seul. Donc, il faisait parti d'un groupe. C'est à ce moment précis que Liam s'interrogeait. Est-ce que ce type avait perdu les siens ? Est-ce que son groupe était constitué uniquement de bonne personnes ? Hmmm. Tout ceci lui trottinait dans le bocal. Il imaginait le pire. Que ce mec trop propre et trop "gentil" retrouve alors sa bande, et qu'ils tombent par la suite sur Liam. Et ça c'était mauvais pour les affaires. Directement, après avoir eu cette pensée, il préférait la balayer en secouant sa tête. Les quelques gouttes de sueurs qui perlaient ses cheveux se turent sur l'asphalte.

▬ Enchanté de faire ta connaissance, Ian. Moi c'est Liam. Et je préfère qu'on prenne cette route-là.

C'était, techniquement, celle qui était à l'opposée de ce que montrait Ian. Il n'avait pas encore totalement confiance en lui pour le suivre. Et de toute façon, Liam faisait ça à l'instinct. Et son instinct lui disait que c'était une bien meilleure route de ce côté. Dans tout les cas, si ça ne lui convenait pas, il pouvait toujours partir en solitaire. Il n'était pas forcé de le suivre. Liam avait pour projet d'emmener une horde de marcheurs loin de sa position initiale. Et la route qu'avait indiqué Ian se trouvait à l'exact contraire de la horde. Du coup, c'était également une bonne opération pour lui. Le garçon continuait sa quête. Sans trop se soucier de ce qu'il se passait autour de lui. Les rues étaient calmes. On entendait que le râle des hominidés derrière lui. Ainsi que le bruit qui sortait de la guitare acoustique. Un pur mélange de douceur et de volupté. Un condensé, à la fois harmonieux, riche, entraînant et motivant. Liam se faisait véritablement plaisir aux oreilles lorsqu'il était comme ça. Et en plus, ça rameutait tout le quartier loin de sa position initiale. N'était-ce pas génial ? La musique, c'était un sacré atout dans un monde comme celui-ci. De manière défensive comme aujourd'hui, même si c'était évidemment très risqué. Mais ça pouvait être également utilisé avec un groupe de personnes, afin qu'ils puissent penser, l'instant d'une chanson, à autre chose que leur survie.

▬ Et toi alors, Ian, tu bossais dans quoi avant tout ça ?

C'était pas vraiment important de le savoir. Mais ça pouvait donner des indices sur le genre de personnes qu'il était autrefois, mis à part s'il mentait. Mais bon, à quoi bon le faire ? Si ce n'est parce qu'il possède un passé assez atypique. Condamné pour viol, par exemple. C'est vrai qu'avec son grand imperméable, il lui manquait que quelques bonbons, une camionnette, et le mec pouvait faire la sortie des classes pour kidnapper deux trois gosses. L'idée de penser à une chose pareille faisait légèrement sourire Liam. Que pouvait-il avoir dans la tête pour penser directement à ce genre de trucs, sérieusement ?
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: I'll Just... Wait Here, Then.   I'll Just... Wait Here, Then. EmptyJeu 24 Nov 2016 - 11:03
L’homme avait fini par se rendre compte que Liam qu’il avait à côté de lui avait une voix bien trop grave que celle que la nature lui avait confiée. Il décida donc de fouiller du côté de son sac à dos pour sortir sa gourde, il avait agi rapidement tout en laissant le temps à l’autre de vérifier qu’il n’était pas en train de sortir une arme à feu pour le trouer de part en part. De toute façon, il n’avait rien à gagner à le tuer. C’était un homme seul avec pour unique arme une guitare et avec une horde au cul. Surtout que franchement, il se voyait mal géré le truc tout seul, il avait déjà avec un malade alors s’il y en avait cent fois plus c’était inimaginable. Ian but une gorgée dans la gourde montrant par la même occasion que l’eau n’était pas empoissonnée avant de la tendre au survivant.

- Tien, ça devrait arranger ta voix, enfin j’espère.

Il ne savait pas ce que c’était que d’avoir du mal à trouver de l’eau. Il y avait beaucoup de choses qu’il ignorait sur la survie et c’était d’ailleurs pour cette raison qu’il n’avait pas mal prit le faire qu’il décide de changer leur itinéraire, il avait choisi une route un peu comme ça, juste parce que c’était de la qu’il venait, mais peut être que Liam connaissait un peu mieux la zone. Il se contenta donc de marger en peu devant comme pour ouvrir la voie. Il n’avait pas peur de croiser un malade, du moins c’est ce qu’il se répétait inlassablement comme pour se convaincre que c’était bel et bien le cas. Liam attira alors son attention avec une question qu’il ne pouvait pas ignorer. Il lui demandait ce qu’il faisait par le passé. Son métier était la raison pour laquelle on le maintenait en vie malgré ses deux mains gauches alors il n’avait pas l’intention de lui mentir.

- Je travaillais à l’hôpital de Kindred en tant qu’Urgentiste, j’étais titulaire là-bas depuis quelques années. Je fais partie des rares qui ont réussi à passer à travers les mailles du filet.

Il était nombreux de ses collègues à être mort sur leur lieu de travail, il n’avait pas été là pour le voir, mais Emerson lui en avait parlé. Il n’avait jamais eu l’occasion de beaucoup discuter entre eux, mais il avait appris des choses qu’il aurait presque préféré ignorer. Il aurait largement préféré ignorer que certains de ses collègues s’étaient mangés entre eux, enfin il s’en était douté, mais il n’avait pas vraiment besoin de connaitre les détails.

Alors qu’il s’avançait dans la rue, Ian commençait à s’inquiéter, il n’y avait pas d’issue, non pas que c’était un cul-de-sac, mais il y avait un conteneur de camion qui barrait la route dans toute sa largeur. Il regardait Liam d’un air inquiet ne sachant pas s’il avait remarqué ce détail qui allait leur bloquer la route et leur donner une mort certaine. Il continuait de regarder l’objet comme s’il pouvait le déplacer à la force de l’esprit. Ils devaient trouver un plan b et le plus rapidement possible. Il jeta un nouveau coup d’œil paniquer en direction de Liam avant d’enfoncer les portes ouvertes.

- On a un problème, on est dans un cul-de-sac. Si on ne trouve pas une solution, on va mourir…

Il avait fait un effort considérable pour ne rien dire d’autre parce qu’il en avait déjà trop dit, le couplet alarmiste avait été mis en place, maintenant, il devait arrêter de stresser comme une fillette et essayait de trouver une solution. Il était plutôt intelligent, il pouvait trouver un truc même s’il n’avait pas l’habitude d’être dehors. Ils ne pouvaient décemment pas se faire un chemin parmi les rodeurs, il était bien trop nombreux.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: I'll Just... Wait Here, Then.   I'll Just... Wait Here, Then. Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- I'll Just... Wait Here, Then. -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Abandonnés-
Sauter vers: