The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-46%
Le deal à ne pas rater :
SEB COMPACT INOX- SET 10 PIÈCES – L953SA04
69.99 € 129.99 €
Voir le deal

Partagez
- Diving into the abyss -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Diving into the abyss   Diving into the abyss EmptyMar 15 Nov 2016 - 21:06
Le soleil brillait depuis deux heures peut être, et Happy était assis sur le bord de son lit, seul. Son visage se reflétait dans le miroir face à lui, et il se fixait droit dans les yeux. Comme s'il cherchait à se défier, ou à se convaincre. En vérité, Happy venait de prendre une décision. Une grande décision, lourde de conséquences. Il savait que ce qu'il voulait entreprendre était au delà même du danger. La mort était au rendez vous, et peut être pas simplement au bout du chemin. Depuis quelques temps déjà, le barbu essayait de refouler ses émotions. Mais c'était bien en vain.. C'était dans sa tête, dans sa chair, dans son coeur. L'idée avait germé, et porté ses fruits. Il ne pouvait plus se mentir, ni même mentir aux autres.

Il plissa les yeux, et se leva. Erik marcha jusqu'à la porte de la chambre de Sonic. Il hésitait tellement. Il resta bien quelques minutes devant cette porte, en proie à une lutte interne. Allait il réellement emmener la pauvre gamine en enfer ? Il savait très bien qu'elle le suivrait, et avec le sourire aux lèvres. Il le savait et il en avait peur. Cette folie était la sienne. La conséquence de ses erreurs, de ses conneries.. Non, il ne voulait pas que Nola en souffre. Elle était enfin en sécurité. Elle était si bien dans ce ranch, qu'il aurait préféré s'arracher les yeux et la langue plutôt que de la plonger dans les abysses. Ainsi, sa main ne fît qu'effleurer la porte, avant qu'il fasse simplement demi tour. Il soupira, laissant presque naître une larme au coin de ses yeux. Il murmura simplement.

" Je suis.. désolé.. Je ne peux pas t'infliger ça.. Je reviendrai, je te le jure. "

Il tourna la tête, pour regarder une dernière fois vers la chambre de Nola. La porte était ouverte, et la gamine le regardait fixement. Elle portait son bonnet des supersonics, celui là même qu'elle portait le jour où ils se sont rencontré, presque un an plus tôt. Elle restait silencieuse, et lui aussi. Comme s'ils n'avaient pas besoin de parler pour se comprendre. Comme si voir le barbu chaudement habillé, un sac sur le dos, et ses armes à la ceinture en disait bien assez. Elle plissa les yeux, fronça les sourcils, et croisa les bras. Et enfin elle prit la parole.

" J'peux savoir où tu vas comme ça ?

Il hésita encore. Il avait peur de lui dire la vérité. Peur de sa réaction. Peur de ne pouvoir lui dire non, car Happy savait bien qu'il ne pouvait pas lui refuser ça. Il lui avait juré. C'était leur objectif. Leur quête. Ils s'étaient promis de l'accomplir ensemble. Il ne pouvait pas lui mentir. Alors il arrêta de détourner les yeux.

.. L'heure est venue.


Et tu comptais te barrer sans moi c'est ça ? T'en as pas eu assez d'abandonner ta femme ?

Elle plissa un peu plus les yeux, s'approchant de lui pour agiter son doigt devant son nez. La gamine était furieuse. Happy pouvait clairement le ressentir.

Tu ne bouges pas de là, j'arrive dans exactement trois minutes.

Happy sourit en coin. Il la laissa faire, et .. il ne bougea pas. Il venait de comprendre que leur lien était plus fort que le danger, que la mort. Car même s'ils devaient crever en retournant à Seattle, au moins ils ne seraient pas morts seuls. Ils seraient morts ensemble, comme père et fille, cherchant à se libérer des démons du passé.
Nola sortit bien vite de sa chambre. Peut être même avant que la troisième minute ne se soit écoulée. Elle avait son fusil d'assaut au chargeur vide dans les mains. Elle approcha de nouveau de Happy.


Tu ne vas pas te débarrasser de moi comme ça, du con. J'vais pas te lâcher, même si tu décides d'aller danser la samba en enfer. Parce que j'pense que tu vaux mieux que mes vieux et que j'te laisserai pas détruire ça. Et s'il faut que j'te le rappelle en te collant mon pied au cul, compte sur moi.

Happy arqua les deux sourcils devant les propos de l'adolescente. Elle lui disait, de la manière la plus directe qui soit, ce qu'il avait besoin d'entendre. Pour le coup, il sentait presque le pied de Nola lui botter les fesses. Il sourit simplement pour ne pas pleurer, lui qui était déjà en proie aux émotions. Bien qu'il avait peur pour elle, il était heureux de voir qu'elle tenait réellement à lui, et que pour rien au monde, elle ne l'abandonnerait.
Il la prit dans ses bras et la serra fort contre lui. Elle ferma les yeux et sourit à son tour.


Carmen va te tuer.. t'en es conscient ?

Oui.. Mais elle comprendra. Je ne peux simplement plus continuer comme ça.. je vais.. je vais devenir dingue.

Moi aussi.. Je veux savoir. Dis moi que cette fois on.. on ne s'arrête pas avant d'y être.

Promis. "


***


Happy et Nola se tenaient devant Carmen. Elle allait mieux, et le barbu en était grandement soulagé. Il crût l'avoir perdue à tout jamais, cette amie qui l'aida à bras ouvert. Il se sentait responsable de son sort, et monstrueux de l'avoir abandonnée. Il serait parti si Axel n'avait pas eu les paroles les plus sensées du monde. Peut être en vain, peut être serait il mort aujourd'hui. Mais peut être aurait il pu retrouver Carmen et la libérer. La protéger de celle qui avait eu assez de folie pour lui infliger tout ça. Happy l'aimait, comme on aime une soeur. Avait-il simplement besoin de combler le vide laissé par la mort de tout ses proches ? Ou était-ce un sentiment réel ? Auraient-ils partagés le même lien si le monde n'était pas tombé ? Oh il s'en moquait. Elle avait de l'importance. Tous ici en avaient pour lui. Si bien que partir aujourd'hui n'était pas un adieu, mais un au revoir. Un voyage pour un retour en bien meilleure forme. Mais maintenant, comment lui dire ?

" Carmen.. je.. je dois te parler.

Happy avait l'air très sérieux. Il était bien loin d'afficher sa mine souriante, et de lâcher trois blagues à la minute comme il le faisait si bien d'habitude. Il savait que Carmen n'allait pas bien réagir à ses propos. Qu'elle allait lui casser la tête pour remettre de l'ordre dans ses idées. Mais quoi qu'elle aurait pu dire, il était trop tard. Cette décision était la sienne. La leur. Rien, même pas elle ne pouvait se mettre en travers de leur destin.

.. Nola et moi, nous allons partir quelques temps. Nous avons des choses à.. régler. Le genre de choses qui attendent depuis trop longtemps maintenant. "

Nola se contenta d'adresser un sourire forcé à celle qu'elle nommait " Mendoza ". Happy, lui, s'attendait à l'entendre hurler de toutes ses forces, si bien qu'un solitaire perdu à Hawai aurait pu sourire en se disant ne plus être le dernier sur terre. Peut être que le dit solitaire aurait pu faire trois fois le signe de croix pour se repentir d'avoir un jour entendu de telles choses..
Mais comment allait réellement réagir la Navajo à son annonce restait un véritable mystère.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Diving into the abyss   Diving into the abyss EmptyJeu 15 Déc 2016 - 10:48

Comme chaque jour depuis son retour au ranch, Carmen s'était retrouvée vêtue d'un simple jean et d'une brassière alors qu'Isha s'occupait de vérifier la cicatrisation des blessures. La brune n'avait pu s'empêcher de grimacer quand le Cheyenne posa ses doigts gelés sur la plaie de son ventre, lâchant un grognement infime.

La plaie cicatrise bien. Les points partiront d'eux même. La seule chose maintenant, c'est les côtes. Il faut que tu fasse attention à ne pas faire de mouvements trop brusques. Essaie d'éviter l'utilisation du tomahawk par exemple. Ou... les ravitaillements.
Isha, la situation est critique. On à plus de bouffe, quasiment plus d'essence, et j'ai détruit l'intégralité des médicaments...
C'était nécessaire pour te garder en vie.

Carmen ne répondit rien, se contentant de rester immobile alors que le jeune homme entamait un nouveau bandage, trempant l'ancien dans de l'eau bouillante. Mais rapidement, la pièce accueillit deux nouveaux invités, alors qu'Erik annonçait de but en blanc devoir lui parler.
L'espace d'une seconde, Carmen tourna la tête vers l'armurier et Nola, fronçant légèrement les sourcils alors qu'Isha annonçait que les soins étaient terminés, quittant la pièce quand Shawna l'appela pour dresser la liste de leur inventaire. Tournant le dos aux deux arrivant pour enfiler son pull, la navajo avait finalement croisé les bras contre sa poitrine en attendant de voir ce dont Erik devait tant lui parler.

Et la réponse, ne fût pas vraiment quelque chose qui la mit en joie. Non, pas exactement. Des choses à régler... Mais encore ? Pas d'indice, ou de réelles explications ? Avaient-ils oublié qu'elle était revenue à moitié morte de ravitaillement parce qu'une espèce de cinglée lui était tombée dessus, ou que les réserves commençaient sérieusement à s'amenuiser ? Alors partir à deux, on ne savait ou, ce n'était peut-être pas la meilleure idée du siècle hein. Si tu trouve que c'est vraiment le bon moment pour t'en aller, grand bien t'en fasse Erik. Mais quitte à partir au plus mauvais moment, j'aimerai au moins avoir une réelle explication plutôt que ça.

Sérieusement. Si une partie d'elle avait envie de le secouer comme un prunier pour lui remettre les idées en place, elle s'était contentée d'une voix acérée pour témoigner son mécontentement alors qu'elle s'approchait de la table de la cuisine pour terminer le café qu'elle s'était préparée plus tôt .
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Diving into the abyss   Diving into the abyss EmptyLun 26 Déc 2016 - 4:56
Et voilà, c'était fait. Il venait de lui dire. De lui annoncer son départ imminent, et celui de Nola en prime. Isha eut un regard en arrière vers eux, se contentant de garder le silence, préférant sûrement ne pas se mêler de cette histoire. La réponse de Carmen ne se fit pas attendre. Et ses paroles étaient pour le moins piquantes. Mais elle avait raison de le prendre de cette façon. Erik savait pertinemment qu'en aucun cas la navajo se serait contentée d'un simple " salut et à plus " comme explication suite à une telle décision.
Il détacha son regard un instant, grimaçant une moue ennuyée et désolée. Les choses étaient claires dans sa tête : il partait. Elle aurait pu menacer de brûler le ranch qu'il n'aurait pas changé d'avis. Mais effectivement, si Happy devait bien quelque chose à Carmen, c'était de lui dire les raisons de son départ. Il se pinça la lèvre supérieure entre les dents, avant de planter de nouveau son regard dans celui de son amie.

" Okay.. je me doutais que ça ne serait pas simple. Écoute Carmen.. Il y a plus d'un an de ça, je suis revenu à Aberdeen. Là où j'avais toujours vécu avant d'avoir l'idée de me barrer, pour tout laisser en plan. Quand je suis revenu, j'ai retrouvé ma famille. Tous morts. Tous. Aussi j'ai retrouvé.. une lettre de ma femme... "

Il s'arrêta un instant, sortant de la poche intérieure de sa veste la fameuse lettre de Sara. La feuille de papier était abîmée et sale. Certains mots avaient perdu de leur encre, les rendant difficiles à lire. Happy tendit la lettre à Carmen. Il le fit en lui présentant la face où étaient écrites les deux réponses de Sara. Il l'invita à lire.

" Mon amour,

Je comprends ton besoin de liberté. Je comprends tes envies de repartir sur les traces de ton passé. Notre histoire n'a jamais été la plus simple, je n'ai jamais rien fait pour la rendre simple.. Je savais qu'un jour j'aurais à payer pour mes mensonges. Ce jour est venu. Je vais maintenant t'attendre. Car je sais qu'un jour, tu reviendras. Et ce jour là, je te dirai simplement que je t'aime. Car je t'aime. Reviens moi vite..

Sara.
"

Il y avait d'autres lignes au bas de la lettre. Les mots étaient mal tracés, il y avait des fautes. Nul doutes que Sara les avait écrit dans ce qui devait être un tourment de peur, de désespoir et d'empressement.

" Erik.. mon amour..  peux plus rester ici à t'attendre..  sais pas si tu es encore vivant. Mon dieu.. ton père.. ton père.. c'est horrible. Tout ici est horrible. La mort est partout.. Si jamais tu reviens ici, et que tu trouves cette lettre, sache que je repars à Seattle. Je.. je vais chez ma mère. Je t'attendrai là bas.. si jamais tu reviens un jour..

Adieu.
Sara.
"

Erik ne la quitta pas des yeux pendant sa lecture. Il assumait parfaitement le contenu de cette lettre, aussi bien quand elle la retourna, d'instinct peut être. Ainsi la navajo put lire la lettre initiale, celle qu'il laissa en guise d'adieu à Sara quand il partit.

" Sara. Je suis désolé mais.. je pars. Je ne reviendrai sans doute jamais. Je pars pour vivre la vie que j'ai toujours désiré. Celle que j'avais refusée pour.. un mensonge. Ton mensonge. Toi et moi, ça n'existe plus. Pourtant j'ai essayé. Je suis désolé.

Adieu.
Erik.
"

Happy se saisit de la lettre en affichant une mine si sérieuse qu'elle semblait irréaliste venant de lui. Il la rangea soigneusement dans la poche intérieure de sa veste, et avant même que Carmen ne puisse dire le moindre mot, il prit la parole.

" Voilà plus d'un an que je vis avec ça sur la conscience, Carmen. Plus d'un an que je veux savoir. Plus d'un an que j'ai fait une promesse à Nola.. Car elle aussi, elle a des questions qui méritent des réponses. C'était notre deal, notre pacte lorsqu'on s'est rencontré. Quand toi et les autres.. quand vous nous êtes tombés dessus, on était en route vers Seattle. Mais.. tu vois je me suis dit que c'était débile de courir après des fantômes. J'ai dit à Nola qu'on .. qu'on serait mieux avec vous et c'est vrai.. on est bien ici.. mais.. Carmen.. quand t'as disparu.. et quand j'ai failli crever .. quand je.. "

Il se mordit la lèvre une seconde fois, serrant les poings. L'émotion était trop vive en lui. Happy était au bout du rouleau avec cette histoire, si bien qu'il éprouvait une difficulté extrême à ne serait ce qu'en parler. Il souffla un bon coup pour se reprendre.

" .. Désolé.. Ce jour là j'étais parti en prétextant une connerie. La vérité, c'est que je n'en peux plus.. J'ai eu peur de te perdre et .. ça a réveillé ces putains de souvenirs. Et j'arrive pas à m'en défaire. Quand Levia m'a sauvé la peau, c'est Sara que j'ai vu. Et cette vision m'obsède. Alors je dois aller chercher la réponse. Parce que si je ne fais pas au moins l'effort d'aller voir chez ma belle-mère si Sara est en vie, alors, je... je ne mérite simplement pas de l'être. Je.. je dois le faire. Voilà pour moi. Nola si tu.. "

Il ne finit même pas sa phrase. Ses yeux étaient rouges, et les larmes coulaient le long de ses joues. Happy venait simplement d'ouvrir son âme comme il ne l'avait sans doutes jamais fait avant. Certes, il avait déjà parlé de sa femme. A Nola évidemment, à Axel, à Carmen, même à Ashley qu'elles ne connaissaient pas encore. Mais jamais il n'avait exprimé sa souffrance à ce point. Jamais il n'avait évoqué le fait qu'il se dégoûtait de survivre dans son petit coin, sans jamais avoir seulement eu le courage d'aller jusqu'à la dernière position connue de sa femme. Il se voyait comme un monstre, et il avait bien raison, car il en était un. L'heure était venue de se mettre à nu sous le regard des dieux, et d'attendre leur jugement. Rien au monde ne pouvait plus empêcher Erik de se mettre en route. Seule la mort pouvait encore le faire faillir dans sa quête.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Diving into the abyss   Diving into the abyss EmptyJeu 19 Jan 2017 - 21:48

J'avais pas besoin de connaître autant de détails... Fit remarquer la brune en grimaçant légèrement, gênée par l'épanchement de sentiments de Sara à l'égard de son mari et inversement.
Mais elle l'avait laissé parler, le regardant perdre ses moyens en expliquant qu'il aurait dû y aller plus tôt, que sa disparition avait joué un rôle dans toute cette affaire en lui rappelant qu'il ne pouvait pas rester dans le doute.
Si Ana avait disparu, aurait-elle cherché à la retrouver ? Non, cette question ne marchait pas, puisqu'elle n'aurait jamais abandonné sa soeur de base. Alejandra en revanche, était à New York au moment des faits. Et si sa cadette lui avait ri au nez quand elle lui avait ordonné de prendre le premier avion pour Seattle, elle devait bien admettre qu'elle avait sérieusement hésité à se rendre à pied à New York pour la ramener de force avec elle. Sauf que les lignes avaient été coupées, qu'Ana avait besoin d'elle, et que dans la foulée, ils avaient rencontrés Jasper et Mary...

Mais dans un sens, elle pouvait comprendre le point de vue du barbu, quand même bien cette effusion de sentiments en tout genre la mettait encore plus mal à l'aise que si elle l'avait surpris en plein coït avec une des femmes du ranch. Erik... Rien à faire, il ne l'écoutait pas et continuait de flageller alors que des larmes roulaient sur ses joues.
Soupirant, Carmen s'était relevée pour venir poser ses deux mains sur les épaules de l'homme qui la dépassait facilement de deux têtes, le secouant sèchement.

Oh. Ecoute moi, stop. Arrêtes ça tout de suite. J'ai compris le message.

Elle n'allait tout de même pas le gifler pour le forcer à revenir à la réalité, si ? Non. Son regard capta le sien alors qu'elle le lâchait, venant poser ses mains contre ses hanches, observant Nola et Erik tour à tour.

Je ne vous empêcherai pas d'y aller, c'est un fait. J'aurai voulu pouvoir faire la même chose pour Alejandra, même si c'est une toute autre histoire. Ce que je veux dire, c'est que je comprends. Tu n'as pas à me sortir les violons ou quoi que ce soit, je me doute que la situation n'est évidente ni pour toi, ni pour Nola...

Son regard se porta un instant sur l'adolescente en terminant sa phrase d'ailleurs. Cherchant ses mots, elle rajouta encore. Je dis juste qu'on ne peut pas prendre le risque de perdre deux personnes de plus. Kaidan vient tout juste de partir à la recherche de sa famille, et tant qu'à faire j'aimerai vous voir revenir en un seul morceau...

Ce n'était pas l'arme à feu vide de munition de Nola qui les sortiraient d'un mauvais pas après tout. Il vous faut quoi précisément avant de prendre la route ? Et combien de temps vous pensez partir?
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Diving into the abyss   Diving into the abyss EmptyMar 14 Fév 2017 - 3:03



Depuis la fuite de l'ancien refuge, Nola passe beaucoup de temps seule. Beaucoup trop. Elle discute assez peu et tente malgré tout de garder le sourire. Elle passe le plus clair de son temps dehors, à faire des tours de garde, inspecter les longues étendues de champs abandonnés et souvent, elle s’assoit près du pick/up rouillé. Il y a un zombie à l'intérieur, il est d'assez bonne compagnie. Pour le moment ce train de vie lui suffit, aussi morose soit-il, mais il est impossible d'envisager l'avenir ainsi.
Alors il est temps de changer d'air, il est temps de répondre à un certain nombre de questions. Voilà plusieurs jours que Nola planifie de partir vers Seattle, tenter de retrouver ses parents, faire de nouvelles rencontres, peut-être même reprendre la traque des pillards assassins. Un bien funeste dessein pour une ado de 17 ans.

Sonic avait eu de la chance, alors qu'elle était seule et affamée elle avait croisé la route de Happy, avec qui elle avait pu retrouver un peu d'humanité, et puis Sanctuary Hills, une nouvelle famille où elle avait réussi à se reconstruire. Et tout a basculé, la horde, l'attaque, la fuite. En quelques heures, Nola a tout perdu, son refuge, Happy qui a sombré dans une longue et profonde dépression, et surtout son sourire. Ses vieux souvenirs remontaient à la surface et la hantaient de nouveau, comme si ce désire de vengeance la rattrapait quoi qu'elle fasse. Comme si elle était condamnée à subir son propre destin. Désormais, Nola a conscience de cela, elle ne se voile plus la face et elle a accepté d'être l'actrice principale de ce scénario tragique.


Good old days


Malgré l'hiver qui approche, la matinée s'avère particulièrement ensoleillée. Sonic est encore dans son lit, elle fixe le plafond et elle pense. Est-ce que ces cauchemars disparaîtront un jour ? Elle sait pertinemment que non, chaque image de cet après-midi de juin restera ancrée dans sa mémoire, chaque battement de son cœur, chaque trait du visage du pillard, chaque ride. Tout. Un bruit la ramène à la réalité, elle aperçoit une ombre derrière sa porte. Elle se lève et va voir qui peut bien avoir envie de lui parler. Elle ouvre la porte et voit Happy, habillé chaudement, prêt à décamper. Nola a compris, c'est maintenant ou jamais.

Ils se sont mis d'accord, cette fois, ils ne s'arrêteront pas. Ce n'est jamais facile de parler avec Carmen, encore moins quand on lui annonce une mauvaise nouvelle : deux membres s'en vont pour un périple à durée indéterminée. Il faut dire que pour cette fois, Happy a sorti les grands moyens : une longue et émouvante tirade sur sa femme. Il n'a jamais autant parlé de son passé à qui que ce soit, cela montre à quel point cette quête est importante à ses yeux, autant que celle de Sonic.
Des larmes continuent de couler sur les joues du barbu, après l'intervention de Carmen, un terrible silence occupe la pièce, comme si le temps s'était soudainement arrêté. Erik a été sincère, et même si la chef n'aurait pas pu faire grand chose, le fait d'avoir son accord est un soulagement. Mais maintenant, Nola a l'impression que c'est à son tour de passer chez le psy, et elle déteste ce genre de chose.

- Moi, c'est pas trop mon truc les au revoir, et encore moins dans ces circonstances donc ... je vais attendre dans la voiture.

Nola fait quelques pas, et avant de passer la porte elle se retourne vers Carmen. Elle a comme un pincement au cœur, elle sait qu'elle quitte sa seule véritable famille, qu'elle ne les reverra peut-être plus, et que la navajo est encore blessée, l'ado pose son sac, murmure un " 'fait chier ... " et prend Carmen dans ses bras - en faisant attention de ne pas lui faire mal.

- Tu vas me manquer Mendoza, mais on te lâche pas tu sais, on reviendra !


Cela terminé, Nola reprend son sac et part sans se retourner, évitant de montrer ces quelques larmes dessinant son visage.
Elle met ses affaires sur la banquette arrière, et attend l'arrivée de son ami.
Elle fouille un peu dans la boîte à gants et le vide poche, et trouve quelques vieux CDs : du blues, du rock, du jazz, de quoi s'occuper jusqu'à Seattle. Quand Happy revient, il fait une sale tête, et ça se comprend. Ils sont là tous les deux assis côte à côte comme si ils étaient revenus un an en arrière. Happy démarre, Nola enfile son bonnet des Supersonics et met un CD dans le lecteur. Elle regarde son compagnon et sourit.

- Comme au bon vieux temps Happy ... comme au bon vieux temps !

Cette fois, ils ne s'arrêteront pas.


Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Diving into the abyss   Diving into the abyss EmptyMer 22 Mar 2017 - 22:15
Après s'être ouvert de la sorte, Happy se sentait léger. Comme s'il était vide, finalement. Le pauvre homme se sentait vraiment mal au sujet de sa femme. Il n'en pouvait simplement plus. Il se devait de se rendre à son dernier domicile connu, ne serait-ce que ça, histoire de voir.. histoire d'avoir une piste, une certitude. Et si elle était morte, alors il allait pouvoir tourner la page.
Les remarques de Carmen étaient sensées. Après le départ de Kaidan, elle ne voulait pas perdre deux personnes de plus. Et Happy ne voulait en aucun cas se séparer de sa nouvelle famille. Il s'agissait simplement d'une quête, d'un devoir à accomplir, pour pouvoir ensuite continuer le chemin de la survie auprès des siens. S'il restait là, simplement à attendre et à se morfondre, il allait finir par se foutre en l'air un soir de doute, après avoir trop bu ou trop fumé. Et puis, il y avait cette promesse, celle qu'il avait faite à Nola. Si au début il comptait partir seul, maintenant que la petite tête blonde était de la partie, il n'allait plus faire marche arrière.

" On reviendra Carmen. C'est une promesse que je te fais. On va là bas, on voit ce qu'on a à voir, et on revient. Ca prendra.. une semaine. Dix jours. Deux semaines tout au plus. On a les adresses, on a un véhicule, on ne part pas à l'aveugle. "

Puis vint ce moment où ils devaient parler des vivres.. Partir le ventre vide et sans provisions, pour un tel voyage, c'était de la folie. Bien qu'ils avaient l'habitude de se démerder tout les deux et qu'il savait que ces quelques mois passés comme sédentaires n'avaient pas altéré leurs capacités à survivre, il ne voulait pas partir sans s'assurer un bon départ.

" On prend nos armes et .. on va avoir besoin d'eau et d'un truc à manger. Deux repas suffiront, pour le reste, on arrivera à se démerder. "

Toujours sous l'émotion, il renifla. Le départ était acté, signé, et une fois les provisions dans le sac, Happy sortit pour grimper dans la dodge. Avec Nola près de lui, il se sentait comme au bon vieux temps, comme elle lui disait.

" On va faire ce qu'on aurait du faire depuis longtemps Nola. Et après ça.. .. j'en sais rien. Mais au moins on aura plus ça à se reprocher. "

Il démarra le moteur, et le cd qu'inséra Nola dans le lecteur se mit à jouer quelques douces notes de bon vieux blues. Il adressa un sourire à sa jeune amie, et alors qu'il allait prendre la route, sa porte s'ouvrit..
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Diving into the abyss   Diving into the abyss Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Diving into the abyss -
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Abandonnés-
Sauter vers: