Partagez | .
 

 George Watanabe, Cuisinier en enfer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Auteur
Message
George Watanabe
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 14/11/2016
Messages : 3
Age IRL : 18

MessageSujet: George Watanabe, Cuisinier en enfer   Lun 14 Nov 2016 - 3:38


GEORGE WATANABE
65 ANS • AMÉRICAIN • CUISINIER • TRAVELERS

i've got a war in my mind


Bien que la psyché d’un homme ne peut pas être bien décrite en quelques simple lignes de symboles que nous appelons “lettres”, c’est ce que nous allons tenter de faire avec l’être humain qu’est George Watanabe. Avec les très nombreuses années de vie que le vieux cuisinier a vécu, il a accumulé une expérience de vie incroyable et une certaine sagesse, bien qu’il est loin de la figure de vieux sage que certaines personnes pourrait s’imaginer de lui. Toute sa vie, George fut simplement porté par sa passion de la cuisine, et cette passion est encore apparente même après que le monde se soit effondré. Ses connaissances au niveau culinaires sont très grandes, lui permettant de cuisiner à peu près tout ce qui est comestible s’il a le matériel nécessaire. Il a aussi toujours rêvé de figuré que son restaurant d’avant l’apocalypse soit classé dans les cents meilleurs restaurants au monde. Encore aujourd’hui, il éprouve une joie presque malsaine dès qu’il a le couteau en main et les ingrédients devant lui, bien que ces ingrédients soient souvent en très petites quantités. Il est quelqu’un qui a une pensée très individualiste maintenant que le monde s’est écroulé. En effet, il est très rare que Watanabe fasse quoi que ce soit pour aider un étranger si cela mettrait sa propre vie ou celle de personnes proches de lui en danger. Aussi, il n’a jamais cru en une once d’égalité sur la Terre, ayant toujours pensé que ce concept était un fantasme créer par des gens enviant les mieux nantis. On peut donc voir qu’il a une vision très capitaliste de la société d’avant apocalypse.

Après ces soixante-cinq années de vie, George n’a pas de peur qui ressortent plus qu’une autre. Il avait bien entendu peur des rôdeurs quand ils ont commencés à se manifester, puis des bandits et gens malintentionnés qui ont aussi commencés à apparaître par après, mais après quelques mois à vivre dans un monde où la mort est courante, il a accepté que cette dernière puisse venir l’enlever n’importe quand et a décidé que s’il ne voulait pas que cela arrive, il devrait s’endurcir et créer une carapace pour ne pas montrer des réactions trop intenses aux situations les plus dangereuses, allant jusqu’à croire lui-même qu’il n’a aucune peur, ce qui est loin d’être vrai.

Au niveau de son bagage de connaissance et de vie, il parle très bien le Japonais et l’Anglais, ayant élevé aux États-Unis par des parents originaires du Japon. Ayant été élevé dans une Amérique qui avait six ans avant bombardé le pays natal de ses parents et qui avait emprisonné des asiatiques sur la seule base de leur couleur de peau pendant toute la durée de la guerre, il a appris à ignorer la discrimination faite à son égard à premier abord, puis à la retourner contre ceux qui la faisaient dès que l’occasion se présentait, montrant son caractère très rancunier. Il connaît aussi les rudiments des premiers soins, nécessaires en cuisine de fruits de mers et de poissons.

Comme mentionné plus haut, George laisse rarement transparaître ces émotions sur son visage, se contentant souvent d’un petit sourire ou d’un regard meurtrier pour montrer ses réactions. Il est quelqu’un aussi de très ambitieux, que ce soit avant ou après l’apocalypse. Il ne s’arrêtera jamais à une position stable et voudra toujours atteindre un point ou position meilleur pour lui. Il est aussi très organisé, perdant rarement des objets et ayant toujours un ordre des choses en tête qu’il sait devoir accomplir, bien qu’il ne réussisse pas toujours. N’oublions pas non plus qu’il est un être assez pragmatique, se basant tout d’abord sur le côté pratique des choses pour agir et non pas sur un côté émotionnel que ce soit.

Watanabe n’est pas quelqu’un qui fait confiance facilement après les expériences des premiers d’apocalypse qu’il a vécu, préférant toujours prendre des précautions monstrueuses plutôt que de risquer sa vie. Un de ses défauts, qui peut aussi être considéré comme une qualité dans un contexte non-apocalyptique, est le fait qu’il est très pointilleux, trait qui lui vient de son travail de cuisinier où il essayait toujours de faire en sorte que son restaurant ne serve que des plats parfaits au niveau du goût et de l’apparence. Aussi, un autre défaut qui lui est venu de son restaurant qu’il a longtemps eu est le fait qu’il est très radin. En effet, il essayait toujours de tirer le maximum de profit de tout ce qu’il faisait, ce qu’il fait encore même après l’apocalypse, tentant toujours de récupérer le maximum de choses, ce qui peut mettre sa vie en danger.




and blood on my hands


George Watanabe est assez petit, mesurant à peine un mètre soixante-cinq pour un poids de soixante et un kilogrammes de par le peu de nourriture disponible après que la société se soit effondrée.  Il a de courts cheveux noirs qu’il commence visiblement déjà à perdre. Il a deux grandes oreilles sur chaque côté de sa tête et un large front avec une ride au milieu de ce dernier qui apparaît lorsqu’il semble inquiet ou concerné par quelque chose. Ses yeux bridés semblent légèrement renfoncées. Au-dessus de ces derniers se trouvent deux sourcils relativement courbées et sous ses globes oculaires, on peut apercevoir deux poches de la même couleur que sa peau, probablement due à la fatigue et au stress d’avant et d’après l’apocalypse. Il a un nez assez large et gros mais tout de même assez plat, qui surplombent des lèvres d’un rose assez pâle, protégeant une bouche dont certaines dents sont manquantes de par les difficultés apportées par l’apocalypse. Son menton, quant à lui, est relativement fripé, les rides couvrant ce dernier et descendant jusqu’à son cou. Son torse est en forme relativement bonne, bien qu’on voie assez facilement qu’il a vécu très longtemps. Ses bras sont assez forts et musclés de par leurs utilisations constantes en cuisine pendant toute la vie adulte de Watanabe. Les jambes, elles, sont plus courtes et trapues, mais quand même assez solides.

Au niveau de ses vêtements, George porte les vêtements qu’il trouve un peu partout dans ses déplacements dans les quartiers résidentiels abandonnés et les boutiques de vêtements délaissés. Il n’a donc pas d’habits principaux, mais essayant toujours de rester propre. Il porte aussi toujours des gants, qu’ils soient en cuir, en plastique ou en fourrure, il veut garder ses mains en bon état au cas où il retournerait un jour dans une cuisine. Au niveau de son équipement, il a toujours cinq couteaux de cuisines de différents formats rangées dans une boîte dans son sac, qu’il utilise pour transporter vêtements, nourriture, eau et munitions. Il utilise d’ailleurs un pistolet modèle Colt M1911A1 comme arme à feu et il se sert d’une sorte de lance artisanale au corps-à-corps, composé d’un manche à balai en métal avec quatre longs couteaux tranchants et aiguisées attachées au bout par plusieurs épaisseurs de cordes et de papier collants.


a storm is coming


George Watanabe est née  le 28 mai 1951 à Seattle, fils de deux immigrants japonais arrivées en Amérique pendant l’entre-guerre pour trouver du travail et éviter de rester dans un pays qui se dirigeait visiblement vers une guerre contre la Chine (ils ne s’attendaient pas alors à ce que leur terre d’origine attaque celle qui les avait accueillis). Ils s’établirent sur la côte ouest, espérant faire une carrière de pêcheurs sur les côtes du Pacifique dans l’état de Washington. Ils sont déportés à l’est durant la deuxième guerre mondiale par le gouvernement américain, qui craint à cette époque que les Nippo-américains soient des traîtres (problématique qui a surtout résulté du racisme des américains de l’époque, mais passons). Après la deuxième guerre mondiale, le couple Watanabe retourne vivre dans l’état de Washington, cette fois-ci dans la capitale, Seattle.
C’est là qu’ils ont leur premier enfant, premier des quatre qu’ils auront au cours de leur vie.

George est donc élevé l'International District dans le centre de Seattle, surnommé « Little Saygon ». Il grandit sans son père pendant les six premières années de sa vie, ce dernier allant pêcher dans le pacifique pour son travail de pêcheur et partant pendant de longues périodes. Pendant ces six premières années, la mère de George eut deux filles jumelles, Arianna et Beatrice. Elle utilisa donc le peu d'argent qu'elle réussissait à se faire en vendant les surplus de poissons que son mari ramenait et que sa famille ne mangeait pas ainsi que l'argent que le père de la famille envoyait à la maison à tous les mois. On peut donc dire que le petit Watanabe ne vécut pas une entrée dans ce monde très agréable, ne mangeant pas toujours à sa faim et ne pouvant sortir de par une mère qui avait trop peur que les Américains maltraitent George.

C'est finalement quand ce dernier eut six ans que son père décida de fonder un restaurant japonais spécialisé dans la cuisine de fruit de mer, en plein dans le quartier asiatique. La vie de l'aîné des enfants Watanabe fut donc assez simple pour le reste de son enfance et de son adolescence : il apprit de son père l'art de la cuisine à la dure, se coupant souvent les doigts et les mains. Il allait malgré tout à l'école, mais n'eut pas de travail à lui avant l'âge adulte de par sa volonté d'aider sa famille à vivre une vie meilleure. Quand il eut seize ans, ses parents eurent leur dernier enfant, Noah, montrant que ces derniers étaient maintenant stables financièrement de par leur dur labeur. Finalement, George réussit à graduer de l'école secondaire a 18 ans et se mit à travailler à temps plein au restaurant de ses parents pendant les trois années suivantes, jusqu'à ce qu'il ait l'impression qu'il n'apprendrait plus rien avec eux.

C’est à cette époque qu’il partit au Japon pour apprendre l’art de la gastronomie japonaise auprès des meilleurs cuisiniers du pays du soleil levant. Il fit le tour des restaurants les plus réputées du pays, s’inclinant devant chaque chef en leur demandant de l’accepter comme cuisinier dans leur cuisine, jusqu’à ce qu’un d’entre eux accepte. Il resta auprès du chef qui avait accepté de l’engager pendant six ans, six années pendant lesquels il raffina ses talents et acquit de nombreuses connaissances et compétences culinaires. C’est finalement à l’âge de 27 ans qu’il repartit pour Seattle. Une fois là-bas, il partagea ses connaissances qu’il avait acquis au cours des dernières années avec sa famille avant de louer un étage d’un bâtiment là-bas, près du port, étage qui avait autrefois servi de restaurant. Il fonda son restaurant là-bas, le Watanabe. Il mit plus d’un an avant de faire des profits, année où il s’endetta beaucoup pour  rénover l’endroit qui lui servait de restaurant. Aussi, il dut engager des employées à ces côtés, ce qui lui coûtait aussi de l’argent. La première année du Watanabe furent donc relativement difficile, mais une fois qu’il eut réussi à faire du profit, il effaça ses dettes assez rapidement. Son restaurant se spécialisait en fruits de mers frais, qu’il achetait chaque matin au marché près de son entreprise. Bien entendu, il avait tout de même certains aliments réfrigérés, mais 96% des ingrédients qu’il utilisait étaient frais et n’avaient pas été congelés.

Cinq ans après la fondation du restaurant, George racheta le bâtiment en entier, qui était composé de trois étages. Il déménagea au troisième étage et transforma le deuxième étage en entrepôt pour ses produits, ce qui était rendu possible grâce à un ascenseur qui permettait de monter la marchandise lourde. Au fil des années, le Watanabe gagna un renommé à travers l’état de Washington, la côte ouest et, finalement, les États-Unis au complet. Son restaurant obtint à partir de là de nombreux prix. Malgré cela, ce dernier ne figura jamais dans une liste des meilleurs restaurants au monde, ce qui frustrait George au plus haut point et le rendit de plus en plus sévère avec ses employés, exigeant et acceptant seulement la qualité parfaite de chaque plat et ne tolérant pas les échecs très longtemps. Il se disait qu’il avait besoin de faire ainsi s’il voulait pouvoir gravir les échelons du monde de la gastronomie.

Quand il eut 45 ans, son plus jeune frère, Noah, alors âgé de 29 ans, vint travailler auprès de l’aîné des enfants Watanabe. Il sortait alors d’une académie culinaire de Portland et avait envie d’aider son frère qui avait tant aidé ses parents à avoir une vie plus stable à progresser dans le monde culinaire. Noah se révéla être très talentueux et devient après deux ans le sous-chef de George. C’est six ans plus tard, soit huit ans après l’embauche du plus jeune enfant Watanabe, que les parents des deux frères moururent à quelques jours d’intervalles. Ce fut un choc pour les deux sœurs jumelles et Noah, mais George fut celui qui fut le plus intensément touché par cette perte, ces parents ayant occupé une grande partie de sa vie, que ce soit pendant son enfance ou sa vie adulte. Il eut besoin de plusieurs semaines pour se remettre de cette perte, semaines où son restaurant fut surtout supervisé par Noah, qui semblait bien mieux encaisser le deuil. À partir de ce moment-là,  le quinquagénaire Watanabe commença à s’endurcir, ne voulant plus jamais risquer de perdre sa position de restaurant prestigieux.

Il n’y eut plus beaucoup d’événements importants ou marquants dans la vie de George à partir de ce moment-là. En effet, le vieux cuisinier continua de travailler six jours sur sept dans son restaurant, tentant sans cesse de perfectionner ses recettes pour offrir le meilleur service aux clients. Il accumula rapidement une petite fortune de plusieurs centaines milliers de dollars, mais nous savons tous que cet argent ne servirait plus à grande chose dans le futur.


on the highway to hell


Les premiers jours qui débutèrent l’écroulement de la société, George eut beaucoup de chance. En effet, il ne fut pas touché par les événements qui se déroulèrent dans les quatre premiers jours. Son restaurant de Tacoma resta intouché jusqu’à ce qu’un matin, avant l’ouverture de l’établissement, le treize septembre, le frère de Watanabe arrive au restaurant extrêmement troublé et avec un air terrorisé au visage. Sur le chemin vers le métro, dans une ruelle, il avait aperçu un homme avec les yeux vides et la peau ensanglantée à plusieurs endroits, comme si un animal sauvage l’avait mordu à ses endroits là. Et le pire n’était pas là : l’homme était en train de dévorer une femme, visiblement décédée, sur le sol. Noah affirma avoir averti la police, mais dans les derniers jours, le service de police de Seattle avait été envahi par des appels du même genre, donc ils avaient dit qu’ils iraient examiner la situation dans les plus brefs délais, ce qu’ils n’avaient probablement pas fait.

Suite au récit de son jeune frère, George l'invita à séjourner chez lui jusqu'à ce que les autorités aient réussis à maîtriser la situation, préférant s'assurer qu'un des seuls membres restants de sa famille soit en sécurité à ses côtés plutôt que seul dans un appartement de l'International District. Comme nous le savons tous aujourd'hui, la situation ne fut jamais maîtrisée et continua à empirer. Le Watanabe continua d'être ouvert pendant encore deux jours, mais dut finalement fermer (pour une durée indéterminée) car les employées commencèrent à s'absenter et les clients étant de moins en moins nombreux de par les troubles qui se produisaient dans la ville. Aussi, cela fit en sorte que les stocks frais de George qu'il allait acheter aux marchés et aux pêcheurs tous les matins avaient besoin d'être réfrigérés, séchées ou mis en conserve s'il voulait ne pas devoir les jeter. Il réfrigéra les poissons, sécha les viandes et des fruits et mit en conserve le reste des produits possibles. Il ne fit pas cela pour réutiliser ses produits quand il rouvrirait son restaurant, mais bien pour que lui et son frère n'aient pas à affronter les foules qui s'amassaient devant les magasins et les marchés, tels des acheteurs compulsifs lors du réputé Black Friday et qu'ils puissent donc survivre un petit moment sans avoir à sortir à l'extérieur.

Pendant les jours qui suivirent, les deux frères décidèrent de barricader le bâtiment, ne sortant jamais et faisant passer le bâtiment pour un endroit abandonné. Malheureusement pour eux, ce détail se retourna contre eux puisque les individus sans scrupules couraient alors les rues, pillant et cambriolant les magasins. C'est ainsi qu'au vingt-et-unième jour de l'apocalypse, un trio de jeunes hommes tentèrent d'entrer dans le restaurant, voyant après inspection que ce dernier était barricadé et croyant qu'ils pourraient trouver quelque chose d'intéressant ou des objets de valeurs à l'intérieur. À ce moment-là, les deux frères Watanabe avaient eu l'occasion d'observer de nombreux événements à travers leurs fenêtres, voyant même à quelques occasions des infectés, à d'autres moments des militaires. Malgré cela, ils ne quittèrent jamais leur résidence et ne prévoyaient pas de le faire avant encore plusieurs semaines. Mais quand les trois jeunes défoncèrent la porte du bâtiment Watanabe, leur projet fut jeté à l'eau.

Pour ne rien risquer, George et son frère restèrent caché au troisième étage, verrouillant les portes et sortant des couteaux pour se défendre. Ils entendirent de nombreux bruits aux premiers étages, puis, après plusieurs minutes, ils purent entendre le bruit des trois hommes qui montaient les escaliers, allant jusqu’à la porte que les deux cuisiniers avaient barrés. Le trio ne prit même pas la peine de cogner : ils enfoncèrent directement la porte d’un bon coup de pied avant d’entrer. L’appartement situé au troisième étage du bâtiment était composé de cinq pièces et demie : une cuisine personnelle, une salle à manger, un salon, deux chambres et une salle de bain. La porte donnait sur le salon, alors que les deux frères étaient cachés dans la chambre de l’aîné, ayant placé une grande armoire devant la porte pour la bloquer. Bien entendu, les Watanabe auraient pu se battre pour protéger leur refuge, mais ils craignaient plus pour leur vie que pour leur refuge. Quand les trois hommes se mirent à défoncer la porte de la chambre à coup de hache et de batte de baseball, les Nippo-américains découvrirent assez vite qu’ils auraient mieux fait de se battre dès le début.

Les évènements qui suivirent se déroulèrent très vite. Noah et George étant caché de chaque côté de l'armoire, ils avaient prévu d'attaquer dès qu'un des pillards montrerait un bout de peau à travers la porte ou le meuble. Ils avaient tous les deux convenus qu'ils essaieraient de tuer dès le premier coup, leur vie valant beaucoup plus cher que celles de bandits. L'armoire, et par extension la porte aussi, à être défoncé a grand coup de haches par le trio de l'autre côté de la porte. Jusqu'à ce moment-là, tout se déroulait comme prévu, bien que les deux hommes âgés étaient extrêmement stressés et apeurés par la situation. Quand le premier des trois pilleurs entra dans la chambre, George eut un grave moment d'hésitation qui fit en sorte que c'est son jeune frère qui se lança sur le bandit en premier, lui enfonçant son couteau dans la gorge d'un coup sec. Le cuisinier put alors entendre des injures et un cri de surprise de la part des deux autres membres du trio maintenant incomplet. Noah, étant relativement âgé, reçu alors de plein fouet la charge des deux autres hommes qui lui foncèrent dessus, le clouant au sol et le bombardant de coup. George arrêta d'hésiter quand il vu son jeune frère se faire tabasser au sol. Il se jeta dans la mêlée et poignarda violemment la nuque des deux hommes rapidement. Il déplaça ensuite les corps sans vie des deux hommes qu'il venait d'assassiner pour libérer son frère de leur poids.

Noah Watanabe avait de nombreuses blessures causées par des armes contondantes et de coupures faites par un couteau qu'un des bandits possédaient, mais le cadet des Watanabe était toujours vivant et conscient. C'est après cet événement que les deux frères décidèrent que rester à un seul endroit aussi peu protégé trop longtemps était trop dangereux. Ils attendirent donc que Noah soit capable de se déplacer comme avant l'attaque, ils récupérèrent le plus de nourriture et d'eau possible, prirent tous les deux de nombreux couteaux et la hache qu'un des pillards possédait, puis ils partirent du Watanabe un mois après l'apocalypse.

Pendant les quatre mois qui suivirent, les deux frères voyagèrent vers le sud pour éviter de devoir confronter les rôdeurs en grande quantité de la ville, se rendant jusqu’en Oregon pendant toute la durée de l’hiver, jusqu’en février. Les trois mois suivants, ils remontèrent vers le nord en longeant la frontière est de l’Oregon et de Washington. Au cours de leur voyage, les frères s’endurcirent, au niveau physique et psychologique, apprenant à ne faire confiance à personne d’autre qu’eux-mêmes. Pour survivre pendant ces mois-là, ils durent tuer souvent sans scrupule et passèrent proche de la mort de nombreuses fois. C’est au cours de ce voyage que George acquit sa personnalité actuelle.

Au mois de juin, les Watanabe arrivèrent à Tacoma, retournant là ou leur voyage avait commencé. Ils avaient décidés de s’y rendre pour voir comment la situation là-bas avait évolué après de nombreux mois d’apocalypse. Ils eurent une réponse à leurs questions assez rapidement : il y avait des hordes extrêmement nombreuses de rôdeurs dans la ville, ce qui était normal de par son statut de banlieue de Seattle, la capitale. Ils décidèrent tout de même d’explorer la ville, cherchant un endroit où ils pourraient se réfugier pendant quelques temps, le long voyage qu’ils avaient fait les ayant épuisés. Ils trouvèrent finalement dans un petit bâtiment se situant à Forest Beach, au sud-ouest de Gig Harbor. Ils y passèrent tout l’été, en profitant pour pêcher un peu, l’apocalypse ayant permis aux poissons de repeupler les eaux du monde. Ils reprirent du poids et, mis à part quelques rôdeurs, ils n’eurent aucun problème étant donné qu’ils avaient réussi à éviter d’entrer en contact avec les groupes humains de la zone. Malheureusement pour eux, leur isolation allait s’arrêter quand ils quittèrent leur refuge en novembre. Ils prirent alors la direction de Tacoma. C’est là qu’ils furent attaqués par un petit groupe de bandits. Ces derniers étaient d’un calibre bien différent de tout ce que George et Noah avaient pu rencontrer au cours de leur voyage. C’était un groupe de sept individus, cinq hommes et deux femmes.

Ces derniers prirent les deux frères pars surprise et firent d'eux des captifs après les avoir dépouillés de leur nourriture et armes. Ne pas les tuer pourrait vous sembler étrange, mais les bandits avaient un plan bien précis en tête qu'ils voulaient réaliser : se servir d'humains bien vivants pour distraire les rôdeurs pendant qu'ils iraient récupérer des ressources dans un bâtiment dont l'accès était très difficile de par la présence de nombreux rôdeurs. Les deux Watanabe n'étaient heureusement pas les seuls captifs : en effet, un homme dans la quarantaine, un peu plus jeune que Noah, avait été fait captif par les sept bandits. Son nom était Scott Norton, un homme mystérieux dont la moitié inférieure du visage était cachée par une épaisse barbe. Il semblait avoir été loin de la civilisation pendant un bon moment de par ses vêtements déchirés et troués. Les trois hommes se trouvant dans la même situation, ils essayèrent de coopérer les uns avec les autres quand ils en auraient besoin.

Détaillons maintenant le plan que les sept geôliers du trio avaient. Ils voulaient entrer dans un centre commercial pour récupérer les restes qu’ils pourraient y trouver. Ils prévoyaient de relâcher les Watanabe et Norton a une trentaine de mètres devant l’entrée du centre commercial, de les envoyer dans un groupe de rôdeurs ou les trois hommes se feraient dévorés, ce qui ferait en sorte que leurs cris attireraient les rôdeurs loin du bâtiment. Les bandits quittèrent donc leur campement quand ils eurent fini de préparer leur opération, et sur le chemin, le trio réussit à cacher des branches et des pierres dans leurs vêtements, ce qui leur permettrait de se défendre contre les rôdeurs.

Quand les bandits lancèrent le trio dans une petite masse de rôdeurs, ces derniers n’avaient pas des chances de survies énormes. Malgré tout, ils réussirent tant bien que mal à se défendre, leur volonté de survie prenant le dessus sur eux-mêmes. Les rôdeurs cachant leurs actions, ils purent combattre sans avoir à craindre que leurs geôliers reviennent pour les achever. L’espoir des trois hommes grandit peu à peu à mesure que les zombies autour d’eux étaient éliminés. Après de nombreuses minutes épuisantes de combat contre les mort-vivants, le trio réussit à se déplacer.

Par la suite, les trois hommes firent le plus possible pour attirer un maximum de zombies devant les portes du centre commercial, essayant ainsi de bloquer le chemin. Ils se sauvèrent tout de suite après, laissant les rôdeurs se diriger vers les portes du centre commercial, qui serait alors complètement bloqué. Ils se sauvèrent par la suite loin du centre commercial. Malheureusement pour le trio, leur plan se retourna conter eux : en effet, le fait de faire du bruit pour attirer les rôdeurs devant le centre commercial avait attiré l'attention des bandits aussi, qui avait envoyé certains d'entre eux vérifié ce qui se passait. En voyant les trois hommes s'enfuir, ils n'hésitèrent pas à tirer. George, Scott et Noah n'arrêtèrent pas pour autant de courir, se dirigeant vers l'ancien campement de leurs sept ennemis, qui avaient laissé une bonne partie de leurs provisions et armes là-bas sous la surveillance d'un d'entre eux.

Mais alors que le trio était à mi-chemin du campement, Noah s’effondra au sol, révélant une blessure faite dans son dos, probablement par une balle tirée par les bandits. George prit plusieurs secondes avant de réagit, ne comprenant pas ce qui venait de se produire et ne le croyant pas non plus. Après une douzaine de secondes, le vieux cuisinier s’effondra à côté de son maintenant défunt frère, le retournant sur le dos et essayant de le ramener vainement dans le monde des vivants. Scott réussit après quelques minutes à convaincre George de laisser le corps de Noah, puisque des rôdeurs et possiblement les autres bandits les suivaient probablement et qu’ils allaient les rattraper si les deux hommes ne se dépêchaient pas d’aller chercher de l’équipement dans le campement des bandits.

C’est ainsi que le trio devenu un duo se rendit jusqu’à l’endroit où les bandits vivaient pendant qu’ils étaient dans la région. Une fois là-bas, Scott et George réussirent à éliminer celui qui montait la garde assez facilement, ce qui leur permit ensuite de récupérer leur équipement. Ils partirent ensuite vers le nord, essayant de rejoindre la ville pour trouver un endroit où ils pourraient décider que faire pour le futur. Il faut noter que le campement des bandits était situé dans les environs de South Hill, au sud de Tacoma. Ils se dirigèrent alors vers Tacoma, ou ils se trouvent encore à ce jour.


time to meet the devil

• pseudo ›  Pandito
• âge › 18 ans

• comment as-tu découvert le forum ? › Top site
• et tu le trouves comment ? › Il est bien
• présence › 4 jours par semaine maximum quand je n’ai pas d’examen ou de boulot.

• code du règlement › Ok - Jay
• crédit › J’ai pas touché a rien perso
passeport :
 

fiche (c) elephant song.
Revenir en haut Aller en bas
Selene Sweetnam
leader | Messiah
Modérateur
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 07/11/2015
Messages : 1278
Age IRL : 26

MessageSujet: Re: George Watanabe, Cuisinier en enfer   Lun 14 Nov 2016 - 6:57

Bienvenue ! Bonne chance pour la rédaction de ta fiche Smile


Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en bas
Neil Berry
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 06/10/2016
Messages : 133
Age IRL : 21

MessageSujet: Re: George Watanabe, Cuisinier en enfer   Lun 14 Nov 2016 - 7:49

TAKESHI KITANO ! Je suis un tout petit peu en pls devant ce choix d'avatar absolument magique, fais pas gaffe.

Bienvenuuuuue !


Revenir en haut Aller en bas
Jasper McCarthy
Sanctuary Hills
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 1870
Age IRL : 26

MessageSujet: Re: George Watanabe, Cuisinier en enfer   Lun 14 Nov 2016 - 9:13

Ce choix ! Bienvenue par ici et bonne rédaction pour ta fiche !
Tu as besoin d'avatar aux bonnes dimensions ? Je peux t'en créer Smile


“L’endroit le plus sombre est juste sous la bougie.” p. korean
Le silence qui suit un grand désastre est le son le plus paisible qu'on peut entendre à la surface de cette terre. Elif Shafak.

Revenir en haut Aller en bas
Zack M. Atkins
leader | American Dream
Modérateur
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 22/03/2016
Messages : 1291
Age IRL : 24

MessageSujet: Re: George Watanabe, Cuisinier en enfer   Lun 14 Nov 2016 - 10:02

Je plussoie également le choix d'avatar :MisterGreen:
Bienvenue et bonne rédaction de fiche !



Revenir en haut Aller en bas
Lily Harlow
Horsemen
Administratrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 10/08/2016
Messages : 107
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: George Watanabe, Cuisinier en enfer   Lun 14 Nov 2016 - 11:16

++ le choix d'avatar! N'hésite pas surtout si tu as besoin qu'on t'aide à en faire à la bonne dimension!

Bienvenue parmi nous en tout cas, j'espère que tu te plaira!


She's got a smile that it seems to me and reminds me of childhood memories, where everything was as fresh as the bright blue sky. Her hair reminds me of a warm safe place where as a child I'd hide and pray for the thunder and the rain, to quietly pass me by. Now and then when I see her face she takes me away to that special place and if I stared too long ; I'd probably break down and cry.
Revenir en haut Aller en bas
Reese B. Maddox
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 25/04/2016
Messages : 348
Age IRL : 23

MessageSujet: Re: George Watanabe, Cuisinier en enfer   Lun 14 Nov 2016 - 11:39

Bienvenuuuue !



Don't let me down
I think I'm losing my mind now. It's in my head, darling I hope that you'll be here, when I need you the most, so don't let me down ©alas.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: George Watanabe, Cuisinier en enfer   Aujourd'hui à 17:34

Revenir en haut Aller en bas
 

George Watanabe, Cuisinier en enfer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Lettre de George Sand à Musset.
» Chine: Amérique, va en enfer
» L'enfer n'est jamais la fin [PV]
» Les Feux de l'Enfer
» Retour en Enfer? [Pv Rayquaza]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Votre Personnage :: Présentation de votre personnage-