Partagez | .
 

 April Showers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Auteur
Message
Neil Berry
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 06/10/2016
Messages : 106
Age IRL : 21

MessageSujet: Re: April Showers   Mer 9 Nov 2016 - 17:38


Finalement le blond n’était pas si horrible que Molly avait bien voulu laisser entendre. Neil s’attendait à pire, moins courtois, plus acéré. Zack était juste posé, chez lui, même paisible. Il ne s’offusquait pas du manque de conversation et le gamin pouvait à peu près se détendre. Faut dire que la chaise était confortable, et il aimait la pluie.

Et la question sortait.
Putain ce qu’il avait pu la redouter. Ca faisait des années qu’il esquivait tant bien que mal ce genre de sujets, y avait pas de quoi briller. Trainer, glander et vivre aux crochets de sa mère, s’il avait pu sauvegarder un peu de dignité depuis le début de la soirée, c’en était fini maintenant. Il ouvrait la bouche sans trouver de formule adaptée, reprenant son verre pour y trouver une lueur de courage ou d’inspiration. Il en aurait bien besoin après ça. Même plus, probablement que la bouteille allait y passer.
Il enchainait, l’enfonçait un peu plus. Putain, ce qu’il pouvait détester les conversations, les gens, les questions et les conseils daubés corolaires. Levant les yeux sur le portail, il posait une main sur l’accoudoir, prêt à se barrer en courant. Ah il aurait l’air con, à fuir soudainement, mais ça serait pas pire que de s’effondrer plus proprement. Probablement que l’autre serait trop choqué pour tenter de le rattraper, Molly trouverait une excuse à son comportement, où il l’appellerait pour en donner une lui-même.  
La porte s’ouvrait derrière lui, il se tournait vers le messie.
Il avait jamais été aussi heureux de la voir cette fille, avait envie de l’embrasser pour le répit qu’elle lui accordait. Il souriait pour planquer sa panique intérieure « Ça va. » Vite dit, il était à deux doigts de se flinguait, au moins il n’en paraissait rien.

Elle continuait, il l’écoutait religieusement. Un chien ? Très bien.
Elle semblait toute gênée de la demande pourtant simple. C’était pour ça surtout qu’il l’appréciait, il n’y avait pas de quoi s’intimider avec elle, toute douce et prévenante qu’elle était. Il ouvrait la bouche pour accepter et c’est le blond qui répondait. Ça ressemblait déjà plus à une fratrie. Le volume était encore un peu bas, mais l’intention et le ton y étaient. Sous le regard du grand frère, Neil répondait d’un sourire, pauvre Molly, il voyait mieux d’où venaient les mises en garde.
« Tu vas la laisser oui ? » Reposant les yeux sur son hôtesse il hochait la tête doucement. « Ce serait avec plaisir. » Ça aurait le mérite d’occuper ses journées, probablement que sa mère approuverait, si ça pouvait lui éviter de se faire engueuler. Il aimait bien les bestioles, surtout les poilues, s’occupait depuis quelques années déjà des chats de leur voisine de palier.  La petite vieille radotait, faisait les cent pas en attendant de voir un interlocuteur passer, mais elle avait toujours un truc à manger quand il passait.
La jeune femme rassurée lançait un regard à son frère, le remerciait sagement et s’excusait pour retourner dans le salon. Probablement qu’elle avait encore mille choses à faire et discussions à tenir. Une fois la porte fermée, Neil revenait correctement sur sa place, jugeant le Zack à côté.  
« Rhoo t’es méchant avec elle. » Il souriait plus que s’indignait, vu les horreurs qu’il lançait à sa mère à longueur de journée, l’hypocrisie l’aurait probablement étouffé. Reprenant une gorgée, il s’installait contre le dossier plus tranquillement. Avec de la chance, les banalités précédentes avaient été éludées.

Son regard se baladait sur les haies qui faisaient face admirablement aux intempéries. Elles bougeaient à peine sous le vent et la pluie, il préférait encore sa place à lui. Le silence retombait doucement, Zack arrivait en fin de clope, il avait pas envie de rentrer.
Il était confortable là, pas emmerdé. Dedans il devrait encore faire semblant de ne pas se faire chier, d’en avoir à foutre de la petite sœur du copain de machin et sourire comme un débile parce qu’il ne savait pas quoi dire. Ici son silence pesait moins, couvert par les intempéries. Ailleurs un moment il revenait à lui. « J’espère qu’il sera pas trop sportif leur chien. J’ai pas envie de cavaler. » Vu son état larvaire habituel, ça ne lui ferait pas de mal pourtant. Mais il avait pas envie, et ça faisait déjà un moment qu’il avait arrêté de se forcer.


Revenir en haut Aller en bas
Zack M. Atkins
leader | American Dream
Modérateur
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 22/03/2016
Messages : 1259
Age IRL : 24

MessageSujet: Re: April Showers   Jeu 10 Nov 2016 - 0:00


L'homme d'affaires ne pouvait s'empêcher d'afficher une petite mine satisfaite devant l'air gêné de sa sœur ; elle n'allait pas lui en vouloir longtemps, peut-être même qu'elle aurait passé l'éponge à peine rentrée, mais il ne pouvait s'empêcher à chaque fois de la charrier. La réponse de Neil cependant lui fit hausser un sourcil alors qu'il le toisait, partagé entre l'envie de rire franchement et l'étonnement qu'il lui demande comme ça de la laisser ; depuis quand étaient-ils suffisamment familiers pour qu'il se permette de lui ordonner cela ? Soit, Zack ne releva pas, presque rassuré de voir que sa sœur s'entouraient toujours de personnes qui se mettaient de son côté et ne l'enfonçaient pas, le fait qu'il accepte d'ailleurs de s'occuper de leur futur chien le rassura un peu sur cet étrange voisin qu'il n'avait jusqu'alors qu'entendu gueuler ou être plus silencieux que la pluie.

La blondinette s'en alla sans manquer d'adresser à son frère un regard noir, ce regard à la fois plein de reproches et, en toute contradiction, de cette profonde compréhension qui était la sienne. Molly avait toujours été ce genre de personne altruiste, se mettant facilement dans les situations de chacun pour évoluer en harmonie avait chaque personne. Tout le contraire de Zack qui ne se sentait atteint que par les maux de sa famille, la compassion, connaît pas, mais il avait appris à parfaitement cacher son jeu d'égoïste ; il fallait bien ça pour avancer et mettre le monde à ses pieds.

A peine les deux hommes se retrouvèrent-ils seuls que Neil lui rappela une nouvelle fois qu'il n'avait pas été très correct avec sa sœur. Fronçant légèrement les sourcils, Zack se dérida légèrement en voyant le sourire du brun et se contenta de hausser les épaules en sortant une nouvelle cigarette de sa poche. « Faut bien un méchant, ça lui donne des airs d'ange comme ça. Mais ce n'est qu'un air, méfie toi ! » malgré son ton semi-sérieux, une lueur amusée flottait dans son regard alors qu'il croisa celui de son cadet. Il n'avait pas pour but de foutre sa petite sœur dans le bordel, loin de là, mais il semblait qu'au moins, cette petite interruption avait détendu un peu le brun.

Récupérant une chaise miraculeusement épargnée par la pluie juste à côté, l'homme d'affaires s'y affala à son tour, calant son coude sur l'accoudoir et remontant son pied gauche sur son genou droit. A la remarque du jeune homme, le trentenaire releva la tête, reportant son attention sur lui avant de sourire légèrement. « Ce serait con que ce soit lui qui te promène au final oui. » L'homme d'affaires imaginait aisément la scène, se disant qu'il était presque content de ne pas habiter dans la même ville que sa sœur ; sûr qu'il ne se serait pas encombré à venir promener son chien, il n'avait même pas un chat c'était pour dire... En réalité il aurait pesté à souhait mais n'aurait pas pu lui dire non, mais ça inutile de le préciser.

Zieutant son verre à moitié vide, il le termina avant de reprendre la bouteille, le remplir, et remplir au passage celui de Neil sans lui demander son avis ; s'il ne le voulait pas il pouvait toujours le laisser. Ouvrant la bouche, le blond la referma en se rappelant qu'il n'avait pas eu de réponse à sa précédente question concernant l'activité du brun. Il se souvint aisément de son air décontenancé, il avait même cru un court instant qu'il allait prendre ses jambes à son cou et s'en aller ; peut-être valait-il mieux éviter le sujet... de toute façon ce n'était pas comme si ça importait beaucoup. « T'as pas de frère ou de sœur toi ? » peut-être ou peut-être pas, au vu des décibels qui s'élevaient par moment de l'appartement du jeune homme, Zack n'aurait même pas été étonné qu'ils soient dix là-dedans. Il se demanda un instant comment sa sœur pouvait supporter ça, se rappelant que tout le monde n'avait pas eu la chance d'aller se terrer dans les quartiers les plus riches de Seattle où les habitants étaient d'un calme presque religieux.

Le bras reposant sur l'accoudoir, Zack senti une première goutte tomber sur sa main ; le vent commençait à tourner et la pluie avait encore un peu pris en intensité. Il soupira légèrement, appréciant d'être au calme dehors malgré le froid ; quoi que dedans, ç'avait l'air tout aussi calme. Une promenade sous la pluie, ce serait presque pas mal au final.



Revenir en haut Aller en bas
Neil Berry
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 06/10/2016
Messages : 106
Age IRL : 21

MessageSujet: Re: April Showers   Jeu 10 Nov 2016 - 2:04


Le Zack n’appréciait pas les familiarités.
Déjà la deuxième fois qu’il lui lançait ce regard presque outré. Il lui semblait susceptible, plus que la moyenne de ses fréquentations, mais pas encore offensé. S’il comptait conserver cet état, le plus jeune avait plutôt intérêt à se la boucler. Croisant son regard il souriait, bientôt il se prétendrait altruiste, n’étant au final qu’un pauvre faire valoir lâchement utilisé par sa sœur. Pas très sûr de ce qu’il pensait au fond de lui, Neil préférait ne pas en rajouter. Il n’avait pas l’habitude des inconnus, ni de la distance supposée à conserver. Ça faisait un moment qu’il ne faisait plus confiance aux sourires, lui-même en abusait pour couvrir tout et n’importe quoi.

Un petit vent l’effleurait et l’autre décidait à son tour de se poser.
Manquait plus que quelques pigeons et un sachet de graines pour que le tableau soit parfait. Déjà reparti dans ses rêveries, il ne devait qu’au mouvement capté du coin de l’œil son retour à la terrasse, la table et la pluie. Le blondinet le resservait, comme s’il avait peur qu’il s’assoiffe. Neil ne râlait pas, reposant juste les doigts sur le verre plein pour le porter à ses lèvres. A vrai dire il ne buvait pas, se faisait tout juste chatouiller par quelques bulles qui s’échappaient.
Il ne relevait les yeux, perdus sur les dalles, qu’à sa question. « Nope, je suis fils unique. » Manquerait plus que ça, un autre merdeux pour lui voler la vedette. L’ultime trahison, il ne supporterait pas.  
Hors de question de partager l’attention de sa mère avec quiconque, d’où qu’il provienne. Il s’était déjà arrangé pour faire fuir les rares prétendants qu’elle avait osé ramener, même discrètement. Il était le seul à ses yeux, et rien ne viendrait chambouler cette harmonie idéale. Chez lui, tout lui appartenait, portait son odeur, sa trace et sa griffe. Les fêlures des vases, il les avait provoqué, les gribouillages sur le coin des portes, c’est lui qui les avait dessiné, et même les fringues déchirées, c’est lui qui les raccommodait. Jaloux à en crever, son fief était sa propriété. Et elle pouvait bien gueuler, rien n’y changerait.

L’humidité attaquait ses jambes étendues. Y posant un regard, il remarquait que la pluie avait avancé. Flemme de bouger, de toutes façons Zack venait de recommencer à fumer, il laissait ses pieds se faire mouiller. Ça lui donnerait une excuse pour ne pas rentrer.
Il reprenait une gorgée et observait le ciel qui ne semblait pas d’humeur à une accalmie. Gardant son verre en main, au moins un moment, il en avalait presque la moitié avant de se décider à le reposer. Le vent refaisait des siennes, il fermait les yeux en sentant quelques boucles s’agiter. Il ne faisait pas si froid, en fin de compte. Restant comme ça un temps, il se laissait aller, le cerveau au ralenti, il n’essayait même pas de savoir ce que l’autre pouvait penser.

Finalement il se redressait pour s’accouder à la table et se caler sur sa main. Il s’était tourné vers le blond pour l’observer un instant, assez curieux en fin de compte. « Sinon, tu fais quoi dans la vie ? » L’hôpital qui se fout de la charité, mais il avait envie de demander, alors il lui souriait pour se faire pardonner.



Revenir en haut Aller en bas
Zack M. Atkins
leader | American Dream
Modérateur
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 22/03/2016
Messages : 1259
Age IRL : 24

MessageSujet: Re: April Showers   Jeu 10 Nov 2016 - 12:15


Fils unique hein ? Zack s'était contenté de hocher la tête à la réponse de son cadet ; lui aussi il avait été ''fils unique'' jusqu'à ses sept ans, le petit gosse capricieux, et quand Molly était arrivée eh bien... ça n'avait pas changé en fait. Il n'était pas un mauvais frère, loin de là, mais il ne s'était jamais défait de l'idée qu'il avait droit à tout, au monde entier, et qu'il aurait ce à quoi il aspirait par n'importe quel moyen. Il y était parvenu au final, montant les échelons petit à petit pour finalement faire parti de ceux qui peuvent se payer les plus beaux appartements de la ville et vivre une vie des plus aisé. Bon il fallait bien dire que sa petite activité illicite de revendeur l'aidait bien, sans compter ce qu'il piquait discrètement à tous ces richards qui avaient tellement de fric qu'ils n'y prêtaient même pas attention. Il souriait légèrement en y pensant, ne ressentant pas la moindre once de culpabilité à mener ce petit monde à la baguette.

L'ambiance était bien moins pesante qu'au début, probablement que l'énergie nerveuse que dégageait jusqu'alors le brun s'était un peu estompée, rendant le tout moins étouffant. Au fond Zack ne s'ennuyait pas tant que cela, même s'il avait été à l'intérieur il aurait discuté comme d'habitude avec tout le monde ; faire comme si tout était intéressant était son dada, habitué des dîners mondains et autres absurdités. Mais il était tout aussi bien, là-dehors. Il n'était pas très tard et, un court instant, il se demanda s'il n'y avait pas un coin plus intéressant en centre ville ; peut-être pourrait-il sortir une fois que la soirée serait terminée ? Découvrir un peu la ville et pourquoi pas... Non, il n'allait certainement pas ramener un inconnu chez Molly, et ne pas rentrer de la nuit ne serait probablement pas bien venu. Il faudra qu'il pense néanmoins à demander au brun s'il y avait quelque chose à faire là-bas.

Le regard soudain persistant du jeune homme lui fit tourner à son tour le visage, plantant ses yeux dans les siens, assombris encore par la manque de lumière environnant. Ce qu'il faisait dans la vie ? Il demandait ça comme ça, comme si de rien n'était, alors qu'il n'avait pas été capable de répondre à cette même question quelques instants auparavant ? Arquant un sourcil amusé, le blond fit tourner le mousseux dans son verre en le zieutant un court instant avant de répondre à sa question. « J'suis directeur d'une société de placements financiers. » Rien que ça. Zack s'amusait toujours de la réaction des petites gens, jubilant sans rien en montrer de sa classe ; il fallait bien dire que c'était bien plus enrichissant que se retrouver face à un bourgeois qui se vantait de tous ses biens. Comment ça il était pareil ? Ça n'avait pas d'importance, l'attitude des autres riches l'horripilait, mais il ne s'agaçait jamais lui-même.

Penchant la tête sur le côté, il zieuta son cadet d'un air songeur. « Et toi, tu veux toujours pas me répondre alors ? C'est si secret que ça ? » Qui sait, peut-être était-il un agent sous couverture ? Zack manqua de rire à cette pensée, se retenant néanmoins pour ne pas froisser Neil. L'air amusé au fond de son regard prouvait bien qu'il ne lui en tiendrait pas rigueur, il avait simplement demandé par principe, par habitude de s'intéresser aux personnes qui l'entouraient, mais il n'allait certainement pas le forcer à lui répondre. Et maintenant qu'il avait accepté de s'occuper du futur chien de sa sœur, ça lui donnait déjà une connaissance d'une de ses occupations. Reprenant une gorgée de champagne, le blond attendait patiemment, s'attendant à tout et n'importe quoi.



Revenir en haut Aller en bas
Neil Berry
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 06/10/2016
Messages : 106
Age IRL : 21

MessageSujet: Re: April Showers   Jeu 10 Nov 2016 - 13:54


« Cool. » Il n’était pas carrément surpris, Zack avait la tête de l’emploi. Ca expliquait probablement un bout de son comportement, au moins c’était cohérent. A vrai dire Neil n’était pas plus impressionné que ça, son père faisait aussi partie de ces types en costards qui flirtent avec des millions.  Pas directeur certes, mais c’était le même genre de types très occupés, très demandés, et finalement difficiles à approcher quand on n’était pas là en qualité d’associés.
Pour ne pas froisser la fierté du blond, il gardait un petit sourire accroché. C’est sûr qu’à côté de Molly, de son petit job d’institutrice, il avait de quoi briller. Ces deux-là ne se ressemblaient vraiment pas, et elle s’était bien gardé de parler du job de son frère, pensant peut-être que Neil serait déstabilisé. Vrai qu’il se serait moins approché, ou aurait fait plus attention à ce qu’il disait.
Il revenait à sa précédente question, fallait s’y attendre.
Moins tendu, une gorgée de mousseux aidant, le petit abdiquait finalement.


« Rien en particulier. » Il haussait une épaule l’air de rien, revenant au jardin, il n’y avait pas de mot pour définir ses activités. « Je fais ce qui m’intéresse, pendant que ça m’intéresse. C’est-à-dire pas longtemps. » Il concédait, il était pas du genre patient. Peut-être que sa mère l’avait trop tôt habitué à tout essayé, s’il pouvait se réclamer d’une certaine curiosité, ce n’est pas la régularité qui l’étouffait.
Il n’avait pas besoin de travailler pour vivre, ni assouvir ses envies soudaines, pourquoi voudrait-il se prendre la tête ? Faudrait être sacrément masochiste pour se forcer à se faire chier quand tout lui était déjà offert.

Câlinant du doigt le verre, il relevait le nez vers le ciel toujours plus sombre. Il le finissait d’une traite pour se lever et le reposer, faisant quelques pas dans la pelouse. Ses pieds étaient déjà mouillés, il ne risquait pas grand-chose. Mains dans les poches il se baladait presque sur le coin d’herbe, ne se retournant que pour observer les nuages par-dessus la toiture. On ne voyait même plus une trace de ciel, même étirée, même loin, plus rien.
« Et bah. Ça va pas s’arrêter de sitôt. »  Il reposait les yeux sur le blond, se prenant le crachin sur la face. Il aimait bien la flotte, s’en foutait assez de ressembler à un chien mouillé, finalement revenait une fois son observation complète. Au sec ou presque, il secouait frénétiquement les mèches trempées d’une main, faisant voler quelques gouttelettes. Les boucles n’en seraient pas perturbées, dans une minute à peine rien n’y paraitrait plus.
Pas envie de se rasseoir, il restait planté devant la porte vitrée, jetant un regard à l’intérieur. Ca papotait toujours, calmement, docilement, sans trace d’agitation ou d’humeur particulière. Ca le ferait chier de rentrer, ça avait l’air aussi mort que chaleureux, un mélange douteux qu’il préférait s’épargner. A vrai dire il avait envie de bouger, ce ne serait probablement pas correct vis-à-vis de ses hôtes de quitter les lieux, il faisait une petite moue.

« On visite le jardin ? » A défaut de faire tout le tour de la maison, il s’étendait au moins sur un côté. Il avait distinctement repéré la bande de pelouse s’étirer et même repéré un arbuste. Peut-être qu’il y avait quelque chose à voir, au moins ça les occuperait.


Revenir en haut Aller en bas
Zack M. Atkins
leader | American Dream
Modérateur
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 22/03/2016
Messages : 1259
Age IRL : 24

MessageSujet: Re: April Showers   Jeu 10 Nov 2016 - 15:38


Finalement, le brun se montra un peu plus loquace, répondant à la question de Zack après une petite hésitation tout de même. Il ne faisait rien en particulier, ça ne donnait pas beaucoup d'information mais le blond ne s'en formalisa pas, se contentant de sourire légèrement à la justification qui suivit ; pas un sourire moqueur, loin de là, juste un petit air compréhensif. Ne faisait-il pas lui-même la même chose au final ? Faire uniquement ce qui l'intéressait ? La différence étant simplement qu'il ne se lassait pas de ses petites magouilles et de ce que lui rapportait son boulot ; comme tout le monde, il devait prendre sur lui par moment, animé par ses motivations de grandeur. Le trentenaire avait finalement hoché la tête. « C'est pas plus mal, autant profiter de la vie. » réponse un peu bidon mais pas moins fondée ; tant que cette situation convenait à son cadet, il n'allait pas s'amuser à le blâmer.

D'un seul coup, le jeune homme termina son verre et se leva prestement. Le zieutant avec un air un peu interloqué, l'homme d'affaires cru un instant qu'il allait fuir après avoir avoué qu'il ne faisait pas grand chose de sa vie ; parfois la fuite était plus simple pour certaines personnes alors ça n'aurait pas été étonnant au fond. Mais il s'était contenté d'aller faire quelques pas dans l'herbe trempée et probablement un peu boueuse. Le blond le suivait du regard, reprenant une gorgée de son verre avant de hausser les épaules aux paroles de Neil ; il n'avait rien contre la pluie mais l'idée d'avoir à faire le trajet retour sur une route trempée ne l'enchantait qu'à moitié. Restait plus qu'à espérer que le temps se soit calmé d'ici à ce qu'ils repartent le lendemain.

Neil revint s'abriter, ébouriffant un peu ses cheveux trempés qui firent volet quelques gouttes jusqu'à Zack, le faisant machinalement reculer légèrement dans sa chaise. Se passant une main sur la joue pour ôter une des gouttes, il observait le brun d'un coup captivé par l'intérieur. A quoi pouvait-il bien penser ? Penchant la tête sur le côté pour essayer de décrypter son expression, Zack arqua un sourcil à sa question ; se balader sous la pluie hein ? Un super plan pour être malade en soit. Il écrasa néanmoins le reste de sa cigarette dans le cendrier, termina son verre, et se leva, époussetant au passage son pantalon comme s'il y avait eu une quelconque saleté dessus.

« Si tu veux. » lui avait-il répondu en faisant un premier pas dans l'herbe. Ses godasses allaient en prendre un coup c'était sûr, mais il s'en fichait pas mal, ce n'était pas comme s'il ne pourrait pas s'en racheter une paire. Les premières gouttes tombèrent sur son visage, lui faisant un peu plisser les yeux pour éviter de s'en prendre une ; elle était froide, mais ça ne faisait pas de mal, profiter un peu de l'air frais, ce n'était pas à Seattle qu'il pouvait réellement se le permettre.

Après quelques pas, les mains fourrées dans ses poches, le blond se retourna vers Neil en souriant légèrement. « C'est le problème en appart hein, pas de jardin. » Certes, l'homme d'affaires avait une terrasse suffisamment grande, mais ce n'était tout de même pas la même chose ; les barbecue dans l'herbe, et ici, sûrement que sans nuages, les étoiles étaient bien plus belles qu'en ville où les lumières et la pollution bridaient tout. « C'est comment le centre ville ? Y a des trucs à faire ? » lui avait-il demandé sans se retourner cette fois, continuant son avancée lente dans le jardin. Remarquant une petite mare dans un coin, Zack oublia un instant sa question et s'en approcha s'accroupissant devant les sourcils froncés, se demandant ce qu'il pouvait bien y avoir là-dedans ; des poissons ? Des grenouilles ?



Revenir en haut Aller en bas
Neil Berry
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 06/10/2016
Messages : 106
Age IRL : 21

MessageSujet: Re: April Showers   Jeu 10 Nov 2016 - 18:44


La réponse était passée, finalement il n’y avait pas de quoi s’inquiéter.
Quand même déterminé à faire sa mijaurée, Neil ignorait le bon augure. Cette fois ça allait, parce que le grand frère était du genre à s’en foutre, les autres lui péteraient les couilles, ou pire, le conseillerait. Il en pouvait plus de ça, et des remarques.
Le Zack se levait, l’imitait et se mouillait, il lui emboitait le pas, satisfait. Une promenade dans un jardin clôturé, y avait vraiment les citadins pour apprécier. Plus tranquille il croisait le regard de l’autre, riant doucement. « Ouais. » C’était sympa quand même, avoir un carré d’herbe sur sa propriété. Peut-être que c’était aménageable sur le balcon, même juste de la pelouse en rouleau, juste histoire d’avoir les pieds au frais l’été.

« C’est une ville quoi. Y a des bars, des boites, des cinémas… ça dépend ce que tu cherches. » C’est sûr, Salem n’était pas aussi étendue que Seattle, ne comptant même pas un dixième de sa population mais quand même, c’était pas le pire trou paumé de ce bas monde. Trouver une occupation de nuit n’était pas compliqué, les jeunes se comptant en milliers, mais encore fallait-il savoir ce qu’on cherchait. Probablement qu’il n’en avait rien à carrer du quartier historique et de la visite touristique, et si c’était le cas, sa sœur serait probablement mieux placée que lui pour lui faire découvrir.
Neil relevait le nez pour observer la maison sous un nouvel angle, les fenêtres à l’étage qui donnaient sur cette partie-là, avec vue sur le jardin des voisins. Il avançait toujours tranquillement, flânant sous la pluie, avant de se rapprocher du blond et de sa trouvaille.

Un bassin, carrément, Molly savait dégotter les perles rares. Tout de suite plus intrigué par les quelques plantes qui sortaient des eaux, le plus jeune venait fouiner. Un truc sautait à son approche, le faisant sursauter. Deux autres bonds et la bestiole plongeait, laissant le gamin tout coi. Il se marrait doucement, venant s’accroupir près de Zack pour y regarder plus près. Assez vite il sortait son téléphone, bloquant le flash pour éclairer les eaux et discerner ce qui s’y cacher.
La grenouille filait se planquer entre deux feuilles d’une plante dont il n’avait jamais entendu parler et un poisson, probablement réveillé, se remettait à tourner en rond. Souriant un peu plus, et carrément curieux, et remuait l’eau du bout des doigts pour déranger ce qui se cachait. Une autre petite masse remontait vers la lumière et Neil retirait son bras dégouté. Un genre de cafard, coléoptère ou scarabée qui semblait vouloir le saluer.
Il se relevait rapidement, non sans une onomatopée, écœuré d’avoir foutu sa main là-dedans. Gamin des villes avant tout, les trucs rampants n’avaient pas sa compassion.

« C’est dégueulasse. »
Aussi sec il filait, la mare ayant perdu tout son intérêt. Les trucs gluants qui y vivaient n’avait qu’à y rester, bien au fond, loin de ses yeux.
Le dernier morceau du jardin ressemblait déjà plus à quelque chose, du moins à ce qu’il imaginait. Des parterres des fleurs bien ordonnés, un petit arbre qui ne dépassait pas encore les haies, il en faisait le tour pour se changer les idées. Rien que penser à l’écosystème de la mare lui foutait des sueurs froides, la verdure il appréciait, mais les insectes c’était autre chose.
Une fenêtre éclairée semblait donner sur la cuisine ou le salon, il laissait courir son regard sur le mur un instant avant de capter, à la lumière projetée, que ses pompes avaient pris plus de boue qu’il ne pensait. Il n’allait certainement pas rentrer comme ça et crader tout sur quoi il marcherait. Tant mieux, il était satisfait.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: April Showers   Aujourd'hui à 23:19

Revenir en haut Aller en bas
 

April Showers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

 Sujets similaires

-
» { April J. Wheeler ___ Finished
» 03. Champagne showers
» (F) April L. Burns • ça va swinger!
» April Kepner, la vierge effarouchée XD
» April Kepner [Terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-