Partagez | .
 

 Don't break Yeah, you'll pull through it, You're safe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Auteur
Message
Alex K. Adams
Administratrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/06/2016
Messages : 239
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Don't break Yeah, you'll pull through it, You're safe   Jeu 3 Nov 2016 - 0:22


Elle appréciait tellement ce moment de légèreté qui l'éloignait de ce parking quelques heures plus tôt ou un jeune garçon avait perdu la vie. Mêlant son rire aux siens alors qu'ils se taquinaient sur des futilités de leur vie de tous les jours, mettant quelques secondes de côté le fait que les morts se relevaient pour dévorer les vivants.
La bonne taille de veste, sérieusement ? Elle n'avait pas pu s'empêcher de lever les yeux au ciel.

Ouais... Je suis sûre que tous les mecs de ce camp diront la même chose que toi quand ils verront ça...

Au moins, il eut une autre idée qui lui convint d'avantage alors qu'il serrait la serviette autour de sa taille juste avant d'être soulevée dans les airs. Surprise, elle avait immédiatement enroulé ses bras autour de son cou, mais la surprise fût plus grande encore en écoutant la suite de ses paroles.
What ?
Un instant, elle était restée sans voix, bien trop étonnée par ce qu'elle venait d'entendre, ne réalisant même pas qu'il venait de crisper sa main contre sa cuisse. Qu'est-ce qu'il sous entendait là ? Ils n'avaient jamais vraiment discuter d'exclusivité, et si dans son cas, la brune ne voyait personne d'autre, elle devait bien admettre qu'elle avait toujours eu cette appréhension d'apprendre que lui, voyait d'autres femmes. Cette remarque aurait dû lui plaire, alors pourquoi s'était-elle contenté de le regarder comme si il était débarqué d'une autre planète ? Voron attira son attention une seconde, alors qu'il aboyait et que le brun embrayait sur le sujet, lui faisant froncer les sourcils d'un air suspicieux.

Oui, merci mais ... Norman, t'es sûr que ça va ?

Les rôles avaient dû être inversé, puisqu'il semblait autant en état de choc qu'elle, mais pas pour les mêmes raisons. La preuve, il n'avait plus dit un traître mot alors qu'ils arrivaient devant sa chambre, la rendant libre de ses mouvements alors qu'il se penchait pour attirer l'attention de Voron. Songeuse, Lex s'était mordue la lèvre un instant avant de faire tomber serviette et veste sans aucune pudeur, récupérant le premier jean et débardeur qu'elle trouva dans son armoire improvisée. Elle terminait tout juste de ré arranger les bretelles de son haut quand elle se retourna pour lui faire face, alors qu'il proposait de disposer. A nouveau, elle ne trouva pas immédiatement les mots, encore étonnée du revirement de situation avant d'hausser les épaules.

Oui, tu peux y aller si tu préfère, je veux pas te déranger mais...

Au fond d'elle, la brune n'en avait pas envie. D'autant qu'il semblait plus vouloir s'échapper pour éviter un début de conversation qu'il avait lancé malgré lui, là ou elle avait besoin d'être rassurée.

Tu sais ce que tu as dis tout à l'heure, c'était sérieux ? Elle avait l'impression de retourner à l'époque du lycée, c'en était presque frustrant. D'habitude, elle savait se taire et il leur suffisait de se regarder pour faire passer une gêne, mais là. Là, elle paniquait, clairement. Pour qu'elle se retrouve à admirer le sol en enfonçant les mains dans ses poches, c'est qu'il y avait un problème.

Enfin j'veux dire... à part toi je vois personne d'autre si ça peut te rassurer, j'en ai pas envie et...

Et, mieux valait qu'elle ne continue pas cette phrase. Qu'elle ne lui dise pas qu'elle espérait que ce serait la même chose pour lui, au cas ou elle se serait mépris, et qu'il s'était contenté de lancer ça sur le coup de la plaisanterie pour lui dire dans la foulée qu'il n'était pas un homme à rester avec une seule femme à la fois. D'un geste de la main, elle fit signe d'effacer la discussion avec un rire gêné proche de l'hystérie.

Oublie. J'dois encore être en état de choc de tout à l'heure, je sais même pas pourquoi je dis ça.


Just another day in the world we live
It's just another war
Just another family torn
Falling from my faith today
Just a step from the edge (⚡) Hero.
Revenir en haut Aller en bas
Norman T. Owens
#Shemale
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 10/12/2015
Messages : 1153
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Don't break Yeah, you'll pull through it, You're safe   Sam 5 Nov 2016 - 1:54

I could spend my life in this sweet surrender
I could stay lost in this moment forever
Well, every moment spent with you
Is a moment I treasure


Oui, tu peux y aller si tu préfère, je veux pas te déranger mais...

Il voulait partir au plus profond de lui, s'échapper, fuir de cette chambre, d'elle. Lui qui s'était promis de ne jamais éprouver de l'amour pour quelqu'un du camp. Si ça n'avait été qu'une question de sexe entre eux, le garçon ne se poserait pas autant de questions. Ne ferait pas plus attention à son hygiène, à sa façon de paraître quand il la voyait. Il ressentait quelque chose pour elle, s'était évident mais comment l'avouer ? Comment se l'avouer ?

Tu sais ce que tu as dis tout à l'heure, c'était sérieux ?

Norman arqua un sourcil et resta là dos à la porte. Porte contre laquelle ils avaient pour la première fois succombé l'un à l'autre. Il n'y avait pas eu de tabou cette nuit là, pas de conversation sur leur sentiment rien. Cela avait été simple et plaisant, comme les autres fois. Il savait que ça ne pourrait plus se passer ainsi indéfiniment. Le garçon ne pouvait pas l'imaginer dans les bras d'un autre homme. D'ailleurs cette pensée lui fit serré la mâchoire.

Enfin j'veux dire... à part toi je vois personne d'autre si ça peut te rassurer, j'en ai pas envie et...

L'électricien ne put pas s'empêcher de laisser un sourire se dessiner sur son visage. Encore une fois il la trouvait mignonne, ainsi gênée de lui avouer que son corps n'était que siens. Cela rassurait le brun, même s'il n'avait jamais imaginé une seule seconde que ce soit une femme dans ce genre.

Oublie. J'dois encore être en état de choc de tout à l'heure, je sais même pas pourquoi je dis ça.

Il était temps de parler, car son rire l'inquiéta un peu, s'il ne la connaissait pas un minimum il l'aurait pris pour une dingue. Approchant d'elle d'un pas lent, il lui avoua : "Je ne vois personne d'autre aussi" arrivant à sa hauteur, il lui attrapa les mains et les regardèrent pour éviter la gêne de ce qu'il allait dire derrière. "Je n'ai pas besoin d'aller voir ailleurs, enfin tu as tout ce que je veux..." dit-il sincèrement en plongeant son regard dans le siens. "J'pourrais pas mettre des mots pour qualifier ce qu'on vit tous les deux, mais ça me fait me sentir mieux, plus vivant, plus important..."

*Je crois que je tombe éperdument amoureux de toi* Il aurait aimé lui dire, mais ne serait ce pas rapide ? Dès qu'ils avaient commencés à se rapprocher, Norman savait au plus profond de lui qui n'arriverait pas à luter avec ses sentiments. Il tomberait tôt ou tard sous son charme. Elle ne le faisait peut-être pas exprès, mais il y avait quelque chose qu'elle dégageait qui l'attirait tel un aimant.

Cette journée, le fait de l'avoir cru, blessée, voir morte, lui avait arraché une partie du coeur. Il ne voulait pas ressentir ça, il s'était forcé à ne plus ressentir ça, surtout maintenant, avec l'épidémie, il pouvait la perdre à tout moment et il ne s'en remettrait pas. Norman devait en profiter, vivre chaque jour comme ci celui ci était le dernier. Il devait profiter de chaque instant passé avec elle. La rendre heureuse.

Norman attrapa une mèche de ses cheveux entre ses doigts et passa sa main sur sa joue. "Si ça ne te gêne pas, je préfère rester..." L'électricien lui déposa un tendre baisé puis la tira un peu par la manche pour qu'ils s'installent tous les deux sur le matelas. Le dos contre le mur, le garçon laissa s'installer Lex dos contre son torse et passa ses bras autour d'elle. Pas besoin d'aller plus loin ce soir, il voulait juste l'avoir dans ses bras, la sentir s'endormir et chasser cette terrible journée de ses pensées pour laisser place à un beau rêve.

"Je crois que je t'aime bien Lex..."
dit il en croisant ses doigts entre les siens.



I am just a man
It's just another war Just another family torn Falling from my faith today Just a step from the edge Just another day in the world we live
Revenir en haut Aller en bas
Alex K. Adams
Administratrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/06/2016
Messages : 239
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Don't break Yeah, you'll pull through it, You're safe   Sam 5 Nov 2016 - 18:26


Elle s'était attendue à ce qu'il se moque ouvertement d'elle, et son impossibilité à mettre des mots sur ce qu'elle ressentait sans prendre la tangente en riant nerveusement. Pour le coup, elle se serait certainement vexée, mais n'aurait pas vraiment pu lui en vouloir. Elle se trouvait déjà bien assez ridicule de la sorte alors...
Pourtant, elle avait senti chacun de ses muscles se crisper à l'idée qu'il lui dise clairement qu'elle se faisait des idées. Alors, quand il lui annonça ne voir personne d'autre, elle put reprendre sa respiration sans même réaliser qu'elle l'avait stoppé quelques secondes plus tôt. Elle se laissa faire docilement alors qu'il attrapait ses mains dans les siennes, serrant instinctivement ses doigts entre les siens en écoutant tout ce qu'il avait à dire.
Et, si la partie sauvage de son être était terrorisée à l'idée de tomber amoureuse, l'autre pourtant sembla soulagée, comme si un énorme poids se retirait de son corps.

Elle en avait oublié ce que c'était, tomber amoureuse de quelqu'un. Avoir cette sensation d'être entière en sa présence seulement, d'avoir leur monde à eux, une complicité que les autres ne pouvaient pas comprendre, apprécier le contact de sa peau, la proximité qu'elle avait pourtant cherché à fuir avec tous les autres depuis le début de l'épidémie, de peur d'être de nouveau blessée. L'idée de le perdre ne lui venait pas à l'esprit, se refusant d'imaginer la sensation que cela pourrait être. Pourtant, l'animal sauvage qu'elle était devenue se trouvait rassurée en sa présence; Plus calme, plus douce. Plus humaine sans doute, comme autrefois.
Elle aurait dû se douter de quelque chose la toute première fois qu'ils avaient réellement parler, suite à l'attaque du jaguar. Il l'avait hypnotisée sans même qu'elle ne le réalise, et voilà que maintenant, elle était en train de succomber pour de bon à ses sentiments. Mais de là à les lui avouer ouvertement... Il y avait encore un immense pas à franchir.

Pourtant, elle ne put s'empêcher de fermer les yeux quand il vint effleurer son visage, appréciant le contact de sa main dans ses cheveux alors qu'il avouait vouloir rester. Profitant de son baiser, elle s'autorisa enfin à reprendre la parole avec un sourire.

Reste.

Le suivant contre le matelas, elle s'était collée à lui en calant sa tête contre son épaule, alors que son nouvel aveu lui faisait la sensation d'un électrochoc. Pourtant une nouvelle fois elle sentit son coeur rater un battement en appréciant ce qu'il venait d'avouer. Se mordant un court instant la lèvre, elle ne put s'empêcher de tourner la tête vers lui avec un sourire amusé.

J'devrais revenir de ravitaillement en état de choc plus souvent tiens ...

Caressant du bout des doigts la main serrée dans la sienne, elle prit enfin la parole à son tour, se jetant timidement à l'eau.

Moi j'en suis sûre. Evidemment qu'elle l'aimait bien, beaucoup même, pour ne pas dire qu'elle commençait à l'aimer tout court. Je suis... enfin, je ressens la même chose que ce que tu disais plus tôt. Je sais pas si je suis encore prête à poser des mots sur mes sentiments, mais je sais que je veux que ça dure... Faisant une pause un instant, elle avoua de nouveau. Ca peut paraître cliché dit comme ça, mais tu changes ma vie. En bien. Précisa t-elle rapidement avant qu'il ne la regarde de travers.

Se tournant un peu plus vers lui pour croiser son regard dont elle ne se lassait jamais, elle effleura sa joue de sa main libre lui souriant tendrement.

Et pour le prochain ravitaillement, je viendrais avec toi. Ca nous évitera d'imaginer le pire, et je te dois toujours un tour de moto.

Il n'était pas le seul à s'inquiéter quand elle partait après tout, qu'allait-il s'imaginer.


Just another day in the world we live
It's just another war
Just another family torn
Falling from my faith today
Just a step from the edge (⚡) Hero.
Revenir en haut Aller en bas
Norman T. Owens
#Shemale
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 10/12/2015
Messages : 1153
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Don't break Yeah, you'll pull through it, You're safe   Jeu 10 Nov 2016 - 0:26


J'devrais revenir de ravitaillement en état de choc plus souvent tiens ...

Norman fit un léger sourire. Non pas que cette phrase ne l'avait pas un semblant amusée, mais d'autre image plus dramatique lui était venue en tête. Peut être qu'un jour, elle partirait en ravitaillement et il n'aurait plus d'occasion de l'avoir là, coller à lui. Sentir sa chaleur, son odeur, sa présence. C'était sûr maintenant, il la suivrait à n'importe quel déplacement en dehors du bâtiment. Il voulait la protéger, vivre chaque seconde de sa courte vie à ses côtés. Profiter d'elle, profiter de ces sentiments qui lui faisait du bien, qui lui donnait l'impression que la vie en valait bien la peine dans ce monde apocalyptique.

Collant sa joue contre sa tête, il huma ses cheveux et déposa un baiser dans le creux de son cou.

Moi j'en suis sûre. Son coeur rata un battement voir plusieurs à la fois à l'annonce qu'elle venait de lui faire. Alors c'était réciproque et ça le rassurait.  Je suis... enfin, je ressens la même chose que ce que tu disais plus tôt. Je sais pas si je suis encore prête à poser des mots sur mes sentiments, mais je sais que je veux que ça dure...Ca peut paraître cliché dit comme ça, mais tu changes ma vie. En bien. Un large sourire couvrait son visage. Elle avait bien résumé ce qu'il ressentait aussi. Peut être qu'ils n'étaient pas encore prêts à se l'avouer mais Norman en était sûre. Il commençait à tomber fou amoureux d'elle. Ses gestes, ses paroles, ses moments à l'observer rire en compagnie d'une amie. Son regard, ses mains, ses lèvres, son corps, son caractère, sa façon de parler. Pour lui, elle était parfaite et bizarrement, il avait l'impression de n'avoir jamais autant ressenti ce qu'il ressentait pour elle, même pour Penny, ses sentiments étaient bien différents.

Commençant à penser à sa défunte ex-copine, Lex lui fit oublier d'une caresse sur la joue et d'un regard. Elle arrivait à apaiser son coeur, effacer toutes ses mauvaises pensées.

Et pour le prochain ravitaillement, je viendrais avec toi. Ca nous évitera d'imaginer le pire, et je te dois toujours un tour de moto.

Norman acquiesça d'un signe de tête et fit un sourire en coin. C'était certain qu'un jour ils partiraient seul à l'extérieur. Il ne pouvait pas non plus la suivre à chaque fois, elle avait sa vie et d'autre partenaire pour sortir en ravitaillement. "Oui c'est vrai ça, mon tour de moto... Quand j'avais la vingtaine le mari de ma tante, m'a autorisé à monter sur sa moto cross une Husqvarna FC 450 je crois. Il m'a laissé faire un tour. C'était génial. Une bonne sensation à laquelle j'ai hâte de regoûter. Puis pour le prochain ravitaillement, si tu pars sans moi, attends toi à recevoir une belle punition en rentrant !" Dit-il en souriant et se mettant à la chatouiller au niveau des côtes.

L'électricien renversa Lex pour se mettre sur elle et continuer son attaque, tout en rigolant. Voron se leva et commença à aboyer, non pas par méchanceté mais apparemment lui aussi voulait jouer. Le brun regarda le chien et stoppa ses chatouilles pour laisser la demoiselle souffler un peu. "Pas très protecteur ton Voron un... Il fait très peur !" Norman fit une grimace vers la bête et lui fit une gratouille sur le haut de la tête. "C'était une avant première de ce qui pourrait t'attendre...Méfie toi, ma vengeance serait terrible !"


I am just a man
It's just another war Just another family torn Falling from my faith today Just a step from the edge Just another day in the world we live
Revenir en haut Aller en bas
Alex K. Adams
Administratrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/06/2016
Messages : 239
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Don't break Yeah, you'll pull through it, You're safe   Jeu 10 Nov 2016 - 22:18


Ce fameux tour de moto... C'est vrai qu'elle lui devait depuis un bon bout de temps désormais en y repensant. Il allait sérieusement falloir qu'ils trouvent une occasion de s'y mettre, à la fois pour passer du bon temps, mais aussi pour lui apprendre. Il n'y avait pas de raison pour qu'il ne puisse pas conduire sa Harley un de ces jours.
En silence, elle écouta ce qu'il lui confiait alors qu'une idée commençait doucement à germer dans un coin de sa tête. Avec son anniversaire qui approchait, ça restait une idée à exploiter après tout. Elle n'eut pas le loisir d'y réfléchir d'avantage que leur moment de confidence bascula subitement alors qu'il la faisait tomber sur le matelas pour la chatouiller comme une enfant, alors qu'elle éclatait de rire. Chatouilleuse comme elle était, il ne lui en avait pas fallût beaucoup pour qu'elle l'implore d'arrêter, à bout de souffle et grisée par l'innocence de la scène alors qu'enfin il stoppait la torture tandis que Voron aboyait. Faisant signe au chien de se taire avant de le féliciter d'une caresse sur le haut du crâne, elle put enfin répondre au brun après avoir repris son souffle d'un air malicieux.

Un jour, tu le verras attaquer, et tu ne pensera pas la même chose.

Elle avait eu la chance extraordinaire d'hériter d'un chiot relativement sage pour son pedigree, et qui parvenait à rester d'un calme olympien à l'aide de nombreuses balades et autres entraînement auquels elle fixait ses journées. Mais quand il s'agissait de la protéger, l'animal pouvait s'avérer méconnaissable, bien loin de l'énorme peluche à laquelle il pouvait ressembler par instant.
Quand à cette menace de vengeance, Lex avait ri à nouveau, charmée par cette attention nouvelle qui naissait entre eux. Lui volant un baiser avant d'enfouir son visage dans son cou, elle rajouta tout de même.

Promis. De toute manière, je n'ai plus vraiment envie de partir en ravitaillement avec quelqu'un d'autre.

Ils étaient une bonne équipe, elle le savait. Il avait suffit de voir comment ils avaient su s'organiser l'été dernier pour s'en douter. Et à chaque fois, ils avaient su veiller l'un sur l'autre, qu'il s'agisse de sortir d'un hôpital en catastrophe, ou de se débarrasser de quelques pillards. Lui souriant avec tendresse, elle resta un moment allongée contre lui alors que son esprit s'apaisait enfin, réussissant à oublier les images cauchemardesques de l'après midi.



Just another day in the world we live
It's just another war
Just another family torn
Falling from my faith today
Just a step from the edge (⚡) Hero.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Don't break Yeah, you'll pull through it, You're safe   Aujourd'hui à 17:31

Revenir en haut Aller en bas
 

Don't break Yeah, you'll pull through it, You're safe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Connaissez-vous Prison Break ?
» .-. I break , I borrow , I live , I lose .-.
» Break It Down [Swann Neige]
» Présentation de Xerxes Break
» how to break a heart (avery)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-