Partagez | .
 

 Don't break Yeah, you'll pull through it, You're safe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Auteur
Message
Norman T. Owens
#Shemale
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 10/12/2015
Messages : 1128
Age IRL : 25

MessageSujet: Don't break Yeah, you'll pull through it, You're safe   Sam 29 Oct 2016 - 13:29


No, you'll never be alone
When darkness comes
I'll light the night with stars
Hear the whispers in the dark
No, you'll never be alone
When darkness comes
You know I'm never far


Norman avait l'impression de trouver le temps moins long à Emerald depuis qu'il avait rencontré Lex. Depuis qu'ils avaient sauté le pas, ils ne pouvaient pas s'empêcher de le ressauter encore et encore. Parfois dans des endroits insolites. Leur relation était difficile à définir. Aucun des deux n'avaient avoué ses sentiments à l'autre. Ils étaient attirés l'un l'autre, ils n'avaient en général pas le temps de parler, sauf pour se lancer des piques pendant leurs marathons.

L'électricien s'ennuyait, en général, ils avaient pour habitude de se voir tous les jours. Elle était partie avec Emerson faire un tour à l'extérieur et depuis plus rien. Il attendait qu'elle refasse son apparition. En général c'était elle qui venait à sa rencontre, pour ensuite exercer leurs endurances quotidiennes. Là ce n'était pas le cas, il avait croisé Emerson dans le couloir, la blonde le regard dans le vide avait du sang un peu partout sur elle.

Le cœur de l'électricien rata un battement et si le sang qu'elle avait sur elle était celui de Lex ? Et si il lui était arrivé quelque chose à l'extérieur ? Le sang bourdonna dans les oreilles de Norman et ses jambes qui avaient une cadence reposée se mirent à s'affoler. Le brun se mit à courir dans les couloirs manquant de bousculer quelque personne, puis ouvrit la porte de la chambre de Lex. Personne.

Il se remit alors en course vers l'infirmerie puis tourna à l'angle d'un couloir et aperçu Voron assis devant la porte qui menait au vestiaire. L'homme se mit à ralentir son pas pour ne pas affoler le chien et s'approcha de lui. Il déposa sa main sur le haut de sa tête et lui caressa avec tendresse. "Ta maîtresse est là ?" le gros chien fit un léger aboiement qui fit sourire l'électricien. Elle était vivante s'était une évidence, sinon Voron ne serait pas là à attendre calmement qu'elle sorte de là.

Norman déposa sa main sur la poignée et claqua des doigts vers Voron pour qu'il reste assis. Si elle l'avait fait attendre à l'extérieur s'était pour une raison. L'animal reposa ses fesses sur le sol et l'électricien entra dans les vestiaires. Refermant la porte calmement derrière lui. Il s'avança d'un pas calme vers les douches. Une était allumée et dans quelque instant, il y verait la demoiselle dont son corps nu n'avait plus de secret.

La jeune femme était dos à lui, elle ne bougeait pas, comme éteinte sous cette eau qui lui coulait le long du dos. En repensant à Emerson, la sortie n'avait pas dû être une grande réussite. Il ne savait pas ce qu'il y avait bien pu se passer mais en tout cas les deux femmes semblaient posséder la même expression.

L'électricien attrapa une serviette dans le coin de la pièce et s'approcha de la demoiselle. Elle devait sortir de là-dessous pour éviter d'attraper du mal. La pièce était remplie d'aucune buée, ce qui pouvait en dire long sur la température de l'eau.

"Lex ?" demanda t'il d'une voix calme et interrogative.

Le garçon avait bien pris soin d'analyser chaque partie de son corps, elle n'était pas blessée, c'était déjà une bonne chose mais vu comment elle se comportait, elle l'était forcément ailleurs.


I am just a man
It's just another war Just another family torn Falling from my faith today Just a step from the edge Just another day in the world we live
Revenir en haut Aller en bas
Alex K. Adams
Administratrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/06/2016
Messages : 233
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Don't break Yeah, you'll pull through it, You're safe   Sam 29 Oct 2016 - 14:07


Le retour s'était fait dans un silence malsain. Muette, sous le choc, elle avait réussi à conserver ses états d'âme pour s'occuper d'Emerson tout en psalmodiant la même chose. Encore quelques minutes, quelques minutes, quelques minutes...
Elle n'aspirait qu'à une chose, se retrouver seule. Ne plus penser à rien, et se débarrasser de ce sang séché sur son corps qui la ramenaient inlassablement à cette même scène. La course contre la montre, le regard vitreux, le crissement de la lame qu'on enfonce pour empêcher un gosse de 10 ans de revenir...

Les flash revenaient alors qu'elle les chassaient de son mieux, arrivant enfin à Emerald en laissant Emerson traverser le couloir d'un pas incertain. Elles ne s'étaient plus dis un mot, et il n'y avait rien à rajouter de toute manière. Voron à ses côtés, elle avait caressé l'animal avant de lui intimer de rester devant les vestiaires tandis qu'elle y entrait, jetant nerveusement dans un coin ses habits éclaboussés de sang qu'elle ne voudrait plus jamais porter de sa vie. Ils ne pouvaient pas sauver tout le monde, c'était un fait. Mais peut-être que justement, en évitant d'aider ce gosse, il aurait pu s'en sortir tout seul, et que leur tentative l'avait conduit à la mort.
Même l'eau fraîche sur son corps ne lui fit aucun effet, alors qu'elle imprégnait ses cheveux, essuyant frénétiquement ses avants bras et son visage pour chasser ce sang qui teinta l'eau claire d'une teinte rougeâtre. Immobile, elle était restée là un bon moment à fixer le vide en essayant de se persuader qu'elle n'y était pour rien, sans succès. La scène revenait sans arrêt dans sa tête, lui donnant la sensation d'être d'avantage une tueuse qu'une réelle sauveuse.

Elle avait fermé les yeux, perdue dans ses pensées avant d'entendre une voix qui la fit se tourner lentement. Norman. Comment savait-il qu'elle était rentrée ? Qu'est-ce que ça pouvait faire après tout. Et pourtant, le simple fait d'entendre sa voix lui fit prendre conscience qu'elle aurait peut-être dû commencer par aller le rejoindre lui, plutôt que d'être assaillie par sa propre conscience et de s'auto mutiler de la sorte.
Quand son regard croisa le sien, elle eut la sensation qu'on lui retirait brièvement un poids des épaules avant de sentir ses yeux la brûler, serrant les machoires en réalisant que l'eau qui coulait depuis un bon moment déjà l'avait glacée jusqu'aux os.
En silence, elle était finalement sortie de la douche après avoir coupé l'eau, récupérant la serviette que lui tendait le brun en s'enveloppant bien volontiers dedans.

Comment tu m'as retrouvée ?

Sa voix semblait cassé, alors qu'elle était prise sous un flot d'émotions. Le contre coup qu'elle avait espéré avoir seule, et qui se décidait à éclater seulement maintenant, devant lui.

La sortie s'est pas très bien passée...

Sa voix s'était coupée, alors qu'elle pensait avoir un rire nerveux. Sauf qu'à la place, un sanglot lui échappa, lui faisant baisser la tête pour que Norman ne voit pas son état ou les larmes qui commençaient déjà à couler le long de son visage, se détournant légèrement de lui, honteuse.

Il fallait que ça sorte pourtant. Qu'elle arrive à se confier au moins à une personne ici. Mais après la perte de Penny, elle n'était pas sûre de vouloir en rajouter une couche auprès du brun. A la place, ses sanglots ne firent qu'empirer alors qu'elle ne pouvait plus se cacher face à cet homme qui l'attirait irrémédiablement, et trouvait le moyen d'être là dans un des pires moments de sa vie.

Je vais me calmer... Parvint-elle à articuler entre deux respirations. Je vais y arriver.


Just another day in the world we live
It's just another war
Just another family torn
Falling from my faith today
Just a step from the edge (⚡) Hero.
Revenir en haut Aller en bas
Norman T. Owens
#Shemale
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 10/12/2015
Messages : 1128
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Don't break Yeah, you'll pull through it, You're safe   Sam 29 Oct 2016 - 15:19


I am with you
I will carry you through it all
I won't leave you I will catch you
When you feel like letting go
Cause your not, your not alone

Lex ne semblait pas dans son état. Elle avait récupéré la serviette sans même un regard vers lui. Elle évitait tout contact visuel avec lui et la curiosité du garçon ce faisait de plus en plus. Que c'était il passé à l'extérieur pour qu'elle réagisse de la sorte ? S'il ne s'était rien passé, ils auraient littéralement déjà plus de vêtement sur eux et leurs deux corps seraient déjà embrasées de désir sous un jet de douche glacial. Si Norman n'avait pas conscience un minimum des détails, il aurait enlevé ses vêtements pour rejoindre la brune sous la douche, mais son corps avait parlé de lui-même. Il connaissait la détresse, toute sa vie, il l'avait combattue.

Comment tu m’as trouvé ?

Norman observa la demoiselle. «J'ai cru que… » il croyait qu'il lui était arrivé quelque chose alors il avait couru comme un fou dans le lycée pour la retrouver. « Voron…C'est grâce à lui que j'ai su que tu étais là… » Quand le brun avait vu le chien. Un poids sur son cœur s'était retiré. Elle n'était pas morte et il pourrait à nouveau lui parler et la serrer contre lui. « J'ai croisé Emy…J'ai eu peur qu'il te soit ar… »

La sortie s’est pas très bien passée

Norman fronça les sourcils et regarda Lex d'un air inquiet. Sa voix était cassée et le sanglot qu'il entendit sortir de sa voix lui serra le cœur. Je vais me calmer … je vais y arriver disait elle.

Il ne fallut pas plus d'un instant pour que Norman attrape Lex dans ses bras. Elle pleurait. La voir dans cet état lui brisait le cœur. Elle pouvait se laisser avec lui. Comme il s'était lâché à la mort de Penny. Il ne la jugerait pas, de toute manière, ce n'était pas à lui de le faire. "ça va aller, je suis là maintenant..."

Le brun resserra son étreinte et déposa sa main dans les cheveux de Lex. Son autre main s'était déposée dans son dos. Elle était complètement gelée. Norman se recula un instant et retira sa veste en coton, il lui retira sa serviette qu'il déposa sur le haut de sa tête et lui enfila sa veste, qu'il referma. Il attrapa de nouveau la serviette et enroula ses cheveux pour ne pas qu'ils trempent le tissu chaud qu'il venait de lui mettre.

Sa main droite se déposa avec tendresse sur la joue de Lex. Il essuya les larmes qui perlaient sur son visage et l'embrassa avec tendresse. Il laissa son front collé au sien et plongea son regard dans celui de Lex. "Si tu veux me raconter, je suis là..." Elle pouvait tout lui dire, il ne s'enfuirait pas, il était là pour elle. Il voulait savoir, il voulait lui enlever le poids qu'elle avait sur le coeur.

Norman lui embrassa le front et la serra à nouveau dans ses bras. Puis murmura avec sincérité et une pointe d'angoisse "J'ai cru t'avoir perdu..."


I am just a man
It's just another war Just another family torn Falling from my faith today Just a step from the edge Just another day in the world we live
Revenir en haut Aller en bas
Alex K. Adams
Administratrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/06/2016
Messages : 233
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Don't break Yeah, you'll pull through it, You're safe   Sam 29 Oct 2016 - 15:39


Malgré les sanglots qui brisaient sa voix, la présence de Norman eut le don de la calmer alors qu'il lui expliquait comment il avait pu la retrouver. Voron, évidemment. Ce chien qui ne la quittait jamais, sauf dans les moments ou elle se retrouvait seul avec Norman.
Se retrouver dans ses bras calma instantanément le mal être qui la possédait, alors qu'elle nichait son visage au creux de son cou, ses mains s'agrippant à son dos comme s'il s'agissait de sa propre vie.
Il était là, disait-il. Heureusement, même si elle ne trouva pas les mots pour le lui avouer. Fermant les yeux, elle ne se décala que lorsque qu'il sa veste qu'elle zippa maladroitement, tandis qu''il s'occupait d'elle avec une patience et une douceur qu'elle n'aurait jamais soupçonnée. Sa peau frissonna quand il essuya ses larmes, lui rendant son baiser de manière un peu plus enflammé, lui donnant la sensation que chacun de ses contact avec cet homme devenait vital.

Elle devait parler. Il venait de lui de toute façon, comme elle s'en était doutée. Resserrant les pans de la veste contre elle en appréciant la chaleur de cette dernière après la douche glacée qu'elle s'était faite subir, elle parvint enfin à calmer l'afflux de larme, inspirant doucement pour se calmer. Ce fût la dernière phrase qu'il prononça qui lui fit enfin relever le regard vers lui, alors que leurs front se touchaient. L'avoir perdue ? Avec douceur, elle vint poser une main contre la joue du brun comme pour tenter de le rassurer, surprise d'une telle déclaration de sa part.

Je suis là... Mais je me dis que je l'aurai peut-être mérité...

Se mordant la lèvre, elle resta silencieuse un petit instant. Désolée si je t'ai fais peur, c'était pas le but...

Elle aurait dû aller directement à sa rencontre, elle le savait. Sauf qu'elle n'avait pas osé, craignant sa réaction. Se confier, ce n'était pas vraiment son genre, mais lui... C'était tellement différent entre eux, sans qu'elle ne sache poser des mots sur ses idées.

On devait fouiller un centre commercial avec Emerson, quand on à vu ce gosse. Il devait avoir une dizaine d'année, même pas. Et ... On à essayé de l'aider, mais il y avait trop de rôdeurs, Emerson avait disparu en voulant faire diversion. C'est allé tellement vite...

La morsure, le sang, Emerson en état de choc. Elle ferma les yeux pour chasser ces images, continuant.

Le gamin s'est enfui, j'ai réussi à retrouver Emerson, et les rôdeurs ont trouvé le petit avant nous. Il avait été mordu, je crois qu'une artère à été touchée, et... J'ai dû l'empêcher de revenir. Je lui ai dis que ça se passerait bien, que j'allais l'aider, et il est mort dans nos bras.

Ses yeux la brûlèrent à nouveau, alors qu'elle empêchait ses larmes de couler. Y'avait trop de rôdeurs, Emerson était en état de choc, j'ai dû lui hurler dessus pour la faire rentrer dans la voiture, elle ne bougeait plus en disant que c'était injuste que ça ne devait pas se passer comme ça. Je pouvais pas me permettre de craquer alors qu'on risquait de se faire dévorer et ... J'ai l'impression d'être un monstre d'avoir agi comme ça avec elle. Et... sii j'avais pas essayé de l'aider ce gamin, peut-être qu'il serait encore vivant, là tout de suite.

Bien sûr que ce n'était que des suppositions, mais le doute persistait. A nouveau, elle se blottit contre lui pour oublier ce passage, inspirant profondément pour se calmer. Il était là, elle était rentrée, tout allait bien. Les choses finiraient par s'arranger, il le fallait.

J'ai pas osé venir te voir tout de suite. Avec la mort de Penny, je me suis dis que t'avais pas à en supporter d'avantage...

Elle devait porter la poisse en fait. Penny, le gosse. C'était peut-être elle le problème en fin de compte. Si elle ne posa pas la question à voix haute, son regard en disait long sur ce qu'elle pensait d'elle en cet instant de toute manière.



Just another day in the world we live
It's just another war
Just another family torn
Falling from my faith today
Just a step from the edge (⚡) Hero.
Revenir en haut Aller en bas
Norman T. Owens
#Shemale
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 10/12/2015
Messages : 1128
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Don't break Yeah, you'll pull through it, You're safe   Sam 29 Oct 2016 - 18:24


Your whispers fill these empty halls
I'm searching for you as you call
I'm bracing, chasing after you
I need you more

Je suis là... Mais je me dis que je l'aurai peut-être mérité...

Le regard du garçon s'était assombri, de quoi parlait elle, pourquoi ne méritait-elle sans doute pas d'être là ? Sa main sur sa joue ne le rassura aucunement sur ce qu'elle venait de dire. Bien sûre qu'elle méritait d'être là. Elle aurait pu faire les choses les plus affreuses du monde, pour lui sa place était ici et surtout lové dans ses bras.

Désolée si je t'ai fais peur, c'était pas le but...

Norman déposa sa main sur celle de Lex qui était posée sur sa joue et la serra. "Ce n'est rien, tu es là maintenant...C'est le principal" dit il avec un léger sourire. Plus ça allait et plus la situation devenait étrange. Ils étaient quoi au juste ? Norman n'arrivait pas à se l'avouer mais peut être qu'il était en train de tomber à nouveau amoureux. Il lui faisait confiance, avait cru voir son monde s'écrouler quand il avait vu Emerson remplie de sang. D'ailleurs, il s'en voulait un peu de ne pas avoir réagit face à la blonde. Il aurait pu lui demander si ça allait, mais non son cœur avait choisi, il avait couru dans les couloirs à la recherche de Lex. C'était elle qui lui importait. C'était elle qui lui faisait vivre des sensations qu'il avait oubliés.

On devait fouiller un centre commercial avec Emerson, quand on à vu ce gosse. Il devait avoir une dizaine d'année, même pas. Et ... On à essayé de l'aider, mais il y avait trop de rôdeurs, Emerson avait disparu en voulant faire diversion. C'est allé tellement vite...

Norman écoutait avec attention, son histoire commençait bien, mais quand il entendit "il y avait trop de rôdeur" l'électricien compris que le petit avait succombé. Vu l'état de Lex et d'Emy. Il en aurait mis sa main à couper.

Le gamin s'est enfui, j'ai réussi à retrouver Emerson, et les rôdeurs ont trouvé le petit avant nous. Il avait été mordu, je crois qu'une artère à été touchée, et... J'ai dû l'empêcher de revenir. Je lui ai dis que ça se passerait bien, que j'allais l'aider, et il est mort dans nos bras.

Il y avait de l'inquiétude et de la pitié dans le regard du garçon. La scène n'avait pas du être facile, il aurait voulu être là, pour les deux femmes. Pour leurs éviter ce choc psychologique. Surtout pour Emerson qui avait une enfant. Lex avait eu le courage de lui ôter la vie. Elle l'avait sauvé en quelque sorte d'une vie d'errance et dépourvu de sentiment, mise à part une faim éternelle.

Y'avait trop de rôdeurs, Emerson était en état de choc, j'ai dû lui hurler dessus pour la faire rentrer dans la voiture, elle ne bougeait plus en disant que c'était injuste que ça ne devait pas se passer comme ça. Je pouvais pas me permettre de craquer alors qu'on risquait de se faire dévorer et ... J'ai l'impression d'être un monstre d'avoir agi comme ça avec elle. Et... sii j'avais pas essayé de l'aider ce gamin, peut-être qu'il serait encore vivant, là tout de suite.

Norman secoua la tête et attrapa le menton de Lex et la fit redresser la tête.

"Lex...Tu as bien réagis, si tu n'avais pas été là, peut être qu'Emerson ne serait pas là, à l'heure actuelle. Tu as eu le courage de mettre fin au calvaire de ce petit. Si vous n'aviez pas tenté de l'aider ou autre, c'est une chose à laquelle il ne faut pas y penser. C'est beaucoup trop aléatoire, le destin nous poursuit, s'il n'était pas mort aujourd'hui, alors il l'aurait été demain. Il a eu de la chance, vous l'avez accompagné jusqu'à son dernier souffle, il n'est pas mort seul..."

Le garçon pensait sincèrement ce qu'il disait, si Lex n'avait pas eu la fermeté de sortir Emerson de son traumatisme alors, Kaycee et Kendale ce seraient retrouvés seuls et sans doute que lui aussi.

J'ai pas osé venir te voir tout de suite. Avec la mort de Penny, je me suis dis que t'avais pas à en supporter d'avantage...

"Tu étais présente aussi ce jour là, j'ai perdu Penny mais tu l'as vu aussi mourir, tu as subi aussi quelque chose à ce moment là. Peut être que tu t'en veux, car elle était obligée de me suivre si je sortais en extérieur avec une femme. Mais ça aurait pu être n'importe qui... Je suis juste content que ce soit toi...Tu m'as beaucoup aidé et je me dois de t'aider en retour..."

Norman ne lui en voulait pas, ce n'était pas sa faute, le destin en avait choisis autrement ce jour là, comme ce jour-ci. La vie était beaucoup trop incertaine et aléatoire, pour s'infliger une telle guerre psychologique. Et si j'avais fait si, il ce serait passé ça, mais si je ne l'avais pas fait alors peut être que. Non, ce genre de propos amenait très souvent à la démence.

"Sache que tu as ramené Emy à son mari et à sa fille, tu n'es pas un monstre et ça je pense qu'Emerson pourra me le confirmer quand elle sera en état de le faire. Tu as fait ce qu'il fallait, tu peux en être fière. Tu n'as peut-être pas sauvé ce garçon, mais tu as sauvé Emerson..."

L'électricien tira sur la manche de la demoiselle et la fit se rapprocher de lui. "T'es mignonne quand tu pleures..." dit-il avec un large sourire. "Bon, si on oublie le côté morve que tu as le long de ton nez..." dit-il en grimaçant. Bien sûre elle n'avait rien de telle mais il voulait la faire sourire un peu, lui changer les idées. Combattre les atrocités à laquelle elle pensait par l'humour. Puis il termina d'un ton sérieux : "Si quelque chose te taraude, n'hésite pas à venir m'en parler. Je ne te mangerais pas...Enfin ça dépend" rajouta t'il avec un sourire coquin.


I am just a man
It's just another war Just another family torn Falling from my faith today Just a step from the edge Just another day in the world we live
Revenir en haut Aller en bas
Alex K. Adams
Administratrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/06/2016
Messages : 233
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Don't break Yeah, you'll pull through it, You're safe   Dim 30 Oct 2016 - 2:40

Make me feel better
I wanna feel better
Stay with me here now
And never surrender


A nouveau, ce contact avec lui avait le don d'apaiser la tempête qui faisait rage dans son esprit. Il savait se montrer patient, à l'écoute, et compréhensif alors qu'elle avait déversé un flot de parole continu et peut-être un peu hystérique par la même occasion. Et contrairement à ce qu'elle avait supposé, il n'était pas parti en courant, loin de là.
Elle s'était laissée faire quand il lui fit relever la tête, contredisant complètement le tableau qu'elle avait dressé. Elle avait bien agi, malgré tout ce qu'elle pouvait penser, et fais les bons choix. Le seul fautif dans l'histoire, était cette pourriture de destin qui avait le don de leur mener la vie dure.
Puis, la discussion sur Penny avait été lancée, alors qu'il lui disait en avoir souffert comme lui. Peut-être pas. Il avait aimé sincèrement cette femme qui l'avait trahie, là ou Lex était apparue comme la rivale.

Je m'en veux parce que tu tenais énormément à elle, surtout.

Il n'en restait pas moins que la disparition de la blonde avait creusé une écorchure de plus qu'elle essayait de panser chaque jour. Mais contrairement à lui, elle n'avait pas vécue une petite vie de couple parfaite, jusqu'à ce que Penny ne le trahisse. Elle n'avait jamais vécu de relation passionnée en fait, jusqu'à maintenant. Si elle pouvait définir le fait de s'envoyer en l'air régulièrement avec Norman à chaque fois qu'ils se croisaient comme une relation, du moins.

T'es pas obligé... Souffla t-elle en relevant le regard vers lui concernant son envie de l'aider comme elle avait pu le faire pour lui. J'ai pas envie que tu vois ça comme une dette, ça va finir par passer ...

Ca finissait toujours par passer, toujours. Mais elle devait au moins le croire sur parole. Se sentir fière d'avoir ramené Emerson intacte, et d'avoir préservé sa famille. Hm. Je vais essayer de te croire oui. Mais je cède ma place d'héroïne du jour à qui la veut...

Elle avait lancé la pique dans une vaine tentative d'humour alors qu'il l'attirait à nouveau vers lui, son coeur ratant un battement en se retrouvant à nouveau si proche de lui maintenant que la crise de larme était passée. L'espace d'une seconde, elle eut l'air horrifié en l'écoutant parler de la chose la plus disgracieuse du monde avant de comprendre qu'il se moquait royalement d'elle. Cela eut au moins le mérite de la faire sourire alors qu'elle lui donnait un coup de poing contre le torse qui fût lui faire l'effet d'une caresse.

Et toi, tu baves dans ton sommeil.

C'était faux, évidemment, mais c'était bien la seule chose qui lui était venue à l'esprit pour contrer sa moquerie. Un léger rire s'échappa tout de même de ses lèvres, lui offrant un sourire. Désormais réchauffée, elle retira la serviette de ses cheveux afin qu'il puisse retomber librement sur ses épaules, tandis qu'il parlait de venir le voir si elle avait besoin, avant de lui faire un sous entendu énorme, lui offrant ce sourire qui la faisait toujours fondre. Ca commençait à devenir dangereux, cette histoire. Eux deux, ce n'était pas vraiment une question de simplement se voir pour tester leur prouesses cardiaques, il y avait plus, depuis un certain temps désormais. Son envie de le voir constamment, leurs piques lancées à la volée, cette façon qu'il avait eu de venir la chercher ici immédiatement en avouant avoir eu peur qu'elle ne soit jamais ressortie du centre commercial... Elle sentait bien son coeur battre un peu plus vite à chaque fois qu'il était dans les parages, et si l'envie de lui demander pourquoi s'être tant inquiété pour elle lui brûlait les lèvres, elle s'en abstint sagement, préférant passer ses bras autour de son cou pour se coller d'avantage à lui.

Promis... Pour ce qui est du reste, ça ne me fait pas peur.

D'être dévorée, ou même d'avoir des sentiments, puisque c'était bien de ça qu'il s'agissait pour elle. Inconsciemment, elle avait basculé de l'amitié à l'amour, se découvrant des émotions et sensations qu'elle n'aurait jamais penser éprouver un jour. Et si la vérité lui fit peur, elle s'en moquait. Ils auraient tout le temps d'en discuter un jour. L'embrassant avec tendresse, elle fit durer le baiser un long moment alors que ses angoisses s'apaisaient enfin, arrêtant à contre coeur leur étreinte.

Par contre... Il faudrait peut-être que je me change. Fit-elle remarquer en désignant la veste qu'il venait de lui prêter. Je ne suis pas sûre que ta veste soit assez longue.

Certainement pas non. Ce qui n'allait pas l'empêcher de faire un caprice monumental pour qu'il lui laisse cette veste un jour ou l'autre. Norman... Merci, vraiment. D'être là. Cette phrase sonnait pourtant terriblement mieux dans sa tête, plutôt que sortie de ses lèvres ou elle avait la sensation d'être la pire maladroite au monde.



Just another day in the world we live
It's just another war
Just another family torn
Falling from my faith today
Just a step from the edge (⚡) Hero.
Revenir en haut Aller en bas
Norman T. Owens
#Shemale
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 10/12/2015
Messages : 1128
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Don't break Yeah, you'll pull through it, You're safe   Mer 2 Nov 2016 - 23:21


I look and stare so deep in your eyes
I touch on you more and more every time
Such a funny thing fo me to try to explain
How I'm feeling and my pride is the one to blame
'Cuz I know I don't understand
Just how your love can do what no one else can


Héros d'un jour, il connaissait cette connerie. Il l'avait été pour l'un des frères des Sanchez pendant la révolte, il avait pris une balle pour lui. Une balle pour ne pas que la métisse souffre d'avantage psychologiquement. Norman n'avait personne à Emerald, mise à part Penny qui était maintenant plus là. Il avait abattu le gorille. Un animal en colère qui avait simplement peur des humains, qui cherchait lui aussi qu'à survivre. Puis il avait reçu une autre blessure de guerre en faisant un corps à corps avec le jaguar.

Norman comprenait Lex. Certes elle avait bien agi, elle avait sauvé Emerson mais il y avait eu encore une perte. Une jeune perte, un petit garçon qui aurait pu sans doute vivre des années à Emerald. L'électricien s'en voulait aussi, il avait été débile de les laisser partir ainsi. Emerson n'y connaissait rien de l'extérieur et pourtant il s'était dit que tout irait bien. Tout ce passerait bien et non. Rien ne ce passait bien maintenant, il fallait être vigilant et il le serait d'avantage maintenant.

En lançant une petite blague, il avait réussi à la faire sourire puis étonnamment elle avait directement rétorqué. Et toi, tu baves dans ton sommeil. Norman prit un air surpris et choqué, en déposant une main sur son torse. "Que, quoi ? " dit-il en souriant. Si c'était la vérité, tant pis, il ne pouvait pas contrôler ce genre de truc, elle devrait faire avec. Promis... Pour ce qui est du reste, ça ne me fait pas peur.

Norman plaça ses mains dans le dos de la demoiselle et plongea son regard dans le siens : "Tu devrais, j'ai une mâchoire redoutable !" dit-il en faisant claquer ses dents et lâchant un léger rire. La demoiselle le regarda plus sérieusement d'un coup et l'embrassa avec tendresse. L'électricien sentit son cœur rater un battement. Le regard qu'elle venait de lui faire avant ce baiser, venait de le déstabiliser. Elle stoppa leur étreinte pour une question vestimentaire.

Par contre... Il faudrait peut-être que je me change. Je ne suis pas sûre que ta veste soit assez longue. Norman se recula un peu et tourna autour de Lex pour se remettre face à elle. "Moi je trouve ça parfait...La bonne taille !" Son fessier était légèrement apparent à l'arrière.

Norman... Merci, vraiment. D'être là. Norman arqua un sourcil étonné de l'entendre dire ça : "Pour vous servir madame !" puis il ajouta un léger "De rien..." accompagné d'un tendre sourire. "Bon, comment on procède ? Je pars fouiller dans tes fringues pour te trouver un bas ou ..." Non pas la peine, le garçon trouva une autre idée. Il attrapa la serviette qu'il enroula grossièrement autour de la taille de la demoiselle. Attrapa ses affaires sales et la souleva dans ses bras comme une princesse. "Tient bien la serviette, faudrait pas qu'elle tombe en plein milieu du couloir...Non mais, y a que moi qui a le droit de voir cette partie..." La main du garçon se crispa sur la cuisse de Lex. Wow, qu'est ce qu'il venait de dire là ? En gros il insinuait que son corps lui appartenait qu'a lui ? Après qu'il lui ait dit qu'il avait eu peur de la perdre, là, il ressortait une phrase ambiguë. "Enfin..." Voron aboya en les voyant sortir et Norman changea de sujet. "Allez Voron, en route ! Un sacré chien que tu as là ! Super bien dressé...Oué enfin c'normal parce que tu étais maitre chien mais quand même chapeau bas !" Norman avançait sans regarder la brune, le regard fixe vers l'avant. Bordel, bordel, mais pourquoi ouvrait-il sa bouche ?

Arriver à la porte, il l'ouvrit, laissa entrer Voron, puis entra à l'intérieur avec son amante qu'il déposa par terre. Refermant derrière lui, Norman se mit accroupis et tendit les bras vers le gros toutou. S'en suivi une légère bagarre et des léchouilles. N'en pouvant plus de la bave, Norman demanda à Voron d'aller se coucher puis se releva en rigolant et passant une main à l'arrière de la tête. "Tu dois être fatigué, je ne voudrais pas te déranger d'avantage...Je peux te laisser, si tu le souhaites..."


I am just a man
It's just another war Just another family torn Falling from my faith today Just a step from the edge Just another day in the world we live
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Don't break Yeah, you'll pull through it, You're safe   Aujourd'hui à 23:21

Revenir en haut Aller en bas
 

Don't break Yeah, you'll pull through it, You're safe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Connaissez-vous Prison Break ?
» .-. I break , I borrow , I live , I lose .-.
» Break It Down [Swann Neige]
» Présentation de Xerxes Break
» how to break a heart (avery)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-