Partagez | 
 

 Je n'ai besoin de personne en Harley Davidson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Auteur
Message
Alex K. Adams
Administratrice
avatar
Date d'inscription : 01/06/2016
Messages : 352
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Je n'ai besoin de personne en Harley Davidson   Mer 30 Nov 2016 - 19:08


Peut-être que l'hiver qui commençait à prendre ses marques et le manque de survivant en ville avaient incité les rôdeurs à quitter cette partie de la ville ? C'aurait été beau, comme idée. Bien qu'elle n'ait plus aucun remord à défoncer quelques crânes désormais, l'idée de ne pas avoir à se salir les mains lui plaisait tout autant, elle devait bien l'admettre...
Et si quelqu'un avait fait le ménage ? Un instant, Lex observa son amie sans mot dire, se contentant d'hausser les épaules. J'espère pas. Ca nous empêche pas de rester sur nos gardes.

D'ailleurs, voir un rôdeur gémir à leur approche la rassura, elle devait bien l'admettre. Faisant signe à Cheyenne qu'elle s'en occupait, elle s'approcha doucement du cadavre écrasé sous une voiture renversée. L'ancienne mère de famille, si elle en jugeait par les valises éventrées et le break familial qui s'était renversé sur elle, tendait une main aux doigts brisés dans sa direction. Fermement, la brune avait écrasé le pied de biche contre le crâne de la créature jusqu'à ce qu'elle ne s'éteigne enfin, barrant le passage à ses émotions en se demandant l'espace d'une seconde si il y avait eu des gosses dans cette voiture, et ou pouvaient-ils être désormais. Ce fût la voix de Cheyenne qui la ramena à la réalité, alors qu'elle reprenait le sujet d'Orson. Pas porté sur la chose ? Lex leva un instant les yeux au ciel en imaginant ça. Tous les mecs le sont... Lâcha t-elle avec un rire qui voulait en dire long sur le sujet. Même Ian et son balais dans le rectum avaient réussi à trouver sa libido par le biais de Thalia alors bon...
En revanche, la suite de l'histoire la calma rapidement en se rappelant que le petit ami de Cheyenne était mort. Petit ami, et frère d'Orson donc. La brune grimaca légèrement en imaginant le malaise qu'il devait y avoir entre eux deux, avant de rajouter.

Tu sais, ce ne sont pas mes histoires mais... Je pense que ton petit ami ou qu'il soit, ne voudrait pas t'voir finir seule. Peu importe avec qui.

D'ailleurs, la discussion fût rapidement stoppée alors qu'elles arrivaient devant l'entrée du tabac, et que Lex sursauta en même temps que l'indienne quand le rôdeur s'écrasa contre la vitre. Soupirant de soulagement en le voyant coincé derrière la porte, elle laissa Cheyenne tempêter contre ce dernier alors qu'elle croisait les bras contre sa poitrine, hésitant sur la marche à suivre.

Si elles laissaient tomber, elle ne ramènerait pas grand chose à Emerald... Or, le bar tabac semblait assez petit pour que si autre rôdeurs il y avait, elles pourraient au moins réussir à s'en sortir. Enfin, en théorie. Dans le pire des cas, la route jusqu'à la moto était libre, et elles seraient toujours plus rapide que des infectés en décomposition....

Ecarte toi...

D'un geste ferme, elle avait enfoncé la base du pied de biche dans l'interstice de la porte, forçant plusieurs fois dessus avant que le loquet ne cède enfin, et que le rôdeur ne lui tombe dessus dans un râle. Super la journée, elle allait encore devoir se laver les cheveux plusieurs fois d'affilé pour retirer l'odeur de putréfaction qui s'émanait du monstre. Donnant un violent coup de pied dans la rotule de ce dernier alors qu'il s'effondrait à moitié, elle put enfin se dégager de sa poigne alors qu'elle cherchait du regard Cheyenne. Cheyenne, qui ne risquait pas de pouvoir l'aider étant elle même coincée avec un rôdeur qui avait dû se faufiler juste après le premier. Et le troisième commençait à sortir timidement du bar au moment ou Lex assénait un coup mortel à son agresseur, lui enfonçant la pointe de son arme dans l'oeil avant de la ressortir en même temps qu'un écoeurant bruit de succion se faisait entendre.

J'peux te dire qu'il y à intérêt à avoir des bouquins et des clopes là dedans. Marmonna t-elle d'un air sombre en peinant à retirer l'arme de métal de l'orbite du mort alors que le troisième fondait sur elle.


Killers
I woke up, I was stuck in a dream
You were there, you were tearing up everything
And we all know how to fake it baby
And we all know what we've done (c) Hero.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Je n'ai besoin de personne en Harley Davidson   Lun 5 Déc 2016 - 13:33

Lawrence ne voudrait pas la voir seule ? C'est fort probable, mais de là à aller se taper son frère, c'était hors de question. Il y avait une limite à ne pas dépasser et Cheyenne le savait parfaitement. Et puis, il y avait autre chose que Cheyenne savait... Si Orson devait offrir son affection à une femme, l'Indienne serait probablement le dernier de ses choix. Elle doutait qu'il ait pu avoir ne serait qu'une once de désir pour elle... Il n'était pas assez fou pour ça. Cette pensée arracha un faible sourire à la garagiste qui resta un instant à fixer la baie vitrée. Ce n'était pas le rôdeur qui s'agitait dessus qu'elle fixait mais bien son propre reflet dans le verre à travers le contre-jour. Elle était bien trop laide pour lui. Pas d'un point de vue physique, mais mentale. Cheyenne était devenue tellement extrême dans ses choix, ses pensées et ses actions... Orson condamnait cela à la moindre occasion. Et au fond, qu'est-ce que ça pouvait lui foutre ? Orson n'était qu'un ami, sa libido à elle était similaire à celle d'un parpaing. Alors couché avec Orson ? C'est bien la dernière chose à laquelle elle pensait. Mais cela lui avait-il déjà frôlé l'esprit ? Sans doute dans un moment d'égarement.

Ce fut l'ordre d'Alex qui tira l'Indienne de ses pensées et sans attendre, s’exécuta. Elle s'écarta doucement, laissant son amie ouvrit la porte avec son pied-de-biche puis la suivit à l'intérieur. Deux rôdeurs, un chacune. Voilà qui ne prit pas bien longtemps au vu de fougue des deux femmes. Pour Cheyenne, son unique coup de machette en plein crâne fut carrément expéditif. Elle n'était pas du genre à faire dans la dentelle et encore moins à prendre son temps. Alors qu'elle se penchait pour essuyer sa lame sur le cadavre du rôdeur, du coin de l'oeil elle observa Alex se charger d'un troisième avant d'espérer, dans une plainte qui trahissait l'agacement, qu'il valait mieux que l'objet de son désir se trouve ici. Un rire rauque passa les lèvres de l'Indienne qui déposa sa machette sur le comptoir avant de se glisser derrière, ouvrant les placards.

« Ouh, matte-moi ça... »

Se redressant lentement, Cheyenne brandit deux bouteilles, une dans chaque main. Les deux étaient déjà bien entamées mais leur nature avait de quoi faire saliver.

« Alors ce sera quoi pour toi... ? Absinthe ou Bourbon ? »

Belle trouvaille, n'est-ce pas ? Se mordillant la lèvre avec envie, elle déposa les bouteilles puis sortit deux verres poussiéreux qu'elle retourna et déposa dans un claquement sec sur le bois du comptoir. Lascivement, l'Indienne se pencha au-dessus du bar, croisant les bras dessus et plongea son regard dans celui de son amie.

« Oublie un peu tes livres et bois un verre avec moi. On le mérite... On est là depuis une heure et on s'est déjà salement envoyé en l'air avec pas moins de sept rampants... Une pause peut pas nous faire de mal. »

S'emparant de la bouteille de bourdon avec un rire malicieux, Cheyenne remplit un verre puis le leva doucement, soutenant le regard de son amie.

« À notre survie bébé. »

Souffla-t-elle avec cynisme tout en reculant, portant le shot à ses lèvres et le but d'une traite en renversant soudainement la tête en arrière. L'alcool chauffa immédiatement sa gorge avant que la garagiste ne repose le verre en pinçant les lèvres. Oui, parfois elle avait l'alcool facile...

« Bien... On a assez parlé de mes affaires de cul... Et si on causait des tiennes pour changer ? »
Revenir en haut Aller en bas
Alex K. Adams
Administratrice
avatar
Date d'inscription : 01/06/2016
Messages : 352
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Je n'ai besoin de personne en Harley Davidson   Jeu 29 Déc 2016 - 19:55


Bourbon ou Absinthe ? Woah. L'espace d'un instant, Lex observa les deux bouteilles en ayant l'impression d'être Neo face à ses deux cachets rouge et bleu. Fronçant légèrement les sourcils, la brune fit une petite moue. Oublier ses livres pour la picole, carrément ? C'était plus trop son truc ça. A une époque, oui. Mais depuis l'épidémie... Lire lui évaitait de devenir tarée à observer les murs de sa chambre surtout. Mais le regard de Cheyenne en disait long sur le fait qu'elle ne lui laissait pas tellement le choix.

On va dire bourbon. Depuis le temps que j'ai pas bu une goutte d'alcool, je préfère y aller doucement.

Sans compter le peu qu'elle mangeait comparé à une autre époque, aussi. Ou, que se taper un coma éthylique dans une ville infestée de rôdeur était certainement la mort la plus stupide de tous les temps, après la bande de con qui avait cru bon de se suicider sans se tirer une balle dans la tête. Enfin, tout ça quoi.

Bébé ? Ah ouais t'es comme ça. Lâcha t-elle en riant à l'attention de la brune alors qu'elle se servait à son tour un shot, buvant à la suite de Cheyenne avec tout de même moins d'assurance. Une quinte de toux la prit immédiatement après sa première gorgée. Oh, elle savait très bien que son amie ne se gênerait pas pour se foutre d'elle, mais qu'importait. Elle eut tout de même le mérite de finir son verre en le vidant d'une traite, la seconde gorgée passant toute de même nettement mieux que la première il fallait bien l'avouer.
En revanche, la seconde question de Cheyenne, elle, la fit de nouveau s'étouffer. De rire d'ailleurs. C'était quoi ce plan pour éviter le sujet Orson là ? Observant son amie avec un sourire, Lex remplit de nouveau les deux shots de bourbon en tendant un à la jeune femme, avant de lui lancer avec un clin d'oeil.

Oh, ça va plutôt bien...

Devait-elle se confier concernant Norman ? Elle même n'aurait su s'expliquer leur relation. Amants, ami, relation... C'était bien le grand flou dans sa tête, même si elle se forçait à ne pas y penser, histoire de ne pas se rappeler qu'elle commençait dangereusement à tomber amoureuse de lui. On va dire que je vois quelqu'un, pour faire simple.

C'était bien le plus simple pour expliquer sa situation actuelle sans y coller une étiquette qui la ferait cogiter pendant une éternité. J'l'ai rencontré un peu après l'invasion du zoo au lycée cet été et ... Le feeling est plutôt bien passé. Admit-elle avec un léger sourire. Ce qui dit comme ça pourrait presque ressembler à une discussion en terrasse, donc je propose qu'on se concentre de nouveau sur la survie. Lâcha t-elle en riant nerveusement, levant son verre pour en boire une nouvelle gorgée.


Killers
I woke up, I was stuck in a dream
You were there, you were tearing up everything
And we all know how to fake it baby
And we all know what we've done (c) Hero.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Je n'ai besoin de personne en Harley Davidson   Dim 8 Jan 2017 - 21:30

Bourbon.
Voilà une des choses qui faisait qu'elle adorait Alex, leur goûts allaient très souvent dans le même sens. C'était plaisant d'avoir quelqu'un autre qu'Orson avec qui partager des choses, d'autant que le vieux Orson , il était difficile d'être sur la même longueur d'onde que lui. Alex représentait l'instant de légèreté et d'insouciante qu'elle avait rarement avec son beau-frère. Cheyenne aurait pu tuer pour ces instant seule avec cette amie envers qui elle avait bien plus d'attachement qu'il n'y paraissait. Alors même qu'elle remplissait le second verre, l'indienne le fit glisser jusqu'à la maître-chien en esquissant un sourire complice et souffla.

« Ouais j'suis comme ça... Avoues, c'est comme ça que tu m'aime, pétasse. »


Un surnom aussi affectueuse que les autres si ce n'est un brin vulgaire mais Cheyenne ne faisait jamais dans la demi-mesure, il était clair qu'il en fallait une sacrée paire pour suivre le rythme la femme. L'indienne remplit son verre et le leva à nouveau, le buvant d'une traite sans en éprouver la moindre gêne. A ce niveau là, c'était plus qu'une sacrée descente ! Claquant le culot du verre sur le comptoir poussiéreux, la garagiste se redressa avant de pivoter doucement, pressant son postérieur contre le bar à l'aide de ses mains,s e hisser dessus pour s’asseoir. Peut-importe où elle allait, Cheyenne semblait toujours chez elle, prenant facilement ses aises, peut importe la crasse des lieux. Une nonchalance à toute épreuve, elle balance ses jambes dans le vide, pivotant le visage et observe Alex qui se décide enfin à parler de sa relation avec un illustre inconnu. Ainsi donc la jeune femme avait le cœur plus sensible qu'il n'y semblait ? Finalement, là dessus elles étaient bien différente car Cheyenne en revanche, avait beaucoup de mal à se laisser aller. Sans doute trop fière pour le dire, elle était devenue d'une frigidité glaçante et particulièrement cassante avec les éventuels prétendants qui se comptaient sur les doigts d'une main.

« Ah, bah toi au moins tu t’ennuie pas... »

Lâche t-elle dans un grognement avant de saisir la bouteille de bourbon et de la porter directement à la bouche pour boire au goulot. Oui, là, ça commençait à faire beaucoup pour un après-midi de vadrouille. Ne serait-ce pas une pointe de jalousie dans le ton de sa voix ? L'indienne abaisse la lourde bouteille et soupir, son regard sombre se perdant sur le décor du bar et le long miroir qui ornait le mur face à elle.

« J'y arrive pas. »


Avoua Cheyenne à voix basse avant de poser les yeux sur la bouteille dont le cul était pressé sur sa cuisse. La liqueur ambré ondulait doucement alors que que la jeune femme fini par la reposer sur le bar, non loin de son amie.

« Tu sais pourquoi je peux pas m'envoyer en l'air avec Orson ? Hormis le fait que c'est un vieux chieur et moi une mal baisée ? Parce que j'étais avec son frère... Il s'est fait bouffé sous mes yeux. Depuis... J'arrive à rien. J'ai presque quarante pige et Lawrence est le homme que j'ai aimé. Je finirais seule et bouffé par les rôdeurs... Ou avec de la chance, je crèverais d'un coma éthylique. Surtout si je continue à picoler cette daube. »


D'un mouvement de la main, elle désigne la bouteille auquel elle se refuse de toucher malgré la tentation. Ce n'est pas vraiment le moment d'être ivre, Alex avait besoin d'elle et surtout, c'était vraiment un risque à finir avec des dents en travers de la gorge et les intestins à l'air.

« Barrons-nous de ce trou Alex... Avant que je fasse une bourde qui nous coûterait la vie à toute les deux. »

Son ton est plus froid que jamais alors que Cheyenne se laisse glisser du comptoir. Elle prend la bouteille, la referme sagement puis la fourre rapidement dans son sac à dos. Laisser du bourdon ici ? Hors de question. Cela tenait chaud lors des soirées de solitude et surtout, il était rare d'en trouver dans cette ville de merde. Sans un mot de plus, la femme contourna le bar avant de sortir dans la rue, se remettant en route.
Revenir en haut Aller en bas
Alex K. Adams
Administratrice
avatar
Date d'inscription : 01/06/2016
Messages : 352
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Je n'ai besoin de personne en Harley Davidson   Jeu 19 Jan 2017 - 23:45


J't'aime bien, même quand tu te comportes comme une connasse. Admit Lex en riant de bon coeur, ravie de se trouver une partenaire de vulgarité par le biais de Cheyenne. C'était pour tout un tas de qualité enfouies que la brune avait apprécié la Native. Leur passion commune pour la moto, sa façon de parler sans filtre qui commençait dangereusement à déteindre sur elle, son caractère de merde...
Faisant tinter son verre contre celui de sa partenaire, Lex suivit son rythme en buvant d'une traite le fond d'alcool qu'elle s'y était versé, parvenant même à éviter une nouvelle grimace sous l'effet âcre de l'alcool, alors que la discussion commençait presque à devenir un petit rendez-vous entre copines en terrasse.

Du moins... Jusqu'à ce que Cheyenne ne reprenne la parole, en expliquant être bloquée sur le sujet sensible qu'elles avaient abordé depuis quelques minutes. C'était étrange de voir Cheyenne s'ouvrir un peu, expliquer d'avantage ce qu'elle pouvait ressentir ou non. Peut-être était-ce son imagination, mais il lui sembla déceler une pointe de regrets dans la voix de la native. Silencieuse, la brune laissa son amie terminer son explication avant de reprendre la parole à son tour d'une voix mesurée.

Tu sais, je ne connaissais pas Lawrence, et je ne suis pas dans sa tête. Mais j'pense pas que l'homme que tu ai aimé aurait voulu te voir... mal. Tu l'as dis toi même, on va tous mourir un jour alors... Autant survivre en appréciant chaque minute.

Ce n'était qu'une philosophie, mais elle avait fini par l'apprécier. Surtout dans les bras de Norman, elle devait bien se l'avouer, mais essayer de trouver du bon dans certains moments l'aidait à tenir la tête haute malgré le monde qui les entouraient. C'était toujours mieux que rien. Après, c'est ta vie. Mais si un jour tu as envie d'en parler un peu plus, ou de juste picoler... Tu sais ou je crèche. Lâcha t-elle avec un léger sourire avant de glisser du comptoir pour rejoindre la terre ferme.

Sortir du bar. C'était une bonne idée, maintenant qu'ils ne risquaient pas de trouver d'autres trucs intéressants. A la réflexion pessimiste de la native, Lex haussa légèrement les épaules. J'serai ton bodyguard, promis. Sûre qu'elle devait être intimidante du haut de son mètre 65 tiens. Mais au moins, elle avait son pied de biche en guise d'argument si quelqu'un venait à douter d'elle. Par chance, la rue était restée déserte en dehors des cadavres des rôdeurs qu'elles avaient achevé plus tôt. Frôlant un des murs de la rue pour tourner la tête vers le renfoncement de ruelle, l'ancienne maître chien fit remarquer. On peut toujours passer par là, voir si on trouve des trucs intéressants. A une époque, y'avait une épicerie ouverte h24, si elle n'a pas été pillée...

Et si les denrées n'étaient pas encore périmées, ou pillées, ou fracassées à même le sol suite à un pillage mal organisé... Mais elles pouvaient toujours espérer.
Et puis, ça aurait été con de devoir rentrer les mains vides tout de même...





Killers
I woke up, I was stuck in a dream
You were there, you were tearing up everything
And we all know how to fake it baby
And we all know what we've done (c) Hero.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Je n'ai besoin de personne en Harley Davidson   Ven 20 Jan 2017 - 23:26

Oui, Lawrence n'aurait sûrement pas aimé la savoir mal. Mais de là à aller se réconforter dans les bras d'Orson... Il y avait clairement une limite à ne pas dépasser. Ce serait vraiment trop étrange... Et puis Orson, il avait son caractère, ses petites habitudes et n'était visiblement pas tourné vers les parties de copulation effrénées. C'était mieux ainsi. Ce n'était pas ce genre de chose qu'elle cherchait d'Orson, son côté vieux manitou pleins de sagesse et désabusé était ce qui le rendait intéressant. C'est ce qu'il faisait qu'elle aimait son ami.

La sortie du bar lui fit autant de bien que la précédente, à croire que l'indienne étouffait littéralement quand elle était enfermé quelque part. Ou alors était-ce dû à l'alcool cette fois... Il faut dire qu'elle commençait à avoir chaud, une chance qu'elle ce soit arrêter d’elle-même. Alors quand Alex ironisa en se mentionnant comme bodyguard, la garagiste lâcha un rire rauque et amusé. Ouais, c'était un rôle qui lui irait bien, vu son caractère. Bien qu'elle était moins sauvage que l'indienne, Alex avait tout pour faire fuir le danger. Bien que cela partait d'une pointe d'humour, Cheyenne ne put s'empêcher de réaliser qu'avec son amie, elle se sentait étrangement en sécurité.

« Hey... attends ! »


Cheyenne se stop et retient Alex par le bras. Non loin, ce qui l’attire ce n'est pas la fameuse épicerie dont son ami parle mais une toute autre chose. L'enseigne est bien connu, imposante sur la façade d'un bâtiment relativement imposant. Harley Davidson. C'est lisible bien que comme le reste, rongé par le temps et le manque d’entretien. Cheyenne esquisse un sourire qui en dit long sur ses pensées mais surtout ses envies et sans se soucier de l'avis d'Alex, elle s'élance, traversant la rue et s'approche de la baie vitrée particulièrement sale.

« On entre ? »

Elle demande tout de même car loin d'elle l'idée d'imposer quoi que ce soit au maître-chien. Pourtant, Cheyenne éprouve l'excitation d'une enfant face à un cadeau de noël, le moindre refus la contrarierait très fort. Il faut dire que les moments de joies ne sont pas nombreux, surtout pour elle qui à la mauvaise habitude de s'enfermer dans une terrible solitude... Elle jette un rapide coup d'oeil vers son amie puis avec un sourire, ouvre la porte et s'engouffre la première dans le bâtiment. La joie ne dure pas, la plupart des motos sont absente, les dernières ne doivent même plus être en état de fonctionner. Le sourire de l'indienne s'étiole doucement alors qu'elle s'avance lentement, observe l'endroit. Sale, à l'abandon, comme tout le reste sur cette mauvais planète.Dans un sourire, elle écarte du pieds un débris de taule, observe les alentours et murmure.

« Tu crois qu'il en reste une en état de rouler dans les parages ? »
Revenir en haut Aller en bas
Alex K. Adams
Administratrice
avatar
Date d'inscription : 01/06/2016
Messages : 352
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Je n'ai besoin de personne en Harley Davidson   Jeu 2 Fév 2017 - 21:21


Le fait que Cheyenne la stoppe d'un coup avait fait qu'elle l'observa un instant avec des yeux ronds en suivant son regard. Harley Davidson.

Evidemment....

A son tour, un sourire amusé avait franchi ses lèvres en laissant son amie pénétrer la première dans le batiment. Ce n'était peut-être pas de la nourriture, il n'empêchait que ramener quelques outils au camp risquait de contenter le vieux qui pourrait faire mumuse avec la mécanique.
Une main enfoncée dans une poche, elle avait suivi la jeune femme à l'intérieur donc, grimaçant légèrement face au désastre. Il ne restait plus grand chose des deux roues rutilantes et de leurs présentoirs. Un énorme bazzar avait pris le dessus, alors que quelques pièces encore subsistaient. Au grand désespoir de l'amérindienne d'ailleurs, vu son sourire qui s'éteignit face au désastre.

Son regard parcourut rapidement les restes abandonnés. Deux motos, dont une renversée à même le sol. S'approchant de la seconde, Lex haussa les épaules quand à la question de son amie. Effleurant le guidon du deux roues du bout des doigts, avant de répondre enfin.

J'sais pas trop... Avec une batterie qui fonctionne ça devrait peut-être marcher ...

Ce n'était qu'une supposition, mais pourquoi pas après tout ? Avec un peu de chance... Et peut-être que Cheyenne pourrait faire un miracle une fois qu'ils auraient emmené ce tas de ferraille au campement après tout ? Ca coûte rien d'essayer. Fit-elle remarquer à l'indienne alors qu'elle faisait le tour du véhicule, étonnée de constater que les clés étaient encore sur le contact. Essaie pour voir ?

Lui mettant les clés dans les mains, elle recula légèrement pour laisser à la brune la possibilité de prendre place sur la moto, croisant les bras contre sa poitrine en observant le spectacle avec un petit sourire. Ce serait bien de la faire fonctionner... On pourrait même tenter une ou deux courses de temps à autre si l'essence le permet.

Sans compter qu'elles pourraient partir en ravitaillement à deux aussi. Ce serait toujours plus pratique de ramener des provisions en ayant chacune leur véhicule. Faudrait lui refaire une beauté par contre. Fit-elle en désignant la carrosserie d'un signe de tête, tournant le dos à la jeune femme pour commencer à chercher d'autres pièces susceptibles de leur être utile.


Killers
I woke up, I was stuck in a dream
You were there, you were tearing up everything
And we all know how to fake it baby
And we all know what we've done (c) Hero.
Revenir en haut Aller en bas
 
Je n'ai besoin de personne en Harley Davidson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» "Je n'ai besoin de personne, en Harley Davidson ~ Ft.Ban"
» Besoin aide personne bonne en informatique
» Petit besoin (d'un Courant) d'air
» "Parfois, la personne dont tu as vraiment besoin est la dernière à laquelle tu aurais pensée"
» Je n'ai besoin de l'aide de personne ! [PV Kira]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Abandonnés-
Sauter vers: