Partagez | 
 

 Never let your fear decide your future...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Auteur
Message
Carmen L. Mendoza
leader | Issaquah Ranch
Administratrice
avatar
Date d'inscription : 14/06/2015
Messages : 1068
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Never let your fear decide your future...   Mer 11 Jan 2017 - 17:28


Elle ne pouvait pas. Dans un sens, c'était compréhensible. La scène la ramena une année en arrière, alors qu'Octobre touchait à sa fin. Dans la panique, et pour sauver sa soeur, elle avait dû asséner un coup de batte à un infecté, le faisant dévaler les escaliers. Elle avait parfaitement entendu ses os se briser, et pourtant l'homme s'était relevé pour essayer d'enfoncer la porte qu'elle avait tenté de fermer en catastrophe; Bien sûr qu'elle avait eu peur, que de donner la mort n'était pas dans ses principes. Mais à chaque wendigo qu'elle croisait, elle ré entendait le cri de souffrance d'Ana alors qu'un malade enfonçait ses dents contre son épaule, la condamnant à un sort pire que la mort.

Alors, peut-être qu'au fond d'elle, elle avait pité de Shawna qui en cet instant précis la suppliait presque d'arrêter l'entraînement, sauf qu'elle le refusa.
Immobile, elle s'était contenté d'observer la métisse essayer d'échapper à son agresseur alors que des larmes de panique roulaient contre ses joues jusqu'à ce qu'elle s'autorise enfin à entrer en scène. Le wendigo râla à son approche, alors que la navajo donnait un coup sec dans la rotule du mort, cette dernière craquant avant qu'il ne tombe au sol, déséquilibré.

Tue le. Répéta t-elle froidement en s'éloignant de la créature qui tendait un bras dans sa direction, prenant la décision de ramper à défaut de pouvoir se relever. Sèchement, la brune attrapa Shawna par le bras pour forcer la coiffeuse à la regarder, alors qu'elle rajoutait sur un ton grondant de colère.

Tu veux vivre ? Alors tu sais ce qu'il te reste à faire. Je n'hésiterai pas à t'enfermer dans cette maison pour que tu sois forcée de l'achever avant qu'il te morde Shawna. Alors tu as intérêt à très vite réfléchir sur la question !

Comment voulait-elle s'en sortir ? Axel, Erik, Jasper. Ils ne seraient pas toujours là pour la protéger, et arriverait forcément un jour ou elle se ferait mordre.
Ana savait se battre, survivre en milieu hostile, et pourtant les Wendigo avaient su la ramener dans leurs rangs. C'est comme ça que ça fonctionne maintenant. Les plus faibles se font dévorer par les plus forts, à toi de voir dans quel camp tu veux te trouver.

Que pouvait-elle rajouter de plus ? Être gentille avec Shawna en cet instant, c'était la conforter dans l'idée quelle n'aurait jamais besoin de se défendre. Tant pis si elle en venait à la détester de lui avoir infliger ça. Au moins, elle apprendrait un minimum à se battre, et c'était bien le meilleur qu'il puisse lui arriver.


the last of us.
• Walk in harmony with the navajo universe
While being aware of
What you are. .(⚡️) navajo quotes.
Revenir en haut Aller en bas
Shawna J. Clarke
avatar
Date d'inscription : 19/01/2016
Messages : 1097
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Never let your fear decide your future...   Dim 29 Jan 2017 - 1:09


Il fallait qu’elle sorte de cette maison. S’enfuir, partir le plus loin possible de cet endroit, rentrer au ranch et se réfugier dans sa chambre. C’était pour Shawna, son souhait le plus cher à cet instant. Malheureusement, Carmen n’était pas de cet avis, les deux jeunes femmes ne partiraient pas d’ici avant que la métisse n’ait fait ce que la navajo avait décidé. Et si la coiffeuse avait d’abord espéré que son amie abandonne cette idée… Elle dut rapidement se rendre à l’évidence, qu’aujourd’hui, elle n’aurait pas le choix. Shawna devait tuer l’immonde créature qui avançait vers elle. Mais elle se contenta de l’éviter, hurlant d’effroi, les joues perlées de larmes. Qu’attendait Carmen pour mettre un terme à tout ça ? Pourquoi s’acharner sur la métisse ? Pourquoi l’obliger à faire ? Parce qu’il fallait qu’elle le fasse. Tout simplement. Mais pour Shawna, tout cela était un horrible supplice.

Alors, lorsque Carmen se décida à intervenir en venant briser la rotule du mort, Shawna crut durant un instant qu’elle allait pouvoir enfin souffler. Et non. Dommage. La voix glaciale de la brune résonna dans la pièce, lui ordonnant de tuer le monstre qui rampait à présent. Puis Carmen attrapa brusquement le bras de la jeune femme, la tirant sans délicatesse pour l’approcher de l’être putride. La forçant à le regarder, la brune reprit. Le ton de sa voix n’avait rien d’agréable, ne prenant aucune pincette pour tenter de faire comprendre à son amie qu’elle devait le faire. Elles resteraient là tant que ça ne serait pas fait, et si Shawna devait être enfermée dans cette maison avec le mort pour y parvenir, elle n’hésiterait pas à la laisser là. Jamais personne n’avait été aussi brutale avec elle. Et Carmen comptait bien la secouer pour qu’elle prenne enfin conscience qu’elle finirait par crever si elle n’apprenait pas à utiliser une arme, ou à se défendre.

De nouvelles larmes coulèrent sur les joues de la métisse, horrifiée par les paroles de son amie. Elle ne comprenait pas pourquoi Carmen était aussi horrible avec elle. Oh oui, elle la détestait à cet instant. Jamais elle n’avait senti autant de colère en elle. Ne quittant pas le rôdeur des yeux, le regard toujours inondé de larmes, Shawna se mit à hurler. De toutes ses forces, elle cria sur Carmen. « Stop ! Arrête Carmen ! » Tout cela la faisait souffrir, lui rappelant toutes ces fois où elle avait failli y passer ; où elle avait vu des gens qu’elle aimait mourir. Elle détestait ce monde, elle détestait ce chaos qui était venu lui voler sa petite tranquille, elle détestait ces créatures qui lui avait pris ses proches et elle détestait Carmen pour ce qu’elle lui obligeait à faire. Un nouveau cri retentit dans le salon. Mais ce ne fut pas un hurlement de peur cette fois. Non. La coiffeuse hurla de rage, pour faire taire la navajo. Elle tremblait de colère, jamais elle ne s’était mise dans un état pareil.

La mâchoire serrée, Shawna referma ses doigts fermement sur le manche de la machette. Ses yeux toujours rivés sur la créature qui s’approchait en rampant, ses sourcils se froncèrent. Non. Elle ne laisserait pas cette horreur la mordre. Carmen avait tort. Elle n’allait pas se faire dévorer. Jetant un regard noir à son amie, Shawna attendit que le monstre soit suffisamment prêt pour lever son bras, prête à frapper. Hésitant quelques secondes, elle sentit alors la main putréfiée attraper sa cheville. Se dégageant rapidement, elle donna alors un premier coup de machette, venant fendre le haut du crâne du rôdeur. Elle ne s’en rendit pas compte mais elle hurla encore une fois. Elle frappa une deuxième fois, puis une troisième, perdant totalement le contrôle… Puis lorsqu’elle prit conscience de ce qu’elle était en train de faire, elle s’arrêta, net. Une odeur insupportable parvint alors à ses narines, ses yeux s’arrêtèrent sur le crâne fendu d’où dégoulinait une matière immonde. Shawna recula de quelques pas, lâchant son arme qui tomba par terre, elle fut alors prise de hauts le cœur. Elle se dirigea alors brusquement vers la porte d’entrée, elle avait besoin de prendre l’air. Ouvrant précipitamment la porte, elle sortit avant d’aller vomir à quelques pas de l’entrée. Puis, elle alla s’adosser contre le mur de la maison, les jambes toujours chancelantes elle finit par se laisser glisser jusqu’à s’asseoir sur le sol. Là, de nouveau sanglots se firent entendre et un flot de larmes se remit à couler sur ses joues. Mais… Elle l’avait fait…



Mad World
All around me are familiar faces, worn out places, worn out faces. Bright and early for their daily races, going nowhere, going nowhere. Their tears are filling up their glasses, no expression, no expression. Hide my head I want to drown my sorrow, no tomorrow, no tomorrow...
Revenir en haut Aller en bas
Carmen L. Mendoza
leader | Issaquah Ranch
Administratrice
avatar
Date d'inscription : 14/06/2015
Messages : 1068
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Never let your fear decide your future...   Jeu 2 Fév 2017 - 22:14


Impassible, elle était restée sourde aux supplictions de la métisse qui essayait tant bien que mal d'éviter la morsure du wendigo. Ses yeux noirs étaient restés fixés sur le duel qui se jouaient entre elle et le monstre, se refusant à bouger ne serait-ce que d'un millimètre. Si Shawna savait qu'elle était prête à intervenir avant le pire, elle n'aurait rien fait pour se défendre.
Ce qu'elle finit d'ailleurs par faire. Cédant à ses pulsions, elle déversa toute sa colère sur la carcasse du cadavre, alors que l'amérindienne l'observait toujours en silence.
Sans doute qu'elle lui en voudrait à mort, mais qu'est-ce que cela pouvait faire, si elle pouvait désormais survivre dans ce monde ?
Alors, Shawna avait perdu de sa rage de vivre, étouffant un haut le coeur avant de se précipiter vers la sortie. Dans son sillage, Carmen lui laissa quelques minutes de répits avant de la suivre à son tour comme une ombre, la trouvant assise à même le sol et le corps secoué de sanglots.

C'est toujours comme ça au début. Souffla t-elle d'une voix plus douce, sans pour autant s'approcher.

Enfin... Pas pour tout le monde. Elle n'avait pas eu l'occasion de se mettre dans cet état pour le premier wendigo qu'elle avait croisé. L'état d'urgence avait primé sur son côté humain,, mais ça ne l'avait pas empêché d'en cauchemarder des jours durant... Elle se rappelait parfaitement du craquement de l'os sous la batte, de la chute du corps dans les escaliers, ou du cri de douleur de Mary alors qu'elle se faisait dévorer vivante. Ca ira mieux avec le temps.

Et c'était bien vrai. Elle finirait comme eux, à savoir faire la part des choses. Peut-être même à passer sa colère sur ces monstres qui leur avait tant pris. Amis, famille, proches... Les bras croisés contre sa poitrine, elle s'était rapprochée avec lenteur de la jeune femme avant de rajouter.

Tu n'es pas une proie Shawna. Tu es une survivante, et si tu veux continuer de t'en sortir, c'est ce que tu dois faire. Tu dois apprendre à contrôler ta peur, et te battre contre eux. Ils n'ont aucun sentiment à ton égard. Pas de haine, pas de peur. Alors n'ai aucun remords là dessus.

Pourtant, elle y avait cru au début. Qu'ils n'étaient que malades, qu'ils finiraient par trouver un vaccin. Elle avait été si naïve... Un voile passa sur ses yeux en y repensant, chassant les fantômes de son passé pour rajouter une dernière fois. Je t'ai montré comment faire. Maintenant, c'est à toi de continuer.


the last of us.
• Walk in harmony with the navajo universe
While being aware of
What you are. .(⚡️) navajo quotes.
Revenir en haut Aller en bas
Shawna J. Clarke
avatar
Date d'inscription : 19/01/2016
Messages : 1097
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Never let your fear decide your future...   Dim 5 Mar 2017 - 11:44


Recroquevillée contre le mur de la maison, Shawna semblait inconsolable. Son corps tremblait et était épris de spasmes qu’elle n’arrivait pas à contenir. Ce qu’elle venait de faire… C’était horrible. Des flots humides continuaient de couler dans discontinue le long de ses joues. Elle se sentait mal. Et surtout, elle était en colère. Et il n’y avait pas à chercher bien pour savoir contre qui. Si elle avait toujours apprécié Carmen, si elle la considérait aujourd’hui comme une amie très proche, ce n’était plus le cas à cet instant précis. Elle la détestait de l’avoir emmener jusqu’ici, de l’avoir pousser à tuer, d’avoir eu des paroles extrêmement dures à son égard. Elle lui en voulait, elle n’avait plus envie de la voir.

Alors lorsque la voix de la navajo se fit de nouveau entendre en lui disant que c’était toujours comme ça la première fois, la métisse fit mine de ne pas l’écouter. Toujours repliée contre la façade de la maison, la coiffeuse n’était pas en mesure de se rendre contre que tout cela était finalement pour son bien. Apprendre à se défendre était nécessaire et même si elle n’en avait pas conscience à ce moment, elle avait fait preuve d’énormément de courage pour affronter ses peurs. Elle avait tué un rôdeur, et elle devrait le faire, encore. Sûrement qu’elle remercierait Carmen un jour, mais là, elle n’avait plus envie de l’entendre. La brune ajouta que ça irait mieux avec le temps. Shawna n’y croyait pas. Non, ça n’irait pas. Jamais. Elle ne dit rien encore une fois, néanmoins, elle sentit la colère reprendre le dessus.

Entendant Carmen se rapprocher doucement d’elle, Shawna se referma davantage. De nouvelles paroles se firent entendre mais la métisse n’écouta vaguement que quelques mots. Elle aurait pu plaquer ses mains contre ses oreilles, pour ne plus l’entendre, comme les enfants capricieux. Elle n’en eut pas la force cependant, reniflant une fois encore. Elle voulait que la navajo se taise, elle voulait rentrer, partir loin d’ici. Alors quand Carmen se remit à parler, ce fut les mots de trop pour Shawna. Elle releva la tête avant de plonger son regard emplis de larmes dans celui de son amie. Les sourcils froncés, elle afficha une mine pleine de rancœur et elle s’adressa enfin à l’autre jeune femme. « Arrête Carmen ! Tais-toi ! Tais-toi ! » Jamais elle n’avait parlé à Carmen de la sorte. Elle aurait se mettre à la traiter de tous les noms, mais cela n’avait aucun intérêt. Elle était à cran, complètement perdue avec toutes ces émotions qu’elle n’arrivait plus à contrôler. « C’est bon. J’ai fait ce que j’avais à faire, non ? On va pas en discuter pendant des heures. Je veux rentrer. » Oh, forcément, son ton était mauvais mais elle s’en fichait.

Elle se releva difficilement. Les jambes toujours chancelantes, il lui fallait quelques secondes avant de pouvoir reprendre convenablement ses appuis sans l’aide du mur près d’elle. Fuyant le regard de Carmen, elle fit quelques pas avant de reprendre d’une voix tout aussi désagréable « Je veux rentrer, Carmen. Tout de suite. On y va… » Pas de « s’il te plaît » ou formules dans le genre. Elle allait tirer la gueule pendant tout le trajet du retour, ça s’était sûr. Et sûrement pendant un long moment encore. Retrouver sa chambre, et s’y enfermer. C’était ce qu’elle ferait, il n’y avait aucun doute là-dessus.



Mad World
All around me are familiar faces, worn out places, worn out faces. Bright and early for their daily races, going nowhere, going nowhere. Their tears are filling up their glasses, no expression, no expression. Hide my head I want to drown my sorrow, no tomorrow, no tomorrow...
Revenir en haut Aller en bas
Carmen L. Mendoza
leader | Issaquah Ranch
Administratrice
avatar
Date d'inscription : 14/06/2015
Messages : 1068
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Never let your fear decide your future...   Dim 5 Mar 2017 - 20:43


Elle s'était attendue à ce que Shawna prenne mal les choses. Mais peut-être pas à ce qu'elle ne se mette à crier. Elle se garda bien de lui montrer sa surprise pourtant, alors que son visage restait fermé face aux larmes de la métisse et qu'elle se contentait de croiser les bras contre sa poitrine tandis que la jeune femme déversait sa colère.
Comme une enfant, elle s'était contentée de grogner, décidant qu'elle voulait rentrer maintenant tout de suite et ne plus vouloir parler de tout ce qui venait de se dérouler.
Il était normal qu'elle soit chamboulée, et qu'elle lui en veuille. Mais entre l'amie, et l'entraîneur, Carmen avait depuis longtemps appris à faire la part des choses. Et ici, maintenant, elle ne pouvait pas se permettre d'être son amie.

Maintenant, c'est toi qui va m'écouter.

Les sourcils froncés, la navajo avait refermé sa prise sur le bras de la métisse, la forçant à se tourner pour lui faire face alors qu'elle braquait son regard noir vers elle.

Ce n'est pas un jeu. Ce n'est pas un endroit, ou tu peux te permettre de taper du pied en faisant ton caprice, et penser que je vais t'écouter sagement en te présentant des excuses.

Le message semblait passer. Raffermissant un court instant sa prise sur le bras de la jeune femme, elle la relâcha enfin pour lui laisser le temps de prendre en compte son avertissement, rajoutant encore.

On en parlera pas, car maintenant ce doit être naturel pour toi. Je ne suis pas ici pour te cajoler, ou t'offrir un câlin parce que tu as eu peur et que tu veux être rassurée. Je ne suis ni ta mère, ni ta soeur, ni ton petit ami. Je suis là pour t'empêcher de hurler la prochaine fois qu'un wendigo s'approchera trop près de toi en revanche.

Elle avait senti sa voix gronder de colère en se remémorant ces souvenirs, avant de tourner le dos à la métisse pour inspirer profondément. Sortir de ses gonds maintenant ne servirait à rien d'autre qu'envenimer la situation qui devenait déjà épineuse avec le sale caractère de Shawna combiné à sa colère froide.

Alors, tu vas respirer un grand coup, et te calmer. Et seulement après, on discutera ou non de rentrer.

De toute manière dans son état, elle doutait fortement que la métisse soit apte à écouter ses directives une nouvelle fois. Elle n'aurait qu'à aller bouder dans sa chambre quelques temps. La connaissant ce serait certainement ce qu'elle ferait alors bon...


the last of us.
• Walk in harmony with the navajo universe
While being aware of
What you are. .(⚡️) navajo quotes.
Revenir en haut Aller en bas
Shawna J. Clarke
avatar
Date d'inscription : 19/01/2016
Messages : 1097
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Never let your fear decide your future...   Mar 28 Mar 2017 - 18:16


Si Shawna ne s’était pas montrée très agréable avec son amie, la voix de Carmen n’avait pas tardé à la remettre à sa place. En une poignée de mot la navajo n’avait pas eu de mal à faire prendre conscience à la métisse qu’elle était allée trop loin. Sans compter les actions de la brune qui étaient venues appuyer ses paroles, obligeant la jeune femme à se retourner vers elle. Là, Shawna s’était contentée de regarder d’un air béat son amie avant de finalement baiser le regard alors qu’un flot de mot la submergea. Gardant toujours son air boudeur, la coiffeuse qui faisait mine de ne pas écouter ce qu’on lui disait, entendit très bien le message qu’on lui adressait. Ce nouveau monde dans lequel elles vivaient n’avaient rien d’amusant et ce qu’elle venait de faire avait été atroce pour elle. Et si elle avait accepté de suivre Carmen jusqu’ici, c’était parce qu’elle ne pouvait plus continuer comme elle l’avait fait jusqu’à maintenant. Tout était devenu trop dangereux, elle devait vraiment apprendre à se défendre, à se battre… Tuer… Elle devrait le refaire, tôt ou tard, pour sauver sa peau.

Tout cela, elle le comprenait. Franchir le cap, en revanche, cela avait été bien trop difficile. Tout était allé trop vite durant cette sortie avec Carmen, elle avait été mise devant le fait accompli sans qu’elle ne soit vraiment prête… Et c’était surtout cela qu’elle n’avait pas bien pris. C’était ça qu’elle reprochait à son amie. Et sûrement qu’elle lui en voudrait encore pendant un moment, tellement elle était rancunière… Pourtant les nouvelles phrases prononcées par la navajo, finirent par la calmer peu à peu. Il n’était pas question qu’elles parlent de tout ça maintenant. Carmen lui expliqua simplement qu’elle n’était pas là pour la rassurer ou bien la prendre dans ses bras. Shawna finit alors par comprendre que la brune avait agi ainsi pour qu’elle se rende compte de tout cela. C’était le coup de pied aux fesses qu’elle aurait dû recevoir depuis bien longtemps au lieu de passer son temps à se morfondre et à pleurer les fantômes du passé. Shawna devait avancer, apprendre à se défendre, survivre et apprendre à vivre dans ce nouveau monde, avec tous ces morts…

Shawna avait beau être butée et prendre ses airs de sale gosse capricieuse, là, elle comprit qu’elle ne pouvait plus jouer à ce petit jeu. Ça ne marcherait pas, Carmen lui avait bien fait comprendre. Alors, lorsque son amie relâcha la pression de sa main sur son épaule, la métisse releva doucement la tête, l’air bien plus embêté que farouche. Oh, elle n’oublierait pas tout cela de sitôt, et elle risquait très certainement de s’enfermer dans sa chambre en rentrant. Mais pour l’instant, étonnement, elle écouta Carmen. Elle avait bien ouvert la bouche, l’espace d’un instant, dans l’espoir de trouver de quoi répondre à tout cela. Mais rien d’en sortit, pas un son, pas un mot. Elle rebaissa le regard vers le sol, faisant tout pour ne pas capter le regard sombre qui l’observait à côté d’elle. Puis doucement, elle s’adossa contre le mur de la maison, toujours silencieuse, se contenant de respirer profondément jusqu’à se calmer complètement…



Mad World
All around me are familiar faces, worn out places, worn out faces. Bright and early for their daily races, going nowhere, going nowhere. Their tears are filling up their glasses, no expression, no expression. Hide my head I want to drown my sorrow, no tomorrow, no tomorrow...
Revenir en haut Aller en bas
 
Never let your fear decide your future...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Haiti must decide Haiti's future
» kimitori, la future mangaka
» Scratch Built - Future Wars
» Top50 des meilleurs prospects 2008-2009 selon Hockey Future!!
» P'tite question d'une future élève (;

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: