Partagez | 
 

 Never let your fear decide your future...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Auteur
Message
Shawna J. Clarke
avatar
Date d'inscription : 19/01/2016
Messages : 1067
Age IRL : 28
MessageSujet: Never let your fear decide your future...   Dim 23 Oct - 15:09



8 septembre 2016

Shawna s’était levée péniblement ce matin-là, pas franchement de bonne humeur. Quelle idée elle avait eu en demandant à Carmen de l’aider ! Les deux jeunes femmes avaient longuement parlé quelques jours auparavant, peu après l’arrivée de Nashoba au ranch. La métisse avait beaucoup réfléchi durant ce premier mois passé ici, il fallait qu’elle apprenne à se défendre, c’était devenu une nécessité. D’autant plus après ce qui leur était arrivé. Elle avait donc demandé à Carmen de lui montrer comment s’y prendre. C’était donc aujourd’hui qu’elle prenait son premier « cours », pour son plus grand plaisir d’ailleurs… La jeune femme avait essayé de se trouver une excuse pour ne pas y aller mais elle s’était finalement résolue à rejoindre son amie, parce qu’elle savait très bien que cette dernière ne lui laisserait pas le choix.

Traînant des pieds jusqu’à la salle de bain, elle prit tout son temps pour faire sa toilette et s’habiller. Prenant soin d’attacher sa longue tignasse en un énorme chignon, elle compléta sa coiffure par un vieux bandeau noir. Elle serait bien plus à l’aise ainsi, qu’avec ses longues mèches frisées qui lui tombaient devant les yeux. D’ailleurs, elle se fit la remarque qu’il serait peut-être temps de revenir à une coupe plus courte… Bref, s’attacher les cheveux était sûrement une bonne idée. Elle n’avait aucune idée de ce qu’avait prévu Carmen, c’était donc plus prudent. Elle finit par sortir de la salle de bain, vêtue d’un jeans troué et d’un pull noir très léger. De vieilles baskets aux pieds et son sac à dos sur l’épaule. En descendant les escaliers, elle croisa Nola, qui lui expliqua que Carmen l’attendait dehors. Déjà ? Shawna leva les yeux et accéléra le pas jusqu’à la porte d’entrée.

Une fois à l’extérieur, elle aperçut Carmen visiblement affairée autour de la Jeep. Alsea était là également, calme et assise près du véhicule. La coiffeuse l’appela alors pour la prévenir de son arrivée « Carmen ! ». Tout en s’approchant de la voiture, elle continua « Excuse-moi… J’suis un peu en retard… » Elle afficha une mine désolée, comme elle savait tellement bien le faire… Mais elle n’était pas sûre que l’autre jeune femme y prête attention. Carmen l’avait prévenue, cet « entraînement » ne serait pas une partie de plaisir. Loin de là.

« On… On prend la voiture ? » Demanda la métisse d’une voix qui laissait paraître son inquiétude. Où iraient-elles ? Shawna avait pensé que pour une première sortie, elles se seraient contenté d’explorer les environs du ranch à pied. Apparemment, elle s’était bien trompée. Alors forcément cela n’était pas très rassurant et elle posa d’autres questions « Tu… Tu veux aller où ? Ça serait peut-être bien de dire à un des gars de nous accompagner, non ? » Et voilà qu’elle se remettait à avoir peur, se demandant pourquoi elle n’avait pas déjà pris ses jambes à son cou pour retourner dans sa chambre. Elle n’était pas prête, ou du moins elle ne se sentait pas capable de faire ça.  C’était franchement une idée idiote de sa part et elle semblait déjà regretter d’avoir embêter son amie avec ça. Jamais elle n’y arriverait, elle ne cessait de se le répéter… Et elle espérait vraiment qu’avec Carmen, elles allaient rester dans les environs, pour commencer…



Mad World
All around me are familiar faces, worn out places, worn out faces. Bright and early for their daily races, going nowhere, going nowhere. Their tears are filling up their glasses, no expression, no expression. Hide my head I want to drown my sorrow, no tomorrow, no tomorrow...
Revenir en haut Aller en bas
Carmen L. Mendoza
leader | Issaquah Ranch
Modératrice
avatar
Date d'inscription : 14/06/2015
Messages : 1027
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Never let your fear decide your future...   Mer 26 Oct - 22:11


Elle avait manqué de ne jamais se réveiller. Alors, quand un cauchemar l'avait tiré de sa torpeur et qu'elle avait manqué d'entraîner Jasper dans sa chute du lit, il avait été grand temps pour elle de se préparer avant l'entraînement. Shawna, bien sûr.
L'idée était venue toute seule, face à la tétanie de Shawna quand des wendigo apparaissaient dans le secteur. A défaut de ne pas savoir se défendre, arriverait bien un jour ou personne ne serait là pour la protéger, et le pire serait à venir.
Alors, elle s'était rapidement habillée d'un jean et d'une veste, frissonnant sous l'air frais de la matinée. La température avait commencé à bien chuter, cette année. Resserrant les pans de sa veste contre elle, la brune avait même eu le temps de fumer une cigarette avant que Shawna arrive en prenant un air faussement désolé concernant son retard. Nullement attendrie par la petite moue de son amie, la navajo s'était contenté de prendre son tomahawk qu'elle accrocha à sa ceinture, alors que Shawna commençait déjà à s'angoisser.

Elle avait bien fait de ne pas lui annoncer immédiatement que non, elles ne se contenteraient pas de faire le tour du ranch. Mais quand elle lança l'idée de prendre la voiture, elle n'avait pas pu s'empêcher de rire. Certainement pas, on y va en moto. Si ça peut te rassurer, on ira pas loin. On est quasiment à sec en matière d'essence depuis notre arrivée.

Sûr qu'avec leur trajet, l'essence n'était plus vraiment en train de couler à flot. Ils se contentaient désormais de syphonner les véhicules à l'abandon, et d'utiliser les voitures qu'en cas d'extrême nécessité. Non. On à pas besoin d'être accompagnée.

Elle avait tranché la question hésitante de son amie immédiatement alors qu'elle montait sur sa moto, faisant signe à Shawna de faire de même. Sans attendre d'avantage, elle avait fait route jusqu'à la périphérie d'Issaquah. La carte indiquait un petit village du début du siècle, ce serait l'idéal pour commencer, et elles ne seraient pas trop éloignée du ranch en cas d'urgence. Elles avaient fait quelques pas, avant que Carmen ne tende une machette à la métisse.

Il faut que tu prenne conscience de deux choses; La première, c'est que tu ne sera pas toujours accompagnée de quelqu'un qui pourra te sauver la peau, comme quand on étaient chez Jack. Et que si tu n'apprends pas à te défendre seule, les conséquences peuvent s'avérer mortelles.

Elle n'allait pas lui faire un dessin. Ils avaient suffisamment vu les wendigo à l'oeuvre pour savoir qu'une morsure était fatale. Lui laissant le temps d'accepter l'idée de devoir se débrouiller seule, la brune rajouta à nouveau. Et deuxièmement, il faut que tu comprenne que les wendigo, ou appelle les comme tu veux, ne sont pas des humains. Ils n'ont aucune notion de douleur, de tristesse. Ils ne respirent pas, et ne pensent qu'à manger. Tu dois absolument supprimer cette peur si tu veux pouvoir les tuer un jour. Tu comprends ?

Lui hurler dessus ne servirait à rien de toute manière. Elle devait lui laisser le temps d'accepter, être conciliante, pédagogue. Sinon cet entraînement ne servirait à rien.
Lui indiquant sa machette d'un geste de la main, elle rajouta. Jack m'avait donné quelques cours de tirs avant son départ. Mais je préfère que tu commence avec une arme blanche. Elles sont plus silencieuses, tu n'aura pas le risque d'en attirer d'autre dans ta direction.

Une pause, à nouveau. Voyant Shawna hésitante, la jeune femme s'était approchée pour resserrer sa main sur la sienne, la forçant à tenir fermement l'arme. Je te laisse 5 minute, le temps de t'habituer au poids. Après, on y va. D'accord ?



the last of us.
• Walk in harmony with the navajo universe
While being aware of
What you are. .(⚡) navajo quotes.
Revenir en haut Aller en bas
Shawna J. Clarke
avatar
Date d'inscription : 19/01/2016
Messages : 1067
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Never let your fear decide your future...   Jeu 3 Nov - 22:29


Le rire de Carmen n’avait en rien rassuré Shawna, cela n’avait fait que l’inquiéter encore un peu plus. Alors lorsque l’autre jeune femme avait prononcé le mot « moto », le visage de la métisse s’était figé, les yeux grands ouverts. Sérieusement ? Elle allait devoir s’installer sur ce truc-là ? Ce n’était pas qu’elle ne faisait pas confiance à Carmen mais elle avait toujours détesté ce genre de véhicule. Mais vu le ton sérieux et sec qu’avait pris son amie, la coiffeuse n’avait pas le choix. Elle allait devoir s’y résoudre, peu importe ses craintes ou ses peurs. Elle n’avait pas le choix. Mais quand on lui expliqua également qu’elles seraient seules à partir, cela ne fut qu’accentuer cette angoisse déjà bien présente. Elle pensait déjà au pire alors qu’elles n’étaient pas parties. Jamais elle n’aurait dû venir, elle n’avait vraiment pas envie de partir…

Pourtant elle s’était retrouvée assise sur la moto, s’y accrochant de toutes ses forces alors qu’elles filaient jusqu’à Issaquah. Dans quoi c’était-elle embarquée ? Shawna ne pouvait plus faire marche arrière, elle allait devoir le faire, il le fallait de toute façon. Alors elle avait pris sur elle pour ne pas hurler à Carmen de la ramener jusqu’au ranch. Elle allait devoir faire preuve d’un peu de courage, chose qu’elle n’avait jamais su faire jusque-là. Autant dire que leur expédition promettait d’être périlleuse, et surtout insupportable pour elle. Surtout après tous ces mois à rester à l’abri de tout cela.

Arrivées à destination, Carmen ne tarda pas lui faire comprendre plusieurs choses, tout en lui mettant une machette entre les mains. Regardant l’arme qu’elle tenait à présent, elle écouta les paroles très sérieuses de Carmen. Cette dernière ne mâcha pas ses mots, ce qui ne rassura pas tellement la coiffeuse. Elle-même était consciente de la nécessité de se battre, elle avait beaucoup de chance d’être encore en vie. Elle avait failli y passer durant leur fuite, sans l’intervention d’Axel, elle aurait sûrement été mortellement blessée. Et oui, elle savait bien que les autres ne seraient pas toujours là pour l’aider. Mais même en prenant compte tout cela, elle n’arrivait pas à se défaire de l’idée qu’elle était incapable de se battre. Carmen continua, lui expliquant que les rôdeurs n’avaient plus rien d’humain, et qu’ils ne manquaient qu’à une chose : se nourrir. Et surtout, elle ne devait plus penser à la peur… Si elle voulait survivre, elle devait surmonter tout cela. Mais comment ?

Remuant simplement la tête pour faire comprendre à Carmen qu’elle avait compris tout cela, la brune serra un peu plus ses doigts autour de la machette. Regardant l’arme avec un air sûrement stupide, elle fut tout de même rassurée en écoutant Carmen lui dire qu’elle préférait commencer par ça plutôt qu’une arme à feu… Et sûrement que c’était une bonne idée, même si la métisse n’avait aucune idée de la façon de se servir de ce qu’elle avait entre les mains. L’autre jeune femme vint refermer sa main sur la sienne, lui disant de tenir la machette aussi fort que possible.

Scrutant les environs, Shawna remarqua que tout semblait assez calme autour d’elle… Mais elle ne se faisait pas tellement d’illusion sur ce qui l’attendait. Si on lui avait mis une arme entre les mains, c’était pour qu’elle s’en serve. Et ça, c’était complètement effrayant pour elle. Prenant enfin la parole, elle capta le regard de Carmen avant de prononcer non sans difficulté « Carmen ? Tu… Tu crois que… Enfin… Comment je m’en sers de ça ? Je… Je sais pas ce que j’dois faire si… » Son rythme cardiaque s’accéléra encore un peu plus dans sa poitrine. Inquiète et complètement perdue. Mais il fallait qu’elle se bouge, c’était nécessaire. Elle avait besoin d’un bon coup de pied aux fesses pour qu’elle surmonte tout ça. Alors prenant une profonde inspiration, elle reprit « On y va. » Elle était prête, elle devait arrêter d’avoir peur. Elle ne cessait de se répéter ça en boucle, comme pour tenter de se donner un peu de courage, de se prouver à elle-même qu’elle en était capable.



Mad World
All around me are familiar faces, worn out places, worn out faces. Bright and early for their daily races, going nowhere, going nowhere. Their tears are filling up their glasses, no expression, no expression. Hide my head I want to drown my sorrow, no tomorrow, no tomorrow...
Revenir en haut Aller en bas
Carmen L. Mendoza
leader | Issaquah Ranch
Modératrice
avatar
Date d'inscription : 14/06/2015
Messages : 1027
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Never let your fear decide your future...   Sam 5 Nov - 19:00


Lui expliquer comment maîtriser une machette, après un an d'épidémie ? Pour le coup, Carmen l'avait observé avec un air surpris sans faire de commentaire, venant derrière elle pour prendre son poignet de sa main libre, la forçant à exécuter les mouvements qu'elle ferait.

Voit l'arme comme une extension de ton bras. D'un geste lent, elle avait exécuté un arc de cercle dans le vide. Tu vise toujours la tête. Pas le bras, ou le torse même si tu risque d'avoir ce réflexe. Toujours le crâne. Le cou, les yeux, la tempe. Tout ce qui peut te permettre de te rapprocher du cerveau, et d'en finir au plus vite.

Et dire qu'elle était barmaid autrefois... Cette époque lui paraissait bien loin. Elle se revoyait encore à ses débuts avec Ana, apprenant à manipuler maladroitement une batte de base ball jusqu'à aujourd'hui. Les entraînements réguliers au tomahawk portaient leur fruits, même si elle n'était pas encore une experte en la matière.

T'en es capable. On à tous commencé de rien. J'étais barmaid, Axel bossait dans un café, Jasper était psychologue. On à tous appris à s'y faire, tu dois faire de même.

Sortant la hache rituelle, elle passa un long moment à lui enseigner ce qu'elle savait. La fluidité des mouvements, esquiver au maximum le risque de se faire attraper par une main en décomposition... Avec patience, elle lui fit recommencer les mouvements jusqu'à ce qu'elle semble en maîtriser au moins le plus facile. Elle attendit que l'ex coiffeuse annonce être prête, pour enfin stopper l'entraînement. Profitant de la pause pour allumer une autre cigarette, la Navajo expira une bouffée de nicotine avant de reprendre la parole avec un air songeur.

Shawna... Combien tu as tué de Wendigo depuis le début ? Enfin... de rôdeurs, ou appelles ça comme tu veux.

Peut-être fallait-il commencer par là avant de se jeter dans la suite des événements, histoire de mieux appréhender le vécu de la métisse. Si Shawna était de loin la plus bavarde du groupe, ce n'était pas son cas à elle. Plus solitaire, qui prenait la parole surtout pour râler. Croisant les bras contre sa poitrine en coinçant sa cigarette entre ses dents, la jeune femme attendit la réponse un peu tardive de son amie qui ne devait pas comprendre ou elle devait vouloir en venir, avant de rajouter.

Tout à l'heure, tu vas avoir l'occasion de te débrouiller seule. Je n'interviendrais pas, tu devras donc ne compter que sur toi même. On est bien d'accord ?


the last of us.
• Walk in harmony with the navajo universe
While being aware of
What you are. .(⚡) navajo quotes.
Revenir en haut Aller en bas
Shawna J. Clarke
avatar
Date d'inscription : 19/01/2016
Messages : 1067
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Never let your fear decide your future...   Ven 18 Nov - 23:59


Shawna s’était sentie stupide en sentant le regard étonné de l’autre jeune femme sur elle, lorsqu’elle lui avait demandé comment elle devait utiliser la machette. Mais la navajo s’était fait relativement patiente, lui expliquant comment elle devait s’y prendre. Viser la tête. C’était la chose la plus important que la métisse avait retenu. Mais en était-elle capable ? La jeune femme était incapable de répondre à cette question. Mais Carmen, elle, lui affirma que tout était possible et qu’elle réussirait, comme tous les autres. Elle lui rappela que, tous, étaient partis de rien quand tout ce cauchemar avait débuté. Alors elle aussi ? Peut-être qu’elle pouvait le faire, comme les autres ? Shawna devait arrêter de douter, elle devait se convaincre qu’elle en était capable. Si elle ne s’en persuadait pas, elle n’arriverait jamais à se débrouiller seule dans ce monde empli de chaos.

Une fois les explications terminées, Shawna s’entraîna à manier l’arme que Carmen lui avait donné. Et à vrai dire, la coiffeuse avait déjà trouvé cette première étape difficile. Et si elle avait pensé qu’elles se contenteraient simplement de cela pour un premier entraînement, Shawna déchanta rapidement… Tout cela était très sérieux, et elle prit conscience que son amie n’avait pas l’intention de rigoler, cette dernière lui demandant combien de rôdeurs elle avait déjà tué. Shawna prit alors un air embêté, presque honteux même. Elle eut évidemment l’envie de lui répondre qu’elle avait réussi à se débarrasser d’une poignée d’entre eux, malheureusement cela se voyait sur son visage que la réponse à cette question se résumait à zéro. Relevant les yeux vers l’autre femme, la coiffeuse déglutit difficilement avant de se faire enfin entendre. « Je… Aucun… » Elle rebaissa les yeux vers le sol, avant de plonger son regard dans celui de Carmen quelques secondes après, tout en haussant les épaules. Que pouvait-elle bien dire de plus ? Elle avait eu beaucoup de chance… Le jour où elles s’étaient enfin décidées à sortir de chez elle avec sa mère, et que cette dernière s’était faite mordre devant elle, un type était venu à son secours. Nathan. Ils avaient passé un certain moment ensemble, et il l’avait protégé… Jusqu’à ce qu’il la laisse dans son salon de coiffure, décidé à retrouver sa fiancée à plusieurs centaines de kilomètres de là. Puis elle avait rencontré Axel, et tout le groupe. L’extérieur… Elle n’y avait fait face que très rarement. De la chance, oui, sûrement… Mais un jour, tout finirait par mal se passe, elle en était consciente…

Carmen ne sembla pas vraiment tenir compte de sa réponse, lui disant simplement qu’elle allait devoir se débrouiller seule aujourd’hui. Et surtout, elle sous-entendit qu’elle ne viendrait pas l’aider… A ces mots, les jambes de la belle se firent tremblantes. Comment ça seule ? Qu’allait-elle devoir faire ? Décidément, cette sortie ne s’annonçait pas bien du tout… Pourtant Shawna se contenta de répondre un simple « Oui » sans chercher à demander quoi que ce soit à Carmen. Même si elle commençait vraiment à se douter de ce qu’il allait se passer.

Serrant fortement ses doigts sur le manche de la machette, les deux jeunes femmes se mirent en marche, Shawna se contentant de suivre pour l’instant. Une boule désagréable s’était formée dans le creux de son ventre, sa respiration semblait s’accélérer à mesure qu’elle avançait, tout comme son rythme cardiaque. Contrairement à Carmen, elle avait peur. Et elle savait que ce n’était pas bon, mais elle ne pouvait pas y faire grand-chose malheureusement. Faisant quelques mètres dans une des rues adjacentes à celle où elles se trouvaient quelques minutes plus tôt, elle osa enfin demander à la brune « On… On va où ? » Les alentours étaient étonnement calme, mais cela n’avait rien d’apaisant, bien au contraire. S’arrêtant pour jeter un coup d’œil en arrière, elle reposta son attention sur Carmen, attendant toujours une réponse…



Mad World
All around me are familiar faces, worn out places, worn out faces. Bright and early for their daily races, going nowhere, going nowhere. Their tears are filling up their glasses, no expression, no expression. Hide my head I want to drown my sorrow, no tomorrow, no tomorrow...
Revenir en haut Aller en bas
Carmen L. Mendoza
leader | Issaquah Ranch
Modératrice
avatar
Date d'inscription : 14/06/2015
Messages : 1027
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Never let your fear decide your future...   Mer 30 Nov - 20:03


Aucun rôdeur de tué, sérieusement ? C'était un miracle qu'elle soit encore en vie, même si elle se garda bien de le lui dire. Le regard qu'elle lui jeta était suffisamment explicite, alors...
La navajo s'était contenté de secouer la tête, en faisant signe à la métisse de la suivre dans la ruelle, jusqu'à entrer dans la première maison, encore loin du reste du village. A peu de choses près, et elle se serait crue dans un remake de la petite maison dans la prairie, version film d'horreur. La barrière de bois blanche grinçante, les herbes folles dans le jardin, et même le wendigo qu'elles apercevaient derrière les rideaux défraîchis ne les avaient pas encore repérer et se contentait de fixer le mur devant lui sans but précis. Sans doute qu'il n'était jamais sorti de cette maison depuis le début de l'épidémie. Ce serait toujours l'occasion de faire un peu de repérage, et de trouver peut-être quelque chose à ramener au ranch...

Il fallait faire vite, au risque que Shawna refuse cette éventualité. La porte ne tarda pas à s'ouvrir, cette dernière ayant été barricadée de l'extérieur. Les gonds grincèrent légèrement alors que le monstre dans le salon tourna lentement la tête dans leur direction.

Tue le.

L'ordre ne laissait aucune place au doute, alors qu'elle avait regardé Shawna sans aucune pitié. L'apocalypse avait eu le don de la rendre plus froide, presque insensible quand il s'agissait d'apprendre aux autres à se défendre. La vie de la jeune femme en dépendait, et si elle n'apprenait jamais à se battre, alors elle ne pourrait pas survivre bien longtemps. Alors que le wendigo s'était approché d'elles deux en gémissant, Carmen était passée la première pour bousculer le monstre jusqu'à le faire tomber au sol. Le temps qu'il se relève, Shawna aurait largement le temps de l'achever. Enfin, si elle se décidait à le faire tout du moins. Elle n'eut pas vraiment le temps de vérifier qu'un second rôdeur se présenta dans la salle, visiblement sorti de la cuisine adjacente au salon. Un rapide coup de tomahawk dans le crâne fit s'effondrer l'ancienne quarantenaire alors que Carmen se tournait vers Shawna. le wendigo s'était relevée en chancelant, s'avançant vers Shawna de sa démarche désarticulée alors que Carmen invectivait la métisse.

Fais le j'te dis! C'est à cause de ce genre de pourriture que t'as tout perdu Shawna, alors réagis maintenant !

C'était bien ça qui l'amenait à les tuer sans sommation. La colère. La colère d'avoir perdu sa vie d'avant, d'avoir vu sa soeur se vider de son sang, d'avoir perdu une vie qui commençait timidement à lui sourire. Comme elle le lui avait dit, elle n'avait pas bougé d'un pouce, observant la scène se dérouler sous ses yeux.


the last of us.
• Walk in harmony with the navajo universe
While being aware of
What you are. .(⚡) navajo quotes.
Revenir en haut Aller en bas
Shawna J. Clarke
avatar
Date d'inscription : 19/01/2016
Messages : 1067
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Never let your fear decide your future...   Lun 26 Déc - 18:24


Shawna avait honte. Et… A quoi bon essayer de se justifier ? Cela n’aurait servi à rien. D’ailleurs Carmen ne s’était pas attardée sur la question, se contenant de jeter un regard qui en disait long à la métisse. Bien sûr que la coiffeuse avait eu beaucoup de chance jusque-là. Elle s’en était sortie à chaque fois, ou plutôt, les autres avaient été là pour elle. Shawna en était parfaitement consciente et elle savait qu’un drame finirait par arriver, par sa faute ; ou qu’un jour, elle serait bouffée à son tour. Et ça bien sûr, elle ne le voulait pas. Alors oui, elle était prête à essayer, elle devait apprendre à se défendre. Mais tout ça lui faisait peur et elle ne savait pas si allait réussir à gérer ses émotions. C’était ça son plus gros problème, et elle ignorait comment faire pour garder son sang-froid. Mais peut-être qu’avec Carmen, et ses conseils, elle y parviendrait. Il fallait espérer.

Suivant la navajo dans une rue à deux pas de là où elles s’étaient arrêtées, Shawna tenait fortement le manche de son arme, à l’affut du moindre bruit. Puis les deux jeunes femmes se dirigèrent finalement vers une petite maison. Que pouvait bien avoir Carmen en tête ? Shawna se le demandait bien, sentant son rythme cardiaque s’accélérer à mesure qu’elles avançaient. Passant la barrière qui entourait la bâtisse, Shawna se mit à regarder tout autour d’elle. Devait-elle demander à son amie ce qu’elles faisaient ici ? La jeune femme oublia cette idée, elle devait arrêter de se poser trop de questions. Une fois près de la porte, elle suivit Carmen à l’intérieur. Et là, elle n’eut pas le temps de comprendre ce qui lui arrivait. Un monstre les attendait au milieu du salon. Shawna s’arrêta alors, fixant la créature avec effroi. Puis la voix de la brune la ramena à la réalité, lui ordonnant de se débarrasser du cadavre qui s’avançait à présent vers elle. Carmen le repoussa, le faisant trébucher. Malheureusement, la coiffeuse fut incapable de faire quoi que ce soit, ne bougeant pas de l’endroit où elle se trouvait, alors qu’une seconde créature fit son entrée dans la pièce. La peur au ventre, Shawna ne la remarqua pas, comprenant ce qu’il venait de se passer en voyant le corps inerte aux pieds de Carmen.

Mais elle n’eut pas le temps de s’attarder sur Carmen, le rôdeur que son amie avait bousculé s’était déjà relevé, s’avançant vers elle en laissant échapper quelques râles. Shawna était complètement perdue, et une fois encore la voix de la navajo retentit, lui glaçant le sang. C’était à cause de ces monstres que la coiffeuse avait tout perdu, c’était à cause d’eux qu’elle avait perdu sa famille, ses sœurs, sa mère. Elle revoyait alors cette dernière se faire dévorer sous ses yeux terrifiés, incapable de lui venir en aide. Et si ce jour-là, elle avait été capable de se défendre ? Peut-être aurait-elle pu la sauver ? Peut-être que sa mère serait toujours en vie ? Autant de questions qui s’entrechoquaient dans sa tête et qui l’empêchaient de réagir. Pourtant, elle allait devoir le faire. Carmen ne semblait pas décidée à vouloir bouger, alors de le mort n’était plus très loin de Shawna. La métisse jeta un dernier coup d’œil à l’autre jeune femme avant de la supplier « Je peux pas Carmen, je… Je peux pas ! » Terminant sa phrase par un cri, elle esquiva l’arrivée du rôdeur en se décalant de quelques mètres, les yeux à présent inondés de larmes. Ses mains tremblantes n’arrangeant en rien la situation. Manquant de trébucher contre une chaise derrière elle, le monstre continuait de la suivre « Je… Je veux rentrer Carmen… Je… Je vais pas y arriver… » Des larmes commencèrent à couler le long de ses joues, son arme toujours pointée vers la créature qui s’approchait une nouvelle fois.  



Mad World
All around me are familiar faces, worn out places, worn out faces. Bright and early for their daily races, going nowhere, going nowhere. Their tears are filling up their glasses, no expression, no expression. Hide my head I want to drown my sorrow, no tomorrow, no tomorrow...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Never let your fear decide your future...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Never let your fear decide your future...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Haiti must decide Haiti's future
» kimitori, la future mangaka
» Scratch Built - Future Wars
» Top50 des meilleurs prospects 2008-2009 selon Hockey Future!!
» P'tite question d'une future élève (;

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: