Partagez | .
 

 Le renouveau du lèche-vitrine ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Auteur
Message
Kyle Mitchell
American Dream
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 21/09/2016
Messages : 30
Age IRL : 16

MessageSujet: Re: Le renouveau du lèche-vitrine ?    Sam 8 Oct - 18:15

Toujours à se fixer il fut ébloui par la lampe torche de Cassandre. Il se retourna directement vers elle à ce moment-là. Oui il avait eu l'air stupide pendant un instant à se regarder bêtement dans ce miroir, mais cela faisait des mois qu'il ne l'avait pas fait, quand bien même il serait passé devant certains d'entre eux.

-Ouais bien sûr, c'est pour me raser, lança-t-il un peu gêné.

Il rangea le rasoir dans son sac rapidement. Il n'était pas très doué en survie, peut-être que cette femme pourrait l'aider ? Il avait l'espoir qu'ils fassent un bout de route ensemble. Après tout, qu'y avait-il de mal à avoir un compagnon de route ? Cela pouvait parfois être encombrant mais il était prêt à prendre le risque. Il suivit donc Cassandre qui une fois de plus avait pris les devants.
Répugné par les alentours, Kyle observait à la recherche d'un possible magasin recelant de la nourriture. Mais il fut vite coupé dans son élan quand Cassandre prit la parole. Il baissa la tête honteusement.

-Je m'excuse pas pour chacun d'entre eux, mais quand j'en tue un, je peux pas m'empêcher de penser qu'ils étaient vivants avant tout ça. Je n'aime pas tuer, c'est tout. Et je ne suis pas encore habitué à ce nouveau monde, expliqua froidement le jeune homme.

Il dépassa bientôt Cassandre, accélérant le pas. Les boutiques alentour étaient moins intéressantes qu'il ne l'avait pensé tout à l'heure.

-J'essaye de me raccrocher au peu d'humanité qu'il me reste. Ils veulent peut-être nous dévorer mais quand on les tue c'est sans aucun état d'âme. J'ai l'impression de ne pas mieux valoir qu'eux.

Il ne savait même pas si sa nouvelle alliée le suivait toujours. Il s'engagea dans une autre allée du centre commercial. Au loin, il aperçut un magasin de vêtements du nom de Wet Seals. Les vitrines étant brisées, il était simple d'entrer à l'intérieur. Malgré le bruit qu'il fit quand il marchait sur les bruits de verres, il s'enfonça à l'intérieur du magasin.
Ce dernier était sombre. La plupart des vêtements étaient éparpillés sur le sol, et d'ailleurs il n'y avait que des vêtements de femmes, peut-être que ça ferait le bonheur de Cassandre. Il n'en était pas vraiment sûr, alors il ressortit bien vite de la boutique.

-Je commence vraiment à me dire qu'il y a rien d'intéressant dans le coin.

Il prit donc la peine de s'assoir sur un banc, posant son sac sur le sol. Il ferma les yeux, inspirant puis expirant. La nuit dernière avait été éprouvante et Kyle manquait cruellement de sommeil. Il avait énormément marché ces derniers jours sans réellement se reposer, il faisait juste une petite pause. Dans un sens, il se sentait en sécurité. Il savait que Cassandre était juste là, à veiller si aucun rôdeur n'approchait, du moins c'est ce qu'il espérait. Mais en tout cas il n'y avait aucun bruit de morts dans les environs.

Alors qu'il avait toujours les yeux fermés, une question qu'il avait pour la brune lui traversa l'esprit.

-Tu es seule ? Ou tu as un groupe ? J'ai l'impression que les gens qui survivent se font de plus en plus rare dans le coin... Je demande ça parce que moi, je me sens vraiment seul...
Revenir en haut Aller en bas
Daphne C. Page
médic | Seven Sins
Modérateur
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 20/06/2016
Messages : 105
Age IRL : 26

MessageSujet: Re: Le renouveau du lèche-vitrine ?    Dim 9 Oct - 11:53

Se « raccrocher à son humanité » ? Daphne leva les yeux au ciel. C’était de la foutaise bien-pensante ça. Ils étaient humain parce qu’ils respiraient, qu’ils pensaient, qu’ils se défendaient, qu’ils évoluaient. Là était le propre de leur espèce : toucher le fond mais se relever quand même. Devenir plus fort, s’adapter, muer. L’Homme était le pire des cafards, il faudrait certainement plus qu’une épidémie à grande échelle pour l’éradiquer complètement. Mais ceux qui verraient le nouveau monde seront ceux qui auront compris les règles, ceux qui se seront débarrassé de leurs jugements préformatés et confortables. Symptômes de leur société éteinte, maladie que l’urgentiste n’avait jamais su aimer. Il n’y avait rien d’inhumain, ou d’anormal, dans le fait de tuer un cadavre ambulant qui cherchait à vous dévorer. C’était du bon sens.

La trentenaire ne dit rien d’autres des pensées qui traversaient son esprit : ils n’étaient pas au Kindred Hospital, Kyle n’était pas l’un de ses internes. Elle avait déjà eu la bonté de lui faire part de son avis, le reste, il devra l’apprendre par lui-même. Il n’y a que l’expérience pour mettre du plomb dans la tête de la jeunesse. Et puis… peut-être que le jour où il se fera mordre, il se souviendra de ce qu’elle lui avait dit. Enfin, s’il sortait de cet endroit vivant, ce qui était encore à débattre.

- Hum-hum…, fit simplement Daphne quand le journaliste sortit de sa brève visite du Wet Seals.

S’il n’y avait rien d’intéressant ? Tout dépendait de ce qu’ils cherchaient. Au moins, en termes de prêt-à-porter, ils étaient servis. Il y avait même des boutiques de cadeaux et des bijouteries. Dingue de constater comme ils s’embarrassaient de futilités autrefois. Elle continuait de marcher machinalement, veillant qu’aucun mordeur ne débarque d’une devanture éclatée, avisant quelques produits peu volumineux qu’elle pourrait ramener. Son cadet s’accordait « déjà » une pause. Le médecin en profita pour le détailler à nouveau : il avait l’air fatigué, fragile, faible. A se demander comment il avait tenu jusqu’à maintenant.

Et alors, vinrent les questions. Est-ce… enfin, elle avait accepté sa compagnie et avait tenté de lui donner quelques tuyaux, mais est-ce qu’il avait l’impression qu’ils devenaient amis ? Voire qu’il était envisageable qu’elle l’adopte comme compagnon de route ? Qu’elle le ramène à sa planque ? Ça lui donna presque envie de rigoler. L’espace d’un instant, Daphne compara mentalement les hommes de son groupe à Kyle. Rien à voir. Pas l’ombre d’un doute qu’il n’avait pas sa place au commissariat ; pas même à ses côtés d’ailleurs. Avec un calme froid, l’urgentiste prit sa machette dans la main gauche pour sortir son Beretta de son holster et le pointer sur son cadet. Quand le silence l’inciterait à ouvrir les yeux, il découvrirait le canon visant son cœur ; trop loin pour pouvoir esquiver ou la désarmer.

- Tu crois vraiment que ça m’intéresse ?

Ses yeux étaient redevenus glacials, son visage n’était plus qu’un masque impassible et illisible. Le plan venait brutalement de changer, parce qu’elle ne pouvait pas faire semblant à ce point. Nourrir ce mélodrame, prétexter compatir, et après quoi, lui faire un câlin ? Hors de question. La main tendue de l’urgentiste ne tremblait pas, elle était ferme dans sa posture, aucune doute sur le fait qu’elle avait l’habitude – et qu’elle n’hésiterait pas.

- Tu n’as pas besoin d’en savoir plus sur moi et je ne compte pas parler de tes états d'âme, reprit lentement Daphne, pose tes armes sur le sol, doucement, et fais les glisser vers moi avec le pied. Ensuite tu feras la même chose avec ton sac, elle laissa filer une seconde avant de préciser, j’ai pas peur de gaspiller une balle, ni de faire du bruit, et j'ai tout mon temps.



   
My veins are made of ice
Where worlds collide, blood divides. When darkness falls, fate calls. This winter breath, taste of death... Where iron meets flesh : we'll take it all.
Revenir en haut Aller en bas
Kyle Mitchell
American Dream
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 21/09/2016
Messages : 30
Age IRL : 16

MessageSujet: Re: Le renouveau du lèche-vitrine ?    Dim 9 Oct - 14:03

Elle n'avait rien dit après son explication, il en concluait donc qu'elle ne devait pas être d'accord avec ce qu'il disait. Il n'avait pas besoin qu'elle partage son point de vue, chacun vivait cette situation comme il l'entendait. Lui avait décidé d'être compatissant, après tout ils étaient tous dans le même pétrin.
Peut-être était-ce trop tôt pour prendre une "pause" mais il en avait vraiment besoin et si sa partenaire n'était pas d'accord, elle n'avait qu'à aller cherché des vivres. Oui, il aimait se rendre utile, mais il était humain avant tout et ce n'était pas sa faute si ces derniers jours avaient été les plus épuisants. Un an à marcher et à essayer de ne pas mourir sans personne pour veilleur sur lui. Là, il avait quelqu'un pour le surveiller et faire en sorte qu'il ne meurt pas, alors il en profitait un maximum. Cassandre devait sûrement comprendre.

Il n'y avait aucuns bruits, rien, le silence le plus totale. Ça commençait même à devenir inquiétant en sachant qu'il ne voyait rien puisque ses yeux étaient fermés. Au bout de quelques minutes il prit donc la peine des les ouvrir. Il tomba nez à nez avec le canon de l'arme de Cassandre. Le regard froid, elle ne semblait plus aussi sympathique que tout à l'heure. Plus aucun sourire, rien. Kyle eut un léger un mouvement de surprise, cependant il ne bougea pas, il resta figé. Ses sourcils se froncèrent automatiquement et il perdit la pose détendu qu'il avait adopté quand il s'était assis sur ce banc.

-Attend je comprends pas, déclara Kyle en levant doucement les mains. On était censé explorer cet endroit, pourquoi tu fais ça ?

La réponse était évidente mais Kyle ne voulait tout simplement pas l'admettre. Il s'était fait avoir. Pourtant il n'avait rien de dangereux, mais il supposait que ce genre de personne s'en prenait justement aux plus faibles. Jamais encore il n'était tombé sur des personnes mal attentionné depuis le début de l'épidémie. Pour lui, les survivants devaient se soutenir entre eux, apparemment il était un peu trop naïf. Il se sentait vraiment bête. Voilà une raison de plus pour ne pas croire en un quelconque espoir dans ce monde. Les gens étaient fourbes, ne pensant qu'à eux.

-T'es une sorte de pilleuse, c'est ça ? T'attends de trouver une parfaite victime, sympathisé puis après tout lui prendre, disait-il tout en posant son couteau suisse sur le sol avec une lenteur presque énervante.

Avec son pied, il fit glisser son couteau à plusieurs centimètres. À quoi servirait une quelconque résistance ? Il était en position de faiblesse. Encore un peu plus faible qu'il y a quelques minutes. Et en plus il avait cru cette femme, du début à la fin. Dès qu'il l'avait vu écraser la tête de ce rôdeur il aurait dû savoir qu'elle était potentiellement dangereuse. Il sortit donc son 9mm, lui qui l'avait accompagné. Son dernier souvenir d'Allan. C'est en affichant un regard attristé qu'il fit glisser le flingue à son tour sur le sol.
C'était comme si on lui retirer tout ce qu'il avait réussi à acquérir depuis le début. C'était un échec. Peut-être allait-elle se montrer compatissante mais rien qu'en jetant un vif regard à sa tête, il savait que non. Il prit ensuite son sac qu'il jeta aux pieds de la brune.

-Tu comptes faire quoi maintenant ? Me tuer ? Ou me laisser à la merci des rôdeurs ? Questionna Kyle avec froideur. Ou peut-être que tu feras preuve de compassion, mais bon, je ne pense pas que les gens comme toi sache ce que c'est. Alors vas-y tire, si tu n'as pas peur de gaspiller une balle.
Revenir en haut Aller en bas
Daphne C. Page
médic | Seven Sins
Modérateur
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 20/06/2016
Messages : 105
Age IRL : 26

MessageSujet: Re: Le renouveau du lèche-vitrine ?    Dim 9 Oct - 14:51

- Une pilleuse ? répéta-t-elle avec un petit rire moqueur.

Quelle dénomination réductrice, presque insultante. C’était un peu comme la catégoriser de charognard, alors qu’elle était bien plus que ça. Rien que pour le faire mariner, Daphne ne répondit pas à sa question, parfaitement consciente qu’elle n’était pas le type de voleuse qu’il décrivait. Au fond, elle était bien pire. Kyle prenait son temps, mais comme elle lui avait dit, elle n’était pas pressée. Alors même s’il n’était pas ravi, même s’il essayait de retarder l’échéance, il dut bien faire glisser ses armes sur le sol et lui jeter son sac. Et alors… le jeune homme fit une autre erreur.

Honnêtement, l’urgentiste était décidée à le laisser filer. Tranquille. En vie. En récompense de sa coopération et des souvenirs qu’il évoquait malgré lui. Oui, il aurait pu partir démuni mais sauf ; mais il avait fallut qu’il en rajoute. Qu’essayait-il de faire ? La provoquer ? La tester ? La raisonner ? Il croyait quoi, elle allait s’excuser et lui rendre ses biens. Waw. La trentenaire eut un léger rire faussement impressionnée, ses sourcils se soulevant, accordant une mimique admirative.

- Aaah… Kyle…, soupira-t-elle en pliant les genoux.

Sans cesser de le tenir en joue, elle se sépara brièvement de sa machette ; le temps de ramasser le revolver, de le coincer dans sa ceinture, puis de passer un bras dans une anse du sac. En se relevant, sa propre lame accrochée à sa ceinture, elle tenait le couteau-suisse du journaliste. Elle le leva bien en évidence, pour le narguer, avant de lui dire :

- Pourquoi tu mets au défi…

Brusquement, elle redressa son bras, pour tirer dans l’une des rares vitrines encore entière. Elle explosa à l’impact, rependant une cascade de verre dans l’allée. Suite à la détonation, le bruit se diffusa en écho, résonnant loin dans la carcasse du centre commercial. Le résultat ne se fit pas attendre : des grognements s’élevaient, d’un peu partout. Essentiellement depuis les magasins qu’ils n’avaient pas encore croisés, mais aussi de ceux qui se trouvaient sur le chemin emprunté. Leurs yeux morts se tournaient machinalement vers le duo, leur pas s’accéléra un peu. Daphne comptait déjà huit ou neuf rôdeurs, rien que dans leur champ de vision, et il y avait fort à parier que d’autres allaient débarquer.

- Au revoir, Kyle.

L’urgentiste lança son couteau à plusieurs mètres de là, dans la direction d’un mordeur. Elle n’était pas si mauvaise : elle lui laissait une chance ! Peut-être que s’il mettait son « humanité » de côté, il pourrait s’en sortir. Elle le contempla encore quelques secondes, puis estima qu’il était l’heure de sa sortie. Tant pis pour sa visite, elle repasserait une autre fois, quand elle ne risquait pas de se faire accoster. Elle n’était pas stressée le moins du monde en revenant prestement sur ses pas, tellement habituée à voir clair dans l’urgence que c’était une seconde nature.

BLAM.

Le cadavre le plus proche s’effondra, elle pouvait continuer. Déjà, elle ne voyait plus son cadet, mais ne l’entendait pas crier. Il ne devait pas encore s’être fait mordre. Encore un mort, elle l’envoya au sol d’un coup de crosse et frappa violemment son crâne du plat du pied. Une, deux, trois. Les os s’affaissèrent dans un bruit de succion. Daphne atteignit le Macy’s, plus rien en travers de son chemin : elle allait rentrer, rien que le temps de déposer son – maigre – butin.



   
My veins are made of ice
Where worlds collide, blood divides. When darkness falls, fate calls. This winter breath, taste of death... Where iron meets flesh : we'll take it all.
Revenir en haut Aller en bas
Kyle Mitchell
American Dream
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 21/09/2016
Messages : 30
Age IRL : 16

MessageSujet: Re: Le renouveau du lèche-vitrine ?    Dim 9 Oct - 16:22

Il attendait, il avait peur, vraiment peur. Il se confortait en se disant que si elle tirer, il partirait et il n'y aurait plus de retour, ce serait la fin de sa vie, enfin pas pour son corps qui se réveillerait, mais pour lui en tout cas. Peut-être était-ce le mieux, même s'il n'était pas vraiment décider à mourir aujourd'hui. Il fut surpris lorsque la balle fusa et qu'elle éclata une vitrine. Cependant, il n'avait pas bouger pour s'enfuir ou quelque chose comme ça. Il laissait la trentenaire faire.
Il voyait les rôdeurs se rapprochaient. Il n'avait plus rien pour se défendre, s'il restait là sans bouger c'était la fin. Quand la brune jeta son couteau au pied d'un mort, il suivit la trajectoire de l'objet avec son regard même s'il savait très bien qu'il n'irait pas le récupérer. En attendant, elle n'était peut-être pas si mauvaise que ça pour lui laisser une chance, aussi maigre soit-elle.

Elle partait, le laissant donc seul. Les morts approchaient toujours un peu plus. Il était complètement perdu même s'il savait qu'il devait se ressaisir. Il était peut-être gentil au premier abord, et il préférait toujours discuter que de se battre, cependant, il était obligé d'agir. Il ne laisserait pas tous ses efforts s'envolaient comme ça. Il s'engagea donc dans une course effréné, attrapant le premier morceau de verre qu'il trouvait au sol. Il poussait les rôdeurs avec force. Il était musclé, autant s'en servir. Certaines mains des putréfiés arrivaient à l'attraper, mais leur force n'étant pas comparable à celle de Kyle, il suffisait de forcer un peu pour qu'il lâche et qu'il tombe même sur le sol.

Au loin, il repéra une silhouette féminine. Il pouvait encore la rattraper. Alors il se mit à sa poursuite, courant à toute vitesse, ignorant les rôdeurs quand bien même il avait peur qu'un d'eux l'attrape encore une fois et que cette fois-ci, cela devienne fatal. Elle lui avait donner une chance, il n'allait certainement pas la refuser. Lui laisser une chance était d'ailleurs l'erreur qu'elle avait faite. Elle le voyait sûrement arriver au pas de course, mais il continuait.

Il était peut-être faible mais il n'allait sûrement pas abandonner. Il avait été le dindon de la farce et il n'aimait pas ça. Sa fatigue s'était effacé tout à coup, il voulait juste survivre et pour cela il avait besoin de ses affaires, affaire que cette femme lui avait prise sous l'effet de surprise. Il s'en voulait d'avoir fermer les yeux, si il n'avait pas fait cela il aurait probablement pu anticipé. Il ne voulait pas lui faire dû mal mais elle lui avait forcer la main. Le monde était devenu bien plus hostile qu'il ne le pensait. Il pensait que les morts étaient la plus grande menace, mais au final, les humains pouvaient s'avérer être pire. Il allait falloir qu'il s'y fasse mais la première chose à faire était de récupérer ses affaires et de montrer à cette femme qu'il n'était pas aussi faible qu'il le laissait paraître.

-Je te laisserais pas filer comme ça, s'exclama Kyle.

Il avait élevé la voix, mais il s'en fichait. Les rôdeurs étaient déjà là de toute façon et la situation ne pouvait qu'empirer maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Daphne C. Page
médic | Seven Sins
Modérateur
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 20/06/2016
Messages : 105
Age IRL : 26

MessageSujet: Re: Le renouveau du lèche-vitrine ?    Lun 10 Oct - 18:42

Dans son dos, la voix de Kyle. Elle fit volte face pour le voir courir vigoureusement, les rôdeurs à bonne distance sur ses talons. Etait-il réellement stupide ? Elle avait eu la bonté de lui laisser une chance de s’en sortir, mais voilà qu’il voulait tester les limites de sa patience. Félicitation : elles sont atteintes. Avec une mimique méprisante, Daphne dressa son arme pour tirer une balle dans le genou de son cadet – histoire de lui donner une vraie bonne leçon – mais une ombre se jeta sur elle au moment où elle appuyait sur la détente. Le coup partit de travers, explosant la vitre du Northgate Fire Station.

Un rôdeur, qu’elle n’avait pas vu venir de sa droite pendant qu’elle se concentrait sur Kyle. Tombée au sol, elle n’était pas en très bonne posture, les crocs de la chimère à quelques centimètres de son visage – sensation de déjà-vu. Cette fois, la trentenaire ne le tenait à distance qu’avec son bras gauche, alors il était impossible de le repousser ; pas assez de force. Son unique solution fut d’écarter la main putréfiée qui bloquait son bras droit et tirer une déflagration à bout portant. Elle avait pensé à fermer les paupières pour ne pas recevoir d’éclaboussure dans les yeux, mais resta assourdie par la détonation si proche de son oreille. Merde.

Le temps de s’extirper de sous le cadavre et de se relever, les traits rougis par le sang coagulé, Kyle l’avait rejoint et tenta de lui arracher son sac. Elle voulut riposter d’un coup de crosse sur le crâne, mais il réagit suffisamment vite pour parer son attaque et tirer plus fort. Le butin glissa de son épaule, Daphne choisit alors de se jeter sur le jeune homme, les envoyant tous les deux à terre. Là, elle réussit à le frapper sauvagement, une, deux, trois fois, jusqu’à ce qu’une couleur vive déchire son avant-bras gauche : le morceau de verre qu’avait ramassé le journaliste venait de se planter dans sa chair. Ce dernier profita alors de cet instant pour la pousser rudement sur le côté.

Soufflant de rage, l’urgentiste se releva avec la ferme intention de ne pas en rester là, mais les morts avaient comblé leur retard désormais. Les ignorer plus longtemps serait équivalent à un suicide. Levant son Beretta à une main, le médecin fit feu à répétition, tombant un à un les charognes qui avaient suivi Kyle. Où était-il d’ailleurs ? Elle avait cru le voir s’éclipser dans le Macy’s mais désormais, plus rien ne bougeait. Enfin… rien d’autre que les pantins en décomposition qui arrivaient depuis le fond de l’allée, précédés par leurs grognements excités. Cette fois, ce n’était pas une dizaine de rôdeurs, c’était une petite meute d’une trentaine d’individus, à vue de nez. Voire plus.

Alors elle se serait bien mise à traquer le journaliste, mais l’heure n’était plus au jeu. Déjà, la douleur de son avant-bras lui rappelait qu’elle aurait mieux fait de le tuer tout de suite. Ça n’avait pas l’air très profond et il avait dû se faire mal lui aussi en tenant à main nue un morceau de verre, mais… pour le principe, elle détestait l’échec. Enfin, « semi » échec, car elle avait toujours le revolver de cette petite tête brûlée ; sa survie allait prendre une autre tournure. Dans tous les cas, il avait plutôt intérêt à ne pas recroiser sa route. Il paierait son sursaut d’audace avec autre chose qu’un 9 mm…



   
My veins are made of ice
Where worlds collide, blood divides. When darkness falls, fate calls. This winter breath, taste of death... Where iron meets flesh : we'll take it all.
Revenir en haut Aller en bas
Kyle Mitchell
American Dream
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 21/09/2016
Messages : 30
Age IRL : 16

MessageSujet: Re: Le renouveau du lèche-vitrine ?    Lun 10 Oct - 20:51

Il fixait la silhouette féminine de la jeune femme. Bien décidé à récupérer ses affaires et agacer par l'attitude qu'elle venait de prendre, Kyle continua sa course dans sa direction, bien décidé à se jeter sur elle si cela était nécessaire. Cependant, un mort fut plus rapide que lui, ironique quand on y pensait bien. Ce dernier avait fait tomber sa voleuse au sol. Même s'il était satisfait de ça, il espérait tout de même qu'elle ne se fasse pas dévorer devant lui. Certes, il serait plus simple de récupérer son sac, mais voir mourir quelqu'un n'était jamais très agréable pour le jeune homme.

Pendant que la pillarde tentait de se vaincre le rôdeur qui lui avait sauté dessus, Kyle s'occupait de certains autres autour. Il ne voulait pas se retrouver dans la même posture que la brune. Il se contentait de pousser les morts-vivants avec force. Au bout d'un moment, à force d'un peu trop presser le morceau de verre qu'il tenait, du sang commença à s'échapper de sa main. À peine eut-il le temps d'examiner ça qu'il remarqua que la pilleuse s'était débarrassé de son assaillant. Il en profita pour foncer à toute vitesse vers elle, serrant un peu plus le morceau de verre, et tenter de récupérer son sac. Lorsqu'elle tenta de lui asséner un coup de crosse, il para le coup avec son avant-bras et tira de toutes ses forces sur le sac. Ce dernier glissa et fut bientôt dans les mains du brun.

Il n'eut pas le temps de le remettre totalement sur son dos que la trentenaire lui avait déjà sauté dessus comme une sauvage. Elle était vraiment terrifiante, c'était officiel. Pris sous le coup de la surprise, elle eut le temps de lui donner plusieurs coups. Kyle n'arrivait même pas à les comptés, peut-être deux, peut-être trois ? Elle frapper véritablement fort. Avec les vêtements qu'elle portait, il ne se doutait pas qu'elle soit aussi athlétique. Il se retrouvait donc avec un furieux mal de crâne. Il n'avait encore jamais reçu de coups comme ça, et il ne s'était même jamais réellement battu avec quelqu'un. C'était une première et en plus de ça, les conditions n'étaient pas les meilleures. Malgré le fait qu'il soit déboussolé par les coups qu'il venait de se prendre, Kyle eut le réflexe de planter sauvagement son morceau de verre dans l'avant-bras de la voleuse. Satisfait et en y mettant le plus de force possible, Kyle poussa la brune sur le côté. Il était temps de filer.

Il poussa de nouveaux les rôdeurs, lâchant le morceau de verre par la même occasion, ce dernier lui faisant terriblement mal à la main à force. Il courait à toute vitesse, priant pour que la pilleuse ne soit pas à sa poursuite mais vu le nombre de rôdeurs qui les séparaient maintenant, il y avait peu de chance. Par miracle, il trouva une sortie. Il était heureux de revoir la lumière du soleil, mais il se rendit vite compte que sa main était bien amochée. Il se posa dans un coin calme, s'asseyant sur le sol, essayant de reprendre son souffle et ses esprits. Il passa de l'eau sur sa main. De l'eau, il n'en avait presque plus d'ailleurs. Au final, cette petite expédition était plus négative qu'autre chose et il était maintenant seul, encore plus perdu qu'avant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Le renouveau du lèche-vitrine ?    Aujourd'hui à 3:01

Revenir en haut Aller en bas
 

Le renouveau du lèche-vitrine ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Lèche vitrine ... Ou pas !
» Lèche-vitrine
» intrigue 2 + du lèche vitrine ?
» Lèche la vitrine [PV September]
» Le renouveau de la World War avec Dust Tactics (et AT-43)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-